RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

59 

Un Valls, des veaux.

Le 9 octobre 2013, dans le Doubs (France, Europe), un policier de la PAF (police de l’air et des frontières) a ordonné sèchement par téléphone aux enseignantes qui accompagnaient 40 élèves du collège André Malraux de Pontarlier et du lycée Toussaint Louverture pour une sortie scolaire de faire arrêter le bus « immédiatement ! ».

Le bus s’est garé sur le parking du collège Lucie Aubrac. Léonarda, 15 ans, en classe de 3ème DP3 (option découverte professionnelle), en est descendue après avoir dit au revoir à ses copines. Elle a pleuré dans les bras de sa professeur d’histoire-géographie-éducation civique. Puis elle a suivi deux policiers en uniforme qui l’ont embarquée. Destination finale : Le Kosovo avec ses parents et ses frères et sœurs.

Cocorico ! L’équipe (nationale) Police-uniforme l’emporte contre l’équipe (anti-France) Professeur-instruction civique.

Interpellé de toutes parts et jusque dans le parti solférinien, Manuel Valls a déclaré agir avec « fermeté » et « respect ».

Relisez les noms qui précèdent : Lucie Aubrac, André Malraux, Toussaint Louverture, Manuel Valls et cherchez l’intrus. Un indice ? C’est le chouchou de ceux que De Gaulle appelait des veaux.

Théophraste R. (Chef du bureau : « Suivi des Catalans naturalisés »).

PS. Expérience : prenez un veau sortant de l’isoloir. Il vous soutiendra que le S de PS signifie « socialiste ». C’est un veau de « gôche ».

URL de cette brève 3661
https://www.legrandsoir.info/un-valls-des-veaux.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
16/10/2013 à 09:00 par calamejulia

Et les enseignants ont obtempéré tout en sachant que cette élève risquait le départ ?
Que risquaient-ils eux ? Par téléphone en plus ! Au boulot que vient faire un portable ?
Donc cette élève serait partie seule au Kosovo ? Elle était donc seule en France ?
Non, parce que les vacances de la Toussaint (Louverture) c’est bientôt et je suis
perplexe d’apprendre qu’une mineure soit mise dans un avion alors qu’elle était sous
la responsabilité du fleuron des Liberté, Egalité, Fraternité... On a changé de régime
la nuit dernière et personne ne m’aurait prévenue ?

#99884 
16/10/2013 à 09:35 par babelouest

"Catalans naturalisés" ? N’était-ce pas plutôt le terme "francisés" ? Quant au paillasson que j’ai devant ma porte, je l’ai appelé "solférineux" : çà gratte bien quand on passe dessus.

#99885 
16/10/2013 à 10:40 par vm

Ça aussi, on affiche partout !!

#99889 
16/10/2013 à 12:59 par Maxime Vivas

@ Calamejulia

Et les enseignants ont obtempéré tout en sachant que cette élève risquait le départ ?

Ils auraient dû se bagarrer avec les policiers ?

Que risquaient-ils eux ? Par téléphone en plus ! Au boulot que vient faire un portable ?

Noté : pas de portable au boulot, c’est trrrès mal !

Donc cette élève serait partie seule au Kosovo ? Elle était donc seule en France ?

« Non, et c’est écrit, je vois : Destination finale : Le Kosovo avec ses parents et ses frères et sœurs ».

Et sinon, sur le reste (Valls...), vous avez des choses à dire ?

#99893 
16/10/2013 à 13:23 par Fald

J’ai la mémoire qui flanche, surtout celle des noms.
De qui qu’on cause, ici ?
D’Erich Valls ? De Manuel Noske ?
Décidément, l’histoire bégaye.

#99894 
16/10/2013 à 15:15 par vm

Toute l’histoire avec les détails pour ceux qui n’ont pas eu l’info :

http://frontdegauchebesancon.wordpress.com/2013/10/16/la-honte/

(Bab, j’aime bien ton histoire de paillasson !)

#99900 
16/10/2013 à 15:32 par Romane

En plus de Léonoarda, Rusudan et Katchik ont aussi été expulsés :

Rusudanest une étudiante Géorgienne du Département Informatique de l’IUT, à l’Université d’Orléans. Après avoir obtenu une Maîtrise professionnelle en "Lettres, Langues et Linguistique". Elle s’est inscrite en Licence Professionnelle "Développement Web et Mobile’’. Elle a obtenu toutes les unités théoriques de sa Licence. Mais, étant en situation irrégulière, elle n’a pas pu effectuer son stage. Elle vient de recevoir une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF).

Khatchit Khachatryan. Un jeune homme de 19 ans, plutôt discret selon ses camarades, débarqué en France il y a un an, parce qu’il serait « menacé en Arménie à cause des activités politiques de son père » affirment les militants de RESF.

Mais tout va bien, le respect de la loi a été strictement observé, dans les règles de l’art de l’éloignement et de la dignité des personnes, selon Herr Valls.

#99902 
16/10/2013 à 16:45 par Emilio

Rafle du parti socialiste national

#99904 
16/10/2013 à 16:49 par latitude zero

Léonarda et sa famille vivent actuellement sur des bancs publiques au Kosovo, école interdite pour les Roms Les 6 enfants ne connaissent pas ce pays et ne parlent que le Français,
Ils étaient à 8 semaines max de se faire régulariser , d’où l’urgence !

Cette France là me dégoûte.
Ce Valls naturalisé Français en 81 me fait gerber.

Pierre Laurent et le PCF veulent ils toujours cautionner cette politique de Vichy en s’alliant avec ce gouvernement de TRAITRES et de COLLABOS !?

#99905 
16/10/2013 à 17:13 par V. Dedaj

PRESSE : "Pour le PS, l’expulsion d’une collégienne kosovare est une décision "choquante""

Le porte-parole PS a tenu une conférence de presse où il a commencé à s’en prendre violemment à "ce gouvernement de droite, anti-social et réactionnaire" avant d’être maitrisé par ses camarades. Les médecins déclarent son état stationnaire. "Il est encore sous sédatifs et nous hésitons à le réveiller car le choc risque d’être brutal".

#99906 
16/10/2013 à 18:44 par calamejulia

Primo,
les enseignants sont donc des saints ignorant les situations particulières de certains élèves ?
Qu’est-ce que vous voulez insinuer Monsieur Vivas ? que je m’en prends aux enseignants
qui sont des pauvres fonctionnaires mal payés, pas respectés par les supérieurs comme
les policiers (non ! zut les policiers Monsieur Valls à beaucoup de respect pour eux).
Vous pensez que l’on poste pour se gratter le nombril ? Ou que l’on est sensé connaître
certains milieux dont les deux au fait de cette affaire ? par exemple.
Deuxio,
dès qu’il s’agit de femmes, de fonctionnaires, j’ai remarqué ne pas pouvoir poster libre-
ment étant régulièrement rappelée à l’ordre (?).
La vie est simple pour moi : vous me signifier que je vous emmerde et j’arrête.
Tertio,
depuis quand sur un coup de fil sur portable on fait arrêter un bus pour décharger une
jeune fille comme s’il s’agissait d’une délinquante dangereuse ? Depuis quand ? Sans
autre avertissement ?
Mais vous avez raison : faut pas être plus royaliste que le roi. Aussi que chacun reste
sur sa bonne conscience du devoir accompli et je ne suis pas grabataire pour que vous
me parliez comme à une demeurée.

#99910 
16/10/2013 à 19:40 par caouec

a julia, une réponse à ses interrogations ici,la réaction d’une prof témoin et actrice directe Certes cette prof aurait pu se rappeler, comme l’a fait Ayrault, qu’une sortie scolaire est une forme "d’extension d’un établissement scolaire" et quà ce titre la PAF ne devait et ne pouvait rien faire... Mais peut-on lui reprocher à cette prof de ne pas se comporter en héroïne irréprochable en "superwoman", comme à tous ces citoyens, profs ou autres qui sont depuis des années la cible d’intimidations et d’humiliations sournoises, minant leur estime de soi et leur être au plus profond de son intimité... Cette prof a été humaine et c’est déjà ça...
Valls doit démissionner...

#99915 
16/10/2013 à 19:57 par Gigi

« Stopper sans délai toute expulsion de jeunes scolarisés » (P. Laurent)

L’expulsion de la jeune collégienne Leaonarda est une honte pour la République. Les conditions de cette expulsion ajoutent à l’indignité de cet acte qui disqualifie les politiques conduites par Manuel Valls.
Personne à gauche, comme le montrent les nombreuses réactions, venues de toutes les formations politiques, ne peut accepter la poursuite de ces pratiques.
J’exige du Président de la République un engagement solennel et immédiat de stopper sans délai toute expulsion de jeunes étrangers scolarisés, mineurs ou majeurs, dans notre pays.
J’appelle à prendre des initiatives dans tout le pays, à pétitionner et à manifester aux côtés des associations pour obtenir cet engagement au plus vite.
C’est la seule manière de laver l’affront que viennent de subir les valeurs de la république.
Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

".....Plusieurs centaines de lycéens ont manifesté ce mercredi devant le rectorat de Paris contre l’expulsion de l’un des leurs, expulsé samedi. Une expulsion qui s’ajoute à celle de Leonarda, qui a suscité elle-aussi l’indignation. Avec Valls, la machine à expulser tourne à plein ....." Humanité

Certains lecteurs et participants du forum trouveront peut être cette information utile !

#99916 
16/10/2013 à 19:59 par Emilio

16/10/2013 à 12:59, par Maxime Vivas
@ Calamejulia

Et les enseignants ont obtempéré tout en sachant que cette élève risquait le départ ?

Ils auraient dû se bagarrer avec les policiers ?

Et pourquoi pas Maxime ? ou faire de la resistance passive autour de l eleve en question , pour obliger ces flics aux ordres d un pouvoir fasciste d emmener tout le monde au poste. Ce qui aurait eu un effet certain de mettre cette ordure de Vals le nez dans sa merde. Et s il y avait des portables , filmer et envoyer le tout sur you tube. C est tres puissant , ça a marche en Colombie. Les pouvoirs totalitaires de ce genre socialisme national ont peur d etre mediatise, toujours. Mais evidemment si rien ne se fait , alors demain apres demain et... voila ou mene les collaborations et accords electoraux contre nature... a moins que ce ne soit pas si contre nature finalement. Parce que les etrangers , hein , en le criant ou en silence , c est quand meme des fouteurs de merde , n est ce pas .
Ouais il est mur pour le FN ce pays la.. et par lachete.

#99917 
16/10/2013 à 20:37 par Leo Lerouge

C’est encore la faute des enseignants, c’est évident, pas de la faute de la politique inhumaine de ce pourri de Valls.

Peut-on nous expliquer comment une prof aurait pu refuser de se rendre aux injonctions de la police et du maire ? En résistant toute seule ? En déclenchant une émeute dans le car ?
En "instrumentalisant les élèves", comme certains parents n’auraient pas manqué de le dire ? Parce que, on le sait, tous les parents (et le reste de la population abrutie par la propagande anti-immigrés) ne sont pas du tout contre cette politique d’expulsion. Ils n’auraient pas manqué de l’accuser de "faire de la politique" et d’avoir "violé la loi sur la neutralité des fonctionnaires".
Eh, oui, on ne peut pas gagner devant la mauvaise foi et la méchanceté.

D’autre part, que fallait-il faire des 40 autres élèves dans le car ? Les abandonner et partir avec la gamine (on n’est pas censé ignorer que les groupes scolaires doivent être encadrés par un nombre d’adultes règlementaire) ? Renoncer à la sortie ? Leur faire jeter des projectiles sur la police ?

Que pouvait-elle faire de la jeune fille pour l’extraire des pattes de la police de Valls ? La cacher chez elle pendant que toute sa famille était expulsée ? Devait-elle la séparer de toute sa famille de son propre chef et, de surcroît, se mettre hors la loi ?

Il faut vraiment vouloir planter les enseignants à tout prix pour dire des énormités pareilles.

Quant au portable, on se demande ce qu’il vient faire là-dedans. Encore une objection partiale et calomnieuse.
D’abord, le maire n’a pas appelé l’enseignante, mais la jeune fille, et ensuite, il est tout à fait normal (et recommandé par la hiérarchie) que, lors des sorties scolaires, les enseignants aient un portable pour prévenir l’administration en cas d’incident, ou pour être joints par elle.

Tout cela n’est qu’un minable procès d’intention.
Mais il est vrai que sept expulsés d’un coup, cela fait toujours 7 étrangers de moins en France à venir manger le pain des descendants d’immigrés que nous sommes.

Saluons, au contraire cette enseignante qui a fait tout ce qui était en son pouvoir pour édulcorer cette opération brutale et humiliante.
Et rendons hommage, par la même occasion, à tous les militants d’RESF et des autres organisations qui luttent pour empêcher ces expulsions cruelles et irrationnelles applaudies par une bonne partie de la population.

#99920 
16/10/2013 à 20:52 par Dwaabala

M. Valls couvre une administration que N. Sarkozy a mise en place, or certains hauts-fonctionnaires ont tout intérêt à mettre la pagaille dans les administrations, histoire de faire basculer les votes à venir.

Sinon, ce n’est pas le porte-parole PS de V. Dedaj qui relève de la psychiatrie, mais tous ceux qui ont la lumineuse idée de faire interpeller par les gendarmes une innocente pendant les heures scolaires.

#99921 
16/10/2013 à 20:58 par Dwaabala

... et aux dernières nouvelles, JM Ayrault qui devient le Premier ministre d’un gouvernement aux tels agissements commence à ruer : enquête administrative, réponse sous 48H, à suivre.

#99923 
16/10/2013 à 21:39 par Geb.

Désolé !!!

Là je pense aussi que dire "qu’elle ne pouvait rien faire" c’est un peu "juste" comme commentaire.

C’est sûr que pas tout le Monde a l’étoffe des Héros. Mais la réaction, (Ou plutôt la non-réaction locale) des enseignants prouve que la situation est largement sous-estimée, y compris par des gens qui se prétendent "intellectuels" et "chargés" d’enseigner à nos jeunes. Et qui nous filent des leçons sur "comment résister" au F.N. et à ceux qui le nourrissent.

Et de plus elle n’était pas seule comme adulte dans le fameux car.

Je regrette. Elle a peut-être pleuré... Mais y en avait certainement aussi qui pleuraient en conduisant les bus chargés de Juifs lors des Rafles du Vel’ d’hiv’. On peut tenter de les comprendre, ils risquaient le poteau ou la déportation s’ils refusaient...

Mais la Prof’ elle risquait quoi ? AU JUSTE ?

Un conseil de discipline, ou une garde à vue, au plus ?

T’aurais fait QUOI, Maxime, si tu avais été à sa place ?

Je suis intime avec des dizaines de cocos, des vrais, des Ex, ou pas, et même des qui croient encore à Laurent comme Chef de Guerre... Y en a plein d’entre eux qui se chient dessus, (à raison ou à tort), en voyant un flic, un béret rouge, ou la tronche de Marine ou de son papa. Mais j’en imagine pas un qui aurait laissé la petite partir sans qu’il y ait de la baston et un scandale national.

Mais bon, je suis peut-être encore trop "utopiste" ????

Geb.

#99926 
16/10/2013 à 22:52 par Maxime Vivas

@ calamejulia

Excusez-moi, mais j’ai du mal à comprendre tout ce que vous dites. C’est embrouillé.
Je ne réponds donc pas.
Sinon, bravo pour votre esprit vindicatif envers ceux qui dénoncent (moins clairement que vous ne l’auriez fait, je pense) les scandales.

#99927 
17/10/2013 à 02:03 par ADSkippy

Que dire encore sur Valls ? #**@%*#* ?, c’est clair.
Pour ce qui est des réfugiées, sans papier, Roms, sans abris, les chômeurs, tous ces "indésirables", c’est de leur donner un pays a eux ; Monaco, serrait l’idéal avec l’infrastructure déjà existant, les centres d’accueil (hôtels) le casino, bateaux de plaisance pour les balades en mer, et pas d’impôts. (Les monégasques, famille princier et tout, on les relogeras dans les HLM a Marseille).

Qu’en pensez vous, bonne idée, non ?

#99932 
17/10/2013 à 02:59 par Leo Lerouge

Ouais, facile de dire depuis son clavier qu’elle aurait pu faire quelque chose.
Elle est dans un car avec 40 élèves, dont des collégiens (moins de 16 ans, donc), et probablement deux ou trois accompagnateurs, et elle apprend brusquement qu’il faut qu’ils s’arrêtent pour remettre la gamine à la police.
Elle a bien tenté de protester, mais que pouvait-elle faire pour empêcher cette arrestation ? Elle n’avait pas de véhicule à disposition, fallait-il organiser un détournement de car et partir à l’aventure ?
Ils étaient vulnérables dans ce car à l’arrêt : fermer les portes aurait suffi à résister et à faire fuir la police ?
Devait-elle abandonner son poste et partir avec la gamine, alors qu’elle était responsable de tout le groupe ?
C’était bien joué de venir la récupérer dans le car et non pas au collège, où la résistance aurait pu se mettre en place.

D’autre part, son souci était sans doute de protéger le plus possible la jeune fille de l’humiliation d’être emmenée dans un car de police devant ses camarades (puisqu’elle l’a emmenée à l’écart).
Dans ces moments-là, il faut réfléchir vite et tout le monde ne fait pas partie des gros bras du SO de la CGT pour être capable d’aller à la baston.
Et pour quel résultat ? Cela aurait-il été le souhait de la collégienne si toute sa famille était partie sans elle ?

Ensuite, on a dit à la prof que la jeune fille devait rejoindre sa famille qui partait aussitôt. Vrai ou pas vrai, pouvait-elle l’empêcher de partir avec eux de sa propre initiative ? Où serait allée la collégienne de 15 ans si elle était restée seule ? L’enseignante avait-elle des éléments de réponse à ce moment-là ? Aurait-elle fait un meilleur choix en l’empêchant d’être emmenée ?
N’aurait-elle justement pas été critiquée par ceux qui la critiquent actuellement pour avoir pris des initiatives préjudiciables à cette fille ?
D’autre part, que faisaient les élèves pendant cet arrêt ? Étaient-ils sagement assis ou fallait-il que les accompagnateurs les surveillent par ailleurs, ou les rassurent ; ou toute autre chose qui peut se produire dans ces circonstances ?
Il y en a des paramètres à envisager avant de condamner cette enseignante et la traiter avec mépris d’’intellectuelle" parce qu’elle ne s’est pas jetée, elle et ses collègues, sur la police pour leur faire rendre gorge.
Quant à résister, cela ne s’apprend pas comme ça sur le tas. Il faut être préparé. On ne peut pas faire n’importe quoi, ce qui pourrait s’avérer encore plus catastrophique.
Et ceux qui résistent ne sont pas non plus assurés d’une victoire, hélas. Combien de personnes ont été expulsées cette année malgré les efforts des associations ?
Il ne suffit pas d’attendre qu’une poignée de personnes (voire une seule) aille au charbon, il faut que tout le monde se mobilise.
Combien sur ce site ont rejoint RESF(ou d’autres) pour participer à des actions ? Combien se rendent sur les lieux où les Rroms sont expulsés ? Combien les défendent et les aident dans leurs démarches ?
Pendant ce temps, M Valls, lui, poursuit inexorablement sa politique "humaine"

Quant au "scandale national", il a bien lieu actuellement. Les enseignants du collège, les associations ont protesté et médiatisé l’affaire, les réactions d’indignations pleuvent même dans les rangs socialistes et écolos, le ministère de l’Intérieur a annoncé une enquête administrative, etc.
Espérons que cela permettra à cette famille de revenir d’un pays dont ils ne connaissent pas la langue et où ils dorment dans la rue.
Il y en a des gens à blâmer avant de tomber sur cette enseignante qui a fait ce qu’elle a cru bon de faire pour le bien de son élève. Tout le monde n’a pas des copains Superman. Et personne ne peut dire qu’il y avait une meilleure solution.

Et enfin, comparer cette malheureuse prof à ceux qui "pleuraient en conduisant les bus chargés de Juifs lors des Rafles du Vel’ d’hiv’", c’est odieux.

#99934 
17/10/2013 à 15:08 par act

Surréaliste ? Non car ce serait déjà ça, or c’est juste lamentable.

En France (comme ailleurs) des rafles ont lieu en toute "légalité", dont certaines visant des enfants.
Celle évoquée ici étant particulièrement odieuse, la réaction de certains commentateurs s’imposait.
Critiquer, non pas les policiers, le maire, la hiérarchie ou le sinistre et son gouvernement mais bien une prof qui n’aurait, d’après ces experts, pas manifesté assez d’opposition !

#99950 
17/10/2013 à 21:38 par Geb.

C’est pas "odieux de comparer !!

C’est même parfaitement "comparable".

J’ai bien précisé que pas tout le Monde avait l’étoffe des Héros.

Alors je reprend :

Si c’était TA FILLE qu’on amène pour l’expulser. T’aurais fait QUOI ? Le car rempli de gosses ou pas !!!

MOI je te le dis t’aurais fait le souk, flics ou pas, élèves ou pas, et il aurait fallu te taser pour te la faire fermer.

Parce que TA FILLE c’est "ta fille", et l’autre, la Kosovarde, après tout c’est pas tes oignons, sinon à travers des banalités pleurnichardes.

Tant que les gens "normaux" comme toi, ne sauront pas mettre au même niveau que leurs propres intérêts le niveau de leur empathie pour les autres ça va continuer et empirer. Et c’est là-dessus que la Marine elle surfe !

C’est des prétextes à la con que tu soulève avec la "protection" des autres élèves. La sémantique "juste" c’était de violer une loi injuste à tout prix afin de faire bouger l’environnement sur le sujet ; et à l’occasion empêcher, sinon gêner l’expulsion.

Alors ceux qui raisonnent comme toi, je le suppose en te lisant, vous pouvez promener des pancartes contre l’’injustice" tant que vous voulez... Et même mettre des cierges dans les églises.

Je sais et les autres aussi le savent, les victimes en premier, que vous trouverez TOUJOURS des prétextes "humanitaires", "sociaux", bien pensants", "occasionnels", "utilitaires", et même "révolutionnaires" pour ne pas agir au seul moment ou il vous faudrait le faire.

J’en veut à personne. Cela fait 30 ans qu’on vous formate pour ça dans cette gauche de merde à la solde de l’Empire.

Et occasionnellement dans l’Education Nationale dès l’enfance.

On vous prie, "Ô travailleurs solidaires des malheureuses victimes à l’Etranger", de bien vouloir financer les jambes de bois au nom de l’Humanisme, quant au nom du maintien de l’emploi des travailleurs français on vous paie à fabriquer les mines antipersonnel dans les seules unités de fabrication française qui restent compétitives. Surtout pour leurs actionnaires. Et pour cause.

Tout ça, ça te gêne pas un peu ? Plus que ma "parabole" sur la déportation de juifs ???

Comme quand je vois ces Tartuffes qui "versent des larmes" sur les expulsés du Kosovo, ou les Victimes libyennes de Lampedusa alors qu’ils applaudissaient aux bombardements criminels de l’OTAN contre les Serbes, (D’où vient le papa de la petite), ou de Libye ; contre les "Nouveaux Hitler", (Qu’on croyait, depuis ils en ont trouvés d’autres), qui "assassinaient leur propre peuple".

Et que les mecs qui tentent de venir chez nous à la nage ou qui émigrent clandestinement chez nous ce sont les victimes de ces bombardements.

Alors les leçons d’éthique bien formatées par la Bourgeoisie et reprises par cette gauche bidon... Tu sais ou je me les met ???

C’est sûr. Contrairement à ce qu a été dit par les résistants de la 25ème heure et demie, y en a pas eut beaucoup en réalité en France qui ont réellement résisté durant WWII.

Et après tout si ça pouvait se comprendre alors, y a pas de raison de jeter l’anathème sur les "non-résistants" d’aujourd’hui.

Mais faudrait pas aussi tenter de filer des leçons à ceux qui voient les choses comme elles devraient être et sont eux prêts à agir comme des humain et pas des larves et qui l’expriment, pour tenter de cacher qu’après tout vous ne voulez pas d’emmerdements du côté des Chefs et du Pouvoir. Et que votre banquier attend impatiemment votre traite de fin de mois.

Comme disait un sage : "Si vous vous sentez pas, n’en dégoûtez pas les autres"...

D’autant plus qu’un de ces jours prochains vous serez peut-être bien contents qu’il y en ait quelques uns moins formalistes qui eux ne s’encombreront pas d’autant de précautions quand ça sera vous qui serez sur le siège éjectable.

Sans rancune.

Geb.

#99968 
17/10/2013 à 22:46 par Geb.

Critiquer, non pas les policiers, le maire, la hiérarchie ou le sinistre et son gouvernement

Ah !!!

C’était donc ça.

Mais il me semblait bien que tout ces "gens" étaient automatiquement en cause dans cette affaire et que ici y avait longtemps qu’on le savait sans le rabâcher en préambule au reste.

C’est vrai quoi ??, " les policiers, le maire, la hiérarchie ou le sinistre et son gouvernement" sont d’essence divine et existent hors de l’existence des électeurs, des passifs, des suivistes, des arrivistes, des endoctrinés de l’idéologie dominante ???...

Et occasionnellement des "électeurs" dont font partie les " Hussards de la République" qui ont changé leur cheval fougueux contre une mobylette payable à crédit ???...

Et ceux qui t’énoncent ça comme une valeur sûre ce sont les mêmes qui se cassent le fion à t’expliquer que t’y comprend rien, qu’on "est en République Môssieur, et dans une Grrrande Démocratie Môssieur".

"Et surtout n’oubliez pas d’aller vôôôter à Gôôôche Môssieur"...

Et pour faire quoi ? Pereniser tous ces enfoirés cités ci-dessus ? Pour avoir plus des mêmes flics, ministres, hiérarques ou édiles locaux ???

Un porte c’est ouvert ou fermé. Et tous ce gens cités, du Sinistre au flic, ils n’existent que parce que d’autres, ceux qui croient les mettre et les maintenir en place par leur passivité de tous les jours, leur politiquement correct, et leur obéissances aux lois des Maîtres, ainsi que lors d’élections bidouillées, se la jouent aux "trois singes de la sagesse" et la ferment quand ils sont confrontés en direct à la vilenie.

Bofff !!!

Geb.

#99971 
18/10/2013 à 01:19 par latitude zero

Geb

Bien d’accord avec toi, et j’attendais ta réaction avec impatience avant d’intervenir à ta place si tu ne l’avais pas fait . Mais j’étais sûr que tu allais monter au créneau !!!

Je sais par expérienceS qu’il m’aurait été impossible de me contenir et qu’une situation comme celle là me fais devenir très violent ( pour certains et pour couper court, oui je sais c’est facile de dire ça derrière son clavier, merci ça c’est dit ).
Il ne devrait pas avoir de raisonnement calme qui tienne dans ce genre d’abomination mais le ressenti d une énorme vague d’indignation qui submerge et qui explose.

Emilio a émis le même avis plus haut.

D’un autre coté , ma femme est enseignante et déteste la violence ( puis pas vraiment les moyens non plus !!) , la connaissant je sais qu’elle aurait réagi de la même façon que cette prof.
On ne peut bien sûr pas leur en vouloir et je pense que la prof a réagi comme elle a pu.
En tout cas de façon professionnelle et avec humanité.

Je suis toujours sidéré de voir avec quelle facilité on peut se diviser , sous prétexte de colère (mal placée), cela vient de commentaires blessants, taper sans ménagement , voir avec mépris envers d’autres camarades. Ce genre de réactions m’horripile.
Si on n’est pas capable de ressentir ce genre d’injustice .... la fin de la phrase tout le monde la connait , enfin j’espère !

#99978 
18/10/2013 à 07:11 par Leo Lerouge

"sans rancune" ? Non mais dis-donc tu te prends pour qui à m’insulter de la sorte alors que tu ne sais même pas qui je suis ? Et c’est toi qui me dis : "sans rancune" ?
C’est parce que tu as milité au PC pendant des années et que tu l’as quitté qu’il y a préséance ? Ou tu as des faits d’armes glorieux à ton actif ?

Oui, c’est ça, la prof et moi, c’est nous qui avons signé l’arrêté d’expulsion de la gamine, c’est nous qui avons téléphoné à notre copain Valls pour lui dire où elle se trouvait, et puis, c’est aussi nous qui tirons les bénéfices des mines antipersonnel, prothèses comprises, et également nous qui avons déclenché les bombardements sur la Yougoslavie et, tant qu’à faire, nous n’en sommes pas restés là, car la Lybie, c’était nous, et pendant la WWII, nous vendions du jambon, de la farine et du sucre sous le comptoir. Tu nous as pas vus ? On était au balcon avec Pétain pour saluer l’arrivée les Allemands.
Ah, j’allais oublier, la torture en Algérie ? Nous. La guerre d’Indochine ? Idem.
L’Irak et l’Afghanistan, pareil.
Pour la Syrie, on a loupé ça de peu, c’est bien dommage. Surtout que nous avions réussi à persuader Hollande d’y aller. Mais on va continuer cette efficace collaboration.

Quant à toi, tu t’en es bien sorti, finalement, à résister à tout ça, tout seul, entouré de tartuffes, de lâches et de collabos. Il y en a qui seraient morts depuis longtemps, et pour moins que ça.

Marre des leçons de gens, qui ont quoi comme pedigree ? "Mettre le souk" ? Eh bien, ça n’a pas suffi, il me semble.
Et c’est quoi, "mettre le souk" pour une femme face à des policiers armés ? Brailler comme tu le fais vainement depuis des années ?

A moins que tu aurais voulu qu’elle se jette sur les flics, s’empare d’une arme, les flingue, fasse sauter leur voiture, remonte dans le car, mette en joue le chauffeur de bus et lui donne l’ordre de les emmener, elle, les accompagnateurs et les 40 gamins, dans une ferme isolée où ils se seraient planqués, comme au bon vieux temps de la résistance ?
C’est sûr, cela aurait eu de la gueule, ça. Et ça aurait évité la chambre à gaz à la gamine.

Quant à dire qu’elle s’en foutait parce que ce n’était pas sa fille, c’est aussi puant que tout le reste.
Non ce n’était pas sa mère, évidemment, puisque sa mère, elle, était détenue par la police avec ses frères et sœurs avant d’être expulsée et elle attendait sa fille parce qu’elle ne voulait pas partir sans elle, ce qui me semble relativement humain comme attitude.
Mais ça, évidemment, ça t’est passé au-dessus de la tête, tant tout ce que tu sais faire, c’est insulter les autres et leur faire des procès d’intention.
C’est justement sans doute parce que ce n’était pas sa mère que la prof ne pouvait pas vraiment prendre d’initiative.
Et la jeune la fille est partie avec sa famille. Mais ce que tu ne sais peut-être pas, tellement ce n’est pas ça qui t’intéresse, c’est que les mineurs ne sont pas expulsables. La petite aurait très bien pu rester en France, si elle avait voulu.
Or, elle a suivi sa famille, c’est bête, ça : elle aussi, elle aurait eu l’occasion de résister et aurait eu son quart d’heure de gloire.

Tu t’es posé la question de savoir ce que la famille aurait pensé de la prof si elle avait empêché son expulsion et qu’ils avaient été expulsés sans elle, qui serait restée toute seule dans la nature à 15 ans ?
Tu t’es demandé si ce n’est pas, justement, ce que la prof a pensé, voire que les flics lui ont dit ou suggéré ?

Eh bien, non, parce que c’est juste pour cracher ta bile sur le monde entier et peu importe les conséquences.

Quand tu auras des velléités de résistance, ne le fais pas par procuration. Vas-y toi-même.
D’ailleurs, personne ne t’empêche d’aller de ce pas te faire taser sous les fenêtres de Valls ou de Hollande.
C’est juste un mauvais moment à passer.

Sauf si la Kommandantur décide de t’expulser à Auschwitz, évidemment.

#99984 
18/10/2013 à 08:55 par Théophraste R.

@ Leo Lerouge

Non mais dis-donc tu te prends pour qui à m’insulter de la sorte alors que tu ne sais même pas qui je suis ?

Tss, tss !

#99986 
18/10/2013 à 11:35 par vm

Ne t’en fais pas, Théophraste, un Valls, des veaux, ça dit tout. J’ai affiché l’ensemble, au titre du Grand Soir, sur les panneaux le long de l’escalier qui monte à la BU.

#99991 
18/10/2013 à 12:46 par Leo Lerouge

@Théo : Ah ? On a le droit de raconter sa vie sur le GS ?

Eh bien, j’ouvrirai un coin du voile, bien que je ne sois pas fan, et que mes interventions sur le site restent au niveau des idées, pas de mon nombril.

J’ai participé à des actions d’RESF, mais au petit matin (et à toute heure, évidemment), dans les aéroports, parmi la poignée de militants qui viennent tenter de sauver une famille - ou un de ses membres - de l’expulsion, il n’y a pas un seul yakafaukon.
Et c’est tant mieux. Ce n’est pas le moment de s’offrir une tribune sur le dos de gens complètement anéantis. Et hurler, se rouler par terre, ou attraper les flics à la gorge n’est certainement pas la meilleure façon de les aider, eux.
Alors, il faut savoir si on veut sauver ces gens ou faire un esclandre pour sa propre satisfaction qui ne mènera qu’à une riposte policière qui leur sera bien plus préjudiciable à eux qu’à nous.

Et quand on est militant, on doit agir avec discernement pour mettre les chances de succès de notre côté. Sinon, on n’a plus qu’à rester couché et attendre que quelqu’un fasse pour nous la révolution qu’on veut .

Mais, si, même sur le sujet des expulsions, où les opposants sont infiniment minoritaires, on se cherche un lampiste au lieu d’attaquer de front les coupables, pas la peine d’insister : la révolution n’est pas pour demain.
On peut dormir tranquille.

#99993 
18/10/2013 à 14:41 par Sheynat

« Tu t’es posé la question de savoir ce que la famille aurait pensé de la prof si elle avait empêché son expulsion et qu’ils avaient été expulsés sans elle, qui serait restée toute seule dans la nature à 15 ans ? »
Oui, pareil, c’est ce que je me suis dit en tentant de m’imaginer dans la situation de la prof ; ce n’était pas le moment de péter les plombs face alors qu’elle est responsable des enfants et de la petite, il y avait toutes les conséquences à anticiper et peser, et le fait de la retenir risquait de l’éloigner définitivement de ses parents, c’est aussi ce que je me suis dit.
Je ne comprends pas trop d’ailleurs ces invectives à l’égard de Léo lerouge.

#99998 
18/10/2013 à 15:06 par Maxime Vivas

Quoi qu’il en soit, le pb est que ce billet pointe la rafle policière, pendant une activité scolaire, d’une gamine de 15 ans, qui n’a commis aucun délit. Et les commentaires débordent sur ce qu’aurait dû faire la prof.
Demain on glosera sur les mensonges du père, sur ceux de Léonarda et de sa mère, sur une famille qui finassait pour avoir des papiers et vivre en France.
Après-demain, quand une femme virée par son patron s’immolera devant Pôle emploi, on apprendra qu’elle avait menti lors de l’entretien d’embauche : elle projetait d’avoir des enfants.

Bueno, à partir de maintenant je ne parle plus ici qu’à ceux qui n’ont jamais menti pour s’arracher à la misère et à ceux qui plaquent au sol les keufs. :-)

#100001 
18/10/2013 à 16:12 par latitude zero

Léo Lerouge,

« Sans rancune » n’est pas une insulte et sans mauvaise foi c’est même le contraire.

Tu t’étonnes d’avoir des retours musclés, mais qui insulte ?
Tu vois pas, tu veux de l’aide ?
J’ai eu suffisamment les boules de voir ça , je me ferais un plaisir de t’aider et je n’ai pas besoin de connaître tes états de service pour ça, je suis sûr que tu es « un grand professionnel ».

Par contre coté dialogue avec les camarades, bizarre là ça merde pas mal pour un pro.

Question :
Est-ce qu’il t’est possible de commenter avec un peu moins d’agressivité, sans insulter et sans mépris même si tu es « très colère » ?
Je note d’ailleurs que tu laisses exprimer librement ta colère ici et certains commentateurs au pluriel en font les frais, pas moi pour l’instant certes mais c’est pareil, commentateurs pas si éloignés que ça de tes opinions politiques voire même très proche comme Geb justement, par contre dans le bus tu aurais été d’un calme olympien, raisonnant lucidement face aux hordes fascistes en uniforme venu arracher une gamine comme du « temps béni » des flics vichystes avec les Juifs.
T’y vois pas une petite contradiction là ?
Les mêmes aujourd’hui et qui te disent « on n’a pas le choix », « on obéit aux ordres » comme les SS ont obéi.

La plupart de tes commentaires sont suffisamment pertinents et même parfois excellents pour ne pas les ruiner avec des invectives.
Maintenant tu peux voir ça comme une leçon de morale, peut être , mais moi je te dis simplement ce que j’en pense en espérant sans trop y croire que ça puisse servir un peu .
Vraiment dommage.

Maxime

Non il n’est pas question de plaquer un flic au sol, ça serait gentil de ne pas caricaturer, mais d’opposer une résistance passive , de gagner du temps, de faire rappliquer dare dare des journalistes, de filmer avec le portable ....
Il n’est pas question non plus de prendre la gamine en otage pour faire du buzz inutile,
parce qu’il ne s’agit pas seulement de Léonarda.
Mais comme je l’ai dit plus haut , je n’ai pas de reproches à faire à la prof. Elle a agit comme elle a pu et avec humanité.

A quoi ça sert de faire du buz, dans ce cas précis ?
A ça :
Quand la famille est arrivé au Kosovo, elle a été jeté à la rue à la sortie de l’aéroport, traitement habituel.
Devant l’indignation générale, sincère ou pas, panique au ministère, les coups de téléphone France Kosovo ont du pleuvoir dru.
1er résultat :
Cette famille est logée dans une petite maison , du bois pour se chauffer , nourrit et pour un an....
Pour la suite ....on verra.
Dommage que les vacances scolaires tombent maintenant car les Lycéens se réveillent.

#100002 
18/10/2013 à 17:29 par Emilio

Salut les amiEs .
Je comprend la rage qui vous anime , le uns et les autres , parce que c est la frustration de ne pas avoir ete la , de on aurait du , et finalement une impuissance face a un acte odieux et commis par des elus qui ont ete mis en place par beaucoup d entres vous , contre un autre odieux sarko, tout aussi odieux.
Mais ne nous divisons pas alors que nous sommes TOUS d accord sur l ignominie de ce gouvernement , raciste et fasciste. Ce n est que la consequence, pas la cause.

Evo Morales , Snowden , la guerre syrienne , la guerre malienne … bref une succession d actes qui montrent au monde la servilite de “socialistes” et associes aux faucons US. Le fait d associer ce mot “socialiste” a ces actions est deja grave en soi.
La gauche française le paiera tres cher , c est evident , electoralement ce qui n est plus que l objectif et depuis longtemps la seule raison d etre , et surtout moralement . C est indefendable et meme le FN rejette cette inhumanite de ce cas la.

Qui est le capitaine de ce pays qui n est plus a la derive mais carrement en train de sombrer , qui etait la France ?
Ou est la politique des ces parlementaires incapables , irresponsables et cupides ?

Tous les pays ont une politique d entree et de sortie de leur territoire , et tous une politique d immigration . La France en a une aussi, mais la difference notable , c est qu elle te suit pour l inscription d un enfant dans une ecole , pour bosser etc.. J ai ete immigrant legal en Australie et Canada, on me demandait pour m inscrire dans une ecole ou universite, travailler, mon visa de residence.
En France , rien , et des annees apres l Etat se reveille et envoie sa garde pour expulser .. et la evidemment c est douleur et inhumanite . Que cette enseignante ait resiste ou pas ne change rien, c est que l Etat, d hier et d aujourd hui , n a jamais su gerer la situation , ni au debut ni jamais . Les avantages de richesses coloniales mal acquises , oui et toujours , les inconvenients et suite logiques d immigration > fermons les yeux et reprimons

Pour cette immigration , la France a une dette de sa politique coloniale d aujourd hui, ben elle doit la payee , on ne peut pas avoir le beurre et l argent du beurre

150 exiles syriens attendent de rentrer en France , bloques a la gare ferroviaire de Turin en Italie > il y a 2 millions de refugies syriens en dehors de la Syrie. A cause de QUI ¿
Qui a voulu cette guerre en envoyant ses barbouzes foutrent le bordel , qui voulait balancer des bombes humanitaires ¿ qui les a lance ailleurs ¿
Qui crachait sur la Lybie la Syrie l Afrique et le monde ¿
Qui fabriquait la misere du monde , la merde ailleurs qui vous profite et pas de merde chez nous . Ce serait l ideal de l hypocrite mais la realite revient au galop.
Qui a bombarde le Kosovo la Serbie etc.. ¿
L agir des bombes humanitaire des elus et le non agir social inhumanitaire des sujets.

D une façon generale c est toute la politique coloniale de rapines sur les ressources et de magouilles politiques imperiales qui deteint sur la France et l Europe en consequences > les courants de gauche française aussi , sont , non seulement complices, mais coupables.

On ne peut pas avoir le beurre et l argent du beurre. Cette politique coloniale organise la suite , l exil et l immigration chez les colonisateurs. C est idem aux USA, les politiques economiques insoutenables pour l Amerique latine , les coups militaires > consequences, les masses fuient parce qu il devient impossible de vivre et encore moins en paix. Et elles fuient vers ,et la, ou le fric est et depuis toujours. La ou , et de toutes façons , la misere est moins pire. La misere est moins pire au soleil chantiez-vous , vous n y viviez pas non plus ,et quand vous y alliez , c etait toujours avec des lunettes de soleil .
ACTES > CONSEQUENCES
Les pays les plus imperialistes du monde , colonialistes et fascistes sont les ennemis des peuples > USA Canada France Angleterre Espagne Italie .
Ces pays sont la honte humaine de ce monde , la source du merdier des peuples et l hypocrisie de refuser cette merde en boomerang. Non , on ne traite pas les peuples en tirant la chasse d un WC , elle explose a la face de ces pays qui engendrent la misere du monde et refusent de la voir entrer chez eux .. parce que c est chez nous hein ¿ Oui et c est quoi devenu chez eux a ces meteques de toujours ¿
Tous complices , toute cette verole politique qui votent (ou s abstiennent c est PAREIL ) pour ce desordre mondial sont coupables et responsables. C est votre richesse de pays sans fois ni lois que la votre , qui est indigne et inhumaine . L inhumanite n est pas seulement dans ces expulsions , elle est dans la continuite de votre arrogance.

Les pays du monde doivent vous mettre a l index, vos politiques et vos peuples serviles , ne plus commercer avec vous, vous isoler sur le plan diplomatique , bref vous tourner le dos a tous les niveaux possibles .

Le monde devient multipolaire, c est non seulement possible mais souhaitable et indispensable pour les “encore humains” de ce monde. DEMERDEZ-VOUS , c est a ceux qui ont creer ces problemes , a ceux qui ont et ferment les yeux , et a ceux qui ne regardent que leur nombril et surtout profiter de leurs richesses bien mal acquises de se debrouiller .
Pas et plus de solidarite avec ces terroristes du monde .. actes > consequences assumez maintenant , tous . Chacun son tour d experimenter ce qu est la misere l exclusión

Aucune nouvelle politique chez vous ne pourra changer cette donne , les dettes se paient et cette dette sociale mondiale sera votre decadence et un retour a ce que vous devriez etre , des pays du tiers monde et tout ce qui va avec .
Les pays en voie de liberation ne peuvent plus rien pour vous.. les developpemenst se feront sans vous et en dehors de vous .. ADIOS
Maduro y croyait et voulait vous aider et commercer en bonnes amities , une semaine apres , Evo Morales est traite comme un indigene de vos colonies . Voila ce que vous etes, des civilises superieurs arrogants pour toujours. La partie est finie , GAME OVER , commercer donc avec vos maîtres US , les pays en voie de liberation doivent imperativement et au plus vite se tourner vers les pays qui les considerent humainement dans leurs relations , Chine Russie Brics Afrique colonisee > et oubliez USA France Angleterre Espagne Italie .. Tchao for ever ))) une fois redevenus pauvres et raisonnables , on verra alors mais pas avant .

Je traduis un sentiment de raz le bol et d ecoeurement de vos politiques occidentales , sentiment qui monte en Amerique Latine et dans le monde hors de vos circuits. J ai commente l anecdote de cette jeune kosovar a mon epouse colombienne , ecoeuree par le resultat de vos politiques coloniales racistes et la servilite de vos peuples en echo , qui ne bronchent pas mais profitent de richesses volees et ferment ensuite la porte aux victimes qui demandent des comptes. Sarkosy , vous l avez choisit en masse , Hollande vous l avez choisit en masse.. et toutes vos guerres qui vont avec .. personne de chez vous n a rien dit , pas genant quand c est ailleurs , a vous de vivre ces guerres chez vous , vous n y echapperez pas . C est une punition collective , certes , mais la punition etait aussi collective pour les peuples opprimes , pas genant dans ce cas .
A vous d apprendre de vos erreurs . Desole pour la violence de ce message , mais encore une fois c est bien plus qu une reaction a chaud personnelle (et largement partagee) , c est un tsunami mondial a votre egard . La France cette France la , c est vous qui l avez construite ,et ça ne date pas d hier. Plus de solidarite avec les charognards , que vos centrales nucleaires explosent , elles le feront a terme , irradies il faudra vous confiner dans votre espace national , votre domaine reserve, vous le garderez , c est bien de vivre chez vous entre vous que vous vouliez .. restez.y ..les rats ne quitteront pas ce titanic .

J ai eu ce discours en France , devant vos glorieux generaux , parce que je ne me soumet pas a vos immondices de patrie sans aucun honneur , emprisonne des mois , sans le mínimum de droit humain , traite comme vous le faites avec vos animaux de boucherie .
Des mois de souffances , seul , anonyme , coupe du monde , sans meme de toilette ni eau dans ma cellule militaire de 2,2m de long sur 1,2m de large, sans fenetre et dans le noir le plus souvent que le filet de lumiere de sous la porte blindee, et une compagne precieuse de vie , une petite araignee que je n oublierai jamais et qui m a aide , une vie, oui ça existe encore dans ce monde d inhumain de votre France si glorieuse de façade . Je devais quemander pour pisser et chier puis vivre dans ma souillure tous les jours parce que l attente ça va le mater et le briser. Avec les rires des sergents , j ai fait une greve de la faim pour me liberer l esprit de votre monde , 3 semaines de meditation ou j ai garde mon humanite en devenant zombie mais tellement plus libre .. c etait en 1978 , l hiver sans chauffage , et puis ensuite dans un camp de prisonnier , avec des brutes qui s amusaient a torturer un autre detenu ..il y a toujours et partout des victimes designees , cellule de 15 prisonniers dejantes pour la plupart et eternels exclus, pas de douches , des rats dans les toilettes , des sorties une fois par semaine en cour et ciel grillage ..et des interrogatoires hebdomadaires devant le general “et maintenant tu vas te soumettre ou on te renvoie dans ta merde ? “ > “vas te faire foutre , ordure, en reponse routiniere > et retour au bloc … des mois . Personne ne pouvait savoir ou j etais , tout etait interdit journeaux radios .. Isolement du monde , Qui de vous le savent ? Mon crime est d avoir dit non et de m insoumettre a votre monde, et j ai gagne .. Comment oser refuser de porter un si glorieux uniforme militaire , c est criminel aux yeux de cette France eternelle, il faut etre complice ou etre supplicie .
J avais 18 ans . Aucun acte heroique la dedans , un choix et un devoir moral personnel, une soif de justice qui ne m a jamais quittee. Les heros, ce sont ceux de ma famille qui ont resiste aux nazis, eux risquaient la mort, proteger et cacher des enfants voues a la mort parce que juifs, c etait criminel aux yeux des lois qui ne changent jamais. Tout le village savait , personne n a jamais denonce , ce qui fut remarquable et trop rare, mais ce monde est ce que nous en faisons , certains resistent a l odieux , et d autres detournent les regards.. mais le Bonheur est dans le fait d avoir accompli un devoir d humain , le reste est silence, la gloire n est pas toujours pour ceux qui l ont merite , peu importe.. l important est qu il y ait quelques sourires de plus qui peuvent rayonner, et si l on peut y participer , on se le doit a soi meme ..ou pas.
Amities a tous , non, vous ici , etes differents je le sais , mais reflechissez aux consequences de vos complicites .. ce peut etre votre tour aussi un jour … pour moi ce ne sera plus jamais la France. Ça, je ne peux plus , desole , a chacun ses cicatrices , et celles la , c est tres rare que je suis encore capable de les rouvrir. Et toujours avec des personnes de confiance et que j aime .. A vous mes amiEs du grand soir tant espere, une page personnelle d un passé personnel . Desole pour la longueur et de vous etes senti agresses peut etre ..maladresses des mots, ce n etait pas mon intention , juste un temoignage en passant de ce monde de division entre ayant droits et sans droits.

#100004 
18/10/2013 à 18:35 par Anonyme

On parle de Leonarda en espagnol (lus par l’Espagne et toute l’Amérique Latine). Léonarda est qualifiée de "Gitane" dans cet article...

Polémique en France après la déportation d’une enfant Gitane duant une excusion, scolaire

16 Octobre 2013 - L’arrestation et l’expulsion de France vers le Kosovo d’une jeune-fille Gitane de 15 ans pendant une excursion scolaire a déclenché une intense polémique en France et tend à placer au centre des critiques la politique d’immigration du Ministre de l’Intérieur, le socialiste Manuel Valls.

Hier a été évoquée l’arrestation le 9 Octobre, puis la déportation ultérieure, de Leonarda Dibrani, une jeune-fille mineure qui habitait à Levier, dans l’Est de la France, depuis environ Cinq ans.

Selon les professeurs de son collège, c’est le maire de cette ville de moins de 2 000 habitants, Albert Jeannin, qui a donné l’ordre au bus de s’arrêter sur un parking, où les policiers ont arrêté la mineure.

Léonarda, qui était en 3° au cllège André Malraux de Pontarlier, allait visiter Sochaux avec ses camarades.

Selon RESF, qui a divulgué l’information, un professeur a demandé aux agents qu’ils attendent que le bus se soit éloigné pour que les enfants ne voient pas Léonarda entrer en pleurant dans la voiture de police.

L’enfant a été expulsée le jour suivant avec sa mère et ses cing frères et soeurs. Son père avait été déporté au Kosovo un jour auparavant.

Le ministre de l’Intérieur, très critiqué pour sa fermeté au moment d’ordonner l’expulsion d’environ 20 000 Gitans de l’est de l’Europe qui vivent en France, a défendu les agissements des forces de l’ordre, qui ont agi "en respectant scrupuleusement les droits des étrangers (...)"

Cependant, l’affaire a engendré tellement de critiques, y compris au sein du gouvernement et de son propre parti, que Manuel Valls s’est vu obligé d’ouvrir une enquête administrative, à la demande du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

Le plus retentissant dans l’opposition à la détention et à l’expulsion de la mineure a été le Ministre de l’Education, Vincent Peillon, qui a demandé que les collèges deviennent des sortes de "sanctuaires" et qu’à l’avenir soient maintenus "les principes du droit et les principes de l’humanité" pour que de tels faits ne se reproduisent pas.

Le président de l’Assemblée Nationale, Claude Bartolone, a utilisé les réseaux sociaux pour demander que soient respectées "les valeurs avec lesquelles la gauche ne saurait transiger sans perdre son âme".

Le chef du groupe socialiste dans cette chambre s’est prononcé contre le Ministre de l’Intérieur en déclarant qu’il "ne faut pas aller chercher les enfants au collège" et en commentant que "cette famille paraissait en voie d’intégration".

Le plus critique a été le leader du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, qui a qualifié d’ "inhumaine" la politique de Valls, ministre le plus valorisé du gouvernement et qui a antérieurement été accusé de "chasser sur les terres de l’extrême droite".

Mélenchon a souligné dans un communiqué la contradiction apparente qu’il y a dans l’argumentation de Valls. Celui-ci en effet a dit il y a peu que les Gitans venant de l’est de l’Europe n’ont pas vocation à s’intégrer et dans le même temps il ordonne à la police d’aller les "poursuivre jusque dans les écoles".

Le Ministre de l’Intérieur a assuré aujourd’hui qu’il comprend "toutes les émotions" et a insisté sur le fait que "la reconduite à l a frontière s’est déroulée dans le respect du droit et des personnes".

"Que chacun garde son sang froid", a ajouté Valls, qui, le jour même de l’arrestation, a rendu public le fait que le gouvernement a expulsé pendant les 8 premiers mois de l’année 18 126 Gitans venant de l’Est de l’Europe, essentiellement de Roumanie et de Bulgarie.

Chacun aura traduit "Gitane" et "Gitans" par "Roms"... pour ne pas dire "Tsigane".

#100006 
18/10/2013 à 20:01 par Antar

Saisissant Emilio ! Un cri de coeur qui force l’admiration et le respect.

#100008 
18/10/2013 à 20:26 par Leo Lerouge

@latitude zero
Curieux qu’on voie mes réponses, sans doute directes, mais pas les insultes, même pas voilées, de la part des autres.

J’ai un défaut, c’est vrai, c’est que je ne supporte pas qu’on fasse des procès d’intention aux fonctionnaires ou autres salariés, tous les gens du peuple, quoi, quand ils sont eux-mêmes les victimes d’un système pourri, coincés par tous les pouvoirs, dont ceux qui sont censés les défendre.
Et les dénoncer à la place des vrais coupables, les traiter de suppôts du pouvoir, de collabos, voire pire, comme de se conduire comme ceux qui emmenaient les Juifs dans les camps de concentration, cela me met bêtement hors de moi.

Eh, oui, j’avoue humblement que j’ai toujours été aux côtés des postiers, des cheminots, des enseignants, des ex-salariés des télécoms et autres, et que je croyais ne pas me tromper de cible en accusant exclusivement la direction, qui, pensais-je niaisement, était celle qui les exploitait et les pressurisait, alors qu’on me dit, aujourd’hui, que ces salauds de salariés, sont ceux qui ont mis le pays dans cet état.
Et même le monde entier, si on va par là.
Quand je pense à toutes les actions que j’ai menées pour soutenir ces ordures !

Mais si on me dit que j’ai faux, je veux bien y réfléchir, et tenter de réformer ce mauvais état d’esprit et cesser de me mettre en colère pour des broutilles qui n’auraient soulevé l’indignation que dans des temps largement révolus.

Par ailleurs, si tu relis bien mes commentaires, ils ne sont aucunement insultants, mais argumentent sur les accusations lancées contre cette prof et proposent des hypothèses autres que celles avancées ici. C’est bizarre quand même que tu sois passé à côté des injures ad hominem qui m’ont été adressées en réponse et qui sont sans commune mesure avec mes objections au départ.
On ne prête qu’aux riches, sans doute.

Pourtant, malgré la passivité et la collaboration coupable de cette lâche écervelée, il apparait que : "Devant l’indignation générale, sincère ou pas, panique au ministère, les coups de téléphone France Kosovo ont du pleuvoir dru. 1er résultat : Cette famille est logée dans une petite maison, du bois pour se chauffer, nourrit et pour un an".

Ce n’est pas un peu ce à quoi il fallait arriver dans ce cas précis, même si la sanction est là, mais personne, je suppose (mais je peux encore me tromper, tout va si vite !), n’espérait qu’un coup d’éclat ponctuel forcerait Valls à abandonner sa politique ?

C’est peut-être ce que j’ai essayé de dire, non ?

Quant à combattre la politique ignoble de ce gouvernement, il me semble, et c’est ce que j’ai aussi dit dans mes commentaires (mais j’ai sans doute encore tort, je vais finir par perdre toutes mes marques avec tous ces changements), que ce n’est pas à une malheureuse prof prise dans un dilemme de la faire changer, mais à nous tous.
Non ? J’ai faux encore ?

Pour ce qui concerne la police dans les écoles, cela ne date pas d’hier, mais c’est la politique répressive d’un ministre de l’Intérieur qui s’appelait euh … sarkozy, je crois, qui a renforcé le dispositif et où les flics se sont alors pointés dans les écoles pour tout et n’importe quoi et emmener parfois des élèves dûment menottés.
A l’époque, personne ne s’en est vraiment ému, il faut dire. Et c’est devenu banal aujourd’hui.

Sinon, l’école n’est pas un sanctuaire et la police a toujours pu y pénétrer pour mener une enquête criminelle, avec l’accord du chef d’établissement et avec les précautions d’usage.
Aujourd’hui, une bagarre en récré et on se retrouve vite fait en GAV. Mais tant que ce ne sont que des Arabes ou des "Gitans", hein …

Dans cette affaire, il y a eu des irrégularités suspectes : la police avait-elle l’autorisation du chef d’établissement (obligatoire) pour interpeller la gamine ?
Cela n’a pas été transmis à la responsable de la sortie, apparemment, et le chef d’établissement n’aurait pas non plus cherché à contacter sa collègue. Pourquoi donc ?
Pouvait-on mettre une enseignante devant le fait accompli et lui laisser à elle seule la décision de remettre la jeune fille à la police ? N’était-ce pas bien opportun pour les autorités, qui s’en lavaient, ainsi, les mains et pensaient que ça passerait comme une lettre à la poste (enfin, AVANT) ?

Pourquoi donc est-ce le maire qui a demandé à la prof de le faire et lui a laissé l’entière responsabilité dans cette affaire ? Aurait-il autorité pour donner des ordres à un fonctionnaire qui ne dépend pas de lui ?

D’après ce que j’ai entendu, Ayrault aurait expliqué que le car était une "extension de l’établissement" et que l’interpellation était donc légale, mais pourquoi donc a-t-il jugé bon de le préciser ?
Ce sont les questions bêtes que je me suis posé.
Mais, bon, c’était sans doute ridicule, puisque la vraie coupable était déjà toute désignée.

#100011 
18/10/2013 à 22:00 par latitude zero

Emilio,

Les Dupont Lajoie décomplexés sont de sortie au grand jour, éblouis mais le sourire jusqu’aux oreilles.

46 % pensent que Marine Lepen est la meilleure opposante à Hollande
77% des Français ont une bonne opinion de Manuel Valls et approuvent ses propos sur les Roms.
69% pensent que c’est normal. ( sondage Léonarda) Il faut respecter la décision administrative

Le Front de Gauche se déchire pour des postes d’élus et les problèmes d’égo font des ravages.

Occupe toi bien de ta famille Emilio et observe nous sombrer .
Y aura du spectacle , une lente agonie en telenovelas !!!

#100013 
18/10/2013 à 23:51 par latitude zero

Léo Lerouge

Oui, même « défaut » que toi concernant les fonctionnaires et autres salariés.
Ma femme est enseignante et je suis témoin de son travail , très consciencieux , du vrai courage obstiné pour les enfants jour après jour , mais dans des conditions de travail épouvantables empirant chaque année , je n’exagère pas. Trop long pour développer ici , mais beaucoup sont découragés.

Pas de soucis , tu n’as pas tout faux !

Relis moi sur l’action supposée de la prof, tu verras qu’on est d’accord, mais la position de Geb se défend aussi .
Je sais aussi que je n’aurais pas pu me retenir dans une situation comme celle là, à minima une résistance passive et que ce sont au contraire les keufs qui auraient été contraint de me plaquer au sol. Quelle belle photo , quelle belle vidéo pour faire monter la sauce n’est il pas ? Mission accomplie en fait.
C’est par la force qu’ils doivent faire leur sale coup, médiatiquement sans le moindre doute .
Le peuple montre son refus, n’est pas complice, c’est ce vers quoi il faut essayer de tendre , en tout cas dans ce cas précis.

Encore une fois je la comprend et ma femme aurait fait la même chose, mais il serait très intéressant de voir les réactions ici même si la prof et les accompagnants ( 1 pour 8 élèves, ça fait du monde quand même ) avaient pratiqué ce type de résistance.
Ils auraient été « les héros du jour » ( même si ça n’est pas le but), je n’en doute pas une seconde. Qui aurait osé les critiquer ? Marrant non ? Comme quoi ....

Ma critique n’est pas sur le fond mais sur la forme , et sur une forme spécifique et tu m’as bien compris je crois , c’était clair.

Je te ferais grâce ( « dans ma grande mansuétude ! ») et t’éviterais les détails mais mes critiques ne visaient pas cet article en particulier mais un autre, et entre autre.
Disons que sur cet article , c’est la goutte qui a fait ...
Je pense que tu dois savoir de quoi il s’agit.( si non demande moi)
Rassures toi, je n’ai pas de petits carnets pour mes notes et je ne pratique pas les méthodes de la Stasi .

Pour moi , c’est simple, dans un débat , une discussion , pas d’insultes, pas d’humiliation ( une des pires injustice ) , pas de mépris, un minimum de respect, même si une certaine colère peut transparaitre .
On peut déraper une fois , deux fois, trois fois , là ça commence à faire, et quand ça devient systématique .... tu connais la suite.
Je précise que je ne me considère pas comme le zorro du site, ça vient comme ça, avec le trop plein , c’est naturel , 100% bio.
Voilà , toi tu es comme tu es, moi comme je suis, la vida no es facil et c’était pas mon intention de faire ce bordel ici , je me serais contenté de mon premier petit commentaire.

Peut on se dire sans rancune ?

#100018 
19/10/2013 à 02:37 par Safiya

@ 18/10/2013 à 17:29, par Emilio

"Tous les pays ont une politique d’entrée et de sortie de leur territoires et tous une politique d’immigration. La France en a une aussi, mais la différence notable, c’est qu’elle te suit pour l’inscription d’un enfant dans une école, pour bosser etc... J’ai été immigrant légal en Australie et Canada, on me demandait pour m’inscrire dans une école ou université, travailler, mon visa de résidence.
En France, rien, et des années après l’Etat se réveille et envoie sa garde pour expulser... et là évidemment c’est douleur et inhumanité. Que cette enseignante ait résisté ou pas ne change rien, c’est que l’Etat d’hier et d’aujourd’hui, n’a jamais su gérer la situation, ni au début ni jamais.

Non Emilio, concernant la "politique" des sans papiers, c’est au contraire bien pensé et ô combien bien géré.

Primo. - C.’est une réserve de main-d"oeuvre des plus taillables et des plus corvéables, qui rapporte plus qu’elle ne coûte, à laquelle, bien sûr, "on" accorde "généreusement" la CMU vu qu’un bougre malade ça n’est pas rentable, n’est-ce pas ? Et c’est seulement par "humanité" que "on" permet l’inscription de leurs rejetons à l’école et surtout pas parce que ces gamins doivent être quelque part quand leurs sans-papiers de parents sont au boulot dans le Bâtiment, la Restauration, partout où le travail et pénible et dangereux et en sus, pour eux, payé au lance-pierre.

Deuxio. - Les Travailleurs Sans-papiers ont cette autre fonction utile, c’est qu’ils servent de dérivatif, de haro sur le baudet sans compter qu’ils servent, avec les délocalisations, à briser toute velléité de lutte chez le Français lambda ou pas qui, au lieu de s’attaquer au capitalisme, s’attaque aux boucs-émissaires.

Pour cette immigration, la France a une dette de sa politique coloniale d’aujourd’hui, ben elle doit la payée, on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

Naïf Emilio ? Non Emilio, la France capitaliste continue toujours sa politique coloniale. Avant-hier, en déversant des cales entières d’esclaves. Hier, en ramenant par pleins bateaux "ses" indigènes des colonies. Aujourd’hui, en créant les conditions qui poussent des centaines d’hommes, de femmes, d’enfants, acculés à une mort lente, à tenter le tout pour le tout, traverser des mers dans de frêles embarcations car mourir pour mourir autant tenter d’atteindre les rives des "pays de cocagne" croient-ils encore...

Comment ? Ben via le FMI et la Banque mondiale qui obèrent les Etats du Sud et les obligent ensuite aux plans de restructuration qui démantèlent les services publics et les protections sociales, réduisant à néant les productions locales, ce qui permet aux entreprises occidentales de revenir sous le fallacieux prétexte "d’investissements" et c’est ainsi que la valse des Véolia, Suez, Carrefour, Vivendi ou encore EDF, RATP, France-Télécom, en ce qui concerne la France, puisque nous en parlons, de reprendre de plus belle, quand ce n’est pas, comme dans certains pays d’Afrique, en "usurpant" les terres qui servaient aux cultures vivrières pour en faire des cultures pour l’exportation. Sans compter que ces pays néocolonisés ne produisant même plus de quoi nourrir toutes leurs populations s’adonnent frénétiquement à l’import-import, n’est-ce pas là, Emilio, pour la France capitaliste, ses multinationales et "ses ayant-droits" avoir et le beurre et l’argent du beurre ?

A toi, cordialement

P.S. ; Bisou à toi Sheynat et un clin d’oeil appuyé à Léo Lerouge

#100022 
19/10/2013 à 14:17 par Leo Lerouge

@latitude zero

S’il s’agissait de coms précédents, c’est là que tu aurais dû réagir. Parce que, sur ce fil, tu discrédites tout ce que j’ai dit par ailleurs en ne considérant que la forme.

Tu me dis maintenant qu’on est d’"accord". Content de l’apprendre.

D’autre part, j’ai une éthique : je n’écris pas pour marquer mon territoire même si je ne connais rien au sujet, et je vérifie ce que j’avance.
Je peux me tromper, mais j’essaie de limiter les dégâts ainsi. C’est pourquoi, je ne supporte pas ceux qui disent tout ce qui leur passe par la tête, et, qui, finalement, tiennent des propos de café du commerce, et, donc, d’extrême droite.
Alors, je réagis vivement, c’est ma manière. Parce que j’estime que ce genre de propos, bien plus arrogants et nocifs que les miens, mais édulcorés par la forme, sont inadmissibles.

Sur le fond de l’affaire, tu dis qu’on est d’accord. Eh bien non.
D’abord, je n’ai jamais dit que j’aurais fait la même chose à sa place, c’est de l’extrapolation, parce que c’est, justement, ce que je reproche aux autres, de s’être mis à sa place.

On m’a accusé, entre autres, de ne pas avoir d’"empathie" pour la gamine. C’est …. (bon, je ne dirai pas le mot que j’ai en tête pour ne pas en rajouter à la comptabilité).

Je connais bien les ados, pour avoir travaillé en "collaboration" avec l’EN : si on essaie de réfléchir un peu, on peut imaginer ce qui s’est passé dans la tête de cette gamine.
Brusquement, un coup de fil, la gamine, dont, je le rappelle, le père vient d’être expulsé et dont l’épée de Damoclès est au-dessus de la tête de toute la famille, se lève, va vite passer son portable à sa prof, il y a des conciliabules, des allées-venues, sans doute, les 39 autres voient bien que c’est grave. Le bus se gare sur un parking, ce qui est imprévu.
Les flics arrivent pour venir la chercher comme si c’était une grande criminelle, elle est déjà le centre d’attention de tout un bus d’autres ados, dont beaucoup qu’elle ne connaît pas, qui ne la connaissent pas, et qui doivent la regarder de travers (non seulement, dans leur tête, les flics ne se déplaceraient pas pour venir chercher quelqu’un d’innocent – sans compter que son physique ne devait pas arranger les préjugés- mais, en plus, à cause d’elle, ils étaient arrêtés sur un parking sans savoir pourquoi).
Elle n’a certainement pas envie que cette situation se prolonge, et en faisant un esclandre, en jouant les matamores, on va automatiquement rajouter à son supplice et son humiliation dans un psychodrame inutile et lui laisser le souvenir d’un départ de paria devant tous les élèves.

A croire que les ados sont des êtres sans âme et sans sentiments, ou qu’on n’en a jamais rencontré, et qu’on peut donc agir selon nos impulsions sans se soucier d’eux.
Alors, l’empathie fugitive qu’on peut ressentir pour une gamine en faisant le contraire de ce qu’elle aurait souhaité, en envenimant les choses et en réglant ses comptes avec la police et tout le gouvernement, sur son dos, ça me fait bien rigoler (je reste dans les limites qui me sont autorisées).

Si on veut se frotter à la police, on peut toujours aller la provoquer ailleurs, à un moment où on est seul impliqué.
C’est sans doute ce qui préoccupait la prof dans ces circonstances (comme tu le dis pour ta femme, et quoi qu’on en dise, les profs ne sont pas des "intellectuels" écervelés, et la plupart songent à protéger d’abord leurs élèves – et c’est ce qu’elle a fait).
Mais elle a bel et bien protesté au retour, ses collègues aussi, ils ont alerté les médias qui ont ébruité l’affaire, même certains au PS ont réagi, et tout est arrivé au ministère, qui a dû s’expliquer.
Peillon, en personne, a été obligé de sortir du bois, alors que les interpellations antérieures ne l’avaient pas ému.
Ce qui, me semble-t-il, est une sacrée pagaille qu’une petite prof pleurnicharde a déclenchée à elle toute seule.
Combien d’autres expulsés ont la faveur des médias ? On m’a même dit (je n’ai pas de télé) qu’il y avait eu un reportage sur la famille au Kosovo.

Mais rien ne nous empêche d’agir, nous, parce que, si cette famille est mieux lotie actuellement (le temps que l’indignation s’apaise et qu’on détourne le regard), elle est quand même au Kosovo.

Il y a des actions de prévues pour aller protester au ministère et demander son retour et le retour des quelque 18000 autres qui ont été expulsés jusqu’à présent cette année ? C’est maintenant qu’il faut se mettre vraiment en colère et exiger des comptes.

Alors, avec tous ces différents paramètres, je ne pouvais certainement pas dire ce que j’aurais fait à sa place. Sans doute pas mieux.

Mais si j’avais eu spontanément la rage, comme l’indiquent mes réactions par ailleurs, sachant que ce n’était pas le moment de faire de l’agit-prop avec cette gamine dans le bus, j’aurais laissé faire quelqu’un de plus diplomate.
Mais ce n’est qu’une hypothèse. Personne ne peut savoir ce qu’il aurait fait à sa place, dans cette situation exceptionnelle qui lui est tombée dessus sans qu’elle y soit préparée.

Quant aux accompagnateurs, d’abord, pour une sortie en car, c’est, avec des ados, 1 pour 12, voire plus, surtout si c’est pour la visite d’un lieu fermé.

D’autre part, il ne t’a pas échappé qu’il y avait des élèves de deux établissements différents et qu’il devait y avoir des profs qui ne se connaissaient pas, ou peu, et qui ne connaissaient pas la majorité des élèves. Peut-être même y avait-il des parents d’élèves, qui sait, en lieu et place d’un prof. Ce qui la rendait probablement seule responsable du groupe et l’isolait. D’autant que la gamine était une de ses élèves et que les autres, sans doute pas au courant de la situation, ne se sentaient pas aptes à intervenir en contrant ses décisions.

Là encore on ne peut que spéculer, car on n’a pas les éléments en main, mais c’est suffisamment plausible pour qu’on en tienne compte dans notre jugement sur l’attitude de cette prof.

Même dans un procès en justice, le présumé coupable a le droit d’exposer sa version des faits et ses motivations.
Et on ne lui met pas sur le dos les dysfonctionnements de la justice.

Je constate, par ailleurs, que tu as rédigé des règles qui ne s’appliquent qu’à moi. C’est un grand honneur pour moi de bénéficier d’autant d’attention.

Mais, si mes propos te font autant bouillir, je te suggère de ne pas te forcer à me lire. Il y a plein d’autres choses à lire sur le GS, dont des articles très intéressants et instructifs, sans compter qu’il y a également des commentateurs intelligents, pertinents … et diplomates.

Pour ma part, je pense que l’heure est suffisamment grave pour qu’on ne laisse pas passer des propos, même poliment tenus, dignes de la droite extrême, qui contamine progressivement toute la société française, et qui empêchent la gauche de se définir clairement sur tous les grands sujets.
Et je ne parle pas de Geb, avec qui je suis généralement d’accord, mais qui n’a pas plus de solutions que moi pour sortir de là.
Parce que nous sommes tous pris au piège.
Et ce qui se passe au FDG est suffisamment inquiétant pour qu’on resserre les rangs.

Pour moi, la "collaboration", c’est ça : s’accommoder de ce que disent les autres et estimer que leur avis vaut le nôtre, pourvu qu’ils y mettent les formes.

#100043 
19/10/2013 à 14:59 par Emilio

Hola Safiya , tres joli nom))
Tres bien developpe. Il existe differentes formes d appliquer ses politiques de fond pour des gens de pouvoir et au pouvoir. La forme est primordiale parce qu elle permet ,si fonctionne bien , d avoir le fond > l argent du beurre

L une d entre elles, est le laisser faire > effectivement, pas par perte de controle,(et cette remarque de Safiya est cruciale , parce que les loups ne sont pas des enfants de coeur mais des cures ruses) mais dans le but de creer un chaos oriente , pour ensuite avoir l adhesion a ce qui etait voulu au depart dans le laisser faire APPARENT

C est plus subtil , plus efficace (pas besoin de convaincre , l idée recherchée sort “comme une evidence”) et beaucoup plus pervers.

>C est le systeme d action (faire ou laisser faire ) …
>reaction (raz le bol , tous des incompetents des pourris etc..)
>ET SOLUTION (le but est atteint , la masse implore une fermete , une mano dura nazional en tete blonde et idee blanche, et sa perte aussi mais sans le savoir) bref le mouton va a l abattoir et il croit en plus que c est pour son bien

J espere que vous avez compris ce que j ai essaye de dire , parce que c est la cle du cheminement intellectuel de nos maitres , plus les lampistes , mais les intellos du nouvel ordre mondial, une dictature des plus hard , et mise en place par les peuples eux memes , ceux qui tombent a la trappe sans n avoir rien compris . Les resultats suivent les sondages de Latitude zero .. logique du maleable des esprits pas libres ou qui se le croient ( c est encore mieux et encore plus malleable)

En schematisant , pays colonises > esprits pas libres
pays colonisateurs > esprits qui se croient libres

De vrais intello de gauche , c est a dire de ceux qui essaient d analyser ce systeme capitaliste en mutation , pas de ceux qui collent aux evenements et se font entrainer , bon gre mal gre , dans une direction qui va dans le sens recherche par les dominants . Naomi Klein est de ceux la , de ceux qui ne se sont pas laisse berner. Et leurs analyses, sont des cles ,pour des moins que rien comme nous autres, qui ne veulent pas se laisser embastiller et enfumer .

la France a une dette de sa politique coloniale d’aujourd’hui.. J aurai du le mettre en gras et en majuscule D AUJOURD HUI ..
et je te remercie Safiya d avoir developpe ce present.
Parce que la colonisation c est du present et bien present et autant que par le passe , et concerne les masses d en bas > celles du sud pour faire simple . Il faut connaitre ces pays pour connaitre cette evidence (et ouvrir les yeux, on ne parle pas de touristes journalistes ou autres .. de ceux qui cherchent a comprendre comment fonctionne un moteur et ne tourne pas uniquement une cle de contact puis vroum vroum … et la fumee mediatique qui en ressort)

Le colonialisme c est le moteur du capitalisme, l expansión de l un ,conditionne l expansión de l autre. L
exploitation c est le carburant qui fait avancer la machine, les profits gonflent avec la vitesse , plus loin plus vite plus haut plus profond .. et la fumee d echappement , c est la destruction .. esclaves aux rebuts et nature. Et le comique c est quand certains se demandent si un autre monde est possible . Les conducteurs mettent pleins gazs , augmentent la vitesse parce qu elle ne peut diminuer sinon les profits baissent (il faut etre competitif n est ce pas ) .. donc les freins de regulation etc.. ne peuvent etre actionne .. ça marche oui ça fonce oui MAIS avec carburant > exploitation . Quelques grains de sable .. et des ratees et puis la panne , seche !

“Sans compter que ces pays néocolonisés ne produisant même plus de quoi nourrir toutes leurs populations s’adonnent frénétiquement à l’import-import, n’est-ce pas là, Emilio, pour la France capitaliste, ses multinationales et "ses ayant-droits" avoir et le beurre et l’argent du beurre ?”
>Oh que oui , no me digas … l exemple je l ai devant moi en Colombie , et au Mexique , Haiti, bref partout ou le capitalisme passe et les peuples trepassent ..

Besitos Safiya Sheynat (les femmes d abord et toujours ) et Leo Lerouge Antar Latitude zero et tous … toutes celles et ceux qui ont compris et qui surtout cherchent a comprendre comment ce monde fonctionne .. et c est un plaisir de lire que sur LGS il y en a, et beaucoup … la liberte ne peut donc pas disparaitre , jamais, et ce genre d epines dans le talon d Achille Talon , ce n est pas de la ptite biere .. ref litterraire perso )))

#100048 
19/10/2013 à 15:45 par Sheynat

Léo Lerouge : merci d’avoir développé votre point de vue patiemment tout au long des échanges, en long, en large et en travers, c’est très instructif.
Pour ma part, je n’ai toujours pas compris pourquoi on vous en a mis plein la tête (et ce, même après relecture au calme un w-end où je n’ai pas le speed et l’oeil tout le temps rivé sur l’horloge), alors que je n’ai rien vu d’agressif dans vos messages : sachez que je vous soutiens.

Ce dont a été victime Léonarda est scandaleux, je ne sais pas quoi rajouter de plus et ce que révèle Safiya fait penser à un énorme rouleau compresseur, une machine infernale qui avance depuis longtemps et poursuit lentement et sûrement son chemin. Mais bon, ensemble et chacun selon sa force et ses possibilités, on devrait parvenir à l’arrêter, pas vrai ?

Safiya : Bisous à toi, tu n’imagines pas le plaisir de revoir tes interventions par ici \°/.

Emilio : témoignage poignant. Avec tout ce que tu as vécu ça me fait l’effet de lire quelqu’un qui aurait vécu plusieurs vies.

#100052 
19/10/2013 à 16:39 par Safiya

Hola Emilio

Claro que si ! Amigo, je t’entends à 100/%, d’ailleurs pas seulement sur ce fil mais sur d’autres de LGS.

Sueno que les peuples d’Afrique prennent le pas de ceux de l’Amérique du Sud et mano a mano se réapproprient leur vie, se libèrent au sens juste du terme et profitent enfin de leurs richesses encore et toujours spoliées.

Merci pour les clips partagés sur un fil antérieur, la chanteuse de "Commandante Che Guevarra" est divine.

A toi

J’en profite pour saluer Antar bien fraternellement.

#100059 
19/10/2013 à 17:51 par mandrin

le schéma contigu d’une présidence a un seul mandat est toujours d’actualité visiblement, inspiré de la précédente mandature par Sarko, suivie aujourdhui par Hollande qui en tapant sur du menu frotin, rassure la population française qui s’exprime sur le sujet a 80% être en accord avec le autorités.

Aussi monsieur Hollande qui d’un ton placide nous dit force au droit et la loi, mais toutefois sans omettre de d’ajouter par le fil d’une compassion pour là moins obscure..., que le droit a été respecté et du coup conforte son ministre de l’intérieur et les 80% de français avec.

Manifestement Valls est plus que dans des startingbloc pour servir les intérêt des libéraux.

#100064 
19/10/2013 à 20:45 par Lecteur

Il n’est pas certain qu’il faille ajouter foi aux "sondages" ... ...

En effet, les dénommés "Instituts de sondage" appartiennent à la droite menteuse et manipulatrice. Et elle renoncerait, juste pour les "sondages", au mensonge et à la manipulation ?

Peu importe que les "sondages", comme l’ensemble des médias, effrayent la gauche avec la "montée du FN", que l’on nous vend sur toutes les chaines de TV, sur tous les journaux en ligne ou pas en ligne, etc....

Car

La gauche, même désorganisée, même divisée, ne veut pas du FN. Qu’elle soit majoritaire ou non. Qu’on le lui brandisse comme un épouvantail ou non. Que les multinationales en assurent la promotion ou non.

#100067 
19/10/2013 à 22:52 par latitude zero

Léo Lerouge,

Bon, je suis un peu fatigué de cette discussion qui tourne en rond sans compter que je relève encore, au risque de provoquer ton grand courroux, certains manques d’objectivités flagrants.
Pour cette raison ça sera certainement ( on ne sait jamais si ça me démange) ma dernière intervention la dessus et je te laisserai le dernier mot si tu en veux.

Ton post est un peu fourre tout ( si je peux me permettre encore, c’est pas du grand Léo Lerouge ! ), et je ne sais pas par quoi je vais commencer ni même par quoi je commencerai ( en pensant aussi aux modos du site !!) pour faire au plus court.

J’aurais du réagir avant ?
Il faut que tu sache que je déteste asséner des leçons de morale et que je ne le fais qu’à reculons et de façon très exceptionnelle . Dans ton cas j’espérais que tu t’en aperçoives toi-même.
D’ailleurs je considère ça plus comme un service qu’une leçon de morale.
Tes commentaires sont , je te le redis , pertinents et parfois brillants, malheureusement ce qui parfois les ruinent c’est le trop plein d’agressivité, parfois de condescendances, ou de mépris ou même d’insultes. Il ne s’agit donc pas de réactions particulièrement vive de ta part mais plus que ça.

Effectivement , si je ne veux pas lire tes commentaires je peux, il se peut même que je ne me contente plus que de lire les articles du GS sans lecture des commentaires et sans commenter , mais c’est une de mes liberté qui part.

Soit dit en passant, je n’ai rien à te reprocher en ce qui concerne ma propre personne mais je vois une situation ou je suis en train de me cogner cordialement avec toi pour des gars qui sont aux abonnés absents et tout particulièrement 2 ou 3 de tes dernières victimes.
Formidable non ?
Mais bon je m’y attendais.

Bon !
Non , on n’est pas d’accord sur tout.
Je fais une petite synthèse rapide pour te préciser une dernière fois ma position.
Dire qu’il aurait été irresponsable de réagir éventuellement par une résistance passive dans ce cas, c’est comme dire à un résistant de la toute première heure qu’il ne vaincra pas l’armée Allemande avec son vieux fusil et qu’il est donc inutile de résister ..... et le pire étant d’en rire.
Ca procède du même état d’esprit.
Attention j’ai dit « c’est comme », je n’ai pas dit que tu pensais ça concernant le résistant !
Mais encore une fois l’enseignante a fait son possible, elle a très bien réagi par rapport à SA situation qu’ elle était seule à juger et humainement.
C’est tout ce que Geb, Emilio ou moi avons cherché à dire , c’est tout, et c’était pas la peine d’en faire une réaction aussi ...vive et lancer toute cette polémique.

Tu parles de départ de paria devant les élèves , oui , et c’ est de toute façon ce que Léonarda a vécu.
Envenimer la situation ? Il faudra bien un jour « envenimer » la situation .
C’est la multiplication de ces actes ( citoyens) qui devront faire la différence, sinon et alors RIEN , la soumission.
Dans ce cas , le brassage médiatique c’est fait quand même , tant mieux et bravo , mais avant combien d’élèves enlevés à leurs écoles, leurs études , leur avenir dans le silence médiatique et dans l’indifférence, là ou justement une résistance passive aurait été nécessaire et combien dans le futur le seront encore en catimini et en dehors des établissements scolaires maintenant.

Tu dis qu’il ne faut pas être dans la tête de Léonarda, mais c’est bien ce que tu fais, comment peux tu savoir ce qu’elle aurait préféré ? Comment peux tu savoir qu’une résistance passive aurait été le contraire de ce qu’ elle souhaitait ?
Peut être aurait elle préféré une plus grande réaction encore, tant qu’il n’y a pas mort d’homme et de sang qui coule.

Ce qui importe maintenant, quelle que soit la façon de réagir de l’enseignante et accompagnants, c’est que cette professeure explique en détail à ses élèves l’ensemble de ce problème ( non je ne dirais pas problématique !) , les fait parler , et débat avec eux pour une compréhension totale de cet évènement.
Et c’est ce qu’elle fait ou fera de façon certaine et ça c’est un bon point pour le combat antifachos.

Je constate, par ailleurs, que tu as rédigé des règles qui ne s’appliquent qu’à moi
Non Léo Lerouge, je n’ai rédigé aucune règle spéciale qui ne s’applique qu’à toi. Les règles sont dans la colonne de droite sur la page « commenter » , et pour tous.

#100074 
19/10/2013 à 23:45 par latitude zero

Sheynat
Léo Lerouge : merci d’avoir développé votre point de vue patiemment tout au long des échanges, en long, en large et en travers, c’est très instructif.
je n’ai rien vu d’agressif dans vos messages :

Sheynat, d’abord sache que je t’ apprécie beaucoup pour la qualité de tes commentaires et aussi humaine, et là je vois que tu as choisi un camp , c’est bien tu es libre évidemment MAIS, excuse moi par avance, je n’ai pas pu m’ empêcher de rire en voyant les termes de ton soutien à Léo Lerouge.
Quand je lis les mots de « patiemment » et de « rien vu d’agressif » , j’ai la certitude que tu n’as rien relu , ou en diagonal, ou pas lu les bons passages.
J’ imagine difficilement de mauvaise foi de ta part.
Si je peux me permettre de te conseiller de relire le fil , par exemple sur la chartre des valeurs Québécoises et que tu ne vois absolument rien , de près ou de loin , qui te heurte ne serait ce qu’un peu, j’en serais très étonné et alors effectivement, tu peux continuer ton soutien indéfectible et inconditionnel à Léo Lerouge.
Mais je ne suis pas là pour diviser et demander de « choisir son camp » , juste voir avec discernement.
Je ne me sens pas « en division » avec Léo Lerouge, juste une petite discussion franche , c’est tout, qui j’espère sera vite oubliée .

Quand je te demande de relire, c’est parce qu’il est hors de question pour moi d’aller faire soigneusement mes petits copier collé comme le bon « petit délateur débutant » en coffret imitation cuir livraison rapide en 3 jours ouvrés. !
Non vraiment je ne me vois pas faire ça de même que je ne les ai pas exposé « publiquement » sur ce fil avant., si tu vois ce que je veux dire. Et pourtant ils auraient bien étayés mon propos !
C’est pour cette raison que je ne suis resté que sur le fond, d’où certainement ton incompréhension.

Crois moi ça m’a couté « d’interpeller » Léo Lerouge , car je l’apprécie aussi, mais je ne supporte pas qu’on blesse des camarades même si parfois ils ont des raisonnements étonnants, c’est le moins que l’on puisse dire, mais ce ne sont quand même pas il me semble les pires des réactionnaires de droite, pas d’accord avec ça.
Je tenais à te dire ça.
Et encore une fois, de mon coté je ne me sens pas en scission totale et définitive avec Léo , nous sommes d’accord sur en gros 98,5% sur l’essentiel. Alors j’espère bien pouvoir discuter encore avec lui sur le 1,5% restant , s’il le veut of course.

#100079 
20/10/2013 à 09:14 par Sheynat

@ Latitude Zero
Pas lu ? Aaahh si justement car la première fois je n’avais pas pris le temps de bien le faire.
Mauvaise foi ? Tu veux dire, un manque d’objectivité de ma part ?
Ou parce qu’on n’a pas les mêmes critères pour définir les « attaques » ?
Je peux résumer ma position en disant que, d’une manière générale, je trouve que les critiques sur une attitude, un comportement, une pensée, peuvent être constructives. Même dispensées de manière entières, rentre-dedans et sans détour, elles laissent toujours l’espace à l’autre de réviser son comportement sans qu’il se sente prisonnier d’une étiquette collée définitivement, ou de s’expliquer s’il y a eu malentendu. S’il le prend comme une attaque personnelle, c’est parce que, à mon avis, il s’identifie à son message et donc se coupe lui-même de toute possibilité de remettre en cause son attitude et les immenses capacités qu’a l’être humain de progresser en changeant son point de vue et en complétant ses apprentissages.

Par contre, celles qui définissent une personne à ce qu’elle a dit (et donc la limitent à ça), je les vois plutôt comme des insultes ad hominem, qu’elles soient déversées « cordialement », mielleusement, enfouies dans des procès d’intention ou des constructions incompréhensibles qui ont l’art de s’auto-contredire parce que cela permet à son auteur d’éviter la confrontation.

Et aussi je pense que les idées réactionnaires (je ne parle pas de Geb ni ne pense à lui, je parle de ce que je peux voir en général) peuvent être si facilement édulcorées et ainsi passer à l’as que j’y préfère sans détour des oppositions claires et fortes, à partir du moment où l’on s’en tient à critiquer l’idée.
Ceci étant, cela ne signifie pas que je sois toujours neutre ou objective.

Je profite de cette discussion pour te dire que j’apprécie beaucoup tes interventions, que sur le sujet que tu évoques -les messages blessants- j’ai encore beaucoup à dire car j’ai relu ce matin une nouvelle fois et j’ai relevé ce qui peut démontrer ma prise de position, mais comme ce n’est pas le sujet essentiel et principal ici, je t’invite à me contacter là-bas pour qu’on poursuive cet échange si tu le souhaites. Car sinon on va phagocyter l’essentiel du sujet qui est Léonarda.

Pour revenir au sujet plus précisément, en relisant encore une fois, j’ai pu noter une remarque de Geb sur laquelle je n’avais pas tilté :
« Y en a plein d’entre eux qui se chient dessus, (à raison ou à tort), en voyant un flic, un béret rouge, ou la tronche de Marine ou de son papa. »
Parce que le problème c’est qu’on méconnaît la loi, ainsi que « ses » droits - ou ceux d’autrui. J’insiste là dessus car c’est un policier qui me l’a dit une fois (j’évoquais pourquoi durant des années, moi qui peut être bavarde, je me retrouvais systématiquement frappée de mutisme face à un flic : parce que lorsque j’avais 4 ou 5 ans, je m’étais retrouvée seule derrière la porte d’entrée de la maison, sur laquelle des gendarmes frappaient violemment et hurlaient, ils s’étaient trompés de domicile mais cette anecdote m’avait pétrifiée et m’est longtemps restée).
Bref, cela m’est un peu passé, parce qu’une fois sur mon lieu de travail des flics ont déboulé et foncé vers une pièce comme s’ils étaient chez eux, et j’ai pu leur faire barrage en leur demandant les raisons, et de s’identifier, et d’attendre si mon patron les autorisait.

Ce n’est pas pour autant que je connais bien la loi mais je me dis qu’on aurait intérêt à bien la connaître et de plus en plus ; j’avais lu il y a quelques années Michel Collon inviter chacun à être son « propre journaliste », et il serait peut-être temps qu’on apprenne à devenir une sorte d’avocat de secours.
Ce qui permettrait de faire autorité, même face à des représentants de la loi, qui ne font pas toujours ce qu’ils ont le droit de faire, et le temps qu’ils le prouvent, cela permettrait aussi de réfléchir sur l’attitude à tenir devant une situation inhabituelle, et déjà cruelle, afin qu’elle ne s’envenime pas encore plus pour la personne qu’on souhaite protéger.
Les informations diffusées par exemple par Maître Eolas peuvent être d’un apport considérable :
L’expulsion de Leonarda était-elle légale ?

#100084 
20/10/2013 à 20:07 par Leo Lerouge

Merci, Sheynat, de ton soutien et de ton commentaire très pertinent, comme à l’habitude.
Mais je crois bien que nous avons perdu.

Quand ceux qui se disent de gauche s’acharnent à accuser, voire à organiser une cabale pour faire bannir du site le peu qui reste à défendre des idées de gauche (il suffit de lire certains commentaires et billets récents sur le site pour constater le néant de la pensée politique), non pas sur ce qu’ils disent, mais sur la façon dont ils s’expriment, c’est que plus rien ne va plus.
Car, peu importe ce qui est dit, il faut que l’indignation et la résistance à la montée du fascisme ambiant restent courtoises et feutrées.
Feutrées. Comme le silence des pantoufles.

Je n’ai aucune envie d’être courtois avec ces idiots utiles, qui, sans conscience politique et bourrés de préjugés, se satisfont de débiter des truismes, voire des mensonges, et ouvrent grand la porte à un avenir bien plus abominable que des propos sans langue de bois diplomatique.

Alors que viennent le FN et sa cohorte de complices. Le tapis rouge est déroulé.
Il y a des tas de choses dont la prétendue gauche s’accommodera sans résistance.
Elle en véhicule déjà l’idéologie.

Merci aussi à Emilio et à Safiya pour leurs interventions intelligentes et étayées.

#100110 
20/10/2013 à 20:39 par latitude zero

Bonjour Sheynat

Merci pour ta réponse , et je me dois d’y répondre.

Pour en finir je retiendrai ça de ton commentaire concernant Léo Lerouge.

Les idées réactionnaires .....peuvent être si facilement édulcorées et ainsi passer à l’as que j’y préfère sans détour des oppositions claires et fortes, à partir du moment où l’on s’en tient à critiquer l’idée.
C’est bien là que ce se situait le problème et je remets ce que j’ai déjà dit plus haut.
Pour moi , c’est simple, dans un débat , une discussion , pas d’insultes, pas d’humiliation ( une des pires injustice ) , pas de mépris, un minimum de respect, même si une certaine colère peut transparaitre .
J’en terminerai là.

Merci pour le lien miltha.lautre, des choses intéressantes à lire , je n’y manquerai pas.

Oui il est important de connaître les aspects juridiques quand on se lance dans n’ importe quelle action, et comme tu dis de s’y spécialiser, mais dans l’affaire Léonarda, avant d’y voir la légalité , j’y vois d’abord une trahison aux véritables valeurs, quelles soient Républicaines ou autres. Les lois sont faites par des hommes et se défont par d’autres, et une loi doit être appliquée avec discernement.
J’en veux pour preuve qu’Hollande vient de décider seul et sans base légale le retour de Léonarda , sans sa famille.
Mélenchon parle d’une décision abjecte et de monarque .
En bref , ils viennent de détruire un avenir possible pour 6 enfants.
Pas grave se disent 7 Français sur 10 , les Français d’abord !

#100112 
20/10/2013 à 22:56 par latitude zero

Chassez le naturel il revient au galop !
Il y avait 2 réactions possibles , l’intelligente et la stupide.
Caramba encore raté !
Mauvaise foi patente et hypocrisie dégoulinante, les petits stalines en herbe qui viennent insulter et mépriser sur le GS et décrédibiliser la Gauche par leur outrance grossière, je leur balancerai bien des pantoufles quelque part, le problème est que je n’en ai pas !
Est ce suffisamment courtois et feutrés comme ton ? ou en faut il d’autre comme ça plus feutrés encore à tous les « sans rancune : c’est une insulte » et autres vrais idiots utiles qui pensent mettre du poids sur leurs arguments en agressant tous azimuts avec des « pauvre type » par ici et des « avec tout mon mépris » par là, pour ne reprendre que ça.
La Gauche est tombée bien bas avec des champions comme ça. Faut il encore s’étonner de les voir tous se barrer au FN quand on voit ce genre de comportement ?
Forcément ça donne pas envie , on les comprendrait presque !

#100115 
24/10/2013 à 11:29 par Geb.

J’ai bien suivi le fil à mon retour sur le Web ;

Léo Lerouge a certainement raison... du moins pour lui-même et ceux qu’il défend.

Quant on pense que : La Gauche est tombée bien bas avec des champions comme ça. il est certain qu’on ne parle pas des même personnes ni le même langage.

Parce que pour quelqu’un qui pense qu’il y a "encore" une "gauche" "en France, (En admettant que ce concept ait jamais existé ailleurs que dans a tête de ceux qui voulaient enfumer les vrais révolutionnaires, ceux qui veulent réellement "changer" le rapport de production et de distribution, changer réellement le rapport humain, social, et économique), donc pour quelqu’un qui pense comme ça il est "normal" de continuer à légitimer l’illégitime.

Et d’ailleurs je ne suis pas, n’ai jamais été, et ne serait jamais, le "champion" d’un nuage de fumée. Qu’on l’appelle "gauche" ou n’importe quoi d’autre.

Nous n’employons pas les mêmes termes pour désigner les mêmes concepts et donc il y a obligatoirement incompréhension dans le choix des "moyens" et des "buts".

J’eusse préféré qu’il émette l’idée qu’une non-réaction pu être induite par le fait que ceux qui n’ont pas réagi l’ont fait, ou le font, par peur, ou respect, de l’ordre établi et de ses représentants.

Légitimer une "non réaction" avec des arguments invoquant les intérêts de la victime ou de ses camarades, en plus en ne sachant pas réellement ce qui a motivé les enseignants pour (ne pas) agir, et avec, de surcroît un "scénario imaginaire" sur le "comment a du se passer l’événement" ça relève de la haute voltige.

Accessoirement, samedi, un Camarade responsable du DAL, Jean-Baptiste Eyraud, vient de se faire fracasser par les CRS à Paris alors qu’il dirigeait à une manif tout à fait légale et déclarée et résistait passivement en position assise aux attaques des flics.

Il y avait des centaines de passants/spectateurs tout autour qui n’ont pas bronché.

Dois-je supposer que leur attitude passive face à ce déni de justice pourrait être légitimée par une inquiétude au sujet de la santé des manifestants, le soucis de ne pas perturber la circulation urbaine afin que les travailleurs arrivent à l’heure sur les lieux de leur exploitation, ou le respect de la Loi et des pénibles conditions de travail de ses représentants CRS et autres ???

Ou les trois à la fois ?

Ou tout simplement par le fait que personne n’a voulu se mêler de ce qu’il pense ne pas le concerner, ou soyons encore plus francs par souci de ne pas se prendre un mauvais coup ou finir en garde à vue ???

On n’est pas sortis de l’Auberge... Pas "rouge", hélas.

J’éviterai désormais les formules de politesse du style "sans rancune" qui semblent rencontrer l’incompréhension, et en fait j’en ai fini avec ce post vu que la petite est maintenant en "sécurité" dans son pays avec la bénédiction de l’ensemble de la population française, dixit les "sondages" de la "Gauche" au pouvoir..

Pour les quelques milliers d’autres égarés qui vont suivre y a qu’à faire pareil.

Ca évitera les discussion oiseuses ou on se fait presque taxer de "lepeniste" parce qu’on pense que le "Peuple", (Dont je suis partie intégrante), n’est pas toujours aussi angélique qu’on le voudrait et que parfois il peut être même très, très, "petit" dans ses actes quotidiens.

Geb.

#100226 
24/10/2013 à 22:27 par latitude zero

Geb

Pas sûr que tu aies bien compris ou petite méprise en vue.
Ce que tu cites « La Gauche est tombée bien bas avec des champions comme ça. » est de moi et étais adressé à Léo Lerouge en réaction « courtoise et feutrée » à son dernier post, et non pour toi.
Le début de ton message n’est pas clair .
Qu’il existe une Gauche ou pas, ou mal ou très mal foutue , ceci expliquant cela, je connais ta position la dessus et ça pourrait faire l’objet d’un autre débat.

Fausse gauche ou pas , pour le reste bien d’accord encore une fois,.

#100242 
25/10/2013 à 09:13 par rouge de honte

Et bien voilà pourquoi rien ne fonctionne à gauche.
C’est la guerre des acquis. Comme à droite on protège.
La différence est qu’à droite ils protègent des acquis physiques, l’idéologie n’étant plus remise en question. Les égos des dominants sont comblés chaque jour.
Alors qu’à gauche tout se joue sur les égos, il n’y a rien à protéger car il n’y a pas les bases d’une ideologie commune. Et les démunis en font les frais.

#100244 
25/10/2013 à 09:32 par Leo Lerouge

Vous êtes sûrs qu’il faille porter toute cette indignation et cette hargne sur ma propre insignifiante personne ?
Post après post, le sujet du jour a été occulté, les Valls, Hollande, les Rroms, et les autres, oubliés, pour me donner la vedette en exclusivité et m’accabler de tous les maux de la terre.

Vous voulez quoi au juste ? Quand on persiste à ce point, c’est qu’on agit dans un but précis. Parce que, de collaborateur de la WW2, de nazi à stalinien, j’accumule désormais les pires tares, qu’elles soient induites par ce que j’aurais écrit ou largement extrapolées, voire qu’elles me soient attribuées à tort, ici ou ailleurs, sans l’ombre d’une excuse.

De 95% d’opinion favorable (d’après ce que j’ai lu, mais je n’en demandais pas tant) sur ce que j’écris habituellement, je dois être maintenant bien en-dessous de zéro, tombé en disgrâce le temps d’un billet pour avoir osé vous contredire, et pour quelques propos vifs sur d’autres posts, que j’ai admis, et dont vous ne vous êtes pas privés vous-mêmes ici même, jetant le discrédit sur tout ce que j’ai pu écrire ici et ailleurs.

Une mise au pilori dont n’ont jamais bénéficié les contributeurs aux thèses réellement extrêmes.
Je n’en suis pas flatté pour autant.
Qu’est-ce qui vous motive ? Quelle est votre mission ?
Pensez-vous avoir atteint votre objectif, ou bien comptez-vous poursuivre jusqu’à ma montée à l’échafaud ?

Ce sera mon dernier post.

#100245 
25/10/2013 à 10:07 legrandsoir

Votre message s’adresse à qui ?
95 % d’opinions favorables ? Sur quel site ?

LGS s’efforce de laisser les opinions s’exprimer dans les limites fixées par notre fiche "Commentaires, mode d’emploi".
LGS essaie d’éviter les dialogues et règlements de comptes entre intervenants. Parfois nous manquons de vigilance, ou nous laissons volontairement passer des attaques ad hominem parce que le reste du commentaire apporte des analyses ou informations dont nous voulons pas priver nos lecteurs.
Dur métier que celui de modérateur. ! Celui de commentateur aussi, on le voit à votre agacement. :-(

#100246 
25/10/2013 à 11:26 par Leo Lerouge

Au GS : "opinion favorable", au singulier, ne signifiait que celle d’une seule personne. Je ne me serais pas permis de m’octroyer un score de … dictateur.
Et, encore, j’ai été modeste :
"Et encore une fois, de mon coté je ne me sens pas en scission totale et définitive avec Léo, nous sommes d’accord sur en gros 98,5% sur l’essentiel. Alors j’espère bien pouvoir discuter encore avec lui sur le 1,5% restant , s’il le veut of course".
http://www.legrandsoir.info/un-valls-des-veaux.html#forum100079

Quant à mon message, il s’adresse clairement aux deux intervenants qui ne cessent de rajouter des ignominies sur mon compte en faisant un cas général de l’analyse d’un cas particulier.

#100253 
25/10/2013 à 13:07 par Anonyme

Ce n’est pas parce-qu’il y a "attaques" visant un commentateur sur LGS qu’il n’y en a pas des milliers qui lisent avec intérêts les commentaires de Leo Lerouge ! Peut-être ont-ils la plume moins bien trempée... ou l’ego moins susceptible... ou la désespérance moins coléreuse... ou qu’ils utilisent leur colère à tenter d’empêcher une expulsion, une fermeture, et ne ne sont pas pour l’heure à leurs claviers...

(95 % d’opinions favorables ? Où ça, d’abord ? En dehors de celles exprimées sur LGS ? Parce-que, s’il fallait compter les "j’aime" de face de bouc... est-ce vraiment un critère... ... ... )

En attendant, 18 126 Gitans-Roms-Tsiganes venant de l’Est de l’Europe, essentiellement de Roumanie et de Bulgarie n’attendent plus que "la gôche" change les lois, puisqu’ils ont été expulsés. En toute légalité - ou à peu près.

Et c’est pas fini puisque "la gôche" ne change pas les lois établies par la droite. Ben quoi, lui objecte-t-on, "c’est en toute légalité" que ces expulsions sont faites, voyons !

Et c’est pas fini puisque "la gôche" préfère s’en prendre au lampiste, que ce soit un commentateur ou un professeur, et dépenser son énergie à le combattre avec colère plutôt que d’utiliser cette colère ... autrement. Pour cela, veillons à ne pas marcher dans la combine qui est de "diviser pour régner" en s’appuyant sur les querelles d’ego, sur l’histoire personnelle de chacun, sur son passé. Veillons à ne pas marcher dans la combine qui est de détourner un sujet en encombrant les commentaires par des querelles de personnes.

Leo Lerouge est le bienvenu, même - et surtout - s’il est aussi coléreux que d’autres... qui ont un passé qui leur fait dire "je pense". (Par exemple : "les leçons d’éthique bien formatées par la Bourgeoisie et reprises par cette gauche bidon... Tu sais ou je me les met ???") A quoi il faudrait ajouter "jusqu’à présent" et "compte tenu de ma petite expérience" et "mais je peux changer d’avis sans perdre mon identité" (à défaut de mes amis)... etc...

Compliquons encore les choses : "Que chacun garde son sang froid", disait... Valls ! Mais voilà, il semblait plutôt parler du "sang froid" qui (peur aidant) confine à l’indifférence affichée devant la mort, voire la torture, d’autrui, enseignée parce-que non-naturelles, par l’Ecole des Amériques - entre autres. Et non pas à la réflexion dite "froide" ( = sans colère qui serait plutôt "chaude") sur "comment empêcher cela" ? Quels sont les meilleurs moyens ? Dans quels pièges tendus par une droite on ne peut plus souriante ne devons-nous pas tomber ? Si, après réflexion, c’est la colère qui doit être exprimée d’une façon "drue et crue", il se peut que cette manière de parler change le peuple des propos convenus et insipides qui lui sont servis par l’UMPSFN (n’ajoutons pas, pour l’instant, le PCF). Dès lors, peut-être qu’il ne faudrait pas confondre "indifférence" et "sang froid".

#100254 
25/10/2013 à 14:00 par rouge de honte

Il y a eu des echanges très intéressant ces derniers temps. Ce serai regrettable que sur des malentendus -car nous avons tous la même espérance-certains quittent les commentaires. Je suis heureux de vous lire.
Hasta luego...

#100258 
RSS RSS Commentaires
   

Un autre regard sur le 11 septembre
David Ray GRIFFIN
« En s’appuyant sur des milliers de sources, cette critique détaillée, loin de partir d’idées préconçues ou d’exprimer une opinion réactionnaire, soulève assez de questions précises et dérangeantes pour étayer une demande de nouvelle enquête plus convaincante que jamais. » - Publishers Weekly Présentation de l’auteur David Ray Griffin est professeur émérite de philosophie des religions et de théologie à la Claremont School of Theology et à la Claremont Graduate University. Il est également, co-directeur du (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

There is no French word for entrepreneur.

George Walker Bush

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.