Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
24 
Presque en même temps que Dustin Hoffman et bien après les administrateurs du Grand soir…

Charb et Charlie Hebdo accusés d’antisémitisme.

Un petit pas pour Charb, un grand pas pour Charlie Hebdo qui, s’éloignant du pipi-caca, s’est rapproché des anti-impérialistes gerbants, solidaires des peuples martyrs et des populations écrasées par des armées(1).

Ici, il va être dit que l’histoire de l’arroseur arrosé est indémodable.

LGS

Le 8 août 2012, nous avions eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’Eric Simon, un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs étaient qualifiés de « bruns » et de « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui était ainsi tranquillement proférée.

Eric Simon, de son propre aveu, avait lu Ornella Guyet qu’il connaît bien. C’est cette pseudo journaliste (honte de la profession !) qui avait lancé (sous un pseudo) le bobard contre nous. Voir http://www.legrandsoir.info/analyse-de-la-culture-du-mensonge-et-de-la...

Après de multiples, calmes et courtoises interventions (courriels, téléphone) auprès de l’auteur et de Charb, quelques amis communs jouant les conciliateurs, nous avions obtenu que Charb se fende d’un discret entrefilet (22 août, p. 3) qui prétendait que l’accusation infamante « n’était pas une attaque » contre les deux administrateurs du GS, mais une simple « mise en garde contre la porosité qui existe trop souvent entre les sites fachos et les sites de gauche ».

Bref, un démenti en forme de nouvelle accusation. Ce qui avait suscité une solide réplique du GS : http://www.legrandsoir.info/le-fascisme-reviendra-sous-couvert-d-antif...

L’auteur de l’article diffamatoire contre Le Grand Soir, chargé de la rubrique internationale de Charlie Hebdo, nous confia au téléphone que « les anti-impérialistes le font gerber » et que, avec d’autres journalistes de Charlie Hebdo, avec d’autres journalistes parisiens et « même des journalistes étrangers » ( !), il travaillait à une enquête sur LGS, plus étoffée que celle de sa copine Guyet.

Pourquoi cet acharnement imbécile contre LGS (dont la ligne politique est antiraciste, signalons-le aux nouveaux lecteurs) ?

Nous avions remarqué à l’époque que des dessins publiés en « une » de Charlie Hebdo pouvaient être vus comme antisémites (Imaginons que LGS en ait fait sa « une » !). Pourtant, Charlie Hebdo ne fut pas inquiété. Et voici que cet hebdomadaire et son directeur sont brusquement accablés par des médias juifs.

Pourquoi cette soudaine différence de traitement ?

Parce que, dans un premier cas, Charlie Hebdo faisait de l’humour sur les juifs (il en a fait beaucoup sur les musulmans) et que dans l’autre, il a émis des opinions critiques sur la politique de l’Etat d’Israël. Il a ainsi franchi la ligne, comme vient de le faire Dustin Hoffmann en se démarquant des colons juifs en Palestine occupée (http://www.legrandsoir.info/usa-les-sionistes-s-en-prennent-au-sale-ju...) .

Donc, Charb vient d’entrer dans le collimateur de ceux pour qui discuter la politique du gouvernement d’Israël, s’alarmer de la brutalité de son armée, serait de l’antisémitisme.

Lisons Alain Rubin de la rédaction Israel-flash

« Le dossier [de Charlie Hebdo] concernant les Touaregs, publié cette semaine, m’a déterminé à acheter le numéro 1089 de votre hebdomadaire (…) Sur un dessin de Luz : « Message suggéré par Luz – me démentira-t-il ? – Juif = nazi. Juif égale bourreau. Cela s’appelle comment, cette propagande grossière ? (…) votre publication inscrit son activité « humoristique » dans une veine littéraire pas spécialement drôle, se situant, que vous le vouliez ou non, dans la continuité du stalinisme des années cinquante à soixante dix (…) ce stalinisme totalitaire, trop longtemps au pouvoir dans les défuntes « démocraties populaires », se retrouve aujourd’hui en 2013 là où on ne devrait pas l’attendre.(…) certaines tournures de cet humour, qui voit le Juif partout où les choses ne vont pas comme on voudrait qu’elles aillent, nagent dans le sillage de l’autre tradition de détestation du Juif, celle qui eut pour nom : les organes de presse hitlériens, Stürmer et Beobechter. »

Cet article d’Israël-flash est suivi de commentaires d’une grande subtilité et d’un pacifisme affirmé (orthographe non corrigée) :
« ils comprenne seulement deux chose le BATON aux sens propre, ou les trainer en justice…point final… »
« Moi, j’en ai marre de me justifier. Qu’ils crèvent tous avec leur venin anti-juif. »
« Ils se foutent de ce que l’on dit d’eux, un bon passage à tabac de ce directeur de merde devrait lui remettre les idées en place. »

http://www.israel-flash.com/2013/05/charlie-hebdo-lettre-ouverte-a-mon...

Lisons un article signé Nina, sur Jerusalem plus, avec pour titre : « Charb Est Un Gros C… ! »
« Quand on n’a plus vraiment les couilles pour s’en prendre au fascisme islamique (…) Nul doute qu’après son couplet merdique, le petit Charb aura les grâces des barbus aux couteaux prêts à lui refaire le sourire façon mahométane et pourra qui sait ? promener son petit cul de gauchiste dans les troquets où on cause (…) Alors va te faire foutre mon petit Charb ! (…) Ils veulent bien cracher sur les youpins…franchement, ils ne risquent rien sinon les bravos des barbus mahométans, des partis comme EELV et le Parti communiste sans compter les besogneux du 4è pouvoir qui s’appliquent depuis des décennies maintenant à coller à Israël tous les maux de la planète. (…) Si t’as mal au cul le matin au réveil, demande-toi si le Shin Beth ne t’as pas cassé la raie durant ta pause-dodo…Les arabes le font eux ! »

Et, en point d’orgue, cet éloge fait au prédécesseur de Charb : « Philippe Vals a sauvé l’honneur d’un canard qu’on a connu moins antisémite. Il fut le seul rédac-chef de Charlie-Hebdo qui écrivit des éditos dignes, sincères et offensifs durant la vague antisémite en France ».

C’est dit : hier, Charlie Hebdo était moins antisémite.

http://www.jerusalemplus.com/?p=1117

L’article figure aussi, non signé sur Réac-sion http://reacsion.fr/charb-est-un-gros-con/

Quand a été lancée contre LGS une campagne de calomnies, Pierre Stambul, Vice-président de l’Union des Juifs Français pour la Paix (UJFP) a fustigé ce qu’il a appelé un « délire » de Guyet. Laquelle (même si elle s’est fait virer d’Acrimed en raison des procédés utilisés contre nous) est administratrice d’Indymédia Paris. Ce site a reçu récemment une demande de faire une annonce : « Pierre Stambul à Toulouse.
Conférence-débat autour de son livre "Israël - Palestine : Du refus d’être complice à l’engagement ».

Cette demande a reçu l’accueil ci-après :

« Attention !
Cet article a été refusé.
Son contenu n’est pas en accord avec la charte de ce site
Pierre Stambul et son orga l’Ujfp section Lyonnaise qui ont apporté leurs soutiens au site réactionnaire le Grand soir et au maire complotiste Rene Balme, ne sont pas les bienvenus ici ».

Audiard avait raison : «  Les cons, ça ose tout. » Et ça bégaie : l’un, commentant avec enthousiasme le tissu de mensonges de Guyet, nous promettait des coups de manche de pioche, un autre affirme que les types comme Charb ne comprennent que le bâton.

La leçon est qu’un pur trouve toujours un plus pur qui l’épure

La conclusion est que, à la différence de Charlie Hebdo qui a aboyé avec la meute contre nous, sans regarder ce qu’est LGS, sans faire ensuite le geste déontologique de reconnaître son erreur, nous ne nous réjouissons pas de voir leur tour venu et nous voyons, et nous disons, que le procès qui leur est fait est instruit par des pas-grand-choses.

Le jour ou cette engeance de malheur qui sévit sur des sites aura balayé tous les antifascistes sincères, la voie sera ouverte aux panzers idéologiques qui sont en attente.

Maxime Vivas

PS. Bon, d’accord, la mésaventure de Charlie Hebdo nous fait pouffer un peu. C’est nerveux. Pas que...

Notes :
(1) http://www.charliehebdo.fr/news/israel-atlantide-sursis-789.html

URL de cet article 20604
   
Même Auteur
Chicharra et les vautours
Maxime VIVAS
Le nouveau roman de Maxime Vivas Ce livre est la simple histoire d’une idole internationale (proche d’un Manu Chao) dont on exploite l’image et de jeunes ambitieux qui cherchent fortune sans penser à mal. Mais en rapprochant l’art et l’argent, ce roman intègre en filigrane l’ombre de Michael Jackson et de bien d’autres idoles qui furent cernées par des profiteurs avides jusqu’à se moquer de la vie de la poule aux oeufs d’or. Pierre souffre de solitude dans sa grange transformée en habitation, à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Avec une bonne dose de peur et de violence, et beaucoup d’argent pour les projets, je pense que nous arriverons à convaincre ces gens que nous sommes là pour les aider."

Un commandant a expliqué la logique derrière les mesures extrêmement répressives
(prises par les forces d’occupation pour faire régner l’ordre en Irak)
[New York Times, Dec. 7, 2003]

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
67 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
50 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.