Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Lénine et la canonisation de Jaurès

C’est une « Citation du jour » que je pique sur LGS parce que, du coup, mon billet est fait sans que j’aie à l’écrire et parce qu’elle me fait penser à Jean Jaurès dont chacun idolâtre le nom :

« Du vivant des grands révolutionnaires, les classes d’oppresseurs les récompensent par d’incessantes persécutions ; elles accueillent leur doctrine par la fureur la plus sauvage, par la haine la plus farouche, par les campagnes les plus forcenées de mensonges et de calomnies.

Après leur mort, on essaie d’en faire des icônes inoffensives, de les canoniser pour ainsi dire, d’entourer leur nom d’une certaine auréole afin de « consoler » les classes opprimées et de les mystifier ; ce faisant, on vide leur doctrine révolutionnaire de son contenu, on l’avilit et on en émousse le tranchant révolutionnaire » (Lénine).

Théophraste R. (Chef du bureau d’études lénino-jaurèssiennes).

URL de cette brève 5141
https://www.legrandsoir.info/lenine-et-la-canonisation-de-jaures.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
07/08/2016 à 14:41 par Feufollet

Comment Hollande a-t-il osé prendre la chaise de Jaurès
Là, Cent ans après son assassinat ?
Hollande prendre la place de Jaurès
Quelle usurpation monstrueuse
Et quelle iconisation inoffensive

#126275 
08/08/2016 à 14:56 par morvandiaux

par rapport à l’appauvrissement des "dirigeants", transformé en sbires du Capital, en lansquenets de la mondialisation...Jean Jaurès mérite au moins du respect tant il parait, aujourd’hui encore, au dessus du panier de crabes et des fosses à merde.

#126328 
09/08/2016 à 17:58 par ozerfil

On peut découvrir chaque jour un peu plus combien Marx, Engels et Lénine étaient des visionnaires politiques et économiques !!!

Dommage qu’ils n’aient pas su construire un modèle économique viable et une vraie alternative au capitalisme dont ils ont parfaitement su cerner tous les vices et annoncer le déclin, bien avant qu’ils n’éclatent au grand jour !

Mais, depuis, c’est le vide sidéral chez les penseurs révolutionnaires : la relève n’a pas été assurée.
L’heure est pourtant largement propice à renverser la vapeur tant le Système s’écroule et se contredit - sans plus rien n’avoir à proposer de crédible et de respectueux pour l’Homme...
Mais l’Humanisme s’avère malheureusement incapable de contrer les montées nationalistes qui font mine de vouloir reprendre le flambeau du combat anti-capitaliste alors que ce n’en sont, comme les "socialistes", que de vicieux pions qui avancent à couvert.

Cela dit, avec l’accès aux médias "filtré" et le "lissage" de l’information, allez savoir si un grand esprit ne sommeille ou n’est pas caché quelque part...

C’est que je ne suis qu’un non-averti !

#126357 
10/08/2016 à 14:39 par Taliondachille

Hé oui Ozerfil ! Vous touchez du doigt une réalité, les grands penseurs pullulent ! Lisez les ressentions qui paraissent dans Le Monde Diplomatique, La Décroissance ou d’autres journaux ou sites alternatifs, l’intelligence semble bien être à gauche, car elle représente l’intérêt général, notion qui a totalement disparu du discours politique depuis belle lurette. Problème : ces voix plurielles, riches et prometteuses tombent sous le coup d’une censure impitoyable car il faut laisser le champ libre aux Attali, Giesbert, Ferry, Hulot et autres raclures de fond de rotative. Quand l’envahissement de l’espace médiatique par ces cuistres ne suffira plus à contenir le mécontentement, les chars prendront le relai. C’est inexorable (de lapin).

#126382 
RSS RSS Commentaires
   
Les éditocrates - Mona Chollet, Olivier Cyran, Sébastien Fontenelle, Aude Langelin
Vous les connaissez bien. Leur visage et leur voix vous sont familiers. Ils signent tous les jours un éditorial dans la presse écrite ; ils livrent une chronique chaque matin sur une antenne de radio ; ils occupent les plateaux des grandes - et des petites - chaînes de télévision ; chaque année, voire plusieurs fois par an, leur nouveau livre envahit les tables des librairies. « Ils », ce sont les « éditocrates ». Ils ne sont experts de rien mais ils ont des choses à dire sur (presque) tout et, à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La convention qui rédigea la Constitution des Etats-Unis était composée de 55 membres. Une majorité d’entre eux étaient des avocats - pas un seul fermier, ouvrier ou paysan. 40 possédaient du Revolutionary Scrip [monnaie émise pour contrer la monnaie coloniale]. 14 étaient des spéculateurs de terrains. 24 étaient des prêteurs. 11 étaient des marchands. 15 possédaient des esclaves. Ils ont crée une Constitution qui protège les droits de propriété, pas les droits de l’homme.

Senateur Richard Pettigrew - "Plutocratie Triomphante" (1922)


Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.