Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


De qui Valls, El Khomri et Macron sont-ils le nom ?

L’inspectrice du travail avait refusé de licencier un délégué syndical d’Air France, car sa participation à la déchirure de la chemise de son DRH n’était pas prouvée. Le gouvernement « socialiste » (sic) a cassé la décision. Voir ici l’article indigné de Danielle Simonnet, conseillère de Paris (Parti de Gauche).

Dans « Les déchirures » (photo), petit essai rédigé par un administrateur du Grand Soir, postfacé par un autre administrateur et édité grâce aux lecteurs du site (1), on lit ceci à propos des syndicalistes poursuivis en Justice :

« Le sort des 8 de Goodyear, comme celui de leurs camarades d’Air France, dépend du gouvernement. Il n’aurait qu’à froncer un sourcil et la Justice indépendante et impartiale recevrait le message 5 sur 5, sans avoir besoin d’une note écrite.

Plus précisément, le sort des 8 dépend de Manuel Valls qui ignore ce qu’est un patron car, parfait apparatchik du PS, il n’en a jamais eu, de Myriam El Khomri, ministre du travail, qui n’a jamais travaillé ailleurs qu’au PS, hormis d’éphémères petits boulots d’étudiante (qu’elle brandit comme des diplômes d’ex-ouvrière), d’Emmanuel Macron qui fit fortune à la banque Rothschild avant d’être parachuté ministre des Finances pour y détruire le Code du Travail.

Ces trois-là, quelle est leur légitimité démocratique ?
Myriam El Khomri a été conseillère de Paris. Pas plus. Emmanuel Macron n’a jamais été élu par quiconque. Manuel Valls, a été maire d’Evry et député de l’Essonne. Il a recueilli 5,63 % des voix à la primaire présidentielle de 2011. Il y a été classé bon dernier des candidats PS, ne devançant que Jean-Michel Baylet (PRG). Il est celui dont 2 512 128 votants sur 2 661 231 ont dit qu’ils n’en voulaient pas. Il est donc celui que le président, usant de ses prérogatives royales, a nommé chef du gouvernement de la France ».

La rentrée devrait être chaude.

Théophraste R. (Observateur atterré des Solferiniens).

(1) Editions Golias. Le livre est publié avec le soutien financier du site Le Grand Soir, c’est-à-dire avec vos dons judicieusement dépensés.

URL de cette brève 5143
https://www.legrandsoir.info/de-qui-valls-el-khomri-et-macron-sont-ils-le-nom.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
RSS RSS Commentaires
   
PALESTINE
Noam CHOMSKY, Ilan PAPPE
La question palestinienne est représentative de ce qui ne tourne pas rond dans le monde. Le rôle des États occidentaux et l’accord tacite de diverses institutions en font un cas très particulier de la politique actuelle. Les trois dernières offensives militaires d’envergure menées par Israël contre Gaza, entre 2008 et 2014, ont fait des milliers de morts du côté palestinien et donné lieu à de nouvelles expropriations de terres en Cisjordanie. Ces guerres de conquête israélienne ont ravivé, chez les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Une fois que vous avez vu certaines choses, vous ne pouvez pas les -voir. Et ne rien voir est autant un acte politique que de voir quelque chose.

Arundhati Roy

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.