Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Trump en haut du plongeoir de la piscine Venezuela.

Trump s’est imprudemment hissé sur le plongeoir de 10 mètres sous les yeux de la « Communauté internationale » (sic) à qui il a dit en rentrant le ventre et remuant une épaule : « Regardez ! Mon cul sur la gueule de Maduro » (il est volontiers grossier). Les Bush père et fils n’ont-ils pas réussi des plongeons de ce type qui ont vidé les piscines irakienne, afghane, libyenne.

Mais arrivé sur la planche branlante, Trump flageole des gambettes, car il s’aperçoit que «  C’est haut en bas  » comme dirait Toto, fils de Jojo (gilet jaune).

Sautera, sautera pas ? Le directeur de la piscine (Monsieur Onu, les employés et maîtres-nageurs (j’inclus les maîtresses-nageuses-salvatrices) l’avertissent qu’ils va se fracasser le crâne. Quelques baigneurs (dans le petit bassin) l’encouragent en braillant «  Et hop, et hop, qui ne saute pas n’est pas un assassin démocrate du monde libre ! »).

C’est alors qu’arrive derrière lui, Manu 1er l’Eborgneur, roi de France. Il rappelle au peroxidé qu’il s’est déjà dégonflé sur le plongeoir syrien. Puis, sur une idée de Melania Trump, il le traite de « couille-molle » (Il faut toujours qu’il sorte un mot qui lui sera reproché, çui-là). Et il le pousse dans le dos. Mais l’autre pèse 60 kilos de plus que lui. Inébranlable (que Melania et mes prudes lecteurs me permettent cette gauloiserie comme on en lit rarement sur ce site).

On en est là au moment précis où j’écris.

Théophraste R. (Champion de France de nage libre 2 fois 12 mètres avec brassards).

Post scriptum pour Trump s’il me lit (je sais qu’il aime les blagues peu classieuses). Le maître-nageur dit à Castaner : « Je vous ai vu, vous avez pissé dans l’eau de la piscine ! » Castaner : « Eh ! Ho ! Les autres le font aussi ».Mélenchon Le maître-nageur : « Peut-être, mais, du haut du plongeoir, vous êtes le seul ».

URL de cette brève 6071
https://www.legrandsoir.info/trump-en-haut-du-plongeoir-de-la-piscine-venezuela.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
06/02/2019 à 14:09 par Merlin

Excellent, drôle et fine analyse.
Fils de réfugiés politiques chiliens, je n’aurais jamais cru que j’allais vivre dans une France qui soutient les États-Unis dans ses tentatives de coups d’états.
C’est triste... Je suis triste...

#156575 
RSS RSS Commentaires
   
Enjeux politiques de l’histoire coloniale
Catherine COQUERY-VIDROVITCH
Notre patrimoine historique « national » doit-il inclure l’histoire de la colonisation et de l’esclavage colonial ? La réponse positive, de bon sens, ne fait pas l’unanimité : soit parce que parler sans tabou du domaine colonial serait « faire repentance », soit parce que l’ignorance ou la négligence entretenues depuis plusieurs générations font qu’il ne vient même pas à l’esprit de beaucoup de nos concitoyens que notre culture nationale héritée n’est pas seulement hexagonale. La culture française (que (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Personnellement, je n’ai jamais très bien compris ce qu’est le féminisme. Je sais par contre que les gens me qualifient de féministe chaque fois que j’exprime une idée qui me différencie d’un paillasson ou d’une prostituée.

Rebecca West


Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.