RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

46 

Un mariage afghan tourne au drame : 12 morts.

Vue de loin, l’ignominie n’a pas de visage. Mais quand elle frappe à la porte, tu distingues tous les traits de sa sale gueule. Là, tu voudrais qu’elle s’en aille, qu’elle retourne d’où elle vient. Le problème, c’est qu’elle commence à se sentir un peu partout chez elle. Et une fois installée, elle n’est pas du genre à prendre congé sur une simple allusion discrète. Non, l’ignominie, il faut la virer à grands coups de pompes au cul. Et si tu ne chausses que du 36 fillette, ben, faut prendre plus d’élan, c’est tout. Qu’est-ce que tu veux que j’te dise ?

C’est sûr, Charlie Hebdo n’était pas ma tasse de thé, surtout en politique internationale (comme beaucoup d’autres, dans la presse, le monde politique...). Une fois que t’as dis ça, t’enchaînes aussi sec pour condamner l’horreur. Comme si cela n’allait pas de soi. Comme si ce n’était pas ton quotidien, ton combat de tous les jours. Et tu sais d’ores et déjà que tu garderas la question de « qui ? » et « pourquoi ? » pour plus tard.

En attendant, tu fais avec ce que t’as, 36 fillette et tout, et t’observes avec pas mal d’impuissance et beaucoup d’amertume la lente fascisation des esprits de tous bords, fusse-t-elle aux cris de « vive la liberté d’expression » ou « d’Allah Akbar ». Le lent retour de bâton des calculs politiques douteux et d’alliances sordides opérés par des plus forts que toi, des plus forts qu’eux.

Lors de la cérémonie à laquelle ne manquera pas d’assister le tout gratin de l’unité nationale, tu balaieras du regard la bande de cravatés au premier rang, et t’attribueras mentalement des points de responsabilité à chacun. Tu remarqueras la présence d’untel qui vient aujourd’hui rendre hommage aux "victimes de l’intolérance" et qui hier encore recevait un chèque des mains d’un prince pourvoyeur de fonds aux décapiteurs en série.

Une citation de Shakespeare sur la marche du monde te trotte dans la tête.
En attendant qu’une autre de Marx prenne sa place.

Viktor Dedaj
Une minute de silence n’y suffira pas.

URL de cette brève 4457
https://www.legrandsoir.info/un-mariage-afghan-tourne-au-drame-12-morts.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
08/01/2015 à 08:47 par pilhaouer

’’’’’’’’’’’’ Merci .’’’’’’’’’’’’’’’’’

#112146 
08/01/2015 à 09:10 par Altau

Merci Viktor pour ce texte écrit à chaud mais tellement juste.

Quand les pires ploutocrates en rajoutent dans leur presse avec des jesuischarlie à tout va, on ne peut s’empêcher d’avoir la nausée.

#112147 
08/01/2015 à 09:10 par pierreauguste

merci...................merci............merci

#112148 
08/01/2015 à 09:16 par CN46400

Ouais, t’as pas tort Viktor. On va attendre l’enquète, mais on sait déjà que des centaines (milliers ?..) sont sortis tranquillement de l’hexagone pour aller en Syrie régler son compte à l’affreux Bachar, sous le regard attendris de Nicolas, François, Manuel et les autres, maintenant ils reviennent......

#112149 
08/01/2015 à 10:06 par Dwaabala

Très juste... et pas facile, l’exercice.

#112150 
08/01/2015 à 10:07 par Sierra

Philippe Val fait un...festival ! Il n’a pas attendu que les corps soient froid pour vociférer une liste d’exigence hallucinante envers la communauté musulmane. D’ailleurs, celui-la, évoquera t’on sa part de responsabilité dans ce massacre ?

#112151 
08/01/2015 à 10:19 par Claire Gillespie

En cet moment où toute la frénésie émotionnelle, partisanne, et hypocrite bat son plein une fois de plus j’apprécie votre commentaire sobre et profondément juste. Depuis 9/11 nous assistons à des massacres sans fin au Moyen Orient, à la destruction de pays entiers, de cultures, à l’armement par les pays de l’OTAN de groupuscules extrémistes en dépit des avertissements d’historiens, de diplomates.. et je suis horrifiée de l’absence de protestations contre les agissements de notre gouvernement depuis l’entrée de notre pays dans l’OTAN. Charlie Hebdo c’est l’horreur mais pas plus horrible que le reste qui se trouve simplement être très loin de nous et comment imaginer que les crimes que nous commettons ailleurs ne puissent pas avoir de conséquences chez nous !. Merci pour votre hommage qui inclut aussi l’hommage aux victimes des massacres perpétrés contre des populations innocentes et, auxquels il ne faut pas l’oublier, notre propre gouvernement participe activement. Evidemment je reste vigilante quant à la possibilité d’une manoeuvre gouvernementale pour entraîner notre pays dans la guerre accompagnée de son carcan de lois sécuritaires (sous toute réserve). Amicales salutations.

#112152 
08/01/2015 à 10:49 par babelouest

Pour le moment, l’assassinat collectif est acté. Nous ne SAVONS PAS qui l’a perpétré, même si un Powell agite des cartes d’identité à la tribune. Nous savons seulement que des hommes ont pensé cet acte, que des hommes l’ont accompli, que des humains ont été retirés des vivants. Le reste n’est que grande phrases. Un ami rappelait ce matin un "fait divers" déjà oublié du 24 avril 2013. Quand la négligence plus ou moins volontaire atteint de pareils sommets, le crime est aussi grand, car il s’agissait là bien entendu de "profit maximum", peu importaient les conséquences.

Volontairement ou non, nous sommes tous responsables. Je ne sais pourquoi me revient une réminiscence ("merci les Bons Pères".....) de la Genèse (4, 1-15) : "Caïn, qu’as-tu fait de ton frère ?" Oui, nous sommes responsables. Même si ce n’est que de n’avoir pas su nous élever plus tôt ensemble contre un Système qui se renforce chaque jour.

#112153 
08/01/2015 à 11:38 par Maxime Vivas

Aujourd’hui Charlie Hebdo. Et demain ?

Ce n’est pas le jour d’épiloguer sur le différend né le 8 août 2012 d’une attaque inattendue de Charlie Hebdo contre LGS, Viktor Dedaj et moi.

Nous vivons une période où la liberté d’expression est rabotée, où les religieux sortent trop des églises, temples, synagogues, mosquées, où le mot « laïque » est craché en « laïcard », comme une injure. Les sectaires, les fanatiques sont lâchés. Ils tuent au nom d’un dieu d’amour. Ceux qui contestent les religions nont guère voix au chapitre dans nos médias, et pas du tout ceux qui les conchient.

L’espace de liberté des journalistes, des cyberjournalistes est borné par des faux géomètres, dévôts ou athées, qui tracent les parcelles cernées de barbelés et qui lâchent les meutes aux trousses de qui en sort.

Il se trouve que je connaissais Charb, un peu Bernard Maris, originaire de Montgiscard (31), tout près de chez moi, et aussi Tignous, mon agréable voisin de signatures au Village du livre de la fête de l’Huma il y a quelques mois. Je n’oublie pas les autres victimes ; je dis mes raisons supplémentaires et personnelles d’être triste et révolté.

Les morts ne sont certainement pas tous des braves types, mais les virtuoses masqués à la kalachnikov sont tous des salauds. Et partout.

On se prendrait à regretter l’inexistence d’un Dieu qui les enverrait chez Satan.

#112156 
08/01/2015 à 11:43 par Antonio

et t’observes avec pas mal d’impuissance et beaucoup d’amertume la lente fascisation des esprits de tous bords, fût-elle aux cris de « vive la liberté d’expression » ou « d’Allah Akbar »

Ça fait du bien de lire ça !
Je ne sais quel cri il faut craindre le plus quand il est lancé par des fanatiques ! Le sommeil de la raison engendre des monstres et aujourd’hui on veut endormir la raison avec les bons sentiments et l’appel à une communion nationale factice.
Je trouve les crimes commis hier odieux, terribles
mais
NON ! JE NE SUIS PAS CHARLIE !
Je n’étais plus Charlie depuis longtemps je ne le suis pas plus aujourd’hui ! Ne pas mélanger les choses !

#112157 
08/01/2015 à 11:49 par Claude

C’est triste !
Les responsables se trouvent parmi ceux qui rendent les hommages.

#112158 
08/01/2015 à 12:07 par gérard

Merci Viktor.
Mais pourquoi faut-il ton intervention pour que je ne désespère plus autant du Grand Soir ? Tellement lourd était son silence, mais peut-être suis-je un peu trop exigeant.
Déjà que je ne viens plus le visiter que sur la pointe des mots.
Cabu et Wolinsky (je n’oublie pas les autres),
avaient été mes potes de si longtemps, que je n’ai jamais eus mais que j’ai si bien connus.
Qu’importe alors ce qu’ils étaient devenus,
je leur dois tant de larmes...
de rire, celles d’un autre temps,
d’une autre époque, d’un autre horizon.
(on en a souvent parlé)
Mais celles qu’ils m’ont tirées
cette fois là, ces cons,
je m’en serais fort bien passé...
Ce que je viens de trouver, je leur offre, mais c’est un "pied de nez" à l’Histoire, à leur Histoire, car c’est une citation...du général de Gaulle :
« Les armes furent, de tous temps, les instruments de la barbarie. Elles ont assuré contre l’esprit le triomphe de la matière, et de la plus pesante. Constamment la raison en fut opprimée, le jugement bafoué, le talent meurtri. Point d’erreurs qu’elles n’aient défendues, point d’ignorants qui n’y recourussent, point de brutes qui ne les aient brandies.
 »

Que rajouter ?

#112159 
08/01/2015 à 12:07 par Adario

Peut-être avez-vous mis un certain temps pour ne pas dire un temps certain à réagir ! Merci ! Votre expression "mariage afghan" emplie d’implicite est certes bien trouvée et encore plus que vous ne pouvez le penser lorsqu’on a un être cher, la chair de votre chair selon une expression concrètement réelle, qui a laissé - et donné sa vie - un certain mois de septembre 2001. Face aux mêmes faits, la bête immonde, tapie en chacun, resurgit qu’on soit du côté bourreau ou victime : "à mort" les mal pensants, ou à mort les assassins"... "L’unité nationale" ne peut servir que ceux qui s’en servent ! A nous de les débusquer et d’essayer de les rendre - comment dire - inoffensifs ? Quel boulot !

#112160 
08/01/2015 à 12:57 par Dwaabala

@ Adario

Peut-être avez-vous mis un certain temps pour ne pas dire un temps certain à réagir !

Il vous appartenait de proposer un billet, celui que je n’ai pas su écrire, ou un article d’être relevé sur un autre site. Je n’ai pas pu le trouver.
Merci Viktor.

#112161 
08/01/2015 à 13:39 par Où a laque barre?

Nous sommes tous américains.

#112163 
08/01/2015 à 13:57 par Geb.

Merci Maxime.

Rien que de savoir qu’il y a des personnes comme toi qui réagissent sainement, et surtout qui ont encore les moyens et la volonté de le faire savoir, ça réconforte devant l’ignominie.

Mais il est vraiment temps de sortir du politiquement correct pour tous les hommes de bonne volonté... Et de dénoncer réellement qui est qui et qui fait quoi.

Pas si facile, et ça va certainement amener des fâcheries dans les familles et entre amis, mais on ne peut plus se taire.

Et entre parenthèses je constate que le responsable principal du prétexte allégué de la tuerie, (Les "caricatures"), j’ai nommé Philippe Val, s’en tire, pendant que les autres payent les pots cassés.

Ensuite on pourra peut-être aussi s’interroger enfin du pourquoi des individus, dont le Gouvernement français et ses Maîtres US assassinent les populations et les proches avec nos impôts, se "vengeraient" en tuant d’illustres inconnus, (Charlie Hebdo et Cabu ou Charb, en Iraq, en Syrie, à Gaza, ou en Somalie, ça m’étonnerai que ça parle à quelqu’un), plutôt qu’en ciblant les institutions étatiques et militaires qui sont responsables de leurs malheurs.

Parce que, quand même, ils n’ont pas ciblé les pilotes qui les écrasent sous les bombes, ni l’armée qui les occupe, ni le fisc qui finance le crime, ni les patrons qui fabriquent les armes, ni les dirigeants politiques qui le coordonnent à l’unanimité.

Si réellement de supposés "musulmans" étaient assez tarés pour se tromper ainsi de cible ça ne renforcerait pas chez moi l’idée que les religions, (Quelles qu’elles soient), seraient bénéfique pour les neurones.

Ou alors y a autre chose d’autre que ce qu’on voudrait nous faire croire ??????

Les "dormeurs" devraient peut-être se réveiller ?

(((- :

#112164 
08/01/2015 à 14:04 par sans terre

Les Plantu ,BHL et autres Ménard , rampants soumis a l’impérialisme....

#112165 
08/01/2015 à 14:17 par Bernard Gensane

Un témoignage. Pas politique. Peut-être plus tard.

Mon histoire commune avec Charlie/Hara-Kiri date de 1964. Je suis pensionnaire dans le grand lycée d’Amiens et à l’étude, le soir, je lis Hara-Kiri que je planque dans un grand cahier de sciences naturelles. Je suis au comble de la posture subversive. Comme bien d’autres, Hara-Kiri m’a façonné en préparant Mai 68. Le soir des barricades de Mai, je fête mes 20 ans dans une allégresse politique que je n’ai jamais retrouvée depuis : guerre du Vietnam, manifs contre l’apartheid, JO de Mexico etc…

Au début des années 70, j’habite Paris et j’ai l’occasion de rencontrer plusieurs membres de l’ancienne bande : Reiser, Cavanna, Delfeil de Ton qui sont pour moi, chacun à sa manière, d’authentiques génies.

Vers les années 80, avec Mitterrand au pouvoir, Charlie Hebdo a du mal à se positionner par rapport à un gouvernement un peu de gauche. Non seulement il perd ses lecteurs mais, surtout, il ne sait plus quoi dire. Il ferme boutique. Il était en train de lui arriver exactement la même chose aujourd’hui.

Il est relancé par Val. On l’a vu hier à la télé, indéniablement très ému. Mais sa reprise de Charlie s’est faite dans une grande violence lorsqu’il a viré ou mis sur la touche les figures tutélaires : Cavanna, Choron, Gébé (autre génie). Et il a régné sur la rédaction d’une main de fer. Je n’ai pas été surpris lorsqu’il est devenu sarkozyste, pote avec les huiles du Medef, patron de France Inter où, la aussi, sa férule fut souvent implacable.

Je me suis réveillé dix fois cette nuit car, avec la mort de Wolinski et de Cabu, c’est un pan de ma vie qui s’est écroulé, même si j’ai toujours eu un peu de mal à suivre Wolinski au niveau politique (sympathisant communiste, il envoie sa fille à l’école privée) et si Cabu a toujours été pour moi un peu "ailleurs". Un anecdote : un jour nous sommes à la terrasse d’un café, Cabu, moi et un ami commun. À la table d’à côté, un type au physique "différent". On se regarde, on se marre discrètement. 30 secondes plus tard, Cabu sort de sa poche une caricature du type. Il l’avait dessiné DANS sa poche !

#112166 
08/01/2015 à 14:43 par va savoir

Lorsque j’ai appris la nouvelle, par un de mes sites alternatifs préféré, j’ai vécu cette annonce ainsi :

- 1er choc : un attentat à Paris chez et devant les locaux de Charlie Hebdo, 12 morts. Quelle horreur !

- le GRAND CHOC : tous ces dessinateurs CELEBRES tués, leurs familles

Quasi instantanément je repense à ces dizaines de journalistes tombés durant l’année 2014 en accomplissant leur travail et dont la liste nous laisse relativement indifférents : le moyen orient et même le proche-orient, c’est si loin ! Je m’incline avec respect devant leur courage.

Ces journalistes-dessinateurs-caricaturistes tombés ce 7 janvier 2015 sous les balles d’assassins connaissaient les risques de LEUR métier : ils n’ont pas pour autant cédé aux menaces, ils n’ont pas arrêté de travailler, à leur façon, selon leur vision, qu’elle nous paraisse "correcte" ou non. Je m’incline avec respect devant leur courage.

Le CHOC est grand ! les attentats devant notre porte, on a pas trop l’habitude et puis 1995 c’était il y a 20 ans, suffisamment de temps pour diluer nos mémoires.

Le choc est grand ! des personnes CONNUES de la France entière ont été massacrées lâchement :
- le deuil national est décrêté,
- des rassemblements de soutien ont lieu partout dans l’hexagone,
- on me dit que je suis "eux" (faux : je suis et reste "moi")
- les médecins arrêtent leur grève légitime,
- la traque s’organise,
- on enregistre ici et là des attaques contre des mosquées,
- google "recherche" me refuse toute réponse car j’utilise Tor

Le choc est grand ! Hollande et Sarkozy se consultent aujourd’hui sur la marche à suivre "rassemblement national" soi-disant oblige, que les gogos suivent.

Comme sont opportuns les attentats pour les politiciens désavoués par le peuple !

Le choc A VENIR est grand ! mes libertés sont encore restreintes, la censure me tire la langue et je crains de perdre l’accès à mes journaux alternatifs que je consulte, de tous bords (de l’extrême gauche à la gauche) et de tous pays

PS : pour ceux qui persisteraient à penser qu’être terroriste nécessite également du courage, ne serait-ce que celui de sacrifier sa vie en se faisant exploser -quel que soit le lieu et l’objectif de l’attentat- je réponds :

ceux-là TUENT !

(des assassins assez stupides pour oublier leur carte d’identité dans la voiture utilisée lors de leur fuite ???? formidable !)

#112167 
08/01/2015 à 15:07 par Choubidou

Oui, oui, oui et re oui

#112168 
08/01/2015 à 16:14 par Jacques ASSEUR

Hier ils étaient tous "juifs-allemands", aujourd’hui ils se veulent "Charlie", mais quand ces constipés du jugement vont-ils se rendre compte qu’ils font le lit d’une troisième guerre mondiale.

#112170 
08/01/2015 à 16:20 par Ben Malaki

Je ne suivais plus "Charlie" depuis un long moment. mais qu’importe. Une question subsistera encore longtemps après ce massacre. Comment faire pour qu’un jour, la plume tue enfin le révolver ...
Condoléances à tous les proches ...

#112171 
08/01/2015 à 16:38 par Claude Roussie

Comme au Ciel, il y a le Père :
Ils ont assassiné des hommes, impertinents, provocateurs, libres en un mot.
Mais leur crime odieux ne s’arrête pas là.
Il ont aussi armé ceux qui bombardent les peuples qui ne veulent plus vivre asservis.
Ils ont donné de nouveaux prétextes à ceux qui ne raisonnent que par drone, char d’assaut, aviation interposés.
Les marchands d’armes peuvent se réjouir, et les peuples pleurer.

et le Fils :
12 morts dans l’attentat à Charlie en plein Paris aujourd’hui… Kobane sous les bombes hier… Gaza écrasé l’été dernier…
« Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde » disait Bertold Bretch en parlant du nazisme. On pourrait dire la même chose de l’islamisme, du sionisme, du fondamentalisme, toutes faces d’une même réalité qui n’a d’autre but que nous diviser, nous fragmenter pour mieux nous enfermer dans nos peurs, dans nos haines, dans des vies toujours plus étriquées. Les marchands d’armes se frottent les mains…

Aucun droit n’est jamais acquis, comme nous le rappellent les jeunes femmes de Kaboul depuis les années 70 qui semblent si loin aujourd’hui…

#112173 
08/01/2015 à 16:39 par latitude zero

Oui , merci Viktor, le ( les) mariage Afghan grillé au missile Hell Fire des drones d’Obama , hommes femmes et enfants , c’est la première chose à laquelle j’ai pensé dans cet orgie compassionnelle ,aussi à la maison des syndicats d’Odessa dont cette même presse nous a si bien informé. Deux « anecdotes » même pas symboliques dans un océan de sang et de larmes partout sur la planète depuis si longtemps , et dont on connait les coupables, ceux du « niveau de vie non négociable » et leurs acolytes du moment.

Compassion générale orchestrée dont le mot d’ordre est « nous sommes Charlie » et les implicites sont « regroupons nous derrière notre président, nos partis politiques, notre presse, notre police, notre liberté d’expression, notre démocratie, nos valeurs …. Tous ces mots volés, détournés, utilisés pour la grande Manipulation .

Liberté d’expression, liberté d’expression mon cul , aurait dit Charlie, du moins du temps ou c’était un vrai journal satirique qui s’attaquait aux « puissants » et non à une communauté par trop martyrisée ,diabolisée, humiliée , bien raccord avec l’agenda du choc des civilisations !

A gerber ( s’il en reste), le consensus bidon de la « classe politique » Française, bal des faux jetons ou chacun s’observe à qui récupérera le plus, à qui dérapera le premier.

Et sauf à se faire lyncher ou de se faire taxer de monstres hideux soutenant les pires obscurantismes , le moment est risqué pour une analyse en profondeur, pourtant déjà disponible ici , remontant l’histoire récente , pointant les véritables responsables de TOUS ces carnages dont Charlie Hebdo n’est peut être , comme ils pourraient le dire, qu’une victime collatérale dans leur guerre « propre et chirurgicale », victimes collatérales à 2 vitesses, pour « les autres », les barbares loin des yeux même pas digne d’intérêt , qu’il faut renvoyer à l’âge de pierre pour leur amener « nos valeurs » tellement supérieures !
Une analyse qui n’aura pas lieu dans leur presse , mais dont la récupération des morts de Charlie Hebdo leur servira à plus soif.

#112174 
08/01/2015 à 17:36 par mamy michelle

@gerard
Merci pour ta citation de de Gaulle que je ne connaissais pas,et qui rejoint ma réflexion dans le cas présent :
quels que soient les raisons et/ou les prétextes des tueurs,ce sont les balles qui ont tué.
Autant les grandes causes que sont "la démocratie", la liberté d’expression(toujours relative,bien sur),la lutte des deux classes(celle des exploiteurs et celle des exploités) sont à défendre,autant il faut reconnaître que ce sont toujours les plus forts qui gagnent:ceux qui ont le pouvoir et l’argent pour faire mentir les médias,pour faire acheter des armes aux pays,groupes et individus qu’ils ont décervelés,et qui tiennent sous leur coupe les pauvres travailleurs qui fabriquent les outils de mort.

#112177 
08/01/2015 à 17:48 par Txakal

Comme tout un chacun, j’ai été assommé par l’émotion en apprenant le massacre dans les locaux de Charlie Hebdo. J’ai zappé d’une radio à l’autre, d’une chaîne TV à l’autre, pour consulter tous ces grands medias qui s’imposent plus ou moins dans tous les foyers.
Très rapidement, j’ai appris les pseudos ou les noms de 6 morts, cinq dessinateurs célèbres et un chroniqueur de France Inter qui était invité à la désormais fameuse conférence de rédaction. Et le policier achevé à bout portant s’appelait Ahmed, ont-ils dit. Mais pourquoi, 24 h plus tard, ne sait-on toujours pas les noms des autres personnes assassinées ? Seraient-ils des victimes de 2ème catégorie ?
Par contre, on connaît déjà les identités des présumés membres du commando meurtrier, alors même qu’ils n’ont pas été arrêtés. Va comprendre, Charlie…

Que n’a t’on entendu tout au long de ce mercredi sanglant : barbarie, liberté d’expression, république en danger, attentat aveugle, violence, mesures de sécurité,… Témoignages en tous genres, plus ou moins intéressants, plus ou moins qualifiés destinés à renforcer l’émotion… pour éviter de se poser des questions, peut-être ?

Gémissements, condamnations… certes, certes, mais pas de pourquoi et comment en est-on arrivés là ? On pourra toujours traiter les symptômes mais si on ne soigne pas les causes, il y aura forcément des rechutes. Et, si ces deux –ou trois ?- sont neutralisés, nous risquons fort d’en « créer » de nouveaux. En effet, nous savons depuis Pasteur que la génération spontanée, ça n’existe pas ; pas plus chez les meurtriers que parmi les microbes…

Vous avez dit barbarie ? D’où viennent-ils, ces enfants perdus de la République ?
Ils sont les descendants français de ceux qu’on a fait venir pour faire « nos » guerres ou reconstruire une France détruite, immigrés en tant que Français d’outre-mer ou rapatriés en tant que supplétifs de l’armée en Algérie ; ils ont été parqués dans des cités construites à la va-vite, puis discriminés socialement et économiquement lorsque la crise fut venue. Leurs descendants, enfants de ces ghettos, ne voient de notre civilisation du gadget que les vitrines bling-bling, le chômage des pères -et le leur- ouvrant sur un présent de la débrouille et pas d’avenir du tout. Une patrie, la République française, qui leur nie leurs droits les plus fondamentaux et la patrie d’origine de leurs ancêtres qu’ils ne connaissent pas, que leur reste t-il ? Par contre, ils voient bien quel est le comportement des « occidentaux » au Moyen-Orient vis-à-vis de leurs cousins, voire de leurs frères musulmans d’Irak, d’Afghanistan, de Palestine, de Gaza, de Syrie, etc… Faute d’une vie personnelle et familiale exaltante, une minorité prend fait et cause pour ce qu’ils considèrent être un objectif exaltant ; recrutés, embrigadés par des extrêmistes sans foi ( !) ni loi (la charia n’est pas une loi) qui sont aux arabes ce que le Front national et autres mouvements fascisants sont aux européens ; y compris en Israël où les nazis juifs ne sont pas en reste…

Vous avez dit liberté d’expression ? Que de choses ne publie-t-on en son nom ? Closer, Voici, gala, Paris-Match, Elle, Le Nouveau Détective, que sais-je encore… profitent tous de cette fameuse liberté d’expression pour faire de l’argent avec des choses que devraient évacuer les chasses d’eau. Au nom de cette même liberté d’expression, Charlie Hebdo a publié parfois quelques dessins qui n’avaient pas grand’chose à voir avec l’humour ; par ex. celui montrant un barbu atteint par une balle traversant le Coran qu’il tenait sur sa poitrine qui disait « Le Coran, c’est de la merde » ; à ce même niveau d’ « humour », on pourrait dire à Charlie Hebdo : « Charlie Hebdo, c’est de la merde » puisque il n’a pas arrêté les balles fatales de ses collaborateurs.
Et le dernier dessin de Charb qui a fait le buzz sur Internet, dans lequel un barbu répond « on a tout le mois de janvier pour répondre aux vœux » à l’ironique constat ( ?) : « janvier et toujours pas d’attentat ». Humour ? Provocation ? Foutage de gueule ? Mépris affiché ?
A propos, où étaient-ils ces hérauts de la liberté d’expression quand Madrid fermait deux quotidiens et une radio du Pays basque, emprisonnant des journalistes et en torturant d’autres ?

Vous avez dit République en danger ? C’est nouveau ça, tiens ! La République est en danger, non pas parce que les droits fondamentaux constitutionnels sont foulés au pied par les dirigeants au plus haut niveau mais parce qu’une poignée d’illuminés ne supportent pas ce que la République leur fait subir.
Liberté ? liberté de frauder le fisc ou liberté de dormir dans des cartons en plein hiver ?
Egalité ? égalité entre les PDG à plusieurs millions d’euros par an et les bénéficiaires du RSA pourchassés comme des malfaiteurs.
Fraternité ? fraternité entre les consommateurs effrénés des fêtes de fin d’année et les « invités » des restos du cœur ?

Vous avez dit attentat aveugle ? Pourtant, ils ont demandé la bonne adresse, paraît-il, quand ils se sont rendus compte qu’ils s’étaient trompés de porte… Ce n’est pas Le Monde qui était visé, il me semble…
Quand un opérateur pilote un drone depuis le Texas pour massacrer civils et militaires, écoliers ou prétendus terroristes, ce n’est pas de la violence ?
Et les mosquées mitraillées dès hier soir, ce n’est pas de la violence ? Va-t-on faire une manif nationale pour protester ?
Est-ce que, par hasard, il y aurait une bonne violence, la « nôtre », et une mauvaise, celle des autres ?

Violence ? certes, certes… Mais les guerres que « nous » menons un peu partout pour récolter ce cher pétrole sont-elles pacifiques ? Quand les films et les jeux video qu’on nous balance sur les écrans baignent dans le sang et basés uniquement sur des fusillades, c’est pour pacifier nos cerveaux et surtout celle de nos jeunes ? Etonnons-nous ensuite que certains confondent fiction et réalité, à force de banaliser « notre » violence si rentable financièrement…
Où étaient-ils ces hérauts du pacifisme quand des mercenaires payés par Madrid et un tantinet soutenus logistiquement par des policiers français avaient tué une trentaine d’habitants du Pays basque ? pas 12, ni 16, 29 très exactement !
C’est bizarre, je n’ai pas reconnu grand’monde parmi ceux qui se sont rassemblés hier à Bayonne qui auraient dû à l’époque manifester avec nous. Il est vrai que Paris ne lançait aucun slogan ni appelait à une quelconque manifestation ni à une quelconque marche blanche pour le dimanche suivant.

Mesures de sécurité ? Alors là, n’en doutons pas ! L’unité nationale appelée de tous leurs vœux par tous les partis politiques va permettre de faire passer quelques mesures liberticides supplémentaires… sans, pour autant, être efficaces contre les meurtriers, parce qu’encore une fois on va s’occuper des symptômes sans s’attaquer aux causes.

Et la boucle est bouclée !

#112178 
08/01/2015 à 18:29 par Maxime Vivas

Voir cette remarquable intervention de Jean-Luc Mélenchon

http://www.jean-luc-melenchon.fr/

#112180 
08/01/2015 à 18:35 par sergio

“ Un attentat n’a d’intérêt que pour ceux qui peuvent guider l’utilisation qui en sera faite après. Comprenez par après : une fois que les anonymes frappés par cette violence se tournent vers l’Etat et ses services de sécurité pour demander protection ! Or, qui peut organiser la maîtrise de tels événements par le biais de ses institutions ? L’Etat et seulement l’Etat, car il est le seul en mesure de guider les enquêtes où il le désire en utilisant habilement ses services de sécurité. Je ne dis pas que les attentats et les actions violentes sont le fait de l’Etat, mais il est seul à pouvoir en tirer un bienfait politique”.

#112181 
08/01/2015 à 19:06 par Alexis

Merci Viktor...ça fait du bien de te lire au milieu de cette folie.

Trois phrases de Wolinski

"L’amitié, la beauté, la dignité, la musique, l’amour, le courage. Le seul pays d’Amérique latine où les enfants sont choyés au lieu d’être tirés comme des lapins. Où les médecins sont plus nombreux que les malades, et où il y a plus d’analphabètes parmi les touristes que parmi les Cubains. "

#112182 
08/01/2015 à 19:35 par Geb.

En effet le discours de Mélenchon est remarquable par sa pédagogie.

Il explique très bien ce qu’il faut faire et les mécanismes à ne pas suivre. Et je suis d’accord avec ce qu’il dit à 100%

Et son langage est clair et précis. Et je n’en attendait pas moins de lui, même s’il n’est as particulièrement ma tasse de thé.

Mais face à une menace non réellement située qualitativement en amont ça reste faible. Comme expliquer les remèdes à prendre ou le régime à suivre pour soigner la maladie, mais sans aller au fond des choses sur l’identité du responsable ainsi que ses buts cachés.

Et puis, après, ceci :

http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/2015/01/08/un-commissaire...

Deux suicides de suite sur des personnels qui suivaient cette affaire de Charlie Hebdo ça interpelle.

Et ceci :

http://www.wikistrike.com/2015/01/charlie-hebdo-plusieurs-details-trou...

On pourra aussi lire quelques coïncidences troublantes sur l’horaire de publication des informations sur l’événement aux USA et ailleurs.

A moins que "Le Populaire" et "Wikistrike" ne participent à la "Théorie du complot", ça fait quand même réfléchir.

Et après une bonne vérification ça mériterait d’être mis clairement et officiellement sur la place publique pour que chacun puisse en juger ???

Quoi ou Qui de mieux qu’un Sénateur pour le faire ?

Ca changerait des sites alternatifs maudits et confidentiels auquels peu ont accès..

P.S. Si je me souviens bien au lendemain du 9/11 un Sénateur des Etats-Unis avait voulu passer outre la vulgate officielle et soulever quelques incohérences sur les événements.

Son avion s’est écrasé avec tout son staff le 25 octobre 2002

Il s’appelait Paul Wellstone, Sénateur Dém. du Minnesota. Alors que la polémique enflait sur le sujet... Et n’est toujours pas éteinte.

Si par hasard Jean Luc désirait aller plus loin dans le raisonnement, je ne saurai que lui conseiller de prendre le train plutôt que l’avion.

#112183 
08/01/2015 à 20:37 par toff de aix

jamais vu un tel bal de faux culs, il fallait que ça sorte...merci de le dire avec vos mots, d’autant plus justes que vous m’avez ouvert les yeux, avec d’autres, sur ce qu’était devenu Charlie Hebdo...un journal de plus, sans doute, et rien de moins. Un journal du système, prétendant être différent, avec des gens de talent certes,(qui n’en a pas, dans la presse ?) mais certainement pas les saints pour lesquels on veut opérer une espèce de canonisation malsaine. Juste des gens parmi d’autres victimes de cette barbarie qui n’opère pas de distinction, de tous côtés, qu’elle soit capitaliste ou islamiste radicale... Quand l’émotion s’empare du réel, le supplante, on peut lire des choses hallucinantes comme "ils ont assassiné les plus grands des journalistes français" (je n’invente rien)... Je pense qu’au delà de tout, Cabu, Wolinski (dont j’aimais beaucoup la plume rigolarde) et les autres, auraient tout simplement détesté voir ce triste spectacle...Tant que ça détourne les yeux du reste, c’est bon à prendre pour nos chers politiques, n’est-ce pas ?

#112184 
08/01/2015 à 21:34 par gérard

@ Bernard Gensane
On a suivi le même parcours avec les mêmes lectures planquées aux mêmes endroits.
Harakiri est illisible maintenant. Cela aurait été faire injure que de le leur dire, tant toute l’équipe qui y commettait ses forfaits ne se prenait pas au sérieux, mais c’était un monument de talents...Reiser, Cabu, Wolinsky, Gébé, Fred, rien que pour les dessinateurs, et j’en oublie certainement...
Cabu était bien comme je l’imaginais, "ailleurs". En lisant le Canard enchaîné, je rageais parfois contre ses dessins, car sa vision de la politique étrangère était très politiquement "correcte", car ce n’était vraiment pas son truc. Je me disais, bah ! c’est Cabu, impossible de lui en vouloir, car je savais qu’il n’avait jamais foncièrement quitté l’habit du Grand Duduche et sa fraîcheur de cœur à nul autre pareil...
Cette maudite journée a effectivement fait un mal épouvantable.
Mais la question maintenant est :
Qui a commandité l’attentat contre Charlie Hebdo ?
À peine ai-je pris connaissance des premières images (et je ne peux en parler relativement sereinement que maintenant), que des incongruités m’ont immédiatement sauté aux yeux, notamment la tenue des tueurs et leur "professionnalisme". Ces deux points ne collaient pas à l’image de fanatiques de n’importe quel bord ; mais le mieux c’est de lire Thierry Meyssan :
http://www.voltairenet.org/article186408.html
et le Saker, les commentaires :
L’équipe du Saker francophone exprime sa tristesse
http://www.vineyardsaker.fr/2015/01/07/lequipe-du-saker-francophone-ex...

#112185 
08/01/2015 à 21:42 par Anonyme

Comme quoi... quand "les chacals sont lâchés", on a beau être bien-en-cour, ou enfant, ou femme, ou meilleur-ami... rien ne vous protège du massacre (éventuellement aveugle) pour l’argent et ce qu’il permet d’acheter : les îles-à-palmiers, les p’tites femmes, le "boy", la piscine, etc... (Non, pas des bibliothèques, imbécile ! )

Merci Viktor.

Le "peuple de France" va avoir bien peur de "l’islam radical", va être encore plus raciste, va détourner les yeux de ce qu’il ne doit pas voir (lois liberticides, traités de "libre"-échange, expériences heureuses dans les pays "ennemis" du sien) et va voter... UMPS pour "échapper" à l’extrême droite.
UMPS qui fera la politique de l’extême-droite.
C’est TOUT ce qui lui est demandé.

#112186 
08/01/2015 à 21:47 par COLINAS

Oui, il n’y a pas de mots pour dire l’effroi, la colère, la rage que provoque chez tout être humain honnête et sain ce crime barbare contre des personnes absolument innocentes, mais je n’oublie pas, en même temps, que l’auteur-planificateur de la bombe posée dans un avion de la Cubana de Aviación, en 1976, qui tua 73 passagers dont une femme enceinte, ce Posada Carriles, agent de la CIA, se pavane, libre, non jugé et protégé, à Miami, et je n’oublie pas non plus que les responsables de la mort des 283 passagers et des 15 membres de l’équipage du Vol M H, quoique faciles à identifier et à condamner, ne seront jamais ni retrouvés ni inquiétés parce qu’ils servent les mêmes maîtres, au final, que ces criminels soit-disant musulmans...

#112187 
08/01/2015 à 22:36 par Taliondachille

12 morts. C’est à peu près le bilan des crimes commis par la police française chaque année et ce en toute impunité, et la République, ça n’a pas l’air de la mettre en danger...
Soyons sérieux, il est patent que la République met en danger. Si elle était vraiment en danger ce serait une bonne nouvelle, on pourrait passer enfin à autre chose. Malheureusement toutes les révolutions ont été écrasées en Europe, alors on se contente de la longueur de notre chaine. Et de notre pauvre presse.

#112189 
09/01/2015 à 00:29 par M.T.

Rassurant de lire cet article et tous ces commentaires intelligents ! Merci Le Grand Soir !
Je me sentais assez seul face à beaucoup de mes proches aux esprits moutonniers, réagissants avec une émotion dénuée de matières intellectuelles.
Nos existences font que nous ne prenons pas le temps de réfléchir, de nous instruire. Le stress de la vie quotidienne, le boulot, le chômage, l’omniprésence de distractions infantilisantes qui nous tirent vers le bas. Tout ceci qui amène à des réactions émotionnelles de masse creuses, téléguidées et manipulable, telles que celle qui se produit depuis hier midi. C’est flippant.

#112195 
09/01/2015 à 02:25 par mamy michelle

@Ben Maliki
La plume ne peut tuer le revolver car le papier brûle.
Mais nous avons entre les mains un outil formidable que nous devons dès à présent utiliser pour opérer la seule vraie révolution qui sera mondiale ou ne sera pas : celle du pacifisme,qui n’a jamais pu que balbutier malgré tous ses hérauts assassinés,dans un temps où n’existait pas l’Internet.
Pour utiliser cet outil efficacement,il s’agit de pacifier nos esprits,réchauffer nos cœurs et aiguiser nos intelligences.
Il faut aussi nous motiver sur des objectifs communs:identifier les sources des souffrances communes,imaginer des solutions communes,trouver les mots qui toucheront tout un chacun,les transmettre dans toutes les langues,pour atteindre des majorités nationales qui imposeront à leurs dirigeants leurs volontés unanimes et pacifiques.
Exemple : il existe en ce moment une pétition européenne contre le TTIP:l’avez-vous tous signée,transmise ?
Si non, allez sur www.stop-ttip.org
Je suis hors-sujet ? Mais non:dans les situations de défaite comme celle du massacre de Charlie Hebdo, il ne faut pas se laisser abattre et continuer à marcher sur la voie de la liberté,de l’amour et de la paix.

#112197 
09/01/2015 à 12:03 par Claude A.

Tout à fait en phase avec ce que tu dis. Je n’ai aucune envie d’aller communier avec cette foule anonyme. Je préfère analyser froidement ce qui s’est passé et comprendre qui tire les ficelles de ce jeu de massacre. N’étant plus un lecteur de ce journal depuis la prise de pouvoir par Val (sioniste et raciste), je refuse de rentrer dans le cercle vicieux de l’émotion en partie fabriquée par les chiens de garde !

#112210 
09/01/2015 à 12:09 par Adario

@ Dwaabala : "Il vous appartenait de proposer un billet..." Je n’ai jamais eu la prétention de proposer quoi que ce soit et si vous aviez lu un tout petit peu plus loin sans vous focaliser sur une phrase, vous verriez que la réflexion sur le temps était suivie d’un merci à l’auteur de ce billet... Je viens souvent sur Le Grand Soir et il m’arrive parfois de répondre sur un autre blog ami que j’apprécie en essayant de ne pas occuper l’espace en tenant des propos hors propos. Si vous voulez ( je lis souvent avec intérêt ce que vous écrivez), nous pouvons échanger, mon adresse courriel est correcte...
@ mamy michelle : merci pour vos remarques. Oui les mots sont une arme efficace que nous devrions, si nous le pouvons, utiliser. L’horreur de ce qui vient de se passer peut, avec les mots, être vue : "Les boyaux de l’un d’eux, couché sur le ventre, se déversaient, vomis par un énorme orifice rouge de sang, plantés de bouts de chair blanche qui avait été, jusqu’à la veille, le bas de son dos." Marc Delpho, Le Marin du désert, Paris, éditions Kailash, 2002, p. 247. Je prie les âmes sensibles d’excuser le choix de cet extrait particulièrement représentatif dans l’horreur... et l’ouvrage, prémonitoire, n’est pas choisi au hasard. Mais c’est - vraisemblablement - ce à quoi ont pu être confrontés ceux qui ont vu.

#112211 
09/01/2015 à 12:11 par taliondachille

@mamy michelle
Malheureusement internet sert aussi de regroupement et de défouloir à tous les réactionnaires, néo-fascistes et bas-du-front. Faites l’effort de lire (je sais, c’est dur !) quelques-un de leurs blogs où la haine s’exprime sans retenue.

#112213 
09/01/2015 à 15:08 par Choubidou

Cher monsieur, quel soulagement que ce papier de vous. Voyez-vous, je suis entouré de gens bien, mais c’est dans ces moments que je les comprends le moins. Comprenez-moi bien, la peine que cause ces assassinats est là, sans le plus petit doute possible, mais la tournure qu’ont pris les choses depuis est quasi quinqua-dimensionnelle. Un mec, journaliste à ce qu’on dit,qui plus est dans un canard de style, en bon communicant donc, a eu tôt fait de pondre un slogan, oui un slogan ! C’est ce qu’il y a de terrible, ces émotions retranscrites par un slogan de fils de pub : Je suis Charlie. Et bien, j’ai envie de lui dire à ce monsieur, avec tout le respect que je lui dois en sa qualité d’humain, que moi, je ne suis pas Charlie, non monsieur ! Pour des raisons qui me sont toutes personnelles et qui rejoignent certain de vos arguments. JE NE SUIS PAS CHARLIE. Pas plus que je n’aurais été le Guide Michelin, la Camif, ni même Hot Vidéo, en admettant que ces lâches aient eu l’idée d’y massacrer des journalistes ou des photographes. J’ai envie de lui dire à ce monsieur, et à mes amis par la même occasion, qu’auriez-vous inventé si les gens sur le carreau avaient été des petits fachos de chez Minute ? Hein ? Auriez-vous eu l’effroi sélectif ? Certainement. Bref, ce qui s’est passé est innommable, mais pas pire que les dames, les messieurs avec leurs fils, leurs filles qui meurent chaque jour depuis moult sous des bombes que nous payons, seulement à grande, trop grande distance... de TF1 ou la 2. Point barre.

Ce que je voulais vous dire aussi monsieur Dedaj, c’est que pour ma part, je ne vous reproche pas d’avoir pris le temps de parler. Quand on voit ce que des réactions à chaud ont donné, on a juste envie de fermer ses volets et de retourner se cacher sous la couette. La peine s’atténue, et laisse place à un sentiment de mélancolie suscité par la perte d’une partie de mon enfance, de ma jeunesse, et bla bla bla. Ces gars et leurs copains méritaient pas de finir en passoires, mais je n’aurais souhaité ça à quiconque, pas même au plus ganache des fachos. Ce qui ne disparaît pas, c’est l’effarement de voir une telle unanimité dans la connerie, un tel carnaval de retournement de vestes, un tel concert d’hypocrisies, une telle absence de jugeotte chez les gens pourtant intelligents et bien sous tout rapport. Voyez-vous, je pense que le général avait raison : les Français sont des veaux. On les mène à l’abattoir et ils en font un slogan. Avec le hashtag en plus ! Quel mot dégueulasse en passant. Dites-le en vomissant, c’est parfait pour cet usage. Enfin, quelle situation ubuesque n’est-ce pas ? Les voilà obligés de refréner les ardeurs du FN, qui évidemment veut sa part du gâteau marketing en participant aux manifestations en hommage. Que nenni, disent-ils, couché sale bête ! Les jours qui viennent seront intéressants, faudra voir quelle justification ils pourront donner au bannissement des frontistes au cortège des pleureuses, à moins de faire des défilés séparés : autant dire s’asseoir sur leur prétendue union nationale. Autre mot qui pue. En tout cas m’est avis que Cabu et ses potes vont avoir de quoi se retourner dans leurs casiers à la morgue ces jours-ci. En conclusion, je suis curieux de savoir quel sera le titre en une du prochain Charlie, matière d’épitaphe, oeuf corse. Moi, j’en ai déjà une : "tant mieux, ça nous évitera l’cancer !" En attendant, la bourse a monté.

#112221 
09/01/2015 à 15:40 par énervé

Merci au Grand Soir pour ce billet. Cela fait toujours du bien de lire les articles et commentaires de ce site, utiles pour peaufiner la position de ma boussole qui parfois un peu s’affole.

Ce texte de Caleb Irri (auteur régulièrement repris sur Le Grand Soir) a intitulé un texte "Putains d’hypocrites" (http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/putains-d-hypocrites-161643).
Celui-ci commence dans la même veine que "t’attribueras mentalement des points de responsabilité à chacun" :

"Ah ils sont beaux tous ces pleurnichards qui défendent à grands cris « la liberté d’expression » ! Tous réunis pour défendre la République, « une et indivisible » qu’ils disent ! Alors que cela fait plus de 10 ans que tous les politiques de tous bords s’acharnent à stigmatiser les musulmans par les amalgames les plus grossiers ! Alors que cela fait je ne sais combien de lois votées qui peu à peu restreignent la liberté de la presse ou d’expression, je ne sais combien de fois qu’ils tentent de diviser les Français entre eux… et ils viennent nous parler d’Union Sacrée, des sanglots dans la voix ? A la télé on ne voit que Zemmour, Le Pen et maintenant Houellebecq, à la radio on ne parle que du problème musulman, de l’immigration ou du terrorisme, ils jouent là-dessus depuis si longtemps… et on vient s’étonner de l’horreur commise aujourd’hui ? Il fallait bien que ça arrive malheureusement. Le monstre créé par nos gouvernants avec l’appui de nos médias est une auto-réalisation de la peur qu’ils ont insufflée, de la haine qu’ils ont disséminée."

Donc on est d’accord que ces enfoirés de gouvernements PS et UMP qui ont le pouvoir depuis 40 ans n’ont rien fait, tant en matière de politique nationale qu’en matière de politique internationale, pour faire cesser la haine croissante envers les musulmans et le monde arabe en général. Ils ont même plutôt la fâcheuse tendance à souffler sur les braises.
Valls qui n’aime que les "blancos" vient d’indiquer qu’il allait sortir une nouvelle loi anti-terrorriste. A quand le Patriot Act ?
Bref. Une fois qu’on a dit ça, comment expliquer et justifier que les partis du Front de Gauche acceptent de signer des appels communs à la marche de dimanche ? Ils peuvent très bien faire un appel, mais pas avec les enflures du PS, l’UDI, l’UMP. Nan ?

#112223 
09/01/2015 à 17:19 par Scalpel

J’ai tout lu jusqu’à "Anonyme"...et me suis arrêté là, car la synthèse que cet "Anonyme " très avisé fait de cette bien trouble tragédie est à mon sens la meilleure (à défaut d’être la plus optimiste) que j’aie lue, et j’en ai un paquet au compteur.
Signé : Le cryptfasciste rouge brun infiltré au pur GS (qui publia Asselineau), sous couverture de danseuse étoile au Bolchoï les jours pairs et de fildeferiste unijambiste les jours impairs.
PS : bravo pour votre billet et mention spéciale pour le costard taillé sur mesure pour l’infect Plantu.
Ah et puis comme on dit au GS, comme partout ailleurs : vive la liberté d’expression ! Amen.

#112228 
09/01/2015 à 20:25 par sam

merci viktor

chapeau choubidou !

c’est tout.

je viens d’effacer tout le reste, il faut garder de l’énergie pour les temps qui viennent

#112235 
11/01/2015 à 08:38 par gérard

Et si nous marchions tous ( je m’inscris dedans), à côté de nos pompes avec nos milliers d’analyses et mêmes les plus pertinentes.
Combien je vois autour de moi des proches, des amis qui vont aller manifester pour la première fois de leur vie, et pour certains, j’en suis sûr, ce sera la dernière...
je suis sidéré.
Et si c’était Patrick Pelloux qui avait dit la seule phrase qui en cette occasion valait la peine d’être dite :
« ils ne peuvent pas avoir gagné ! »
Quant aux "ils", et si on voyait ça plus tard...
Je ne pense pas pouvoir y aller, mais je n’en suis pas fier.

#112339 
11/01/2015 à 09:00 par gus de nantes

Non !!!

Non je ne défilerai pas ........

"Mourir pour des idées, c’est une chose, mais c’est quand même relativement bête"

Voila ce que déclarait un certains Carcenac , le responsable de son parti ne l’a pas viré après une telle déclaration , cet élu député , sénateur a juste oublié combien de femmes et d’enfants sont mort pour certaines idées .

Alors NON je défilerai pas à côté de politiques qui l’écharpe en bandoulière prétendent défendre des peuples de la main droite pendant qu’ils tissent de la gauche la corde pour nous pendre ........

J’ai pas besoin d’eux pour aller au cimetière et au monument aux morts de ma commune, j’irai saluer la mémoire de ceux tombés pour des idées de vies en oubliant ces guignols pathétiques et leurs mascarades de morts.

#112342 
RSS RSS Commentaires
   

Les éditocrates - Mona Chollet, Olivier Cyran, Sébastien Fontenelle, Aude Langelin
Vous les connaissez bien. Leur visage et leur voix vous sont familiers. Ils signent tous les jours un éditorial dans la presse écrite ; ils livrent une chronique chaque matin sur une antenne de radio ; ils occupent les plateaux des grandes - et des petites - chaînes de télévision ; chaque année, voire plusieurs fois par an, leur nouveau livre envahit les tables des librairies. « Ils », ce sont les « éditocrates ». Ils ne sont experts de rien mais ils ont des choses à dire sur (presque) tout et, à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je crois, juridiquement parlant, qu’il y aurait des motifs sérieux pour inculper chaque président des Etats-Unis depuis la seconde guerre mondiale. Il ont tous été soit de véritables criminels de guerre, soit impliqués dans de graves crimes de guerre.

Noam Chomsky, in "What Uncle Sam Really Wants"

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.