RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
16 

Georges Séguy avait aussi des défauts

On y reviendra plus longuement sur ce site pour donner un autre éclairage sur Georges Séguy, emblématique secrétaire de la CGT, mort samedi 13 août, à l’âge de 89 ans.

L’homme avait bien des défauts :

Il était à la fois syndicaliste et communiste.

Il était ouvrier (vous savez, cette catégorie sociale qui prend régulièrement la France en otage).

Il était fanatique : tout jeune, il travaille dans une imprimerie qui fabrique de fausses cartes d’identité et des tracts pour la Résistance.

Il était impatient : à 16 ans, il adhère à la Jeunesse communiste et il s’enrôle dans les rangs des Francs-tireurs et partisans français (FTPF).

Il était naïf : il ne s’est pas méfié du bon Français qui l’a vendu à la Gestapo.

Il était instable : dans sa seizième année, il abandonne son domicile, s’installe dans la prison de Toulouse, puis dans le camp de concentration de Mauthausen.

Il était rancunier : il ne verse pas une larme à la Libération quand son dénonciateur est jugé et fusillé.

Il était distrait : « Cohn-Bendit ? Qui est-ce ? » demande-t-il un jour de mai 68, prouvant son absence de vision historique sur le futur rôle révolutionnaire d’un jeune étudiant de Nanterre.

Il était extrémiste, trouvant Stéphane Hessel mou du genou : « Il ne suffit pas de s’indigner, il faut s’engager », a-t-il dit.

Il était têtu  : son obstination d’insoumis le poussa à prendre position pour Jean-Luc Mélenchon.

S’il fallait distinguer le plus horrible de ses défauts, je dirais que c’est sa précocité qui le fit s’engager dans la guerre contre l’occupant nazi à l’âge où d’autres traquent les Pokémon en oubliant de s’inscrire sur les listes électorales.

Théophraste R.
A relire absolument cet article de Bernard Gensane pour LGS : http://www.legrandsoir.info/Georges-Seguy-Resister-de.html

URL de cette brève 5144
http://www.legrandsoir.info/georges-seguy-avait-aussi-des-defauts.html
Print Friendly and PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
15/08/2016 à 09:47 par J.J.

Bel hommage, loin des circonvolutions pompeuses,hypocrites et convenues dont les merdias nous abreuvent.

#126506 
15/08/2016 à 10:11 par Bernard Gensane

Rocard meurt. France 2 : 20 minutes.
Georges Séguy meurt. France 2 : 20 secondes (chronomètre en main).

#126508 
15/08/2016 à 12:28 par L. A.

@ Théophraste R.
Très belle épitaphe.
Merci pour lui, merci pour nous.
L. A. (encore un peu plus triste.)

#126511 
15/08/2016 à 13:11 par Geb.

Rocard meurt. France 2 : 20 minutes... De perdues pour pas grand chose.
Georges Séguy meurt : France 2 : 20 secondes... De gloire. (chronomètre en main).

Les héros n’ont aucun besoin des "hommages" des mercenaires à la solde de ceux qui les ont assassinés, emprisonnés, torturés. Et qu’ils ont combattus toute leur vie pour la défense des opprimés.

Il avait aussi aussi accepté d’être nommé "Chevalier de la Légion d’Honneur"...

Comme quoi... Tout le monde peut se tromper et personne n’est parfait.

#126514 
15/08/2016 à 14:21 par babelouest

Il y a des hommes (ou des femmes, pour moi c’est synonyme)

Il y a des euh....

Aujourd’hui, pour être connu, et en bénéficier, il faut surtout être un euh.

#126517 
15/08/2016 à 19:45 par J.J.

"Il avait aussi aussi accepté d’être nommé "Chevalier de la Légion d’Honneur"..."
C’est vrai que, vu le nombre de minables et d’incapables, pour ne pas dire plus, qui sont décorés de la légion d’honneur, ça fait un peu désordre.

Mais il y a des personnages pour lesquels (j’en connais de très rares exemples), le mot honneur, même accolé à légion, veut dire quelque chose.

#126526 
15/08/2016 à 21:22 par calame julia

J.J., pas mieux et bravo.

#126529 
16/08/2016 à 07:06 par babelouest

Il y a entre autres, JJ, Marie-Monique Robin qui l’avait acceptée A SES CONDITIONS : le fait que la remise s’est déroulée à la Vache Rit de Notre Dame des Landes a fait grincer des dents en haut lieu.

#126534 
16/08/2016 à 08:43 par J.J.

Oui, Bababelouest, heureusement qu’il y en a quelques unes, ou uns, comme ça, on les recrute rarement au MEDEF....

#126540 
16/08/2016 à 09:22 par Patrick Dubois

en oubliant de s’inscrire sur les listes électorales.

Parce que vous avez l’impression que cela sert encore à quelque chose ? Quand on voit comment nos élites considèrent les résultats des référendum(a ?) on ne peut que se poser des questions quant à la nature réelle de notre belle "démocratie" ... Ce n’est peut être pas plus utile qu’une partie de Pokemon Go finalement ...

Je ne crois pas vraiment en une révolution par les urnes, enfin ce n’est que mon avis...

#126541 
16/08/2016 à 11:53 par babelouest

A propos de M-M Robin, JJ, j’ai eu l’occasion, avant qu’elle n’arrive en autocar à la Vache Rit, de discuter avec ses parents, paysans deux-sévriens comme les miens : certes, elle n’est pas de ce milieu où le conformisme institutionnalisé est la façon de vivre.

Mais il faut dire que le milieu Grandes Ecoles-Institutions Publiques-Grands Corps Constitués pourrit tout par son obsession du Pouvoir mâtiné de la frustration née du sentiment que d’autres contrôlent tout de plus haut encore, en sous-main. De quoi devenir schizo, non ?

#126543 
17/08/2016 à 19:10 par act

.
"Hasta Siempre Compañero Séguy"

Comme on dit chez les gens biens.

Par contre, cher Théo, au sujet d’Hessel il y a maldonne ou malentendu. Ce sont les médias qui voudraient que nous ne retenions qu’"Indignez-vous". Celles et ceux qui l’ont lu ou écouté pourront vous le confirmer, il soulignait qu’il n’avait pas choisit le titre de publication de son fameux texte et que l’indignation n’avait de sens si elle n’impliquait l’engagement. D’où le titre "Engagez vous !" de son autre livre-entretient : https://fr.wikipedia.org/wiki/Engagez-vous_ !

Deux grands hommes, un révolutionnaire et un social-démocrate certes mais deux résistants.

(Entre un Fidel Castro et un Salvador Allende notre choix est fait mais il ne devrait pas empêcher de respecter l’autre. Particulièrement quand le second a donné sa vie arme à la main. Arme que lui avait personnellement offert le premier. Ironie du destin ? Non : morale (à défaut de sens) de l’Histoire... ;)

#126560 
17/08/2016 à 21:16 par pauvred'eux

Merci Théophraste, très bien troussé ce petit texte pour ce grand bonhomme. J’y suis venu sur le tard : Séguy, Krazuki, ce n’étaient pour moi que des bolchos cégétistes à ignorer et à dézinguer. Puis, ma nana qui est moins conne que moi (et de loin) me propose de lire un biographie de Krazu. Forcément, je rechigne, mais sous la menace du drapeau noir sur la marmite (on blague quoi !), le lis et je peux vous dire que j’ai chialé !! Merde quelle vie, quel courage, quel mec ! Séguy, pareil. Bref, je suis un vieux con de 67 balais, mais je me soigne encore en ouvrant grand aux courants d’air mes vieilles certitudes.
.

#126564 
17/08/2016 à 22:30 par legrandsoir

@ Act
Stéphane Hessel avait des qualités réelles et des engagements respectables. Dommage qu’il ait cornaqué le dalaï lama pendant son séjour à Toulouse en août 2011. Il a ainsi couvert de son aura un tyran obscurantiste. Je pense qu’il a été berné, mais...
M.Vivas

#126565 
18/08/2016 à 12:30 par act

@ MV : Après avoir écris mon com’, je me suis posé la question : que pourrais-je lui reprocher ?...et j’’ai tout de suite pensé au Dalali-tralala.
Mais que celui qui n’a jamais foiré lui lance la première foire...et il a intérêt à viser haut.

#126577 
20/08/2016 à 21:59 par Besset

j’ai le souvenir de Elkabach attaquant Georges sur les pays de l’Est et le manque de libertés et la réponse de Georges retroussant sa manche de chemise pour faire apparaitre son matricule de camp de concentration et disant à Elkabach :"vous voulez m’expliquer ce qu’’est la Liberté Mr Elkabach ?"
une autre fois je ne me rappelle plus le journaliste il avait sorti sa feuille de paye coupant court au déferlement médiatique il est vrai qu’à cette époque les dirigeants étaient d’une transparence totale !
j’ai beaucoup d’admiration de respect et de fraternité pour les "défauts" de mon camarade Georges ,puissions nous tous posséder de tels défauts !

#126639 
RSS RSS Commentaires
   
DEPUIS LA NUIT ET LE BROUILLARD - FEMMES DANS LES PRISONS FRANQUISTES - de Juana Doña
traduit par à ngeles Muñoz avec la collaboration de Sara Albert Madrid, février 1939. La Guerre d’Espagne touche à sa fin. Leonor va connaître l’exode, la torture, la condamnation à mort, et les longues années de prison... L’horreur quotidienne de l’univers carcéral franquiste tel que l’ont vécu des milliers de femmes et d’enfants est décrite ici par Juana Doña avec un réalisme sans concession et sans complaisance. Ce livre est son témoignage. Écrit en 1967, publié seulement après la mort du dictateur, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

En transformant les violences de l’extrême droite vénézuélienne en "révolte populaire", en rhabillant en "combattants de la liberté" des jeunes issus des classes aisées et nostalgiques de l’apartheid des années 90, c’est d’abord contre les citoyens européens que l’uniformisation médiatique a sévi : la majorité des auditeurs, lecteurs et téléspectateurs ont accepté sans le savoir une agression visant à annuler le choix des électeurs et à renverser un gouvernement démocratiquement élu. Sans démocratisation en profondeur de la propriété des médias occidentaux, la prophétie orwellienne devient timide. L’Amérique Latine est assez forte et solidaire pour empêcher un coup d’État comme celui qui mit fin à l’Unité Populaire de Salvador Allende mais la coupure croissante de la population occidentale avec le monde risque un jour de se retourner contre elle-même.

Thierry Deronne, mars 2014

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.