RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

22 

Charlie Hebdo gangrené par le macronisme

Marika Bret en veut à Jean-Luc Mélenchon, pas assez laïque à ses yeux. La laïcité, pour laquelle elle mène un combat permanent, est malheureusement la laïcité à la Charlie Hebdo qui fait une fixette sur l’islam et les musulmans, en ignorant les entorses venant du camp catholique, voire en essayant d’y participer grâce aux élections.

Pour mieux contrecarrer le chef de file de La France Insoumise, Marika Bret a quitté son poste de DRH de Charlie Hebdo et a tenté de devenir députée de Macron, cet ancien élève du lycée confessionnel La Providence à Amiens et chanoine de Latran, dont le ministre de l’éducation nationale était alors Jean-Michel Blanquer, ancien élève du privé (école catholique) qui répondait ainsi à une question sur la scolarité de ses enfants : « J’en ai les trois-quarts dans le public ».

Les électeurs de Meurthe et Moselle ont éliminée la DRH au premier tour (14,13% des voix) et ceux du Loiret le ministre (18,9%). Exit Blanquer, le nouveau ministre de l’Education nationale est Pap Ndiaye dont les enfants sont scolarisés dans le privé.

Or donc, tandis que la macronie promeut et finance des écoles concurrentes de l’école « publique, laïque et obligatoire  », l’ex-DRH de Charlie Hebdo a rêvé d’oeuvrer dans le camp de ses destructeurs.

Pour comprendre ce qu’est la laïcité, régalons-nous de cette lettre impertinente par laquelle un ennemi de Marika Bret s’adressa poliment au chef des catholiques invité à discourir au Parlement européen : « J’aurais préféré que vous soyez venu faire une messe dans la sublime cathédrale de Strasbourg, ce qui est dans vos devoirs, plutôt qu’un discours à notre tribune humaine, ce qui contrarie les nôtres ».

La lettre est signée Mélenchon et elle commence par un plaisant : « Monsieur le pape ».

Théophraste R. Futur fondateur de l’hebdomadaire parodique « Charlot Hebdi ».

PS. A noter dans le communiqué de Charlie Hebdo : pas un mot d’indignation, mais au contraire un « Bon courage » qui sonne comme « Bonne chance ». Et personne de s’étonner que les ressources humaines de cet hebdo aient été discrètement et assez longtemps gérées par une macroniste.

URL de cette brève 7020
https://www.legrandsoir.info/charlie-hebdo-gangrene-par-le-macronisme.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
07/07/2022 à 21:03 par Robess73

il n y a pas a s étonner theo .sous la direction de l ignoble philippe val ce joyau de journal est devenu rapidement un torchon atlantiste ....

#194341 
08/07/2022 à 07:46 par CAZA

Bonjour
Passer du PS à LREM quoi de plus naturel en somme .
Passer de Charlie vers la même destination ouvre des abymes de questionnement .
Pas si compliqué si on y réfléchi .
Bon Charlie n’existe plus depuis 1982 et c’est Val qui a récupéré le titre en 1992
Val a aussi peut être de modèle à Marika .
Tout compte fait DRH demande de savoir tenir les cordons de la bourse sociale et pas forcément d’avoir de grandes convictions .
Et puis peut être qu’elle était aimée pour d’autres qualités par la rédaction .
https://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-hebdo/

#194353 
08/07/2022 à 08:59 par J.J.

Sauf erreur de ma part, le sieur Macron n’est pas évêque mais chanoine de Latran. vous me direz, c’est blanc bonnet (d’évêque) et bonnet blanc.
D’autre part lorsque je parle d’établissements scolaires non publics, financées pour la plupart par nos deniers, je n’emploie pas le terme ambigüe (et plus ou moins volontairement hypocrite) privé, attendu qu’ils sont au contraire nantis. C’est l’enseignements public qui est privé (de fonds et de personnel).
Le terme confessionnel me semble plus adéquat, reflète et dénonce mieux la réalité.

#194355 
08/07/2022 à 10:54 par Ruy Blast

« J’aurais préféré que vous soyez venu faire une messe dans la sublime cathédrale de Strasbourg, ce qui est dans vos devoirs, plutôt qu’un discours à notre tribune humaine, ce qui contrarie les nôtres ».

C’est là que la gauche se trompe, car le Pape ne vient pas à la tribune parler spécifiquement de religion mais de vie spirituelle, ce qui est parfaitement légitime et même essentiel.
Ce que des matérialistes indécrottables ne peuvent pas comprendre, bien qu’étant eux-mêmes profondément religieux.

Après s’être éloignée de la religion marxiste, la gauche s’en est inventé une nouvelle, le Progressisme.
Le Progressisme, ce n’est pas compliqué, cela repose sur un unique commandement, « Tu haïras la haine », et tout en découle, mais cela ne peut pas fonctionner puisque la contradiction est inhérente à cet axiome, exactement comme dans « Il est interdit d’interdire. »

Mais qu’est-ce que la haine ? Outre que celle-ci n’est pas simple à définir – Où commence-t-elle, qu’englobe-t-elle ? – il s’agit avant tout d’un ressenti, d’un sentiment et l’on voit bien la félonie des magistrats qui condamnent à de la prison ferme un sentiment, or personne n’est responsable des sentiments qu’il éprouve.
Parallèlement, ces mêmes magistrats vous disent qu’on ne peut juger les fous, parce qu’ils ne sont pas responsables, ce qui est logique.

Donc, je veux bien être condamné pour les conséquences de mes sentiments si ceux-ci m’ont conduit à commettre des actes répréhensibles, mais être condamné pour des sentiments uniquement, il n’en est pas question : je pense ce que je veux et je dis ce que je veux, dans la mesure où je ne porte pas préjudice à autrui, comme par exemple en le calomniant.

C’est à cause de son manque de vie spirituelle, que les béotiens identifient aux notions de Dieu et de religion, que la gauche est plus que jamais empêtrée dans ses inextricables contradictions.
D’ailleurs, avec ses mots à lui et un demi siècle à l’avance, Léo Ferré avait défini les trois piliers qui pérennisent nos maux : le dogmatisme de la gauche, la tyrannie judiciaire et la nocivité des médias.

Voilà un vrai sujet de réflexion pour occuper votre week-end, mais allez-y doucement, ne perdez pas de vue que vous êtes des néophytes en matière de spiritualité.

#194357 
08/07/2022 à 11:03 par françois gerard

j’ai lu charlie hebdo pendant plusieurs années. puis, petit à petit ce journal m’a laissé indifférent, pas hostile, mais indifférent.Je ne l’ai plus acheté, et même quand j’allais chez des amis, et qu’il trainait sur une table, j’avais du mal a feuilleter 2 ou 3 pages.
CHARLIE HEBDO était le journal des soixanhuitards écolos bobos plus ou moins socialos avant l’heure. .Mais mai 68, c’est de l’histoire ancienne, et un nouveau cycle historique est en gestation depuis quelques 10 ou 20 ans, charlie-hebdo n’y a plus sa place, ou alors de façon périphérique. Le dessinateur CHARB était je crois le seul qui avait une vision de la lutte des classes claire. Que ce journal vire macron compatible, c’est dans leur logique ADN politico idéologique de fond.

#194358 
08/07/2022 à 12:43 par legrandsoir

Merci JJ, c’est corrigé.

#194361 
09/07/2022 à 10:16 par Carlos

Un autre journal satyrique que j’ai longtemps lu avec delectation et qui commence de plus en plus à avoir un sale goût de complicité mal placé, il s’agit du Canard Enchainé qui donne de plus en plus l’impression que des transfuges de Libération en ont pris direction et rédaction (les Ouighours, la Chine, Poutine, Mélenchon, Assange, -ha non désolé pas Assange il n’existe pas- etc...etc...).
Il nous reste peu de chose pour ne pas tomber dans l’abime.
On reviendra bientôt aux imprimeries clandestines imprimant au fond d’une cave des pamphlets collés nuitamment au risque de finir en tôle...
Ca rappelera une belle époque à certains qui aime les pastilles octogonales de couleur blanche et légérement mentholé !!

#194388 
09/07/2022 à 10:57 par Mazig

J’estime que parler de ce torchon (PQ) , c’est lui attribuer plus d’importance qu’il ne le mérite.
De par mes déplacements , j’ai remarqué dans la quasi totalité des bureaux de tabac ou autres kiosques à journaux , que la pile de ce torchon ne bouge absolument pas . Donc , et comme à son habitude , il va falloir un semblant d’attentat ou un simulacre d’agression pour prétendre à nouveau de la compassion populaire en vue de booster les ventes et voir tous les cons de France et de Navarre crier par psittacisme "je suis Charlie" qui dans mes oreilles personnellement sonne comme : je suis idiot .
Je dis cela avec regrets eu égard à ce qu’était ce journal.

#194390 
10/07/2022 à 10:40 par J.J.

Il semble que dans l’éducation du jeune Ruy Blast, il y ait quelques lacunes. Il n’ a semble -t-il pas entendu parler de la grande spiritualité des Luthériens chasseurs de sorcières, de la (sainte ?) Inquisition, des états théocratiques terroristes et voyous de tout poil, j’en passe et probablement des pires, saintement inspirés par les religions monothéistes, cet immense malheur pour l’Humanité.

Exemple de grande spiritualité : le roi de France Louis IX, dit saint Louis, grand pourfendeur d’infidèles, inventeur de la rouelle ancêtre de l’étoile jaune, qui permettait de reconnaître les juifs et le cas échéant de les persécuter.

Effectivement, le pape, attendu la somme de malheurs et de consubstantielle hypocrisie qu’il représente, n’a rien à faire à la tribune du parlement européen (en principe) laïc. Difficile à croire d’ailleurs quand on voit certains personnage qui s’y pavanent, comme madame Van der La Hyène.

#194402 
10/07/2022 à 11:27 par paul isse (de la pansée)

il va falloir un semblant d’attentat ou un simulacre d’agression pour prétendre à nouveau...

Wolinski, Cabu, Charb, Tignous et les autres apprécieront..

Sans déconner on doit critiquer ce torche-cul devenu sans pour autant se livrer à des imbécillités dégoutantes de ce style, non ?

#194407 
10/07/2022 à 12:28 par Méc-créant

Il y avait déjà longtemps que je n’achetais plus Charlie que pour Cavanna et Siné (plus, sans doute, l’évolution, en forme de prise de conscience de l’économiste B. Maris) mais le tueur du Val a fini par m’achever. Alors que je pensais envoyer quelques pages au journal avec, entre autres, une attaque en règle contre le soutien féroce de Val aux bombardements sur la Yougoslavie, j’avais fini par me résoudre à envoyer la liasse au gentil Cavanna qui "n’en pouvait mais" mais accepta de me répondre en essayant malgré tout de défendre encore un peu la "rigidité" de Val parce que "trop entier". J’ai appris que peu de temps avant sa mort il avait finalement bien cerné le personnage : un arriviste de haut vol, prêt à toutes les compromissions, y compris intellectuelles. Et puis. Et puis ! Imagine-t-on un Cavanna demandant la création d’un "poste"... de DRH... pour son canard ? Qué honte !
Méc-créant.
(Blog : "Immondialisation : peuples en solde ! " )

#194409 
11/07/2022 à 16:03 par daniel

Question ; j’aimerais connaitre les journaux papiers existants dit de gauche lisibles avec des idées révolutionnaires ?

#194457 
11/07/2022 à 18:48 par AF30

Rue Blast
Déjà ça commence mal : " Après s’être éloignée de la religion marxiste, la gauche s’en est inventé une nouvelle, le Progressisme."
Mais faut pas trop s’inquiéter car associer les mots religion et marxisme c’est banal chez tous ceux qui veulent retourner l’argument du dogmatisme contre l’affirmation selon laquelle la religion est l’opium du peuple.
Ensuite ça continue par un Gloubi-boulga de considérations sur la folie, la haine, les juges qui se veut philosophique et qui prétend poser en toute modestie " un vrai sujet de réflexion "
Enfin le meilleur par l’immodestie du propos " C’est à cause de son manque de vie spirituelle, que les béotiens...". Est-il nécessaire de commenter une telle affirmation tant elle devrait faire honte à celui qui l’a écrite ?
Ça me fait penser à " ceux qui sont tout et ceux qui sont rien "
Décidément l’été n’est pas seulement la saison des melons de Cavaillon. Et d’ailleurs.

#194461 
12/07/2022 à 09:20 par Ruy Blast

Enfin le meilleur par l’immodestie du propos " C’est à cause de son manque de vie spirituelle, que les béotiens...". Est-il nécessaire de commenter une telle affirmation tant elle devrait faire honte à celui qui l’a écrite

Pouvez-vous me citer un intellectuel de gauche aujourd’hui ? Avec une vision novatrice, car si c’est pour répéter ce qui se théorisait à la fin du XIX° siècle, non merci.

Sinon, je serais heureux que le Parlement européen puisse l’entendre, lui comme toute personne faisant autorité dans les domaines les plus divers : philosophie, sciences, médecine, théologie, etc.
Mais apparemment, on (pronom indéfini) préfère écouter Zelenski, Mac Kinsey et l’armée des lobbyistes ayant élu domicile à Bruxelles.

PS : Les gens de gauche pourront prétendre avoir une vie spirituelle quand ils pourront démontrer qu’ils savent faire autre chose que démolir tout ce que les générations qui les ont précédés ont construit.

#194475 
12/07/2022 à 11:01 par Zéro...

Les bobos prétentieux, minables et condescendants (ou descendants de c...s ? *) ne sont pas gangrénés par la c...nnerie, la vulgarité, la méchanceté, le vice, l’appât du gain, la perversion et la médiocrité, ils sont irrésistiblement attirés par ce Lot car ils le reconnaissent malgré ses fards et se reconnaissent plus ou moins consciemment en lui !!

* le pire c’est que ce n’est souvent pas le cas, ce serait pourtant une belle excuse : leurs ainés ont fréquemment été de sincères et valeureux gens de Gauche qui doivent se retourner dans leurs tombes en les voyant agir...

#194482 
12/07/2022 à 12:47 par Xiao Pignouf

@Ruy Blast

Recherche désespérément quiconque saurait faire du neuf avec du vieux. (ce qui résume au mieux votre dernier post, entre vision novatrice et immobilisme, remarquez bien que cela dépend de ce que vous entendez par « tout ce que les générations qui les ont précédés ont construit » : les cathédrales ou la Sécu ?)

En remplacement de mon post précédent supprimé par le modérateur parce que trop cash : la vie spirituelle a ça de commun avec le transit intestinal qu’elle ne regarde que celui qu’elle habite et incommode les autres. Je signe cette citation.

#194488 
12/07/2022 à 14:19 par prexcision

J’ai tiqué, à tort ?

quote>Jean-Luc Mélenchon, pas assez laïque à ses yeux

est-ce que laïc conviendrait pas mieux ? En tout cas à mon oeil pas de doute

Pas de doute non plus concernant cette coquille :

Les électeurs de Meurthe et Moselle ont éliminée la DRH au premier tour

On peut se faire plaisir en la relisant, cette lettre :

Lettre ouverte à Monsieur le pape

A Paris le 23 novembre 2014,

Monsieur le pape,

Soyez le bienvenu en terre de France. Nombreuses y sont vos ouailles et maints des miens parmi elles. On vous aura peut-être dit que d’aucuns ne souhaitaient pas votre présence à la tribune du Parlement européen. J’en suis. Je voudrais vous en expliquer le motif.

Mais avant cela, pour écarter l’idée d’un ressentiment personnel ou d’une volonté d’offense à votre foi, laissez-moi vous dire ce qui nous rapproche au-delà de ma propre éducation initiale et de l’engagement de certains des miens, et non des moindres, dans la foi chrétienne.

J’aime l’Argentine votre pays. Je m’honore de tenir d’elle l’unique décoration qui m’ait été décernée. C’est le président Raoul Alphonsin qui me l’a attribuée du fait de mon engagement pour la libération de plusieurs de vos compatriotes. Celles-ci étaient persécutées par les militaires factieux qui avaient soumis votre pays à leur dictature abominable. Elles étaient martyrisées dans le camp « El Vesuvio » dont vous avez du connaître l’effroyable histoire. Parmi les trente mille disparus de cette période, plus de vingt Français engagés de grand cœur aux côtés des Argentins dans la résistance à la dictature. Et parmi eux, deux religieuses d’un immense courage : Alice Domon et Léonie Duquet, torturées et jetées en mer, et le prêtre Gabriel de Longueville, enlevé et criblé de balles. Je n’oublie pas. Ayons ensemble une pensée pour eux. Souvenez-vous du prix que leurs familles attacheraient à une manifestation de votre compassion.

J’ai entendu avec faveur votre franche critique de la domination de la société par l’argent. Votre adresse aux puissants de la terre et votre engagement par des paroles aimantes à l’égard des pauvres qui luttent pour leur dignité ont retenu mon attention scrupuleuse. J’y ai entendu l’écho de la théologie de la libération d’illustre influence. Elle a été et reste une source d’inspiration essentielle de tous mes amis croyants chrétiens qui participent à la direction des destinées de leurs patries en Amérique du sud. L’option préférentielle pour les pauvres est une voie féconde pour la conduite des affaires civiles. Toute personne amie des vertus républicaines peut la faire sienne. Pour ma part, me risquant à donner franchement mon avis dans un domaine où vous restez bien sûr seul juge légitime, je recevrai comme un signal majeur que les penseurs de ce mouvement ne soient plus interdits de parole par l’Église. Leur contribution à la construction de généreuses consciences émancipées appuierait de façon décisive la construction de la grande patrie de Simon Bolivar, San-Martin, Miranda et Sucre.

Monsieur le pape, je ne veux pas réduire votre conviction à un seul de ses aspects. Mais je ne saurai m’adresser à vous sans vous dire comme nous sommes nombreux à être blessés par certaines de vos options négatives. Je pense à ce que vous faites contre le droit à l’avortement, l’usage des contraceptifs et, dans un autre domaine, le droit de choisir « d’éteindre la lumière » de sa vie, aidé d’une main qui en soulage l’acte. Ou ce que vous faites contre le droit au mariage civil des personnes de même sexe. Que les croyants chrétiens y soient hostiles et s’y refusent je l’entends bien. Le cas échéant, je ferai tout pour leur permettre de ne pas se voir imposer le choix contraire. Mais pourquoi vouloir imposer le leur à tous les autres ? Pourquoi empêcher toute législation favorable qui ouvre le choix sur le sujet ? Pourquoi militer contre celles qui sont déjà établies dans ce sens ? Pourquoi agir pour durcir les prescriptions légales répressives quand ces droits sont déjà réprimés et durement punis. Pourquoi nous imposer à nous qui n’imposons rien aux autres sur ce sujet, l’obligation de nous soumettre à une injonction qui est contraire à notre conception de la dignité humaine ? Les malheurs qui résultent de cette obstination à imposer le dogme aux autres sont d’ores et déjà immenses comme en témoignent l’agonie de milliers de femmes et les persécutions contre la personne dont l’orientation sexuelle ne vous convient pas. L’idée de placer la loi sous la nécessité d’être conforme au dogme est une voie périlleuse pour nos sociétés et pleine de violences pour les personnes.

Monsieur le pape, mon pays a eu à souffrir de trois siècles de guerres de religions ouvertes ou larvées. De la lutte des protestants, des juifs et des humanistes pour la liberté du culte a jailli douloureusement la loi de séparation des Églises et de l’État. Elle garantit à chacun la liberté absolue de pratiquer ou de ne pas pratiquer le culte. Elle interdit absolument que la religion et la politique soient mêlées dans la vie des institutions qui doivent rester ouvertes à tous. En démocratie, la seule loi légitime est celle que décide le peuple librement par ses suffrages. Nous connaissons l’hostilité de principe constante de l’Église et des papes sur ce point. Pourtant, dans notre temps, plus qu’en aucun autre récent, cette règle n’a eu autant d’importance pour garantir la paix et la concorde civile. Nous nous efforcerons de vous convaincre. Car j’observe que l’Eglise peut aussi entendre la voie de la raison humaine. Ainsi, quoique vos prédécesseurs aient condamnés le suffrage universel jusqu’en 1906 et la République jusqu’en 1920, je ne crois pas que vous recommandiez de revenir à ces points de vues féroces exprimés dans des encycliques. Je crois même que vous seriez à nos côtés si nous devions affronter qui voudrait nous priver de ces deux bienfaits. Car vous avez observés dans votre propre pays quels crimes sont rendus possibles par l’indifférence à ces exigences.

Monsieur le pape, votre place à la tribune du Parlement ne peut s’accepter dans le cadre d’une session officielle de notre assemblée. Cette impossibilité ne vise ni votre personne, ni votre foi, ni vos fidèles également nombreux depuis mon compatriote Lamennais à comprendre l’ardente nécessité de la séparation du religieux et des institutions politiques. Cette impossibilité résulte de notre définition républicaine d’une assemblée de députés du peuple souverain. Vous avez la sagesse et la culture qui auraient dû vous permettre de prévoir que nombre d’entre nous seraient humiliés par un tel manquement aux règles de la laïcité indispensable d’un Parlement européen lorsqu’il inclut notamment des Français dont la loi interdit ce genre de confusion. Aucun d’entre nous ne peut exprimer son avis sur votre présence dans le cadre des débats libres du Parlement. Nous subissons donc une situation qui nous est imposée par quelques personnes vaniteuses qui en attendent une gloire personnelle au détriment de principes essentiels. Jamais les Européens ne seront « unis dans la diversité » si la règle de base de la laïcité qui rend possible cette unité est méprisée.

Ceci ayant été dit en toute franchise, je vous renouvelle mes vœux de bienvenue dans une ville française. J’aurai préféré que vous y soyez venu faire une messe dans la sublime cathédrale de Strasbourg, ce qui est dans vos devoirs, plutôt qu’un discours à notre tribune humaine, ce qui contrarie les nôtres.

Jean Luc Mélenchon

(puisque je suis dans les corrections je corrige aussi JLM, on va se gêner.... :

dû connaître, pas "du"

Aient condamné pas "condamnés"

vous avez observé, pas observéS

j’auraiS préféré, pas "J’aurai (pourquoi pas Jaurès tant qu’on y est...)

Enfin il manque probablement le mot "jamais" dans ce passage :

Pourtant, dans notre temps, plus qu’en aucun autre récent, cette règle n’a eu autant d’importance pour garantir la paix et la concorde civile

tiré du même paragraphe, décidément riche en bourdes...)

Député du peuple français au Parlement européen

#194491 
12/07/2022 à 19:01 par Auguste Vannier

Merci @prexcision de nous donner à lire cet écrit de JLM. Cela devrait clore les débats sur les procès en laÏcité qui lui sont faits.
D’une façon générale, pour tous ceux qui viennent sur LGS, notamment parce que les chiens de garde polluent l’information, il serait intéressant de ne pas appuyer les commentaires sur ce que disent les media de ce qu’aurait dit telle ou telle personnalité politique (c’est vrai pour JLM, mais c’est vrai aussi pour MLP, Macron, Biden, Poutine...etc...). Avec la circulation numérique des infos nous devrions pouvoir accéder directement aux déclarations des intéressés, et non aux reformulations minables et baisées de journalistes qui ne semblent plus savoir (pouvoir ?) faire leur métier.

#194496 
12/07/2022 à 21:38 par Chklakla

@Daniel
"Propagande" disponible en s’abonnant en ligne auprès de la Librairie Tropiques.
"Étincelles" revue théorique du PRCF disponible en s’abonnant en ligne auprès de " Initiatives communistes"

#194500 
12/07/2022 à 22:28 par Ruy Blast

les cathédrales ou la Sécu ?)

Les deux mon colonel !
Les cathédrales et monuments historiques bien endommagés par les mouvements révolutionnaires depuis 1789 et la Sécu copieusement cabossée par le PS, comme tous les services publics sans exception.
L’humanité n’a pas attendu le Front Populaire pour s’occuper de social, d’ailleurs si Cro-Magnon (et Cro-Mignonne pour être inclusif) n’avait pas pratiqué la solidarité, nous ne serions plus là.
Et si le vieux ne vous plaît pas, voici du neuf. Que des haineux, je vous dis, en pleine faillite morale et intellectuelle.

#194501 
13/07/2022 à 12:58 par Xiao Pignouf

Ruy Blast,

Je n’aimerais franchement pas être à votre place : ça doit être dur de défendre les pauvres ministres macronistes contre les méchants wokistes de la NUPES...

Au risque de faire saigner votre petit coeur de droitard (après votre plaidoirie pour Pétain et maintenant, les méchants révolutionnaire qu’ont cassé les églises...) si on m’en donnait le pouvoir, je ferais de ces bâtiments posés au milieu des villes dans toute leur imposante inutilité des abris pour les sans-logis. Qu’elle honte que ce ne soit pas déjà le cas... Je t’en foutrais de la charité chrétienne, moi !

#194513 
13/07/2022 à 16:24 par Assimbonanga

Supprimer les cotisations sociales pour faire augmenter les salaires sans que ça coûte rien aux patrons, c’était une promesse de campagne de Marine en 2017. Et c’est Macron qui l’a réalisé dès 2017. Auparavant, c’était inimaginable, impensable. C’était tellement gros que les forces de gauche n’ont pas réagi.
Donc, la destruction de la sécu est l’Œuvre croisée de Marine et de Manu, les deux font la paire.

#194525 
RSS RSS Commentaires
   

« Cremada » de Maïté Pinero
Bernard Revel
Prix Odette Coste des Vendanges littéraires 2017 Maïté Pinero est née à Ille-sur-Têt. Journaliste, elle a été correspondante de presse en Amérique Latine dans les années quatre-vingts. Elle a couvert la révolution sandiniste au Nicaragua, les guérillas au Salvador et en Colombie, la chute des dictatures chiliennes et haïtiennes. Elle a écrit plusieurs romans et recueils de nouvelles dont « Le trouble des eaux » (Julliard, 1995). Les huit nouvelles de « Cremada », rééditées par Philippe Salus, illustrent (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Une de meilleures façons d’apporter la justice est de révéler l’injustice.

Julian Assange

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.