Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


En arrière, jeunesse !

Lors de rencontres patronales en décembre 2014, on a vu Alexandre de Juniac, patron d’Air France-KLM s’interroger sur l’âge souhaitable pour le travail des enfants : « On a d’abord interdit aux enfants de moins de huit ans de travailler, puis l’interdiction a été portée à douze ans, puis à seize. (…) Qu’est-ce que c’est qu’un enfant ? Est-ce qu’il faut les faire travaille, pas travailler... ? »

Encouragé, Manuel Valls a susurré à Myriam El Khomri de glisser dans sa loi l’autorisation de faire travailler les apprentis mineurs jusqu’à 10 heures par jour.

Quant au Parlement israélien, il a abaissé de 14 à 12 ans l’âge minimal des Palestiniens capturés en Palestine pour être jugés et emprisonnés en Israël.

Pas belle la vie des jeunes ?

Théophraste R. (Chef de la cellule républicaine dormante des jeunes qui vont grandir et… ).

URL de cette brève 5139
https://www.legrandsoir.info/en-arriere-jeunesse.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
04/08/2016 à 11:23 par babelouest

Et le cynique de service d’avancer :

" Et en contrepartie, tous les politiciens ou assimilés de plus de 70 ans contribuent au Soleil Vert...."

#126182 
04/08/2016 à 11:39 par aldamir

Il n’y a rien de pire qu’un peuple soit trahi par ses dirigeants, et une époque trahie par ses intellectuels.

#126185 
04/08/2016 à 17:15 par calamejulia

Et donc personne ne bouge pour les apprentis !

Les intellectuels ? Quels intellectuels @aldamir ?

Les traîtres à la nation, au pays, à la république ... nous notons et les tablettes commencent à
déborder.

#126193 
05/08/2016 à 01:33 par François

Même qu’il faut donner à "nos" jeunes envie d’être millionnaires...
Y’a un sacré paquet de comiques qui s’ignorent : intermittents du pathétique et coûteux spectacle médiatique.

#126198 
05/08/2016 à 17:57 par jacques henri

Et en BOLIVIE Le gouvernement de Evo Morales abaisse l’âge du travail des enfants à 10 ans , juillet 2014

#126208 
05/08/2016 à 22:54 legrandsoir

Ici est fait par Jacques Henri (de bonne foi sans doute), un raccourci caricatural d’une contre-vérité. C’est dû à une croyance contre laquelle nous luttons : ce que répète la presse en boucle est vrai puisque toute la presse le dit.
Or, s’agissant d’un gouvernement progressiste, l’information est assez surprenante, à contre-courant, pour qu’on cherche à la vérifier.
Vous auriez dû le faire, Jacques Henri, et vous auriez constaté qu’Evo Morales n’abaisse pas l’âge du travail des enfants à 10 ans.
Sur 10 millions d’habitants, la Bolivie compte 850 000 enfants travailleurs sans droits ni loi pour les protéger.Dans l’incapacité d’y mettre fin (misère), le gouvernement a fixé un cadre légal par un nouveau code bolivien qui ne modifie pas la limite d’âge pour le travail (14 ans). L’autorisation de travail avant cet âge est subordonnée à l’accord des parents, à l’autorisation de la Defensoria de la Niñez y Adolescencia (enfants et adolescents) et à une autre condition : que ce travail ne soit pas nuisible à son éducation, à sa santé et à son développement.
Selon le nouveau code, l’enfant peut exceptionnellement travailler dès l’âge de douze ans pour le compte d’un employeur et, pour son propre compte, dès dix ans (ce qui se faisait déjà, dans les rues, mais sans garde-fou).
A mesure que la Bolivie sortira de la misère et que les petits boulots de survie seront inutiles, l’âge d’entrée dans le monde du travail se rapprochera de celui qui est en vigueur en France.
Non, Morales n’a pas abaissé l’âge d’entrée dans le monde du travail.
Dans l’impossibilité de faire rentrer chez eux 850 000 enfants des rues, il a fait voter une loi qui les protège. En espérant mieux. Comme eux, comme vous, comme nous.

#126212 
06/08/2016 à 01:08 par Adel

Elles ne sont pas belles nos démocraties ?
Bientôt ce sera la Chine qui nous fera des rappels sur les droits de l’homme

#126214 
06/08/2016 à 08:33 par morvandiaux

merci pour la précision du "Grand Soir" concernant la Bolivie,
ceux-là ont l’indignation sélective : combien d’enfant meurent en Méditerranée ? combien sont "exploités" parmi le flux d’immigration ? voir le rapport UNICEF https://www.unicef.fr/article/nigeria-49-000-enfants-malnutris-mourron...

#126221 
06/08/2016 à 22:57 par pauvred'eux

Il est toujours bon de rappeler que les détenteurs des gros moyens de propagande en France sont 9 milliardaires. Fabricants d’armes de guerre, de béton, de téléphonie, etc.
On ne peut donc pas en vouloir aux bourrins, pardon aux bourricots, non encore à côté, aux braves gens qui achètent encore ces merdias.
Pour se laver le dedans de la tête, il reste, non pas les produits Bettencourt (c’est pour l’extérieur et encore...), mais Le Grand Soir (notamment).

#126254 
RSS RSS Commentaires
   
Banque du Sud et nouvelle crise internationale
Eric TOUSSAINT
En pleine crise du subprime, dont les conséquences n’ont pas fini de se faire sentir dans l’économie mondialisée, sept pays l’Amérique latine lancent une Banque du Sud qui pourrait jeter les bases d’une autre architecture financière internationale. En combattant inlassable, Eric Toussaint propose dans ce livre une approche claire et synthétique, destinée à des non-spécialistes, de l’état des résistances au néolibéralisme, du contexte économique international contemporain ainsi que des principaux défis que (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ce n’est pas nous qui aidons Cuba mais Cuba qui nous aide. A comprendre, à rêver, à espérer, à tout ce que vous voulez. Nous, nous ne sommes que solidaires.

Viktor Dedaj


Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.