Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


En arrière, jeunesse !

Lors de rencontres patronales en décembre 2014, on a vu Alexandre de Juniac, patron d’Air France-KLM s’interroger sur l’âge souhaitable pour le travail des enfants : « On a d’abord interdit aux enfants de moins de huit ans de travailler, puis l’interdiction a été portée à douze ans, puis à seize. (…) Qu’est-ce que c’est qu’un enfant ? Est-ce qu’il faut les faire travaille, pas travailler... ? »

Encouragé, Manuel Valls a susurré à Myriam El Khomri de glisser dans sa loi l’autorisation de faire travailler les apprentis mineurs jusqu’à 10 heures par jour.

Quant au Parlement israélien, il a abaissé de 14 à 12 ans l’âge minimal des Palestiniens capturés en Palestine pour être jugés et emprisonnés en Israël.

Pas belle la vie des jeunes ?

Théophraste R. (Chef de la cellule républicaine dormante des jeunes qui vont grandir et… ).

URL de cette brève 5139
https://www.legrandsoir.info/en-arriere-jeunesse.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
04/08/2016 à 11:23 par babelouest

Et le cynique de service d’avancer :

" Et en contrepartie, tous les politiciens ou assimilés de plus de 70 ans contribuent au Soleil Vert...."

#126182 
04/08/2016 à 11:39 par aldamir

Il n’y a rien de pire qu’un peuple soit trahi par ses dirigeants, et une époque trahie par ses intellectuels.

#126185 
04/08/2016 à 17:15 par calamejulia

Et donc personne ne bouge pour les apprentis !

Les intellectuels ? Quels intellectuels @aldamir ?

Les traîtres à la nation, au pays, à la république ... nous notons et les tablettes commencent à
déborder.

#126193 
05/08/2016 à 01:33 par François

Même qu’il faut donner à "nos" jeunes envie d’être millionnaires...
Y’a un sacré paquet de comiques qui s’ignorent : intermittents du pathétique et coûteux spectacle médiatique.

#126198 
05/08/2016 à 17:57 par jacques henri

Et en BOLIVIE Le gouvernement de Evo Morales abaisse l’âge du travail des enfants à 10 ans , juillet 2014

#126208 
05/08/2016 à 22:54 legrandsoir

Ici est fait par Jacques Henri (de bonne foi sans doute), un raccourci caricatural d’une contre-vérité. C’est dû à une croyance contre laquelle nous luttons : ce que répète la presse en boucle est vrai puisque toute la presse le dit.
Or, s’agissant d’un gouvernement progressiste, l’information est assez surprenante, à contre-courant, pour qu’on cherche à la vérifier.
Vous auriez dû le faire, Jacques Henri, et vous auriez constaté qu’Evo Morales n’abaisse pas l’âge du travail des enfants à 10 ans.
Sur 10 millions d’habitants, la Bolivie compte 850 000 enfants travailleurs sans droits ni loi pour les protéger.Dans l’incapacité d’y mettre fin (misère), le gouvernement a fixé un cadre légal par un nouveau code bolivien qui ne modifie pas la limite d’âge pour le travail (14 ans). L’autorisation de travail avant cet âge est subordonnée à l’accord des parents, à l’autorisation de la Defensoria de la Niñez y Adolescencia (enfants et adolescents) et à une autre condition : que ce travail ne soit pas nuisible à son éducation, à sa santé et à son développement.
Selon le nouveau code, l’enfant peut exceptionnellement travailler dès l’âge de douze ans pour le compte d’un employeur et, pour son propre compte, dès dix ans (ce qui se faisait déjà, dans les rues, mais sans garde-fou).
A mesure que la Bolivie sortira de la misère et que les petits boulots de survie seront inutiles, l’âge d’entrée dans le monde du travail se rapprochera de celui qui est en vigueur en France.
Non, Morales n’a pas abaissé l’âge d’entrée dans le monde du travail.
Dans l’impossibilité de faire rentrer chez eux 850 000 enfants des rues, il a fait voter une loi qui les protège. En espérant mieux. Comme eux, comme vous, comme nous.

#126212 
06/08/2016 à 01:08 par Adel

Elles ne sont pas belles nos démocraties ?
Bientôt ce sera la Chine qui nous fera des rappels sur les droits de l’homme

#126214 
06/08/2016 à 08:33 par morvandiaux

merci pour la précision du "Grand Soir" concernant la Bolivie,
ceux-là ont l’indignation sélective : combien d’enfant meurent en Méditerranée ? combien sont "exploités" parmi le flux d’immigration ? voir le rapport UNICEF https://www.unicef.fr/article/nigeria-49-000-enfants-malnutris-mourron...

#126221 
06/08/2016 à 22:57 par pauvred'eux

Il est toujours bon de rappeler que les détenteurs des gros moyens de propagande en France sont 9 milliardaires. Fabricants d’armes de guerre, de béton, de téléphonie, etc.
On ne peut donc pas en vouloir aux bourrins, pardon aux bourricots, non encore à côté, aux braves gens qui achètent encore ces merdias.
Pour se laver le dedans de la tête, il reste, non pas les produits Bettencourt (c’est pour l’extérieur et encore...), mais Le Grand Soir (notamment).

#126254 
RSS RSS Commentaires
   
Victor Hugo à La Havane
Maxime VIVAS
Victor Hugo a pris parti pour Cuba, dans des textes admirables en faveur des femmes cubaines et pour fustiger l’armée d’occupation espagnole pendant qu’en Europe il portait le fer rouge de ses vers au front de l’injustice. Le poète a su associer son talent d’écriture, ses dons de visionnaire et ses penchants humanistes pour bâtir, dans cette complétude humaine, une oeuvre par cela frappée du sceau du génie. On découvrira ici qu’avec lui, des dizaines d’autres Français glorieux ont tissé des liens (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire, car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin.

Henry Ford (1863-1947)


Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.