RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

35 

Halte au feu, ATTAC !

Aurélie Trouvé est la porte-parole d’ATTAC. Elle a bien du mérite (bénévolat) et quelque talent.

Je vais donc lui dire amicalement qu’elle ne doit pas se la jouer trop décontractée. Dans cette interview de plus d’une heure, où elle multiplie ad nauseam les « voilà » (des dizaines et dizaines de fois), elle donne l’impression d’avoir sniffé un rail avec ses fous rires incompréhensibles. Par exemple (à 7 mmn 04) en évoquant Reagan et Tatcher, ou encore (à 1H 03mn 25) au mot altermondialiste.

Je veux lui rappeler aussi que les dossiers d’ATTAC ne doivent pas être montés avec les informations glanées dans les médias des 9 milliardaires, ces porte-paroles officieux de la Maison Blanche.

ATTAC a été créée pour alerter sur les méfaits des puissances d’argent et sur la politique prédatrice des Etats-Unis. Par conséquent, Aurélie Trouvé a tort de mettre dans un même panier (à 57mn20) les Palestiniens et les Ouïghours, « peuple qui se fait massacrer ».

En Palestine, les immeubles s’effondrent sous les missiles, ensevelissant des dizaines de civils, dont des enfants. Cela n’a rien à voir avec le Xinjiang qu’aucun avion de chasse ne bombarde, où les routes, ponts, immeubles, usines, écoles, hôpitaux, se multiplient, où le niveau de vie s’améliore et où la population croît.

Le seul bombardement que subit le peuple Ouïghour est celui des fake news sur les camps de concentration, le génocide, l’esclavage dans les champs de coton…

Halte au feu, ATTAC !

Théophraste R. Altermondialiste pacifiste, non lecteur du Monde et de Libération.

URL de cette brève 6751
https://www.legrandsoir.info/halte-au-feu-attac.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
01/06/2021 à 12:52 par Autrement

Comme quoi des gens très bien peuvent croire et reproduire toutes sortes de bobards, sans toujours forcément y être intéressés.
Combien j’en connais d’intelligents et même généreux, érudits ou historiens, qui dans leur domaine de savoir, vérifient scrupuleusement les faits, les sources ou l’établissement du texte indispensable pour la construction et le sens, et qui, dans la vie extérieure, avalent et répercutent, directement ou comme en passant, tous les bobards imprimés et les on-dit ambiants, bobards et on-dit qui forment le flot continu de l’idéologie dominante sous hégémonie OTAN-infox.
Souvent c’est un affect initial, un souvenir adjacent, qui bloque l’accès à la perception, à l’acceptation et à la compréhension du fait véritable.

#180783 
01/06/2021 à 14:18 par gusdecambrousse

l’entrisme des bourges est hallucinant ,
ce qui me rassure c’est la médiocrité totale des nouvelles générations, Attac à vécu, attac est mort ?

#180787 
01/06/2021 à 14:42 par Jean Paul B.

ATTAC est une association composée de nombre de jeunes Bisounours influencés par l’idéologie en vogue sur les campus US,
il ne faut donc pas s’étonner que ses responsables parlent des Ouïghours comme on le fait aux USA et dans tous les pays satellites.
C’est ce qui explique que les "grands" médias pro-US (pléonasme ?) adorent faire blablater ce genre de "rebelles" pour occuper le temps de cerveau disponible de leurs lecteurs naïfs sur les sujets trop exotiques pour eux.
Moralité : Ce n’est pas la forme de la bouteille qui garantit la qualité du vin qui y est contenu !

#180789 
01/06/2021 à 15:23 par Yannis

Attac est devenu un truc de bobo bien éduqué bien poli qui cherche ses mots pour attirer le chalant bien pensant, tout en prenant garde de ne pas trop offenser les pouvoirs et résistances réels. Leur publicacions Facebook si mesurées et pleines de bons sentiments semblent désormais d’un autre âge et ne correspondent même plus au nom de la structure, supposemment agressive et sans pitié pour les vilains méchants capitalistes.

Un truc de grands ados en fait, comme beaucoup d’oppositions dites de gauche en France. À se demander si comme les députés coco, le but des responsables n’est pas juste d’alimenter la machine pour que le fonctionnement interne, postes, statut social valorisant et voyages tous frais payés persistent.

#180790 
01/06/2021 à 20:07 par ozerfil

"Moralité : ce n’est pas la forme de la bouteille qui garantit la qualité du vin qui y est contenu ! " Jean Paul B.
Ni même son étiquette...

L’appellation "de Gauche " ne signifie plus rien : on le savait déjà pour "extrême gauche " mais on peut étendre la méfiance !!

Triste, extrêmement triste, de voir des gens se réclamant de cette tendance être descendus aussi bas dans la crédulité et l’alignement sur la bien-pensance mondialiste - pour les bonnes places comme le suggère Yannis...?

#180795 
02/06/2021 à 09:05 par Dominique Muselet

Le problème de la gauche c’est qu’elle n’a plus de grille de lecture nette et claire... La lutte des classes ne permettait pas la confusion... On savait qui était de la classe dirigeante parasitaire et qui était de la classe laborieuse exploitée, on savait qui était les possédants et qui étaient les possédés...

Aujourd’hui la gauche a abandonné la grille de lecture marxiste au profit d’une grille de lecture sociétale... La figure de la victime a remplacé celle du travailleur ou chômeur (c’est pareil dans le rapport d’exploitation) exploité. Et il est beaucoup plus difficile de s’y retrouver parmi les victimes car désormais tout le monde essaie de se faire passer pour une victime même les milliardaires se plaignent d’être victimes des "complotistes" et Israël se prétend victime des "terroristes" palestiniens et de leurs soutiens "antisémites" !!!

Pour s’y retrouver parmi les vraies et fausses victimes il y a malgré tout quelques pistes :
1. Aller voir soi-même sur place. C’est le plus sûr et il faut y rester au moins plusieurs semaines et y avoir des contacts
2. Se demander qui mène et à qui profite la campagne en faveur de telle ou telle victime, ou le silence sur telles ou telles autres (les yéménites par ex)
3. Se méfier et réétudier sa position si on se retrouve dans le camp de ses ennemis politiques -l’Empire et ses valets en ce qui me concerne- pour qui le deux poids deux mesures est une seconde nature, qui instrumentalisent tout, et qui bénéficient de l’appui des médias, de la justice, de la police de l’armée, ce qui fait qu’il est plus profitable et moins dangereux de se laisser porter par la propagande que de la combattre... De plus, il faut mieux, à mon sens, se tromper de bonne foi en étant contre eux qu’avec eux car ce sont nos véritables ennemis...
4. Eviter de parler de ce qu’on ne connaît pas...

Ce qui me frappe chez nombre de ces gauchistes, c’est qu’ils finissent par répéter comme des perroquets (par lâcheté, lassitude, ou aveuglement) la doxa officielle, tant en matière de rapports de force géopolitiques et de victimes qu’en matière sanitaire (covid) par ex...
Dans le premier cas, ils se mettent au services du complexe militaro industriel et dans le second du complexe pharmaceutique, et cela ne semble pas leur poser de problème...

Comment les travailleurs exploités, les pauvres ; les déclassés, les ostracisés, les véritables opprimés, pourraient-ils se reconnaître en eux ?

#180802 
02/06/2021 à 11:24 par babelouest

Hélas Théophraste, quand mon copain Jacques Nikonoff, alors président d’ATTAC, s’est rendu compte que la formation avait été noyautée par une certaine extrême gauche, il est parti. Il ne pouvait plus rien faire. C’est lui qui me l’a raconté. ATTAC n’est plus ce qu’elle était.

#180807 
02/06/2021 à 14:20 par CAZA

Bonjour Dominique
Le dénominateur commun de la droite c’est le pognon bien compris donc il ne peut y avoir de points de conflits que très limités entre les différents courants .
La gauche c’est plus complexe et aujourd ’ hui le sociétal semble l’avoir emporté sur la lutte contre les inégalités sociales .
Mais est ce bien nouveau ?
L’été 1968 je travaillais dans une entreprise de textile de mon village des Cévennes . Il suffisait réellement de traverser la rue pour trouver un emploi à cette époque .
Les conversations des ouvriers tournaient autour de la grève et des "" fils à papa "" étudiants , auteurs des barricades parisiennes du mois de Mai , en lesquels ils ne se retrouvaient absolument pas surtout sur l’aspect libération sexuelle et féminisme . Mon statut de lycéen fils d’ouvrier m’autorisait à participer aux discussions . Ils votaient pour le PC mais pensaient que leurs femmes ne devraient pas passer le permis de conduire

#180808 
02/06/2021 à 19:01 par ozerfil

Je trouve très pertinente l’analyse de Dominique MUSELET sur le basculement de la Gauche du social vers le sociétal !!

Un thème qui me tient à cœur...

Nous avons laissé dans cette évolution nos valeurs pendant que le sociétal s’imposait à tous les bords politiques, même ceux qui y étaient réfractaires, évolution de la société et opportunisme politique obligent...
C’est injuste car la défense du sociétal était effectivement, initialement, purement de Gauche, et très à contre-courant de l’opinion majoritaire, mais il faut réaliser que nous n’en avons plus l’exclusivité et revenir à nos chevaux de bataille historiques.
L’acceptation du sociétal semble couler de source de nos jours pour tout le monde mais c’est très loin d’avoir toujours été le cas !!

Comme pour le social, qu’en serait-il si la Gauche n’avait pas été là...?!!

Les gauchistes ne sont juste PLUS de Gauche !!
Ce sont des gens passés à Droite qui se donnent bonne conscience avec des réminiscences de Gauche tendance bobo...

Et excellentes remarques sur la très à la mode et pénible victimisation...

@ CAZA,

Si on ne veut pas être trop dur, limite impitoyable, éviter le lire l’Histoire ancienne avec l’éclairage d’aujourd’hui...
Il faut simplement ne pas perpétuer ou renouveler les erreurs du passé !

#180817 
02/06/2021 à 20:31 par Xiao Pignouf

Aujourd’hui la gauche a abandonné la grille de lecture marxiste au profit d’une grille de lecture sociétale... La figure de la victime a remplacé celle du travailleur ou chômeur (c’est pareil dans le rapport d’exploitation)

La gauche c’est plus complexe et aujourd ’ hui le sociétal semble l’avoir emporté sur la lutte contre les inégalités sociales .

Je trouve très pertinente l’analyse de Dominique MUSELET sur le basculement de la Gauche du social vers le sociétal !!

Il m’apparaît à moi que le sociétal, le progressisme « à l’américaine », le « wokenisme », sont surtout les lubies d’une certaine mouvance réactionnaire et de sa presse (Bercoff et Mabrouk) attachés à faire d’une souris une montagne et dont vous vous faites l’écho. Ils ont exactement la même fonction que le concept fumeux d’islamo-gauchisme : décrédibiliser la gauche (la vraie).

La journaliste Sonia Mabrouk qui aujourd’hui se pavane chez Valeurs Actuelles et capitalise sur son tableau de chasse sans se rendre compte que si ces gens arrivent au pouvoir, elle finira par disparaître aussi des ondes. Quelle cruche !

Si ce foutu « sociétal » dont beaucoup ici nous rebattent les oreilles n’existait pas, il faudrait qu’ils l’inventent...

Ce qui me frappe chez nombre de ces gauchistes, c’est qu’ils finissent par répéter comme des perroquets (par lâcheté, lassitude, ou aveuglement) la doxa officielle

C’est votre psittacisme qui me fatigue, moi, et si vous estimez que c’est ce qui fera perdre la gauche, vous aurez probablement raison mais à votre niveau, à l’instar de Mabrouk, vous aurez participé à cette défaite à force de ne parler que de cela. Quand j’écoute Mélenchon, Ruffin et les autres, je n’entends pas ce que vous prétendez entendre. Ils parlent de social, uniquement de luttes sociales... et le programme de la FI est un programme social.

Je me demande quel intérêt certains ou certaines peuvent avoir à feindre de l’ignorer.

Eviter de parler de ce qu’on ne connaît pas.

Puissiez-vous, madame Muselet, vous appliquer ce conseil à vous-même, particulièrement en matière de covid.

#180820 
03/06/2021 à 05:37 par Xiao Pignouf

Avant toute publication de réponse à mon commentaire précédent, je fais mes excuses à madame Muselet pour mon propos trop frontal. Elle a bien sûr la liberté de donner son opinion sur tous les sujets.

#180825 
03/06/2021 à 10:39 par Jean Paul B.

@Xiao Pignouf
c’est exact que "Mélenchon et LFI ne parlent que de social", mais malheureusement cela s’arrêtera à ces propos d’estrade !
En effet, n’envisageant pas de sortir de l’UE et de tous les traités qui "sanctuarisent" l’ordo-libéralisme, ils se condamnent eux-mêmes à l’impuissance.
Les naïfs qui croient que Mélenchon va bousculer l’UE sans en sortir, font comme ces supporters de Hollande en 2012 qui l’ont cru sur parole quand il disait que "La finance était son ennemie" et qu’il allait "réviser les traités" !
En résumé cela signifie qu’en cas d’accession au pouvoir en 2022 (hypothèse peu probable au moment où j’écris !), Mélenchon et LFI seront empêchés (et ils le savent bien !) par les textes "européens" en vigueur, d’appliquer de le programme "L’Avenir en Commun", ce qui pourrait avoir pour conséquence fâcheuse d’envoyer aux prochaines échéances électorales, une partie de leurs électeurs déçus et en colère vers les imposteurs Le Pen et RN !
Cela mériterait quand même de prendre le temps de réfléchir un peu sur le maintien de notre pays dans l’UE, non ?

#180831 
03/06/2021 à 11:40 par Assimbonanga

Entre une Le Pen élue présidente de la République et un Mélenchon élu président de la République, évidemment que les mesures prises seraient diamétralement opposées. Il faut regarder les bases, les alliés de Le Pen : les ploucs de l’agro-alimentaire, certains flics et militaires à tendance putschiste, les petits patrons, artisans, commerçants. F.
Ruffin a fait l’analyse du programme de Le Pen : il est sensiblement semblable à celui de Bruno Lemaire mais c’est les à-côtés qu’il faut regarder. Que produirait les émules du FN s’ils avaient les coudées franches pour faire tout ce qu’ils voudraient ? Auraient-ils des scrupules ? Auraient-ils des freins, surtout qu’ils auraient l’appui patronal, eux. Pas Mélenchon !
Mélenchon aura beaucoup plus de bâtons dans les roues puisqu’il est du côté des salariés, des pauvres, précaires, chômeurs.

Tsipras a raté sa mission mais AMLO au Mexique fait-il tout ce qu’il veut ? Ben non. Y a des impondérables. On a vu avec la frontière et les immigrés qui voulaient entrer aux USA. Nous pâtissons dans les traités commerciaux de l’UE mais le Mexique pâtit des traités avec les EU ! Aucun endroit n’échappe à ce problème.

Pesez bien les conséquences ceux qui trouvent indifférent de porter les Le Pen au pouvoir. Quand ils l’auront, ils ne le lâcheront pas. Imaginez bien comment ces gens dépenseront l’argent public, au profit de qui, au détriment de qui.

#180833 
03/06/2021 à 12:21 par Xiao Pignouf

@JPB

Ce n’est évidemment pas la première fois qu’on a ce débat ici.

J’ai effectivement la naïveté de croire que Mélenchon parviendra à ses fins. Vous oubliez une chose cruciale : la Constituante vers la Sixième République, clé de voûte de l’AEC et par laquelle on est en droit d’espérer obtenir le RIC. Corrigez-moi si je me trompe mais l’UE n’a pas le pouvoir d’empêcher un pays de refonder sa Constitution.

Vous oubliez aussi le plan B, qui n’a pas disparu du programme.

Dites, JPB, quelle autre option nous proposez-vous ?

#180834 
03/06/2021 à 13:55 par Aquarius15

Raisonnement bancal de Xiao Pignouf : si le gauchisme progresse dans l’opinion, ça serait à cause de ses bruyants détracteurs ; A ce compte là, on doit la libéralisation de la GPA à la manif pour tous et BLM France à Zemmour ! Faudrait trouver d’autres arguments qu’assimiler systémtiquement son contradicteur à la "fachosphère".

Si le gauchisme progresse, c’est bien au premier chef, comme l’explique Mme Muselet, à cause de l’abandon de la lutte des classes par les partis se réclamant de gauche, au profit de luttes sociétales.

#180840 
03/06/2021 à 19:29 par Jean Paul B.

@Xiao Pignouf
La première urgence est de sortir de l’UE et de tous ses traités pour recouvrer toute notre souveraineté (nationale, monétaire, alimentaire, sanitaire et... populaire),pour cela seul notre Peuple peut le décider par référendum (cf. l’exemple du Royaume-Uni, les délais de sortie en moins !).
Pour ce qui concerne le RIC, le modèle préconisé par Étienne Chouard me semble l’option la mieux adaptée pour mettre en oeuvre la démocratie et donner enfin le pouvoir aux citoyens d’écrire la loi y compris la Constitution.
Que de grèves et de manifs évitées si le RIC existait, il nous permettrait de trancher avant ou après, mais sans possibilité d’y revenir, les différentes "réformes" antisociales exigées par l’UE et imposées ici par ses marionnettes à coup de 49-3 !
Cependant ne vous en déplaise, sans sortie de l’UE (et Manon Aubry a bien dit l’opposition de LFI à cette sortie pendant la campagne des européennes de 2019 !), LFI est condamnée à capituler en rase campagne et les propos ambigus de Mélenchon sur le sujet ne lui servent qu’à berner les électeurs un peu trop crédules.

#180842 
03/06/2021 à 20:49 par Xiao Pignouf

Ah Aquarius, je me suis mal fait comprendre et si en plus vous ne comprenez rien, on n’y arrivera pas.

D’abord, je n’ai pas parlé de « gauchisme », ni madame Muselet d’ailleurs, elle évoque les « gauchistes », mais elle parle surtout du sociétal qui aurait remplacé le social dans leurs préoccupations, ce que je conteste.

Je ne dis pas non plus que le sociétal en est totalement absent, mais il est loin de représenter le principal cheval de bataille des gauchistes dans leur majorité.

En préambule, voilà ce qu’il faudrait faire pour se comprendre : définir clairement ce que vous entendez par « gauchistes » et par « sociétal ».

En ce qui concerne ce dernier, je me doute que vous allez me parler de progressisme, de ce progressisme made in USA qui tend à avoir ce que je considère comme une influence minime chez nous, mais que comme vous je déplore parfois qu’elle prenne tant de place dans le débat public. Théorie du genre, BLM, décoloniaux sont des tempêtes dans un verre d’eau, aussi discutables qu’à l’autre bout du spectre le sont les identitaires, les racialistes ou les antivax...

Par contre, et c’est précisément ce que j’ai voulu dire sans y assimiler qui que ce soit, c’est que la mouvance réactionnaire autant politique que médiatique (j’inclus ici les journalistes tels que Mabrouk ou Zemmour et les Youtubeurs néo-réacs qui pullulent sur le web : tous font leur beurre et leurs vues sur ce principe) a un très grand intérêt à amplifier autant que possible l’importance de ces phénomènes et ainsi phagocyter le débat public pour se réclamer, eux, de la lutte des classes, en faisant croire que la gauche ne s’intéresse plus qu’à faire avancer l’agenda de certains... en laissant tomber le reste des Français, à comprendre dans l’esprit des droitards : Français de souche, cisgenres, hétérosexuels, comme ils aiment à se définir.

D’ailleurs, s’il est vrai qu’une certaine génération est obnubilée par ces sujets soit-disant progressistes (il faut que jeunesse se passe), au détriment de sujets plus sérieux comme le chômage de masse, la disparition des services publics, l’éducation, la santé, et j’en passe, on retrouve symétriquement opposées les mêmes préoccupations ridicules chez leurs adversaires : obsession de la virilité, grandeur perdue de la France, préservation de leur régime carné, etc.

Tout cela n’est que stratégie politique, au même titre que l’ont été la lettre des officiers en retraite publiée par VA, la manif des policiers : la bête fasciste s’ébroue.

Vous, je ne sais pas, mais je m’étonne (de moins en moins ceci dit) que madame Muselet prenne part à ce théâtre de dupes consistant à rendre inaudible le discours social de la gauche (la vraie, pas le PS, qui n’a jamais été la gauche) et à ajouter encore des obstacles sur une route qui en est déjà parsemée.

#180845 
04/06/2021 à 03:23 par babelouest

@ Xiao Pignouf
N’ayez pas d’illusion : toute tentative sociale dans les conditions actuelles, où les décisions font mine d’être prises à Bruxelles, ressemble fort à tenter de poser un adhésif sur une pièce de métal bien huilée. Ce que LFI appelle le plan B est en fait LA priorité sans laquelle rien ne peut être fait. Tout accord doit se faire bilatéralement, et non "multilatéralement", où en fait c’est un intervenant extérieur qui imposerait ses vues.

#180846 
04/06/2021 à 03:30 par babelouest

Je précise pour Théophraste qu’être altermondialiste n’est peut-être pas la position rêvée : il s’agit AU CONTRAIRE d’être ANTImondialiste.Inter-nationaliste, en somme. Il serait sans doute judicieux de relire la Charte de La Havane (1948), qui prévoyait non une OMC mais une OIC aux motivations tout autres. Certes, il faudrait la revisiter compte tenu de certains changements à la marger, mais c’est une bonne base.

#180847 
04/06/2021 à 11:16 par gerard

j’ai été membre d’attac pendant 3 ou 4 ans. Au début, des centaines de personnes adhéraient par mois. Au bout de 3 ou 4 ans, j’ai vu arriver tous les groupuscules peu ou prou de gauche, et surtout pas mal de gauchistes, d’ écolos, de troskistes, etc . Ca n’a pas loupé, la plupart des adhérents n’ont pas supporté leur discourt ultra sectaire parfois .
Même si on pouvait regretter une tendance assez social démocrate dans l’organisation, cette structure pouvait servir de tremplin pour une forme d’éducation populaire intéressante . D’ailleurs les gens y venaient pour ça et il fallait faire preuve de tac dans les thèmes abordés. Seulement voilà, avec leurs gros sabots, ils ont fait fuir la majeure partie des adhérents. 2 ou 3 ans plus tard, attac n’était plus qu’une coquille vide. Et je ne parle pas des batailles d’égo pour être en première place et ligne .
voilà, c’est mon point de vue de l’intérieur de l’organisation. il vaut ce qu’il vaut , il est surement partial et partiel

#180851 
04/06/2021 à 12:30 par Xiao Pignouf

@JPB

Ce débat est récurrent ici.

Un, il n’y a aucun ensemble politique dont le Frexit est la tête de gondole qui soit à l’heure actuelle en mesure de prendre le pouvoir. Je l’ai déjà dit : ils sont comme un prisonnier qui annoncerait à la cantonade ses projets d’évasion.

Deux, l’épisode anglais du référendum sur le Brexit n’a aucune chance de se reproduire chez nous. Chat échaudé craint l’eau froide. Par ailleurs, il y aurait matière à discuter sur son caractère démocratique. Et il serait très précipité de miser sur une victoire : est-ce que la majorité de la population souhaite le Frexit ?

Donc, en matière de naïveté, vous n’êtes pas le dernier.

Ne me prenez pas de facto pour un européiste. J’ai parfaitement conscience de la nature néfaste de l’UE, mais je considère les modalités de sortie (qui devraient être collectives) aussi importantes que la sortie elle-même.

#180853 
04/06/2021 à 13:18 par Sidonie

Incroyable ! La journaliste de C ce soir fait à Alain Badiou une description de la Chine digne d’une image d’Epinal avec des soi-disant photos des soi-disant "camps de concentration Ouïghours" et, au lieu de la corriger, il abonde dans son sens.....
https://www.youtube.com/watch?v=ZyWPiB7FSgM

#180854 
04/06/2021 à 15:29 par Autrement

Je reviens sur l’intervention de D. Muselet. L’expression " grille de lecture", bien qu’usuelle, me paraît dangereuse :

Le problème de la gauche c’est qu’elle n’a plus de grille de lecture nette et claire... La lutte des classes ne permettait pas la confusion... On savait qui était de la classe dirigeante parasitaire et qui était de la classe laborieuse exploitée, on savait qui était les possédants et qui étaient les possédés...

En gros, c’est vrai.
Mais l’Histoire évolue, et la nature des classes sociales aussi.
Par les trous d’une "grille" s’échappent bien des faits pertinents et des vérités essentielles, sans la compréhension desquels la lutte à mener devient aveugle, confuse, et manque ses objectifs.
Les logiques raides sont moins logiques que les logiques souples.
Les morales raides sont moins morales que les morales souples.
Si par exemple vous vous en tenez, face à la bourgeoisie des possédants, à une division du peuple entre "classe ouvrière" attentive à ceci (encore faudrait-il qu’elle le soit !), et "petits bourgeois" attentifs à cela, vous n’avez aucune chance de FAIRE MASSE dans la lutte des classes (or ce sont les masses qui font l’Histoire !), et donc de l’emporter face à un adversaire qui a tous les atouts de pression matérielle et de guerre psychologique.

Le marxisme n’est pas une "grille de lecture", mais une méthode : analyse concrète de la situation concrète, logique spéciale de l’objet spécial.
C’est un autre mode de pensée, qui inclut la dimension subjective des réalités sociales. Et surtout celle du MOMENT historique en cours.
C’est aussi un autre mode d’action de terrain, qui fait aimer le communisme par la pratique commune de la défense d’une cause intéressant toute la population, comme par exemple NDDL ou la lutte des soignants, l’union contre les brutalités policières, la manifestation du 12 juin prochain contre les atteintes aux libertés.

Il faut dire hélas que beaucoup de marxistes eux-mêmes, à commencer par les communistes qui se veulent "orthodoxes", ont eux aussi (en plus de l’exécrable propagande médiatique) rendu rébarbatif et suspect l’objectif du communisme. Ils ont trop souvent détourné le choix, les modalités et la destination des luttes au profit du "Parti" ou du "Groupe" (de façon électoraliste, ou au contraire sectaire et dogmatique), au lieu de privilégier le mouvement populaire dans sa réalité et sa constante nouveauté.

#180856 
04/06/2021 à 16:32 par Jean Paul B.

@Xiao pignouf
Je ne comprends pas bien votre phrase sur le caractère démocratiquement douteux du Brexit.
Le Peuple qui s’est exprimé clairement (52% pour la sortie contre 48% pour le maintien) et un gouvernement (de Droite en plus !) qui respecte le choix des électeurs c’est surprenant surtout en France où nous avons perdu l’habitude depuis De Gaulle que le pouvoir respecte le choix populaire surtout lorsqu’il va à l’encontre de ce qu’il souhaite !
Si le choix de sortir de l’UE n’est pas majoritaire (c’est votre avis mais cette hypothèse est non vérifiable à ce jour !), doit-on pour autant renoncer à expliquer pour rallier à cette idée la majorité de notre Peuple ?
À moins que le débat démocratique et le bulletin de vote ne soient plus la bonne méthode.
Pour conclure je ne peux m’empêcher de citer Bertolt Brecht qui nous disait à peu près que les seuls combats que l’on est sûr de perdre sont ceux que l’on ne livre pas !

#180857 
04/06/2021 à 23:24 par Danael

Mais même s’il paraît démocratique de demander par référendum aux Français s’ils veulent sortir ou non de L’UE, il n’en reste pas moins que ça pourrait bien être aussi un piège à con par excellence ce référendum ( je suis pour la sortie du cadre de l’UE), car la question fondamentale qu’on pourrait négliger d’approfondir et de proposer est celle-ci : sortir pour quoi faire et pour quels intérêts de classe ? Autrement dit qui définira le nouveau mode opératoire et qui sera en charge ? Le Bloc bourgeois ou les classes populaires organisées politiquement ? Car changer pour que rien ne change c’est nul si c’est pour redonner une légitimité politique au système sous la bannière d’une fausse souveraineté pour le peuple. C’est bien ce qui se passe hélas chez nos camarades anglais.

#180866 
05/06/2021 à 09:11 par babelouest

@ Danael
C’est simple, le Pardem est en train de finaliser son énorme programme.Dans les 1000 pages. En priorité : le social, mais tout se tient.
https://www.pardem.org/les-dix-points-cles-du-programme-du-pardem

#180871 
05/06/2021 à 10:44 par Assimbonanga

Grand merci à Sidonie pour ce lien vers Alain Badiou, toujours captivant. Il existe aussi le replay France TV pour l’émission complète, avec la Gilet-Jaune...
La petite conne de service qui sert le repoussoir Ouïghours est assez limitée... C’est la caution "diversité" de l’émission. Elle ne fait pas des étincelles... Brave petite, un peu comme Leïla Kaddour-Boudadi sur France-Inter... Une "héritière" ?

En fait, l’allusion perfide va beaucoup trop vite. On voit une photo de prisonniers tous vêtus d’un uniforme. Alain Badiou ne perd pas son temps à décortiquer qu’il s’agit peut-être de terroristes emprisonnés et que les pays "démocratiques" ont également des lieux totalitaires de privation de liberté que l’on nomme prison de haute sécurité et où les individus subissent une torture quotidienne de par leurs conditions de vie, isolement, éclairage permanent, etc... Assange est un prisonnier politique que la petite dinde ne connaît peut-être même pas et qui, n’ayant commis aucun attentat, ni crime, se retrouve pourtant prisonnier soumis à ce traitement inhumain.

Au fait, pour pas déprofiter le commentaire, je me demandais : le procès Sarkozy Bigmalion est-il toujours en cours ? On n’en entend guère parler. Les médias sont relativement discrets à ce sujet... Belle mansuétude. Il ne faudrait pas fausser le débat démocratique avec cette affaire ! Montrer ce que c’est que la droite, offrir une illustration qui influencerait trop les électeurs. Il y a des princes qui attendent de rempiler. Wauquiez a écrit aux Auvergnats qu’avec lui, ils auraient la garantie d’un président de région vraiment auvergnat . Oui ! Véridique ! Le mec issu d’une famille d’industriels du nord, qui vivait à Lyon (Rhône-Alpes) et passait ses vacances en Ardèche... Ah ! Quel gentil filou. Comme on l’aime Lolo, son assistanat aux commerçants des centres-villes, ses canons à neige, ses 4 voies dans les bois, sa plasturgie, ses ploucs agro-industriels, sa filière bois, ses coupes à blanc, ses grosses scieries subventionnées et les chemins ruraux défoncés par les camions de grumes aux frais de la collectivité...

#180874 
05/06/2021 à 14:11 par Chklakla

@Dominique Muselet, @CAZA, @Ozerfil, @ Xiao Pignouf, @gérard et sans doute d’autres que je n’ai pas fini de lire …

Dominique Muselet a raison.
L’abandon de la lutte des classes (en 1974 au congrès du PCF il me semble) est une conséquence de la montée du gauchisme contre le marxisme depuis -en gros- 1968. Les « gauchistes » : trotskistes, anarchistes, maoïstes-et les « marxistes-[léninistes ] » sont 2 courants de la gauche progressiste . Si les « gauchistes » se prétendent marxistes, ils ne font pas de l’aliénation économique leur priorité mais préfèrent mener la lutte sur tous les fronts …. sociétaux : sexisme, racisme, etc. D’un point de vue théorique, c’est eux qui ont gagné la bataille des idées à gauche depuis 1968 jusqu’à aujourd’hui (et on voit pour quel résultat !)

Il faudrait aussi ajouter la responsabilité des universitaires. Sur le plan académique, dans les mêmes années, s’est imposée la pensée de Michel Foucault (Derrida, Deleuze) affirmant qu’il n’y a pas de vérité, ni d’universalité mais seulement des discours tenus pour vrai et des particularismes. Les sociologues à la Bourdieu et la sociologie en général ont aussi leur part dans le naufrage théorique de la gauche progressiste en faisant de la classe ouvrière une victime du déterminisme social… et rien d’autre, une victime qu’il faut soulager mais plus une classe capable de se prendre en mains elle-même.

Les « ONG » comme ATTAC qui agissent pour la notion fourre-tout « de droits de l’homme » en lieu et place de « lutte des classes pour prendre le pouvoir économique » sont issues de cette perte de repères et de pensée théorique.
Pour moi, ATTAC agit comme un lobby qui parlent aux oreilles des législateurs. Son discours sur la taxe de 1% des riches est démobilisateur pour les travailleurs (comment sur mon lieu de travail j’agis pour faire payer le CAC 40 ?), il consiste à s’en remettre aux députés (et à l’État) de faire des bonnes lois pour que notre condition sociale et la planète s’en portent mieux. Les travailleurs continueront a être des consommateurs sans responsabilité politique puisque les gentils députés droit-de-l’hommisme veilleront à faire de bonnes lois qui corrigeront le capitalisme (je sais combien cette phrase peut servir l’extrême-droite).

Je ne serai pas étonné d’apprendre que des étudiants en école de commerce ou à Sciences-Po viennent faire leur stage d’études à ATTAC (ou autres ONG de son genre) avant d’en occuper les instances dirigeantes.

#180875 
05/06/2021 à 16:02 par Xiao Pignouf

@Chklakla

Il serait plus honnête de faire une critique du PCF ou du PS plutôt que de généraliser à l’ensemble du spectre de la gauche dans je ne sais quel but, qui plus est en feignant d’ignorer les batailles sociales qui sont menés au nom du peuple. Vous-même oubliez, peut-être à dessein, que le programme de l’Avenir en commun est le résultat de nombreuses consultations populaires.

@JPB
Je ne parlais pas du référendum en tant que tel mais de la campagne qui l’a précédé. Notamment fondée sur des stratégies numériques discutables dignes des plus grosses boîtes publicitaires, elle a été émaillée par le camp du "Leave" de propos mensongers en usant des migrants comme de boucs-émissaires et de fausses promesses concernant la NHS (National Health Service, la Sécu anglaise) et l’argument de vente selon lequel les millions versés annuellement à l’UE par la Grande-Bretagne allaient pouvoir bénéficier au système de santé britannique, ce qui s’est avéré être un bobard pour lequel beaucoup ont voté "Leave".

En dernier ressort, je me fous du Royaume-Uni, qui de toute façon n’avait qu’un pied dans l’UE. J’ai de nombreux amis britanniques autour de moi, et beaucoup ont été catastrophés par le résultat. A chaque fois que j’ai discuté avec eux pour en savoir plus, j’ai toujours précisé que je n’étais pas pro-UE et donc pas hermétique à l’idée d’un Frexit. Cela étant, je considère que les Britanniques ont simplement repris les clefs de leur nation pour la remettre à d’autres capitalistes qui vont pouvoir s’amuser avec. Je doute que le peuple y ait gagné quoi que ce soit. Ce que je souhaiterais éviter pour la France : le Frexit ne doit pas être le transfert d’une prison à une autre.

#180880 
06/06/2021 à 09:02 par Xiao Pignouf

@JPB

Si le choix de sortir de l’UE n’est pas majoritaire (c’est votre avis mais cette hypothèse est non vérifiable à ce jour !)

Dans mon commentaire du 4/06 à 12h30, je ne fais ni constat ni hypothèse. Loin de là, je pose une question exprimant un doute :

Et il serait très précipité de miser sur une victoire : est-ce que la majorité de la population souhaite le Frexit ?

#180886 
06/06/2021 à 12:53 par babelouest

est-ce que la majorité de la population souhaite le Frexit ?

(Xiao Pignouf)

La majorité éveillée, oui, c’est incontestable. Restent ceux qui ne se posent aucune question..... parmi lesquels hélas sont les plus démunis, ceux qui en subissent de plein fouet les conséquences.

#180893 
06/06/2021 à 17:35 par cunégonde godot

Jean-Paul B. :
c’est exact que "Mélenchon et LFI ne parlent que de social", mais malheureusement cela s’arrêtera à ces propos d’estrade !
En effet, n’envisageant pas de sortir de l’UE et de tous les traités qui "sanctuarisent" l’ordo-libéralisme, ils se condamnent eux-mêmes à l’impuissance.
Les naïfs qui croient que Mélenchon va bousculer l’UE sans en sortir, font comme ces supporters de Hollande en 2012 qui l’ont cru sur parole quand il disait que "La finance était son ennemie" et qu’il allait "réviser les traités" !
En résumé cela signifie qu’en cas d’accession au pouvoir en 2022 (hypothèse peu probable au moment où j’écris !), Mélenchon et LFI seront empêchés (et ils le savent bien !) par les textes "européens" en vigueur, d’appliquer de le programme "L’Avenir en Commun", ce qui pourrait avoir pour conséquence fâcheuse d’envoyer aux prochaines échéances électorales, une partie de leurs électeurs déçus et en colère vers les imposteurs Le Pen et RN !
Cela mériterait quand même de prendre le temps de réfléchir un peu sur le maintien de notre pays dans l’UE, non ?

LFI a bien un programme "social", mais il lui manque la dimension fondamentale : la dimension nationale, qui implique la souveraineté nationale, et populaire. Un programme "social" aujourd’hui sans souveraineté nationale, c’est grosso modo un programme social-démocrate à la PS-UDI-LR-RN, et il ne peut, dans ce cadre européo-mondialiste de type germanique, en être autrement. L’exemple le plus criant : l’accession au pouvoir de Syriza en 2015. On connaît la suite.

LFI, devenu un parti politique social-démocrate traditionnel, tente de prendre tant bien que mal la (petite) place du PS moribond. LFI, foncièrement européiste et donc de facto soumis au capitalisme mondialisé, peut se permettre d’être à la fois "social" et "sociétal", etc., ça ne mange pas de pain. Le parti d’extrême-droite de Mme Le Pen suit le même chemin tout tracé de la respectabilité "sociale"... forcément euromondialiste. Des trajectoires qui n’empêcheront en rien le démantèlement de la France, et même l’accompagnerons, et l’accompagnent déjà...

Macron fait déjà très bien tout cela (le social, le sociétal, le féminisme, l’écologisme, le mémoriel victimaire, l’indigénisme, le victimisme toute catégorie et tout le cirque internetique, etc.). Prenez-en de la graine. Et que le "meilleur" gagne ! (les duettistes Tsipras-Varoufakis, champions... d’Europe de leur catégorie, mais tous les titres sont provisoires !)...

#180896 
06/06/2021 à 17:53 par cunégonde godot

Xiao Pignouf :
J’ai de nombreux amis britanniques autour de moi, et beaucoup ont été catastrophés par le résultat. A chaque fois que j’ai discuté avec eux pour en savoir plus, j’ai toujours précisé que je n’étais pas pro-UE et donc pas hermétique à l’idée d’un Frexit. Cela étant, je considère que les Britanniques ont simplement repris les clefs de leur nation pour la remettre à d’autres capitalistes qui vont pouvoir s’amuser avec. Je doute que le peuple y ait gagné quoi que ce soit. Ce que je souhaiterais éviter pour la France : le Frexit ne doit pas être le transfert d’une prison à une autre.

Autrement dit : « je suis pour la prison quelle qu’elle soit » (mais avec des matons "progressistes" et du "social-sociétal" à gogo). Désopilant...

#180897 
06/06/2021 à 18:57 par Xiao Pignouf

@CG

Pour vous,

le Frexit ne doit pas être le transfert d’une prison à une autre

plus

j’ai toujours précisé que je n’étais pas pro-UE et donc pas hermétique à l’idée d’un Frexit.

égale

Autrement dit « je suis pour la prison quelle qu’elle soit »

Puisqu’il apparaît que je parle une langue étrangère pour vous, vous me donnerez l’adresse de votre traducteur automatique que ne le conseille à personne... Mais c’est bien : comme disait l’autre, le rire dilate l’esprit et le vôtre en a bien besoin.

#180898 
07/06/2021 à 12:27 par cunégonde godot

Xiao Pignouf :
Puisqu’il apparaît que je parle une langue étrangère pour vous, vous me donnerez l’adresse de votre traducteur automatique que ne le conseille à personne... Mais c’est bien : comme disait l’autre, le rire dilate l’esprit et le vôtre en a bien besoin.

Renverser les rôles : vieux truc basique de la dialectique politicarde...

#180911 
RSS RSS Commentaires
   

Un futur présent, l’après-capitalisme, de Jean Sève
Michel PEYRET
Une façon de dépasser le capitalisme Le livre de référence L’essai de l’historien Jean Sève intitulé Un futur présent, l’après-capitalisme (La Dispute, 2006). Ce livre propose une interprétation du mouvement historique actuel dans le sens du dépassement possible du capitalisme. Il énonce ce qu’il envisage comme des preuves de l’existence actuelle de « futurs présents » qui seraient autant de moyens de ce dépassement du capitalisme déjà à l’oeuvre dans le réel. Sur la question économique, la gauche est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Quand les Etats-Unis sont venus chercher Cuba, nous n’avons rien dit, nous n’étions pas Cubains.

Viktor Dedaj

Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.