RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

20 

Le pipi en public et le croche-pied du CRS

Dans le film « Pain et Chocolat » qui se passe en Suisse, un immigré italien (Nino Manfredi), un temps soupçonné à tort du meurtre d’une petite fille, est finalement expulsé pour avoir uriné dans un jardin public.

Dans le film (à tourner) « LBD et passages à tabac », la police française, accusée par les réseaux sociaux de se conduire depuis 2018 en barbare, d’éborgner, d’amputer, de défigurer, de tabasser, de faire emprisonner par faux témoignages, va devoir rendre des comptes pour… un croche-pied d’un CRS à une manifestante.

On pourrait en rire si l’on n’y voyait l’essentiel : Macron et Castaner qui, longtemps, nièrent les violences policières, qui encouragèrent la répression, qui couvrirent tout (Zineb Redouane, Steve Maia Caniço…) viennent de reculer (verbalement) sous la pression. Leur nouveau discours public aux policiers (« Respectez la déontologie, affichez votre RIO… ») n’est plus celui des mois passés (« Allez-y, semez la terreur incognito, on vous soutient, quoi que vous fassiez… »).

Ce que disaient les réseaux sociaux, ce que nous écrivions dès le début (2018 !) du mouvement des gilets jaunes, percent enfin le mur du silence.

Les pessimistes disent que la classe politico-médiatique recule pour mieux sauter et pour justifier, demain, les tirs à balles réelles, les méthodes civilisées ayant échoué.

Théophraste R. Editorialiste dans un journal lanceur d’alerte.

PS. Le policier lanceur de pavé sur le défilé du 1er mai 2019 a écopé d’une peine de prison avec sursis (2 mois) et voili voilou.

URL de cette brève 6436
https://www.legrandsoir.info/le-pipi-en-public-et-le-croche-pied-du-crs.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
15/01/2020 à 12:09 par latitude zero

Une néo-dictature ne se dévoile que quand elle se sent menacée, le reste du temps et quand le peuple est résigné, elle préfère rester tapie en se dissimulant avec les oripeaux d’ une démocratie.

#165549 
15/01/2020 à 14:20 par AF30

On peut penser que le croche-pied c’ est négligeable comparativement aux morts, aux mutilés et aux emprisonnés et ça l’est incontestablement. Sauf que le croche-pied est déjà en puissance dans toutes les violences subies par les manifestants. En effet qu’elle est la différence entre la mentalité de celui qui lance son pied en arrière pour faire tomber une femme et celui qui frappe à terre un individu. Ça participe d’une logique particulière qui est un tout. C’est le premier degré qui conduit infailliblement au reste.

#165552 
15/01/2020 à 14:56 par chb

Le nouveau discours moralo républicain des grands chefs ne balaye pas la peur du gendarme, qui est bien enfoncée dans les crânes par une répression disproportionnée. Ainsi les manifs des grandes villes ne font-elles pas le plein, et le gvt continuera d’en déduire que l’opposition à ses saloperies est en baisse. Mais on comprend que la hiérarchie de grands seigneurs s’apprête à lâcher les agents, et laisser faire un ou deux exemples pour sauver leurs propres maroquins. Et en même temps, les bavures à la Pasqua ont perdu leur nom, et les binômes de snipers sont prêts à tirer.
Contre la jungle de Calais et les militants solidaires, la répression avait aussi été appliquée à un niveau inhumain (selon le Défenseur des Droits), avec par exemple gazage à l’intérieur des tentes pendant le sommeil des enfants, ou empoisonnement des réserves d’eau... cela était conçu - sinon approuvé - comme mesures de dissuasion.

#165556 
15/01/2020 à 16:29 par irae
#165557 
16/01/2020 à 07:22 par calame julia

D’après la vidéo, si la manifestante est enceinte... !
Quand on en arrive là...

#165571 
16/01/2020 à 08:20 par Eve

Mais les violences policières n’ont pas commencé avec les gilets jaunes. Elles étaient déjà en oeuvre depuis longtemps dans les quartiers de rélégation, et ce dans l’indifférence générale.

#165574 
16/01/2020 à 11:19 par J.J.

Eve : "Mais les violences policières n’ont pas commencé avec les gilets jaunes. Elles étaient déjà en oeuvre depuis longtemps dans les quartiers de rélégation, et ce dans l’indifférence générale."
Et ça a commencé à se généraliser et s’aggraver avec les manifs contre la loi El Khomri.
Maintenant tous ces braves gens de La Réaction ou Régression, En Marche( les alternatives ne manquent pas) commencent à baliser sévère à cause des municipales qui approchent ; et les magouilles sur les pourcentages de voix, de participants, d’étiquettes soigneusement camouflées commencent à fleurir.
Et il faut faire les gros yeux aux vilaines forces du désordre qui ont appliqué les consignes. Fi les vilains !
Bref, on célèbre avec éclat le culte de Saint Hypocrite.

#165584 
16/01/2020 à 11:36 par Assimbonanga

Le gouvernement a créé une cellule militaire pour surveiller les opposants à l’agro-industrie. Il y aura un avant et un après Demeter. Le 13 décembre, le ministre de l’Intérieur de la République française Christophe Castaner s’est rendu dans le Finistère en compagnie de la présidente de la FNSEA Christiane Lambert dans le cadre d’une convention signée entre son ministère et ce syndicat agricole. Cette première anomalie démocratique — depuis quand la police républicaine est-elle aux ordres d’une structure privée ? — n’est pas la dernière, de loin.

En effet, ce voyage avait pour but principal de lancer une cellule de la gendarmerie nationale appelée Demeter, la déesse grecque des moissons. Et marque reconnue, depuis des lustres, de l’agriculture sans pesticides. Quel en est le but affiché ? La lutte contre « l’agribashing ». Ce terme est une invention des communicants de la FNSEA, qui prétend sans en apporter la moindre preuve qu’on assisterait en France à une entreprise concertée de dénigrement du monde agricole. Elle permet à ce syndicat de maintenir ce qu’elle fait depuis des dizaines d’années : une pression lobbyiste pour obtenir en retour des avantages économiques. Le ministre, confronté avec son gouvernement à une situation politique difficile, a donc décidé de jouer ce rôle dangereux, affirmant par exemple : « Depuis quelques années, un phénomène grandit, inacceptable. De plus en plus, nos agriculteurs sont visés par des intimidations, des dégradations, des insultes. »
Suite

#165588 
16/01/2020 à 15:46 par Roger

Savez-vous qu’un commissaire de Police a été mutilé par un pétard au cours d’une manifestation au Havre ?
Il a eu un doigt arraché ! https://francais.rt.com/france/70289-rassemblement-anti-retraites-havr...
Pour Castaner et LAREM c’est une violence insupportable.
Les dizaines d’yeux perdus et de mains arrachées des GJ c’est du "maintien de l’ordre" !
Ça nous donne le sens de la justice et de l’indignation de la Macronie !

#165597 
16/01/2020 à 15:49 par Roger

J’oubliais un film à tourner : "Le doigt d’honneur de la Police"...

#165598 
16/01/2020 à 18:39 par Louis St O

@J.J.
Maintenant il ne faut pas hésiter, pour les affiches des LREM qui essaient de nous tromper en « oubliant » d’indiquer pour qui ils roulent.
De marquer avec un gros feutre « LREM » ou « tu as oublier d’indiquer ton parti LREM » sur l’affiche pour montrer à ceux qui l’ignorent qui ils sont et qu’ils n’ont même pas le courage de leurs opinions.

#165604 
16/01/2020 à 20:36 par irae

Et ca lui fait quoi au commissaire havrais de subir le sort d’un gilet jaune ? Il va les rejoindre ?

#165608 
17/01/2020 à 11:55 par Assimbonanga

Suite au malheureux accident du policier qui s’est fait arracher un doigt en ramassant un pétard, un secrétaire d’Unité SGP Police FO a eu pour tout commentaire : « J’ai envie de dire, c’est bien fait pour sa gueule ».
Euh non, pardon. C’était après l’acte « gilet jaune » du 11 février où un manifestant avait eu une main arrachée...
@Roger, merci pour le lien.

#165621 
17/01/2020 à 14:38 par Serge F.

@Roger
Sans vouloir minimiser la gravité du fait au sujet de ce qui est arrivé à ce commissaire de Police au Havre, j’aimerais savoir ce que dirait cette fois-ci à ce sujet Yves Lefebvre, secrétaire général Unité SGP Police FO :

https://twitter.com/LorentzMathias/status/1217729896572751872

Autre chose, la grenade OF F1, qui a tué Rémi Fraisse, a été interdite d’utilisation par un décret publié le 10 mai 2017. La GLI F4 est donc la dernière grenade explosive utilisée encore aujourd’hui par les forces de l’ordre. C’est une grenade de ce genre qui a mutilé Sébastien Maillet. Il faut savoir que la France est le dernier pays en Europe à utiliser ce type de grenade. Au début du mois d’août 2018, le Service de l’achat, des équipements et de la logistique de la sécurité intérieure (Saelsi) a lancé un appel d’offres en vue de l’acquisition de grenades et de leurs lanceurs pour les besoins de la Gendarmerie et Police Nationales. Le cahier des charges du lot n°5, relatif à l’achat de grenades assourdissantes lacrymogènes de calibre 56 mm, précisait que « la composition pyrotechnique ne doit pas contenir d’explosif brisant ». Il paraît donc évident qu’aucune grenade GLI F4 n’a pu être commandée. La société Alsetex, qui a remporté l’appel d’offre pour ce lot n°5, a signé le contrat en février 2018. On peut par conséquent supposer que les nouvelles grenades ont été livrées. La GFI F4 a en effet été remplacée par la GM2L, déjà en dotation, et a même été utilisée à Notre-Dame-des-Landes :

https://lessor.org/a-la-une/la-gli-f4-une-grenade-sur-la-voie-de-garage/

Comme aucun décret n’interdit l’utlisation de la GLI F4, contrairement à la OF F1, on a continué d’utiliser les anciens grenades qui restaient en stock. Selon la revue L’Essor, 1000 grenades GLI F4 restaient en stock en avril 2018, de quoi blesser gravement plusieurs manifestants (après ceux de Bure et de NDDL) :

https://lessor.org/operationnel/11-000-grenades-utilisees-par-les-gendarmes-a-notre-dame-des-landes/

Il me semble que la sagesse aurait dû amener Castaner à exiger la détruction des dernières grenades GLI F4 restant en stock plutôt que d’attendre l’épuisement du stock.

#165627 
17/01/2020 à 16:11 par J.J.

@ Louis St O
Merci du conseil, à publier largement. Ça commence à se faire.
Le maire d’Angoulême, dont, en gros on n’a pas trop à se plaindre de la gestion (avis subjectif !) a quitté il y a quelques mois les LR (ex UDF). Il essaie de recruter de façon plus ou moins furtive et quelque peu cauteleuse, pour son comité de soutien, mais a eu droit ces derniers jours à une manif dénonçant son rapprochement macro-compatible.
Pour sa défense il a déclaré qu’il avait reçu, semble-t-il, à l’insu de son plein gré, l’adoubement de la Réaction En Marche. Il n’a pas vraiment convaincu tout le monde.
Ils sont mignons et honnêtes....

#165629 
17/01/2020 à 17:16 par babelouest

@ Serge F. et Roger
Au cours de notre temps d’armée, les grenades OF étaient utilisées (avec précaution) au cours des manœuvres dans les camps militaires, et sur des parcours "étudiés pour" : je peux dire que ce genre de petites choses qui tenaient dans la main faisaient des dégâts. Je n’ai pas eu l’occasion de me servir de grenades DF, celles en fonte qui se désagrègent en milliers de petits fragments, et dont l’apparence était identique aux OF si ce n’est la couleur du corps de grenade. Le bouchon allumeur (au fulminate de mercure probablement) était exactement le même. Fait de plomb et d’acier, il valait mieux ne pas le recevoir !

Mais la plupart des (jeunes) députés de la majorité d’aujourd’hui n’ont jamais connu ces armes de guerre authentiques, donc ils ne savent pas.

#165632 
17/01/2020 à 20:31 par irae

Je remets ici le témoignage de la fille Monsieur Cedric Chouviat (respect total à lui et aux siens) mort pour une plaque minéralogique sale ou sur l’article précédent suffira ?

#165640 
17/01/2020 à 20:34 par pierreauguste

Ce soir j ’ai voulu aller voir dans la poubelle.Je trouvais que ça sentait un peu plus mauvais que d’habitude.Pas plus..J’ai appuyé sur le bouton de la télécommande et j’ai très vite été pris à la gorge.Vous allez me comprendre:D’ignobles, et je pèse mes mots,prolétaires je suppose ,s’en étaient aller chanter des chansons dans le salon,portes ouvertes,des syndicats "réformiss’. La scène était parfaitement horrible,et là je repése .Par bonheur,des" journaliss "et un prof plein de diplômes,ce sont,comme moi,montrés scandalisés par tant de violence !!!! Chanter.. Honte sur eux......Tu es mon Berger oh seigneur...
Je pense que ces gens là ont peur,non pas du ridicule,car ils prendraient les couleurs écrevisses du homard de l’autre,mais en imaginant, qu’au lieu d’aller skier à Val d’Isère pour les vacances avec les enfants ou encore surfer à Miami(Maiami) ils pourraient perdre quelques précieuses minutes de leur vie d’ectoplasmes pour aller prendre l’avion.Déjà qu ’ils ne peuvent plus acheter tranquillement tous les objets nécessaires à leur vie quotidienne dans les boutiques bon genre(machine à lécher les culs,livres :" de la soumission",bol à "dégueuler" le matin quand ils se voient dans leur miroir,anti -dépresseur lorsqu’ils rêvent de l’endroit ou je pense que va finir leur tête bientôt)..Moi aussi je rêve et j’espère qu’il va se rea.....
J’ai refermé la poubelle....

#165641 
18/01/2020 à 05:49 par irae

Les bourgeois privilégiés confits d’égoisme et soucieux de leurs seuls plaisirs, osent tout même le ridicule achevé et c’est même à ça qu’on les reconnaît.https://youtu.be/bhWlvPspvc0

Nouvelle aristocratie cette classe à l’état de putréfaction avancé, prend le train pour venir de province se livrer à la contemplation culturelle. Preuve qu’ils ont les moyens et qu’à des années lumière des gueux des ronds points ou qui ne sont rien dans les gares que des petits bébés meurent dans nos rues ou que les travailleurs soient promis à une survie d’esclaves peu leur chaut du moment qu’il reste du caviar dans le frigo très chère.
Des têtes sont tombées naguère pour des comportements pareils.

#165648 
18/01/2020 à 08:15 par irae

Premier de cordée à mille lieues des tracas du bas peuple en lutte pour son droit à vivre dignement le monarc ne se refuse jamais un petit plaisir coûteux (pour nos impôts, faut bien sécuriser tout ça) et haut de gamme.
On le vit festoyant sur les pentes enneigées pendant que Paris frisait l’insurrection fin 2018 il renouvelle le doigt d’honneur aux gueux en lutte qui ont perdu un mois de salaire en se rendant au théatre.
On voit à quel point il est soucieux du sort de ses sujets.
Du coup il semble que les actions coup de poing s"avérent plus efficaces tant en termes de perturbation que d’exposition mediatique qu’une classique manif.
Une pensée émue pour le pleurnicheur qui mène le troupeau de moutons de ses syndiqués vers la régression sociale. Ne répugnant pas à la vérité alternative il compte porter plainte contre les vilains qui ont envahit son siège avec violence. C’est curieux sur youtube ont voit des chants joyeux. Bizarre comme une attaque de la Salpétière.

#165649 
RSS RSS Commentaires
   
Communication aux lecteurs
JULIAN ASSANGE : Le documentaire "Hacking Justice" à Paris

Le 17 novembre à 20h
au cinéma Espace St Michel
7 Pl St Michel, Paris 75005

Les Amis du Monde Diplo & Les Mutins de Pangée organisent une projection du film "Hacking Justice Julian Assange" de Clara Lopez Rubio et Juan Pancorbo suivie d’un débat avec la réalisatrice.

« Marine Le Pen amène le pire » (*)
Maxime VIVAS, Frédéric VIVAS
(*) Anagramme imparfaite cueillie sur Internet. Ce livre (publié par les éditions Golias) est une compilation de documents révélateurs de l’analogie entre le FN d’hier et celui d’aujourd’hui. Y sont démontrées la difficulté pour Marine Le Pen, malgré les habiletés tribuniciennes, à se dépouiller des oripeaux paternels les plus exécrables, la distorsion entre le discours du FN ripoliné et son programme, entre son programme et ses objectifs. Sont mis en relief le fiasco du FN dans les villes qu’il a (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« A toute époque, les idées de la classe dominante sont les idées dominantes : autrement dit, la classe qui est la puissance matérielle dominante de la société est en même temps la puissance spirituelle dominante. La classe qui dispose des moyens de la production matérielle dispose en même temps, de ce fait, des moyens de la production intellectuelle, si bien qu’en général, elle exerce son pouvoir sur les idées de ceux à qui ces moyens font défaut. Les pensées dominantes ne sont rien d’autre que l’expression en idées des conditions matérielles dominantes, ce sont ces conditions conçues comme idées, donc l’expression des rapports sociaux qui font justement d’une seule classe la classe dominante, donc les idées de sa suprématie. »

Karl Marx

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.