Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


C’est la rentrée ! Que brillent les lumières de la morale, de la science et de la raison.

« Si aujourd’hui, il y a sur le sol de la République des milliers d’écoles où des millions d’enfants sont élevés dans les lumières de la morale naturelle, de la science et de la raison, si au sommet de l’organisation de l’enseignement il y a des universités qui ne sont soumises à la discipline et à la contrainte d’aucune formule de dogme, d’aucune formule de tyrannie, mais qui développent, en pleine liberté, l’action de la pensée et de la science, c’est à l’esprit de la Révolution que ces œuvres appartiennent, c’est de cet esprit qu’elles relèvent et la Révolution, là, n’a pas fait faillite ». Ainsi parlait Jean Jaurès, pour qui « laïcité et démocratie sont indivisibles ».

Quant à Marcel Pagnol, il avait appris de son père le respect des instituteurs, ces « hussards de la République » qui exerçaient leur apostolat laïque dans tous les villages de France « pour y lutter contre l’ignorance, glorifier la République, et garder le chapeau sur la tête au passage des processions ».

Qui pouvait imaginer que, plus d’un siècle après la séparation de l’Eglise et de l’Etat, nombre de Français diraient encore « l’école libre » pour désigner les établissements scolaires catholiques ? Pouah !

Théophraste R. Ancien élève de « l’école du diable ».

Pour en savoir (vraiment) plus :
https://www.legrandsoir.info/vous-avez-dit-laicite-partie-i-3-debats-e...
https://www.legrandsoir.info/vous-avez-dit-laicite-partie-ii-iii-essai...
https://www.legrandsoir.info/vous-avez-dit-laicite-partie-iii-iii-cons...

URL de cette brève 6297
https://www.legrandsoir.info/c-est-la-rentree-que-brillent-les-lumieres-de-la-morale-de-la-science-et-de-la-raison.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
02/09/2019 à 09:31 par J.J.

Ecole libre ? A qui veut-on faire croire qu’elle est libre leur école, alors que l’on y ressasse, et que l’on s’ingénie à faire entrer de force dans les têtes, des dogmes soit disant indiscutables ? Car si l’on en discutait, on prendrait vite conscience de leur inanité.

D’aucuns emploient le terme tout aussi farfelu d’école privée. A part de bon sens, elle n’est pas privée de grand chose : dernier accroc au principe de laïcité, l’extension aux enfants de trois ans de l’obligation scolaire, dont le but non avoué est de pouvoir financer avec l’argent de nos impôts les écoles maternelles confessionnelles.
C’est l’Ecole de la République qui est privée de moyens.

J.J., Ancien élève d’un établissement confessionnel (le seigneur soit loué j’y suis resté peu de temps...)ayant intégré avec plaisir et soulagement un établissement public, et donc laïc.

#161929 
02/09/2019 à 11:40 par Ellilou

"École libre" ????!!!! M’a toujours fait bien marrer cet adjectif que ces messieurs dames mettent en avant, tel l’étendard sacré qu’on ne doit pas toucher. Mais c’est somme toute logique vu que leur mot préféré c’est "liberté" mais pas celle du citoyen éclairé et debout, celle du sacro-saint entrepreneur : libre entreprise, marché libre et non-faussé, liberté de commerce, libre circulation des biens (et éventuellement des personnes... mais pas toutes), etc...
Je me souviens que pendant la dernière campagne présidentielle le candidat macron lors de son passage dans une pitoyable émission avait expliqué la différence entre la "gauche" et la droite" ainsi : https://www.youtube.com/watch?v=54rzz74ikLI... :-(

#161935 
02/09/2019 à 20:24 par AF30

Sur ce sujet un livre édifiant : https://livre.fnac.com/a1043441/Jacques-Ozouf-Nous-les-maitres-d-ecole...
On y découvre à travers la correspondance des premiers instituteurs les difficultés qu’ils rencontraient dans ces nombreux villages où ils entraient en concurrence avec l’école confessionnelle.
Leur résistance modeste dans un milieu souvent hostile reste admirable d’autant qu’ils étaient souvent isolés.
Sans compter ces interventions qui leur demandaient de modifier des parties de leur enseignement comme celle-ci :
" le nouveau curé du village est venu à la mairie m’entretenir du changement d’un livre d’histoire où il était dit que Jeanne d.Arc avait " cru " entendre des voix. ........ Il m’a demandé de changer ce livre. Je lui ai répondu qu’il m’était impossible de satisfaire sa demande. " Et bien ce sera la guerre entre l’église et l’école " m’a- t-il dit. Et ce fut la guerre."
Ceci pour dire que l’oubli est parfois une trahison

#161945 
03/09/2019 à 04:24 par calame julia

Les écoles confessionnelles sont sous contrat avec l’Etat car sans cela elles ne pourraient présenter leurs
élèves aux examens de l’Ecole-Instruction-Publique...
L’Ecole Publique étant obligatoire jusqu’à l’âge de seize ans : tous les enfants vivant sur le territoire doivent
avoir la même instruction pour comprendre et assimiler les bases de l’organisation sociale où ils vivent.

#161951 
03/09/2019 à 10:00 par babelouest

@ Calame
Il est d’ailleurs inconcevable que puissent exister autre chose que des écoles publiques. Ce postulat a une contrepartie : l’enseignement prodigué se DOIT d’être irréprochable dans son contenu même si, bien entendu, ce n’est pas à des enfants de cinq ans qu’on pourra expliquer les subtilités de la lutte des classes.

A ce propos, j’ai encore une belle nostalgie de ce professeur que j’ai eu la chance d’avoir en fac EN 1968 !....

https://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1967_num_22_3_421563_t1_0701_0000_2
https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Willard

#161957 
03/09/2019 à 20:57 par helene

A Calame Julià,
Bonsoir l’école publique n’est pas obligatoire jusqu’à 16 ans, c’est l’instruction qui l’est.

#161991 
RSS RSS Commentaires
   
DE QUOI SARKOZY EST-IL LE NOM ?
Alain BADIOU
« Entre nous, ce n’est pas parce qu’un président est élu que, pour des gens d’expérience comme nous, il se passe quelque chose. » C’est dans ces termes - souverains - qu’Alain Badiou commente, auprès de son auditoire de l’École normale supérieure, les résultats d’une élection qui désorientent passablement celui-ci, s’ils ne le découragent pas. Autrement dit, une élection même présidentielle n’est plus en mesure de faire que quelque chose se passe - de constituer un événement (tout au plus une « circonstance », (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je crois vraiment que là où il y a le choix entre la couardise et la violence, je conseillerais la violence.

MAHATMA GANDHI


CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.