RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz

Dormez en paix, braves gens (mais loin des rails et des barrages).

Les aiguillages de Brétigny sont restés non conformes pendant un an après le déraillement qui a fait 7 morts en juillet 2013. Il a fallu des écoutes téléphoniques réalisées dans le cadre de l’instruction judiciaire pour qu’on l’apprenne.

Information qui n’a rien à voir : le gouvernement socialiste (je plaisante) privatise une cinquantaine de barrages hydroélectriques.

Moralité  : indien être sage. Lui monter sur colline non inondable sans prendre cheval d’acier.

Théophraste R. (confusionniste catastrophiste).

URL de cette brève 4984
https://www.legrandsoir.info/dormez-en-paix-braves-gens-mais-loin-des-rails-et-des-barrages.html
Print Friendly and PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
26/02/2016 à 06:24 par calame julia

Cette affaire de Brétigny sentait le soufre ! Il me revient que le Président et son premier ministre s’y étaient
déplacés... avoir trouvé cela louche...

#122538 
26/02/2016 à 09:43 par morvandiaux

"Mieux vaut le Président de la SNCF en liberté, que 9 de chez Goodyear menacé de peines de prison"
http://blog.cgt-goodyear-nord.com/

#122543 
26/02/2016 à 21:58 par Placide

Sur la privatisation des barrages : un dossier spécial à lire pour agir
http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/energie-lu...

#122573 
RSS RSS Commentaires
   
George Corm. Le nouveau gouvernement du monde. Idéologies, structures, contre-pouvoirs.
Bernard GENSANE
La démarche de Georges Corm ne laisse pas d’étonner. Son analyse des structures et des superstructures qui, ces dernières décennies, ont sous-tendu le capitalisme financier tout en étant produites ou profondément modifiées par lui, est très fouillée et radicale. Mais il s’inscrit dans une perspective pragmatique, non socialiste et certainement pas marxiste. Pour lui, le capitalisme est, par essence, performant, mais il ne procède plus du tout à une répartition équitable des profits. Cet ouvrage est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

On dit d’un fleuve emportant tout qu’il est violent, mais on ne dit jamais rien de la violence des rives qui l’enserrent.

Bertolt Brecht

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.