RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


#Unity4J : Christine Assange lance un appel d’urgence

(traduit à partir de la transcription d'un document sonore) Ceci n'est pas un exercice. C'est une urgence. La vie de mon fils, le journaliste Julian Assange, est en danger imminent et grave. Je vous remercie tous d'entendre l'appel d'une mère qui vous demande de l'aider à le sauver. Bien que Julian soit un journaliste primé à maintes reprises, très aimé et respecté pour avoir courageusement dénoncé, dans l'intérêt du public, des crimes graves et la corruption à haut niveau, il est actuellement seul, malade, souffrant et réduit au silence et à l'isolement, coupé de tout contact et torturé au cœur de Londres. La prison moderne des prisonniers politiques n'est plus la Tour de Londres mais l'Ambassade de l'Equateur. Voici les faits : Julian est détenu depuis près de huit ans sans inculpation. Vous avez bien lu : sans inculpation. Au cours des six dernières années, le gouvernement britannique a refusé ses demandes d'accès aux soins de santé de base : air frais, exercice, soleil pour la vitamine D et (...) Lire la suite »
13 

Etats-Unis : La "Résistance" démocrate se démène pour justifier son soutien aux poursuites contre Assange par Trump (GreanVille Post)

Caitlin Johnstone
[note du traducteur : la « Résistance » est le nom de guerre que des Démocrates US se sont donnés pour marquer leur « opposition » à Trump] Depuis que les soupçons ont été confirmés que l'administration Trump travaille effectivement à poursuivre et emprisonner le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, pour avoir publié des documents authentiques, la soi-disant "Résistance" se démène pour expliquer exactement pourquoi elle soutient avec autant d'enthousiasme cette opération. Et quand je dis « se démène », je suis très, très généreuse. Quand on a appris qu'une erreur de copier-coller d'un document judiciaire avait par inadvertance révélé le fait que l'administration Trump poursuivait un programme qui, de l'avis de divers [expertshttps://theintercept.com/2018/11/16/as-the-obama-doj-concluded-...] politiques, aurait des effets dévastateurs sur la liberté de la presse, le supporter de #Resistance et membre d'un think tank de Washington, Neera Tanden, a répondu par un tweet, "Never mess with karma" [Ne jouez (...) Lire la suite »

Les moutons finissent par voir rouge quand il n’ont plus de Berger jaune pour les enfumer

Georges GASTAUD

Mobilisation des « gilets jaunes », 17 novembre 2018 : Les leçons populaires de l’action des gilets jaunes

Dénigrés par les directions confédérales CFDT, FO, FSU, UNSA, et hélas aussi par les directions nationales de la CGT et de la FSU, les « gilets jaunes » n’y sont pas allés par quatre chemins : # Ils n’ont pas appelé au « dialogue social » bidon avec Macron pour savoir comment « accompagner syndicalement » la casse sociale et désamorcer les luttes, comme n’a cessé de le faire M. Berger et ses suiveurs # Ils n’ont pas déclaré partout que « Macron est légitime », comme l’ont fait la plupart des dirigeants confédéraux, sans oublier ceux du PCF et de la fausse gauche, ils ont carrément cerné l’Elysée, repris en chœur le refrain insurrectionnel de la Marseillaise et crié sans complexe « Macron démission ! » # Et leur détermination de masse a placé sur la défensive ce gouvernement thatchérien de brutes patronales qui, d’ordinaire, provoque le monde du travail, dénigre le peuple français, gave les super-riches de cadeaux fiscaux, rampe devant l’UE de Merkel et multiplie les mauvais coups contre la France populaire : casse (...) Lire la suite »
11 
nouvelles d’un projet appuyé par Le Grand Soir...

Terra TV, révolution dans la télévision

Thierry DERONNE
Les délégués de la Marche Paysanne Admirable arrivent dans l’état de Falcón, le 11 novembre 2018. Au centre, Arbonio Ortega (poing levé, lunettes et chemise blanche). Le portrait rappelle la lutte du ¨général des hommes et des terres libres », Ezequiel Zamora (1817-1860). A gauche, en chemise bleue et chapeau, le dessinateur paysan Bracamontes qui croque au jour le jour les épisodes de la marche… (photo ci-dessous). Sourire sage et espiègle d’Arbonio Ortega. ¨Terra Tv est notre moyen de communication¨ nous dit, dans sa barbe et sa voix rauque, ce pédagogue et organisateur têtu des luttes paysannes. Il l’avait promis : « La marche doit continuer. Quelque chose s’est produit qui va au-delà du terrain de chacun, de la lutte de chacun, quelque chose que nous ne pouvions imaginer quand nous avons commencé à marcher« . L’appui logistique promis par le gouverneur local tarde ? Qu’importe ! L’infatigable marche paysanne décide de parcourir ¨a pata¨ l’état de Falcón, selon l’expression devenue son credo (...) Lire la suite »

#Unity4j - J’ai appelé l’ambassade de l’Équateur et voici ce qui s’est passé

Hope K
Je ne me suis intéressée à WikiLeaks que tardivement. Je me souviens d'avoir lu des articles sur Chelsea Manning et Julian Assange, et j'ai pensé bonne chance à eux. Mais c'était loin, et j'étais occupée avec des problèmes locaux. J'ai défendu les "Trois de Memphis Ouest" pendant dix-huit ans. Voyez-vous, je viens de l'Arkansas. Mais il arrive parfois que le local rencontre le national. Chez moi, le local rencontre le national et le global sous la forme des Clinton. J'ai passé la majeure partie de ma vie sous leur règne. Quand j'ai appris qu'Hillary Clinton se présentait de nouveau à la présidence, j'ai été scandalisée. J'ai mis toute mon énergie dans la campagne de Sanders. Je pensais qu'on avait une bonne chance. Peut-être que les gens étaient prêts à se lever et à exiger la normalité et la compassion. Puis j'ai vu tout le mouvement Bernie se faire dévorer par Hillary. La fraude électorale, la suppression des électeurs, la collusion avec les médias et les hordes de trolls sur les médias sociaux (...) Lire la suite »

La « guerre contre la terreur », alibi d’un crime de masse

Bruno GUIGUE
Avec cette arrogance perceptible à l’œil nu chez ceux qui se croient sortis de la cuisse de Jupiter, les dirigeants occidentaux aiment se prévaloir des valeurs morales universelles - ou supposées telles - pour donner des leçons à toute la planète. Ils distribuent les bons et les mauvais points, les châtiments et les récompenses, comme s’ils étaient à la place du dieu Minos qui, dans un mythe cher à Platon, soupèse les âmes des défunts avant de les expédier dans le Tartare. Mais sauf preuve du contraire, ces juges infaillibles du bien et du mal, censeurs autoproclamés du reste de l’humanité, sont loin d’être des divinités antiques. Nous avons pu mesurer, au contraire, à quel point ces représentants d’un impérialisme cynique sont « humains, trop humains », et l’expérience nous a montré qu’ils appliquaient surtout le principe : « Faites toujours ce que je dis, mais ne faites jamais ce que je fais ». Une étude récemment publiée par l’Institut Watson (Brown University, USA) a révélé que les Etats-Unis avaient dépensé (...) Lire la suite »

ONU / Le discours de l’Arabie saoudite sur les droits de l’homme en Syrie est une blague…

Bachar al-Jaafari
Ce 16 Novembre, le projet de résolution A/C.3/73/L.50 [1] portant sur la situation des droits de l’homme en Syrie a été adopté par 106 voix pour, 16 voix contre et 58 abstentions [2]. Il a été présenté devant la Troisième Commission de l’Assemblée générale de l’ONU par l’Arabie saoudite, son principal co-auteur. À notre humble avis, là, il ne s’agit plus d’une blague, mais d’une tentative évidente de blanchiment de la réputation du gouvernement saoudien, suite au scandale de l’Affaire Khachouggi, en noircissant celle du gouvernement syrien. Ce qui prouve que l’Arabie saoudite reste une pièce maîtresse dans le jeu des États ennemis de la Syrie, pour remporter par la politique ce qu’ils n’ont pu obtenir par la guerre. En effet, l’insistance permanente sur la « mise en place d’une autorité de transition inclusive dotée des pleins pouvoirs exécutifs » ne signifie rien d’autre. Pour mémoire, voici l’intervention du délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unies [NdT]. * * * Monsieur le Président, Le (...) Lire la suite »

Ouvrez le ban : congrès de criminels sous l’Arc de triomphe.

Jacques-Marie BOURGET
« Certes, en fin de carrière avec son club, Paris est Germain. Pétain a marqué bien trop de buts contre son camp. Mais, pour la partie jouée à Verdun, quel as ! ». C’est ce que j’ai compris du commentaire présidentiel, livré lors de l’interminable procession de Macron sur le front national. Après de telles louanges honteuses, il a bien fallu contrer, se battre, colmater les brèches de l’histoire, comme les sacs de sables écartent la crue. Ça prend du temps, ça éloigne l’attention et c’est fatigant. Résultat, aujourd’hui le souvenir du Maréchal me voit las. Et pourtant, pendant ces commémorations nous en avons vu défiler des monstres. Qui ont été léchés, embrassés, caressés, félicités comme des vainqueurs du Tour de France. La priorité allant au scandale né de la réhabilitation d’un total salaud, l’urgence nous a laissé échapper de beaux spécimens de criminels, « contre l’humanité » ou « de guerre ». Comme on veut, c’est à la carte. Celle du monde. L’Arc était donc le triomphe du travail de bourreau. Et un soldat (...) Lire la suite »

Dans la peau de Julian Assange [extraits] - (Contraspin)

Suzie DAWSON
Note du traducteur : voici une traduction d'extraits d'un très long article de Suzie Dawson, présidente du Parti Internet (Nouvelle-Zélande). Suzie a été très impliquée dans la solidarité avec Wikileaks et les lanceurs d'alerte en général, et très engagée dans son pays dans le combat contre les accords de libre échange – ce qui lui a valu des menaces de mort. Elle se trouve actuellement à Moscou où elle a demandé l'asile temporaire. En mai 2018, elle est tombée gravement malade. Sur le choix des extraits : l'auteure aborde de nombreuses questions en détail et cite beaucoup de noms que peu de gens en France connaissent (si vous pensiez que l'aventure Wikileaks se résume à Julian Assange, vous avez été mal informés). Elle se livre aussi à des règlements de comptes difficiles à suivre pour les non initiés. Toutes ces parties ont été expurgées. Pour les anglophones et initiés, l'article original mérite une lecture attentive. Dernière chose : si notre instinct est bon, la mobilisation de LGS pour Assange verra (...) Lire la suite »

Maudites soient les guerres, leurs auteurs et leurs profiteurs

PERSONNE
« Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant », D’une jeunesse sacrifiée, et qui part, et qui meurt, « Et qui n’est chaque fois ni tout à fait la même », Ni tout à fait une autre, et qui meurt, et me surprend. Par delà l’espace, par delà le temps, ce sont toujours les mêmes sons, le même fracas. Ce sont toujours les mêmes odeurs de poudre et de sang mêlés. « Le grand ciel pâle se peuple de coups de tonnerre : chaque explosion montre à la fois, tombant d’un éclair roux, une colonne de feu dans le reste de nuit et une colonne de nuée dans ce qu’il y a déjà de jour. Là-haut, très haut, un vol d’oiseaux terribles, à l’haleine puissante et saccadée, qu’on entend sans les voir, monte en cercle pour voir la terre. La terre ! Le désert commence à apparaître immense et plein d’eau, sous la longue désolation de l’aube. » (Barbusse, 1) Quand les bombes traversent l’espace et que les explosifs déchirent le temps, quand la nourriture, les médicaments font défaut et que les maladies du passé resurgissent, quand les morts se (...) Lire la suite »

La courte guerre avec Gaza a mis en lumière la faiblesse d’Israël

Moon of Alabama
La semaine dernière, un cessez-le-feu avait été conclu entre les factions palestiniennes à Gaza et Israël : L'objectif de ce changement, dans le cadre d'un plan négocié par l'Égypte et financé par le Qatar, est de fournir à Gaza l'aide dont il a tant besoin, de rétablir le calme du côté israélien de la frontière et d'éviter une nouvelle guerre. Dimanche soir, les forces spéciales israéliennes ont rompu le cessez-le-feu et sont entrées dans la bande de Gaza en portant des déguisements. De telles incursions se produisent assez souvent, mais ne sont généralement pas rapportées par les médias. Les envahisseurs portaient des vêtements civils et certains étaient déguisés en femmes. Ils sont arrivés en voitures chez un commandant local de Qassam, mais des gardes méfiants les ont arrêtés. Il s'en est suivi une fusillade au cours de laquelle 7 Palestiniens et 1 officier israélien ont été tués. Le but du raid israélien n'est pas clair. Une voiture laissée sur place contenait ce qui semblait être du matériel de (...) Lire la suite »

Un haut diplomate russe le confirme : « La Russie se prépare à la guerre ». Y a-t-il quelqu’un à l’écoute ?

The Saker
[Cette analyse a été écrite pour la Unz Review] Andrei Belousov, directeur adjoint du Département du contrôle des armes et de la non-prolifération du ministère russe des Affaires étrangères, a fait récemment une importante déclaration que je citerai intégralement, avant d'en apporter une traduction. Texte original en russe : “Тут недавно на заседании Соединенные Штаты заявили, что Россия готовится к войне. Да, Россия готовится к войне, я это подтверждаю. Да, мы готовимся защищать нашу родину, нашу территориальную целостность, наши принципы, наших людей. Мы готовимся к такой войне. Но у нас есть серьезные отличия от Соединенных Штатов Америки. И в лингвистическом плане это отличие заключается всего в одном слове, что в русском языке, что в английском языке : Российская Федерация готовится к войне, а Соединенные Штаты Америки готовят войну” Traduction : « Récemment au cours d'une réunion, les États-Unis ont déclaré que la Russie se préparait à la guerre. Oui, la Russie se prépare à la guerre, je peux le confirmer. Oui, nous nous préparons à défendre notre patrie, notre (...) Lire la suite »

La crucifixion de Julian Assange - Ce qui arrive à Assange devrait terrifier la presse (Truth Dig)

Chris HEDGES

Le silence sur le traitement d’Assange n’est pas seulement une trahison à son égard, mais une trahison de la liberté de la presse elle-même. Nous paierons cher cette complicité.

L'asile de Julian Assange à l'ambassade d'Equateur à Londres s'est transformé en une petite boutique des horreurs. Au cours des sept derniers mois, il a été largement coupé de toute communication avec le monde extérieur. Sa nationalité équatorienne, qui lui a été accordée en tant que demandeur d'asile, est en cours de révocation. Sa santé s'est détériorée. On lui refuse l'accès à soins médicaux appropriés [ie à l'extérieur de l'ambassade - NdT]. Ses efforts pour obtenir réparation ont été paralysés par les « règles du bâillon » [« gag rules » - Une règle de bâillon est une règle qui limite ou interdit la discussion, la considération ou la discussion d'un sujet particulier par les membres d'un organe législatif ou exécutif. - NdT], y compris les ordres équatoriens lui interdisant de rendre publiques ses conditions de vie à l'intérieur de l'ambassade dans sa lutte contre la révocation de sa citoyenneté équatorienne. Le Premier ministre australien Scott Morrison a refusé d'intercéder en faveur d'Assange, un citoyen (...) Lire la suite »

Les Etats-Unis enjoignent à l’Iran de "se comporter comme un pays normal". C’est quoi un pays normal ? (RT)

Danielle Ryan
Après avoir réimposé cette semaine des sanctions dévastatrices à l'Iran, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo lui a enjoint de 'se comporter comme un pays normal', ajoutant que 'dans le cas contraire, l’Iran verrait son économie s’effondrer'. Mais, comment se comporte exactement un pays 'normal' ? Puisque le diktat vient de Washington, cela me semble normal de commencer par eux. Et donc les États-Unis sont-ils un pays 'normal' ? Qu'est-ce qui fait qu'un pays est 'normal' ou qu’il est 'anormal' ? La politique étrangère Si les Etats-Unis sont bien un pays ' normal ', on peut en déduire beaucoup de choses, y compris qu'une politique étrangère militariste et menaçante, régulièrement assortie de bombardements, d’invasions et du parrainage d'opérations de changement de régime dans le monde entier, est un comportement normal. Si c'est normal, Mike Pompeo suggère-t-il que l'Iran se mette à envahir ses voisins et à fomenter des coups d'État dans d’autres pays ? L'idéologie de l''exceptionnalisme (...) Lire la suite »

Ce sont les milliardaires, pas les électeurs, qui décident des élections (Truth Dig)

Sonali Kolhatkar
Les récentes élections de mi-mandat ont donné l'occasion aux riches élites de l'Amérique d’investir un peu de leur richesse insensée dans leurs causes et candidats préférés. Nous sommes pris dans un cercle vicieux, où les milliardaires accumulent des richesses grâce aux politiciens qu'ils ont achetés, ce qui leur donne encore plus de moyens pour faire pencher la politique américaine de leur côté. Une partie du problème est que le contrôle des milliardaires sur notre démocratie est en grande partie invisible. Comme l'a montré une étude récente du Guardian, les milliardaires qui sont sous le feu des projecteurs, comme Warren Buffett ou Bill Gates, sont l’exception non la règle. En fait, 'la plupart des plus grands milliardaires américains ont fait des dons substantiels –des centaines de milliers de dollars par an, sans compter les contributions ‘au noir’ - aux candidats et responsables républicains conservateurs qui soutiennent la réduction très impopulaire des prestations sociales, selon les auteurs du (...) Lire la suite »

Pétain, la vie d’un salaud, la persistance des ordures.

Jacques-Marie BOURGET

Pétain grand chef de guerre à Verdun : faux. Pétain complotant contre la République dès 1935 : vrai. Pétain complice des banques des financiers, des industriels pour que nous ayons Hitler plutôt sue le Front Populaire : vrai. C'est vrai que ça méritait un éloge.

J’aime beaucoup le Président Macron. Dans cette période où l’on doit chaque soir passer la balayette sous son lit afin de débusquer le terroriste qui doit s’y cacher, avec lui on rigole. Macron c’est, recyclé, le vieux slogan publicitaire d’un grand magasin : « A tout instant il se passe quelque chose aux Galeries Lafayette ». Cette fois le Président a décidé de nous distraire avec Pétain. C’est inattendu, ça fait vieux monde... Mais tant pis. Après avoir fait la guerre aux Russes – par son émanation de RT France – il était logique qu’il louât le Maréchal ; que revoilà. Pour être juste, car le temps est au certifié, à l’exact, au vérifié, à l’équitable, remarquons que ce malheureux Macron est mal entouré. Autour de lui s’ébat une nuée de jeunes gens qui ne l’aident guère. Paresseux ? Non. Mais le hasard fait que tous ces biens diplômés n’avaient qu’un seul livre d’histoire, et qu’ils ont fini de le colorier. Benalla aurait pu être un rempart en rendant, par l’écran de ses larges épaules, le discours pétainiste (...) Lire la suite »
46 
Communication aux lecteurs
17/11 Annonce de Christine Assange

17/11 : Christine Assange annonce via son compte twitter @AssangeMrs qu’elle n’est plus impliquée dans la campagne pour faire libérer son fils, et ne fera pas de commentaires. Elle précise qu’elle va bien et remercie tout le monde pour leur soutien.

Parlons (Inter) Net
La machine ne grince même pas et c’est en silence qu’elle broie

A lire et faire lire en remplaçant simplement « ouvriers » par « gilets jaunes ». Ça marche assez bien aussi.

« Oui, la violence, c’est une chose grossière, palpable, saisissable chez les ouvriers gilets jaunes : un geste de menace, il est vu, il est retenu. Une démarche d’intimidation est saisie, constatée, traînée devant les juges. Le propre de l’action ouvrière des gilets jaunes, dans ce conflit, lorsqu’elle s’exagère, lorsqu’elle s’exaspère, c’est de procéder, en effet, par la brutalité visible et saisissable des actes. » (Jean Jaurès, 1906, discours à la Chambre).

Je cite encore, mais en coupant (1) et triant pour que l’on voit bien (en faisant court) que rien n’a changé car, en face, les belles gens, les parfumés, les énarques, les macroniens n’ont « pas besoin, [eux], pour exercer une action violente, de gestes désordonnés et de paroles tumultueuses… Quelques hommes se rassemblent, à huit clos, dans la sécurité, dans l’intimité…et à quelques-uns, sans violence, sans gestes désordonnés, sans éclat de voix, comme des diplomates causant autour du tapis vert, ils décident… Ceux qui continueront la lutte seront exclus, seront chassés… Cela ne fait pas de bruit ; c’est le travail meurtrier de la machine qui, dans son engrenage, dans ses laminoirs, dans ses courroies, a pris l’homme palpitant et criant ; la machine ne grince même pas et c’est en silence qu’elle broie » … ».

Et quand ça ne suffit pas, les bien costumés et bien cravatés d’en-haut disposent de forces du désordre pour mater la rue et de juges pour rendre l’injustice.

Théophraste R. Partisan de perquisitions matinales aux domiciles français de Patrick Balkany et Carlos Ghosn (pour commencer).

Note (1). Discours complet (lu par un comédien) ici.

12 





 
Voir aussi
De 1945 à aujourd’hui 20-30 millions de tués par les USA (Il Manifesto)
Dans le résumé de son ultime document stratégique - 2018 National Defense Strategy of the United States of America (dont le texte intégral est classifié) - le Pentagone soutient que “après la Seconde guerre mondiale les États-Unis et leurs alliés ont (...)
Manlio DINUCCI
Le 24 novembre, Edouard Philippe nous appelle à poursuivre la lutte !
Sur la 2, le premier ministre s’est comporté comme Juppé en 95, droit dans ses bottes ! Il n’écoute rien ni personne comme Macron. 300 000 personnes manifestent, rien. Seul discours, on poursuit la politique d’austérité et rien ne nous arrêtera. Nous (...)
Jose ESPINOSA
"Nous récupérerons le Golan par la paix ou par la guerre"
Le 16 novembre 2018, la Quatrième Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté plusieurs projets de résolution sur l’UNRWA et les pratiques israéliennes en Territoire palestinien occupé et au Golan syrien occupé. Le projet de résolution (...)
Bachar al-Jaafari
La Fédération internationale des journalistes exige une explication aux violences israéliennes contre ses dirigeants
Les dirigeants de la FIJ ont été visés samedi 17 novembre par des tirs de grenades lacrymogènes lancées par des soldats israéliens en réponse à leur manifestation pacifique demandant la liberté de mouvement des journalistes palestiniens. Un membre du (...)
SNJ-CGT
Elections, démocratouille et gilets jaunes
1) Celui qui ne vote pas perd le droit de parler ensuite. 2 Celui qui a voté pour un candidat qui a été battu doit respecter « le verdict des urnes » et attendre le prochain scrutin. 3) Celui qui a voté pour le candidat élu n’a pas le droit de le (...)
Vincent MORET
Collapse : nuit noire ou grand soir
Il flotte dans l’air un parfum de fin du monde. Ça va chauffer pour l’humanité. Mais le prix Nobel d’économie de 2018 s’en fout. William Nordhaus prévoit une baisse de 10% de la richesse mondiale produite (PIB) pour 2100 dans l’hypothèse d’une (...)
Denis DUPRÉ
Lettre pour cesser ce commerce macabre de l’armement a l’Arabie saoudite et Israel.
C’est une hécatombe qui s’abat sur le Yémen ! Dans chaque instant de la journée au Yémen que le Bon Dieu fait ; un enfant innocent meurt à cause d’une sale guerre et d’un odieux embargo ; tout deux injustes et inhumains à la fois. Une guerre imposée par (...)
Benallal MOHAMED
La mort de Gavroche
Il rampait à plat ventre, galopait à quatre pattes, prenait son panier aux dents, se tordait, glissait, ondulait, serpentait, pour mieux récupérer les grenades encore fumantes. De la manifestation, dont il était encore assez près, on n’osait lui (...)
PERSONNE
Grèce : entre austérité, répression et trahison
Depuis le mois de juillet 2015 et la trahison d’Alexis Tsipras la Grèce va mal. Elle était déjà dans une situation catastrophique suite aux divers plans d’austérité des gouvernements successifs de droite ou sociaux-démocrates. Mais l’élection de Syriza (...)
RÉPUBLIQUE SOCIALE
La révolte de la France pavillonnaire attaquée dans son existence meme
Les politiques, sociologues, énarques ont fait l’impasse depuis des décennies sur l’existence et la réalité de la France pavillonnaire en niant sa spécificité, noyée dans le terme générique de banlieues peripheriques, résultat une population massive (...)
desobeissant
17 
Exclusif : l’iranien Zarif parle des sanctions étasuniennes, de l’assassinat de Khashoggi et d’un OTAN arabe (The New Arab)
L’Iran doit faire face à de nouvelles sanctions économiques. The New Arab a interviewé le ministre des affaires étrangères, Mohammet Javad Zarif, sur leurs conséquences. Depuis la fin de l’accord nucléaire avec les Etats-Unis, l’Iran fait à nouveau face (...)
Retrait des médecins cubains du Brésil : la réaction de Dilma Rousseff
* L’action précipitée et arrogante du président-élu contraint Cuba à retirer ses médecins du Brésil et peut priver des millions de personnes de soins de santé primaires. * La politique extérieure en matière de santé annoncée sur twitter menace de faire (...)
Info anodine pour les écrivains naïfs qui se croient libres d’écrire.
Vivendi, mastodonte qui possède en partie Universal Music Group, la maison de disques qui vient de censurer un rappeur irrespectueux envers Brigitte Macron (1) vient d’acheter pour 900 millions d’euros Editis, 2e groupe éditorial français. Editis ? (...)
Maxime VIVAS
17 novembre faut-il oui ou non participer ? L’appel à la résistance de Léon Landini, 17 novembre. Résistance
Lancé sur les réseaux sociaux, l’appel à des actions de blocage des routes le 17 novembre en réaction à la flambée des prix des carburants sous l’effet des hausses de taxes du régime Macron, fait chorus. Des centaines de milliers de personnes se sont (...)
Léon LANDINI
18 
L’heure approche de la contre-offensive populaire
Face à Macron-MEDEF, à la droite fascisante, aux diktats de l’UE et à l’OTAN belliciste, l’heure approche de la contre-offensive populaire Déclaration de Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF – 10 novembre 2018 A l’échelle internationale, il est (...)
Georges GASTAUD
Derniers commentaires
Le 24 novembre, Edouard Philippe nous appelle à poursuivre la lutte !
Les moutons finissent par voir rouge quand il n’ont plus de Berger jaune pour les enfumer
Les moutons finissent par voir rouge quand il n’ont plus de Berger jaune pour les enfumer
Les moutons finissent par voir rouge quand il n’ont plus de Berger jaune pour les enfumer
Le 24 novembre, Edouard Philippe nous appelle à poursuivre la lutte !
Dans la peau de Julian Assange [extraits] - (Contraspin)
La machine ne grince même pas et c’est en silence qu’elle broie
Les moutons finissent par voir rouge quand il n’ont plus de Berger jaune pour les enfumer
Les moutons finissent par voir rouge quand il n’ont plus de Berger jaune pour les enfumer
Le 24 novembre, Edouard Philippe nous appelle à poursuivre la lutte !
Elections, démocratouille et gilets jaunes
Le 24 novembre, Edouard Philippe nous appelle à poursuivre la lutte !
Les moutons finissent par voir rouge quand il n’ont plus de Berger jaune pour les enfumer
Elections, démocratouille et gilets jaunes
Le 24 novembre, Edouard Philippe nous appelle à poursuivre la lutte !
Les moutons finissent par voir rouge quand il n’ont plus de Berger jaune pour les enfumer
La machine ne grince même pas et c’est en silence qu’elle broie
Les moutons finissent par voir rouge quand il n’ont plus de Berger jaune pour les enfumer
Les moutons finissent par voir rouge quand il n’ont plus de Berger jaune pour les enfumer
La révolte de la France pavillonnaire attaquée dans son existence meme
RSS RSS Commentaires


le 20 novembre 2018
vous étiez 11600 à contempler le Grand Soir.

Pour les accros des réseaux sociaux

Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.