RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Une coalition de 24 organisations de défense de la liberté de la presse, des libertés civiles et des droits de l’homme demandent l’arrêt des poursuites à l’encontre d’Assange.

Ministère de la Justice des États-Unis950 Pennsylvania Avenue, NWWashington, DC 20530-0001 Le 15 octobre 2021 Monsieur le Procureur Général Merrick Garland : Nous, les organisations soussignées de défense de la liberté de la presse, des libertés civiles et des droits de l'homme internationaux, écrivons à nouveau pour partager notre profonde inquiétude concernant les procédures pénales et d'extradition en cours concernant Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, en vertu de l'Espionage Act et du Computer Fraud and Abuse Act. En février, les membres de cette coalition ont écrit au procureur général par intérim pour lui demander instamment d'abandonner les poursuites pénales à l'encontre de M. Assange. Nous renouvelons aujourd'hui cette demande avec une urgence encore plus grande, à la lumière d'un article récent de Yahoo News décrivant des discussions alarmantes au sein de la CIA et de l'administration Trump avant que l'acte d'accusation contre Assange ne soit déposé. L'article de Yahoo News ne (...) Lire la suite »

Equans : jeux de dupes, trompe-l’œil et renvois d’ascenseur au sommet

Bertrand PIERRE

Qui d’Eiffage, Bouygues ou Bain Capital remportera le gros lot ? C’est la question que tout le monde se pose dans le cadre de la vente d’Equans, la filiale multi-services d’Engie. D’autant que beaucoup craignent que le choix de l’Etat ne se fasse pas uniquement sur des critères objectifs, mais que des considération politiques et stratégiques viennent parasiter le processus de décision. Ça ne serait pas une première…

C’est le futur feuilleton politico-économique de l’hiver 2021 : la vente d’Equans, l’entreprise multi-services d’Engie. Née fin juin, cette entreprise qui regroupe 74.000 personnes, réalise près 12 milliards d'euros de chiffre d'affaires et est présente dans à peu près 17 pays (1), a été officiellement mise en vente moins de trois mois après sa création. Début septembre, sept acquéreurs potentiels (2) ont déposé leurs offres préliminaires. Parmi eux figuraient les trois groupes français Bouygues, Eiffage et Spie, les fonds d’investissement américains Bain Capital, Apollo et Carlyle, ainsi que le consortium constitué des fonds européen et français CVC et PAI Partners. Très vite, cette liste s’est réduite à cinq acheteurs potentiels (3), puis à quatre avec le retrait de Carlyle (4), et enfin à trois après que Spie a renoncé (5) à son tour. Restent donc dans la course Eiffage, Bouygues et Bain Capital, avec un léger avantage aux deux derniers (6) si l’on en juge par les derniers développements de l’affaire. Il faut (...) Lire la suite »

La presse est morte, vive la presse.

Jacques-Marie BOURGET

En un demi-siècle, le journalisme est passé d’une réalité de liberté, voire « libertaire », à celle de l’obéissance où sa fonction essentielle est de propager la parole des maîtres. Un récent communiqué de la première organisation professionnelle, le Syndicat National des Journalistes, confirme cette réalité française devenue universelle. Le SNJ évoque la « confiscation de la ligne éditoriale par les éditeurs, porte-voix de leurs actionnaires ». Les donneurs d’ordre, comme on le dit en bourse, sont des financiers propriétaires de médias ou des dirigeants d’États, leurs fondés de pouvoir.

Ainsi, pendant vingt ans Rupert Murdoch, milliardaire australien ultra réactionnaire, s’est comporté en propriétaire du « 10 Downing street », le siège du Premier ministre britannique et organisé la rupture du Brexit. Blair, Brown et Cameron ont été les obligés d’un implacable ami : « Rupert ». Aux États-Unis le même monstre de presse a facilité l’arrivée de Trump à la Maison-Blanche. L’impressionnant documentaire du réalisateur anglais Jamie Roberts, The Rise of the Murdoch Dynasty, suffit à dépeindre le Tchernobyl de presse qu’a provoqué ce tueur de journaux venu des antipodes. Au XXIe siècle, la fiction Citizen Kane se joue en vrai sur une scène vaste comme la planète. La preuve par l’histoire nous démontre – trop tard – que le propriétaire d’un trust de presse peut diriger le monde. C’est même l’unique raison qu’il a pour posséder, en masse, journaux et télévisions. La masse qui assomme les masses. Prononcer sur la presse les paroles d’un requiem, vous attire en général une réponse haineuse. Le mépris ou (...) Lire la suite »

Hackers, syndrome de La Havane et autres agressions russes invisibles que seule la CIA peut percevoir.

Caitlin JOHNSTONE
La commission des affaires étrangères de la Chambre des Représentants serait en train d'examiner cette semaine son hilarant projet de loi sur la réponse aux attaques du syndrome de la Havane, qui prévoit des sanctions à l'encontre de toute personne que le président jugera responsable d'avoir infligé à des officiels américains, à l'aide de faisceaux de micro-ondes de haute technologie, des symptômes semblables à ceux de la gueule de bois. L'existence de ce syndrome n'a pas été prouvée de manière tangible et a été communément attribuée à une maladie psychogène, à des grillons cubains et à de véritables gueules de bois. Dans le même temps, la russophile virulente Julia Ioffe a publié un article de sources anonymes proclamant que le Kremlin est responsable de cette mystérieuse maladie. Dans un article pour Puck News intitulé "Havana Syndrome : A Cold War Saga in Biden's Washington", Ioffe rapporte que des sources anonymes au Walter Reed Military Medical Center lui ont dit que cette étrange maladie fait désormais (...) Lire la suite »

l’État profond veut maintenant coloniser les médias indépendants (Consortium News)

Patrick Lawrence
Regardez et écoutez, ô vous qui avez les yeux et les oreilles ouverts. La longue, très longue campagne de l'État de sécurité nationale pour contrôler notre presse et nos radiodiffuseurs a pris une nouvelle tournure ces derniers temps. Si les médias indépendants sont ce qui maintient en vie l'espoir d'un quatrième pouvoir vigoureux et authentique, comme nous l'avons soutenu à plusieurs reprises dans cet espace, les médias indépendants font maintenant l'objet d'un effort insidieux et profondément anti-démocratique pour les miner. Le Consortium indépendant des journalistes d'investigation, Frances Haugen, Maria Ressa : Considérons cette institution et ces personnes. Ce sont tous des fraudeurs, si par fraudeur on entend qu'ils ne sont pas ce qu'ils prétendent être et que leur prétention à l'indépendance vis-à-vis du pouvoir est bidon. L'État profond - et à ce stade, c'est une plaisanterie que de s'opposer à ce terme - s'est depuis longtemps fixé comme priorité de mettre la presse et les radiodiffuseurs (...) Lire la suite »

Les États-Unis s’arrogent le droit de décider quels pays peuvent manger.

Caitlin JOHNSTONE
Les agences de presse AP et AFP, démultiplicateurs de propagande à l'échelle mondiale, ont toutes deux informé leurs lecteurs qu'un "fugitif" a été extradé vers les États-Unis. "Un homme d'affaires fugitif proche de Maduro, le président vénézuélien, est extradé vers les États-Unis", titre l'AFP. "Alex Saab, un fugitif proche du gouvernement socialiste du Venezuela, a été mis dans un avion à destination des États-Unis pour faire face à des accusations de blanchiment d'argent", a annoncé AP sur Twitter. On peut se demander ce qui fait de cet homme un "fugitif" et ce que ce statut a à voir avec son extradition vers un gouvernement étranger dont les lois ne devraient avoir aucune incidence sur sa vie. Il se trouve qu'Alex Saab, citoyen vénézuélien d'origine colombienne, est un "fugitif" de l'autorité autoproclamée du gouvernement américain, qui décide quelles populations de notre planète sont autorisées à avoir un accès facile à la nourriture. Son crime est de travailler à contourner les sanctions américaines (...) Lire la suite »

Julian Assange : Wanted, dead or alive

Luk VERVAET

Imaginez-vous la scène, digne du dernier James Bond. Des voitures blindées en route vers le centre de Londres. À leur bord, des hommes cagoulés et armés jusqu’aux dents. Les voitures s’arrêtent brusquement, les hommes en descendent et pénètrent l’ambassade équatorienne. La porte de l’ambassade est par hasard ouverte et, par hasard aussi bien sûr, la police anglaise regarde dans l’autre direction. Les robocops se jettent sur Julian Assange, le trainent dans une voiture et foncent vers l’aéroport de Londres où un avion de la CIA les attend pour le transporter aux États-Unis. Au cas où ce plan échouerait, il y a aussi le plan B : il faudra l’abattre ou l’empoisonner.

Ce scénario ne sort par des studios hollywoodiens. Il a été inventé de bout en bout par Mike Pompeo, en représailles à la publication de Vault 7 par Wikileaks en 2017 (1) , la plus grande fuite de documents de la CIA de son histoire. Mike Pompeo est le directeur de la CIA de l’époque et le ministre des Affaires étrangères jusqu’au début de cette année. C’est lui qui avait désigné WikiLeaks comme « non-state hostile intelligence service » (service de renseignement ennemi non étatique). C’est aussi lui qui avait plaidé pour que Snowden soit jugé, avec une condamnation qui aurait pu le condamner à la peine de mort. Le plan du kidnapping d’Assange a été discuté aux « plus hauts niveaux » de l’administration américaine (2). Son existence a été confirmée par trente fonctionnaires et ex-agents des services secrets, dont huit ont décrit en détail l’opération de la CIA. Après que le plan a été rendu public, en septembre 2021 par Yahoo News, Pompeo n’a nullement été inquiété. Dans une émission télévisée, il a tranquillement (...) Lire la suite »

Massacre en Indonésie : la guerre de propagande secrète de la Grande-Bretagne (The Guardian)

Dr Paul Lashmar, Nicholas Gilby, James Oliver

Des documents déclassifiés révèlent comment, en 1965, un service clandestin du Foreign Office [Ministère des Affaires Etrangères - NdT] a incité à des massacres anticommunistes qui ont fait des centaines de milliers de morts [entre 5 cent mille et 3 millions selon les estimations - NdT].

Au début de l'année 1965, Ed Wynne, un fonctionnaire du Foreign Office de Londres âgé d'une quarantaine d'années, se présente à la porte d'une villa de deux étages située dans le calme discret d'un lotissement chic du Singapour colonial. Mais Wynne n'est pas un fonctionnaire ordinaire. Spécialiste de la propagande de guerre froide du Foreign Office, l'Information Research Department (IRD), il est chargé de diriger une petite équipe. Un fonctionnaire junior, quatre personnes locales et deux "dames de l'IRD", détachées de Londres, se joignent à lui. L'arrivée de Wynne et de ses collègues dans le cul-de-sac de Winchester Road marque le début de ce qui sera plus tard considéré, par ceux qui l'ont mené, comme l'une des opérations de propagande les plus réussies de l'histoire britannique d'après-guerre. Une opération top secrète qui a aidé à renverser le dirigeant du quatrième pays le plus peuplé du monde et contribué au meurtre en masse de plus d'un demi-million de ses citoyens. La preuve du rôle de la (...) Lire la suite »
12 

La Chine estime que la guerre entre les États-Unis et la Chine est imminente

Éric ZUESSE
Les impérialistes devraient faire attention : lors de la guerre de Corée, il y a 70 ans, une armée chinoise mal équipée et sans force aérienne a pu vaincre les Étasuniens et leurs alliés bien armés. Les élites dégénérées étasuniennes courtisent la folle idée d’une victoire à la Pyrrhus sur la Chine. Au lieu de cela, ils risquent fort de se retrouver devant un tribunal de Nuremberg. La Chine ne permettra jamais aux États-Unis et à leurs alliés de gagner une guerre contre elle. La seule option de Washington est donc de recourir au nucléaire, ce qui revient à assassiner la planète entière, y compris une grande partie de la population des EU. La Chine vient d’annoncer publiquement que, à moins que le gouvernement des EU ne retire rapidement de la province chinoise de Taïwan les forces militaires qu’il y a récemment envoyées, la Chine enverra bientôt des forces militaires dans cette province, parce que, non seulement les États-Unis ont secrètement envoyé des « forces d’opérations spéciales » sur cette île, mais (...) Lire la suite »
28 

Un témoin clé de l’accusation contre Julian Assange emprisonné en Islande (Stundin)

Bjartmar Oddur Þeyr Alexandersson, Gunnar Hrafn Jónsson
[6 Oct. 2021] Sigurdur Thordarson, un témoin clé du FBI contre Julian Assange, a été emprisonné en Islande. Le célèbre pirate informatique présumé et pédophile condamné a été placé en détention provisoire dans la prison de plus haute sécurité d'Islande, Litla Hraun, le 24 septembre. L'avocat de Thordarson, Húnbogi J. Andersen, confirme qu'il est en détention. Thordarson avait reçu l'immunité du FBI en échange d'un témoignage contre Julian Assange. M. Thordarson a été arrêté le jour même de son retour en Islande après un voyage en Espagne. Il a ensuite été présenté à un juge après que la police a demandé une détention indéfinie destinée à mettre un terme à une série de délits en cours. Le juge a apparemment estimé que les infractions répétées, flagrantes et continues de Thordarson à la loi lui faisaient courir un risque élevé de récidive. Selon la police islandaise, Thordarson était en train de commettre une série de crimes. Le jugement fait appel à une loi rarement invoquée, destinée à empêcher les récidivistes de se (...) Lire la suite »
Sommet de l’ONU sur les Systèmes agricoles

L’OPA réussie de l’agrobusiness

Paul ARIES

Le Sommet de l’ONU sur les Systèmes alimentaires mondiaux (UNFSS) qui s’est tenu le 23 septembre 2021 au siège de l’ONU à New York n’a pas bénéficié de la médiatisation qu’il méritait. Il s’agit rien de moins en effet que de "transformer les systèmes alimentaires mondiaux afin d’atteindre les objectifs de développement durable en 2030".

Oublions la fable du Développement durable, véritable cache sexe de toutes les politiques actuelles, pour nous intéresser au coeur du problème, la volonté de passer à marche forcée d'une série de systèmes agricoles à un autre. Nous sommes donc très loin du simple "verdissement" de l'agrobusiness que dénoncent les écologistes. Le temps n'est plus à ce que les tenants du modèle dominant campent sur une posture défensive, eux aussi soutiennent que ce modèle a fait faillite, qu'il a détruit les écosystèmes, qu'il est incapable de nourrir l'ensemble de l'humanité, eux aussi considèrent qu'il faut tourner la page. Mais plutôt que de remettre en cause les logiques dominantes, ils proposent d'aller encore beaucoup plus loin dans la même direction, ils font le choix d'une marche forcée vers "toujours plus" de productivisme et de biotechnologies. Cette OPA des lobbies s'est faite par l'affaiblissement des grands acteurs traditionnels comme la FAO (Fond agricole mondial) ou le CSA (Comité spécial agriculture) qui (...) Lire la suite »

Quand la ligne Xi Jinping passe la vitesse supérieure

Bruno GUIGUE
(Entretien avec INITIATIVE COMMUNISTE) IC : La Chine est aujourd’hui au centre de tous les commentaires, mais aussi de tous les fantasmes. Comment expliquez-vous ce regain d’intérêt, dont le moins qu’on puisse dire est qu’il n’est pas très objectif ? BG : Même si la presse occidentale brille par son inculture et sa partialité, cet intérêt pour la Chine est parfaitement justifié. Car l’événement majeur de notre époque, c’est la montée en puissance d’une formation sociale sui generis, aux dimensions hors normes, dont les caractéristiques défient les catégories habituelles de l’analyse. Non seulement la réussite chinoise a déjoué toutes les prévisions, mais si on prolonge les courbes, c’est encore plus saisissant : la Chine est déjà la première puissance économique mondiale en parité de pouvoir d’achat, mais d’ici dix ans elle sera sans doute aussi la première en PIB nominal. IC : Mais cette réussite économique a son revers de la médaille, non ? BG : Oui, bien sûr. Le changement de paradigme, dans les années 90, a (...) Lire la suite »
151 

Les erreurs de l’article de Yahoo ! sur Assange (Consortium News)

Joe LAURIA
Note du traducteur : Cet article de Joe Lauria publie de larges extraits de l'article de Yahoo !. Ces extraits ne sont pas repris ici et le lecteur est invité à consulter l'article en question : https://www.legrandsoir.info/kidnapping-assassinat-et-fusillade-a-lond... * * * L'article de Yahoo !-fournit de nouveaux détails importants sur des faits signalés il y a un an, mais contient plusieurs erreurs, notamment une histoire inventée de toutes pièces selon laquelle des agents russes voulaient exfiltrer Assange de l'ambassade d'Équateur. L'article de Yahoo ! News auquel on attribue à tort la révélation d'un complot de la CIA visant à assassiner ou à kidnapper l'éditeur de Wikileaks Julian Assange est truffé d'erreurs capitales, tout en fournissant de nouveaux détails importants sur les délibérations internes de Washington concernant la mise en place du complot. Consortium News, ainsi que d'autres médias, a fait état il y a un an, le 30 septembre 2020, d'un complot de la CIA pour enlever ou (...) Lire la suite »
A propos du délire sinomaniaque de notre ministère des Armées

OSS contre Fu Manchu

Aymeric MONVILLE
« La neige du Cathay tombe sur l’Atlantique. »Gérard de Nerval Dans notre pays présidé par un ancien « young leader » de la French American Foundation, c’est-à-dire au sens propre un politicien promu par un pays étranger, il n’est guère étonnant de voir le service de recherche de notre ministère des armées (l’IRSEM) traquer tout ce qui peut en France ne pas partager la dilection présidentielle pour l’Alliance – ou plutôt la Vassalité – atlantique, et l’aversion, qui va nécessairement avec, pour la Chine et la Russie. Dans un récent et obèse rapport de 650 pages, « Les opérations d’influence chinoises. Un moment machiavélien », et qui semble entièrement voué à la perpétuation burlesque du « péril jaune » de wilhelmienne mémoire, deux prétendus chercheurs, dont l’un était – de son propre aveu jusqu’à 2019 – tout bonnement stipendié par l’OTAN, ont cru bon de m’épingler/me ficher en tant qu’« éditeur communiste » (et fier de l’être) pour avoir pris une fois le thé (il était au jasmin) avec l’ambassadeur Lu Shaye et publié (...) Lire la suite »
14 

Les "Harragas" ou l’émigration sans visa

Djamel LABIDI

La question douloureuse des "Harragas", terme algérien pour désigner l’émigration clandestine, est revenue au premier plan de la scène politique, à la suite des drames survenus ces derniers jours en Méditerranée.

Ce qu'il y a d'étonnant dans les débats actuels sur la question des "Harragas"(*), c'est que l'un des éléments essentiels du drame de cette émigration, un élément qui parait pourtant évident, semble passer inaperçu ou du moins ne pas prendre l'importance qu'il mérite dans les débats : il s'agit du problème des visas. Il y a "Harragas" lorsqu'il n'y a pas de visas. Cela semble être une lapalissade mais c'est mettre le doigt sur un problème majeur de notre époque. Jamais la mondialisation n'a été aussi grande sur le plan économique et celui des moyens de communication, mais jamais les frontières n'ont été aussi fermées. L'Europe, l'Occident, les pays riches ont leur part de responsabilité dans ce drame. Les accords de l'OMC prévoient la libre circulation des marchandises, des capitaux et des biens. Les êtres humains seraient-ils moins précieux que les marchandises. Jusqu'aux années 80, les déplacements humains étaient infiniment plus libres. Il fut un temps, à l'époque de la guerre froide, où l'Occident (...) Lire la suite »
10 
La Chine dans le collimateur de « chercheurs » dilettantes et bellicistes.

Le « rapport » de l’IRSEM. Cagade bâclée et plaidoyer pour une guerre chaude.

Maxime VIVAS

Dans un rapport à caractère scientifique, ou bien l’on sait et on affirme (avec des verbes au présent, au passé, au futur… ), ou bien on ne sait pas et on « ferme sa gueule » (pour parodier Jean-Pierre Chevènement, ministre des Armées conseillant ses confrères du gouvernement).

Las ! Dans son rapport de 646 pages, « LES OPÉRATIONS D’INFLUENCE CHINOISES. Un moment machiavélien » et pour la seule conjugaison du verbe « être » l’IRSEM (Institut de cherche stratégique de l'école militaire) a recours plus de cent fois au conditionnel (serait, seraient). Idem pour le verbe « pouvoir » (pourrait, pourraient). Plus encore pour le verbe avoir (aurait, auraient). Si on ajoute d’autres verbes au conditionnel dans ce tract antichinois et antipatriotes Français (moi, 44 fois cité), on comptabilise plus de trois cents fois l’usage d’un conditionnel qui insinue. C’est l’arme des malveillants, des roublards, des flemmards à qui deux petites années de recherches étaient trop courtes pour vérifier leurs accusations, même si un clic suffisait parfois. Et puis, les soixante chercheurs de l’IRSEM n’étaient pas tous sur le dossier, pas plus que leur collègue « associé », officier supérieur de l’armée des EU, qui d’ailleurs, ne savait même ce qui se tramait depuis deux ans, dixit le directeur de l’IRSEM (...) Lire la suite »
24 
Communication aux lecteurs
JULIAN ASSANGE : Le documentaire "Hacking Justice" à Paris

Le 17 novembre à 20h
au cinéma Espace St Michel
7 Pl St Michel, Paris 75005

Les Amis du Monde Diplo & Les Mutins de Pangée organisent une projection du film "Hacking Justice Julian Assange" de Clara Lopez Rubio et Juan Pancorbo suivie d’un débat avec la réalisatrice.

Parlons (Inter) Net
Vive Dieu, nom de…heu... nom !

Quel spectacle affligeant que nous donnent les médias qui ont fabriqué Zemmour comme ils fabriquèrent Macron et qui s’inquiètent du danger.

On attribue à Bossuet ce mot : « Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes. ».
En vérité, il a écrit : « Mais Dieu se rit des prières qu’on lui fait pour détourner les malheurs publics, quand on ne s’oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je ? quand on l’approuve et qu’on y souscrit, quoique ce soit avec répugnance. »

J’en connais qui pourraient se sentir visés dans les médias.

Théophraste R. Auteur d’une brochure (en devenir) : « Si Dieu existe, faut-il pour lui un procès de Nuremberg ? ».






 
Voir aussi
Le rôle de la BBC dans la persécution de Julian Assange, 2e partie - Impunité (The Indicter)
Un tableau de préjugés et de propagande Nous pouvons constater que la campagne de dénigrement d’Assange par les médias commerciaux n’a pas échappé aux juges. Nous savons que le juge Snow, condamnant Assange pour violation de la liberté sous caution, (...)
Nina CROSS
Lettre ouverte aux présidents des conseils de l’Ordre et à tous mes confrères cliniciens
Chers amis, Lettre ouverte aux autorités que mon papa (médecin retraité et chercheur vivant en France et vacciné à regret) a rédigée après avoir enfin creusé les sujets Covid-19 et vaccins. Ces sujets ne l’avaient pas fort intéressé jusque-là, puis il a (...)
Jean STEVENS
22 
Les loups et les hommes
Lettre à Dominique Muselet et à d’autres. Ce n’est pas un gage de bonne santé que d’être bien intégré dans une société profondément malade. (Krishnamurti) L’homme est un loup pour l’homme. Chacun a entendu ou lu, de nombreuses fois cette maxime éculée. (...)
FEUFOLLET
16 
CO2 des riches ou CO2 des pauvres, un enjeu géopolitique. Partie II
Traduction de l’article de Zheng Guichu, publié le 10 Août, 2021 sur le site du Global Times sous le titre : Pour une reconnaissance des émissions inutiles de CO2 dans les pays développés. Alors que des conditions météorologiques extrêmes frappent de (...)
Georges RODI
Israël : éternelle impunité après avoir tenté d’assassiner un journaliste.
A quelques jours, du vingt et unième anniversaire du crime de guerre dont il a été victime, Jacques-Marie Bourget a bien voulu répondre aux questions d’Algérie54, au sujet de cette dure épreuve, son combat judiciaire mené contre Israël (qui a ordonné (...)
Algérie54
13 
« Pandora Papers » : le gouvernement des États-Unis accuse des gens qu’il n’aime pas
Ca n’enlève rien à l’immense problème que représente l’évasion fiscale, mais Moon of Alabama remarque que de scandale en scandale, les révélations tendent à éclabousser des personnalités que Washington a dans le collimateur, mais font systématiquement (...)
Moon of Alabama
Alex Saab, envoyé du gouvernement vénézuélien, extradé aux États-Unis
L'administration Maduro a dénoncé "l'enlèvement" de l'entrepreneur et a suspendu le dialogue avec l'opposition soutenue par les États-Unis. L’envoyé du gouvernement vénézuélien Alex Saab a été extradé aux États-Unis depuis le (...)
Venezuela Analysis
Candyman : l’horreur sociale au cinéma
En 2020 nous avons vu aux Etats-Unis se développer les manifestations du mouvement Black Live Matters (« la vie des Noirs compte ») après l’assassinat de George Floyd, un Afro-américain, par des policiers. Ce qui a ressurgi c’est la question du (...)
Jacques FRANJU
CO2 des riches ou CO2 des pauvres, un enjeu géopolitique.
Un article de Challenges, signé Pierre-Henri de Menthon, attire mon œil de chaland sous le titre “ Climat : Chine ou Etats-Unis, qui pollue le plus ? ”. Je comprends bien qu’il faille se poser la question. Sur le ring, nous avons : La Chine, 1 (...)
Georges RODI
11 
Pourquoi voyons-nous émerger les cryptomonnaies ?
En considérant que la monnaie a un pouvoir d’achat, les économistes néoclassiques confondent monnaie et revenu monétaire. Or, seul le revenu monétaire permet d’acheter les biens neufs et les services de même que les biens d’occasion et les titres (...)
Élie SADIGH
COP15, présidence chinoise : la biodiversité, ce concept anticapitaliste
Octobre 2021, la Chine accueille et préside le quinzième sommet mondial de la COP pour la biodiversité. Moins connue que la COP pour le climat, cette convention ne doit pas être marginalisée ; elle est dans l’opinion de nombreux « défenseurs de (...)
Guillaume SUING
CHRUNK (1)
Les chefs militaires de trois pays s’étaient réunis avec leurs interprètes dans la Cité interdite historique de Pékin. Le général chinois Wei Fenghe accueillait le vice-maréchal nord-coréen Kim Jong-gwan et le général de l’armée russe Valery Gerasimov. (...)
Kim PETERSEN
Cette critique contient des spoilers : la victime meurt.
A l'heure où l'on choisit le film qui représentera la France aux Oscars (en lice, le fascisant BAC Nord, le grotesque mais inquiétant Titane, et l'Evénement, qui milite pour l'avortement, "sujet tabou", nous dira-t-on), il (...)
Erica FONTANA
RIP Hubert Germain
Il était le dernier survivant des compagnons de la Libération. Il est décédé le 12 octobre 2021 à Paris. On doit s’incliner devant le grand courage de celui qui fut un jeune et héroïque résistant et combattant de la France libre. Si la France en avait (...)
Bernard GENSANE
A l’école de la nature pour innover l’indigence
D'un côté, la nature comme modèle d'intelligence du haut de ses 3.8 milliards d'années d'innovation, malgré les turbulences, les violences, les errances, le chaos et l'instabilité. D'un autre, Haïti, 217 ans d'indigence, (...)
Erno RENONCOURT
Derniers commentaires
La presse est morte, vive la presse.
La presse est morte, vive la presse.
La presse est morte, vive la presse.
Lettre ouverte aux présidents des conseils de l’Ordre et à tous mes confrères cliniciens
La presse est morte, vive la presse.
Les "Harragas" ou l'émigration sans visa
Les loups et les hommes
l'État profond veut maintenant coloniser les médias indépendants (Consortium News)
Lettre ouverte aux présidents des conseils de l’Ordre et à tous mes confrères cliniciens
Une coalition de 24 organisations de défense de la liberté de la presse, des libertés civiles et des droits de l'homme demandent l'arrêt des poursuites à l'encontre d'Assange.
Israël : éternelle impunité après avoir tenté d'assassiner un journaliste.
Hackers, syndrome de La Havane et autres agressions russes invisibles que seule la CIA peut percevoir.
Les "Harragas" ou l'émigration sans visa
l'État profond veut maintenant coloniser les médias indépendants (Consortium News)
Hackers, syndrome de La Havane et autres agressions russes invisibles que seule la CIA peut percevoir.
Les "Harragas" ou l'émigration sans visa
Israël : éternelle impunité après avoir tenté d'assassiner un journaliste.
l'État profond veut maintenant coloniser les médias indépendants (Consortium News)
Lettre ouverte aux présidents des conseils de l’Ordre et à tous mes confrères cliniciens
Lettre ouverte aux présidents des conseils de l’Ordre et à tous mes confrères cliniciens
RSS RSS Commentaires

le 21 octobre 2021
vous étiez 5962 à contempler le Grand Soir.

Pour les accros des réseaux sociaux

Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.