RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


#Unity4J : Christine Assange lance un appel d’urgence

(traduit à partir de la transcription d'un document sonore) Ceci n'est pas un exercice. C'est une urgence. La vie de mon fils, le journaliste Julian Assange, est en danger imminent et grave. Je vous remercie tous d'entendre l'appel d'une mère qui vous demande de l'aider à le sauver. Bien que Julian soit un journaliste primé à maintes reprises, très aimé et respecté pour avoir courageusement dénoncé, dans l'intérêt du public, des crimes graves et la corruption à haut niveau, il est actuellement seul, malade, souffrant et réduit au silence et à l'isolement, coupé de tout contact et torturé au cœur de Londres. La prison moderne des prisonniers politiques n'est plus la Tour de Londres mais l'Ambassade de l'Equateur. Voici les faits : Julian est détenu depuis près de huit ans sans inculpation. Vous avez bien lu : sans inculpation. Au cours des six dernières années, le gouvernement britannique a refusé ses demandes d'accès aux soins de santé de base : air frais, exercice, soleil pour la vitamine D et (...) Lire la suite »
12 

Dans la peau de Julian Assange [extraits] - (Contraspin)

Suzie DAWSON
Note du traducteur : voici une traduction d'extraits d'un très long article de Suzie Dawson, présidente du Parti Internet (Nouvelle-Zélande). Suzie a été très impliquée dans la solidarité avec Wikileaks et les lanceurs d'alerte en général, et très engagée dans son pays dans le combat contre les accords de libre échange – ce qui lui a valu des menaces de mort. Elle se trouve actuellement à Moscou où elle a demandé l'asile temporaire. En mai 2018, elle est tombée gravement malade. Sur le choix des extraits : l'auteure aborde de nombreuses questions en détail et cite beaucoup de noms que peu de gens en France connaissent (si vous pensiez que l'aventure Wikileaks se résume à Julian Assange, vous avez été mal informés). Elle se livre aussi à des règlements de comptes difficiles à suivre pour les non initiés. Toutes ces parties ont été expurgées. Pour les anglophones et initiés, l'article original mérite une lecture attentive. Dernière chose : si notre instinct est bon, la mobilisation de LGS pour Assange verra (...) Lire la suite »

Maudites soient les guerres, leurs auteurs et leurs profiteurs

PERSONNE
« Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant », D’une jeunesse sacrifiée, et qui part, et qui meurt, « Et qui n’est chaque fois ni tout à fait la même », Ni tout à fait une autre, et qui meurt, et me surprend. Par delà l’espace, par delà le temps, ce sont toujours les mêmes sons, le même fracas. Ce sont toujours les mêmes odeurs de poudre et de sang mêlés. « Le grand ciel pâle se peuple de coups de tonnerre : chaque explosion montre à la fois, tombant d’un éclair roux, une colonne de feu dans le reste de nuit et une colonne de nuée dans ce qu’il y a déjà de jour. Là-haut, très haut, un vol d’oiseaux terribles, à l’haleine puissante et saccadée, qu’on entend sans les voir, monte en cercle pour voir la terre. La terre ! Le désert commence à apparaître immense et plein d’eau, sous la longue désolation de l’aube. » (Barbusse, 1) Quand les bombes traversent l’espace et que les explosifs déchirent le temps, quand la nourriture, les médicaments font défaut et que les maladies du passé resurgissent, quand les morts se (...) Lire la suite »

La courte guerre avec Gaza a mis en lumière la faiblesse d’Israël

Moon of Alabama
La semaine dernière, un cessez-le-feu avait été conclu entre les factions palestiniennes à Gaza et Israël : L'objectif de ce changement, dans le cadre d'un plan négocié par l'Égypte et financé par le Qatar, est de fournir à Gaza l'aide dont il a tant besoin, de rétablir le calme du côté israélien de la frontière et d'éviter une nouvelle guerre. Dimanche soir, les forces spéciales israéliennes ont rompu le cessez-le-feu et sont entrées dans la bande de Gaza en portant des déguisements. De telles incursions se produisent assez souvent, mais ne sont généralement pas rapportées par les médias. Les envahisseurs portaient des vêtements civils et certains étaient déguisés en femmes. Ils sont arrivés en voitures chez un commandant local de Qassam, mais des gardes méfiants les ont arrêtés. Il s'en est suivi une fusillade au cours de laquelle 7 Palestiniens et 1 officier israélien ont été tués. Le but du raid israélien n'est pas clair. Une voiture laissée sur place contenait ce qui semblait être du matériel de (...) Lire la suite »

Un haut diplomate russe le confirme : « La Russie se prépare à la guerre ». Y a-t-il quelqu’un à l’écoute ?

The Saker
[Cette analyse a été écrite pour la Unz Review] Andrei Belousov, directeur adjoint du Département du contrôle des armes et de la non-prolifération du ministère russe des Affaires étrangères, a fait récemment une importante déclaration que je citerai intégralement, avant d'en apporter une traduction. Texte original en russe : “Тут недавно на заседании Соединенные Штаты заявили, что Россия готовится к войне. Да, Россия готовится к войне, я это подтверждаю. Да, мы готовимся защищать нашу родину, нашу территориальную целостность, наши принципы, наших людей. Мы готовимся к такой войне. Но у нас есть серьезные отличия от Соединенных Штатов Америки. И в лингвистическом плане это отличие заключается всего в одном слове, что в русском языке, что в английском языке : Российская Федерация готовится к войне, а Соединенные Штаты Америки готовят войну” Traduction : « Récemment au cours d'une réunion, les États-Unis ont déclaré que la Russie se préparait à la guerre. Oui, la Russie se prépare à la guerre, je peux le confirmer. Oui, nous nous préparons à défendre notre patrie, notre (...) Lire la suite »

La crucifixion de Julian Assange - Ce qui arrive à Assange devrait terrifier la presse (Truth Dig)

Chris HEDGES

Le silence sur le traitement d’Assange n’est pas seulement une trahison à son égard, mais une trahison de la liberté de la presse elle-même. Nous paierons cher cette complicité.

L'asile de Julian Assange à l'ambassade d'Equateur à Londres s'est transformé en une petite boutique des horreurs. Au cours des sept derniers mois, il a été largement coupé de toute communication avec le monde extérieur. Sa nationalité équatorienne, qui lui a été accordée en tant que demandeur d'asile, est en cours de révocation. Sa santé s'est détériorée. On lui refuse l'accès à soins médicaux appropriés [ie à l'extérieur de l'ambassade - NdT]. Ses efforts pour obtenir réparation ont été paralysés par les « règles du bâillon » [« gag rules » - Une règle de bâillon est une règle qui limite ou interdit la discussion, la considération ou la discussion d'un sujet particulier par les membres d'un organe législatif ou exécutif. - NdT], y compris les ordres équatoriens lui interdisant de rendre publiques ses conditions de vie à l'intérieur de l'ambassade dans sa lutte contre la révocation de sa citoyenneté équatorienne. Le Premier ministre australien Scott Morrison a refusé d'intercéder en faveur d'Assange, un citoyen (...) Lire la suite »

Les Etats-Unis enjoignent à l’Iran de "se comporter comme un pays normal". C’est quoi un pays normal ? (RT)

Danielle Ryan
Après avoir réimposé cette semaine des sanctions dévastatrices à l'Iran, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo lui a enjoint de 'se comporter comme un pays normal', ajoutant que 'dans le cas contraire, l’Iran verrait son économie s’effondrer'. Mais, comment se comporte exactement un pays 'normal' ? Puisque le diktat vient de Washington, cela me semble normal de commencer par eux. Et donc les États-Unis sont-ils un pays 'normal' ? Qu'est-ce qui fait qu'un pays est 'normal' ou qu’il est 'anormal' ? La politique étrangère Si les Etats-Unis sont bien un pays ' normal ', on peut en déduire beaucoup de choses, y compris qu'une politique étrangère militariste et menaçante, régulièrement assortie de bombardements, d’invasions et du parrainage d'opérations de changement de régime dans le monde entier, est un comportement normal. Si c'est normal, Mike Pompeo suggère-t-il que l'Iran se mette à envahir ses voisins et à fomenter des coups d'État dans d’autres pays ? L'idéologie de l''exceptionnalisme (...) Lire la suite »

Ce sont les milliardaires, pas les électeurs, qui décident des élections (Truth Dig)

Sonali Kolhatkar
Les récentes élections de mi-mandat ont donné l'occasion aux riches élites de l'Amérique d’investir un peu de leur richesse insensée dans leurs causes et candidats préférés. Nous sommes pris dans un cercle vicieux, où les milliardaires accumulent des richesses grâce aux politiciens qu'ils ont achetés, ce qui leur donne encore plus de moyens pour faire pencher la politique américaine de leur côté. Une partie du problème est que le contrôle des milliardaires sur notre démocratie est en grande partie invisible. Comme l'a montré une étude récente du Guardian, les milliardaires qui sont sous le feu des projecteurs, comme Warren Buffett ou Bill Gates, sont l’exception non la règle. En fait, 'la plupart des plus grands milliardaires américains ont fait des dons substantiels –des centaines de milliers de dollars par an, sans compter les contributions ‘au noir’ - aux candidats et responsables républicains conservateurs qui soutiennent la réduction très impopulaire des prestations sociales, selon les auteurs du (...) Lire la suite »

Pétain, la vie d’un salaud, la persistance des ordures.

Jacques-Marie BOURGET

Pétain grand chef de guerre à Verdun : faux. Pétain complotant contre la République dès 1935 : vrai. Pétain complice des banques des financiers, des industriels pour que nous ayons Hitler plutôt sue le Front Populaire : vrai. C'est vrai que ça méritait un éloge.

J’aime beaucoup le Président Macron. Dans cette période où l’on doit chaque soir passer la balayette sous son lit afin de débusquer le terroriste qui doit s’y cacher, avec lui on rigole. Macron c’est, recyclé, le vieux slogan publicitaire d’un grand magasin : « A tout instant il se passe quelque chose aux Galeries Lafayette ». Cette fois le Président a décidé de nous distraire avec Pétain. C’est inattendu, ça fait vieux monde... Mais tant pis. Après avoir fait la guerre aux Russes – par son émanation de RT France – il était logique qu’il louât le Maréchal ; que revoilà. Pour être juste, car le temps est au certifié, à l’exact, au vérifié, à l’équitable, remarquons que ce malheureux Macron est mal entouré. Autour de lui s’ébat une nuée de jeunes gens qui ne l’aident guère. Paresseux ? Non. Mais le hasard fait que tous ces biens diplômés n’avaient qu’un seul livre d’histoire, et qu’ils ont fini de le colorier. Benalla aurait pu être un rempart en rendant, par l’écran de ses larges épaules, le discours pétainiste (...) Lire la suite »
46 

Washington impose de nouvelles sanctions contre le Venezuela et Cuba

Bill VAN AUKEN
Le conseiller américain à la sécurité nationale, John Bolton, a annoncé une escalade des sanctions imposées par les États-Unis à Cuba et au Venezuela lors d’un discours belliqueux prononcé à Miami jeudi devant un public choisi composé d’exilés de droite et de responsables républicains. Le discours de Bolton sur la politique du gouvernement Trump à l’égard de l’Amérique latine constituait une demande de changement de régime à Cuba et au Venezuela, ainsi qu’au Nicaragua, et une affirmation éhontée de la domination américaine sur cet hémisphère, avec des déclarations répétées concernant un comportement que Washington ne « tolérerait » pas de la part des pays situés au sud de la frontière américaine. À peine cinq jours avant les élections américaines de mi-mandat, le discours faisait indéniablement partie des efforts de l’administration Trump pour créer sa base électorale, qui comprend en Floride des organisations d’exilés cubains installés à Miami depuis la révolution de 1959 qui renversa la dictature de Fulgencio Batista (...) Lire la suite »

Entretien avec Marco Teruggi, auteur de "Mañana será historia", un journal intime frénétique sur la réalité vénézuélienne (La Tinta)

Leandro Albani
Depuis plusieurs années, le Venezuela est dans l’œil du cyclone mondial. Le journaliste Marco Teruggi raconte cette réalité dans son nouveau livre. Lire Mañana será historia. Diario urgente de Venezuela (Demain, ce sera de l'histoire, Journal urgent du Venezuela), c’est se lancer dans un fleuve impétueux qui, parfois, nous permet un bref répit pour souffler, puis nous entraîne à nouveau dans des courants frénétiques dont nous ne savons pas vers quelle destination finale ils vont nous emmener. Ce tourbillon que l’on respire en tournant chaque page du livre est le même qui fait vibrer l'histoire du Venezuela. Publié par Editorial Sudestada, Mañana será historia... peut être un guide pour ceux qui cherchent à comprendre la réalité vénézuélienne. Mais il devient aussi un blog quotidien où s'entremêlent révolution et nécessité, toujours à partir d'une histoire qui restitue les voix des principaux protagonistes du processus politique et social initié par Hugo Chávez en 1998 : les hommes et les femmes du peuple, qui (...) Lire la suite »

Etats-Unis : Il n’y a pas eu de vague bleue démocrate, juste une vaguelette (RT)

George GALLOWAY
Le parti démocrate dirigé par Nancy Pelosi, a fait, à juste titre, grand cas de sa victoire à la Chambre des Représentants, mais il n'y a pas eu de feux d'artifice sur l'East River, ni de vague bleue. Les milliards de dollars claqués à tout vitesse par les Bleus se sont soldés par une majorité républicaine au Sénat américain (qui a donc mis fin à la menace de destitution), la victoire (à nouveau) du GOP (*) dans les Etats où Trump a fait campagne, et un parti républicain plus dépendant que jamais du président le plus honni de l'histoire américaine moderne. Les démocrates n’ont pas appris grand-chose de leur défaite face à Trump en 2016. Leur "politique identitaire" consistant à célébrer "le premier ceci, le premier cela" élu au parlement dans l'histoire des États-Unis ne consolera sans doute pas ceux dont la vie continue d'être gâchée par le capitalisme néolibéral prédateur de la classe dominante étasunienne. Et comme je vis dans un pays dirigé par Theresa May, et Margaret Thatcher avant elle, je peux vous (...) Lire la suite »

Modeste lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon

Viktor DEDAJ
M. Mélenchon, Après 40 ans de militantisme, je crois bien que c'est la première fois que je rédige une lettre ouverte. Je veux dire une lettre sérieuse, sans l'ironie qui me caractérise (parait-il). Et j'imagine que les chats que vous avez à fouetter en ce moment sont nombreux. Mais voilà, je ne sais plus exactement à qui, ni à quoi, m'adresser. Il s'agit de Julian Assange. Pourquoi m'adresser à vous ? Disons que j'ai confiance en vous depuis une certaine soirée où j'ai assisté à un échange qu'on pourrait qualifier d'anecdotique. Mais j'ai tendance à évaluer les personnes à certains détails plus qu'à leurs professions de foi publiques. Que voulez-vous, on ne se refait pas. J'étais venu assister à une réunion de solidarité où divers intervenants, français et étrangers, ont pris la parole. J'avoue que ce soir-là, j'ai pas mal piaffé d'impatience, et souvent d'agacement, sur ma chaise – particulièrement lors des interventions des Français. A la fin de la soirée, la salle s'est vidée et pour une raison qui (...) Lire la suite »
25 

L’Occident abandonne Julian Assange (Consortium News)

Stefania MAURIZI
Commençons par le chat. Qui aurait pensé qu'un de ces félins bien-aimés jouerait un rôle crucial dans l'affaire Julian Assange ? Et pourtant, voyez les derniers articles parus dans la presse. Les gros titres des médias grand public ne parlent pas d'un homme confiné dans un minuscule bâtiment au cœur de l'Europe depuis six ans sans aucune issue en vue, mais plutôt d'instructions venues de Quito lui demandant de nourrir son chat. Voilà un homme qui court le risque grave d'être arrêté par les autorités britanniques puis extradé vers les États-Unis et poursuivi pour ses publications. Un homme qui a été coupé de tout contact humain, à l'exception de ses avocats, et dont la santé se dégrade sérieusement en raison d'un confinement prolongé sans même une heure à l'air libre. Avec tout ça, n'y avait-il rien de plus important à couvrir que le chat ? Mais il y a une histoire à raconter sur le chat d'Assange. Une des dernières fois que j'ai été autorisée à rendre visite à Julian Assange à l'ambassade de l'Equateur à (...) Lire la suite »

De la genèse des conquis sociaux de 1936 en France… à leur destruction en 1940

Gérard DEL MASCHIO
1906 : instaurer un repos dominical, « ce n’est pas possible » - proclamait à l'époque le patronat (sur le même air qu'aujourd'hui pour les retraites, la Sécu, la taxation des capitaux, etc.). Le 1er mai 1906, les ouvriers n’obtiendront pas les quarante heures… mais ils gagneront la loi du 13 juillet 1906 qui rend obligatoire le repos hebdomadaire. C’est aussi les 10 jours de congés payés pour les gaziers et électriciens parisiens qui se généraliseront en 1936 à l’ensemble des travailleurs. Mai - juin 1936 n'est pas une explosion spontanée. Le krach boursier du 24 octobre 1929 à la bourse de New York entraîne une dépression terrible, où le chômage et la pauvreté explosent puis en Europe où l'Allemagne est touchée de plein fouet. Six millions de chômeurs (33 % de la population active) vont constituer un terreau pour le développement du parti nazi. L'antiparlementarisme se développe, nourri de scandales politico-financiers (affaire Staviski). Les mouvements d’extrême droite se développent, de nombreuses (...) Lire la suite »

Sous l’eau mouillée, découvrir enfin l’Amérique !

Michel RAIMBAUD

Michel Rimbaud est inépuisable et incollable observateur de la dérive néoconservatrice des Etats-Unis. Ceux qui décident du nouveau dessin du monde, celui qui convient à Wall street. Avec les morts par centaines de milliers et les mensonges qui y président. Michel Raimbaud, ancien ambassadeur de France a le privilège de connaitre sur les bout des doigts ce Moyen Orient et ce "Tiers monde" où il a passé toute sa vie.

Il y a tout juste un an, le 16 novembre 2017, votre serviteur se fendait d’un article intitulé « A la découverte de l’eau mouillée », se réjouissant de voir les investigateurs des chaines TV « internationales », de concert avec de « grandes ONG », découvrir l’existence de marchés d’esclaves dans la Libye « libérée » de Kadhafi par les bombardements humanitaires des « grandes démocraties » de l’OTAN. L’auteur ne cachait pas son admiration devant la ténacité qu’il avait fallu à ces professionnels vétilleux pour mener à bien une traque sûrement harassante : n’avaient-ils pas mis six ans à déjouer les pièges des fabricants de fake news avant de voir les réalités dénoncées depuis longtemps par les « complotistes », images et témoignages à l’appui. Mieux vaut tard que jamais...Dans les médias, on a des urgences et...des contraintes. Persuadé que nos limiers de l’humanitaire ne manqueraient pas de tirer des leçons de cet excès de zèle, l’optimiste que je suis émettait l’espoir qu’ils en viendraient dans la foulée à dévoiler enfin (...) Lire la suite »
Communication aux lecteurs
17/11 Annonce de Christine Assange

17/11 : Christine Assange annonce via son compte twitter @AssangeMrs qu’elle n’est plus impliquée dans la campagne pour faire libérer son fils, et ne fera pas de commentaires. Elle précise qu’elle va bien et remercie tout le monde pour leur soutien.

Parlons (Inter) Net
Quand l’Elysée censure, en sous-ma(r)in

Suite à une intervention préventive de « l’Elysée » auprès d’Universal Music, le futur album du rappeur Kalash Criminel sera privé de la chanson titrée « Cougar Gang » qui a chagriné Brigitte Macron. Sage disparition car, dans toutes les grandes démocraties, un contrôle fiscal est vite arrivé ou une perquisition à 7 heures du matin par un procureur accompagné de policiers armés et protégés par des gilets pare-balles.

Suite à une intervention des services élyséens d’évaluation des risques de broncas, huées et sifflements, le congrès des maires (20/22 novembre 2018) sera privé de la présence d’Emmanuel Macron.

Suite à l’annonce d’un climat social durablement dégradé, Emmanuel Macron s’adressera dorénavant aux français depuis un de nos quatre sous-marins nucléaires immergé. Il hésite entre Le Triomphant, Le Téméraire, Le Vigilant et Le Terrible.

La maison de disques du rappeur susnommé à d’ores et déjà fait savoir qu’il n’y aura pas dans son futur album de morceau intitulé « Couard Gang ».

Théophraste R.
Auteur du roman (à paraître) : « Vingt mille lieus sous les maires (de France) ».

AGENDA
samedi 17 novembre 2018
samedi 17 novembre 2018
samedi 17 novembre 2018
samedi 17 novembre 2018
dimanche 18 novembre 2018
mardi 27 novembre 2018
samedi 1er décembre 2018
samedi 1er décembre 2018
samedi 1er décembre 2018
samedi 15 décembre 2018





 
Voir aussi
Retrait des médecins cubains du Brésil : la réaction de Dilma Rousseff
* L’action précipitée et arrogante du président-élu contraint Cuba à retirer ses médecins du Brésil et peut priver des millions de personnes de soins de santé primaires. * La politique extérieure en matière de santé annoncée sur twitter menace de faire (...)
Dilma Rousseff
Info anodine pour les écrivains naïfs qui se croient libres d’écrire.
Vivendi, mastodonte qui possède en partie Universal Music Group, la maison de disques qui vient de censurer un rappeur irrespectueux envers Brigitte Macron (1) vient d’acheter pour 900 millions d’euros Editis, 2e groupe éditorial français. Editis ? (...)
Maxime VIVAS
17 novembre faut-il oui ou non participer ? L’appel à la résistance de Léon Landini, 17 novembre. Résistance
Lancé sur les réseaux sociaux, l’appel à des actions de blocage des routes le 17 novembre en réaction à la flambée des prix des carburants sous l’effet des hausses de taxes du régime Macron, fait chorus. Des centaines de milliers de personnes se sont (...)
Léon LANDINI
10 
L’heure approche de la contre-offensive populaire
Face à Macron-MEDEF, à la droite fascisante, aux diktats de l’UE et à l’OTAN belliciste, l’heure approche de la contre-offensive populaire Déclaration de Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF – 10 novembre 2018 A l’échelle internationale, il est (...)
Georges GASTAUD
États Unis : Fin d’époque avec la gauche radicale qui enfonce un coin dans le bipartisme séculaire !
Qui a gagné et qui a perdu aux élections américaines du 6 novembre 2018 ? Trump ? Les Démocrates ? Ou plutôt d’autres passés sous silence par les médias internationaux ? Les réponses à ces questions ne sont pas difficiles et on peut se demander pourquoi (...)
Yorgos Mitralias
Les services de renseignement US amèneront Assange, avec des chaînes (Consortium News)
Il semble de plus en plus probable que le fondateur et rédacteur en chef de Wikileaks, Julian Assange, se retrouve dans les griffes du gouvernement américain. Ce n’est guère surprenant, étant donné que depuis dix ans, Wikileaks a publié plus (...)
Ann Garrison
Déclaration du Ministère cubain de la santé publique
Jair Bolsonaro, président-élu du Brésil, parlant en des termes méprisants et menaçants de la présence dans ce pays de nos médecins, a réitéré qu’il modifiera les termes et conditions du Programme « Plus de médecins », bafouant de la sorte l’Organisation (...)
Macron et Merkel tordent l’Histoire au service de la fable européenne
Les cérémonies du 11 novembre ont constitué une nouvelle occasion de marteler la comparaison – malhonnête – avec les années 30, pour tenter de redorer le blason de l’UE La mémoire n’est jamais neutre. Elle résulte souvent d’un mélange entre le souvenir (...)
Pierre LEVY
Capitalisme "vert" : Du prix des carburants à la main invisible de "Gaïa"
Augmenter les taxes sur le carburant pour que les rejets de gaz à effet de serre baissent et éviter que les perturbations climatiques, déjà funestes pour nombre de pays du Sud, ne se développent pas au point de toucher trop gravement l’Occident, (...)
Guillaume SUING
Sri Lanka : « rétablir » la vérité !
« Ce sont les masses qui font l’histoire » Karl Marx « Rien n’est absolu, tout est changement, tout est mouvement, tout est révolution, tout s’envole et s’en va ! » Frida Kahlo En dépit de toutes les manœuvres, des menaces, des pressions, des mensonges, (...)
Jean-Pierre PAGE
Les destructeurs de la Libye maintenant "pour la Libye" (Il Manifesto)
Un croissant de lune (symbole de l’islamisme) dessiné comme un hémisphère stylisé qui, flanqué d’une étoile et des mots “for/with Libya” (pour/avec la Libye), représente “un monde qui veut se mettre du côté de la Libye” : c’est le logo de la “Conférence (...)
Manlio DINUCCI
Le Grand Soir partenaire du Forum national de la Gratuité du service public et des biens communs
Fêtons la gratuité le samedi 5 janvier 2019 à Lyon !
L’Observatoire international de la gratuité (OIG) lance cette initiative en partenariat avec l’Observatoire sur les mouvements sociaux (OMOS), l’ACU/Ensemble ! et le site Le Grand Soir. LGS voisinera avec une vingtaine d’organisations dont la FI, (...)
Paul ARIES
À Cuba, il n’y a pas et il n’y aura pas d’espace pour l’ingérence d’une puissance étrangère
Discours prononcé par Bruno Rodriguez Parrilla, ministre des Relations extérieures de la République de Cuba, à la 73e Période session de l’Assemblée générale des Nations Unies, au titre du point 43 : « Nécessité de lever le blocus économique, commercial (...)
Bruno Rodriguez Parrilla
Un parti qui peut éclater, se morceler, bref disparaître à terme rapproché.
38e Congrès (extraordinaire) du PCF , fin novembre 2018
Pour un communisme désirable qui tienne compte des marqueurs de notre identité, les intègre et les prolonge. A quelques jours du Congrès du PCF, on ne peut affirmer que le climat y soit ni serein, ni par trop amical, ni enthousiaste. Je me suis tenu (...)
Jean ORTIZ
23 
Angot et Giesbert, chiens de garde du sionisme
C‘était dans « On n’est pas couché » du 3 novembre dernier, une émission qui, ayant accordé à Éric Zemmour une tribune incomparable, s’érige depuis quelques années en promoteur du racisme et en tribunal contre ses invités, avec des juges colériques et (...)
Union Juive Française pour la Paix
Derniers commentaires
La crucifixion de Julian Assange - Ce qui arrive à Assange devrait terrifier la presse (Truth Dig)
17 novembre faut-il oui ou non participer ? L’appel à la résistance de Léon Landini, 17 novembre. Résistance
17 novembre faut-il oui ou non participer ? L’appel à la résistance de Léon Landini, 17 novembre. Résistance
Quand l’Elysée censure, en sous-ma(r)in
Quand l’Elysée censure, en sous-ma(r)in
17 novembre faut-il oui ou non participer ? L’appel à la résistance de Léon Landini, 17 novembre. Résistance
17 novembre faut-il oui ou non participer ? L’appel à la résistance de Léon Landini, 17 novembre. Résistance
L’heure approche de la contre-offensive populaire
Quand l’Elysée censure, en sous-ma(r)in
17 novembre faut-il oui ou non participer ? L’appel à la résistance de Léon Landini, 17 novembre. Résistance
Quand l’Elysée censure, en sous-ma(r)in
17 novembre faut-il oui ou non participer ? L’appel à la résistance de Léon Landini, 17 novembre. Résistance
17 novembre faut-il oui ou non participer ? L’appel à la résistance de Léon Landini, 17 novembre. Résistance
L’heure approche de la contre-offensive populaire
Dans la peau de Julian Assange [extraits] - (Contraspin)
17 novembre faut-il oui ou non participer ? L’appel à la résistance de Léon Landini, 17 novembre. Résistance
Info anodine pour les écrivains naïfs qui se croient libres d’écrire.
Dans la peau de Julian Assange [extraits] - (Contraspin)
17 novembre faut-il oui ou non participer ? L’appel à la résistance de Léon Landini, 17 novembre. Résistance
Modeste lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon
RSS RSS Commentaires


le 16 novembre 2018
vous étiez 16128 à contempler le Grand Soir.

Pour les accros des réseaux sociaux

Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.