RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Seule la souveraineté est progressiste

Bruno GUIGUE
Lors du 25ème sommet des pays membres de l’Organisation de l’unité africaine, le 26 juillet 1987, le président du Conseil national révolutionnaire de Burkina Faso dénonçait en ces termes le nouvel asservissement de l’Afrique : “Les origines de la dette remontent aux origines du colonialisme. Ceux qui nous ont prêté de l'argent, ce sont ceux-là qui nous ont colonisés, ce sont les mêmes qui géraient nos Etats et nos économies, ce sont les colonisateurs qui endettaient l'Afrique auprès des bailleurs de fonds.” La dette du tiers-monde est le symbole du néo-colonialisme. Elle perpétue le déni de souveraineté, pliant les jeunes nations africaines aux desiderata des ex-puissances coloniales. Mais la dette est aussi l’odieuse martingale dont se repaissent les marchés financiers. Prélèvement parasitaire sur des économies fragiles, elle enrichit les riches des pays développés au détriment des pauvres des pays en voie de développement. “La dette (...) dominée par l'impérialisme est une reconquête savamment organisée (...) Lire la suite »
Une interview du journaliste Chris Hedges par David North

Les élites n’ont plus aucune crédibilité.

Chris HEDGES
Nous vivons dans une nation ou les médecins détruisent la vie, les avocats la justice, les universités la connaissance, la presse l’information, la religion la morale et les banques l’économie. David North : – Comment interprétez-vous cette fixation sur la Russie et toute cette réinterprétation de l’élection présidentielle comme si elle avait été manipulée par Poutine ? Chris Hedges : – C’est aussi ridicule que pour les armes de destruction massive de Saddam Hussein. C’est une accusation absolument non fondée utilisée pour instiller cette idée très effrayante : les critiques du capitalisme d’entreprise et de l’impérialisme sont des agents étrangers travaillant pour la Russie. Je ne doute pas que les Russes investissent temps, énergie et argent pour tenter d’influer sur les événements ayant cours aux États-Unis de manière à servir leurs intérêts, comme nous l’avons fait et le faisons encore en Russie et dans bien d’autres pays du monde. Je ne dis donc pas qu’il n’y a pas eu d’influence ou tentative d’influence (...) Lire la suite »

L’argent saoudien en Syrie sème les graines de l’EI 2.0

Moon of Alabama
Il nous arrive des nouvelles inquiétantes de Raqqa, en Syrie. Tandis que l'EI est largement défait, Il y en a qui sèment des graines pour sa résurrection. Les forces kurdes sous le label SDF et dirigées par des forces spéciales américaines ont défait l'Etat islamique à Raqqa. Les opérations de nettoyage se poursuivent. La victoire n'a été obtenue qu'après un accord conclu entre les États-Unis et leurs alliés pour laisser le libre passage aux quelques centaines de combattants étrangers et syriens de l'EI et à leurs familles. Depuis que ces autobus chargés de membres de l’EI ont quitté Raqqa samedi soir, on n’a plus entendu parler d'eux. Lundi, le coordinateur américain pour la lutte contre l'Etat islamique, Brett McGurk, a amené un visiteur indésirable en Syrie. Raqqa24 @ 24Raqqa - 9h49 - 17 oct 2017 Brett McGurk est allé à Ayn Issa aujourd'hui avec le ministre saoudien Thamer al-Sabhan (ancien ambassadeur en Irak) et a participé à trois réunions différentes. # R24 La première réunion a été avec le (...) Lire la suite »

Cent ans de la Révolution d’Octobre : entretien avec Georges Gastaud

Georges GASTAUD

Entretien d’Initiative Communiste avec Georges Gastaud, auteur du Nouveau défi léniniste (Delga), secrétaire national du PRCF, à propos d’Octobre 17 et du rassemblement du 4 novembre 2017 à Paris. Inscrivez vous au rassemblement du 4 novembre 2017 à Paris pour les 100 ans de la révolution d’Octobre. Ne manquez pas le meeting international et le spectacle exclusif de la compagnie Jolie Môme pour retrouver l’élan révolutionnaire, la solidarité internationaliste pour faire place aux peuples.

IC – Le PRCF organise, avec de nombreux PC étrangers, un rassemblement à propos du 100ème anniversaire de la Révolution d’octobre. Qu’est-ce qui le distingue d’autres « commémorations » organisées en France ? Georges Gastaud : Tout d’abord, nous nous opposons du tout au tout à la campagne tapageuse de diabolisation de Lénine, d’Octobre 17, de l’URSS, et plus généralement, de l’idée même de révolution et de lutte populaires (y compris, donc, de la Révolution française et de la Commune de Paris !) qu’organisent actuellement la grande bourgeoisie, ses médias et ses pseudo-historiens, avec naturellement la totale complicité de la fausse gauche, type Libé, mais aussi du faux communisme. C’est donc « légèrement différent » de l’étrange « commémoration » d’Octobre qu’a organisée, par ex., l’Huma-Dimanche en posant la question, ô combien offensive, « que reste-t-il de la révolution d’Octobre ? » et en donnant la parole à cet anticommuniste acharné qu’est Nicolas Werth, l’un des bons amis du très douteux Stéphane Courtois. Nous (...) Lire la suite »

Porto Rico : les médecins travaillent dans des conditions « post-apocalyptiques »

Marc SLAVO
Près de quatre semaines après que l'ouragan Maria a dévasté l'île de Porto Rico, les médecins œuvrent toujours dans des conditions « post-apocalyptiques ». Ce que vivent les médecins à Porto Rico est digne d’un roman dystopique*. Les médecins effectuent des interventions chirurgicales dans une chaleur étouffante de 35 degrés, les machines à rayons X dysfonctionnent et les médicaments fondent littéralement. « Nous pratiquons une médecine de catastrophe alors que la vie devrait avoir repris son cours normal », a déclaré le Dr William Kotler, un spécialiste de la médecine d'urgence de l'hôpital Florida à Orlando, qui a passé deux semaines comme bénévole sur l'île au début du mois. « Nous improvisons comme nous pouvons, avec très peu de ressources. » Le Dr Kotler et quatre autres médecins urgentistes du Florida Hospital d’Orlando sont arrivés comme volontaires sur l'île dévastée une semaine après l'ouragan Maria, et leur mission vient de se terminer. Ils ont été la première équipe de secours médicaux envoyée par (...) Lire la suite »

Le Che et l’internationalisme prolétarien

TANIA
Y a-t-il aujourd’hui une question plus urgente que celle de la lutte anti-impérialiste compte tenu que, à l’heure où ces lignes sont écrites, l’hégémonie étasunienne est plus agressive que jamais ? Le capitalisme et l’impérialisme étasuniens ont besoin de la guerre pour accéder par exemple au pétrole de l’Orénoque et donner ainsi à leur économie une grosse bouffée d’oxygène. Et il est dans leur logique de faire la guerre à tous les peuples qui oseront porter atteinte à ses intérêts financiers. Pour ce faire, l’impérialisme ne lésine pas sur les moyens. Nous le constatons aujourd’hui entre autre avec le Venezuela. L’'impérialisme en est arrivé à son stade suprême, l’exterminisme. Par exemple, tout être humain qui meurt de famine à cause de la « philosophie du pillage » (Fidel Castro) ou de l'exploitation de l'homme par l'homme est victime d'un assassinat perpétré par l'impérialisme. Il faut ajouter à ce lourd bilan tous ceux qui sont victimes de l'oppression de dictatures installées ou protégées par l'impérialisme. (...) Lire la suite »

Accord de libre passage avec l’EI à Raqqa - Les Etats-Unis nient leur implication - Une vidéo la prouve.

Moon of Alabama

Après des négociations avec les États-Unis et leurs forces kurdes par procuration, pour obtenir le libre passage de ses combattants, l’EI quitte la ville de Raqqa. Lorsque le gouvernement syrien a conclu des accords similaires, les États-Unis, tels des gamins irresponsables, l’ont vertement critiquée. La coalition étasunienne affirme qu’elle n’était pas « impliquée dans les discussions » qui ont abouti à l’accord de libre passage de Raqqa. Un reportage de BBC News prouve le contraire.

Au cours des deux dernières années, les États-Unis et leur force par procuration kurde en Syrie ont conclu plusieurs accords avec l'État islamique. En 2016, par exemple, ils ont négocié un accord avec les combattants de l'État islamique pour aller de Manbij à la frontière turque afin d'éviter de nouvelles pertes dans le combat pour la ville. Mais quand, en août 2017, le Hezbollah et le gouvernement libanais et syrien ont négocié un accord avec quelque 300 combattants de l'Etat islamique assiégés et leurs familles, à la frontière libano-syrienne, les Etats-Unis ont poussé les haut-cris. Les militaires américains ont bloqué le convoi d'évacuation pendant plusieurs jours en menaçant de le bombarder et l'envoyé américain McGurk fulminait : Les terroristes EI irréconciliables devraient être tués sur le champ de bataille, et non pas conduits dans des bus à travers la Syrie jusqu’à la frontière irakienne sans le consentement de l'Irak. Notre coalition s’assurera que ces terroristes ne puissent jamais entrer en (...) Lire la suite »

Élections régionales au Venezuela : large victoire du chavisme et… nouvelle défaite de la droite et des médias

Thierry DERONNE
Ce dimanche 15 octobre, plus de 18 millions de vénézuéliens étaient invités à élire les 23 gouverneurs de 23 états parmi 226 candidats de droite ou bolivariens (= chavistes) – sauf à Caracas qui n’est pas un État. À cet effet le Centre National Électoral avait installé dans tout le pays 13.559 centres de vote et 30.274 tables électorales. Le taux de participation a été de 61,4 %, un taux très élevé pour un scrutin régional. Les bolivariens remportent une large victoire avec 17 états contre 5 pour l’opposition. Celle-ci gagne notamment dans les états stratégiques de Mérida, Táchira, Zulia, proches de la Colombie, foyers de violence paramilitaire. Les bolivariens récupèrent trois états historiquement gouvernés par la droite : les états d’Amazonas, de Lara et – victoire hautement symbolique – celle du jeune candidat chaviste Hector Rodriguez dans l’État de Miranda, longtemps gouverné par le milliardaire et ex-candidat à la présidentielle Henrique Capriles Radonsky. Pour mieux comprendre le ressort vivant du (...) Lire la suite »
32 

A propos des concerts de casseroles : Chili 1973, Argentine 2001/2002, France 2017

Christian RODRIGUEZ

Tribune d’opinion du responsable des Relations Internationales pour l’Amérique Latine de la France Insoumise

Les attaques du ministre de l’Intérieur français, Gérard Collomb, contre Jean-Luc Mélenchon à propos de son appel à manifester avec des « casserolades » contre les ordonnances du Code du Travail, démontre une ignorance grossière de l’histoire et constituent une provocation ridicule, indigne de son statut de ministre de la République. En effet, le vendredi 29 septembre sur la chaîne de télévision CNews, Collomb a prétendu comparer cette méthode légitime de protestation citoyenne contre le coup d’Etat social du président Emmanuel Macron, avec les méthodes utilisées par l’extrême droite chilienne contre Salvador Allende dans les années 70. Il s’agit d’attaques insultantes et inadmissibles contre le président de la France Insoumise à l’Assemblée Nationale. Il faut se souvenir précisément que Mélenchon a été, dés la première heure, une des figures politiques françaises qui, non seulement ont dénoncé le coup d’Etat au Chili en 1973 et ont aidé les réfugiés chiliens en France, mais qui, de plus, ont appuyé concrètement (...) Lire la suite »
16 

La révolution selon Saint Macron

PERSONNE

L’auteur de Révolution – c’est notre combat pour la France parla ainsi : « On se fout des programmes. Ce qui importe c’est la vision, c’est le projet ».

Si je vous dis « Les Jours Heureux, c’est le programme du CNR », voyez-vous une différence ?

D’un côté, un projet, de l’autre, un programme !

Les mots ne sont jamais anodins : le globish est le révélateur, non pas d’une modernité, mais d’une soumission à un système doctrinaire hégémonique. Les mots du monde de l’entreprise, comme « projet », qui s’immiscent, s’invitent dans le champ politique, révèlent la dénaturation de la politique. Macron veut (« ce que je veux ») que la France soit assimilée à une entreprise. Le travail de sape ne date pas d’aujourd’hui : depuis Pompidou, l’État se doit d’emprunter aux banques privées et non à la Banque de France. Il souhaite « une révolution démocratique qui consiste à refonder nos organisations sociales, économiques, notre politique éducative, notre organisation collective pour faire fasse au défi du XXIe siècle, en étant fidèles à ce que nous sommes, c’est à dire nos valeurs. » (1) « Je ne suis pas anti-système. Je ne veux pas respecter les règles du système politique » (1). On devrait parler d’une « révolution entrepreneuriale » : « bonne gouvernance », « gestion », « projet » sont là pour préparer les esprits. La « (...) Lire la suite »
18 

Iran - Trump n’a pas de stratégie, seulement des objectifs qu’il ne peut pas atteindre

Moon of Alabama

Trump déteste l’accord nucléaire international avec l’Iran. L’accord a imposé des restrictions temporaires au programme nucléaire iranien et des inspections plus approfondies. Les autres membres de l’accord se sont engagés à lever les sanctions et à renforcer la coopération économique. Trump veut se débarrasser de l’accord ; mais il ne veut pas en payer le prix politique.

Le Plan d'action global commun a été négocié et signé par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (États-Unis, Chine, Angleterre, Russie, France), l'Allemagne, l'UE et l'Iran. Si les États-Unis sortent de l'accord, ils se retrouveront tout seuls. L'isolement diplomatique limiterait leur influence sur d'autres questions. Trump ne connait pas l'Iran, ni l'accord nucléaire, ni le Moyen-Orient, ni rien. Tout ce qu'il en sait vient de Fox News, de Netanyahou et de quelques autres sionistes influents. Tout ce qu'il leur a entendu dire, c'est que l'accord avec l'Iran est mauvais. Par conséquent, a-t-il conclu, il faut l’abolir. La Maison Blanche a remis un document aux médias qui est censé décrire la nouvelle stratégie du président Donald J. Trump sur l'Iran. Mais il n'y a pas de stratégie dans ce document. On y trouve une liste des objectifs que Trump veut atteindre. Mais pas d’explication sur la manière d’y parvenir. C'est une liste de souhaits, pas un programme d’action. Les « (...) Lire la suite »
Pourquoi et comment Cuba a gagné la guerre contre les pesticides, insecticides, engrais chimiques.

Socialisme cubain et agroécologie : Le renforcement mutuel

Guillaume SUING

Il ne s’agit pas d’évaluer l’inclination naturelle ou spontanée du socialisme pour l’écologie, mais de mesurer, en matérialiste, en quoi tout pousse ce mode de production, quand même il ne le voudrait pas en première instance, sur cette voie. Ainsi c’est bien l’embargo imposé à Cuba en raison de son modèle social et économique qui l’a privé d’alternatives immédiates à l’importation d’engrais et pesticides lorsque le bloc socialiste s’est effondré en 1990-1991, dont la cause est bien l’hostilité de la chaîne impérialiste contre le socialisme

Celui-ci se fonde d’ailleurs depuis ses origines, avec la jeune Russie révolutionnaire, sur une souveraineté nationale solide... ce que d’aucuns appelaient alors le « socialisme dans un seul pays ». Une telle nécessité ponctuelle de « survivre » a déclenché la réalisation du modèle agroécologique cubain tel que nous le connaissons aujourd’hui. L’argument selon lequel ce serait à « l’obligation de changer » hors du giron soviétique et non le modèle cubain lui-même que Cuba devrait son succès actuel dans ce domaine, ne tient pas de ce point de vue. La réussite de sa politique agricole doit tout à la révolution cubaine, mais la renforce également en retour, à tel point que l’île poursuit aujourd’hui cette voie en rejetant la possibilité d’un retour aux vieilles pratiques par l’importation d’engrais chinois par exemple. Pour autant il faut noter que même à l’heure de son alignement sur le modèle agricole khrouchtchévien (lui-même aligné sur le modèle américain à l’époque), Cuba avait préparé, inconsciemment peut être, (...) Lire la suite »
34 

Catalogne : nationalisme bourgeois, résurgences franquistes

Andres B. ALONSO

Ci-dessous de larges extraits d’un article d’Andres B. Alonso, ancien militant des JC d’Aragon et secrétaire des Jeunesses communistes de Saint-Martin-d’Hères. Une pièce très intéressante à ajouter à un dossier passablement compliqué .
LGS

Dimanche 1er octobre, le gouvernement régional de la Catalogne (région de plus de 8 millions d’habitants – la plus riche d’Espagne) a appelé les Catalans à voter pour l’indépendance. L’Etat central espagnol avait décrété ce referendum illégal. Depuis des semaines, le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, avait affirmé que ce vote n’allait pas se tenir. Sa promesse s’est matérialisée le matin même par l’intervention de l’ensemble des forces de police (police nationale et « Guardia Civil » – équivalent espagnol de la gendarmerie), qui ont délogé avec une grande violence les occupants des bureaux de vote. L’intransigeance d’un disciple du franquisme Des jeunes, des parents d’élève, des travailleurs et des retraités avaient occupé dès vendredi soir les écoles où était censé avoir lieu le référendum. Les policiers les ont sortis de force à coups de matraque. En faisant cela, Mariano Rajoy continue à s’ériger en bon disciple de Franco, réglant les différends nationaux en faisant charger la police. L’expression (...) Lire la suite »
Des noms ! Des noms !

Liste des premiers signataires du Manifeste pour un nouveau média citoyen, liste des young leaders, et liste des bénéficiaires de chèques à l’ambassade du Qatar

Vladimir MARCIAC

Attention, les trois listes ne se recoupent pas !
La première qui appelle à la création d’un média indépendant, collaboratif, coopératif, écologiste, pluraliste, féministe, humaniste, antiraciste, progressiste, s’affranchissant de la dictature de l’urgence, ouvert à la confrontation des idées et aux débats de fond, valorisant la création culturelle et la francophonie, renforçant des solidarités humaines... n’a rien à voir avec les deux autres, dont l’une affiche la soumission atlantiste de nos « élites » et l’autre leur vénalité.

Les cinquante premiers signataires du Manifeste pour un nouveau média citoyen (voir le texte tout en bas en complément de cet article) : Cécile Amar (journaliste), Christian Audouin (directeur de rédaction), Laurent Baffie (chroniqueur), Josiane Balasko (comédienne), Blick Bassy (chanteur), Lucas Belvaux (réalisateur), Marie-George Buffet (députée), Bernard Cassen (président d’honneur d’Attac), Judith Chemla (comédienne), Sophia Chikirou (communicante), Antoine Comte (avocat), Jean-Pierre Darroussin (comédien), Antoine Deltour (lanceur d’alerte), Jack Dion (journaliste), Aurélie Filippetti (ancienne ministre), Bruno Gaccio (auteur), Raquel Garrido (avocate), Frédéric Gros (philosophe), Robert Guédiguian (réalisateur), Thomas Guénolé (politologue), Janette Habel (politologue), Cédric Herrou (agriculteur), Eva Joly (députée européenne), Pierre Joxe (ancien ministre), Jul (dessinateur), Juliette (chanteuse), Aude Lancelin (journaliste), Dany Lang (économiste), L.E.J (chanteuses), Philippe Lioret (...) Lire la suite »
63 

Désaccords de paix en Colombie

Maurice LEMOINE

Il aura fallu plus d’un demi-siècle d’une guerre fratricide pour que, le 1er septembre 2017, l’impensable ait lieu : ce jour-là, c’est bien le numéro un des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie), Rodrigo Londoño Echeverri, alias Timoleón Jiménez ou « Timochenko », qui prononce un discours sur la Place Bolivar de Bogotá, haut lieu de la vie politique colombienne, à quelques mètres du palais présidentiel – la Casa de Nariño. Toutefois, ce n’est plus au nom de la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie qu’il s’exprime devant mille deux cents ex-combattants et des milliers de personnes souvent émues jusqu’aux larmes, mais en tant que porte-parole de la Force alternative révolutionnaire du commun, le tout nouveau parti politique des désormais ex-insurgés.

Pour en arriver là, il a fallu quatre années de pourparlers à La Havane entre gouvernement et rebelles ; l’approbation unanime de l’Accord de paix par deux cents délégués de la guérilla, le 23 septembre 2016, lors de sa dixième et dernière Conférence (la première non clandestine), tenue dans les plaines du Yarí, au sud-ouest du pays ; la signature en grandes pompes de cet accord par le président Juan Manuel Santos et Timochenko, le 26 septembre 2016, à Cartagena ; censé l’entériner, un plébiscite voulu par le chef de l’Etat malgré les mises en garde et perdu, sous la pression du « camp de la guerre », d’une insidieuse campagne médiatique et d’une forte abstention, le 2 octobre suivant ; un nouvel accord négocié en catastrophe puis signé le 24 novembre, avant d’être adopté le 30 par le Congrès ; le regroupement pendant un semestre des plus de sept mille guérilleros dans vingt-six Zones transitoires de normalisation (ZVTN), avant leur passage à la vie civile ; une troisième et ultime phase de remise des armes des (...) Lire la suite »
Parlons (Inter) Net
L’alcool aide à mieux parler une langue étrangère

Une étude, portant sur 50 personnes de langue allemande a montré qu’une faible quantité d’alcool améliorait leur capacité à s’exprimer en néerlandais.

Mais attention à l’abus d’alcool (1). J’ai testé la recette sur moi (vodka + whisky). Non seulement je pige toujours couic à l’allemand et au néerlandais, mais j’épourve des ffidicultés à pater sur la bnnoe choute du vlacier.

Phéotraste R. (sans tommencaire SVP).

(1) On ignore si Macron avait trop picolé quand il a dit : « J’ai toujours assumé la dimension de verticalité, de transcendance, mais en même temps elle doit s’ancrer dans de l’immanence complète, de la matérialité ». (le JDD, 12 février 2017).







 
Voir aussi
Santiago Maldonado a été retrouvé mort
Santiago Maldonado a été identifié par son frère Sergio à la morgue. Ses tatouages caractéristiques ne laissent aucun doute sur son identité. L’Argentine se réveille aux pires heures de la répression fasciste des généraux des années 70-80. On pouvait (...)
Christian Rodriguez
La XIe Semaine d’actions globales contre la dette illégitime s’est déroulée à Madrid
Du 4 au 7 octobre 2017 s’est tenu à Madrid, au Centre Social des Communs Urbains, La Ingobernable – le plus important espace autogéré et occupé de la ville – la XIe Semaine mondiale d’actions contre la dette, les fonds vautours et les Institutions (...)
Jérôme DUVAL
L’Emission Politique de Marine Le Pen : la grosse arnaque
Avec la bienveillance ou l’incompétence de ses interlocuteurs successifs que sont le piètre économiste Lenglet, l’insipide Parisot, le lamentable Darmanin et la servile Saint-Cricq à la solde du pouvoir, le tout chapeauté par une Salamé inexistante, (...)
Jean-Michel HUREAU
14 
L’avenir d’Arthur
Geneviève et son équipe offrent un accompagnement qui favorise l’émergence d’une transformation durable chez ses clients, généralement en période de transition, et les aide à faire croître leurs entreprises et à développer de nouvelles compétences. Elle (...)
Gaëtan PELLETIER
UBU néolibéral...Encore plus nu après Maria.
"Toute spéculation mercantile que je fais aux dépens de la vie de mon semblable n’est point un trafic, c’est un brigandage et un fratricide." - Maximilien de Robespierre Dans un premier article ( "Tout vas très bien Madame IRMA...), le passage de (...)
Philippe BELAIR
Et si Haïti passait de l’indigence à l’intelligence !
Tandis qu'Haïti meurt,comme un bateau de mauvais équipage, soulevé par la marée haute et dérivant au gré des vagues et des vents, les indigences se succèdent. La MINUSTAH s'en va, la MINUSJUSTH s'en vient. Vingt-quatre ans que cela dure, si (...)
Erno RENONCOURT
Il a dit le plus important pendant que je dormais sur mon canapé
Macron m’a bercé, je n’ai pas tout écouté
Hier dimanche à 20 heures, je me suis affalé sur mon canapé devant la télé pour écouter le président de la République. Mais, c’était long, il faisait des réponses logorrhéiques, l’homme politique n’a pas réussi à percer derrière le technocrate, son cœur (...)
Maxime VIVAS
11 
L’Ambassade des États-Unis reste à Tel-Aviv
Trump a donc confirmé, samedi, que l’ambassade des Etats-Unis en Israël demeurera à Tel-Aviv... pour l’instant. Ce n’est pas le « bon moment » ajoute-t-il. Ce revirement n’est guère surprenant et était en fait attendu. Le transfert de l’ambassade (...)
Karim MOHSEN
Palestine occupée : survivre après la destruction de sa maison
Les familles des Palestiniens qui ont attaqué des Israéliens luttent pour survivre après la destruction de leurs maisons au titre d’une politique punitive controversée. Ramallah en Cisjordanie occupée - Hassan Ankush, appuyé sur sa canne, erre en (...)
Jaclynn Ashly
TV Box, auto-écoles, herbes de Provence... De nos jours, les arnaques sont partout
Publicités mensongères, conditions de vente abusives, contrats ambigus… Le consommateur est quotidiennement exposé à toutes sortes d’arnaques, que ce soit au supermarché, sur Internet et même dans les écoles de conduite. L’imagination humaine n’a (...)
Marc LUTIN
Venezuela : non, ce pays n’est pas isolé !
La Russie, 145 millions d’habitants ; la Chine, 1,38 milliard ; la Turquie ? 80 millions ; l’Iran, 80 millions. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le monde ce n’est pas seulement les États-Unis et l’Europe, bien que leur influence mondiale ne soit pas (...)
Alfredo SERRANO MANCILLA
Message à Jean-Luc Mélenchon et Mickaël Wamen – Pour un appel commun à mener le combat
Relativement éveillé sur la situation que nous vivons, Étant moi-même un Insoumis, Attentif depuis des semaines aux communications du Front Social que je soutiens, Considérant que tes propos publics et tes prises de position, Mickaël, vont dans le (...)
Vincent Christophe LE ROUX
15 
Lancement du DVD "APRÈS-DEMAIN ? constats d’aujourd’hui et solutions de demain"
L’association Inform’Action vous dévoile la nouvelle compilation de vidéos pour la rentrée 2017 ! En quelques mots Fruit d’une année de travail (réunions, sélection d’informations, montage...), ce double DVD regroupe plus de 10 heures d’informations pour (...)
Inform'Action
Les Zindignés n° 44
« Que nous apprend la Bolivie », demande Paul Ariès, un pays qu’il faut soutenir contre les campagnes de déstabilisation financées par la CIA ? Selon Thierry Brugvin, le réchauffement climatique est à venir : 2° en 2100 si on est rigoureux, 5° si on (...)
Bernard GENSANE
Foot et fantasmes
Faisant écho à la dépêche de Dharamsala du 1er septembre 2017, le site France-Tibet du 15 septembre 2017 nous apprend que « l’équipe nationale des exilés tibétains » va jouer dans la Coupe du Monde de Football 2018 organisée par la ConIFA (Confédération (...)
André LACROIX
Derniers commentaires
Les élites n’ont plus aucune crédibilité.
Liste des premiers signataires du Manifeste pour un nouveau média citoyen, liste des young leaders, et liste des bénéficiaires de chèques à l’ambassade du Qatar
L’Emission Politique de Marine Le Pen : la grosse arnaque
Les élites n’ont plus aucune crédibilité.
Liste des premiers signataires du Manifeste pour un nouveau média citoyen, liste des young leaders, et liste des bénéficiaires de chèques à l’ambassade du Qatar
Seule la souveraineté est progressiste
L’Emission Politique de Marine Le Pen : la grosse arnaque
Cent ans de la Révolution d’Octobre : entretien avec Georges Gastaud
Liste des premiers signataires du Manifeste pour un nouveau média citoyen, liste des young leaders, et liste des bénéficiaires de chèques à l’ambassade du Qatar
Seule la souveraineté est progressiste
Cent ans de la Révolution d’Octobre : entretien avec Georges Gastaud
Cent ans de la Révolution d’Octobre : entretien avec Georges Gastaud
Seule la souveraineté est progressiste
L’Emission Politique de Marine Le Pen : la grosse arnaque
L’alcool aide à mieux parler une langue étrangère
L’Emission Politique de Marine Le Pen : la grosse arnaque
Cent ans de la Révolution d’Octobre : entretien avec Georges Gastaud
L’Emission Politique de Marine Le Pen : la grosse arnaque
Socialisme cubain et agroécologie : Le renforcement mutuel
Liste des premiers signataires du Manifeste pour un nouveau média citoyen, liste des young leaders, et liste des bénéficiaires de chèques à l’ambassade du Qatar
RSS RSS Commentaires


le 21 octobre 2017
vous étiez 8970 à contempler le Grand Soir.

Pour les accros des réseaux sociaux

Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.