RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Etats-Unis contre Julian Assange : Comptes-rendus des Audiences

JOUR 14 - JOUR 13 - JOUR 12 - JOUR 11 - JOUR 10 - JOUR 9 - JOUR 8 - JOUR 7 - JOUR 6 - JOUR 5 - JOUR 4 - JOUR 3 - JOUR 2 - JOUR 1 - Cette page est mise à jour au fil de l’eau dans un ordre chronologique inverse (le plus récent en haut) Avertissement : FaceBook et Twitter exercent une "censure furtive" sur J***** A****** et W*******S. Vous pensez avoir partagé, mais en réalité très peu de vos amis/abonnés le verront. N’hésitez donc pas à recommencer "plus tard"...

JOUR 14 | JOUR 13 | JOUR 12 | JOUR 11 | JOUR 10 | JOUR 9 | JOUR 8 | JOUR 7 | JOUR 6 | JOUR 5 | JOUR 4 | JOUR 3 | JOUR 2 | JOUR 1 JOUR 14 - 25/9/2020 Jakob Augstein Patrick Eller JOUR 13 - 24/9/2020 Dr. Nigel Blackwood Dr. Sondra Crosby John Young JOUR 12 - 23/9/2020 Dr. Quinton Deeley Seena Fazel JOUR 11 - 22/9/2020 Dr. Michael Kopelman JOUR 10 - 21/9/2020 Christian Grothoff Cassandra Fairbanks JOUR 9 - 18/9/2020 Nicky Hager Jennifer Robinson Khaled el-Masri Carey Shenkman Dean Yates JOUR 8 - 17/9/2020 John Sloboda Carey Shenkman JOUR 7 - 16/9/2020 John Goetz Daniel Ellsberg JOUR 6 - 15/9/2020 Eric Lewis Tom Durkin JOUR 5 - 14/9/2020 Eric Lewis JOUR 4 - 10/9/2020reporté pour cause d'alerte Covid-19 JOUR 3 - 9/92020 Paul Rogers Trevor Timm JOUR 2 - 8/9/2020 Clive Stafford-Smith Mark Feldstein JOUR 1 - 7/9/2020 Accès des ONG révoqué par la juge Défense demande un ajournement dû aux nouvelles accusations - refusé Mark Feldstein JOUR 14 - 25 Septembre 2020 La juge reconnaît le caractère (...) Lire la suite »

La mort subite d’André Vltchek (Counterpunch)

Robert Hunziker
NOTE DE LA RÉDACTION : CounterPunch a reçu un message de Rossi Indira, le partenaire d'André qui était avec lui au moment de sa mort, selon lequel André est mort de complications liées au diabète. André avait été très malade pendant plusieurs semaines avant sa mort, il pouvait à peine marcher et une de ses jambes était paralysée. Rossi nous dit qu'il a également refusé un traitement médical. Les funérailles d'André ont lieu à Istanbul. "Exposing Lies of the Empire" (PT. Badak Merah Semesta, 2015) m'a fait découvrir pour la première fois le remarquable journalisme d'André Vltchek, qui tisse des récits inoubliables sur l'impérialisme occidental et le fondamentalisme capitaliste. Il est largement considéré comme l'un des penseurs les plus doués du monde, et même si je ne le connaissais pas personnellement, j'étais toujours impatient de lire ses articles. Ses mots sont issus d'une expérience personnelle directe sur les lignes de front des champs de bataille ou partout où l'humanité a souffert et lutté. Il (...) Lire la suite »

Un scandale et une crise dans le journalisme britannique (Jewish Voice for Labour)

Jacob Ecclestone, Bernie Corbett

Jacob Ecclestone et Bernie Corbet, deux journalistes et militants britanniques chevronnés, réfléchissent à la défaillance catastrophique des médias face au procès de Julian Assange.

Le "procès" d’Assange, affirment-ils, est comparable à celui de Dreyfus, notre presse "libre" trahissant à la fois le mot lui-même et son lectorat.

Il y a un scandale et une crise dans le journalisme britannique. Depuis environ trois semaines, une audience d'extradition cruciale a lieu au Tribunal pénal central de Londres. Vous n'en saurez rien si vous vous fiez pour vos informations des journaux établis, à la BBC ou à ITV ou à Channel 4. Ils ont les ressources nécessaires pour la rapporter, mais ils ne le font pas. Vous ne le sauriez toujours pas si vous suivez une des nombreuses agences d'information, qui n'ont pas les ressources nécessaires pour couvrir un procès important. L'affaire tourne autour de Julian Assange, de Wikileaks ; et du gouvernement des États-Unis d'Amérique, qui souhaite extrader ce journaliste pionnier et révélateur de la vérité et le mettre dans une horrible prison jusqu'à sa mort. Apparemment, une dizaine de journalistes se rendent régulièrement au tribunal et prennent des notes, mais à notre connaissance, un seul d'entre eux publie des comptes rendus sérieux sur ces procédures ridicules et honteuses. La grande (...) Lire la suite »

Avec Onfray, l’histoire du nationalisme patine

Jacques-Marie BOURGET

En lisant le formidable livre de Stephanie Roza "La gauche contre les Lumières", j'ai découvert l'existence en 1910 d'un cénacle maurrassien baptisé "Cercle Proudhon" . Ce machin me fait fortement penser à l'aventure d'un polygraphe nommé Onfray et qui assassine la mémoire du camarade philosophe, l'un de maître de l'Anarchie. Le patron du "Front Populaire" bégaie...

Bien qu’il ait été publié en janvier dernier, le livre de Stéphanie Roza, La gauche contre les Lumières, chez Fayard, n’avait pas allumé mon réverbère. Il a fallu qu’un ami, magistrat de grand talent, très érudit et un peu espiègle me signale l’ouvrage. A une exception près, le fait que la philosophe soit convaincue que le mouvement « Hirak » algérien est le fruit d’une révolte spontanée, sans aucun coup de pouce de « l’Occident », le livre permet de saisir comment l’idée même de « gauche » s’est évaporée. A disparu dans la nuit de notre temps. Comme le diraient Beauche ou Vachette, ce bouquin est une clé. Quand j’aurai relu l’ouvrage en suivant les lignes du bout du doigt, je tenterai, peut-être et en béotien, de participer à cette entreprise de serrurier. A la page 79 de cette « Gauche contre les Lumières », un éclat m’a atteint l’œil, et ça fait mal : j’avais sous les yeux un résumé du Onfray pour les nuls. Cet auteur, et machine à écrire, cessait d’être une énigme. En effet, depuis la création de son « Université (...) Lire la suite »

L’Europe et Guaido désavoués par la droite au Venezuela

Jean-Luc MELENCHON
Bizarrement, on n’interroge plus trop les Insoumis sur le Venezuelaaaaa ces temps-ci. Tant de journalistes semblaient pourtant si friands et spécialistes de son actualité politique il y a quelques mois. Ils auront donc perdu leur intérêt. Quel dommage. Il se passe pourtant des choses. Le 31 août dernier, 110 individus peu recommandables condamnés à des peines de prison ont bénéficié d’une grâce présidentielle. Le journal Le Monde parle de « prisonniers politiques » libérés. C’est son appréciation. Mais l’honnêteté oblige à reconnaitre que ces hommes et femmes ont été reconnues coupables de sérieuses charges dont la participation à des manifestations violentes, l’appel à un soulèvement armé contre le gouvernement, la participation à des tentatives de coups d’État et l’appel à l’invasion de leur propre pays par une armée étrangère. Quel État dans le monde ne sanctionne pas de tels actes ? la justice française a mis quelque 700 gilets jaunes en prison pour moins que cela. Ce n’est pas la première fois que la (...) Lire la suite »

Menace de guerre en Méditerranée et cynisme des grandes puissances

Patrick LE HYARIC

L’Oruç Reis est enfin rentré au port mais le ministre Turc des affaires étrangères a prévenu : « N’y voyez surtout pas un pas en arrière ».

Dernier chapitre d’une longue série de bravades, voilà près d’un mois que ce navire de recherche d’hydrocarbure déployé par Ankara dans les eaux territoriales helléniques attisait les tensions entre la Grèce et la Turquie, pourtant supposées alliées puisque toutes deux membres de l’Otan. Forages illégaux dans les eaux chypriotes, survol d’îles grecques par des chasseurs-bombardiers, le président Erdogan n’en est pas à ses premiers méfaits dans le secteur. Et celui qui avait déjà invectivé Emmanuel Macron en novembre dernier (« en état de mort cérébrale », 28/11/2019) n’hésite plus maintenant à le menacer directement (« Vous n’avez pas fini d’avoir des ennuis avec moi », 12/09/2020) pour mieux s’affirmer aux yeux du monde. Fort d’un « régime de terreur » – pour reprendre les mots du prix Nobel de littérature Orhan Pamuk – instauré graduellement depuis son accession au poste de premier ministre en 2003, le réactionnaire Recep Tayyip Erdogan poursuit ses desseins impérialistes, après avoir purgé armée et administration (...) Lire la suite »
15 

La gauche doit s’opposer à la guerre froide des États-Unis contre la Chine et non s’abstenir de prendre position

Fiona EDWARDS

L’agression impérialiste étasunienne contre la Chine est une question de vie ou de mort. Elle représente une menace dans la montée de la pauvreté, du racisme et de la guerre, avertit Fiona Edwards

La classe dirigeante étasunienne intensifie sa belligérance à l'égard de la Chine. Cette nouvelle guerre froide menace non seulement la Chine, mais aussi l'humanité tout entière. Il est essentiel que la gauche occidentale comprenne les enjeux énormes que représente la défaite totale de la nouvelle guerre froide étasunienne et écarte toute tentation de prendre une position neutre sur cette question de vie ou de mort. L'impérialisme étasunien cherche désespérément à contenir la montée de la Chine, à retarder le développement économique du pays et à maintenir la domination des États-Unis sur les affaires mondiales. La pandémie de Covid-19 accélère considérablement le déclin économique relatif des États-Unis par rapport à la Chine, et les attaques contre la Chine s'accélèrent au même rythme. Si les États-Unis réussissent leur guerre froide, les politiques d'un impérialisme sans contraintes en matière de pandémies, de changement climatique, de pauvreté, de racisme et de guerre menacent de dominer le monde. (...) Lire la suite »
Le vieux monde se meurt, le nouveau est lent à apparaître...

Ce clair-obscur qui fait surgir des monstres !

Benedikt ARDEN

La pandémie de Covid-19 a déstabilisé l’ordre mondial en contraignant l’économie par des mesures sanitaires extrêmes. C’est un fait.

Il est d’ailleurs difficile de minimiser l’intensité du krach de mars 2020, puisque la crise de préconfinement a aussi été accompagnée d’un conflit entre pays de l'OPEP, ce qui fit chuter les bourses de manière spectaculaire. Peu importe votre opinion politique et votre avis sur la gestion de la crise sanitaire, les faits sont bien là et le monde est tombé dans une période particulièrement trouble. Une période qui impose donc un minimum de perspective et remise en question pour être correctement appréhendée. Bien sûr, tous les dirigeants du monde (ou presque) ont fait l’exercice du mea culpa et du « monde d’après », avec plus ou moins de sincérité. C’était un passage obligé envers des électeurs qui ont souffert de la crise et qui se devaient d’être rassurés, mais il est clair qu’il n’y aura pas de véritable changement de paradigme tant que le personnel politique traditionnel restera en place. Puisque le monde d’après ne peut qu’être un monde post-capitaliste ... ou post-apocalyptique ! Des changements devront (...) Lire la suite »

Brésil : les luttes paysannes et l’utopie possible

Carolina MOTOKI

La violence doit être considérée comme systémique : elle est nécessaire à l'expansion de l'agro-industrie et des projets d'extraction. La violence est nécessaire à l'expansion du capitalisme. Et s'il y a de la violence, il y a aussi de la résistance.

Quand cette conférence a été prononcée dans le cadre de l'atelier de la Commission Pastorale de la Terre (CPT) au Forum Populaire de la Nature (juin 2020 NDT), 200 familles qui travaillent et produisent de la nourriture sur les terres ensanglantées du massacre de Pau D'Arco auraient pu être expulsées la semaine suivante (En 2017, neuf travailleurs et un ouvrier ont été torturés et assassinés par la police civile et militaire dans la zone de la ferme Santa Lucia, revendiquée par la famille Babinski dans le sud du Pará). La Cour de [la municipalité de] Rédemption avait accordé une injonction de reprise de possession à exécuter en pleine quarantaine. Le juge du tribunal agraire de Marabá a suspendu la décision tant que dure le danger de contamination par le nouveau coronavirus. Le massacre de Pau D'Arco fait partie des chiffres recueillis dans le cadre du très important travail de documentation sur les conflits sur le terrain que la CPT mène depuis le milieu des années 80. Chaque année, une brochure est (...) Lire la suite »

Aux députés, on refuse l’accès en tant qu’observateurs à l’audience d’extradition de Julian Assange

Sander PRISTON

Les députés européens et les ONG se sont vus refuser l'accès pour observer les procédures d'extradition du fondateur de WikiLeaks devant la Cour pénale centrale

Les députés européens ont déclaré hier soir qu'ils s'étaient vu refuser l'accès en tant qu'observateurs à l'audience d'extradition du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, à l'Old Bailey. Environ 40 personnes, dont des représentants d'organisations non gouvernementales (ONG) et des observateurs politiques internationaux, ont été informés que l'accès à distance au tribunal le premier jour de l'audience leur était refusé. Parmi les députés européens figurent Maria Arena (Belgique), Clare Daly (Irlande), Sira Rego (Espagne), Luke Flanagan (Irlande), Anne-Sophie Pelletier (France), Mick Wallace (Irlande), Miguel Urbán Crespo (Espagne) et Markéta Gregorová (République tchèque). Gregorová, qui a assisté à l'audience d'extradition d'Assange au tribunal de la Couronne de Woolwich plus tôt cette année, a fait remarquer "Si des observateurs indépendants ne sont pas autorisés à observer cette affaire, quoi que vous pensiez d'Assange et de sa culpabilité, nous ne pouvons pas avoir une confiance aveugle dans l'équité (...) Lire la suite »
Croyant obtenir un emploi, des vagabonds, drogués, chômeurs et handicapés le suivaient, confiants. Ils étaient abattus et déclarés guérilleros.

Colombie : Elles crient lorsque les criminels d’État ordonnent de se taire

Hernando CALVO OSPINA

Les jeunes de Soacha ont été victimes d’une nouvelle méthode des Forces armées : les « faux positifs ». C’est le gouvernement d’Uribe Velez qui la conçut, et le responsable de son développement fut son ministre de la Défense, futur président de la Colombie et Prix Nobel de la Paix, Juan Manuel Santos.

Le fonctionnaire au visage arrogant affirma à Luz Marina Bernal qu’elle était la mère d’un chef narco-guérillero, mort dans un affrontement avec l’armée. Il précisa qu’il portait une tenue de camouflage et tenait un pistolet, déchargé, dans la main droite. Elle le regarda de ses yeux pleins de larmes. Elle inspira profondément et lui répondit d’une voix posée : « Non, monsieur, je suis la mère de Fair Leonardo Porras Bernal. Un jeune homme de 26 ans, déficient mental de naissance, dont la capacité intellectuelle correspond à celle d’un enfant de 8 ans. » L’homme la regarda incrédule. Elle poursuivit en lui expliquant qu’en outre, son fils ne pouvait pas avoir tiré avec une arme, car la partie droite de son corps, y compris sa main, était paralysée. Embarrassé, le fonctionnaire lui dit : « Je ne sais pas madame, c’est ce que déclare le rapport de l’Armée ». Luz Marina, son époux, l’un de ses enfants et trois autres mères, étaient à la recherche de leurs fils depuis huit mois. Ils se trouvaient à Ocaña, une (...) Lire la suite »

Des chefs d’État, des premiers ministres, des parlementaires, des membres du Congrès, des ministres et d’autres hommes politiques demandent la libération d’Assange.

Lawyers For Assange
COMMUNIQUÉ DE PRESSE Des chefs d'État, d'anciens chefs d'État, des premiers ministres et des ministres réclament la liberté d'Assange Une remarquable lettre internationale a été signée aujourd'hui par 161 chefs d'État, anciens chefs d'État et un grand nombre de ministres, parlementaires et diplomates, demandant instamment au gouvernement britannique de mettre fin à la procédure d'extradition de M. Julian Assange et d'accorder sa libération immédiate de la prison de Belmarsh à Londres, où il est détenu à l'isolement par les autorités britanniques sans motif légal depuis avril 2019. Parmi les signataires figurent Alberto Fernández, président de l'Argentine (2019-), Dilma Rousseff, présidente du Brésil (2011-2016), Evo Morales Ayma, président de la Bolivie (2006-2019), Luiz Inácio Lula da Silva, président du Brésil (2003 -2010), et Rafael Correa, Président de l'Équateur (2007 - 2017), José Luis Zapatero, Premier ministre espagnol (2004- 2011), Jeremy Corbyn, ancien chef du parti travailliste (2015-2020), (...) Lire la suite »
La vidéo de débunkage

L’ONU accuse Nicolas Maduro de crimes contre l’Humanité... qu’en est-il vraiment ?

Romain MIGUS

Bien peu de journalistes ont pris le temps d’aller à la source, et se sont contentés de reproduire l’interprétation de l’AFP sur le sujet. Pourtant, la lecture des 433 pages du rapport de la mission de l’ONU révèle bien des surprises.

Élaboré avec une méthodologie douteuse, se référant à des sources politisées, le résultat de cette mission de l’ONU discrédite avant tout... le système défense des Droits de l’Homme de l’ONU.

Cette nouvelle accusation est avant tout une opération politique visant à torpiller le consensus démocratique autour des élections du 6 décembre 2020, et empêcher les vénézuéliens de tourner la page Guaido pour remettre le pays sur les rails institutionnels.

Romain Migus décortique l'ensemble du rapport, et révèle de nombreuses incohérences. Lire la suite »
19 

De la lutte des masques à la lutte des classes

Bruno GUIGUE

Si l’on en croit les contestataires du nouvel ordre sanitaire, nous serions sur le point de succomber à une entreprise démoniaque d’ensevelissement de nos libertés chéries, sous la houlette d’instances mondialisées, au prétexte fallacieux d’une pandémie imaginaire.

Dans cette dénonciation d'un nouveau totalitarisme en blouse blanche, on emprunte alors à Michel Foucault l'idée que la domination à l'âge moderne se manifeste sous la forme d'un biopouvoir qui, comme son nom l'indique, ne consiste pas à administrer la mort, comme au temps des échafauds, mais à administrer la vie, c'est-à-dire à la gérer, à la réglementer, et à lui imposer des normes au prétexte d'assurer sa protection. Ce qui est intéressant, d'un point de vue analytique, c'est que de tels concepts définissent assez bien ce qu'est la lutte contre une pandémie. Il s'agit en effet d'imposer aux individus, à très large échelle, des normes de comportement destinées à enrayer la progression du virus, voire à éteindre sa propagation dès que les moyens techniques, notamment par vaccination, seront disponibles. Le problème n'est donc pas ce que disait Foucault en son temps, tant cet énoncé, à ce niveau de généralité, est susceptible d'emporter la conviction de tous ceux qui observent l'évolution des sociétés (...) Lire la suite »
76 

Les journalistes [américains] espionnés par la CIA gardent le silence (The Grayzone)

Max BLUMENTHAL

Bien qu’ils aient été espionnés et que leur vie privée ait été violée par la société UC Global qui a pris Assange pour cible, les journalistes des principaux organes de presse américains n’ont rien dit pour protester. Entre-temps, de nouvelles preuves des liens de cette entreprise avec la CIA sont apparues.

Une société de sécurité espagnole a apparemment été engagée par les services de renseignements américains pour mener une campagne d'opérations secrètes contre Julian Assange et ses associés, qui ont espionné plusieurs journalistes américains, dont Ellen Nakashima, le plus grand reporter de la sécurité nationale du Washington Post, et Lowell Bergman, un vétéran du New York Times et de PBS. À ce jour, Ellen Nakashima et ses employeurs du Washington Post n'ont rien dit de l'attaque flagrante contre leurs droits constitutionnels par UC Global, la société de sécurité chargée de l'ambassade de l'Équateur à Londres, qui semble avoir opéré sous la surveillance du directeur de la CIA de l'époque, Mike Pompeo. PBS, le New York Times et d'autres grands médias américains ont également gardé le silence sur l'intrusion du gouvernement américain dans les appareils personnels et les dossiers privés des journalistes. The Grayzone a appris que plusieurs correspondants d'un grand journal américain ont rejeté les appels de (...) Lire la suite »

Compte-rendu de l’audience d’Assange - Premier Jour

Craig MURRAY

Un compte-rendu qui nous avait échappé : celui par Craig Murray du premier jour de la reprise de l’audience d’extradition de Julian Assange. Un compte-rendu extrêmement instructif et révélateur.

"Jour 6" : 1er jour de la reprise de l'audience d'extradition, le 7 septembre 2020. Aujourd'hui je me suis rendu au tribunal de Old Bailey en m'attendant à être impressionné par la majestuosité de la loi, et j'en suis revenu révolté par l'administration sordide de l'injustice. Il y a un certain romantisme qui entoure le Old Bailey. Le nom signifie bien sûr enceinte fortifiée et il se dresse sur une parcelle de terrain millénaire au bord de l'ancienne muraille de la ville de Londres. C'est le site de la prison médiévale de Newgate, et des procès officiels ont eu lieu au Old Bailey depuis au moins 500 ans, par centaines de milliers. Pendant la majeure partie de cette période, les personnes condamnées, même pour des délits mineurs de vol, étaient emmenées et exécutées dans la ruelle à l'extérieur. On pense que des centaines, voire des milliers de personnes sont enterrées sous les trottoirs. L'architecture gothique imposante de l'actuel grand bâtiment pas plus ancien que 1905, et l'arrière et les côtés (...) Lire la suite »
Parlons (Inter) Net
L’enfant guérillero

Le Colombien Hernando Calvo Ospina écrit pour le Diplo, Le Grand Soir... Il a toujours écrit pour des journaux honorables. Plus jeune, cela lui valut d’être arrêté et affreusement torturé en Equateur.

Il vit en France depuis 30 ans, avec le statut de réfugié politique. Sa compagne est française, ils ont deux enfants français. La France lui refuse obstinément la nationalité française. Le dernier refus est motivé par sa « proximité avec l’idéologie castriste », ses « relations avec la représentation cubaine à Paris ». Autre grief : avoir rencontré plusieurs membres des FARC, « à l’occasion de vos activités de journaliste ». Ben oui, c’est le job. Mais la vraie raison est écrite crûment dans la lettre de refus : Hernando fait partie d’une « liste américaine de personnes interdites de survol de l’espace aérien des États-Unis ».

Ce trublion international a un talent sans pareil pour introduire dans ses articles des anecdotes qui éclairent tout un contexte. Tenez ici, où une mère colombienne vient chercher des nouvelles de son fils, Fair Leonardo Porras Bernal, disparu depuis huit mois. Un fonctionnaire lui dit qu’elle était la mère d’un chef narco-guérillero, mort dans un affrontement avec l’armée. Il précisa qu’il portait une tenue de camouflage et tenait un pistolet, déchargé, dans la main droite. La mère le regarda de ses yeux pleins de larmes. Elle inspira profondément et lui répondit d’une voix posée : « Non, monsieur, je suis la mère de Fair Leonardo Porras Bernal, un jeune homme de 26 ans, déficient mental de naissance, dont la capacité intellectuelle correspond à celle d’un enfant de 8 ans. » Elle ajouta que son fils « ne pouvait pas avoir tiré avec une arme, car la partie droite de son corps, y compris sa main, était paralysée ».

Pour en savoir plus sur les pays amis de la France et des USA en Amérique latine, lisez cet article de Calvo Ospina.

Théophraste R. Lanceur d’une souscription pour la fabrication d’une petite boite qui ferait « Colombîîîîîîê » quand on la retourne.






 
Voir aussi
Loukachenko se prononce sur la situation en France !
Imaginez un pays dans lequel des citoyens manifestent chaque semaine paisiblement contre les mesures iniques de leur gouvernement, contre les injustices sociales, contre le caractère autoritaire de leur président...lequel leur envoie sa police, (...)
MONTAUBA
"L’extraordinaire solidarité pour la libération de Julian Assange lui permet de tenir" : John Shipton, père de Julian Assange
Depuis lundi 7 septembre, le fondateur de WikiLeaks, menacé d’extradition vers les États-Unis, est de nouveau sur les bancs du tribunal à Londres. Poursuivi par les Etats-Unis, qui ont rendu publiques de nouvelles accusations, l’Australien risque (...)
Vadim KAMENKA
Retour sur des caricatures.
Un Monarque sociétal Le chef de l’exécutif français a le temps de dispenser ses encouragements à Eric Zemmour, ‘violemment’ insulté dans la rue par un passant qui a reconnu le préposé médiatique à l’islamophobie. Il a n’a pas non plus été avare de ses (...)
Badia BENJELLOUN
La destruction de l’Ukraine est le premier pas vers la troisième guerre mondiale, l’affaire Navalny est le suivant
Il y a vingt ans, en tant que journaliste, j’ai couvert le Forum de Munich sur la sécurité et interviewé Brent Scowcroft, conseiller à la sécurité nationale du président Bush (père). Je crois qu’il a été l’un de ceux qui ont joué un rôle énorme dans la (...)
Dimitris KONSTANTAKOPOULOS
10 
La question kurde face au nationalisme arabe
Le 9 octobre 2019, après l’annonce du retrait des troupes étasuniennes au Nord-Est syrien, la Turquie lance une opération militaire qui achève d’enterrer le projet d’un Kurdistan syrien autonome. Les forces du régime de Damas reprennent alors les (...)
Blandine LAVIGNON
11 
Venezuela et Colombie à l’heure de l’indépendance
Depuis 1831, Colombie et Venezuela sont deux pays indépendants après avoir formé la République de Colombie (aujourd’hui appelée « Grande Colombie » pour ne pas la confondre avec l’actuelle République de Colombie), créée sous l’impulsion de Simón Bolívar, (...)
Christophe-JRCF
Le Venezuela contre les chiens de guerre médiatiques
Sous la modération du journaliste et écrivain Hernando Calvo Ospina, les journalistes Maurice Lemoine, ancien rédacteur en chef du Monde Diplomatique, et Romain Migus, animateur du site les2rives.info, évoquent le rôle des médias internationaux et (...)
Hernando CALVO OSPINA
Brésil : la pandémie est dans les mains d’un génocidaire, déclare la leader indigène Avelin Buniaca
"La pandémie est venue renforcer le plan génocidaire que ce (dé)gouvernement avait déjà mis en œuvre depuis que Bolsonaro a parlé de ne pas délimiter le moindre pouce de terre pour les peuples indigènes", explique Avelin Buniacá Kambiwá, leader indigène (...)
Eleanora de LUCENA, Rodolfo LUCENA
Selon la prisonnière politique Golrokh Ebrahimi Iraee, la vie n’existe pas à la prison de Qarchak
Dans une lettre choc, Golrokh Iraee a décrit la prison de Qarchak comme la plus grande prison pour femmes du Moyen-Orient La prisonnière politique Golrokh Ebrahimi Iraee a envoyé une lettre depuis la sinistre prison de Qarchak à l’occasion de (...)
Golrokh Ebrahimi IRAEE
Lettre de Gabrielle à son ami thaïlandais
le 20 Septembre 2020 Bien cher Thaï, Toi et moi ne vivons pas dans la même réalité. Une petite soixantaine de morts malgré vos 88 millions d’habitants et vous avez guéri tous vos malades du covid avec ce vieux médicament contre le paludisme que vous (...)
Gabrielle BATAILLE
Vaccin anti-Covid : Cuba a battu l’industrie pharmaceutique des Etats Unis
Agur, compañeros. Cuba vient de mettre au point un vaccin contre la Covid 19, dont vous n’avez sans doute pas entendu parler, ce qui est étonnant, connaissant nos médias... Cubainformacion fait son boulot et nous informe de l’exploit réalisé par (...)
Éradiquer la mort en éradiquant la vie, l’ambition d’un système en plein délire ?
Tout comme, depuis les années 1970, les ouvrages de Zbigniew Brzeziński servent de programme de politique étrangère aux Etats-Unis, il se pourrait bien que 1984, la dystopie d’Orwell, leur serve (et à nous aussi qui leur sommes inféodés) de programme (...)
Dominique MUSELET
20 
Khaled El Masri résiste aux intimidations de la CIA et soutient Assange pendant son procès d’extradition (Shadowproof)
Khaled El Masri, un survivant d’enlèvement, de torture, d’extradition et de détention par la CIA, a présenté un témoignage en faveur du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, lors de son procès. Le tribunal pénal central de Londres était prêt à ce (...)
Kevin GOSZTOLA
"Pouvoir absolu et arbitraire" : La mise à mort de Extinction Rebellion et de Julian Assange (Media Lens)
Les citations abusives des vérités énoncées par George Orwell sont si répandues que nous pouvons facilement passer à côté de leur signification. Par exemple, avec une ironie parfaite (orwellienne), la BBC a placé une statue d’Orwell à l’extérieur de la (...)
DC & DE
Les malheurs du Liban
La tragédie qui a frappé le Liban le 4 Août avec l'explosion du port de Beyrouth a été immédiatement dramatisée à outrance et instrumentalisée. Certes, elle est terrible et s'ajoute aux souffrances de ce pays que nous aimons tant. Pourtant la (...)
Djamel LABIDI
Derniers commentaires
Avec Onfray, l’histoire du nationalisme patine
L’Europe et Guaido désavoués par la droite au Venezuela
Menace de guerre en Méditerranée et cynisme des grandes puissances
L’Europe et Guaido désavoués par la droite au Venezuela
La gauche doit s'opposer à la guerre froide des États-Unis contre la Chine et non s'abstenir de prendre position
De la lutte des masques à la lutte des classes
L’enfant guérillero
Menace de guerre en Méditerranée et cynisme des grandes puissances
Menace de guerre en Méditerranée et cynisme des grandes puissances
L’Europe et Guaido désavoués par la droite au Venezuela
La gauche doit s'opposer à la guerre froide des États-Unis contre la Chine et non s'abstenir de prendre position
Ce clair-obscur qui fait surgir des monstres !
De la lutte des masques à la lutte des classes
Ce clair-obscur qui fait surgir des monstres !
L’Europe et Guaido désavoués par la droite au Venezuela
Ce clair-obscur qui fait surgir des monstres !
De la lutte des masques à la lutte des classes
La destruction de l’Ukraine est le premier pas vers la troisième guerre mondiale, l’affaire Navalny est le suivant
Menace de guerre en Méditerranée et cynisme des grandes puissances
Menace de guerre en Méditerranée et cynisme des grandes puissances
RSS RSS Commentaires

le 27 septembre 2020
vous étiez 7553 à contempler le Grand Soir.

Pour les accros des réseaux sociaux

Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.