RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


1973-2017 : l’effondrement idéologique de la “gauche” française

Bruno GUIGUE
En 1973, le coup d'Etat du général Pinochet contre le gouvernement d'Unité populaire au Chili provoqua une vague d'indignation sans précédent dans les milieux progressistes du monde entier. La gauche européenne en fit le symbole du cynisme des classes dominantes qui appuyèrent ce “pronunciamiento”. Elle accusa Washington, complice du futur dictateur, d'avoir tué la démocratie en armant le bras meurtrier des militaires putschistes. En 2017, au contraire, les tentatives de déstabilisation du pouvoir légitime au Vénézuéla ne recueillent au mieux qu'un silence gêné, un sermon moralisateur, quand ce n'est pas une diatribe antichaviste de la part des milieux de gauche, qu'il s'agisse des responsables politiques, des intellectuels qui ont pignon sur rue ou des organes de presse à gros tirage. Du PS à l'extrême-gauche (à l'exception du “Pôle de renaissance communiste en France”, qui a les idées claires), on louvoie, on ménage la chèvre et le chou, on reproche au président Maduro son “autoritarisme” tout en (...) Lire la suite »
82 
Milagro ! Cousine de Bolivar, Fanny du Villars, morte en 1837, est aujourd’hui envoyée spéciale du Monde à Caracas.

Le Monde ressuscite les morts pour mentir sur le Venezuela

Romain MIGUS

Depuis plusieurs années, le journal Le Monde compte sur les habituels pamphlets antichavistes de ses collaborateurs Marie Delcas et Paolo Paranagua. La première est correspondante du journal pour couvrir les évènements au Venezuela. Petit détail, elle est en poste à Bogota, soit à 1400 kilomètres de Caracas.

Cela peut paraître assez étrange. On imagine assez mal un correspondant en Espagne relatant les derniers évènements tragiques de Catalogne depuis Paris. Pourtant la distance entre les deux villes européennes est plus courte que celle qui sépare les deux capitales latinos. Pour remédier à l´éloignement, la dite correspondance relève plus du commentaire élogieux des opinions de l´opposition à la Révolution bolivarienne. Mais ça, le lecteur du Monde n´en saura rien. La deuxième personne est un éditorialiste. Il s´agit de Paolo Paranagua, alias le Comandante Saúl, responsable de plusieurs attentats dans les années 70 comme le rappelait encore Jean-Luc Mélenchon (1). Viscéralement opposé aux gouvernements populaires d´Amérique Latine, M. Paranagua confond, depuis maintenant de nombreuses années, propagande politique et journalisme, et massacre régulièrement la notion d´information honnête et équilibrée. Mais ça, le lecteur du Monde ne le sait pas. A ces deux militants politiques qui, sous couvert de leur carte (...) Lire la suite »

Afghanistan - Trump annonce quatre années supplémentaires de guerre

Moon of Alabama
L’article a été écrit avant l’annonce. Il y a une mise à jour ci-dessous (NdT) Ce soir, Trump va annoncer une nouvelle « avancée » de l'occupation de l'Afghanistan. Selon les fuites habituelles, les États-Unis « avanceront » exactement de la même manière que depuis 16 ans. Plusieurs milliers de soldats des États-Unis et de divers pays de l'OTAN entraîneront l'armée afghane (en vain). Les forces spéciales, et les mercenaires de la CIA lanceront des raids sur une propriété familiale ou une autre sur la foi d’ouï-dire. Des bombes seront larguées sur tout ce qui sera considéré comme une cible. Trump va annoncer qu'un millier de soldats va être ajouté au contingent actuel. Il y aura environ 15 000 soldats étrangers en Afghanistan. Environ trois paramilitaires seront en outre déployés pour chaque soldat. Trump sait que cette « avancée » est un non-sens qui ne conduit nulle part, que le mieux serait que toutes les troupes étrangères en Afghanistan partent tout simplement : Donald J. Trump @realDonaldTrump - 21 (...) Lire la suite »

Nicolas Maduro dénonce le réseau de corruption dans la zone pétrolifère de l’Orénoque : L’ex-procureure générale [en fuite, note du GS] Luisa Ortega a détourné des millions de dollars !

Resumen (Latinoamericano tv)

Si vous tapez sur Internet : Luisa Ortega Díaz, ex-procureure générale du Venezuela, vous croulerez sous une avalanche d’articles à rendre fou le Decodex du Monde. Tous nous présentent une ancienne chaviste, passée dans l’opposition de Maduro, démise de ses fonctions, victime et preuve vivante que la dictature est en marche chez les Bolivariens.
Or, chargée depuis 4 ans de la lutte anti-corruption et inefficace à 100%, elle avait monté avec son époux, député, un réseau d’extorsion qui a sorti plus de six millions de dollars du pays vers des comptes aux Bahamas.
Détails documentés dans cet article et les deux autres qui suivent.
LGS

Le président de la République, Nicolás Maduro, a donné des détails sur le réseau de corruption découvert par la Police nationale anti-corruption dans la zone pétrolifère de l'Orénoque, des faits qui n'ont jamais fait l'objet d'une enquête de la part de l'ex-procureure générale Luisa Ortega Díaz pour capturer les responsables. Au cours d'une interview (par le journaliste José Vicente Rangel), le chef de l’État a déclaré lors de la dernière réunion qu'il a tenue dans son bureau avec l'ex-procureure, l'avoir informée des cas de corruption découverts dans certaines entreprises liées à la zone pétrolifère de l'Orénoque. "Qu'est-ce que le bureau de la procureure a fait ?" a demandé le président. "Maintenant, nous le savons, il a averti les corrompus qui ont pu quitter le pays, chargés de millions de dollars avec lesquels ils ont ouvert des comptes à l'étranger. Nous disposons des preuves originales des banques dans les îles des Caraïbes qui sont des paradis fiscaux, où le propre époux de l'ex-procureure générale (...) Lire la suite »

Venezuela : le mari de la procureure générale dirigeait un réseau d’extorsion de fonds du ministère public

Bolivar Infos

Diosdado Cabello (photo), député à l’Assemblée Nationale Constituante et vice-président du PSUV a indiqué qu’il a remis des documents originaux qui prouvent l’existence d’un réseau d’extorsion qui fonctionnait au Bureau de la procureure Générale de la République avec la participation active de procureurs du Ministère Public et du député à l’Assemblée Nationale Germán Ferrer, mari de l’ex-procureure générale Luisa Ortega Díaz. Tarek William Saab, procureur général de la République a indiqué qu’il demandera au Président du TSJ d’arrêter Germán Ferrer chez lui et à l’Assemblée Nationale Constituante de lever son immunité.

Cabello a indiqué que « nous avons obtenu ces originaux que nous avons consignés aujourd'hui d'autres pays : plus de 6 millions de dollars sur des comptes ouverts par des procureurs du Ministère Public, par monsieur Germán Ferrer, par une dame que nous présumons être Gioconda González, qui a été l'assistante de la Procureure et directrice du bureau pendant de longues années. » Il a indiqué qu'elle apparaît sur les documents comme “Gioconda García” mais avait 2 passeports. « Je suis sûr que rien de cela n'aurait pu arriver sans le consentement de celle qui dirigeait le Bureau du Procureur jusqu'à il y a quelques jours. » Il a signalé que les documents originaux ont été remis au Procureur Général Tarek William Saab et il a demandé qu'ils soient conservés dans un endroit très sûr. « Ce sont les originaux, il n'y a pas de documents identiques. Le client en a un, la banque a l'autre et j'en ai un que m'ont fait parvenir les personnes victimes d'extorsion, les organismes d'autres pays amis qui nous ont aidés dans (...) Lire la suite »

La Boîte de Pandore s’ouvre dans l’affaire de l’ex-procureur générale du Venezuela

Miguel Fernández Martínez

Caracas, 19 août (PL) Le scandale de corruption, d´extorsion et d’impunité dans lequel est impliquée l’ex-procureure générale vénézuélienne, Luisa Ortega (photo), comprend de nouvelles évidences qui la désignent comme l’auteure intellectuelle de l’escalade de la violence qui a récemment secoué le pays.

Le nouveau procureur général désigné par l'Assemblée Nationale Constituante (ANC), Tarek William Saab, a tenu Ortega pour responsable des lamentables résultats des protestations lors des quatre derniers mois, lesquelles ont fait un bilan de plus de 100 morts, près de 1500 blessés et des pertes économiques multimillionnaires. « Je le dirai ici pour la première fois : je la considère comme l'auteure intellectuelle de chaque mort et blessé depuis le 1er avril. Pèseront dans sa conscience chacun des morts, des blessés, ainsi que le deuil et la tragédie qui ont baigné ce pays de sang », s'est-il exprimé. Lors de sa comparution devant l'ANC, qui a tenu session jeudi dernier dans l'Hémicycle Protocolaire Législatif de la capitale, Tarek William Saab a décrit Ortega comme un « agent de la conspiration la plus terrible qu'ait vécue cette nation. Elle est l'auteure intellectuelle de ce qui a eu lieu, et elle a endeuillé le Venezuela ». L'actuel titulaire du Ministère Public a souligné que sa prédécesseur « a (...) Lire la suite »
Avec l’aide d’une campagne mondiale de diabolisation de Nicolas Maduro...

Préparation d’une opération militaire contre le Venezuela en novembre 2017

Smail HADJ ALI

Une opération militaire contre le Venezuela, à partir la frontière brésilo-vénézuélienne, menée conjointement par les USA, le Brésil, la Colombie et le Pérou est en cours de préparation.

Le site d’information progressiste Brasil 247 vient de révéler, en reprenant une information du site Aporrea.org du journaliste Vénézuélien Manuel José Montanez, que des troupes militaires des Etats-Unis d’Amérique, ainsi que celles du Brésil, de la Colombie et du Pérou, participeront pendant dix jours à des actions militaires sur la triple frontière amazonienne de ces trois pays probablement en novembre 2017. Selon le journaliste vénézuélien ces manœuvres ont été proposées par le gouvernement de M Temer, l’actuel président du Brésil, suite au golpe parlementaire dont a été victime Dilma Roussef. D’autres sources indiquent que ce sont les U.S.A qui ont imposé cette opération par l’intermédiaire de l’ambassadeur US Peter Mc Kinsey. Bien évidemment, comme de coutume, l’objectif de cette action n’est pas présenté comme une opération militaire visant le Venezuela. En vérité il s’agit de donner un coup de main aux narcotrafiquants, aux mercenaires et aux troupes « irrégulières », paramilitaires, dont celles de l’ex (...) Lire la suite »
16 

Quand parlent les chiffres

PERSONNE
Que vous aimiez les maths ou qu’elles vous rebutent, un petit calcul vaut parfois mieux qu’un long discours. Au « Pays des Grands Principes », qui prétend éclairer le Monde, il est loin des idéaux, généraux et généreux, à la pratique quotidienne, comme il est loin de la coupe aux lèvres. Totem national oblige, une histoire de gallinacé s’impose. Ce n’est pas une histoire de fipronil, mais l’occasion de réviser ses bases : « la règle de trois ». Ne fuyez pas déjà, c’est simple et édifiant ! Voici le petit problème à résoudre : dans l’élevage intensif, une poule pondeuse a droit à un espace équivalent à une feuille A4. Sachant qu’elle pèse environ 1,5 kg, quel serait l’espace dévolu à un animal de 60 kg ? La réponse est 2,5 m² (c’est le résultat de 0,21*0,297*60/1,5). À ce stade, le facétieux Diogène de Synope aurait jeté, aux pieds de son interlocuteur, le pauvre volatile, après l’avoir plumé, et lancé : « voici l’Homme de Platon ! » Ceci pour moquer cet archétype du philosophe conservateur, qui avait défini l’homme « (...) Lire la suite »

Démolir des statues, semer la division

Moon of Alabama
À la suite des manifestations concurrentes de Charlottesville, la vague de destruction des statues confédérées s’est accélérée. La nuit dernière, quatre statues confédérées ont été mises par terre à Baltimore. Des statues de soldats et marins confédérés honorés, et d’une femme confédérée. Ailleurs aussi, des statues ont été renversées ou dégradées. Le conflit de Charlottesville lui-même portait sur le déboulonnage d’une statue du général Robert E. Lee, commandant des forces confédérées pendant la guerre civile américaine. Des militants de la droite politique protestaient contre le déboulonnage, les militants de la gauche politique manifestaient contre la manifestation de la droite. Selon des témoins cités par le LA Times il y avait des deux côtés des sous-groupes prêts à se livrer à la violence. En 2003, un tank américain a démoli la statue de Saddam Hussein sur la place Firdos à Bagdad. Une image de télévision étroitement cadrée laissait penser que c’était des Irakiens qui faisaient tomber la statue. Mais ils n’étaient (...) Lire la suite »
26 

Hébron : « Nous vivons dans une prison » (Al Jazeera)

Mersiha Gadzo
Harcelés par des restrictions et des abus toujours plus nombreux, les Palestiniens luttent pour garder leurs maisons dans la vieille ville historique d'Hébron. Hébron, en Cisjordanie occupée – Cela fait des semaines que les membres de la famille Abu Rajab sont confinés dans leur maison située au cœur de la vieille ville historique d'Hébron. Ils n’osent pas sortir de peur que les colons n’occupent leur maison. Lorsque cela devient absolument nécessaire, un membre de la famille va acheter au plus près de la nourriture ou d'autres denrées de première nécessité, avant de se dépêcher de rentrer. « Nous faisons toujours très attention quand nous sortons et nous rentrons, et nous ne laissons jamais la maison toute seule », a déclaré à Al Jazeera, Hazem Abu Rajab, 28 ans, assis sur le pas de sa maison. Le 25 juillet, un groupe de 15 familles de colons a fait irruption dans des locaux attenant à la maison familiale ancestrale d'Abou Rajab et qui lui appartenaient, et s’y sont installé. Le même soir, les colons (...) Lire la suite »

Venezuela : l’indulgence de la presse française pour la violence d’extrême-droite

LVSL

Au Mexique, la prétendue guerre totale contre les cartels de drogue lancée en 2006 par le président Felipe Calderón et poursuivie par son successeur Enrique Peña Nieto aurait déjà fait entre 70 000 et 100 000 morts et disparus et le bilan macabre continue de s’alourdir. Cependant, la situation au Mexique ne fait pas les gros titres de la presse française ; c’est un autre pays latino-américain traversant une profonde crise économique, sociale et politique, qui retient l’attention des médias de masse : le Venezuela.

Quel est le ressort de cet effet médiatique de miroir grossissant sur les convulsions vénézuéliennes et d’invisibilisation des autres pays latino-américains ? C’est qu’au-delà du parti pris atlantiste de la classe dominante française, le Venezuela est également instrumentalisé à des fins de politique intérieure. Autrement dit, avec le Venezuela, le camp néolibéral fait d’une pierre, deux coups : relayer l’agenda géopolitique de Washington qui n’exclut pas une intervention militaire et donner des uppercuts à la gauche de transformation sociale (FI et PCF), quitte à banaliser l’aile la plus radicale de la droite vénézuélienne qui est aujourd’hui en position de force au sein de la MUD, la large et composite coalition d’opposition au chavisme. Il ne s’agit pas de prétendre ici que les forces de l’ordre vénézuéliennes ne seraient responsables de rien, qu’Hugo Chávez Frías et son successeur seraient irréprochables et n’auraient commis aucune erreur, notamment en matière de diversification économique ou de lutte contre (...) Lire la suite »
24 

Pétition : Venezuela, exigeons des médias et du CSA le débat démocratique !

Collectif

Alors que la propagande unilatérale, la propagande de guerre contre le Venezuela se déchaine. Tandis que Washington, une nouvelle fois menace un peuple d'amérique latine d'une nouvelle guerre pour imposer un pouvoir à sa main... ... des voix s'élèvent pour exiger que la place soit faite dans les médias au débat démocratique. Une pétition vient d'être lancée, adressée au CSA. Une pétition que chacun peut signer, pour défendre les libertés démocratiques, pour protéger la paix, pour garantir le droit des peuples à décider pour eux même.

Les organisations et personnalités signataires de ce texte au CSA s’adressent à vous pour exprimer une sollicitation conforme à l'exigence démocratique qui devrait être celle du service public de l’audiovisuel. Au Venezuela la situation politique est extrêmement tendue. Les médias français donnent une version unilatérale des causes de cette situation et des faits qui se déroulent dans le pays conforme à la version de l'opposition d'extrême-droite et de droite vénézuélienne. Or des observateurs dont le sérieux et le souci de la vérité sont reconnus comme Maurice Lemoine et bien d'autres confirment au contraire une version de faits conformes à ce que déclare le pouvoir bolivarien du président légitime et démocratiquement élu Maduro qui a lui-même succédé au président Chavez. Or cette version des faits est totalement ignoré par les médias y compris ceux du service public. C'est pourquoi il nous parait conforme à la justice et à la démocratie que la parole soit donnée à ceux qui représentent la majorité du (...) Lire la suite »
10 

Le battage médiatique contre la Corée du Nord a-t-il pour but de relancer la guerre des étoiles de Reagan ?

Moon of Alabama
Depuis que Trump a menacé la Corée du Nord (la RPDC), du « feu et de la fureur » des Etats-Unis, la raison est revenue aux personnes dotées d’un minimum de bon sens. Les experts ont largement cessé de parler d’attaques préventives sur la Corée du Nord, attaques qui n’ont d’ailleurs jamais été sérieusement envisagées. La Corée du Nord a de nombreux moyens de riposter à une frappe et ils pourraient tous causer des dommages catastrophiques à la Corée du Sud et au Japon et, partant, aux intérêts américains en Asie. Il est possible de dissuader la Corée du Nord d'utiliser ses armes nucléaires de la même manière qu’on en dissuade tous les États dotés d'armes nucléaires. Malheureusement, le conseiller en sécurité nationale McMaster n'a pas encore compris ce simple fait : STEPHANOPOULOS : Mais votre prédécesseur, Susan Rice, a écrit cette semaine que les États-Unis pouvaient tolérer les armes nucléaires en Corée du Nord de la même manière que nous avons toléré les armes nucléaires en Union soviétique dans une bien plus (...) Lire la suite »

La « guerre économique » pour les Nuls (et les journalistes)

Maurice LEMOINE
Mémoire des luttes a publié à partir du 11 août 2017, sous la forme d’un feuilleton en quatre parties, une enquête exclusive de Maurice Lemoine consacrée à la question de la « guerre économique » au Venezuela. Alors que la vague de violence déclenchée par une opposition décidée à le renverser a provoqué la mort de plus de cent dix personnes depuis début avril, le président « chaviste » Nicolás Maduro a réussi son pari : faire élire une Assemblée nationale constituante le 30 juillet. Malgré une situation extrêmement tendue et les menaces proférées contre les électeurs par les groupes de choc d’extrême droite, plus de 8 millions de citoyens (41,5 % de l’électorat) se sont déplacés et ont choisi leurs représentants. Largement traitée par des médias totalement acquis à l’opposition, la grave crise que traverse le Venezuela comporte une dimension systématiquement passée sous silence : comme dans le Chili de Salvador Allende, une sournoise mais féroce « guerre économique » déstabilise le pays. PARTIE 1 Le 18 janvier 2013, (...) Lire la suite »

La guerre au Yémen, un spectacle sportif ?

Moon of Alabama
Shireen Al-Adeimi (@ shireen818) est née à Aden, dans le sud du Yémen. Elle prépare actuellement un doctorat à la Harvard Graduate School of Education. Le texte ci-dessous est un Twit qu’elle a publié le 11 août 2017. La guerre au Yémen n’est-elle rien d’autre qu’un spectacle sportif ? Mon Twit est peut-être un peu long, mais j'espère que vous prendrez quelques minutes pour le lire. La guerre contre le Yémen fait rage, pourtant, le sort des Yéménites ne reçoit TOUJOURS PAS l’attention qu'il mérite de la part des médias et des politiciens. Quand ce qui se passe au Yémen n’est pas totalement ignoré, les faits sont déformés ou minimisés parce que les gens ont peur de regarder en face les conséquences de la participation active de leurs pays à la destruction du Yémen. Alors que les riches Etats arabes bombardent le Yémen avec des armes sophistiquées (achetées à l’occident) et embauchent des mercenaires pour leurs troupes au sol, beaucoup de gens et d’organes (par exemple, l'ONU) ont peur de s’opposer aux (...) Lire la suite »

Nouvelle catilinaire

PERSONNE
Il est des jours comme cela où des sentiments s’imposent comme une rémanence, puis comme une pensée lancinante. L’article lu, le journal refermé, reste un bouillonnement interne. « Au pays des Droits de l’Homme » (qui avait oublié la moitié de l’Humanité, petits joueurs ! , petits révolutionnaires ! ), il est des sentiments qui devraient faire tache. Mais il n’en est rien, faute à la torpeur estivale, faute aux remugles des barbecues. Face à l’État, face à ce Léviathan sans scrupule, le Citoyen n’est que peu de chose, surtout en l’absence de soutiens moraux et logistiques de ses semblables. On ne peut défier, impunément, le lion. Le Léviathan intimide, veut faire taire les consciences, alors il réprime avec application quand il ne fait pas du chiffre. En dictature, on ne s’embarrasse pas des conventions ; en République, la répression est bien différente, c’est bien plus subtil, mais elle n’en reste pas moins répression. Une bonne dose d’intimidation, de poursuites judiciaires coûteuses pour le prévenu, des (...) Lire la suite »
Parlons (Inter) Net
Quels médias alternatifs lire ?

Le site d’information en ligne Slate a été acheté par Ariane et Benjamin de Rothschild confirme le président de Slate, Jean-Marie Colombani (ex-directeur du Monde, lequel appartient à Xavier Niel, Pierre Bergé et Matthieu Pigasse).

La nouvelle a été donnée le 17 août par un des journaux de Patrick Drahi, Libération, dont sont venus Pascal Riché et Pierre Haski, fondateurs du site Rue89 qu’ils ont vendu à L’Obs, propriété du Groupe Le Monde, Pierre Bergé, Xavier Niel, Matthieu Pigasse et de Claude Perdriel.

Du coup, les gogos se dirigeront vers la propriété d’AOL, le HuffPost (ex-Huffington Post), dont la filiale française a été créée en partenariat avec le groupe Le Monde (Pierre Bergé, Xavier Niel, Matthieu Pigasse ) et qui est dirigé par la richissime héritière, membre du « Club du siècle » (1) Anne Sainclair, qui officia sur France Inter, France 3, RTL, Paris-Match, Canal+, BFM TV et TF1 (avec... Jean-Marie Colombani !).

Dans « Un idiot à Paris », Michel Audiard fait dire à un personnage : « Je suis ancien combattant, militant socialiste et bistrot ; c’est dire si dans ma vie j’ai entendu des conneries… ».

En remplaçant le début de la réplique par : « Je suis lecteur de… » (ici le nom des médias cités plus haut), vous pouvez l’utiliser en bien des circonstances.

Théophraste R. (Vice-président du « Comité pour la séparation de la presse et de l’argent », Secrétaire-adjoint du sous-bureau du Grand Soir chargé d’affiner la phrase : « Faites-nous des dons de temps à autre ou l’on vend la boutique et on file aux Bahamas avec le magot en vous laissant comprendre l’Amérique-latine via Médiapart (de Plenel, ex-directeur de la rédaction du Monde »).

Note (1) Lieu de collusion où copinent des dirigeants politiques, économiques, culturels et médiatiques français.

12 






 
Voir aussi
Grandes manoeuvres autour du Venezuela (Il Manifesto)
Les projecteurs politico-médiatiques, focalisés sur ce qui se passe à l’intérieur du Venezuela, laissent dans l’ombre ce qui se passe autour du Venezuela. Dans la géographie du Pentagone, celui-ci entre dans l’aire du U.S. Southern Command (Southcom), (...)
Manlio DINUCCI
D’une éclipse à l’autre
De l’incompréhension des signes à l’angoisse existentielle Des temps immémoriaux, les phénomènes naturels, par leur beauté, leur mystère ou leur violence, ont toujours intrigué et fasciné les hommes. Hélas, pendant longtemps, l’humanité s’est contentée de (...)
Erno RENONCOURT
Syrie – La traversée de l’Euphrate à Deir Ezzor
Les trois dernières semaines ont été marquées, en Syrie, par une consolidation accrue des positions du gouvernement syrien. Cela va probablement continuer, mais un nouveau front de conflit avec la force d’occupation américaine au nord-est de la Syrie (...)
Moon of Alabama
Théâtre : Demain dès l’Aube
Ce spectacle veut avant tout inciter à la réflexion. Nous y suivons le parcours et les introspections d’une jeune troupe de théâtre appelée à combattre dans une guerre qui ne les concerne pas. D’abord réunis autour d’une soirée d’anniversaire – leur (...)
SPLEEN THEATRE
Ukraine : l’absence de sûreté nucléaire menace l’Europe
Alors que la France envisage de fermer 17 réacteurs nucléaires pour réduire le risque d’accident et investir dans le nouveau système énergétique renouvelable, les centrales nucléaires ukrainiennes, dont l’état actuel laisse à désirer, constituent une (...)
Gabriella Lima
Le capitalisme tue !
Retour sur la tragédie de Lac-Mégantic (Québec, Canada) en 2013 et sur son origine. C’était dans la nuit du 6 juillet 2013 que la mort frappa la municipalité de Lac-Mégantic. La faucheuse prit la vie de 47 personnes cette nuit-là et sidéra la (...)
Benedikt ARDEN
Trump est-il conseillé par nos médias et Manuel Valls ?
Vincent MORET
L’Ecole, est-elle obligée de suivre le modèle de l’entreprise ?
La notion de l’école autrefois n’est plus la même aujourd’hui. Des modifications au niveau du cursus, des activités, des programmes, et des finalités font que le changement soit considérable. S’il est normal que l’établissement scolaire reflète la (...)
Adil GOUMMA
La classe d’appui des 1% chez Serge Halimi
Le thème est abordé dans son texte « Le leurre des 99% » (1) publié ce mois d’aout 2017 dans Le Monde Diplomatique Serge Halimi reconnait d’abord tout le poids des 1% non seulement au plan mondial face à l’humanité-classe mais aussi dans chaque nation (...)
Christian DELARUE
Macron-Libye : la Rothschild Connection (Il Manifesto)
“Ce qui se passe aujourd’hui en Libye est en quelque sorte le noeud d’une déstabilisation à multiples visages” : a déclaré le président Macron en célébrant à l’Elysée l’accord qui “trace la feuille de route pour la paix et la réconciliation nationale”. Macron (...)
Manlio DINUCCI
Création d’un nouvel État, la Malorussie – pour remplacer l’Ukraine
Aujourd’hui, 18 juillet, la capitale de la République Populaire de Donetsk a accueilli un événement historique − la signature d’une déclaration politique sur la création d’un nouvel État, qui deviendra le successeur légal de l’« Ukraine ». Le nouvel État (...)
DONI News
La destruction du Baccalauréat ?
« Je suis pour un rapport à l’autorité construit à l’école ». Emmanuel Macron au Grand Oral du Medef. Dans un précédent article nous pointions déjà les dysfonctionnements de la plate-forme APB qui ont amené près de 87 000 bacheliers dans l’attente, jusqu’au (...)
Jeunes pour la Renaissance Communiste en France
Grèce :déception et réactions face au nouveau projet de loi santé
La commission exécutive de la Confédération des syndicats de la fonction publique (ADEDY) estime que, avec le projet de loi sur les soins de santé primaires, approuvé dans son principe jeudi 3 août, le gouvernement a pour but de mettre en pratique les (...)
ISA et ADEDY
« On subit les conséquences de la naïveté de la gauche face à la soi-disant lutte contre la haine » (al-akhbar)
Jean Bricmont, essayiste Belge, professeur (émérite) de physique à l’Université catholique Louvain, et membre de l’Académie royale des sciences de Belgique rudement fustigé en France pour ses opinions politiques en rupture avec l’idéologie dominante, (...)
Jean BRICMONT
Sur le plan international aussi les barricades n’ont que deux cotés (Venezuela, Corée, Ukraine, Syrie, repression anti communiste en Europe...)
Proche-Orient, Ukraine-Russie, Venezuela, Péninsule coréenne, Palestine, criminalisation des communistes en Europe de l’Est… : sur le plan international aussi, « Les barricades n’ont que deux côtés » (Elsa Triolet). Sur fond de crise larvée du (...)
Georges GASTAUD, Antoine MANESSIS
Derniers commentaires
Quels médias alternatifs lire ?
Quels médias alternatifs lire ?
1973-2017 : l’effondrement idéologique de la “gauche” française
1973-2017 : l’effondrement idéologique de la “gauche” française
Afghanistan - Trump annonce quatre années supplémentaires de guerre
Préparation d’une opération militaire contre le Venezuela en novembre 2017
Préparation d’une opération militaire contre le Venezuela en novembre 2017
Quels médias alternatifs lire ?
1973-2017 : l’effondrement idéologique de la “gauche” française
Le Monde ressuscite les morts pour mentir sur le Venezuela
1973-2017 : l’effondrement idéologique de la “gauche” française
1973-2017 : l’effondrement idéologique de la “gauche” française
Le Monde ressuscite les morts pour mentir sur le Venezuela
1973-2017 : l’effondrement idéologique de la “gauche” française
J’ai mal au Québec
Préparation d’une opération militaire contre le Venezuela en novembre 2017
Préparation d’une opération militaire contre le Venezuela en novembre 2017
1973-2017 : l’effondrement idéologique de la “gauche” française
Le Monde ressuscite les morts pour mentir sur le Venezuela
Le Monde ressuscite les morts pour mentir sur le Venezuela
RSS RSS Commentaires


le 22 août 2017
vous étiez 13245 à contempler le Grand Soir.

Pour les accros des réseaux sociaux

Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.