RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Nous n’arrêterons pas de filmer, nous n’arrêterons pas d’écrire (Haaretz)

Gideon LEVY

La Knesset pourrait agir non seulement contre la presse, mais aussi contre les groupes pour les droits humains et contre les Palestiniens, les derniers témoins dans les poursuites contre l’occupation.

Nous violerons cette loi fièrement. Nous avons l’obligation de violer cette loi, comme toute loi sur laquelle flotte un drapeau noir. Nous n’arrêterons pas de documenter. Nous n’arrêterons pas de photographier. Nous n’arrêterons pas d’écrire – de toutes nos forces. Les organisations des droits humains feront la même chose et, comme elles, nous l’espérons, les témoins palestiniens, qui seront bien sûr punis plus que tout autre. Selon le projet de loi entériné dimanche par le Comité ministériel pour la législation [mais avec quelques demandes de changements dans la formulation], les individus documentant les actions des soldats des Forces de défense israéliennes en Cisjordanie peuvent être envoyés jusqu’à cinq ans en prison, dans certaines circonstances. Une jolie initiative, M. le député à la Knesset Robert Ilatov, démocrate du célèbre parti de la liberté Yisrael Beiteinu. Votre projet de loi prouve justement à quel point les Forces de défense israéliennes ont quelque chose à cacher, ce dont elles doivent être (...) Lire la suite »

L’Eugénisme En Marche - ou Heureux les pauvres en esprit car le royaume de la manipulation génétique leur est promis

Gérard COLLET
Le sieur Laurent Alexandre, ci-devant urologue et actuel entrepreneur [1] a récemment confié à l'Express une tribune fort humblement intitulée « Pourquoi Bourdieu avait tort » [2]. Voilà donc le sort de P. Bourdieu et d'un pan de la sociologie scellé sans appel par les 50 lignes à l'emporte-pièce du tribun. Les lignes en question au demeurant, et quelque provocantes qu'elles paraissent, semblent avoir soulevé fort peu d'intérêt, ne déclenchant apparemment pas le moindre buzz : une recherche sur l'Internet ne mentionne en effet qu'une seule recension notable d'ailleurs fort peu élogieuse, et une critique acerbe qui à vrai dire s'intéresse davantage au journal qu'il l'a publiée qu'à l'auteur [3]. Ce faible écho n'est guère surprenant, car le tribun, sous des dehors révolutionnaires au sens macronien du terme, n'y fait montre que du positivisme le plus suranné, d'un scientisme béat qu'on croyait passé de mode, et du réductionnisme le plus élémentaire. Toutes ces qualités étant rehaussées il est vrai d'un (...) Lire la suite »

Salvini, la gauche et la décence (Sinistrainrete)

PIOTR

Malgré toutes les choses dont on peut accuser Salvini, pour le moment, au point de vue de la décence, il a gagné contre la France, contre l'Espagne et contre la gauche. Trois à zéro.

J'ai publié le 12 juin 2018 un article critique à l'égard de la politique sécuritaire de Salvini. J'y soutenais deux choses : la première, c'est que cette politique ne résoudra pas le "problème migrants", la deuxième, c'est qu'on ne peut s'opposer à cette même politique qu'à partir d'une opposition que j'appelais "de classe" faute d'un autre mot hélas pas encore en vue. Car qu'il puisse y avoir une opposition "de gauche", ce n'est qu'une déplorable illusion. La gauche des bons sentiments et la Ligue des mauvais sentiments, expliquais-je, sont comme belle-mère et belle-fille. Je soulignais en particulier, dans cet article, que ce que je considère aujourd'hui comme effrayant, ce n'est pas tant que Salvini accomplisse des actes "inhumains" à l'encontre des migrants – comme nous le verrons, ceux qui le critiquent l'ont fait et le font – qu'un dangereux empoisonnement culturel qui pourrait finir par banaliser la méfiance et le dégoût envers l'Autre. Une fois cette accusation énoncée, le problème qui (...) Lire la suite »

Les aides à la Grèce ont rapporté 2,9 milliards d’euros à l’Allemagne

BELGA

L'Allemagne a engrangé depuis 2010 quelque 2,9 milliards d'euros de revenus d'intérêt et ressort donc largement gagnante des milliards d'aides octroyés à la Grèce pour sauver le pays de la faillite. C'est ce qui ressort d'une réponse du gouvernement d'Angela Merkel à une question des écologistes transmise à l'agence DPA.

Les ministres des Finances de la zone euro doivent se pencher jeudi à Luxembourg sur les dernières mesures qui doivent être prises par la Grèce afin qu'elle puisse sortir en août prochain de la tutelle financière de l'Union européenne. Le dernier programme d'aide de 86 milliards d'euros prendra fin en août. Selon le gouvernement allemand, ce sont principalement les rachats d'obligations d'Etat grecques – dans le cadre du "Securities Market Program" (SMP) de la Banque centrale européenne – qui ont permis ce profit à l'Allemagne. Jusqu'en 2017, la Banque centrale allemande a perçu 3,4 milliards d'euros de revenus d'intérêt provenant de ces SMP. Pour les années 2013 et 2014, ces intérêts ont été reversés au fonds de sauvetage européen ESM et à la Grèce, mais il reste donc un bénéfice de 2,5 milliards d'euros. Au vu de ces chiffres, le parti écologiste Die Grünen demande un allègement de la dette pour Athènes. "Contrairement à tous les mythes mis en avant par la droite, l'Allemagne a profité massivement de (...) Lire la suite »

Kérala, Vietnam, Chine, Cuba : Conquêtes et limites de l’agroécologie socialiste face à l’agrobuziness impérialiste

Guillaume SUING
Le gouvernement communiste du Kerala, petit Etat du sud-ouest de la fédération indienne, vient de couronner par le lancement du label « Kerala Organic », les succès de sa politique volontariste en matière d’agroécologie : L’objectif est de passer à une production agricole 100% bio à l’horizon 2020. Avec 100 000 tonnes de produits bio annuels, la moitié du chemin semble déjà parcouru. Mais ce n’est pas tout : la diversification de la production agricole, propre à développer une véritable autosuffisance alimentaire, a déjà transformé le pays. La rupture avec le modèle de monoculture intensive dépendante, avec ses survivances féodales, semble bien engagée et « durable » (puisqu’agroécologique), et les principes politiques du gouvernement n’y sont certainement pas étrangers. Le Kerala, gouverné par les communistes depuis 1957, présente sur cette voie agricole durable, certaines similitudes avec la révolution agroécologique cubaine, dont il est inutile de rappeler les incontestables succès et le leadership en la (...) Lire la suite »
10 

Loi sur les "Fake news" ou haro sur la liberté de la presse !

JRCF
La proposition de loi relative à la manipulation de l’information en période électorale, communément appelée loi « anti fake-news », provoque de nombreuses interrogations et inquiétudes, voire même un certain tumulte, au sein de l’Assemblée nationale et du monde journalistique. Le gouvernement justifie ce projet par la lutte contre la propagation, de plus en plus courante et médiatisée, de fausses nouvelles sensées induire le public en erreur. Si ce projet dérange tant, c’est qu’il n’est techniquement pas adapté au défi que représentent les fausses nouvelles. Surtout, il fournit toute une série d’outils qui faciliteront la censure. Flou linguistique concernant les notions, urgence procédurale (le juge ayant 48 heures pour décider de la véracité de l’information), imprécision (qui pourra saisir la justice et qui pourra être mis en cause ?)... Ce projet n’est tout simplement pas au point et techniquement difficile à mettre en place. Surtout, un arsenal juridique existe déjà pour aborder le problème des fausses (...) Lire la suite »

L’Aide publique au développement détournée pour durcir les politiques migratoires

Jérôme DUVAL
L’Aide publique au développement doit en principe financer des projets dans les pays du Sud pour lutter contre la pauvreté et appuyer leur essor économique. De plus en plus, les budgets alloués sont en fait utilisés pour des politiques de contrôle migratoire. L’augmentation de façade de cette aide s’explique ainsi en partie par son détournement pour stopper les personnes migrantes aux portes de l’Europe. Un nouvel exemple en est le « Fonds fiduciaire d’urgence » de l’Union européenne [1]. Explications de Jérôme Duval, du Comité pour l’abolition des dettes illégitimes (CADTM) L’aide publique au développement (APD) est l’ensemble des dons et prêts à conditions normalement favorables accordés par des organismes publics de pays parmi les plus riches de la planète à des pays parmi les plus pauvres [2] Cette aide a atteint 146,6 milliards de dollars en 2017. La France fait partie des cinq premiers pays donateurs (avec les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et le Japon). Mais à quoi cette aide est-telle (...) Lire la suite »

Nicaragua : Lettre ouverte à Amnesty International

Camilo E. MEJIA

Par cette lettre, j'exprime ma condamnation sans équivoque d'Amnesty International au sujet de son rôle de déstabilisation au Nicaragua, la pays dans lequel je suis né.

Je commence cette lettre en citant Donatella Rovera qui avait été une des enquêtrices d'Amnesty International sur le terrain pendant plus de 20 ans : « Les situations de ce conflit créent des environnements hautement politisés et polarisés. (...). Les acteurs et les parties intéressées traversent des distances extraordinaires pour manipuler et fabriquer des « preuves » pour qu'elles soient exploitées dans le pays et à l'étranger. Une récente, bien qu'en aucune façon unique, un exemple est fourni par le conflit syrien qui est souvent considéré comme « la guerre de YouTube » avec d'innombrables techniques de manipulation des séquences vidéo d'incidents survenus à d'autres moments, en d'autres lieux et même dans d'autres pays et qui les présentent comme des « preuves » des atrocités commises par l'une ou l'autre des parties dans le conflit syrien. » Les observations de Mme Rovera, qui datent de 2014, décrivent correctement la situation actuelle du Nicaragua où même le préambule de cette situation a été (...) Lire la suite »
31 

Ramenez Julian Assange à la maison

John PILGER
Voici une version abrégée du discours de John Pilger lors d'un rassemblement à Sydney, en Australie, pour marquer les six années de détention de Julian Assange à l'ambassade d'Équateur à Londres. La persécution de Julian Assange doit cesser. Ou ça finira en tragédie. Le gouvernement australien et le premier ministre Malcolm Turnbull ont une occasion historique de décider de l'issue. Ils peuvent garder le silence, pour lequel l'histoire leur sera impitoyable. Ou bien ils peuvent agir dans l'intérêt de la justice et de l'humanité et ramener ce remarquable citoyen australien chez lui. Assange ne demande pas un traitement de faveur. Le gouvernement a des obligations diplomatiques et morales claires pour protéger les citoyens australiens à l'étranger de toute injustice flagrante : dans le cas de Julian, d'une erreur judiciaire flagrante et du danger extrême qui l'attend s'il sort sans protection de l'ambassade équatorienne à Londres. Nous savons depuis l'affaire Chelsea Manning ce à quoi il peut (...) Lire la suite »

Macron, le Médiocrate.

ANTICONS - Observatoire du néo-conservatisme
Réformateur, pragmatique et efficace, il est “l’homme que nous attendions”, nous laissent entendre des responsables des grands médias. Intellectuellement, il fut très proche du philosophe Paul Ricoeur, nous rabâchent ses admirateurs. Dès 2014, Attali annonçait : » Macron sera président en 2017″, « Nous avons élu un oiseau très rare ! » nous dit Kouchner. » Il a résisté pendant quelques secondes à la poignée de main Donald Trump » commente Christophe Barbier. “L’échange est ferme, viril mais correct, et hisse la France au niveau de l’Amérique » garantit l’éditocratie. « Macron c’est moi, en mieux » certifie Sarkozy. « Il est mi-Kennedy, mi-Alcibiade » écrit BHL toujours bien inspiré (Alcibiade fut condamné à l’exil et Kennedy mourut assassiné). Pour Alain Minc, “Macron, c’est Bonaparte Premier consul”. Alain Juppé « partage en grande partie » la vision d’Emmanuel Macron. Valéry Giscard d’Estaing “distribue des bons points” à Macron. Bref, cet échantillon de louanges dithyrambiques indique à quel point Emmanuel Macron est (...) Lire la suite »

« Nous sommes en train de voir une guerre entre bloc impérialiste et pays indépendants qui peut malheureusement déboucher sur un conflit mondial. »

Raoul HEDEBOUW
Mohsen Abdelmoumen : Dans le livre que vous avez coécrit avec Peter Mertens « Priorité de gauche. Pistes rouges pour sortie de crise », vous parlez de la dérive néolibérale et vous proposez une alternative. Pensez-vous que la crise systémique du capitalisme offre des perspectives vers la constitution d’une vraie gauche combattante qui encadre la lutte ouvrière ? Raoul Hedebouw : Oui, cela me paraît clair. On ferait bien d’analyser la séquence dans laquelle on se trouve, c’est-à-dire début des années 1990 avec la chute du mur de Berlin et des pays socialistes, les néolibéraux ont créé une séquence qui était celle ou il n’y avait plus d’alternative, le fameux TINA (NDLR : There is no alternative), et il faut constater que la crise bancaire 2008 a rouvert beaucoup de perspectives de discussion. Et depuis 2008 et la crise bancaire, il y a beaucoup plus de perspectives de débats et d’ouvertures pour aller au-delà du capitalisme. Et l’on voit clairement qu’il y a une dynamique que ce soit au niveau de la (...) Lire la suite »

Qui est Gustavo Petro ? (CTXT.es)

Ivan Olano Duque

L’ancien guérillero du M-19 et ancien maire de Bogota a quelque chance de devenir le premier président de gauche de l’histoire du pays, lors du 2ème tour des élections qui se tiendront le 17 juin.

Le 2 mars dernier il a subi un attentat contre sa vie. Au milieu de la horde payée par des pouvoirs mafieux, la voiture blindée qui le conduisait à un meeting sur la place de Cucuta – ville proche de la frontière vénézuélienne – reçut plusieurs impacts de balles, la plupart sur la vitre près de laquelle il était assis. Nous sentîmes ce jour-là le frisson d’un « éternel retour », la sensation d’être condamnés en Colombie à la douleur et à la frustration politique. En 1948 Jorge Eliécer Gaitan était assassiné, grand symbole de la revendication des majorités sociales et représentant colombien d’un projet national populaire ; en 1987 Jaime Pardo Leal était assassiné, il avait été candidat présidentiel de l’Union Patriotique l’année d’avant ; entre 1989 et 1990 trois candidats présidentiels sont assassinés en pleine campagne : Luis Carlos Galán, qui dénonçait la complaisance de la classe politique traditionnelle à l’égard des mafias grandissantes du narcotrafic ; Bernardo Jaramillo au décours du génocide de l’Union (...) Lire la suite »
16 

Ces Français qui voulaient un Roi

PERSONNE

Macron a bien réfléchi : « Tout le système social, on met trop de pognon, on déresponsabilise, on est dans le curatif ». Bien inspiré, Henry de Montherlant écrivit : « La plupart des hommes recèlent en eux-mêmes leur propre caricature. Et cette caricature ressort un jour, à l’improviste, sous le coup de l’événement. »

Tous les cinq ans, maintenant, lors d’une grande et profonde respiration démocratique, les Français se choisissent un monarque républicain, dans une immense communion nationale, en souvenir d’une grandeur à jamais révolue. C’est le circus maximus avec force effets spécieux de com’ . Les méchantes langues diront que les Français sont comme « les Grenouilles qui demandent un Roi » (1). Ensuite, ils replongent, sombrent à nouveau dans l’apathie, l’indolence, l’indifférence, dans le gris du quotidien, avec la conviction erronée du devoir citoyen accompli. Après avoir opté pour un énergumène du genre excité, ils jetèrent leur dévolu sur « un roi tout pacifique », du moins en apparence, sur un « président normal ». Ce roi de l’anaphore, même s’il usa de l’état d’urgence pour une tartufferie internationale (une COP 21 sans lendemain), fut semblable à ce soliveau jeté parmi les batraciens de la fable de La Fontaine. Le peuple se lasse très vite : il faut dire que de nos jours tous les produits sont si rapidement frappés (...) Lire la suite »
22 

Yémen - Les États-Unis donnent leur feu vert au génocide

Moon of Alabama
Le génocide au Yémen va commencer demain [voir deuxième article ci-dessous - LGS]. Huit millions de Yéménites sont déjà au bord de la famine. Dix-huit millions de Yéménites sur vingt-six vivent dans le centre montagneux (en vert) qui est sous le contrôle des Houthis et de leurs alliés. Ils sont encerclés par les forces saoudiennes, les forces des Émirats arabes unis et leurs mercenaires. Il y a peu d'agriculture. La seule ligne d'approvisionnement en provenance de l'extérieur sera bientôt coupée. Les gens vont mourir de faim. Même avant la guerre, le Yémen importait 90% de son alimentation de base. Trois années de bombardements saoudiens/EAU ont détruit les infrastructures et la production locales. La guerre a déjà provoqué une famine massive et une grande épidémie de choléra. La côte yéménite est bloquée par les forces navales saoudiennes et américaines. Les seuls ravitaillements qui arrivent sont les livraisons de l'ONU et les livraisons commerciales par le port de Hodeidah sur la Mer Rouge (Al Hudaydah sur (...) Lire la suite »

Défendre le statut de la Fonction publique, c’est défendre la République

Benoît FOUCAMBERT

Appuyé sur la manœuvre de fausse concertation « Programme Action Publique 2022 » (PAP 2022) et ses « chantiers de discussion », qui ne pouvaient tromper que ceux qui voulaient bien l’être, le gouvernement avance à grand pas dans son objectif de destruction de la Fonction Publique et de ses statuts.

Action Publique 2002 (AP 2022) : l’euro destruction de la fonction publique En Marche Dans le cadre du chantier « Dialogue social » de la concertation Action Publique 2022, il a présenté le 25 mai aux organisations syndicales représentatives ni plus ni moins qu’un projet de « suppression du paritarisme » afin de faciliter une « déconcentration managériale » de la Fonction publique. Ce projet propose la suppression du paritarisme, l’abolition des CAP en ce qui concerne les mutations et l’avancement, l’élargissement des sanctions disciplinaires sans contrôle des recours, la suppression des CAP par corps. Ces propositions fracassantes sont le premier étage d’une fusée qui en compte quatre, avec la substitution du recrutement par concours par celui via le contrat (chantier n°2), l’instauration du salaire au mérite (chantier n°3) et enfin la multiplication d’abandons de missions et de privatisations couplées avec un plan de départs volontaires, en réalité un plan d’expulsion de la Fonction publique (chantier (...) Lire la suite »
Parlons (Inter) Net
Après l’Elysée et Brégançon, les Macron doivent-ils « moderniser » aussi le château de Versailles ?

Elysée. Bribri a fait changer les tentures, des tapis dangereux pour ses hauts talons, toute la vaisselle. Nous lui versons une allocation annuelle de 440 000 euros (1).

Brégançon. Le « rafraîchissement » de certaines pièces du fort ayant été effectué, il est prévu d’installer une piscine. La plage privée est à portée d’objectifs des paparazzi et Bribri n’a pas l’intention de montrer ses cuisses. Elle est trop pudique et même classieuse et distinguée, comme nous le confirme cet article à mourir de rire, classé 20 (sur 20) sur l’échelle de Fayot.

Mais attention, la piscine (guère plus grande qu’un pédiluve, croyez-moi), sera posée sur la pelouse !

Elle sera « hors sol ».

Comme le couple Macron.

Versailles. Vade retro fake news ! Les Macron n’ont aucunement l’intention de faire installer un jacuzzi dans la galerie de Glaces et une pièce de maquillage mixte dans la chambre du roi.

Théophraste R. (Vendeur d’assiettes en carton et de piscines gonflables pour smicards « qui ne sont rien »).

Note.
(1) Selon une rumeur non sourcée, la sexagénaire se serait exclamée : « 440 000, ce n’est pas un pognon de dingue ! » et personne n’aurait osé lui dire qu’il ne s’agissait pas d’anciens francs.

20 





 
Voir aussi
Le meurtre de Julian Assange
Ce fut un marché de dupes Le jour où Donald Trump a été élu, ses partisans lui ont demandé de gracier le fondateur et leader de WikiLeaks, Julian Assange. Ils ont inondé les médias sociaux en exigeant qu’Assange soit autorisé à quitter l’ambassade de (...)
Kurt Nimmo
Le FMI de retour en Argentine : « À l’horizon, une crise économique et sociale encore plus aiguë que la crise actuelle »
Après plus d’une décennie de « distanciation » officielle entre l’Argentine et le Fonds monétaire international (FMI), le gouvernement de Mauricio Macri vient de frapper à nouveau aux portes du gendarme financier de la planète. Le crédit de 50 milliards (...)
Eric TOUSSAINT
Au Bundestag, les Ukrainiens dénoncent les violations des droits de l’homme dans leur pays
Les représentants de l’Ukraine ont révélé la vérité sur le gouvernement de Kiev lors d’une audience publique tenue au parlement allemand. La réunion sur l’état de la liberté d’expression et des droits de l’homme en Ukraine s’est déroulée hier, (le 11 juin), (...)
Christine Benoît
La nuit où la Syrie a imposé de nouvelles règles de confrontation à Israël
Dans la nuit de mercredi 9 à jeudi 10 mai 2018, un échange de frappes sans précédent a eu lien entre Israël et la Syrie. Les médias dominants, ainsi que certains médias « alternatifs » comme Russia Today (ou même Mediapart, pour les ingénus qui le (...)
Sayed Hasan
La prison des peuples européens : Italie, Grèce...
"Son principal adversaire [id est, du peuple grec] n’était pas Wolfgang Schäuble. C’était l’establishment grec, qui a fait alliance avec les créanciers et a œuvré contre vents et marées pour que le pays reste dans l’euro à tout prix." Le coup (...)
Kostas LAPAVITSAS
La monnaie dans tous ses états …(Déconnomistes 2018)
Psychanalyse d’un « billet de banque en cavale » Avertissement au lecteur de LGS : l’essentiel de cet article est en fait un « conte de troubadour », écrit en 2016 et que j’ai repris, car, pour la monnaie, rien de mieux qu’un ménestrel. Il s’agit (...)
Fabrice AUBERT
« Manu », ou le jupitérisme en danger.
Il est là, au premier rang, le jeune collégien, cheveux longs et visage d’ange. Le président serre des mains ; « Tocamanetas », on dit chez moi. Il le fait pour marquer des points... Après le président jupitérien, le « Manu » de proximité ? N’y voyez (...)
Jean ORTIZ
Au-delà de la restitution des droits de Lula en tant qu’ancien président.
SAO PAULO.– Le Tribunal régional fédéral de la Troisième Région du Brésil, a ordonné le 29 mai dernier la restitution de ses droits d’ancien président au leader brésilien Luiz Inacio Da Silva, Lula, qui lui avaient été retirés le 17 mai. SAO PAULO.– Le (...)
GRANMA
Le gel réciproque est le véritable résultat du Sommet Trump-Kim
Les suites du sommet Trump-Kim à Singapour confirment ma première impression sur les pourparlers. Ce à quoi les deux parties se sont engagées, c’est au « gel réciproque » que la Corée du Nord proposait depuis au moins 2015. Les États-Unis mettent fin à (...)
Moon of Alabama
HISTOIRE – histoires
Il m’est revenu en mémoire, les propos tenus sur le quai du métro de Lyon, par un groupe d’ados regrettant de ne pouvoir se retrouver le lendemain car, disaient-ils : « demain le métro est en grève » ; or le lendemain était le 1er mai ! (ce jour-là les (...)
Jean-Marc GARDES
Argentine 1 - Israël 0 (La Jornada)
Avec le refus de la sélection argentine de jouer une rencontre amicale de football sur les tombes palestiniennes de Jérusalem, l’équipe dirigée par Jorge Sampaoli a déjà gagné le Mundial. Le mundial de la conscience et de la dignité. Fleur d’un jour (...)
José STEINSLEGER
Le plus fort mouvement social dans l’énergie depuis plus de 10 ans… et le silence médiatique
Lecteurs et auditeurs fidèles des médias vous savez ce matin (pour nous en tenir à quelques titres des unes) que Trump et Kim Jung Un ont « échangé une poignée de main historique », que le « baccalauréat fissure le front uni de la grève à la SNCF », que (...)
ANC
Environnement : ces belles arnaques écologiques
Elles font désormais partie du paysage et de nos habitudes : éoliennes, liseuses numériques ou encore maisons en bois sont partout. Pourtant, devenues arnaques techniques ou financières, toutes sont loin d’être irréprochables sur le plan (...)
Pierre VIDAL
77 
Football, nationalisme et double langage
Comme annoncé le 8 octobre 2017 dans l’article https://www.legrandsoir.info/foot-et-fantasmes.html , se tient actuellement à Londres, organisée par la ConIFA (Confédération des fédérations de football indépendantes), une « Coupe du monde » regroupant (...)
André LACROIX
Communiqué de presse d’organisations professionnelles des médias du Burkina sur l’extradition de François Compaoré
Le 13 juin prochain, la justice française va rendre son délibéré sur la demande d’extradition de François Compaoré introduite par l’Etat burkinabè. Le peuple burkinabè, en général, les journalistes et tous ceux qui ont en horreur l’impunité, en particulier, (...)
Derniers commentaires
Kérala, Vietnam, Chine, Cuba : Conquêtes et limites de l’agroécologie socialiste face à l’agrobuziness impérialiste
Salvini, la gauche et la décence (Sinistrainrete)
Le FMI de retour en Argentine : « À l’horizon, une crise économique et sociale encore plus aiguë que la crise actuelle »
Salvini, la gauche et la décence (Sinistrainrete)
Les aides à la Grèce ont rapporté 2,9 milliards d'euros à l'Allemagne
Après l'Elysée et Brégançon, les Macron doivent-ils « moderniser » aussi le château de Versailles ?
Après l'Elysée et Brégançon, les Macron doivent-ils « moderniser » aussi le château de Versailles ?
L'Eugénisme En Marche - ou Heureux les pauvres en esprit car le royaume de la manipulation génétique leur est promis
L'Eugénisme En Marche - ou Heureux les pauvres en esprit car le royaume de la manipulation génétique leur est promis
L'Eugénisme En Marche - ou Heureux les pauvres en esprit car le royaume de la manipulation génétique leur est promis
L'Eugénisme En Marche - ou Heureux les pauvres en esprit car le royaume de la manipulation génétique leur est promis
Le devoir d'écriture
Salvini, la gauche et la décence (Sinistrainrete)
Salvini, la gauche et la décence (Sinistrainrete)
Salvini, la gauche et la décence (Sinistrainrete)
Ramenez Julian Assange à la maison
Environnement : ces belles arnaques écologiques
Après l'Elysée et Brégançon, les Macron doivent-ils « moderniser » aussi le château de Versailles ?
Les aides à la Grèce ont rapporté 2,9 milliards d'euros à l'Allemagne
Kérala, Vietnam, Chine, Cuba : Conquêtes et limites de l’agroécologie socialiste face à l’agrobuziness impérialiste
RSS RSS Commentaires


le 23 juin 2018
vous étiez 9714 à contempler le Grand Soir.

Pour les accros des réseaux sociaux

Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.