RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

De Charybde en Scylla

Pierre Haski remplace Bernard Guetta pour enfumage quotidien renforcé sur France Inter

Maxime VIVAS

Pierre Haski va intégrer le « 7/9 » de France Inter. « Tous les jours c’est à lui que reviendra désormais la mission d’analyser la marche du monde et de nous faire comprendre que nous en sommes les gardiens, ce que Bernard Guetta nous a inlassablement transmis », a déclaré Laurence Bloch, directrice de France Inter.

Qui est Pierre Haski ? Spécialiste des articles obsessionnels contre la Chine (où il a été correspondant de presse), il est un des fondateurs du site Rue89 après avoir été directeur-adjoint de la rédaction de Libération où il couvrit obstinément quelques fake news, comme nous allons le voir. Il est aussi le président de la fausse ONG pro-US : Reporters sans frontières. Pour « analyser la marche du Monde », on ne pouvait trouver esprit plus moral et impartial dans le vivier des médias. Qu’est-ce que Rue89. C’est un site d’information fondé le 6 mai 2007 par des anciens de Libération, dont Pierre Haski. En 2009, Rue 89 a perçu une aide de 249 000 euros du gouvernement. Les sommes reçues par la suite ne sont pas connues de nous à ce jour. Le 31 décembre 2011, Rue89 a été vendu pour 7,5 millions d’euros au Nouvel-Observateur ( Xavier Niel, Matthieu Pigasse), avec promesse que les fondateurs resteraient aux manettes (et Pierre Haski président). Un exploit de Pierre Haski à Libération. Le 9 janvier 2006, le (...) Lire la suite »

Autour de la tentative d’assassinat du président Maduro : comprendre les mécanismes d’une guerre non-conventionnelle (Mision Verdad)

Mision Verdad
Les enquêtes menées par les services officiels vénézuéliens sur l'attentat manqué contre la vie du président Maduro le 4 août dernier suivent leurs cours. A ce stade des recherches, les preuves accumulées et les protagonistes dûment identifiés permettent déjà de définir les contours de l'opération terroriste/mercenaire qui a pu se développer dans le pays avec les résultats que l'on connaît ; elles permettent également d'anticiper et d'évaluer les mesures cruciales et nécessaires à prendre pour la sécurité du pays. L'axe opérationnel : privatisation de la violence et guerre non-conventionnelle Dans le courant de la semaine passée, le président Nicolas Maduro et le Ministre de la Communication et de l'information, Jorge Rodriguez, ont fourni des preuves décisives sur la tentative frustrée d'assassinat politique du 4 août dernier. A partir des éléments communiqués aux medias, on relèvera 6 points importants tant par leur aspect politique sous-jacent que par les indications qu'ils donnent sur le schéma (...) Lire la suite »

Le socialisme chinois et le mythe de la fin de l’Histoire

Bruno GUIGUE
En 1992, un politologue américain, Francis Fukuyama, osait annoncer la « fin de l’Histoire ». Avec l’effondrement de l’URSS, disait-il, l’humanité entrait dans une ère nouvelle. Elle allait connaître une prospérité sans précédent. Auréolée de sa victoire sur l’empire du mal, la démocratie libérale projetait sa lumière salvatrice sur la planète ébahie. Débarrassée du communisme, l’économie de marché devait répandre ses bienfaits aux quatre coins du globe, réalisant l’unification du monde sous les auspices du modèle américain.[1] La débandade soviétique semblait valider la thèse libérale selon laquelle le capitalisme - et non son contraire, le socialisme - se conformait au sens de l’histoire. Aujourd’hui encore, l’idéologie dominante martèle cette idée simple : si l’économie planifiée des régimes socialistes a rendu l’âme, c’est qu’elle n’était pas viable. Le capitalisme, lui, ne s’est jamais aussi bien porté, et il a fait la conquête du monde. Les tenants de cette thèse en sont d’autant plus convaincus que la disparition (...) Lire la suite »

Où sont passés tous les nazis ? (Counterpunch)

CJ HOPKINS
Il semble donc qu'Antifa a fait si peur à l'armée des nazis enhardis de Trump qu’ils se sont terrés dans leurs trous, ou du moins c'est l’interprétation que donne la Résistance des bizarres événements de dimanche dernier. Au cas où vous ne seriez pas au courant, voilà ce qui s’est passé : des milliers de manifestants 'antifascistes' sont descendus dans les rues de la capitale pour empêcher vingt ou trente idiots racistes de se rassembler sur la place Lafayette et crier des slogans racistes les uns aux autres (ou pour les tabasser). L'organisateur de ce fiasco ridicule (je parle du fiasco raciste, pas de la contre-manifestation) était le même idiot raciste, avide d’attention publique, qui avait organisé l’événement initial, 'Unite the Right', à Charlottesville en 2017. Pendant ce week-end, comme vous le savez, un suprémaciste blanc a foncé dans la foule des manifestants avec sa voiture et tué une femme, de nombreuses autres personnes ont été agressées, et quelques centaines de racistes en polos et (...) Lire la suite »

L’esprit des médias de masse : échange de courriels avec un important journaliste en politique étrangère du Washington Post

William BLUM
18 juillet 2018 Cher M. Birnbaum, Vous écrivez Trump "n'a fait aucune mention des ingérences de la Russie en Ukraine". Eh bien, ni lui, ni Poutine, ni vous n'avez mentionné les ingérences des Etats-Unis en Ukraine qui ont abouti au renversement du gouvernement ukrainien en 2014, ce qui a conduit à l'ingérence justifiée russe. Donc... ? Si la Russie renversait le gouvernement mexicain, reprocheriez-vous aux États-Unis de prendre des mesures au Mexique ? William Blum Cher M. Blum, Merci pour votre courrier. "Les ingérences des Etats-Unis en Ukraine" : de quoi parlez-vous ? La dernière fois que j'ai vérifié, ce sont les Ukrainiens dans les rues de Kiev qui ont poussé Ianoukovitch à s'enfuir. Que ce soit une bonne chose ou non, on pourrait en discuter, mais ce ne sont pas les Etats-Unis qui l'ont fait. Ce sont bien les forces spéciales russes qui se sont déployées en Crimée en février et mars 2014, selon Poutine, et ce sont les Russes arrivés de Moscou qui ont alimenté le conflit dans l'est de (...) Lire la suite »

Pourquoi Trump vient-il de déclencher une nouvelle crise financière ? (RT)

Dan GLAZEBROOK

L’attaque de Trump contre la livre turque, combinée aux récentes mesures de la Réserve fédérale pour réduire drastiquement l’offre de dollars, entrainent le monde vers une crise monétaire identique à celle de 1997. C’est peut-être exactement le but recherché.

Vendredi dernier, Donald Trump a annoncé de nouvelles sanctions contre la Turquie, notamment le doublement des droits de douane sur l'acier et l'aluminium qu'il avait introduits plus tôt cette année. La monnaie turque était déjà en difficulté, mais ces nouvelles sanctions ' sont la goutte qui fait déborder le vase ', selon Edward Park de la société de gestion britannique Brooks Macdonald. Le même jour, la livre turque est tombée à plus de 6 face au dollar, pour la première fois, atteignant un nouveau bas historique de 7,21 par rapport au dollar, dimanche. Après que la Turquie a mis des plafonds aux swaps de devises, la livre a repris un peu de sa valeur perdue, et elle s'échangeait à 6,12 mercredi, toujours bien en dessous des 4,75 pour un dollar qu'elle valait la semaine dernière. La réaction turque a eu un certain effet, mais ça ne suffira pas : interdire simplement le commerce de la livre au-dessus d’un certain niveau, comme la Turquie a fait, n'est guère un moyen pérenne de revaloriser la (...) Lire la suite »

En Jordanie règnent la colère et la confusion (New Eastern Outlook)

Andre VLTCHEK

Où en est exactement la Jordanie maintenant ? Est-elle avec l’Occident ou avec le monde arabe ? Dans quelle mesure est-elle vraiment indépendante, et que va-t-elle devenir ?

Récemment, au centre de la capitale - Amman - plusieurs tours d'hôtel 5 étoiles sont montées vers le ciel, y compris le 'W' et Rotana. Des femmes du Golfe, arborant des vêtements à la dernière mode, des talons hauts et un maquillage évocateur, sirotent des cappuccinos dans les cafés de la nouvelle zone piétonne chic appelée The Boulevard. On peut voir des Saoudiens descendre des pintes de bière et des carafes de vin. C'est une scène qui n'est pas sans rappeler celle que l'on observe couramment au Bahreïn. Le Golfe vient maintenant à Amman pour échapper à une réglementation stricte, pour jouer, pour pouvoir faire ce qu’il veut et profiter de la vie. Certaines personnes viennent ici pour des traitements médicaux et séjournent dans des cliniques hors de prix qui ressemblent davantage à des hôtels 4 étoiles qu'à des établissements médicaux. Mais tout tourne surtout, ici, à Amman, autour de la mode, de la nourriture et des boissons, de se faire voir et d'être vu – il n’y a pas une seule librairie décente dans (...) Lire la suite »
Venezuela, la vie quotidienne...

Pénurie organisée de médicaments (Chroniques d’en bas nº6)

Romain MIGUS

La balance migratoire du Venezuela n’a jamais été négative au cours de son histoire. A la différence d’autres pays de la région et d’ailleurs, le Venezuela n’avait jamais connu le départ massif de ses concitoyens.

Bien au contraire, le pays caribéen a toujours été une terre d'accueil pour ceux qui rêvaient d'un second départ que ne pouvaient leur offrir leur patrie d'origine. En premier lieu, les Colombiens fuyant la guerre et les politiques d'austérité dans leur pays. Ils sont plus de quatre millions à avoir passé la frontière et à s'être établis au Venezuela. Mais aussi l'Equateur dont la communauté établie au Venezuela reste la plus grande en Amérique Latine. De nombreux citoyens du cône sud du continent ont aussi trouvé refuge dans le pays de Bolivar au moment où la botte militaire écrasait dans le sang toute velléité démocratique au Chili, en Uruguay, ou en Argentine. Cette immigration massive ne s'arrête pas aux pays de la région. Le Venezuela compte une des plus grande communauté syro-libanaise de la région, et par vagues successives des milliers d'Espagnols, d'Italiens et de Portugais sont venus s'y enraciner. L'immigration européenne au Venezuela a vu se constituer des branches de métiers en fonction de la (...) Lire la suite »

La nature de l’Empire étasunien

James PETRAS
Quasiment personne ne croit ce que disent ou écrivent les dirigeants et les médias dominants. La plupart des gens choisissent d'ignorer la cacophonie des voix, des vices et des vertus. Cet article détaille dix caractéristiques de l’Empire étasunien dans le but de susciter un dialogue avec et entre ceux qui s'abstiennent aux élections, pour les inciter à s’engager dans la lutte politique. Caractéristique n° 1 Les hommes de toutes couleurs et opinions qui ont bâti l'empire étasunien pratiquent la tactique de l'âne ; ils agitent la carotte et brandissent le fouet pour obliger les cibles du gouvernement à prendre le chemin qu’ils veulent. C’est ainsi que Washington fait des concessions plus ou moins réelles et menace de représailles ceux qu’il veut faire mettre sur l'orbite impériale. Washington a appliqué cette tactique avec succès lors de plusieurs rencontres récentes. En 2003, les États-Unis ont offert au gouvernement libyen de Mouammar Kadhafi un arrangement pacifique en échange du désarmement, de (...) Lire la suite »
Redresser le pays en faisant le contraire de ce que préconisent le FMI, l’Europe et Macron...

Vive le Portugal !

Bernard GENSANE

Le Portugal est un pays discret. Vous connaissez le nom de son président de la République, de son Premier ministre ? Moi non plus. Vous me direz, je ne connais pas le nom de notre Premier ministre à nous...

Les dirigeants et les citoyens de ce pays font exactement ce qu’il convient de faire face aux entreprises néfastes de l’Europe et de la finance : ils mènent leur propre politique, la plus progressiste possible. Et, comme c’est étrange, ça marche. Ainsi, ils se dirigent actuellement, lentement mais sûrement, vers le plein emploi car ils savent pertinemment que le chômage n’est pas une conséquence de la « crise » mais d’une politique mise en œuvre par les classes dirigeantes européennes depuis le milieu des années 70. Les retraités français qui ne peuvent plus vivre dans leur pays à cause des contre-réformes de notre classe politique sur les retraites et qui s’expatrient au Portugal l’ont bien compris. Ci-dessous un article publié par RT France, ce média que notre banquier national déteste car, de fait, les fausses nouvelles et les nouvelles fausses y sont moins nombreuses qu’ailleurs. Extraits. * * * Salaire minimum en hausse, taxe sur les gros chiffres d'affaire, revalorisation des retraites... Lisbonne (...) Lire la suite »
13 

Yémen : les "fake news" des médias étasuniens (Counter Currents)

Eric Zuesse
Vendredi 10 août, CNN a titré : 'La frappe menée par les Saoudiens tue des dizaines d'enfants en voyage scolaire au Yémen' et a décrit la tragédie comme si les Etats-Unis ne jouaient pas un rôle important dans le ciblage et dans la fourniture de bombes et de missiles à ce que l’article appelle 'la coalition dirigée par les Saoudiens'. Il est dit à la 15ième minute de la vidéo : 'L'Arabie Saoudite, à travers des frappes aériennes, dirige une coalition qui comprend les Etats arabes unis, le Bahreïn, l'Egypte et le Soudan'. Il n’y a aucune mention de l’acteur principal, en dehors de la famille royale Saoud, à savoir le gouvernement américain lui-même, qui fournit non seulement des renseignements détaillée sur chaque cible mais aussi les armes, et la formation nécessaire à leur utilisation. L'article de CNN qui accompagne la vidéo ne parle pas de la participation du gouvernement américain avant la toute fin de l'article, où il cite les paroles d’un propagandiste américain : Après la frappe, les États-Unis, (...) Lire la suite »
La chronique de Recherches internationales

Russiagate ou comment casser la gauche

Pierre GUERLAIN
Partons d’une interprétation largement partagée dans le monde intellectuel et médiatique : Trump, l’oligarque américain, est une catastrophe sur tous les plans, écologique, économique, géopolitique et sur le plan de l’égalité entre hommes et femmes, et entre groupes ethno-raciaux. Ce postulat ne sera pas remis en question ici. Cependant ceux qui s’opposent à lui, ou disent s’opposer à ses politiques, sont souvent pris dans des contradictions et des alliances fort étranges. Dès avril 2017, Matt Taibbi, un journaliste qui parle russe, avait évoqué un « Putin derangement syndrome », une forme d’hystérie de masse évoquant une conspiration qui affectait les médias américains [1]. Le dérangement politique n’a cessé de s’aggraver. Il y a tout d’abord « l’opposition inauthentique », selon le mot de Sheldon Wolin [2], c’est à dire tous ceux qui appartiennent au parti démocrate mais votent les crédits militaires ou encouragent Trump à déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem, voire l’encouragent à faire la guerre à (...) Lire la suite »

Equateur : La trahison de Lenin Moreno et le désastre qui s’annonce

Informations Ouvrières

En tant que citoyens et citoyennes équatoriens résidant en France, nous voudrions exprimer notre grande préoccupation à propos de ce qui se déroule en Équateur.

L’ancien président équatorien, Rafael Correa, et son vice-président, Jorge Glas, sont victimes d’une persécution et d’une judiciarisation antidémocratique de la politique. Elles sont perpétrées par le président actuel, Lenin Moreno, et ses alliés, les partis politique d’extrême droite, dont les leaders sont Guillermo Lasso, Jaime Nebot, Lucio Gutierrez, Abdala Bucaram, Dalo Bucaram, Cintia Viter et Cesar Trujillo, avec tous les médias privés, chargés de manipuler l’opinion publique, et la complicité des États-Unis, désireux de réinstaurer une politique néolibérale qui privilégie seulement l’élite. Comme tout le monde le sait ici, les anciens élus ont travaillé durant dix ans, entre 2007 et 2017, pour une transformation sans précédent du pays. Avec la réforme de la Constitution de Montecristi en 2008 (élaborée par une Assemblée constituante), ce texte est devenu l’une des constitutions les plus humanistes et écologistes du monde, permettant ainsi le développement d’infrastructures inédites, la stabilité politique (...) Lire la suite »

Y a-t-il un rapport entre les 12 000 soldats étasuniens et les 500 000 réfugiés africains en Italie ? (Counterpunch)

Aidan O’BRIEN
Pourquoi nous faut-il répondre à cette question ? Parce que les Italiens n’en sont pas capables. L'Euro-scepticisme est florissant en Italie. Mais on ne voit fleurir l’Otan-scepticisme ni l’Etats-Unis-scepticisme. Trump, en tant que personne, déconcerte sûrement les Italiens, mais la présence de l'armée des Etats-Unis sur la péninsule italienne est un sujet tabou. La machine de guerre étasunienne se développe en Italie au même rythme que le nombre de réfugiés - ces réfugiés qui exaspèrent Rome. Cependant, en Italie, il n’est pas pensable de faire le lien entre l'une et l'autre. D’ailleurs, nulle part en l'Europe, on ne fait jamais le lien entre les bases militaires étasuniennes et les réfugiés. L’aveuglement volontaire est, semble-t-il, la réponse favorite de l'Europe officielle à la crise des réfugiés. De fait, l'hostilité populaire, qui se manifeste à l'égard des migrants nord-africains et moyen-orientaux en Europe, contraste avec le sacrosaint silence qui entoure la présence de l'armée des EU. C'est (...) Lire la suite »

Un site d’actualités vénézuéliennes réputé est la dernière victime de Facebook

Venezuelanalysis

Facebook a encore supprimé la page d’un média. Cette fois, il ne s’agit pas d’un réseau d’extrême droite comme Infowars, mais de "la seule plateforme médiatique indépendante vénézuélienne de gauche en anglais", le site d’information Venezuela Analysis, noté sur Twitter.

Les administrateurs du site d’information ont été informés par Facebook, jeudi, que leur page avait été "dépubliée" en raison d'une "activité récente" qui "n’est pas conforme aux règles des pages Facebook". Lorsqu'une page Facebook n'est pas publiée, elle n'est plus consultable par le public, seulement par les administrateurs. Venezuela Analysis aura la possibilité de faire appel de la décision. On ne sait pas exactement quelle activité spécifique a motivé la décision de FB. Le site a réagi en disant : c’est une "tentative évidente de bloquer notre couverture locale de la situation sur le terrain au Venezuela. Avez-vous besoin de plus de preuves que [Facebook] est le bras armé des [médias grand public] pour censurer les voix alternatives ?" Le site a également indiqué que sa page a été dépubliée après qu’il a posté un "article brillant qui démolissait la couverture lamentable des [médias grand public] sur la tentative d'assassinat contre le [président vénézuélien Nicolas Maduro", samedi. L'organe (...) Lire la suite »
12 
Parlons (Inter) Net
Un clou chasse l’autre, mais Claire O’Petit et Aurore Bergé restent

Combien de rédacteurs en chef, en détresse devant la pénurie d’incendies qui assurent habituellement les ventes et gonflent l’audimat estival, ont imploré Dieu de faire un geste charitable, ce à quoi il a consenti par une pichenette divine sur un viaduc italien.

Leur été ainsi sauvés, nos médias nous ont sorti le grand jeu des photos sous tous les angles, des rescapés, des témoins. Et voici les politiciens indignés et les experts qui avouent ne pas pouvoir donner un avis à distance sans avoir enquêté, ce qui ne les empêche pas de se prêter à des débats avec d’autres experts qui n’ont pas bougé de Paris.

Quand le « marronnier » du poids des cartables (ou celui du coût de la rentrée) viendra, on oubliera la catastrophe de Gênes qui risquait d’inciter les Français à discutailler sur l’entretien de nos voies de communication et sur le projet de privatiser nos barrages.

En septembre, les « « éléments de langage » de LREM auront été rédigés, Claire O’Petit et Aurore Bergé (photos) les auront (presque) compris, BFM-TV aura déniché les Saint-Jean Bouche d’Or qui sauront nous convaincre que l’argent empoché par les actionnaires ne fait pas défaut à la surveillance des constructions et à leur entretien.

Théophraste R. (Auteur du manuel médical : « Les risques du triple-pontage dans un hôpital délabré »).






 
Voir aussi
Argentine : une étoile s’est éteinte
Chicha Mariani s'est éteinte cette nuit à l'âge de 94 ans d'un AVC Fondatrice des grands-mères de la Place de Mai, elle doit être partie poursuivre la recherche de sa petite nièce dans les étoiles. Agée de 3 mois seulement, ce bébé a été (...)
Christian RODRIGUEZ
L’éco-consommation : misère de l’écologie bourgeoise ou pourquoi pour être un vert honnête il faut être un rouge sérieux !
Avec un intérêt croissant depuis plusieurs années, la bourgeoisie* a découvert en « l’éco-consommation » une nouvelle éthique, laquelle correspond parfaitement à son intérêt de classe et à sa logique idéologique : jouer la carte du progressisme (attrait (...)
Louis- JRCF
Jeremy Corbyn, les Palestiniens et l’antisémitisme
Encore une attaque contre Jeremy Corbyn, dirigeant du Parti travailliste britannique. Encore des accusations d’antisémitisme. Depuis des mois, Jeremy Corbyn est l’objet d’une campagne orchestrée par le lobby pro-israélien au Royaume-Uni avec l’appui (...)
Alain GRESH
Samir Amin, « national-populaire » et peuple-classe.
Plusieurs militants ont déjà (1) ou vont produire prochainement des textes très instruits sur Samir Amin qui vient de décéder ce 12 aout 2018 à presque 87 ans. Je vais me borner à évoquer un aspect. Il me faut dire auparavant qu’il fut, outre ses (...)
Christian DELARUE
"Un baobab est tombé" : Samir Amin, le théoricien du développement inégal, est mort
Le professeur Samir Amin, directeur du Forum du Tiers Monde, est décédé dimanche 12 août 2018 à Paris à l’âge de 87 ans. « Marx n’a jamais été aussi utile », disait Samir Amin, qui fut sans conteste l’un des esprits les plus lucides du XX esiècle dans la (...)
HUMANITE.FR
Yémen : Le massacre des enfants et le déshonneur du silence
Encore un massacre au Yémen après tant d’autres massacres depuis plus de trois ans, dans une guerre dont les objectifs ne paraissent toujours pas clairement définis et qui pourrait durer encore longtemps, tout simplement parce que son règlement ne (...)
Ghaleb KANDIL
Alexandre Benalla, le barbare
L’affaire Benalla en France a son volet politique : La méfiance des partis d’opposition français, toutes tendances confondues, envers Emmanuel Macron qu’il soupçonne d’ambitions césariennes et d’évoluer vers un pouvoir autoritaire, échappant au contrôle (...)
Djamel LABIDI
20 
Une Pluie sans fin : un coup de tonnerre dans un été aride
Une Pluie sans fin, de Dong Yue, vous laisse saisi d’admiration, mais perplexe : sous quel angle considérer le film ? une métaphore de la société chinoise post-Mao ? un film de genre (policier) à dimension métaphysique ? un chef-d’oeuvre formel ? un (...)
Rosa LLORENS
Ils n’arrivent même pas à croire eux-mêmes à leurs bobards
Le laborieux enfumage intermittent d’Europe 1 sur l’attentat contre Nicolas Maduro
Titre d’Europe 1, le 10 août 2018. « Venezuela : le député arrêté reconnaît son implication dans l’"attentat" ». Ce titre va rendre fou le DECODEX du Monde. Un coupable avoue sa participation à une action qui, pour Europe 1 et la plupart des médias (...)
Vincent MORET
Le blues de Cunégonde ou le népotisme dans la chanson française...
La censure ? Bien sûr qu’elle existe dans le domaine de la chanson, de la musique et plus que jamais ! 1) Elle est dictée et basée sur les forces de l’argent, le népotisme et ses cohortes de pistonnages multiples ( les relations /ou pas en lien et (...)
Jeannot LE CENDENT
13 
Colombie : Duque dans ses oeuvres
Comme il fallait s’y attendre, après avoir remis en cause les accords de paix, le président Iván Duque, par la voix de son ministre des relations extérieures, Carlos Holmes Trujillo, annonce que la Colombie s’est retirée de l’UNASUR qu’il considère (...)
Christian RODRIGUEZ
Et maintenant le Nicaragua
Le scénario se répète. Inlassablement. A chaque fois ce sont des gouvernements de gauche, progressistes ou socialistes qui sont visés. Tandis que les régimes les plus obscurs, mais aussi les plus serviables vis à vis de l’Empire, continuent de jouir (...)
RÉPUBLIQUE SOCIALE
Ludo de Witte : « Il faut changer les mentalités et décoloniser complètement l’espace public »
Entretien avec Ludo de Witte lors de l’inauguration du square Lumumba à Bruxelles. Le 30 juin 2018, la République Démocratique du Congo célèbre le 58e anniversaire de la proclamation de son indépendance. Ce même jour, est inaugurée à Bruxelles une place (...)
Ludo de WITTE
Celui qui a perdu le Pakistan par les urnes ne peut pas gagner le Venezuela par un assassinat
Celui qui a perdu le Pakistan par les urnes ne peut pas gagner le Venezuela par un assassinat Par Nasser Kandil Décrire le comportement de l’Administration américaine pourrait se résumer à parler d’un état de « nervosité confuse » encore plus (...)
Nasser KANDIL
Le Monde Diplomatique (août 2018)
Serge Halimi revient sur « la fable du 31 août 2013 » : Il y a exactement cinq ans, une interprétation de l’histoire des relations internationales a triomphé dans toutes les capitales occidentales. Rabâchée avec méthode, elle est devenue une religion (...)
Bernard GENSANE
Derniers commentaires
Le socialisme chinois et le mythe de la fin de l’Histoire
L'éco-consommation : misère de l'écologie bourgeoise ou pourquoi pour être un vert honnête il faut être un rouge sérieux !
Le socialisme chinois et le mythe de la fin de l’Histoire
L'éco-consommation : misère de l'écologie bourgeoise ou pourquoi pour être un vert honnête il faut être un rouge sérieux !
L'éco-consommation : misère de l'écologie bourgeoise ou pourquoi pour être un vert honnête il faut être un rouge sérieux !
L'éco-consommation : misère de l'écologie bourgeoise ou pourquoi pour être un vert honnête il faut être un rouge sérieux !
L'éco-consommation : misère de l'écologie bourgeoise ou pourquoi pour être un vert honnête il faut être un rouge sérieux !
Un clou chasse l’autre, mais Claire O’Petit et Aurore Bergé restent
L'éco-consommation : misère de l'écologie bourgeoise ou pourquoi pour être un vert honnête il faut être un rouge sérieux !
Jeremy Corbyn, les Palestiniens et l’antisémitisme
Alexandre Benalla, le barbare
L'éco-consommation : misère de l'écologie bourgeoise ou pourquoi pour être un vert honnête il faut être un rouge sérieux !
Le socialisme chinois et le mythe de la fin de l’Histoire
Le socialisme chinois et le mythe de la fin de l’Histoire
Autour de la tentative d'assassinat du président Maduro : comprendre les mécanismes d'une guerre non-conventionnelle (Mision Verdad)
Alexandre Benalla, le barbare
Le socialisme chinois et le mythe de la fin de l’Histoire
Alexandre Benalla, le barbare
L'éco-consommation : misère de l'écologie bourgeoise ou pourquoi pour être un vert honnête il faut être un rouge sérieux !
L'éco-consommation : misère de l'écologie bourgeoise ou pourquoi pour être un vert honnête il faut être un rouge sérieux !
RSS RSS Commentaires


le 20 août 2018
vous étiez 11630 à contempler le Grand Soir.

Pour les accros des réseaux sociaux

Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.