Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

12 

Le duc, sa femme et le p’tit Stéphane Bern...

Le 19 mars 2018, le grand-duc (sic) Henri du Luxembourg et son épouse étaient reçus à l’Élysée pour un dîner d’Etat.

Brigitte Macron, robe crème « prêtée » (sic) par Vuitton (= LVMH, Bernard Arnaud, le milliardaire qui gagne 780 €/seconde), escarpins assortis, cheveux relevés en chignon, yeux maquillés comme une BMW volée, zygomatiques coincés en position extension maximale, resplendissait aux côtés du président français, (maquillé discrètement, comme les comptes de campagne de Sarkozy) qui avait opté pour un costume noir de banquier et « en même temps  » pour un début de calvitie frontale.

Parmi les invités, Laurence Ferrari (maquillée comme une voiture éponyme volée) et Stéphane Bern (maniéré comme un mignon d’Henri III et maquillé comme un carrosse volé à Chambord), sans lesquels la servilité des médias et les charmes des royautés seraient méconnus.

Bref, une belle soirée où la France a vendu des Airbus et des TGV et où a été valorisé le concept de République, ciment de notre pays, gage de paix civile, de liberté, d’égalité et de fraternité.

Théophraste R. (Président du Comité pour la garde à vue des complices français du paradis fiscal luxembourgeois).

URL de cette brève 5766
https://www.legrandsoir.info/le-duc-sa-femme-et-le-p-tit-stephane-bern.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
24/03/2018 à 09:43 par Assimbonanga

Il faut qu’il y ait un gugus en haut de la pyramide pour que les affaires continuent comme à l’habitude. Chez nous, c’est par le truchement d’une mise en scène électorale qu’on obtient un président présentable... Ça pourrait aussi bien être par la réunion d’un conclave qui fait des bulles et envoie de la fumée noire ou blanche, ou par le choix arbitraire d’un tout jeune garçon (pas fille !) désigné comme dada lala.
C’est au détour des hasards de l’information qu’on voit notre destinée nationale se dessiner. Sur France Inter ce matin, un homme a double casquette s’est exprimé : Jean-Michel Fauvergue, député LREM et ancien patron du RAID. Ce mec nous annonce tranquillement que la privatisation de la sécurité va se poursuivre et qu’on nous en fera officiellement part vers le mois de juin, quand une grosse proportion de gens ne pensera qu’à boucler la valise pour aller à la plage... Démocratie, démocratie.

#146649 
24/03/2018 à 10:01 par Fald

La femme d’un grand-duc, c’est une super-chouette ?

#146650 
24/03/2018 à 11:21 par Autrement

Et Philippe de Viliers, il n’était pas là pour leur serrer la pince (monseigneur) ?

#146655 
24/03/2018 à 13:45 par J.J.

Il serait peut être prudent que la citoyenne Macron, qui n’a aucun statut officiel, nous ne sommes pas(encore) aux Zétazunis , se fasse un peu oublier.
Des personnes mal intentionnées pourraient rapppeller au bon souvenir du bon peuple que madame Macron, née Trogneux, a eu, lorsqu’elle était encore madame Auzière, la chance de profiter de la grande mansuétude de parents, ainsi que de la grande expertise et du savoir faire des autorités écclésiastiques pour escamoter les personnes de sa mouvance en délicatesse avec la justice.
Gabrielle Russier n’a pas eu cette chance.

#146661 
24/03/2018 à 14:09 par calame julia

Stéphane Bern à l’instar de E. Macron, N. Sarkozy prend les Français pour des imbéciles.
Le hasard voulut que j’apprenne "en zappant" qu’il animait une émission le dimanche après-midi...
Bon, soyons intellectuellement honnêtes et regardons l’objet avant d’en parler, si l’occasion se
présentait, bien sûr.
Lorsque les djeuns demandent : tu déconnes ou quoi ? Ils sont loin de la réalité de cette
émission. Mais je pense qu’il aimerait concurrencer C. Hanouna...
Pour les autres ...! ...! ...!

#146662 
24/03/2018 à 15:15 par François

"Brigitte Macron [...], yeux maquillés comme une BMW volée, zygomatiques coincés en position extension maximale"
Merci de nous avoir épargné l’image, ça m’a épargné une remontée gastrique d’écœurement. L’image construite à la lecture de l’article n’a provoqué qu’une légère nausée.

#146664 
24/03/2018 à 15:50 par Assimbonanga

Rocambolesque. A l’Assemblée Nationale, le marchand de viande Bigard refusait de montrer ses comptes comme le lui intime la loi. A ce moment-là, le député Ruffin, ennemi n°1 de Bernard Arnaud (LVMH : je reste dans le sujet de l’article de Théophraste), avait dit : "Mais on est dans la Parain, là !" Suite de l’histoire : finalement, Ruffin a obtenu le rapport financier de Bigard grâce à une manœuvre interne à l’usine de la part d’un employé un peu téméraire. Je recopie ici le texte du député le plus rouletabille de l’Assemblée :

... ce rapport financier, finalement, on l’a eu. Mais pas grâce à la générosité de Bigard. Pas non plus parce que le fisc, ou Bercy, ou une armée de contrôleurs des impôts seraient allés fouiner dans les dossiers. C’est un salarié qui m’a confié ce document, pourtant confidentiel. Un salarié qui a pris tous les risques. Voilà comment l’Assemblée possède aujourd’hui les comptes d’une des plus grandes entreprises française, détenue par un des Top 10 des plus grandes fortunes de françaises, leader mondial de la viande. Un salarié. Pourquoi on vous raconte tout ça ? Parce que cette semaine en Commission et la semaine prochaine, En Marche ! fait voter une loi sur le secret des affaires. Et il est bien probable qu’une fois cette loi passée, le rapport Bigard qu’on nous a lâché soit bien le dernier. Copiée-collée des lobbies à Bruxelles, vous n’y trouverez donc aucune protection pour les lanceurs d’alerte, les ONG, les journalistes..


Complément : https://francoisruffin.fr/secret-des-affaires-les-amendements-france-insoumise/

#146667 
24/03/2018 à 19:54 par Palamède Singouin

@ JJ

Il serait peut être prudent que la citoyenne Macron, qui n’a aucun statut officiel, nous ne sommes pas(encore) aux Zétazunis , se fasse un peu oublier.

Vous faites erreur : une des premières mesures qu’à pris Macron c’est d’attribuer à l’épouse du PR un statut officiel avec attribution d’une dotation budgétaire et de moyens matériels.

#146672 
24/03/2018 à 20:05 par Ellilou

Mazette, la Grande-Duchesse est-elle une révolutionnaire cubaine ? Son Altesse Royale la Grande-DuchesseMaria-Teresa est née le 22 mars 1956 à La Havane, lit-on sur le site du palais ! Que nenni, ses parents millionnaires se sont enfuis lors de l’arrivée des Barbudos chez leurs grands amis d’Amérique du nord avant de s’installer en Suisse... :-)

#146675 
24/03/2018 à 21:38 par irae

Gabrielle Russier n’a pas eu cette chance


L’hypocrise catho dans toute sa splendeur. Forte avec les faibles...etc....

#146679 
24/03/2018 à 22:54 par cassiopea

Contrairement @ François, j’ai voulue voir à quoi ça pouvait ressembler d’être maquillé comme une BMW volée. Résultat, bien mal m’en a pris d’avoir été aussi curieuse.
Misère, si c’est ça l’élégance à la française (comme disent les médias en parlant de madame Macron) il y a un gros soucis à se faire. Dame Macron gagnerait à regarder de temps en temps "les reines du shoping" histoire d’éviter les "fashion faux pas"

#146681 
25/03/2018 à 10:30 par Assimbonanga

Merci @Ellillou pour ce détail fort instructif. Les Macron sont donc plutôt amis avec les riches exploiteurs de l’ancienne Cuba. Pas anodin. On comprend mieux leur semi-surdité à certaines informations, sur Cuba, sur le Venezuela. Le portrait du jeune Macron est complet, young leader, cul et chemise avec le camps du pognon étasunien. Pas étonnant que ce soit lui qui veuille nous conformer aux ordres des 2% de dépenses militaires qu’on lui a soufflé à l’oreille au groupe Bilderberg. On va devoir raquer pour s’acheter des matériels de guerre auprès des marchants US. Ainsi va le monde.

#146692 
RSS RSS Commentaires
   
Chroniques bolivariennes : Un voyage dans la révolution vénézuelienne
Daniel Hérard, Cécile Raimbeau
Après la mort d’Hugo Chávez, que reste-t-il de la révolution vénézuélienne, de ce « socialisme du XXIe siècle » ? Ses obsèques grandioses, pleurées par des foules pendant plusieurs jours et honorées par de nombreux chefs d’État, ont contrasté avec les critiques virulentes dont il avait fait l’objet dans les médias occidentaux. Cécile Raimbeau et Daniel Hérard nous entraînent au cœur de cette révolution pacifique, à la rencontre de la base, des supporters de Chávez. Ils les écoutent et les photographient, en (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Chaque prétendant à l’Empire claironne à l’extérieur qu’il veut conquérir le monde pour y apporter la paix, la sécurité et la liberté, et qu’il sacrifie ses enfants dans un but éminemment noble et humanitaire. C’est un mensonge, et un vieux mensonge, et pourtant des générations se succèdent et y croient !

Si les Etats-Unis ont la prétention de devenir un Empire, comme c’est la cas pour la plupart des nations, alors les réformes internes seront abandonnées, les droits des états seront abolis - pour nous imposer un gouvernement centralisé afin de renier nos libertés et lancer des expéditions à l’étranger.

Alors le Rêve Américain mourra - sur des champs de batailles à travers le monde - et une nation conçue dans la liberté détruira la liberté des Américains et imposera la tyrannie pour assujettir les nations.

George S. Boutwell - (1818-1905), Secrétaire du Trésor sous le Président Ulysses S. Grant, Governeur du Massachusetts, Sénateur and Représentant du Massachusetts


Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.