Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

12 

Bachar Al Assad, BHL et les armes chimiques

1- Tragique. Des avions, des navires de trois grandes puissances militaires envoient 105 missiles sur un petit pays déjà en ruine, 3 arrivent au but, ne tuent personne, mais pulvérisent les ateliers de fabrication des armes chimiques (1) et, tenez-vous bien, pas un gaz ne se répand, personne n’est asphyxié, preuve que les Syriens sont immunisés, parce qu’ils sont entraînés à en respirer, pour les supporter, comme nos apprentis CRS avec les gaz lacrymogènes pendant leur stage. Donc, ils ont des armes chimiques. CQFD.

2- Comique. A la télé, BHL dit que « 193 pays ont signé la convention contre l’utilisation des armes chimiques, sauf 3, dont la Corée du Nord ». Le journaliste (distrait, fatigué, complice, vendu, macroniste, un peu c… ?) oublie de lui demander qui sont les 2 autres (Egypte et Soudan du sud) et pourquoi un quatrième, Israël, ne figure pas dans la liste des signataires (2).

Théophraste R. (Auteur de l’essai : « La pensée du philosophe Jean-Baptiste Botul » et du pamphlet sans prétention : « Chemises blanches et tartes de même couleur ».

(1) Le ministre français des Affaires étrangères, l’ex-socialiste (sic) macroniste Jean-Yves Le Drian a affirmé qu’une « bonne partie de l’arsenal chimique a été détruite ».
(2) Parce que ce pays n’a jamais ratifié sa signature donnée en 1993.

URL de cette brève 5791
https://www.legrandsoir.info/bachar-al-assad-bhl-et-les-armes-chimiques.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
15/04/2018 à 14:55 par Assimbonanga

En revanche à NDDL, déversement continu de gaz lacrymo, gaz poivre, gaz orange (incapacitant).

#147575 
15/04/2018 à 15:14 par irae

Bhl celui-là même qui soutenait déjà en son temps la décision d’intervention militaire d’un précédent président en Lybie. Avec les effets merveilleux que l’on sait.
Bonne fille la médiacratie ne tient pas rigueur aux guignols irresponsables trop absorbée à mener la lutte contre ceux qui dénoncent sa duplicité.

#147576 
15/04/2018 à 17:23 par Trannoy

L’auteur oublie les États-Unis qui ont signé « convention contre l’utilisation des armes chimiques », mais toujours pas démantelé leur arsenal d’armes chimiques trop chère disent-ils !!!

#147580 
15/04/2018 à 20:47 par Assimbonanga

19h45 Grenades F4, font beaucoup de bruit et beaucoup de blessés. Salve continue de gaz et de grenades par le blindé depuis 5 minutes...20h16 Il y a des blessés au niveau du carrefour de la Saulce et ca continue de tirer. C’est complétement délirant.
Voici les nouvelles à... pas à Damas. A Notre-Dame-des-Landes

#147585 
16/04/2018 à 09:55 par BEYER Michel

Les 12 députés communistes ont fait une très bonne déclaration condamnant l’agression. Jusqu’à.......
Pourquoi faut-il qu’ils donnent raison aux agresseurs en parlant de " régime inique de Bachar-El Assad" ?

#147591 
16/04/2018 à 10:38 par Claude

Il faut remercier notre psychopathe narcissique !!!

#147592 
16/04/2018 à 13:51 par Morvan56

@Beyer Michel : ...peut-être les cocos se souviennent : les démocrates, les communistes et les laïcs ont été décimés bien avant les révoltes du printemps 2011 en Syrie, à une époque ou Bachar Al-Assad, tyran et assassin dans son pays, était pourtant le bienvenu dans les capitales occidentales comme dans celles des pays du Golfe...silence dans les médias

#147599 
16/04/2018 à 21:20 par François de Marseille

Cette collection d’entartages en magnifique.
BHL est probablement le roi des guignols. Le contraste entre l’enveloppe sérieuse qu’il tente de revêtir et le ridicule de ses mensonges, symbolisés par les tartes à la crème est un chef d’œuvre.
Mettre en évidence le ridicule le plus absolu, en une fraction de seconde, c’est tout le génie de Noël Gaudin.
Ce type est un héros !
http://p2.storage.canalblog.com/20/69/1087175/95059638_o.jpg

#147611 
16/04/2018 à 21:35 par chb

Morvan56, est-on si sûr de la réalité des exactions multiples attribuées au tyran Bachar ? Quelle part de propagande diabolisante y avait-il quand on l’appelait le boucher, qui ne méritait pas d’être sur terre etc. ? Il a été appelé à trahir et quitter le pouvoir par 153 pays amis du peuple syrien mais pas tous (!) démocratiques, des pays dont le noyau dur a bel et bien tenté de détruire la Syrie en armant des terroristes, depuis probablement plus de sept ans.
Maintenant chef de guerre reconnu, il a le soutien d’une large part de ses concitoyens, toutes confessions et communautés confondues. Du côté des téléphages français, on retient qu’il a plusieurs fois massacré au sarin, au chlore et autres produits de la Red Line. Mais cette fois et les précédentes s’avérant être des coups montés, il pourrait se faire qu’il ne soit pas pire que ben Salmane, ou que Le Drian...

#147612 
16/04/2018 à 22:16 par Roger

@Morvan56
Ça, c’est que vous savez à partir du bruit assourdissant des media qui ont préparé comme d’habitude, avec les mêmes procédés et éléments de langage que pour la Lybie, l’ingérence illégale en Syrie. Cette manie d’aller donner des leçons de démocratie à coup de bombe, et en dehors d’un réel processus démocratique interne, c’est signé Bloc Atlantiste Occidental.
Il y avait sans aucun doute d’autres manières d’aider les communistes et opposants au gouvernement de Damas...surtout quand on a l’expérience des autres tentatives d’imposer militairement la démocratie made in USA.

#147614 
17/04/2018 à 09:50 par Assimbonanga

Si jamais ce bombardement était un coup de comm’ pour faire diversion sur des affaires intérieures, mouvement social, attaque d’un camp d’irréductible zadistes dans une forêt, on pourrait dire que c’est réussi. Les messieurs se passionnent pour cette guerre virile. En tout cas, entre le ministère de l’intérieur de mr Collomb ou le ministère de la (guerre) Défense de mme Parly, un point commun : le fric déversé, à flots, gaspillé. Des armes, des munitions, sans compter, open bar. On pourra toujours économiser sur les allocations logement, les retraités, non payer un jour férié supplémentaire.

#147621 
17/04/2018 à 09:53 par Assimbonanga

A noter, un nouveau foyer de violence aujourd’hui. Dans une banlieue... Un soulèvement populaire suite à la mort d’un détenu retrouvé pendu dans sa cellule...

#147622 
RSS RSS Commentaires
   
George Corm. Le nouveau gouvernement du monde. Idéologies, structures, contre-pouvoirs.
Bernard GENSANE
La démarche de Georges Corm ne laisse pas d’étonner. Son analyse des structures et des superstructures qui, ces dernières décennies, ont sous-tendu le capitalisme financier tout en étant produites ou profondément modifiées par lui, est très fouillée et radicale. Mais il s’inscrit dans une perspective pragmatique, non socialiste et certainement pas marxiste. Pour lui, le capitalisme est, par essence, performant, mais il ne procède plus du tout à une répartition équitable des profits. Cet ouvrage est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

En transformant les violences de l’extrême droite vénézuélienne en "révolte populaire", en rhabillant en "combattants de la liberté" des jeunes issus des classes aisées et nostalgiques de l’apartheid des années 90, c’est d’abord contre les citoyens européens que l’uniformisation médiatique a sévi : la majorité des auditeurs, lecteurs et téléspectateurs ont accepté sans le savoir une agression visant à annuler le choix des électeurs et à renverser un gouvernement démocratiquement élu. Sans démocratisation en profondeur de la propriété des médias occidentaux, la prophétie orwellienne devient timide. L’Amérique Latine est assez forte et solidaire pour empêcher un coup d’État comme celui qui mit fin à l’Unité Populaire de Salvador Allende mais la coupure croissante de la population occidentale avec le monde risque un jour de se retourner contre elle-même.

Thierry Deronne, mars 2014


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.