Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

17 

Celle qui paie toujours vos crimes vos erreurs en remplissant l’histoire et ses fosses communes

Cet air de liberté au-delà des frontières Aux peuples étrangers qui donnaient le vertige Et dont vous usurpez aujourd’hui le prestige Elle répond toujours du nom de Robespierre

Ma France

Celle du vieil Hugo tonnant de son exil Des enfants de cinq ans travaillant dans les mines Celle qui construisit de ses mains vos usines Celle dont monsieur Thiers a dit qu’on la fusille

Ma France

Théophraste R. (L’homme qui pleure en écoutant « Ma France »).

URL de cette brève 6126
https://www.legrandsoir.info/celle-qui-paie-toujours-vos-crimes-vos-erreurs-en-remplissant-l-histoire-et-ses-fosses-communes.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
22/03/2019 à 21:34 par Roselyne Arthaud

je pleure aussi, mais...ce n’est pas possible une majorité de citoyens va réagir enfin...

#157836 
22/03/2019 à 21:44 par irae

Robespierre ne serait-ce pas le Maximilien que tous les medias dominants et certains intello genre onfray fustigent comme le pendant historique du Maduro actuel ?

#157837 
22/03/2019 à 22:35 par Roger

D’une beauté et d’une profondeur à couper le souffle et à faire monter les larmes. Larmes de fierté d’être français, larmes de honte d’avoir laissé arriver au pouvoir une telle "Médiocratie " : le pouvoir des "médiocres" en même temps à droite de la droite vers le centre et à gauche de la gauche vers le centre, le centre du centre, c’est à dire l’ "extrême centre" :

"Médiocrité est en français ce substantif désignant ce qui est moyen, tout comme supériorité et infériorité font état de ce qui est supérieur et inférieur. Il n’y a pas de moyenneté. Mais la médiocrité désigne le stade moyen en acte plus que la moyenne. Et la "Médiocrité" est conséquemment ce stade moyen hissé au rang d’autorité.
Deneault Alain, La Médiocratie, Lux, 2015,Québec

#157839 
22/03/2019 à 22:57 par Feufollet

"Ma France", de Jean Ferrat
M’a bercé presque au berceau
Douce France, de Charles Trenet
Une belle berceuse aussi
Pourtant je ne suis pas français
Mais je pleure de voir mourir ma France

#157840 
23/03/2019 à 06:47 par benzekri

Non la France n’est pas en train de mourir elle est plutôt en train de vivre grâce à la détermination de ces femmes et hommes debout en gilets jaune ou pas...

Jouer avec le « feu »...

Que le psychopathe et ordonnateur des crimes de l’Élysée -qui manifeste un mépris certain pour le peuple, les Institutions..., l’Armée et sa cour- joue avec le feu, cela n’a rien d’anormal ;

Que le boucher, habitué des boites de nuit et des salles de poker, joue avec le feu cela n’a rien d’étonnant ;

Mais qu’un haut gradé de l’armée perd la tête au point de dire - que contre des manifestants dignes de respect pour les services qu’ils rendent à cette France habituée à marcher aux pas et à « vivre » dans une servitude volontaire- « on peut aller jusqu’à ouvrir le feu », là, c’est grave, inquiétant, très grave !

Très grave, car ce gradé qui sort une telle connerie pour plaire à son « chef » commet une faute et doit savoir -que si l’objectif est de semer la terreur pour dissuader les manifestants- que les gilets jaunes sont des femmes et des hommes debout qui ne cèdent pas à la peur...
Les gilets jaunes refusent de léguer l’esclavage comme héritage à leurs enfants et petits-enfants font face -avec courage et dignité- à la violence policière... Polices qui n’ont pas hésité à mutiler, tabasser, arrêter, gazer, humilier pour protéger un pouvoir ramassis de corrompus, de fraudeurs, de fauteurs de troubles et de voyous à l’image de Benalla et Crase...

Le temps est venu pour que les femmes et les hommes responsables de cette grande muette sortent de leur silence... car au sommet de l’État ils ont perdu la tête !

Gide avait raison d’écrire que le pouvoir rend fou et le pouvoir absolu rend fou absolument... Voyez les dérives inquiétantes de ce malade nommé Macron !

HB

#157844 
23/03/2019 à 08:20 legrandsoir

Gide avait raison d’écrire que le pouvoir rend fou et le pouvoir absolu rend fou absolument.


Gide ?

#157848 
23/03/2019 à 09:03 par Morvan56

Jean Ferrat " Ma France"

#157849 
23/03/2019 à 09:34 par chb

le pouvoir rend fou : Gide ? ou Alain, ou Pascal, ou David Owen ? Ah oui, souvent une promotion transforme.
Quid de l’inverse : ’le fou prend le pouvoir’ ? C’est peut-être anecdotiquement à propos de pédophilie ecclésiale que Thinkerview fait dire à Gaël Giraud combien la sexualité déborde chez les puissants. Ce jésuite observe que chez les chimpanzés en tous cas, le sex-appeal d’un mâle, dominant donc, serait même le critère d’accession au pouvoir.
Plus largement, qu’est-ce qui a permis que des Bonaparte, Macron, Hitler etc. s’extraient de la plèbe, pour la mener (au désastre) ? Un Flanbi avait, avec succès, axé sa campagne sur une rassurante normalité pour battre le caractériel Sarkozy ; il n’en a pas moins débridé l’irrationalité capitalo-impérialiste.
Encore heureux que, depuis l’époque de Pascal, l’État en a rabattu sur ses prétentions folles à incarner le vrai (Michaël Fœssel, in « Aux bords de la folie », Esprit 2017)

#157851 
23/03/2019 à 11:22 par legrandsoir

@ Morvan56
C’est gentil de mettre en commentaire le lien qui figure dans l’article de Théophraste.
Hum !

#157858 
23/03/2019 à 15:39 par Bernard Gensane

Je ne sais si le pouvoir rend fou mais, en tout cas, il corrompt. Selon l’homme politique libéral (au vrai sens du terme) anglais Lord Acton, "Power corrupts, absolute power corrupts absolutely".

#157872 
23/03/2019 à 17:05 par benzekri

Je n’étais pas disponible pour réagir plutôt à l’interrogation justifiée de l’équipe du grand soir
"Pan sur le Bec" la citation en anglais est attribuée à Lord Acton Power tends to corrupt, and absolute power corrupts absolutely. - Lettre de John Emerich Edward Dalberg-Acton à Bishop Mandell Creighton, le 5 Avril 1887 - et non pas une citation d’A .Gide

#157874 
24/03/2019 à 19:30 par daniel

Le pouvoir rend fou, et que le pouvoir absolu rend absolument ....... John Emerich Dalberg

#157901 
25/03/2019 à 09:33 par Dominique

Il semble que la différence entre la Suisse et la France est que la Suisse n’a pas eu besoin de colonie pour faire faire à son armée ce que les armées coloniales firent aux autres peuples : tirer sur son peuple. La seule fois que l’armée suisse a tiré sur autre chose que des cibles en carton, ce fut sur le peuple suisse à Genève lors d’une manifestation en marge des grèves des années 30.

Le point commun entre les peuples suisses et français est qu’ils semblent bien trop souvent frappés d’amnésie historique au sujet de la capacité de nuisance sans fond de leurs élites politico-économiques corrompues.

#157920 
25/03/2019 à 09:53 par Dominique

Quand à Jean Ferrat, c’est un des plus grands auteurs de chansons de France. Réussir à faire une chanson d’amour qui soit interdite d’antenne, 3 enfants au soleil. il fallait le faire. Chapeau l’artiste et merci pour tes belles chansons qui ont bercé mon enfance !

La palme de la chanson la plus interdite de l’histoire française revient cependant à Boris Vian avec Le déserteur chantée par Mouloudji dans une version dont la fin fut édulcorée d’entente entre ces 2 artistes. Le déserteur, avec À tous les enfants, aussi de Vian et immortalisée par Joan Baez, forment un duo d’hymnes pacifistes qui renvoie nos politiques ainsi que celles et ceux qui les laissent faire, à leurs responsabilités quand à la violence institutionnelle insoutenable de notre société.

Quand à Ferrat, il a aussi chanté Cuba et dans Les guerilleros, il avait déjà compris au lendemain de la révolution cubaine que tout un continent rime avec Guevarra.

#157923 
25/03/2019 à 14:08 par AF30

Je vais faire un aveu. De " cet air de liberté" à " Robespierre " j’ai toujours trouvé les idées qui y sont exprimées non seulement conformes à la réalité mais également à mes opinions mais la forme m’a parue, dès la première écoute, vraiment faible. " cet air de liberté au delà des frontières " je ne peux pas m’empêcher de trouver l’expression bancale.

#157931 
25/03/2019 à 20:15 par legrandsoir

@AF30

Je vais faire un aveu. De " cet air de liberté" à " Robespierre " j’ai toujours trouvé les idées qui y sont exprimées non seulement conformes à la réalité mais également à mes opinions mais la forme m’a parue, dès la première écoute, vraiment faible. " cet air de liberté au delà des frontières " je ne peux pas m’empêcher de trouver l’expression bancale.

C’est parce que vous ne citez pas tout :
"Cet air de liberté au-delà des frontières,
aux peuples étrangers qui donnait le vertige..."
Cert air de liberté qui donnait le vertige au-delà des frontières aux peuples étrangers.

#157938 
27/03/2019 à 09:25 par ozerfil

Soyons réalistes : il ne reste plus qu’une illusion de la France.

#157975 
RSS RSS Commentaires
   
Donde Estan ? ; Terreurs et disparitions au Pérou (1980-2000)
Daniel Dupuis
La pratique des arrestations illégales, des tortures et des exécutions en dehors de tout procès régulier puis de la dissimulation des dépouilles (d’où le terme de « disparus ») est tristement célèbre en Amérique latine où les dictatures ( l’Argentine de la junte militaire, le Paraguay dirigé par le général Alfredo Stroessner, le Chili tenu par Augusto Pinochet...) y ont eu recours. De 1980 à 2000, sous un régime pourtant démocratique, l’armée du Pérou n’a pas hésité à recourir à la terreur pour combattre la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Je pense que l’un des grands défis des Occidentaux, c’est d’être capables de mettre le curseur sur des forces politiques que l’on va considérer comme fréquentables, ou dont on va accepter qu’elles font partie de ce lot de forces politiques parmi lesquelles les Syriennes et les Syriens choisiront, le jour venu. Et je pense que oui, l’ex-Front al-Nosra [Al-Qaeda en Syrie - NDR] devrait faire partie des forces politiques considérées comme fréquentables »

François Burgat sur RFI le 9 août 2016.


Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.