Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

12 

L’ivresse décime

Pour dire qu’elle souffre, une partie du pays s’expose, tous les samedis depuis 18 semaines, aux énucléations, amputations, fractures, plaies, gazages, matraquages, gardes à vue, procès expéditifs, emprisonnements. La majorité des citoyens la soutient, en dépit d’un autre matraquage, incessant par des « grands » médias qui ont lâché leurs chiens. Les animateurs, éditorialistes, politologues, « philosophes » (sic) aboient. L’un dit que l’armée devrait tirer, l’autre qu’il faut mettre les meneurs jaunes en état d’arrestation.

Les mauvaises langues racontent que, rentré précipitamment de La Mongie, Macron a engueulé Castaner (qui lui conseillait d’enlever ses après-skis). « Et toi, ferme ta braguette » aurait-il répliqué sèchement avant de faire filmer une réunion de crise où, livide, les traits durcis, il a averti chacun qu’en matière de gestion du problème, « on n’y est pas ».
Traduisez, non pas « Il faut céder à ceux qui ont faim », mais « Il faut taper plus fort sur Jojo, les analphabètes-alcooliques-fainéants-fouteurs-de-bordel qui ne sont rien et qui nous les gonflent avec leur histoire de fin de mois ».

Bref, il faut remplir les prisons et les hôpitaux. Les morgues, peut-être.

Edouard Philippe, qui pense que son heure approche (Macron étant fini), se pencha sur Nicole Belloubet (défaite comme si elle venait de se découvrir dans un miroir) pour lui chuchoter un petit poème irrévérencieux qui résumait le désarroi macronien :

« Le Fouquet’s, symbole de la République
Est incendié par les CRS.
Brigitte, la muse érotique
Est restée seule sur le tire-fesse ».

Théophraste R. Auteur du mémoire (en cours) : « Le méprisant de la République peut-il finir en prison ? » et du pamphlet (déchiré et poubellisé dès le premier chapitre) : « Le jour où la foule haineuse s’empara de Mussolini ».

URL de cette brève 6116
https://www.legrandsoir.info/l-ivresse-decime.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
18/03/2019 à 10:43 par Assimbonanga

Excellente illustration ! Écrite dans une langue que même les analphabètes comprendront ! Le genre de goutte d’eau de nature à faire déborder le vase. Une transposition contemporaine de la brioche de Marie-Antoinette. Longue vie à ce photo-montage, je fais circuler.

#157676 
18/03/2019 à 12:50 par Palamède Singouin

Nicole Belloubet (défaite comme si elle venait de se découvrir dans un miroir)

Celle là (la citation) je me la garde dans mes archives.

#157682 
18/03/2019 à 16:05 par Benzekri

Que de temps perdu...

Que de temps perdu à faire confiance aux partis et politiciens de l’alternance qui se sont servis du pouvoir pour se goinfrer et ont discrédité la politique au sens noble ; ils ont marginalisé celles et ceux qui croient à la lutte des classes pour inciter les opportunistes à la course aux places.
Que de temps perdu à faire confiance à des criminels et aux collabos d’un système capitaliste pour qui « la fin justifie les moyens »...

Un système qui :
• enrichit les riches, précarise et appauvrit les classes moyenne et modeste.
• fomente les guerres et les vrais/faux attentats pour semer la terreur et détourner l’attention des gens vers un ennemi extérieur ! Tout ça aux dépens de millions de vies volées, pour s’accaparer les richesses des peuples, tirer le maximum de profits car « les affaires sont les affaires ».
• détricote tout ce qui assure les liens de solidarité mais institutionnalise la charité ;
• développe le racisme et désigne des ennemis commodes : « diviser pour régner » ;
• protège le grand banditisme, les fraudeurs, les violeurs, les harceleurs, les pédophiles -religieux ou pas- les grands pollueurs..., les grands trafiquants, les voyous,...les lobbies malfaiteurs pendant qu’il multiplie les contrôles et les lois répressives contre les petites gens ;
• pollue et détruit la nature sans se soucier de l’avenir...

Ami(e)s gilets jaunes, j’entends encore parfois : « il faut qu’on unisse nos revendications pour les remettre aux gouvernants »... Quels gouvernants ?
Nous n’avons plus rien à attendre d’un gouvernement soumis à un président sourd et impuissant, au service des financiers, des lobbies et des grands patrons ; d’un ramassis de criminels, de voleurs, de fraudeurs, de manipulateurs, de corrompus... ni de ceux qui lui reconnaissent la moindre légitimité.
Nous avons un projet pour un demain plus humain, un projet d’action, notre savoir-faire et notre détermination pour prendre notre destin en main...
Préparons-nous pour mettre en œuvre ce projet pour nos anciens, pour nos enfants et petits-enfants, pour nous-mêmes et contribuer à faire notre part du chemin vers un monde de paix, solidaire, harmonieux, qui respire l’air pur, le bonheur ; un monde sain, plus juste et plus humain !

Jeunes, méfiez-vous de Blanquer, serviteur des hommes d’affaires ; pendant qu’il tente de vous manipuler avec le « débat » sur le climat, il fait passer en force une réforme qui fait, entre autres, du bac un diplôme à valeur variable... Le climat pour celui qui mange à tous les râteliers est le dernier ses soucis !

Quelle gifle donnée par les gilets jaunes aux chiens de garde qui rêvaient d’un essoufflement du mouvement mais la grande mobilisation du 16 mars est venue pour leur couper le souffle !
Pendant que les Gilets Jaunes sont en train d’écrire l’Histoire avec un grand H, les collabos veulent nous faire pleurer sur des dégâts matériels. Que pèse le Fouquet’s... devant la perte d’un œil, d’une main...?!
Je conclue par un arrêt sur celui qui a accéléré -malgré lui- cette prise de conscience et sorti la France de cette servitude volontaire ! Les gilets jaunes ont réagi -massivement- au défi lancé par le petit p avec « qu’ils viennent me chercher » :
Arrêt sur Macron

M comme Maléfique
A comme Arrogant...
C comme Criminel...
R comme Risée de l’Europe et du monde
O comme Outrancier
N comme Nuisible par sa gouvernance. HB

#157685 
18/03/2019 à 23:56 par irae

Ce matin cet article m’a fait pleurer de rire et cela fait du bien.

Ce soir les medias complices de la destruction de la démocratie se gargarisent sur toutes les chaînes et à longueur de temps au sujet de la réponse toujours plus répressive des fous qui gouvernent. S’il en était encore besoin, nouvelle démonstration de ce qu’il faut bien nommer par son nom "connerie la plus pure", de ces paraît-il intelligences élitiques de la classe dominante, qui croient encore faire autorité comme au bon vieux temps de la rtf quand les temps ont changé.

Entre manipulations grossières, incapacité à saisir un réel aux multiples facettes et à l’analyser ou à appréhender les sentiments, qu’ils ne peuvent comprendre, ne les ayant jamais éprouvrés par eux-mêmes, de masses qui leurs sont parfaitement étrangères, inconscients du déséquilibre entre les forces en présence, alors que celle des gueux est encore bien contenue par l’artifice d’une illusion démocratique dont la trace s’efface inexorablement depuis la fin des trente glorieuses et avec un sacré coup d’accélérateur depuis l’erreur de casting présidentiel (le pantin élu pour mieux spolier les moutons tout en les maintenant, par ses qualités charismatiques supposées, dans une suave apathie ayant apporté la preuve de toute son incompétence), les voilà qui tentent de se rassurer en stimatisant, jusqu’à l’appel à des pratiques purement liberticides et extra légales (sauf comme cela devient la norme à procéder à un rapide changement de la loi adhoc) quiconque aurait l’impudence d’exprimer, ne ce serait-ce que la simple nécessité d’interroger les raisons de cette colère du peuple.

Que l’exécutif se montre dans l’incapacité de prendre en charge la demande populaire massive de justice et de dignité ils ne peuvent ni ne veulent l’entendre. Paniqués, dans leur incapacité à comprendre la situation, ils se rassurent en resserrant les rangs autour des tables, à l’esthétique improbable des plateaux téle, ostracisant et pointant en choeur le déviant-alibi toujours placé en situation de minorité, jusqu’à l’agression verbale et sous les jappements des gardiens du temple comme la lrem aurore berger dont l’incapacité à même écouter en dit long sur les capacités intellectuelles.
Je vais faire une cure a-mediatique je frise l’overdose.

#157701 
19/03/2019 à 10:14 par Assimbonanga

Acte 18, deux documents vidéo.
Filmé à hauteur d’homme par LE MEDIA : https://www.youtube.com/watch?v=Kw7LAslS_3U Des détails en gros plan.
Filmé en léger surplomb ( je ne connais pas les références de ce vidéaste) : https://www.youtube.com/watch?v=GZHqNXADBfY La foule était bien plus énorme que France 2 ne nous l’a montrée.

#157710 
19/03/2019 à 16:45 par legrandsoir

Les médias mainstream, soucieux de la vérité jusque dans les détails, nous assurent que c’est un fumigène qui a embrasé le store du Fouquet’s. Les grenades des policiers seront arrivées après (pour l’éteindre ?).
Supposons. Mais, dans le cas du fumigène incendiraire, on ne sait pas qui l’a lancé et en accuser les GJ n’est pas de l’info. Et bien entendu, on ne saura pas qui a lancé des grenades sur le store, et pourquoi.

#157728 
19/03/2019 à 19:51 par irae

Teuteu comme vous y allez le grand soir maladresse que les grenades sur l’auvent, pure maladresse policière. En revanche le fumigène gilets jaune est malintentionné.

Un peu comme un ancien ministre de l’éducation qui appelle au meurtre, erreur pardonnable, en revanche ne pas condamner les violences des gj devrait être délictuel selon notre illustre caste poltico-mediatique.
Hier soir Mr de-quoi-je-me-mèle et toi-qui-t-a-sonné jj bourrin se livrait à une soirée journalisme de prescription au secours du pouvoir. Assortie de la question faites-vous confiance aux politiques avec un score de départ 13 % oui 87 non elle s’est après débat (dont je me suis dispensée aurore berger me provoquant de l’urticaire géant) achevée sur un formidable 12 % oui 88 non. Il avait l’air tout déconfit le jj, si même son public se rebelle !

#157744 
20/03/2019 à 06:39 par calame julia

Désirant savoir qui était cette Aurore (du) Berger, j’ai assisté à une de ses prestations hier.
Jusques au bout ! car il est nécessaire de bien connaître son "ennemie".
Ce matin, l’aurore sur les Alpes est flamboyante et cela me console de la tristesse d’hier.

#157761 
20/03/2019 à 19:14 par Bruno

A l’heure où le duopole Macron & Castaner privatise pour le bénéfice de leurs copains, toute une flopée de services publics français et tandis que ce même duopole prévoit de lancer l’armée française à l’assaut des Gilets Jaunes samedi prochain, 22 mars 2019, il est intéressant de lire cet article :

"Doit-on craindre un samedi 23 mars sanglant ?" :
Article complet :
https://blogs.mediapart.fr/sarah-seignobosc/blog/200319/doit-craindre-...

#157777 
21/03/2019 à 18:18 par mandrin

"il y a quelque chose dans l’air" expression qui voie le jour lors de la révolution Française...

#157799 
21/03/2019 à 18:55 par Assimbonanga

Castagneur "le boucher des Champs Elysées"... De plus en plus réaliste comme dénomination ?
Voici un compte-rendu de l’acte 18 par Paris-Luttes.infos :

Ce 16 mars 2019 à Paris, David B. a perdu un œil à cause d’un tir de LBD 40 à Paris, Laurence R.M. a eu, elle, une fracture des sinus et une fracture du plancher orbital à cause de la même arme, et un homme a eu une partie du pied arraché par une grenade GLI F4 (tiré du minutieux bilan effectué par le collectif Désarmons-les ! depuis début janvier).
Il y eut aussi les Champs Élysées noyés sous les lacrymos, l’emploi — jusqu’ici inédit — d’un gaz incapacitant aspergé par des blindés, les tirs de grenades désencerclantes ininterrompus lancées à l’aveugle au milieu de la foule, des tirs de LBD jusque dans les rues adjacentes, la traque policière incessante, au moins une personne renversée par une voiture de police qui a pris la fuite... jusqu’aux charges violentes des CRS, des BAC et des DAR (détachements d’action rapide), dont font partie des nouveaux "voltigeurs" (deux flics à moto armés de LBD et de grenades, rappelant au bon vieux temps du tandem Pasqua-Pandreau en 1986)...
Nous dénombrons des dizaines de blessé-e-s, 256 gardes à vues, dont 101 classées sans suite, 59 déferrements le lundi au TGI de Paris, et 27 le mardi. Résultat des courses côté judiciaire : 23 condamnations à de la prison ferme - dont une pour 1 an ferme -, 19 condamnations à de la prison avec sursis, 10 condamnations à des travaux d’intérêt général, 6 relaxes, 1 amende, 27 renvois de procès de comparution immédiate, sans oublier les personnes qui sont convoquées pour passer en procès à des dates ultérieures (convoquées directement sans être passées par la case comparution immédiate). En tout, 17 personnes sont en prison suite à ce week-end, pour effectuer leur peine ou en attendant d’être jugées. Sans parler des deux instructions ouvertes par le parquet avec des juges d’instruction qui ont mis en examen 12 personnes, dont 3 au moins sont déjà en détention provisoire (selon un bilan du Parisien dicté par le parquet). Et, grand classique à présent, des interdictions de paraître à Paris quasi systématiques, et ce pour une durée de 1 an la plupart du temps. Source : https://paris-luttes.info/acte-18-des-gilets-jaunes-a-paris-11844

#157802 
22/03/2019 à 10:41 par ozerfil

Personne ne finira en prison ou ne sera destitué : après tant d’années de Pouvoir, le Système a su mettre en place les armes, aux sens propre et figuré, pour être intouchable et invulnérable.

Et les médias se chargent de discréditer ses opposants.

E. Macron ira au bout de son mandat et finira sa triste besogne à la façon et avec la manière de l’odieuse et inflexible M. Thatcher.

De toute façon, la France que nous avons connue, Pays des Droits de l’Homme, de la Liberté, de l’Egalité et de la Fraternité, Libre, Indépendante et Sociale, n’existe déjà plus que sous forme de faux-semblants.

#157826 
RSS RSS Commentaires
   
Frédéric Rousseau. L’Enfant juif de Varsovie. Histoire d’une photographie.
Bernard GENSANE
Paris, Le Seuil, 2009 Nous connaissons tous la photo de ce jeune garçon juif, les mains en l’air, terrorisé parce qu’un soldat allemand pointe sur lui un fusil-mitrailleur. En compagnie de sa mère, qui se retourne par crainte de recevoir une salve de balles dans le dos, et d’un groupe d’enfants et d’adultes, il sort d’un immeuble du ghetto de Varsovie. A noter que ce que l’enfant voit devant lui est peut-être plus terrorisant que ce qui le menace derrière lui. Au fil d’un travail très rigoureux, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Nous préférons croire au mythe selon lequel la société humaine, après des milliers d’années d’évolution, a finalement créé un système économique idéal, plutôt que de reconnaître qu’il s’agit simplement d’une idée fausse érigée en parole d’évangile. »

« Les Confessions d’un assassin financier », John Perkins, éd. Editions Alterre, 2005, p. 247


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.