Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Chanson pour Pénélope

D’après un poème d’Antoine Pol (Les passantes) chanté par Georges Brassens.

« Je veux dédier ce poème
A toutes les femmes qu’on aime
A toutes les secrétaires parlementaires
A celles qu’on connait à peine
Qu’un destin festin différent entraîne
Et qu’on ne retrouve jamais Toujours très loin de l’Assemblée
A celle qu’on voit apparaître
Une seconde à sa fenêtre au chronomètre
Et qui, preste, s’évanouit
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse hologrammée et fluette discrète
Qu’on en demeure épanoui n’a pas le temps de l’imprimer.
A la compagne de voyage Fillon
Dont les yeux, charmant paysage de perfide Albion
Font paraître court le chemin vers le château de Sablé
Qu’on est seul, peut-être, à comprendre
Et qu’on laisse pourtant descendre se défendre
Sans jamais effleurer sa main l’avoir vue travailler… ».

Pcc. Théophraste R. (Défenseur de la Sécurité sociale menacée par des hobereaux).

En prime  : le grand oral de Fillon devant les patrons : https://www.youtube.com/watch?v=Adu1NRJoBro

URL de cette brève 5301
https://www.legrandsoir.info/chanson-pour-penelope.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
27/01/2017 à 23:37 par calame julia

"Une voyelle m’a volé l’homme de ma vie,
il m’a déshonoré me disent mes amies !
Mais je m’en fous pas mal aujourd’hui !
Mais je m’en fous pas mal car depuis, petit à petit,
j’ai arrondi le confort mon petit cosy,
et chaque nuit :
je m’en vais voir de combien il a grandi"
Peine et Lope.

KARAMBA !

#131946 
27/01/2017 à 23:42 par calame julia

Modérateurs,
j’ai un doute concernant la chanson de S. Lama que je viens de vous poster genre "boule puante" qu’hélas
je ne pourrai défendre. Si vous estimez qu’il n’y a pas de risque... je vous laisse trancher. Bonne nuit.

#131948 
28/01/2017 à 01:32 par banal

Brassens devait être au courant de quelque chose car il avait aussi écrit :
"Si je publie des noms, combien de Pénélopes
Passeront illico pour de fieffées salopes,
Combien de bons amis me r’gard’ront de travers,
Combien je recevrai de coups de revolver !"
dans les trompettes de la renommée.

#131951 
28/01/2017 à 08:48 par Maxime Vivas

Sur Facebook, on voit la même photo, malicieusement légendée : "François Fillon et ses attachés parlementaires en séance de travail".

#131961 
28/01/2017 à 14:38 par Autrement

Assistants d’euro-députés FN : l’Europe réclame 320 000€ à Le Pen père, 340 000 à sa fille et 380 000 à Gollnisch.
Et Le Pen père vole au secours de Fillon :"Je te soutiens pour tes malversations à l’Assemblée Nationale si tu me soutiens pour mes fraudes au Parlement Européen".
Le rapport de 20 pages de Mme Tibéri ne lui avait rapporté que 200 000 francs (monnaie de l’époque) : tout augmente !
(source : tweets de Politis. Dommage que Politis déc... en politique extérieure !).
À suivre...
Elle était pas bien confortable, la 5ème ? pourquoi en changer ?

#131975 
29/01/2017 à 10:08 par Assimbonanga

Très joli exemplaire de photo catho de droite. Quant à Pénélope au prénom prédestiné, la malheureuse qui tisse de jour une toile et la défait la nuit, pour que rien n’avance, elle est toujours MUETTE et chacun parle pour elle et, en particulier, son mari. Une femme qui sait où est sa place !
Le couple Fillon fait désormais l’unanimité parmi les chansonniers et on pourrait presque éditer un florilège. Sur France Inter, François Morel, Frédéric Fromet, Daniel Morin. Pour les autres radios et télé, ça doit être innombrable.
Mais le clou de l’histoire, c’est que des gens ont le toupet de lancer une pétition de soutien à F Fillon. Ils n’ont même pas le sens de l’abus. Fustiger les "assistés" et se servir dans le pot commun ne les gène nullement.

#131997 
06/02/2017 à 21:51 par calame julia

Cet homme est très, très dangereux ! Il se défausse sur tous, aujourd’hui l’ex directeur de la Revue des Deux Mondes !
Et nous n’en sommes qu’au stade de l’enquête...

#132384 
RSS RSS Commentaires
   
Une histoire populaire des États-Unis - De 1492 à nos jours
Howard ZINN
Cette histoire des États-Unis présente le point de vue de ceux dont les manuels d’histoire parlent habituellement peu. L’auteur confronte avec minutie la version officielle et héroïque (de Christophe Colomb à George Walker Bush) aux témoignages des acteurs les plus modestes. Les Indiens, les esclaves en fuite, les soldats déserteurs, les jeunes ouvrières du textile, les syndicalistes, les GI du Vietnam, les activistes des années 1980-1990, tous, jusqu’aux victimes contemporaines de la politique (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si j’étais le président, je pourrais arrêter le terrorisme contre les Etats-Unis en quelques jours. Définitivement. D’abord je demanderais pardon - très publiquement et très sincèrement - à tous les veuves et orphelins, les victimes de tortures et les pauvres, et les millions et millions d’autres victimes de l’Impérialisme Américain. Puis j’annoncerais la fin des interventions des Etats-Unis à travers le monde et j’informerais Israël qu’il n’est plus le 51ème Etat de l’Union mais - bizarrement - un pays étranger. Je réduirais alors le budget militaire d’au moins 90% et consacrerais les économies réalisées à indemniser nos victimes et à réparer les dégâts provoqués par nos bombardements. Il y aurait suffisamment d’argent. Savez-vous à combien s’élève le budget militaire pour une année ? Une seule année. A plus de 20.000 dollars par heure depuis la naissance de Jésus Christ.

Voilà ce que je ferais au cours de mes trois premiers jours à la Maison Blanche.

Le quatrième jour, je serais assassiné.

William Blum

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.