Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Comment Macron a viré Rayan Nezzar de La Tourette

Ancien élève de Sciences po et de l’ENA, professeur d’économie à l’université Paris-Dauphine, collaborateur de Macron en 2016 pour élaborer son programme, Rayan Nezzar a effacé plus de 6000 tweets de son compte (sur plus de 50 000) quand il a été nommé porte-parole de la République en Marche. Hélas, il en restait, où il avait évoqué des hommes et femmes politiques.

Macron à Edouard Philippe  : « Il les a vraiment
traités de pouffiasse, pute, petite pute, fiotte, zéro couille, couille molle, épave…. » ?

Edouard Philippe : « Oui, sire et il en a invité à niquer leur mère ».

Macron : « Mais il va nous énerver les fainéants, les cyniques, les égoïstes, les alcooliques, les illettrés, les pessimistes, ceux qui ne sont rien, les incapables de se lever le matin pour se payer un costar ! ».

Edouard Phlippe : « Majesté, Il n’a pas dit pédé, ni gouinasse ni putain de ta race ».

Macron : « C’est bien, mais il faut le virer avant qu’il lance troglodyte, moule à gaufre, ectoplasme, ornithorynque, bachi-bouzouk, sapajou et zoulou.

Edouard Philippe : « Ok, votre Sainteté. Ces enculés de journalistes des réseaux sociaux nous attaqueraient à travers lui ».

Théophraste R. (Responsable du bureau des fake news au site legrandsoir.info, section « dialogues »)

URL de cette brève 5667
https://www.legrandsoir.info/comment-macron-a-vire-rayan-nezzar-de-la-tourette.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
09/01/2018 à 23:12 par adel

Un arriviste de moins et en plus atteint du syndrome de la tourette !!!
Quand Devedjian insultait de salope une député ou le casse toi pauv con de Sarko Valeurs Actuelles était moins outrée comme quoi ce ce qu’on dit que les gens écoutent en premier mais il regardé d’abord celui qui le dit avant de jouer les vierges effarouchées.

Je m’excuse auprès de lgs davoir cité ce torchon extrémiste digne de minute.

#143716 
10/01/2018 à 09:06 par AF30

Ce qu’il y a de notable dans cette histoire c’est en effet ce qu’elle dit de la réalité. La forme, toujours la forme. On peut avoir une politique dégueulasse qui n’est que la traduction d’un langage ordurier mais toujours veiller à la décrire avec des mots lisses. Secondement, on a beau le savoir, on est toujours accablé de constater l’existence de ces transfuges sociaux qui sont les meilleurs serviteurs du système. Alors quand ils tombent ( quoiqu’il sera sans doute recyclé ) on s’en réjouit.

#143720 
10/01/2018 à 09:21 par Assimbonanga

Il conviendrait d’écrire plutôt : "Quand Devedjian traitait de salope une députée" . "Insulter de"... C’est nouveau. Jusque là, on traitait de, et on insultait quelqu’un. Mais les jeunes semblent avoir adopté cette tournure, tout comme le "supporter" qui signifie soutenir.

#143721 
10/01/2018 à 10:23 par act

Mais nom d’un ectoplasme à roulette, d’astronaute d’eau douce, de zouave interplanétaire...LGS serait donc financé en sous-main par Disney ?!?
Voyez la citation du jour :

Une idée devient une Force lorsqu’elle s’empare des masses.
(Grand Jedi Master) Karl Marx

#143725 
10/01/2018 à 20:21 par irae

Il me revient en mémoire le long et scrupuleux casting de recrutement des cadres et futurs élus de ce nouveau parti ultra conservateur derrière un masque de renouveau et de jeunisme. En particulier la candidate qui eut les honneurs de ce site. Quelle efficacité !
Un ramassis de baltringues pour un exécutif de guignols et un président d’opérette. Je sais c’est pas gentil pour l’opérette le théatre de marionette lyonnais et les baltringues.

#143738 
10/01/2018 à 20:51 par Adel

Merci Assim de votre science, grâce vous, un homme au moins sur cette planète, en l’occurence moi, se couchera moins bête qu’il ne s’est levé ce matin.

#143739 
10/01/2018 à 23:25 par Assimbonanga

Adel, j’espère que vous ne l’avez pas mal pris. Comprenez-moi, j’ai un sentiment que tout fout le camp. (Et que je suis très vieille, accessoirement.)

#143746 
11/01/2018 à 17:35 par Adel

Du tout, pardonnez mon faible pour le sarcasme, mais vraiment, j’ai été ravi que vous me repreniez sur une faute que j’avais l’habitude de commettre. Je ne suis pas non plus tout jeune mais c dans la tête que ça se passe, le corps n’a qu’à suivre...

#143783 
RSS RSS Commentaires
   
Maurice Tournier. Les mots de mai 68.
Bernard GENSANE
« Les révolutionnaires de Mai ont pris la parole comme on a pris la Bastille en 1789 » (Michel de Certeau). A la base, la génération de mai 68 est peut-être la première génération qui, en masse, a pris conscience du pouvoir des mots, a senti que les mots n’étaient jamais neutres, qu’ils n’avaient pas forcément le même sens selon l’endroit géographique, social ou métaphorique où ils étaient prononcés, que nommer c’était tenir le monde dans sa main. Une chanson d’amour des Beatles, en fin de compte très (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il n’y a pas de moyen plus violent de coercition des employeurs et des gouvernements contre les salariés que le chômage. Aucune répression physique, aucune troupe qui matraque, qui lance des grenades lacrymogènes ou ce que vous voulez. Rien n’est aussi puissant comme moyen contre la volonté tout simplement d’affirmer une dignité, d’affirmer la possibilité d’être considéré comme un être humain. C’est ça la réalité des choses.

Henri Krazucki
ancien secrétaire général de la CGT
Extrait sonore du documentaire de Gilles Balbastre "Le chômage a une histoire",


CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.