Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Echangeriez-vous un baril de guerre propre à Mossoul contre deux barils de guerre sale à Alep ?

Vous, je ne sais pas, mais moi, à tout prendre, je préfère les guerres propres. Oui... (je lève les yeux au ciel), je sais : « toutes les guerres sont sales » et patati et patata. Mais non, justement, pas toutes. Les guerres propres, c’est comme les éclipses : faut pas les rater et faut porter des lunettes spéciales pour les regarder en face. D’ailleurs, celle-ci, je vous jure que vous n’allez pas la rater (la guerre propre, pas l’éclipse) .

Une guerre propre, ça commence d’abord par un ton. Le ton de voix des journalistes. « Alep », brrr... Ca sent le crime de guerre et le Tribunal Pénal International à plein nez. Alors que « Mossoul »... Moi, quand j’entends « on va raser Mossoul », j’ai toute suite l’image d’un salon de coiffure pour chiens-chiens à sa mémère. Sympa, non ?

C’est comme les fermetures des médias, il y en a des bonnes et des mauvaises, celles qui font du bruit des années après, et celles qui font plouf ! le jour même. Au Venezuela, le non-renouvellement du bail hertzien d’une chaîne de TV privée putschiste, c’est (tous en choeur) « pas bien ». En Grande-Bretagne, pas plus tard qu’hier, les comptes bancaires de la chaîne (russe) RT – pas putschiste pour deux sous – ont été bloqués. Chut. Tendez l’oreille. Qu’entendez-vous ? [j’apprends que les comptes ont été débloqués, sans explications]. La solidarité de la profession a ses limites et ces limites, je pourrais vous les tracer les yeux fermés (pas vrai Julian Assange ?)

Pardon pour cette digression, moi qui voulais vous parler des guerres propres. Pas grave, je suis sûr que d’autres - toutes les heures et sur toutes les chaînes - vous en parleront mieux que moi.

Théophraste R.
allez, j’avoue, ce sont bien les grands médias qui lavent le plus blanc

URL de cette brève 5204
https://www.legrandsoir.info/echangeriez-vous-un-baril-de-guerre-propre-a-mossoul-contre-deux-barils-de-guerre-sale-a-alep.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
18/10/2016 à 08:26 par chb

Le transfert apparemment prévu des forces de l’EI vers Deir ez Zor (ou autre champ de prochaines batailles) sera au moins surveillé, cette fois, par les russes. Qui ne le laisseront pas se dérouler aussi tranquillement que les premières installations sous l’oeil salement embué des satellites US.

#128239 
18/10/2016 à 16:41 par latitude zero

Gros soucis , que vont faire les faucons de leurs milliers de daeshiens à Mossoul ?

D’après Lavrov , Mossoul n’est pas entièrement encerclée, soit parce qu’ils ne le peuvent pas , soit parce qu’ils ne le veulent pas !
https://francais.rt.com/international/27736-lavrov-sur-operation-mossoul

Mossoul-Deir Ez zor par la route nord : 434 km , 6h31 "sans circulation " .!
Parions qu’il n’y aura pas beaucoup de circulation , daesh peut être à Der Ez Zor en moins de 6 heures .
Avantage pour eux : cette route coté syrien longe partiellement la frontière Irakienne, ce qui peut leur permettre de se rapatrier rapidement en Irak en cas de problème, par exemple sur la localité de Sinjar

La route par le sud n’est pas possible ( à moins que …), plus risquée et plus longue car elle repart vers l’intérieur de l’Irak avant de bifurquer sur la frontière Syrienne. Mais elle sera de toute façon aussi surveillée .

Ca va être très compliqué pour eux , leurs Toyotas ne passent pas partout et doivent se déplacer rapidement , ils savent que chaque mètre carré de terrain sera surveillé par drones , satellites et aviation. ( Bonne chance les gars !)

Les zuniens vont-ils se résoudre à remettre les prisonniers aux Irakiens ? En attendant de …

#128244 
18/10/2016 à 17:07 par POTTIER Jean-Claude

L’Ukraine et la Syrie ou la chronique annoncée du cataclysme nucléaire.

#128245 
19/10/2016 à 00:59 par Geb.

daesh peut être à Der Ez Zor en moins de 6 heures

Et les "Kalibr" russes thermobariques sur cette même route en moins de 20 minutes.

Donc pas la peine de flipper, Faut attendre et voir.

Si Daesh arrive à Dar Ez Zohr entier il y aura certainement une raison et une volonté des Russes pour ça.

Et je crois pas que ça soit une raison qui sera favorable à "nos partenaires US", comme le dirait si élégamment Poutine.

Et encore moins à ISIL.

Peut-être parce qu’il sera plus facile aux Forces aérospatiales russes de faire un paquet cadeau lorsque Daesh sera regroupé à Dar Ez Zohr ou il ne reste que les militaires de l’AAS en compagnie des conseillers et signaleurs russes qui les attendent de pied ferme. Plutôt que de les cibler en file indienne sur la route ou mêlés à la population de Mossoul, les liquider à l’arrivée après leur avoir coupé la retraite et les vivres ça semble plus rationnel.

Apparemment les Américains et les Français les laissent filer sur Dar Ez Zohr soi-disant pour les aider. Ca me semble un cadeau particulièrement empoisonné.

#128251 
19/10/2016 à 20:45 par BRUNO

Moi pas très intelligent, moi regardé beaucoup télévision, moi pas tout compris mais moi compris un peu :

BATAILLE DE MOSSOUL/IRAK, BANDANT (Liberté + US ) – ALEP/SYRIE, PAS BANDANT (Horreur+Russie)
http://www.lemonde.fr/proche-orient/video/2016/10/17/irak-comment-s-or...

Moi Idiot, Pardon, Pardon....

#128271 
19/10/2016 à 22:08 par latitude zero

La route la plus rapide serait suicidaire pour daesh. Quand j’évoque le kilométrage et le temps de trajet c’est pour donner un ordre d’idée.
Le temps ou daesh se déplaçait rapidement et paradait en file indienne bannière au vent sur les autoroutes syriennes nommée la bas M1 M2 M3 … (sous l’œil « bienveillant » de leurs maîtres zuniens) est révolu depuis l’intervention russe.

A ce sujet pour ceux qui ne l’auraient pas encore entendu un discours daté du 14 octobre d’ Hassan Nasrallah ( Hezbollah)
"Washington ne combat pas Daesh, il le déplace"
http://www.voltairenet.org/article193708.html
« Il suffit de placer Daesh sur une carte et de l’observer dans le temps pour comprendre la stratégie états-unienne. »

Donc s’ils décident d’ y aller , je verrais plutôt des groupes fractionnés, en départs échelonnés durant la bataille de Mossoul , sur un grand nombre d’itinéraires différents… Ensuite chacun pour soi , Dieu pour tous et Inch Allah !
Très peu arriveront à destination , et ensuite pourquoi faire , leur temps de survie est compté.
Nous verrons ce que les zuniens feront de leur armée de djihadiste et à mon avis je ne suis pas sûr qu’ils le savent eux même !

#128274 
RSS RSS Commentaires
   
Une santé aux mains du grand capital ? L’alerte du Médiator.
Michel J. CUNY
Pendant plus de trente ans, un médicament, le Médiator, a réussi à défier le plus simple bon sens. Son histoire accompagne, et peut éclairer, celle de la montée en puissance des multinationales du médicament dont on découvre maintenant que les milliards qu’elles ont engloutis dans la recherche & développement n’ont à peu près rien produit du côté des améliorations thérapeutiques… En face de quoi, le flot des innovations est tout à fait démesuré : il permet de renouveler des brevets qui offrent à leurs (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

On ne mesure pas la puissance d’une idéologie aux seules réponses qu’elle est capable de donner, mais aussi aux questions qu’elle parvient à étouffer.

Günter Anders
L’Obsolescence de l’homme (1956)


L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.