Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

24 

Gilets jaunes, violence et apolitisme

D’abord, il faut bien savoir ceci : Dans toute idée, il faut chercher à qui elle va et de qui elle vient ; alors seulement on comprend son efficacité .

La violence ? On dit d’un fleuve emportant tout qu’il est violent, mais on ne dit jamais rien de la violence des rives qui l’enserrent.

J’ajoute : Une idée devient une force lorsqu’elle s’empare des masses. Là où il y a une volonté, il y a un chemin.

Croyez-moi, ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaînes.

Quant aux macroniens, d’abord ils vous ignorent, puis ils se moquent, puis ils vous combattent, puis vous avez gagné.

Tout le monde sera d’accord avec ça. Heu, heu : les deux premières phrases sont de Bertolt Brecht, la troisième de Karl Marx, la quatrième de Lénine, la cinquième de Rosa Luxembourg, la sixième de Gandhi.

Théophraste R. (Adepte de la conscientisation politique des masses).

PS. Les types qui se déclarent apolitiques, ce sont des réactionnaires, fatalement (Simone de Beauvoir).

URL de cette brève 6003
https://www.legrandsoir.info/gilets-jaunes-violence-et-apolitisme.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
01/12/2018 à 14:20 par Renard

Quand on voit leur liste de revendication elle est pas mal orienter social quand même, en fait si le socialisme des origines (qui normalement envoie baldinguer le faux débat gauche/droite) existait encore ça serait leur idéologie naturelle.

https://mobile.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/zero-...

- Demande de progressivité de l’impôt, qui est un principe républicain classique
- Demande de beaucoup de baisse taxe (Jaurès "il faut baisser les taxes pesant sur la consommation populaire")
- demande de zéro SDF (Hugo "suppression de la misère")
- demande fortes de droits sociaux sur la retraite, augmentation smic, etc
- demande d’interdiction des délocalisations (socialisme douanier Jaurès toujours)
- position nuancé sur l’immigration qui ressemble au positionnement des premiers socialistes : demande à ce que les causes de l’immigration soit traité (internationalisme) + demande est faite que les personnes déboutés du droit d’asile soit reconduit dans leur pays + politique d’intégration plus exigeante + demande à ce que les demandeurs d’asile soit accueilli dignement. On est loin de l’extrême droite et le story telling du gouvernement sur la "peste brune" s’effondre mais on est loin également de l’angélisme.

Bref tout ceci pour dire que je les trouve déjà très politisés les gilets jaunes : ils sont socialistes mais ne le savent pas ! Je dirais même tendance anarchiste vu leur refus d’être récupéré par des partis politiques.

#153988 
01/12/2018 à 22:37 par adel

Que n aurait o n pas entendu si les mêmes scènes s’étaient déroulées à Moscou Pyongyang ou Pékin sur les dictateurs qui les dirigent et qui massacrent leur peuple. Enfin, chee nous c different vous comprenez..
Bah non je ne comprends pas, j’observe des dirigeants qui utilise l’institution chargée de la sécurité de la population contre celle ci pour leur propre sécurité et pour continuer à taxer les sans dents.

#154014 
01/12/2018 à 22:37 par François de Marseille

Apres une journée passée un peu en dehors du monde, je decouvre avec joie les scenes de guerilla urbaines a la télé et les lamentations des journaliste et des politiques. La FI va se croire obligée de condamner les violences, moi j’applaudis !
Moi qui ne supporte jamais les chaînes d’info, la je buvais du petit lait.
Ce connard macron dit qu’il ecoute le mécontentement mais n’accepte pas la violence. Pipeau ! Il n’y a que la violence qui pourra lui faire accepter quoi que ce soit.
Emmanuel Todd dit qu’il pressent l’établissement d’un etat de plus en plus autoritaire. Les Blacks Bloc seront le seul rempart.

#154015 
01/12/2018 à 22:44 par adel

A renard
Ne vous en déplaise ils veulent la justice et puisque vous parlez de Jaurès sachee qu’il est au socialisme d’aujourd’hui ce que Marx est à l’union soviétique ou alors vous avez loupé le mandat de hollande, la candidature de Hamon pour empêcher Mélenchon de passer, Guy Mollet, Mendes France et Laval et j en passe. Alors svp allez vendre votre soupe ailleurs. A moins de changer toute cette fosse à purin quest le PS, ne parler pas de socialisme en France.

#154016 
01/12/2018 à 23:13 par AF30

Sur les chaînes info on peut, même en ne faisant que passer pour éviter de s’étouffer, relever quelques curiosités et quelques obsessions chez les bavards. Côté curiosités on peut constater la présence récurrente et abondante des représentants syndicaux de toutes les services de police existants : commissaires, CRS, etc et ceci contrairement aux représentants syndicaux salariés que nos chères infos cantonnent dans le rôle d’ectoplasme lorsqu’il y a un conflit social. Il y a de quoi s’étonner d’ailleurs de cette présence car toutes leurs interventions concernent la stratégie et l’analyse des opérations en cours. Il me semblait que cela relèvait des responsables de l’administration et non de leur mandat. Seconde présence notable celle de spécialistes d’activités étonnantes et dont nous sommes heureux de découvrir l’existence d’autant qu’ils font œuvre de pédagogie auprès de nous qui sommes si ignorants. Pour ce qui est de l’obsession, il y a cet appel permanent et on peut dire désespéré à l’émergence de représentants du mouvement et subsidiairement le regret de la mise sur la touche des représentants syndicaux nationaux. En fait la recherche d’une entrée par laquelle le système pourrait commencer la reconquête d’une situation qui leur échappe. Le temps passant, les revendications s’en trouvent accrues et les négocations, pour le pouvoir, deviennent plus difficiles même avec une certaine CFDT habituellement si conciliante et à qui il serait difficile d’être en retrait sur certains points.

#154017 
02/12/2018 à 00:07 par Renard

@adel Il y a manifestement quiproquo je suis d’accord avec tout ce que vous dîtes sur le PS, c’est pourquoi je parlais de socialisme des origines, mot crée par Pierre Leroux "je crée le mot socialisme en opposition à individualisme". Le mot peut porter à confusion à cause du PS mais je l’aime bien ce mot..

@François Moi je crois plutôt que les Black Blocs sont les suppôts du pouvoir qui servent à pourrir les manifestations.. Les gilets jaunes sont dans une optique pacifiste est c’est un des éléments de leur grandeur. Si on pense qu’on peut renverser le pouvoir par la violence c’est mal barré car le gouvernement sera toujours plus fort à ce niveau.

#154018 
02/12/2018 à 09:47 par François de Marseille

@ Renard :c’est trop tard pour changer quoi que ce soit avec des manifs pacifiques dans ce pays dirigé par des gouvernement qui se comportent de façon tyrannique dès qu’il sont élu (pas de subjonctif apres "que" dans ce cas précis). Le gouvernement ne compte qu’un manifestant sur 10 et passe a autre chose le lundi pour les manifs qu’ils autorisent.
La force des gilets jeunes c’est de manifester sans demander l’autorisation, pas leur pacifisme. Ils n’auront rien sans faire de réels blocages. La justice pourrie de notre pays a déjà prononcé des condamnations dissuasives pour avoir réalisé pacifiquement des blocages.
Grace aux actions coup de poing, le gouvernement va commencer a craindre le prochain samedi et les suivants.

Je passe sur les Blacks Blocs à la solde du gouvernement, là c’est de la breve de comptoir ;o).

#154028 
02/12/2018 à 09:48 par Assimbonanga

Les chaînes d’info en continu nous abreuvent de paroles en continu. Mais sur "les groupuscules d’extrême-gauche", sur les "black-blocs" que savent-ils ? Que nous apprennent-ils ? Rien du tout. C’est une sorte de fantasme indéfini. Aucune investigation. On nous parle de "collectifs" mais on n’est pas capable de nous dire leur nom.
C’est du n’importe quoi ! Surtout de la part de gens qui se prétendent "journalistes" ! En fait, c’est fait exprès. Pour insuffler une peur diffuse. Et justifier la répression.
C’est comme le flash boursier diffusé chaque jour avant les info de 13h : on nous dit "selon un analyste" mais pourquoi cet "analyste" n’est-il pas nommé ?
C’est de la fausse information, à base de vraies images mais où le reste n’est que délayage. Ces chaînes d’info sont seulement capables de sucer l’os des phrases du Président, les déformant, les retournant, soulevant, jusqu’à l’hypnose, comme si ce mec détenait la vérité divine.
Et maintenant -comme l’a fait observer AF30 hier- ces chaînes d’info font parler des délégués syndicaux de police. Du coup, ces gens qui se prétendent non politiques, en rajoutent une louche dans la plainte avec pour résultat évident d’un appui aux thèses gouvernementales. C’est un renfort pour la clique réactionnaire.
Pourquoi Macron aurait-il seul le droit d’inviter ses copains sous l’arc de Triomphe ? Pourquoi ces lieux seraient-ils interdits aux riens, à ceux qui ne sont rien ? Y aurait-il des sous-hommes ?
Où n’y a-t-il pas eu de confrontation avec les forces de l’ordre ? Là où il n’y a pas eu de forces de l’ordre !
On va voir si Macron est le dictateur qu’il semble être. On va voir s’il se transforme en Adolf Thiers.

#154029 
02/12/2018 à 10:34 par latitude zero

Pour ceux qui en douteraient encore ...
Arrestation par erreur d’un faux gilet jaune ( un flic)
et regarder attentivement la scène de connivence après l’arrestation
Voir cette vidéo à partir d’ 1 minute 50.
https://www.youtube.com/watch?time_continue=150&v=e3LsF4GrfD8
A diffuser largement SVP c’est très important

#154032 
JPEG - 42.4 ko
02/12/2018 à 11:38 par latitude zero

Quand ils se font prendre la main dans le sac , la réponse officielle est l’ infiltration pour renseignements.
Comme ceux qui dans une ancienne manif cassaient une vitrine et se sont engouffraient dans une bouche de métro en remettant leur brassard de police ?
A nous d’instiller le doute ...
les questions sont :
1- Qui provoque les violences ?
2- Qui provoque la casse ?
3- A qui profite le crime ?

#154035 
02/12/2018 à 12:25 par irae

Pendant que les adorateurs médiatiques du monarque égaux à eux-mêmes se répandent sur une nième action de communication du petit président qui n’a visiblement rien de plus urgent sur le feu tout, en conspuant les affreux, pourtant issus du peuple qui ont exprimé sainement leur révolte à Paris, ce matin, dans mon petit supermarché local, la caissière folle de rage se répand.
Fonctionnaire je ferme bien grand ma gueule, à cause de ce statut d’hyper-privilégié à ce qu’il paraît, mais qui par exemple nous fait tomber à demi-traitement au bout de 3 mois d’arrêt maladie soit en fait 30 % (mais de cela aucun merdia ne vous parlera jamais, non plus que de nos retraites équivalentes à 57 % de 60 % de notre salaire encore pas des masses). Statut qui nous fait flirter en permanence avec la faute professionnelle en raison du devoir de réserve et qui vaut à certains imprudents s’exprimant à visage découvert sur les réseaux sociaux de sévères sanctions.
Mais revenons à la retraite. Ma brave caissière, veuve clame à qui veut l’entendre qu’elle vient d’être notifiée de sa pension de reversion à 54 % de son défunt mari (équivalente au taux de remplacement maximum à 57 % du salaire de ce défunt). Or, sa belle fille l’a alertée, le gouvernement afin de continuer à arroser de CICE (40 milliards annuels) les entreprises et de suppression d’ISF (4 milliards) les plus riches, continue plus avant dans sa méthode qui consiste à faire les poches de plus pauvres. Alors si c’est vrai, accrochez-vous bien, après avoir fait les poches des bénéficiaires d’apl, des retraités, il va faire tomber les pensions de reversion à 24 %.
Mais ce matin, sur les merdias en continu, une seule violence mise en lumière, celle des vilains casseurs et un président de la république dans la seule chose qu’il sache faire, une longue action de com’. Se mettre au travail ou revenir en arrière, il n’a pas été propulsé comme une savonette pour satisfaire le peuple (et honte aux mal votants qui l’ont élu et qui ont voté pour sa majorité de godillots), mais les plus riches.

#154038 
02/12/2018 à 14:25 par benzekri

Gilets jaunes : nous sommes concernés...
Je plains ces godillots de la « majorité » qui votent comme un seul robot, ces dépités de l’Assemblée qui montrent par leur vote/réflexe unanime à chaque fois qu’ils n’ont plus besoin d’un cerveau ;
Je plains ces « corps intermédiaires » qui participent aux mascarades des négociations -cause toujours- qui légitiment la casse des acquis sociaux ;
Je plains ces forces -dites républicaines- qui tabassent les citoyens qui réclament le respect de la devise républicaine et la justice sociale ; qui protègent les grands fraudeurs, les corrompus, les Benalla et autres voyous et profiteurs du système capitaliste dans une république qui leur assure l’impunité et des privilèges quasi-monarchiques ;
Je plains ces chiens de garde -anciens et nouveaux- habitués à la servitude volontaire qui reprochent aux femmes et hommes libres de secouer ce monde injuste pour exiger le partage des avoirs et des devoirs ;
Je plains ceux qui condamnent les révoltes légitimes des gilets jaunes qui réclament justice ; je plains tous ceux qui justifient le gazage et tabassage et ne soufflent mot sur les violences économiques, politiques et physiques ordonnées par un pouvoir rejeté par l’écrasante majorité des citoyens.
Que Macron accepte de redonner la parole au peuple pour mesurer sa légitimité et mettre ainsi un terme à toutes les formes de violence... S’il ne le fait pas, les forces de l’ordre -dans cet acte 4- devraient prouver leur sens de l’honneur, de la justice et le caractère républicain de leur mission en allant avec les citoyens vers l’Elysée déloger ce locataire arrogant provocateur et semeur du désordre qui passe son temps à insulter les gens et mène la France vers le chaos pour maintenir les privilèges des plus riches.
Il est révélateur que ce soit un syndicat de police –connu pour ses Alliances pour ne pas dire liaisons dangereuses avec le pouvoir- qui réclame l’Etat d’urgence pour museler les mouvements revendicatifs... Castaner n’a pas de tabou, dit-il... Il peut dire merci au travail accompli par des envoyés spéciaux provocateurs et autres « casseurs ».
Le moment est venu pour les femmes et hommes libres de ce pays de se tenir debout avec ces gilets jaunes qui mènent un combat juste, digne, pacifique et refusent de léguer l’esclavage en héritage à leurs enfants. Méfions-nous du poison de la division qui brise l’espoir et profite toujours aux accrochés au pouvoir.

02/12/18. Hamid Benzekri

#154047 
02/12/2018 à 14:30 par irae

Les merdias sont micro grand ouvert aux victimes des voitures brûlées retournées en revanche on les attend toujours sur les faux gilets jaunes des forces de la poulaille.

#154048 
02/12/2018 à 14:32 par Renard

@François Je suis pour les blocages mais aller se taper sur les champs Élysées sa sert a rien à part décrédibiliser le truc.

Grâce à nos superbes amis les black blocs les médias peuvent depuis hier parler uniquement des violences qui ont eu lieu sur les champs en oubliant tout ce qu’il s’est passé dans le reste de Paris et le reste de la France, ensuite Édouard Phillips enchaîne et peux jouer l’homme choqué par les violences devant les caméras.

Bref, il y a une collusion d’intérêt black bloc-médias-pouvoir qui laisse rêveur.. les comptoirs n’ont pas toujours tort. C’est peut être pas tous des agents du pouvoir mais juste des gros cons qui se font manipuler c’est l’hypothèse que je prend.

#154049 
02/12/2018 à 15:29 par desobeissant

la vraie participation à l’acte 3 ?
Estimation de la participation ce samedi 1er décembre à 19h : 700.000 gilets jaunes dans toute la France sur environ 1500 points de blocage. France Police – Policiers en colère constate des chiffres très légèrement en baisse par rapport à samedi dernier
1 DÉCEMBRE 2018SYNDICAT FRANCE POLICE - POLICIERS EN COLÈRE

https://france-police.org/2018/12/01/estimation-de-la-participation-ce...

#154051 
02/12/2018 à 16:32 par irae

Montées de toutes pièces avec agents infiltrés les violences. Les images repassées en boucle et les appels aux gilets jaunes "modérés" sont la preuve d’une tentative de manipulation grossière pour affaiblir le mouvement.

#154054 
02/12/2018 à 17:29 par Autrement

Voilà un autre exemple (trouvé dans un tweet de Michel Soudais) de policiers tellement harassés et excédés du rôle qu’on leur fait jouer, qu’ils incriminent le pouvoir :
http://www.unitesgppolice.com/situation-quasi-insurrectionnelle
Extraits :

(...)UNITÉ SGP POLICE FO demande au Gouvernement et plus particulièrement au Président de la République, qu’ils assument enfin leurs responsabilités et entament un véritable dialogue. Nos collègues ne doivent pas être les boucs émissaires de l’autisme d’un gouvernement qui se refuse de voir combien ses fidèles serviteurs que sont les policiers, souffrent.(...) La colère policière est également immense et les personnels ne pourront supporter plus longtemps d’être utilisés de la sorte, comme dernier rempart de la République, sans risquer d’incidents.

#154060 
02/12/2018 à 19:46 Maxime Vivas

"Sans risquer d’accident" ressemble à une annonce de bavure.

#154068 
02/12/2018 à 17:51 par Serge F.

@latitude zero

Autre exemple : https://twitter.com/Einomrrah/status/1068997701315018754

Les infiltrés et les appariteurs sont connus depuis longtemps. Coluche en parlait déjà dans un sketch de 1975 (vers 4’36) :

https://www.youtube.com/watch?v=2Kq2JuElvUw

#154062 
02/12/2018 à 18:35 par Serge F.

@irae

Nous ne savons pas encore précisément ce que le gouvernement a prévu de faire pour les retraites de réversion. Le budget de la réversion est de 36 milliards d’euros. On comprend pourquoi le gouvernement voudrait bien faire main basse dessus. Dans tous les cas, je ne me fais pas d’illusion, voici où nous mènera le monde à Macron si nous ne faisons rien pour l’en empêcher, ce sera gilet jaune à perpétuité :

https://twitter.com/JeanHugon3/status/1068157104031186950

#154065 
02/12/2018 à 19:00 par irae

Ultime pied de nez au gueux en gilets jaune fête montée de toutes pièce des réacs pétés de tunes de la mondialisation heureuse sous l’arc de triomphe. Du képi haut gradé des écharpes tricolores de la dictature libérale et des scouts des beaux quartiers.

#154067 
02/12/2018 à 20:06 par Serge F.

Dire que Macron parlait, il n’y a pas si longtemps, de la liberté aux enfants :

https://www.youtube.com/watch?v=54rzz74ikLI

Son explication était foireuse, car si la droite incarnait la liberté, de quelle liberté s’agit-il ?

Carlo Rosselli, journaliste, historien et homme politique de gauche assassiné par Mussolini en 1937, résumait le socialisme en ces termes : « Le socialisme, c’est quand la liberté arrive dans la vie des gens les plus pauvres. ». Macron n’a sans doute pas eu l’occasion d’apprendre cela à Sciences Po.

#154070 
02/12/2018 à 22:31 par François de Marseille

Bon ben ça se confirme, dialogue de sourd avec l’état.
https://fr.sputniknews.com/france/201812021039144025-gilets-jaunes-eta...

#154077 
03/12/2018 à 02:27 par vagabond

Pourquoi s’étonner de la presse. Alors que des gens survivent à peine avec des revenus de misère, les émissions télé donnent des conseils sur le foie gras et le homard. La révolution française n’a servi à rien. L’hydre n’a perdu que quelques têtes.
Ca ne m’étonnerait pas que le petit Emmanuel, tout comme le petit Nicolas, qui se voient des Napoléon, déclare l’état d’urgence. Au moins, on verra clairement sous quel régime nous vivons.Peut-être une nouvelle résistance verra le jour ?

#154082 
RSS RSS Commentaires
   
Communication aux lecteurs
Libérez Assange avant qu’il ne soit trop tard

Julian Assange est un citoyen australien qui a été détenu "arbitrairement" pendant plus de 6,5 ans et qui plus récemment a subi à ce jour plus de 231 jours de torture sous la forme d’un isolement continu. Privé de soleil, de contact avec le monde extérieur et de soins de santé adéquats. Le 5 février 2016, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a déterminé que la "détention arbitraire" de Julian Assange devait cesser et que M. Assange devait avoir droit à une indemnisation".

Lire la suite : https://www.legrandsoir.info/liberez-assange-avant-qu-il-ne-soit-trop-...


Vous avez une minute ?

Une santé aux mains du grand capital ? L’alerte du Médiator.
Michel J. CUNY
Pendant plus de trente ans, un médicament, le Médiator, a réussi à défier le plus simple bon sens. Son histoire accompagne, et peut éclairer, celle de la montée en puissance des multinationales du médicament dont on découvre maintenant que les milliards qu’elles ont engloutis dans la recherche & développement n’ont à peu près rien produit du côté des améliorations thérapeutiques… En face de quoi, le flot des innovations est tout à fait démesuré : il permet de renouveler des brevets qui offrent à leurs (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Un conspirationniste est quelqu’un qui regarde moins la télévision que vous.


Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.