Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

10 

La vie duraille

1) Les cheminots sont très bien payés pour 25 heures de travail par semaine.

2) Il existe encore à la SNCF une « prime de charbon » (alors que les locomotives ne roulent plus au charbon depuis 1974).

3) Le pire est cette « prime pour absence de prime ».

4) Ces gabegies sont payées avec nos impôts.

Vous venez de lire quatre fausses nouvelles que des gens de votre entourage (pas vous, je sais) ont prises un jour ou l’autre pour quatre informations. Souffrez que j’en ajoute deux autres, tout aussi fausses mais qui devraient ne pas l’être si les quatre premières étaient vraies (vous suivez ?) :

5) Tous les jeunes de Neuilly-Auteuil-Passy rêvent de devenir cheminots.

6) Déjà, parmi les contrôleurs dans les trains, les réparateurs de voies, les conducteurs de TER, on compte par dizaines des planqués apparentés à nos ministres, à des dirigeants du MEDEF, à Jean-Michel Aphatie, David Pujadas, Léa Salamé et autres journalistes (sic).

Théophraste R.

PS. Quand passe le TGV, les cheminots qui entretiennent les voies se réfugient sur le ballast. Ce qui fit dire à mon voisin de siège : « Bande de fainéants, je passe ici depuis dix ans et je n’en ai jamais vu un travailler ! »

URL de cette brève 5718
https://www.legrandsoir.info/la-vie-duraille.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
19/02/2018 à 09:36 par AF30

Ce qui est dur c’est d’entendre les commentaires des retraités des bancs publics. C’est non seulement assommant mais désespérant. Les lieux communs ramassés à la pelle dans nos chers médias y sont déroulés sereinement par des individus qui bénéficient totalement et légitimement de la solidarité nationale.
PS : je suis retraité et je n’est jamais travaillé à la SNCF

#145232 
19/02/2018 à 10:26 par adel

L’agenda européen est implacable. Il tolère des retards, difficilement mais tel un rouleau compresseur il aplatit tout nos droits sur son passage. En tout cas les médias font bien leur boulot et personne ne va se demander combien de subventions sont leur données et surtout pour quel résultat et quel(s) lecteur(s)

#145233 
19/02/2018 à 12:20 par L. A.

Votre P. S. est géant, cher Théophraste. Ça me rappelle cette réflexion d’un « collègue » (beurk !) X*** qui dénigrait méchamment un collègue Y*** en s’exclamant : « Y*** ? Il est toujours au bistro, à chaque fois que j’y vais je peux être sûr de le croiser là ! » Ils y étaient donc aussi souvent — ou pas plus — l’un que l’autre… mais allez faire comprendre ça à une hyène.
L. A. (Dénigreur des dénigreurs, mais sans aller jusqu’à police des polices.)

#145234 
19/02/2018 à 12:54 par Assimbonanga

On nous rabat les oreilles avec le soi-disant "régime spécial" des cheminots. Hors, tous les régimes sont spéciaux, il n’y a aucune uniformité. Prenez par exemple celui des agriculteurs. Leurs cotisations sont calculées au plus bas et leur régime est déficitaire. C’est sur la caisse générale, celle des salariés, qu’ils se renflouent. En outre, certains avantages occultes sont peu connus. Par exemple, comme tout chef d’entreprise, l’agriculteur récupère la TVA sur ses engins agricoles et autres outils divers. Il n’y a pas de frontière bien définie avec le matériel privé familial, ordinateur, quad, lave-vaisselle ou lave-linge, tondeuse. Parce que le champ d’application est vaste entre mécanique/alimentaire/comptabilité. D’autres part, toute une quantité d’avantages en nature peuvent s’agréger dans ce régime particulier, les produits du jardin, la facture de téléphone commune, les travaux de construction dans l’habitation, le chauffage, l’électricité...
Puisque hier le JT de france 2 a affiché ostensiblement une liste "d’avantages" des cheminots, pour les montrer du doigt et diviser pour mieux détruire, je me permets donc de mettre en lumière des petits détails peu souvent évoqués par nos "journalistes" qui ont l’investigation sélective.
On pourrait trouver à tous les actifs des avantages particuliers à leur branche, y compris chez les indépendants et professions libérales qui aiment tant dénigrer du fonctionnaire.

#145235 
19/02/2018 à 14:29 par Assimbonanga

Hier soir sur France 2, on nous a désigné comme "avantage" le fait que les cheminots aient des visites médicales gratuites. C’est le comble ! C’est tout de même une impérieuse nécessité de vérifier l’état de santé d’un conducteur, tant sur l’état général, cardiaque, psychique qu’ au niveau de la vision, de l’audition et de qq réflexes !!! D’ailleurs, il est parfaitement inadmissible que les visites médicales de tous les travailleurs soient supprimés. Cela ne peut être considéré comme "un avantage". C’est un rouage de base.
Non, vraiment, hier soir France2 a vraiment poussé loin le bouchon dans la propagande gouvernementale.

#145236 
19/02/2018 à 20:24 par L. A.

Et pourquoi pas citer aussi le régime spécial des éditocrates ? Je ne sais pas s’ils ont encore ce fameux abattement fiscal, et si leur carte continue de leur servir de coupe-file et de passe-droit un peu partout, parmi les autres petits avantages et accès gratuits, mais ce qui est sûr c’est qu’ils peuvent continuer à se faire payer plusieurs fois pour un seul travail : que ce soit dans un média différent à chaque fois ou dans des bouquins, le recyclage ad vitam æternam d’articles ou de laïus déjà rétribués est monnaie courante (c’est le cas de le dire) chez bon nombre de ces « importants sachants moralisateurs-pour-les-autres ».
L. A. (Sujet à des crises de dénigrement chroniques.)

#145263 
19/02/2018 à 20:26 par irae

Ha ces flemmards de cheminots des nuits loin de chez eux en résidence parme (épuipées de toilettes individuelles récemment), des horaires erratiques, des repas jamais pris à la même heure, une vie de patachon en guise de vie de famille. En pourquoi si peu de femmes en conducteur sur les longues distances ? Allez c’est cadeau ! Un chauffeur pour un train (500 personnes rentabilité quand tu primes sécurité) et pas de toilettes. Oui pas de toilettes dans les cabines. Un pipi debout sur le quai lors des arrêts en gare ou dans la bouteille pour les plus habiles.
Oui c’est ça la vie toute de privilèges qui vaut aux cheminots une retraite dorée enviée par les patrons du cac 40.
Et après au tour de ces glandeurs de fonctionnaires au régime H24 et 365 J. De nuit dehors par tous temps. Un jour j’ai cru perdre le pouce gauche malgré mes 2 paires de gants. Et l’espérance de vie perdue à faire des nuits blanches. Mais c’est bon ça un retraité qui tire vite sa révérance pour les dividendes et les parachutes dorés.

#145264 
19/02/2018 à 20:32 par vagabond

Que croyez-vous ? Nous obéissons et continuerons..
D’ailleurs, qu’est ce que c’est que cette histoire de tableau d’Obey (Shepard Fairey) que Macron a mis bien en évidence ?
Quoiqu’il en soit avec ou sans théoriciens du complot, obey est bien ce que nous faisons.
J’aurai aimé faire une blague avec l’affiche d’Obey mais je ne suis pas douée dans cet exercice.

#145265 
JPEG - 99.9 ko
20/02/2018 à 17:38 par Fald

Si j’ai bien compris Irae, nos éditocrates ne sont pas foutus de faire la différence entre une retraite casquette et une retraite chapeau. Je n’en suis surpris qu’à moitié (une moitié pas plus grosse qu’un des quatre tiers de Raimu).

Et bien sûr, Agnès Verdier-Moligné trouve toujours aussi scandaleux qu’un salarié ne puisse pas être viré sur simple caprice de la première fille de viticulteur-châtelain venue.

#145319 
21/02/2018 à 11:05 par Assimbonanga

Merci Iraë pour votre témoignage. Il est toujours difficile d’exprimer l’émotion qu’on ressent à la lecture de certains textes. Une pudeur nous retient ( enfin, je parle pour moi...) mais après tout, pourquoi n’aurions-nous pas droit à nos moments de congratulation face aux torrents de dénigrements venus de mecs aussi abjects que, par exemple, au hasard, un Wauquiez ? Votre petit texte bouleverse de sincérité.
Je vais rajouter un argument pour la cause. Concernant les cars Macron, pour l’instant, c’est pur bénéfice pour les transporteurs sans qu’ils aient à payer l’entretien des routes (contrairement au rail). Mais les voyageurs se plaignent du manque de gares routières, de l’inconfort d’un trottoir, du manque de commodités. Il faudra donc construire des gares routières. Est-ce que les propriétaires des cars vont payer la facture ? Ou est-ce que ce sera comme d’habitude les contribuables et les emprunts qui vont y pallier ? Profits privés/dépense publique et recours à la dette.

#145354 
RSS RSS Commentaires
   
Les enfants cachés du général Pinochet - Précis de coups d’Etat modernes et autres tentatives de déstabilisation
Maurice LEMOINE
Le 15 septembre 1970, onze jours après l’élection de Salvador Allende, le président Richard Nixon, en 15 minutes lors d’une réunion avec Henry Kissinger, ordonne à la CIA de « faire crier » l’économie chilienne. Le 11 septembre 1973, Allende est renversé… En 1985, Ronald Reagan déclare que le Nicaragua sandiniste « est une menace pour les Etats-Unis » et, le 1er mai, annonce un embargo total, similaire à celui imposé à Cuba. Depuis le Honduras et le Costa Rica, la « contra », organisée et financée par la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Cette démocratie si parfaite fabrique elle-même son inconcevable ennemi, le terrorisme. Elle veut, en effet, être jugée sur ses ennemis plutôt que sur ses résultats. L’histoire du terrorisme est écrite par l’État ; elle est donc éducative. Les populations spectatrices ne peuvent certes pas tout savoir du terrorisme, mais elles peuvent toujours en savoir assez pour être persuadées que, par rapport à ce terrorisme, tout le reste devra leur sembler plutôt acceptable, en tout cas plus rationnel et plus démocratique.

Guy DEBORD


L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.