Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le Jeaubolais vouneau est arviré

En combine avec un caviste, je me suis procuré du Beaujolais nouveau qui sera en vente demain.

Mon impression : trop cher, avec un goût de poire, de banane, de courge, de patate et de gland de première catégorie.

Néanmoins, il est alcoolisé et à la troisième toubeille j’en ai abrécié la gouleur rouche et la beaudé des édiguèdes pour lesguelles les déniaiseurs, heu daisy-nieurs ont vait pieuvre d’igaminatiok.

Ma copgamne m’a dit : « J’suis t’heureus-e gomme le sront vendirdi tou(te)s les Vrançais.e.s amoureu.ses.x des borduits nadurel.e.s du tirroir.e. »

Ah ça, elle était roubé.e !

Phréo-taste (vin).

URL de cette brève 5619
https://www.legrandsoir.info/le-jeaubolais-vouneau-est-arvire.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
16/11/2017 à 22:58 par François

Santé ;o)

#141656 
17/11/2017 à 09:11 par J.J.

Voyons Théophraste ! Un peu de tenue, ce n’est pas la première fois que vous étalez dans cette chronique des excès d’ éthylisme qui sont du plus mauvais effet !
Je comprends bien que l’arrivée du beaujolais nouveau est un sujet qui défie l’actualité ; il ne peut être passé sous silence, et mérite que l’on s’implique fortement à le promouvoir, m’enfin !
Figaro lui, au moins, savait se tenir : "Le vin et la paresse se partagent mon cœur."

#141660 
17/11/2017 à 11:13 par Fald

Et toujours comme le disait Abel Michéa, chroniqueur à l’Huma, le beaujolais nouveau, il faut en parler en buvant du vin de l’année précédente.

#141663 
17/11/2017 à 14:17 par cassiopea

À la tienne Théo, hic !

#141673 
RSS RSS Commentaires
   
RÉVOLUTIONNAIRES, RÉFUGIÉS & RÉSISTANTS - Témoignages des républicains espagnols en France (1939-1945)
Federica Montseny
Il y a près de 80 ans, ce sont des centaines de milliers d’Espagnols qui durent fuir à l’hiver 1939 l’avancée des troupes franquistes à travers les Pyrénées pour se réfugier en France. Cet événement, connu sous le nom de La Retirada, marquera la fin de la révolution sociale qui agita l’Espagne durant trois ans. Dans ce livre, on lit avec émotion et colère la brutalité et l’inhumanité avec lesquelles ils ont été accueillis et l’histoire de leur survie dans les camps d’internement. Issu d’un travail de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Dans toute idée, il faut chercher à qui elle s’adresse et de qui elle vient ; alors seulement on comprend son efficacité.

Bertolt Brecht


« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.