Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


#balancetonlibé

Situé à l’extrême gauche à sa création en 1973 par Jean-Paul Sartre, Libération entame, dès la démission de celui-ci en 1974, une dérive vers la droite.

En 2005, Édouard de Rothschild en devient actionnaire.

En 2006, Laurent Joffrin (l’homme qui passait ses vacances avec Le Pen) accède au poste de président du directoire. En 2009, il prend la coprésidence du quotidien et, en 2014, il est nommé directeur de la rédaction.

Aujourd’hui, Libération appartient aux hommes d’affaires Bruno Ledoux et Patrick Drahi, lequel possède aussi (entre autres) L’Express, L’Etudiant et BFM-TV.

Il y a 20 ans, Libération tirait à 170 000 exemplaires. Au fil d’une perte ininterrompue (et méritée) de lecteurs, il n’en compte guère plus de 70 000 aujourd’hui (des durs de la comprenette ?).

En 2015, Libération est le deuxième quotidien français pour les subventions reçues de l’État, avec 6,5 millions d’euros. Cela signifie que nous payons de nos impôts l’existence d’un quotidien qu’un milliardaire contrôle pour soutenir sa caste en publiant des crapuleries comme celui-ci, que nous ne nous lasserons jamais de rappeler.

Théophraste R. (Tout autant journaliste que vous, tas de valets !).

URL de cette brève 5617
https://www.legrandsoir.info/balancetonlibe.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
14/11/2017 à 17:13 par UVB76

TOUS, suppôts des Rothschild ...
Des Laquais ...

#141594 
14/11/2017 à 18:41 par Fald

Libération a été créé comme journal gauchiste et a suivi le cursus normal des gauchistes vers la droite.
A l’époque du reaganno-mitterrandisme, dans les salles de profs, il était de bon ton de lire "Libé", cela posait à l’intellectuel de gauhoche, et en lisant l’Huma, je passais pour le ringard passablement rural que je suis effectivement.
Sauf que si on veut outrager gravement les journalistes des années 80, y compris ceux de Libération, il suffit de republier leur articles, comme l’a fait le Monde Diplomatique sur l’Afgnanistan. (Je crois que c’était le monde Diplomatique, pas sûr, j’ai trouvé ce savoureux recueil sur Internet.)

#141598 
14/11/2017 à 20:11 par irae

Et oui comme l’écrit Lordon au sujet de tous les merdias et du medef, ils sont contre toute intervention de l’Etat sauf quand il s’agit de les renflouer, non seulement à coups de subventions mais aussi de Cice (40 milliards) pour les uns et pour les autres 600 milliards pour mieux préserver, après crise des subprimes, les revenus totalement injustifiés des débiles qui venaient de se mettre eux-mêmes dans une merde noire en jouant au monopoly avec nos dépôts au risque de pulvériser notre argent (tiens ça me fait penser aux électeurs du gus de l’Elysée).
D’ailleurs quelques observateurs avisés notèrent la facilité avec laquelle un Etat parait-il au bord du précipice leva ces 600 milliards. En tous cas, pour les gouvernements successifs de droiche et gaute, une aubaine pour duper les crétins (je sais Assim. je sais je suis dure) et les malvotants en leur vendant des déficits à redresser à coups de serrages de ceinture. Déficits imputables selon eux au méchant modèle social de protection issu du CNR inadapté à cette si belle mondialisation et aux glandeurs de fonctionnaires.
Les executifs successifs assistés de leurs porte-voix merdiatiques eux sont bien entendu indemnes de tout reproche.

#141601 
14/11/2017 à 23:34 par szwed

il y a longtemps Libération comptait beaucoup à gauche, depuis ce temps, l’Aberration n’en finit plus de rouler pour la droite en Marche, le Medef, la finance,la Commission de Bruxelles, le FMI, l’OMC, l’Otan, Israël, les pollueurs, les riches qui trichent.... Sartre n’en finit plus de gerber dans sa tombe

#141612 
15/11/2017 à 06:44 par calame julia

"65% des Français se sentent perdants" !!!
Et on pourrait appeler ça une "Une" ?

#141615 
15/11/2017 à 09:55 par J.J.

C’est bien connu (mais quand même déplorable), en vieillissant, que l’on soit être humain ou journal (il existe des exemples célèbres que l’on pourrait avoir la liberté de blâmer), le virage à droite est quasi inéluctable (enfin, pas pour tout le monde ...).

#141619 
15/11/2017 à 13:14 par manant

C’est devenu, comme l’imMonde et le NouvelOups, et d’autres, ce que Louis Althusser désigne sous le nom d’"appareils idéologiques d’Etat". La meilleure preuve est fournie par les sommes astronomiques qu’ils engloutissent et qui finissent, par détournement, dans les poches des oligarques, comme celles de la Sécu, dans les poches de Big Pharma.
Mais tout cela est de gôche hein ? La preuve : un supplément du journal vient d’être lancé pour… les chiens ! Mai oui, c’est vrai !

#141622 
RSS RSS Commentaires
   
SIN EMBARGO - Paroles Cubaines contre le blocus (livre PDF)
Viktor DEDAJ
Recueil d’une série d’interview effectuées à Cuba. Différentes personnalités parlent de leur expérience personnelle du blocus des Etats-Unis contre Cuba - et parfois aussi d’autres choses. Publiés à l’origine dans une série d’articles, les textes ont été regroupés dans un document unique téléchargeable. Bonne lecture. V. Dedaj Le Grand Soir POUR TELECHARGER, VOIR LIEN CI-DESSOUS :
Agrandir | voir bibliographie

 

Je crois, juridiquement parlant, qu’il y aurait des motifs sérieux pour inculper chaque président des Etats-Unis depuis la seconde guerre mondiale. Il ont tous été soit de véritables criminels de guerre, soit impliqués dans de graves crimes de guerre.

Noam Chomsky, in "What Uncle Sam Really Wants"


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.