Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le parti politique Vert mort-né

Hier, j’avais envie de créer un Parti Eco-socialiste Ecologiste Vert bio respectueux de la nature et des animaux pour sauver la planète et préserver les espèces en danger. Malin, je me croyais puisque :

1- EELV a fait un tabac aux européennes, alors que ce parti est un tremplin carriériste et que tous ses dirigeants depuis Brice Lalonde dans les années 80 ont trahi leur cause.

2- Le parti animaliste, néo-nébuleuse creuse a obtenu 2,16 % des suffrages alors que 2,49 % à peine sont allés au PCF (il est vrai déguisé en « Pour l’europe des gens contre l’europe de l’argent »).

Le parti d’Ambroise Croizat, de Marcel Paul, de Guy Môquet et du colonel Fabien a dépassé de moins de 75 000 voix un parti inventé la veille et dont toute l’action a consisté à coller une tête de klebs sur des panneaux électoraux.

Donc, créer mon parti (sigle : PEEV) était une bonne idée. Hélas, Aymeric Caron m’a fait savoir qu’il adhérait et qu’on allait sauver ensemble les moustiques, puisque leurs piqûres sont faites par les mères qui veulent nourrir leurs petits. C’est mignon !

Le PEEV, deux adhérents et déjà une scission ! En effet, je n’ai jamais pardonné à Noé d’avoir embarqué dans son arche des couples de moustiques, de serpents, de crocodiles et même des coyotes à foie jaune et de hyènes (saloperies qui ont muté et sont devenus bipèdes, genre LREM, RN et journalistes à la télé).

Théophraste R. (« J’assume la responsabilité de cet échec et je me retire de la vie politique »).

URL de cette brève 6284
https://www.legrandsoir.info/le-parti-politique-vert-mort-ne.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
26/08/2019 à 11:11 par franck-y

Et quand on quitte la politique on se retire à l’île de Ré par un pont Bouygues à péage où un bateau sans Greta Thunberg vous attendra pour vous envoyer à l’île au diable au large de Cayenne pour un stage pierre et boulet.
C’est de l’humour, j’apprécie vos éditos.

#161739 
26/08/2019 à 12:00 par Rauch

Alors Théo la phrase historique c’est "je me retire définitivement de la vie politique Française" sous les cries effarouchés des jeunes brebis devenus sans berger mais tout de même sachant voter tel des robots contre qui vous savez, et pour qui vous savez afin de mener le troupeau à l’abattoir car un vote exprimé se compte mieux le soir au lit pour endormir les insomniaques du tube cathodique qui ont fini de rêver à l’annonce du fameux "je me retire........ Le Tonton avait tout prévu pour l’alternance des rois sur le trône de la république Gaulliste . Pour la succession au trône à chacun son petit poulain la chiraquie avec la Sarkosie. Le truc roule avec le trône de la hollandie qui nous amène la macronie . Maintenant c’est un peu le bordel avec l’Amazonie en pleine écobuage la Lepenie avec quelques dénonciations calomnieuses à la lula va asseoir sa dynastie en verdissant son programme à coup de taxe carbone façon monnaie unique à la grande surprise du troupeau reconnaissant:car après moult flagellation électoral la voici enfin fréquentable.

#161740 
26/08/2019 à 18:03 par Palamède Singouin

"EELV a fait un tabac aux européennes, alors que ce parti est un tremplin carriériste et que tous ses dirigeants depuis Brice Lalonde dans les années 80 ont trahi leur cause."

Et oui...Perso c’est le score de ce parti - qui proportionnellement aura réussi à surpasser le PS dans les trahisons - qui m’avait le plus consterné. Reflet de l’inculture politique des électeurs ? Que penser d’un système politique qui finit par élire des Trump, Macron, Bolsonaro, Néthanyaou, Salvini...? Est-ce vraiment le "moins pire" de tous ?

#161744 
26/08/2019 à 21:19 par irae

Normal le résultat des européennes quand on dit aux jeunes par la voix de la marionette greta que libéralisme productiviste et "écologisme" sont compatibles ils font bêêê !

#161746 
27/08/2019 à 11:14 par Assimbonanga

Seulement 50% des Français votent. Les autres, sait-on ce qu’ils ont dans la tronche ? Le barbecue ? Le centre commercial ? La plage ? La critique des immigrés qui touchent 850 € en touchant le sol français ? Ceux qui nient que notre environnement est complètement pourri, pollué, et que la chaleur augmente et qui exigent de pouvoir ne rien changer à notre mode de vie ?
On a un cas particulier : ceux qui pensent que s’abstenir est une façon de participer. Alors là, on est en plein mystère de la Création.
Tout fout le camp. La mémoire et la conscience de classe s’estompent. Les articles ajoutés récemment par le GS en attestent. Pensée attristée pour la commémoration de la cascade du bois de Boulogne.
Faudra-t-il attendre que nous soyons tous bien dans la merde pour que la conscience collective se fasse évidente ?

#161757 
28/08/2019 à 17:27 par Palamède Singouin

D’un point de vue strictement individuel ("toutes choses étant égales par ailleurs"), croire que voter ou ne pas voter va changer quelque chose au résultat d’une élection est une attitude totalement irrationnelle. C’est pas un scoop, c’est un constat fait depuis longtemps par pas mal de politologues.
Ce qui est encore plus irrationnel c’est de croire que le perroquet, ou la perruche, pour qui vous avez voté va vous "changer la vie"...là, on est dans le domaine de la croyance au Père Noël. Et les les exemples concrets sont nombreux.

#161790 
RSS RSS Commentaires
   
Georges Séguy. Résister, de Mauthausen à Mai 68.
Bernard GENSANE
Il n’a jamais été le chouchou des médias. Trop syndicaliste, trop communiste, trop intransigeant à leur goût. Et puis, on ne connaissait même pas l’adresse de son coiffeur ! Seulement, à sept ans, il participe à sa première grève pour obtenir la libération de son professeur qui a pris part aux manifestations antifascistes de Février 34. Huit ans plus tard, à l’âge de quinze ans, il rejoint les rangs de la Résistance comme agent de liaison. Lui et les siens organisent de nombreuses évasions de militants (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Les Occidentaux ont pour système de soutenir et de porter aux nues à l’Est des gens qu’ils s’empresseraient de jeter en prison chez eux.

Slobodan Despot


Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.