Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le Capital, le profit, la Macronie

Karl Marx : « Le Capital a horreur de l’absence de profit. Quand il flaire un bénéfice raisonnable, le Capital devient hardi. A 20%, il devient enthousiaste. A 50%, il est téméraire ; à 100%, il foule aux pieds toutes les lois humaines et à 300%, il ne recule devant aucun crime »

C‘est un peu comme la bande de LREM qui élimine les acquis sociaux, aggrave la misère, réduit les droits à manifester, opte pour l’impunité des CRS, gendarmes et voyous de la BAC, éborgne, ampute, tue, noie, emprisonne, ment, menace, et qui ne tousserait même pas si Macron endossait le costume du sinistre Adolphe Tiers, boucher de la Commune de Paris.

Citoyennes, citoyens, veillez !

Théophraste R. (Sous-chef adjoint intérimaire du bureau d’étude : « Karl Marx est-il obsolète ?  »).

URL de cette brève 6279
https://www.legrandsoir.info/le-capital-le-profit-la-macronie.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
23/08/2019 à 16:06 par AUBERT

Oui, Marx est à redécouvrir et à lire dans ses textes d’origine. Ce n’est pas facile, mais le chemin de l’émancipation lui aussi, n’est pas facile. Et c’est pour avoir perdu les fondamentaux, que nous avons tant perdu et tant reculé...Le libéralisme ne s’encombre pas d’analyses. Il impose aux humains des assertions, qui répétées par les médias aux ordres, deviennent des vérités, y compris si le réel montre l’inverse. La politique libérale, c’est l’art de faire croire l’inverse de ce que l’on peut scientifiquement observer. Comme dit Marx : "Accumulez, accumulez, c’est la loi et les prophètes" et à la fin il en restera (pour une infime minorité) quelque chose..

#161694 
23/08/2019 à 21:09 par irae

Pour le coup je renvoie les plus pugnaces à la pompe à phynances où Lordon nous dit et comme il a raison en réponse aux débiles qui assènent aux débiles qui gobent tout que trop de règlementation ferait fuir les "investisseires" et autres "à fort potentiel économique" que pour les vautours dès lors qu’il y a un centime de profit a se faire ils restent.
Ce serait bien beau si ces charognards avaient la bonne idée de quitter le territoire. On s’en sortirait si bien sans eux.

#161699 
25/08/2019 à 23:52 par Autrement

Et d’ailleurs on arrête bien les représentants de la Ligue des Droits de l’Homme, venus en observateurs dans la manifestation contre le G7 (où des vieux rouges, des jeunes verts et des Jaunes ont encore eu à faire face aux matraques, lacrymogènes et LBD de la Macronie...)

#161728 
RSS RSS Commentaires
   
Karl Marx, le retour - Pièce historique en un acte
Howard ZINN
Moins de cinq cents personnes contrôlent deux mille milliards de dollars en actifs commerciaux. Ces gens sont-ils plus nobles ? Travaillent-ils plus durement ? N’ai-je pas dit, voilà cent cinquante ans, que le capitalisme allait augmenter la richesse dans des proportions énormes mais que cette richesse serait concentrée dans des mains de moins en moins nombreuses ? « Gigantesque fusion de la Chemical Bank et de la Chase Manhattan Bank. Douze mille travailleurs vont perdre leur emploi… Actions en (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« LIBERTE. »

George W. Bush - Janvier 2005
mot prononcé 40 fois lors de son discours d’investiture qui a duré 20 minutes,
soit une moyenne d’une fois toutes les 30 secondes...


Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.