Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

13 

Légion d’horreur

Un obscur médecin généraliste des Lilas (Seine-Saint-Denis) a été élevé au grade de Chevalier de la Légion d’honneur.

La Grande chancellerie de la Légion d’honneur a magistralement justifié ce choix en expliquant qu’au-delà « de ses 40 ans de service, [il] a fait beaucoup pour ses concitoyens. Il s’est beaucoup investi pour les aider ».

Moui ! Un génie infatigable, contrairement à des milliers d’autres médecins, des professeurs de médecine, de chercheurs, des « fainéants » sans doute qui ne seront jamais décorés.

En ces temps où les médias subventionnés et le président annoncent que ça ne va pas tarder à chauffer pour « les réseaux sociaux », ne comptez pas sur moi pour insinuer que le récipiendaire a été récompensé d’être le père du décerveleur télévisuel Cyril Hanouna, liquidateur de neurones, grossier, inculte, scato, arrogant, fat, suffisant, prétentieux et assez pote avec Macron qui a récemment conversé au téléphone en direct avec lui dans son émission de m…

Théophraste R.

URL de cette brève 5663
https://www.legrandsoir.info/legion-d-horreur.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
04/01/2018 à 01:42 par cassiopea

La Légion d’honneur pffff trop facile. Il suffit d’avoir le bras long. Et puis surtout, en faire la demande (j’ai lu qu’il était question de rassembler quelques bonnes signatures et puis c’est fait). Recevoir cette breloque n’a plus aucun mérite bien au contraire. C’est une façon de nommer élégamment toute cette bande de faux-cul. Après tout, si Kissinger, Rabin, Obama ont bien reçu le prix Nobel de la paix (j’me marre comme disait Coluche) c’est bien la preuve que l’auto congratulation permet à ces bandits de continuer de se moquer de nous, tout en affichant leur beau cv.

#143467 
04/01/2018 à 05:05 par Gilbert Duroux

On ne saurait, bien sûr, te soupçonner de persifler parce que tu es jaloux. Tu n’as aucune raison d’être jaloux puisque tu vas l’avoir, toi aussi, ta légion d’honneur. En effet, comme explication qui nous a été donnée, il a été dit qu’on peut se voir décerner cette distinction si la demande en est faite par 49 personnes du département du récipiendaire. Dis nous donc, cher Théophraste R., dans quel département tu habites, et je me fais fort de trouver 49 pékins pour louer tes mérites afin que tu obtiennes la précieuse breloque lors de la prochaine promotion.

#143471 
04/01/2018 à 06:30 par horribilis

Elle perd de sa valeur.
Google scholar m’a rien sorti de génial. (ne perdez pas votre temps).

#143472 
04/01/2018 à 06:31 par Théophraste R.

@ Gilbert Duroux

Dis nous donc, cher Théophraste R., dans quel département tu habites, et je me fais fort de trouver 49 pékins pour louer tes mérites afin que tu obtiennes la précieuse breloque lors de la prochaine promotion.

Hélas je suis citoyen du monde. De plus, et nonobstant mon parti pris d’élégance dans l’expression et mon inappétence pour toute vulgarité, j’écris médaille avec un "r" avant le "d". Cependant, ne me croyez pas insensible à toute flatterie et hostile aux colifichets : j’orne le col de ma veste et je tapisse mon torse avec les moindres compliments des lecteurs (il reste de la place).

#143473 
04/01/2018 à 09:48 par Assimbonanga

Juste ciel ! On touche le fond.
Toutefois, la proposition de Gilbert Duroux est à prendre en considération si vous avez sur place les effectifs pour organiser une joyeuse parodie dans une décontraction semblable à celle du mariage de Coluche avec Thierry le Luron, un gros bordel festoyant.

#143474 
04/01/2018 à 10:26 par irae

La lh c’est une cooptation entre potes. Quand on voit les récipendiaires notamment des arts et lettres ou des fraudeurs fiscaux célèbres à qui on ne demande pas de la restituer on se dit pas moi surtout pas moi au milieu de ces pourritures.

#143475 
04/01/2018 à 17:47 par Montauba

N’oubliez pas de rappeler aussi que Sarkozy avait décoré en rouge sa coiffeuse...!

#143486 
04/01/2018 à 20:36 par irae

Une coiffeuse donc issue d’un milieu modeste et travaillant de ses mains qui plus est ayant le courage de coiffer sarko. Je retire pourriture pour ce qui la concerne.

#143501 
04/01/2018 à 23:04 par Geb.

Pour en connaître quelques unes il y a aussi des "coiffeuses" et "coiffeurs" qui font travailler les mains des autres. Et dont les mains ne se salissent que sur des têtes cotées en bourse.

Comme le "coiffeur" de Hollande, par exemple...

#143509 
05/01/2018 à 07:35 par calame julia

Il m’avait semblé entendre qu’il "l’ado président de la république" voulait libérer
les énergies de la nation. Je me demande lesquelles parce qu’elles doivent bien
se planquer ...
Emberlificateur ! il faut avoir entendu certains de tes discours incompréhensibles
et creux comme des radis passés...

#143528 
05/01/2018 à 09:51 par Pawlowski Dominique

Merci Théophraste R.pour la description de ce sinistre individu et pour tous ces articles sur les méfaits perpétrés par le pouvoir.

#143531 
05/01/2018 à 13:30 par SEPH

Il faut bien récompenser les larbins du pouvoir et des nantis par un machin à la boutonnière afin qu’ils bombent le torse.

#143542 
06/01/2018 à 09:48 par Fald

Je vous replacerai ici un commentaire que j’ai mis sur bouquin de faces (pas sur la page LGS) : Je vous trouve durs. Ce pauvre père mérite bien qu’on le console d’avoir un fils pareil !

#143564 
RSS RSS Commentaires
   
Donde Estan ? ; Terreurs et disparitions au Pérou (1980-2000)
Daniel Dupuis
La pratique des arrestations illégales, des tortures et des exécutions en dehors de tout procès régulier puis de la dissimulation des dépouilles (d’où le terme de « disparus ») est tristement célèbre en Amérique latine où les dictatures ( l’Argentine de la junte militaire, le Paraguay dirigé par le général Alfredo Stroessner, le Chili tenu par Augusto Pinochet...) y ont eu recours. De 1980 à 2000, sous un régime pourtant démocratique, l’armée du Pérou n’a pas hésité à recourir à la terreur pour combattre la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La liberté commence où l’ignorance finit.

Victor Hugo


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.