Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Macron attend Tintori, ou l’imprudent éloge du putsch

Fils d’une des familles les plus riches du Venezuela, Leopoldo López, est un dirigeant extrémiste condamné le 10 septembre 2015 à treize ans de prison pour son rôle dans l’opération « La Salida » (la sortie), séries d’émeutes sanglantes pour forcer le président élu, Nicolas Maduro à démissionner avant les prochaines présidentielles qu’il risque fort de gagner. López a également été impliqué (bien qu’il s’en défende) dans le coup d’Etat qui renversa brièvement le président Hugo Chavez en 2002. Pour en savoir plus sur lui, voyez le portrait que lui a consacré l’influente revue états-unienne Foreign Policy (1).

Lilian Tintori est une ancienne journaliste, épouse de Leopoldo López (oui, là-bas aussi ils se marient entre eux). Le 30 août 2017, la police a découvert, cachés dans sa voiture, 200 millions de bolivars répartis dans plusieurs cartons. Elle est attendue en Europe pour une tournée où elle sera traitée en héroïne (on parie ?) par la classe médiatico-politique qui ne va pas se gêner pour demander des comptes à la « France Insoumise » (on re-parie ?).

Macron la recevra, comme le fit Valls le 15 octobre 2015 où il déclara qu’« enfermer un démocrate, c’est trahir la démocratie » (2).

Théophraste R. (Pythonisse politique. Satisfait ou remboursé).

Voir aussi ce court article de l’Humanité du 1er août 2017.

Notes :

(1) Ne cherchez rien de semblable (hélas ! honte !) dans une « influente revue française » (on re-re-parie ?).

(2) Deux jours auparavant, en Arabie saoudite, Valls vantait le « partenariat exceptionnel et privilégié » entre ce pays et la France. Détail sans importance, car non vénézuélien : cent trente-quatre décapitations, pour la plupart en place publique, avaient eu lieu depuis le début de l’année.

URL de cette brève 5534
https://www.legrandsoir.info/macron-attend-tintori-ou-l-imprudent-eloge-du-putsch.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
06/09/2017 à 10:25 par T 34

Non il ne la recevra pas car elle est interdite de sortie du territoire suite à la saisie de l’argent dans son véhicule, argent et véhicule dont elle a reconnu comme ses propriétés. 200 millions de bolivars soit 60 000 $ ou 256 salaires minimums vénézuéliens.

Par contre macron a reçu Julio Borges qui a participé au coups d’état du 11 avril 2002 ainsi que Freddy Guevara connu pour avoir personnellement félicité des terroristes lors des guarimbas.

#139440 
06/09/2017 à 15:28 par Assimbonanga

Et ce pauvre Anthony Bellanger (de France Inter) est dépité car il devait recevoir une opposante au régime de Maduro... https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-du-monde/l-edito-du-monde...
Anthony-la voix -de-son-maître n’aura probablement pas le même souci de vouloir "donner un visage" au peuple des Chavistes... En tout cas, selon Anthony, peu importe de savoir pourquoi le couple Lopez/Tintori est accusé au Venezuela. Alors là, on est sans voix : c’est l’éthique journalistique ? Peu importe les faits et seul compte la sympathie partisane ?

#139445 
07/09/2017 à 08:06 par irae

Et pendant qu’on noie les énergies sous un flots de mensonges vénézueliens le destructeur est en marche. Après les salatiés du privé, les cheminots, prochains sur la liste les fonctionnaires. Ce clou dans la chaussure libérale, ce bastion de services non marchands et de salariés à l’abri de la précarité.
Adieu modéle social français. Comme prévu.

#139464 
07/09/2017 à 13:48 par irae

Et après les cheminots au tour des fonctionnaires 120 000 postes de moins (faudra être patients messieurs-dames).
Les libéraux sont contents opération mise sur orbite d’un guignol et pulvérisation du CNR réussis.
Allo Houston every thing is under control and we’ve got no problem at all !

#139468 
RSS RSS Commentaires
   
LES CHEMINS DE LA VICTOIRE
Fidel CASTRO
« En ce qui me concerne, à cette étape de ma vie, je suis en mesure d’offrir un témoignage qui, si cela a une certaine valeur pour les générations nouvelles, est le fruit d’un travail acharné. » "• Fidel Castro Dans ce premier tome de son autobiographie, Fidel Castro révèle de façon inédite les coulisses de la révolution cubaine. Il fait part de sa défiance pour l’impérialisme des États-Unis qui asservissait les Cubains par l’entremise de Batista, et interdisait à l’île tout développement. Il raconte le (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Si vous trouvez que l’éducation coûte cher, essayez l’ignorance. »

Abraham Lincoln, 16ème président des Etats-Unis de 1861 à 1865, 1809-1865, assassiné


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.