Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Trop de fer dans les épinards pour le Venezuela

N’ayant pas réussi à faire entrer au Venezuela leurs camions d’« aide humanitaire », les sbires de Juan Guaido, président fantoche et marionnette des USA, en ont incendié quelques-uns. Objectif : faire croire que les destructions de nourriture étaient l’œuvre des FANB (Forces armées nationales bolivariennes), scandaliser le monde entier, justifier une invasion du Venezuela par les USA.

Hélas, le coup était trop grossier et il a échoué. Pis : les incendies n’ont pas consumé la totalité des cargaisons et, dans les décombres, on a trouvé des matériels indigestes comme des sifflets, des câbles, des masques à gaz et des clous.

LGS a publié le 7 février un article prémonitoire sur le contenu des camions de nourriture. Il commence par une histoire dont on ne se lasse pas. Un touriste, venant de Suisse avec un sac plein de montres en or, déclare au douanier français qu’il transporte de la nourriture pour ses lapins. Le douanier fait vider le sac et il s’écrie : « Ils mangent ça, vos lapins ? ». Et le contrebandier : « S’ils n’en veulent pas, ils n’auront rien d’autre ! ».

Théophraste R. Auteur du polar en espagnol (à paraître) : « El yanki que confundió el petróleo y la libertad ».

Supplément : Vidéo.
Guaido a embauché des guarimberos vénézuéliens (sicaires, hommes de main) pour provoquer des violences à la frontière. Le salaire promis ne leur ayant pas été versé, ils sont une centaine, très jeunes, qui adjurent les militaires loyalistes de les laisser revenir au pays.

URL de cette brève 6094
https://www.legrandsoir.info/trop-de-fer-dans-les-epinards-pour-le-venezuela.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
26/02/2019 à 09:48 par irae

Après la colonisation européenne (bon marché d’esclaves mais pas de pétrole) les usa aimeraient bien remettre la main sur la manne pétrolière venezuelienne (plus grosse réserve mondiale). Ça c’est pour les crétins qui gobent le pipeau de l’aide humanitaire. Avec les gringos toujours chercher la ressource qui se cache derrière le prétexte.

#157113 
26/02/2019 à 11:10 par Médordure le Minicrate

Pour le plaisi-i-i-r : https://www.moonofalabama.org/2019/02/venezuela-no-more-than-20000-peo...
Allez Richard, sans rancure, tu feras mieux la prochaîne fois !

#157117 
27/02/2019 à 10:33 par calahan

gouvernement US : "ça sent le pétrole là bas mais ils veulent en garder le contrôle, on leur fait une bashar ?
peut être ça va marcher cette fois vu que c’est plus près ? ...let’s go et advienne qui mourra !

#157150 
28/02/2019 à 10:40 par ozerfil

https://www.moonofalabama.org/2019/02/venezuela-no-more-than-20000-peo...

C’est bête, n’est-ce pas : les mathématiques sont têtues, ne mentent pas et se vérifient...!!

#157172 
RSS RSS Commentaires
   
L’ÉCONOMIE MONDIALE A BOUT DE SOUFFLE L’ultime crise du capitalisme ?
Jean Baumgarten
L’économie mondiale à bout de souffle se consacre à l’analyse de la crise qui traverse le monde et est partie des États-Unis en 2007 : elle est loin d’être terminée et va dans les prochains mois prendre de nouveaux développements. L’auteur commence par épingler les économistes « attitrés » qui se sont trompés et continuent de tromper le monde. Il analyse la longue dépression de 1929 en montrant que la crise actuelle en valeur est largement supérieure, et en utilisant la méthode marxiste il démontre qu’il y a (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Quand je vois les Fake journalistes s’en prendre aux Fake News, je me dis que c’est comme si une moitié de leur cerveau s’en prenait à l’autre. »

V. Dedaj


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.