Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Après les titres (imaginaires) du Monde et du Figaro ...

Après le Monde et le Figaro, c’est au tour de BFMTV de s’inquiéter, comme nous le montre le bandeau de bas d’image, écrit par un stagiaire apprenti journaliste (1).

Qu’un adolescent, une joggeuse disparaissent et les médias compassionnels nous le rappellent tous les jours, des trémolos dans la voix.

Le jeune Steve Maia Caniço aussi, a disparu. Probablement noyé lors d’une charge de police. C’est terrible le « probablement noyé », mais c’est émotionnellement inexploitable à cause de ce qui suit : « lors d’une charge de police ».

Du coup, motus et bouche cousue, sauf ici où je vais inventer pendant quelques jours des titres de presse bidons.

Théophraste R.

Note (1). Tout et inventé, bien sûr.

URL de cette brève 6247
https://www.legrandsoir.info/apres-les-titres-imaginaires-du-monde-et-du.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
16/07/2019 à 12:06 par Assimbonanga

France Inter.
- Ecoutez Eric Coquerel le lundi 15 juillet. Il commence par demander où est Steve avant toute autre question : https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-7h50/l-invite-de-7h50... Vous constatez que le titre choisi ne mentionne nullement Steve.
- Le lendemain, mardi 16 juillet, Bernadette Chamonaz : "où est Steve ?" https://www.franceinter.fr/emissions/le-journal-de-7h30/le-journal-de-...
Bon, on ne pourra pas accuser France Inter de n’avoir rien dit. Disons qu’ils ont fait le minimum syndical...

#160949 
16/07/2019 à 12:10 par legrandsoir
#160951 
16/07/2019 à 14:27 par rothenbach

Extrait du dernier article sur le blog de Frédéric Lordon : "Ou est Steve ? ( et ou va la police ?")
https://blog.mondediplo.net/ou-est-steve-et-ou-va-la-police
..."On ne peut pas dire qu’on se soit bousculé pour parler de Steve. Plus exactement, et c’est presque pire, « on en a parlé » — se récrieront les médias. Qui ont depuis longtemps appris à cultiver cet art paradoxal de parler en ne parlant pas : on « en parle », c’est-à-dire on rapporte, factuellement, alors on peut se dire à jour de tous ses devoirs « d’informer », mais dans un articulet, voire une simple dépêche bâtonnée, enfouie dans les profondeurs du journal ou du site Web, et on n’y revient pas. De sorte qu’on en a parlé sans en parler — du grand art. On écrira désormais : on en a « parlé ». Quand la presse veut parler de quelque chose, nul n’en ignore. La canicule, les pitreries one-man-show-grand-débat de Macron : on en a parlé. Le référendum Aéroports de Paris, on en a « parlé ». La mort de Steve, « parlé », pareil."....

#160954 
16/07/2019 à 15:42 par Assimbonanga

Ici Eric Coquerel sur France Inter, en vidéo.
On voit que le journaleux, Frédéric Métézeau, est au courant. Et même il relance l’annonce d’Eric Coquerel. Quand même.
https://www.youtube.com/watch?v=u5MpMScYxAk

#160959 
RSS RSS Commentaires
   
Un futur présent, l’après-capitalisme, de Jean Sève
Michel PEYRET
Une façon de dépasser le capitalisme Le livre de référence L’essai de l’historien Jean Sève intitulé Un futur présent, l’après-capitalisme (La Dispute, 2006). Ce livre propose une interprétation du mouvement historique actuel dans le sens du dépassement possible du capitalisme. Il énonce ce qu’il envisage comme des preuves de l’existence actuelle de « futurs présents » qui seraient autant de moyens de ce dépassement du capitalisme déjà à l’oeuvre dans le réel. Sur la question économique, la gauche est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je crois vraiment que là où il y a le choix entre la couardise et la violence, je conseillerais la violence.

MAHATMA GANDHI


Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.