Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

11 

Depuis quand Oliver Stone lit-il Le Grand Soir ?

France 3 le 26 juin : première partie d’un (looong) documentaire d’Oliver Stone sur Vladimir Poutine. Le 27 juin, les médias (qui lèchent Macron) se déchaînent : « Trop complaisant ! ».

La veille, dans La matinale d’Europe 1, Fabien Namias recevait le même Oliver Stone qui a déclaré tout crument que sa « version de l’enfer est d’être interrogé par Le Monde et Libération. » (A 06mn00).

C’est suivi et même entrecoupé d’interventions fébriles de Fabien Namias.

Ha ! Ha !

Théophraste R.

PS. Il est de quel pays, déjà, Stone ?

URL de cette brève 5470
https://www.legrandsoir.info/depuis-quand-oliver-stone-lit-il-le-grand-soir.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
28/06/2017 à 05:32 par BEYER Michel

Le débat qui a suivi nous a montré le visage de la haine chez Bernard Guetta, au milieu d’intervenants somme toute corrects, même Mme Sylvie Kauffman.
J’ai regardé hier un documentaire sur les révélations de E.Snowden. Dans l’interview de O.Stone, mr Poutine nous a donné son analyse sur les raisons du retard pris dans le développement de la démocratie en Russie. Ce que révèle le documentaire sur E.Snowden, c’est que la démocratie est le dernier des soucis des dirigeants occidentaux, surtout aux Etats-Unis.

#137426 
28/06/2017 à 08:21 par pierreauguste

Que ce soit au sujet de Poutine ou de Mélenchon ou d’un quelconque autre"voyou" qu’heureusement la bonne presse, comme "valeurs actuelles" par exemple, nous invite à mépriser ,haïr,stigmatiser etc..le sujet est primordial voir essentiel.
En effet ,et je voudrai alerter "lgs" pour ce fait .:J’ai cru observer lors de la cérémonie d’intronisation du très fidèle à ses idéaux et autres orientations politiques, Mr de...,(oui je sais écrire Mr de...est déjà un acte de malveillance) observer ,disais-je,le bouton de braguette qui m’a semblé manquer sur le devant du pantalon de Mr ,au hasard,Corbière. Je voudrai m’élever ici solennellement contre cet acte "infantile,lamentable douteux",et j’en passe,(mots qui faisaient partie des commentaires des "spécialistes en information" sic sic sic). Il me semble en effet inadmissible qu’un élu du peuple puisse se montrer aussi désinvolte et que nos futurs "prix pulitzer"ne s’en soit même pas aperçus.....Que Mr Stone ose interviewer un dictateur alors qu’il ne songe même pas à échanger avec son admirable et très démocrate président me parait être une faute de goût...ou de dégoût, je ne sais plus.Je ne sais plus car, moi-même ,au prise avec tant d’informations importantes et primordiales pour ma vie quotidienne , il m’arrive de croire encore que la mort quotidienne par malnutrition de milliers d’enfants a une quelconque importance....Alors que c’est bien de démocratie dont il s’agit quand Mr Melenchon se défait délibérément de sa cravate.Quelle honte ! Je crois que je vais de ce pas rejoindre Mr Raffarin dans son exil, car j’ai trop envie(à cause de mes instincts d’ insoumis)(mot vulgaire pour je ne sais quel journaleux de cnews) de voir la tête des "journalistes" de "valeurs actuelles" au bout d’une pique de sans culotte,et là je sais ,c’est pas bien..........

#137427 
28/06/2017 à 09:01 par macno

En complément de l’excellent article de Théophraste, je dirai simplement que Oliver Stone est du parti de la vérité, mais où diable se situe-t-il, ça ?
À lire aussi, du même pays que Oliver Stone et sous toute urgence : « comment penser Vladimir Poutine »
http://lesakerfrancophone.fr/comment-penser-vladimir-poutine
Extrait :
« La plupart des Russes en sont venus à croire que la démocratie, c’est ce qui s’est passé dans leur pays entre 1990 et 2000, et ils n’en veulent plus. »

#137429 
28/06/2017 à 09:12 par Jean-Luc

Bonjour,
Le lien pour partager sur FB ne fonctionne pas et indique une erreur.
Il serait dommage de ne pas faire profiter de cet interview au plus grand nombres......
Merci Théophraste et Le Grand Soir

#137430 
28/06/2017 à 11:30 legrandsoir

Vérification faite, il fonctionne.
Si ça vient de chez vous, essayez "Oliver Stone, matinale d’Europe 1", vous allez tomber sur l’interview.

#137433 
28/06/2017 à 14:00 par Salvador

J’ai eu de la peine à plusieurs reprises pour cette éditorialiste du Monde qui n’avait rien à dire de bien original... mais pourquoi diable a-t-elle accepté l’invitation ? Se faire voir aux yeux du monde je veux bien, à la rigueur, mais quand même pas à n’importe quel prix ! Celle-ci n’a fait qu’enfoncer porte ouverte sur porte ouverte, et lorsqu’on lui demandait son avis, elle ne cessait de faire illusion en répétant et reformulant à souhait ce qui venait d’être dit, et ses yeux de perche ne cessaient de dire aux autres intervenants "aidez-moi ! aidez-moi !". Quel supplice... comment le Monde a-t-il pu tomber à un tel niveau...
Alors nécessairement les critiques sur la prétendue misogynie (ou parfois homophobie) de Poutine ont plu, puisque la modernité vient de l’Ouest comme chacun sait (cela m’a d’ailleurs fait penser à Chomsky, auquel un étudiant avait demandé la différence entre la droite -"conservatrice"- et la gauche -"progressiste"-, ce à quoi il avait répondu qu’il ne s’agissait que d’une différence de sexe, entendre de mœurs, concernant notamment des questions de société comme le mariage pour tous ici en France -ou la misogynie de Poutine en Russie- questions somme toutes importantes, mais secondaires. Pour le reste, à savoir l’essentiel, la répartition du pouvoir et des richesses, les points de vue étant majoritairement partagés).
Il a été tout de même plaisant, et c’est plutôt rare pour le noter, qu’une émission de service public (je ne l’attends même plus de la part des chaînes privées) donne la parole à des intervenants d’opinions différentes (le documentaire diffusé sur France 2 "Poutine, le nouvel empire" était également à plusieurs égards instructif, offrant là encore un point de vue divergent. Mais notez tout de même le titre ! Auriez-vous osé imaginer un "Obama, le nouvel empire" ?! Et même pour Trump, je ne sais pas s’ils se le permettraient). Reste que la majorité des journalistes, comme on pouvait s’y attendre, a taxé au lendemain de la diffusion Oliver Stone de parti-pris pro-Russe... comme s’ils n’étaient pas eux-mêmes pro-Américains, à tel point qu’ils ne s’en rendent même plus compte ou n’osent même plus se l’avouer (point de vue pourtant difficilement défendable aujourd’hui pour une personne ne souffrant ni d’amnésie ni d’irrationalité (multiples ingérences, Powell démasqué, Wikileaks...). Ceci dit le journaliste n’aura lui aussi pas manqué de jouer son rôle de chien de garde, avec ses questions dignes de tabloïd (le regard sévère de Poutine), comme pour mieux se faire excuser d’avoir tout de même diffusé un tel documentaire !

J’ai en revanche trouvé le journaliste du Figaro plutôt au fait, à l’image de cet autre journaliste du Figaro, Begues je crois, interviewé par Carles dans "Les ânes ont soif" et qui était là aussi fort justement intervenu, c’était cette fois pour évoquer le cas du Venezuela...

#137435 
28/06/2017 à 18:43 legrandsoir

LGS a eu l’occasion de rencontrer et de connaître ces deux journalistes du Figaro. L’un à la fête de l’Huma, l’autre en reportage. Celui du débat est Renaud Girard.
Rien à voir avec ceux du Monde et de Libé ou de l’Obs...

#137438 
28/06/2017 à 16:20 par Ellilou

à BEYER Michel :
Tout comme vous j’ai été frappée (mais pas étonnée...) par les propos de B.Guetta qui frisaient la haine viscérale. La journaliste du Monde, Mme Kaufman, semblait complètement obnubilée par Poutine, son corps et son regard et n’en démordait pas. La réponse d’Hubert Védrine ("vous ne vouliez quand même pas qu’il se présente comme souffreteux et regarde le bout de ses chaussures") était plutôt drôle et pertinente. Et à aucun moment la Macron-idolâtrie médiatique actuelle n’a été évoquée... J’attends avec intérêt la suite.

#137436 
29/06/2017 à 09:43 par BEYER Michel

Mme Kauffman a vu dans Mr Poutine un personnage " au regard glacial qui transperce"...brrrr !!!!.....le réchauffement climatique n’a pas encore atteint le cerveau de cette journaliste.
Plutôt que ce cliché, j’ai perçu la bonhommie de Vladimir Poutine. Lors de l’interview, il n’est jamais agressif. Je le concède, ses commentaires sur les femmes ou sur la présence d’homosexuel dans les douches ne sont pas terribles.
Lors de sa période avec Eltsine, on voit un Poutine plutôt lugubre, même sinistre. A partir de sa nomination comme Chef d’Etat, c’est un autre homme. Il est responsable, non seulement de la Fédération de Russie, mais aussi de ce qui se passe dans le monde. Il s’imprègne de cette responsabilité. C’est aussi ce qui inquiète les dirigeants occidentaux. Il met en garde contre les dangers d’une gouvernance agressive par les USA d’un monde "unipolaire".
J’évoquai sa bonhommie, le passage sur le match de Hokey, l’interview en toute décontraction dans le stade rend le personnage sympathique. Il conduit aussi sa voiture. Il est vrai que nous avons en François Hollande, un conducteur de scooter sans besoin de chauffeur.
Puisque j’évoque François Hollande, cela m’amène à parler de Hubert Védrines. Pendant le mandat Hollande, nous avons eu aux "affaires" F. Fabius, suivi de JM.Ayrault. Ces 2 ministres ont été une catastrophe (surtout Fabius). Je pense que Hubert Védrines aurait su éviter à notre pays des choix malheureux. C’est peut-être pour cela que ce sont les deux autres qui ont sévi.

#137447 
29/06/2017 à 12:39 par Szwed

Bernard Guetta n’avance pas masqué c’est un patent agent US « young leader » de la French américan foundation !

Il ne cesse de pérorer des sornettes et des contre-vérités au sujet du fonctionnement de l’UE de la Russie et des guerres Us de la Libye à la Syrie en passant par le Soudan, l’Irak etc...

#137450 
29/06/2017 à 20:48 par Palamède Singouin

@ BEYER Michel
Védrines avait été approché par Sarkozy pour "Le Quai" en 2007. Considéré comme "pro-palestinien" par les fanatiques de l’État raciste, il lui avait finalement été préféré le bon docteur Kouchner, autre catastrophe diplomatique.

#137455 
RSS RSS Commentaires
   
Chroniques de GAZA 2001-2011
Christophe OBERLIN
L’auteur : Christophe OBERLIN est né en 1952. Chirurgien des hôpitaux et professeur à la faculté Denis Diderot à Paris, il enseigne l’anatomie, la chirurgie de la main et la microchirurgie en France et à l’étranger. Parallèlement à son travail hospitalier et universitaire, il participe depuis 30 ans à des activités de chirurgie humanitaire et d’enseignement en Afrique sub-saharienne, notamment dans le domaine de la chirurgie de la lèpre, au Maghreb et en Asie. Depuis 2001, il dirige régulièrement des (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le succès ou l’échec d’une révolution peut toujours être mesuré par l’ampleur avec lequel le statut de la femme a rapidement évolué dans un sens progressiste.

Angela Davis


Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.