Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Et si on bombardait Moscou (sans faire de victimes civiles, bien sûr !) ?

Hollande a dit à Poutine : « Viens à la maison comme prévu, mais j’serai pas, là. T’auras qu’à discuter avec mon valet de chambre. Moi, je file décorer un émir et un prince démocrates qui m’ont promis de libérer les femmes de leur pays et d’arrêter de décapiter (dès l’an 2050) les mécréants, les sodomites, les adeptes de l’adultère, du blasphème, de la République, du pape, du string et de la saucisse de Toulouse. »

Et Poutine, assez susceptible, ma foi, de renoncer à venir, réaction puérile qui vit se déchaîner contre lui notre presse attachée à une politique étrangère qui fait passer les principes avant les affaires.

Théophraste R. (Pacifiste et féministe bêlant sur legrandsoir.info).

URL de cette brève 5198
https://www.legrandsoir.info/et-si-on-bombardait-moscou-sans-faire-de-victimes-civiles-bien-sur.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
12/10/2016 à 18:52 par latitude zero

Et si on bombardait Moscou (sans faire de victimes civiles, bien sûr !) ?

On va d’abord les voir à l’œuvre à Mossoul .

"La reprise de Mossoul par les États-Unis et les forces de Bagdad se fera certainement sans perte civile car les bombes occidentales ont pour qualité exceptionnelle de distinguer les ennemis armés des civils désarmés !"

Technologiquement , les bombes russes font le même type de distinction, mais d’après nos MMS en qui nous pouvons avoir une confiance aveugle , la différence est que ces bombes ne visent que les civils et les enfants , surtout les enfants ... !

http://www.investigaction.net/les-bombes-americaines-francaises-saoudiennes-ne-tuent-pas-de-civils/

#128116 
RSS RSS Commentaires
   
Harald Welzer : Les Guerres du climat. Pourquoi on tue au XXIe siècle
Bernard GENSANE
Il s’agit là d’un ouvrage aussi important que passionnant. Les conclusions politiques laissent parfois un peu à désirer, mais la démarche sociologique est de premier plan. Et puis, disposer d’un point de vue d’outre-Rhin, en la matière, permet de réfléchir à partir d’autres référents, d’autres hiérarchies aussi. Ce livre répond brillamment à la question cruciale : pourquoi fait-on la guerre aujourd’hui, et qui la fait ? L’auteur articule, de manière puissante et subtile, les questions écologiques, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Avec une bonne dose de peur et de violence, et beaucoup d’argent pour les projets, je pense que nous arriverons à convaincre ces gens que nous sommes là pour les aider."

Un commandant a expliqué la logique derrière les mesures extrêmement répressives
(prises par les forces d’occupation pour faire régner l’ordre en Irak)
[New York Times, Dec. 7, 2003]

« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.