Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Et si on bombardait Moscou (sans faire de victimes civiles, bien sûr !) ?

Hollande a dit à Poutine : « Viens à la maison comme prévu, mais j’serai pas, là. T’auras qu’à discuter avec mon valet de chambre. Moi, je file décorer un émir et un prince démocrates qui m’ont promis de libérer les femmes de leur pays et d’arrêter de décapiter (dès l’an 2050) les mécréants, les sodomites, les adeptes de l’adultère, du blasphème, de la République, du pape, du string et de la saucisse de Toulouse. »

Et Poutine, assez susceptible, ma foi, de renoncer à venir, réaction puérile qui vit se déchaîner contre lui notre presse attachée à une politique étrangère qui fait passer les principes avant les affaires.

Théophraste R. (Pacifiste et féministe bêlant sur legrandsoir.info).

URL de cette brève 5198
https://www.legrandsoir.info/et-si-on-bombardait-moscou-sans-faire-de-victimes-civiles-bien-sur.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
12/10/2016 à 18:52 par latitude zero

Et si on bombardait Moscou (sans faire de victimes civiles, bien sûr !) ?

On va d’abord les voir à l’œuvre à Mossoul .

"La reprise de Mossoul par les États-Unis et les forces de Bagdad se fera certainement sans perte civile car les bombes occidentales ont pour qualité exceptionnelle de distinguer les ennemis armés des civils désarmés !"

Technologiquement , les bombes russes font le même type de distinction, mais d’après nos MMS en qui nous pouvons avoir une confiance aveugle , la différence est que ces bombes ne visent que les civils et les enfants , surtout les enfants ... !

http://www.investigaction.net/les-bombes-americaines-francaises-saoudiennes-ne-tuent-pas-de-civils/

#128116 
RSS RSS Commentaires
   
Ainsi parle Chávez
Hugo Chávez, figure du Venezuela et de l’Amérique latine contemporaine, si critiqué et diffamé dans la plupart des médias, était indéniablement le président métisse, issu d’une famille pauvre, avec lequel les classes populaires pouvaient s’identifier. Pendant 13 ans, chaque dimanche, il s’est adressé à son peuple dans une émission appelée « Allô président », fréquemment enregistrée sur le terrain et en public. Ce livre recueille certaines de ses allocutions. Tour à tour professeur, historien, blagueur, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La liberté de la presse est la liberté que les capitalistes ont d’acheter des journaux et des journalistes dans l’intérêt de créer une opinion publique favorable à la bourgeoisie.

Karl Marx


Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.