Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

24 

Féminicides : l’augmentation est programmée

« La réduction du nombre de fonctionnaires de l’État atteindra 15 000 postes d’ici à la fin du quinquennat ».

Les projets des gouvernants depuis des décennies est de supprimer des centaines de milliers de postes de fonctionnaires.

Retenons, pour l’instant, ce nombre modeste de 15 000.
A la louche, cela fait 7 500 femmes fonctionnaires de moins, 7 500 femmes qui ne seront plus protégés par le Statut des fonctionnaires qui garantit l’égalité homme/femme pour les rémunérations et les promotions.

Donc, chaque fois qu’on supprime des postes de fonctionnaires, on accroit les inégalités, on met plus de femmes dans des situations de précarités, on les appauvrit, on les rend plus dépendantes de leur conjoint, et tant pis si ce dernier est un cogneur, un cogneur récidiviste, un assassin qui se fait la main.

Conclusion  : vous nous gonflez, ministres et députés avec vos discours « hors sol » sur les « féminicides ».

Avec les féministes qui s’obstinent à dissocier la possibilité pour des martyres de quitter le domicile et leur situation financière (qui les contraint à rester), vous êtes responsables-pas-coupables.

Vous êtes Macron-compatibles, MEDEF-compatibles, CAC-40 -compatibles, FMI-compatibles, ou mal-comprenantes (et je suis poli).

En parodiant Bossuet, j’affirme que « Dieu se rit des femmes qui déplorent les effets dont elles chérissent les causes. »

N’ayons garde d’oublier qu’il en va de même avec le planèticide. Epargner les vrais coupables, c’est être complice.

Théophraste R. Auteur de l’essai (en cours d’écriture) « La femme est un salarié comme les autres. T’as compris, Geoffroy Roux de Bézieux ? »

URL de cette brève 6301
https://www.legrandsoir.info/feminicides-l-augmentation-est-programmee.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
06/09/2019 à 09:51 par Assimbonanga

Il devient de plus en plus évident que le "projet" de diminuer les impôts et faire des économies est criminel. Il faut désormais marteler cette évidence.
Moins de fonctionnaires, c’est de l’idéologie, purement et simplement. C’est un fantasme de droite, beaux quartiers, Sarkozy, petits commerçants qui chuchotent à l’oreille de Wauquiez, mais le problème, c’est qu’en diminuant les recettes fiscales, on dégrade la justice, la protection sociale, le logement social, les hôpitaux, les centres d’accueil, de soins, le soin aux vieux, la prise en charge psychiatrique y compris les violants, violeurs, alcooliques, drogués, des gens qui nécessitent des prises en charges et c’est pas en attribuant une arme de service aux policiers municipaux qu’on peut résoudre ces problèmes. On ne veut pas se calquer sur le modèle américain !
La sureté des citoyens c’est pas juste des flics et des flicages, mais aussi des inspecteurs de travail, des douaniers, inspecteurs sanitaires pour la bouffe industrielle et ses dérives frauduleuses. La liste est longue, à chacun de la compléter.
Et les femmes seront encore plus victimes dans une société sans fonctionnaires ni justice.

#162054 
06/09/2019 à 11:19 par Fald

Il y a toujours eu le féminisme dit bourgeois.
Ces dames comptent les femmes ministres et patronnes du CAC40, si le nombre augmente, elles sont contentes.
Si on leur signale une patronne qui traite ses employéEs comme des chiennes, on est tout de suite traité d’ouvriériste stalinien qui veut refaire le goulag.

#162062 
06/09/2019 à 12:48 par Sibeth

Bizarrement je n’entends aucun politique, ni aucune féministe, se préoccuper des femmes qui se "féminicident" elles-mêmes.
Je veux, vous l’aurez compris je l’espère, parler du suicide qui concerne également les hommes avec un montant total de 10500 par an, sans compter les tentatives.
Vingt neuf par jour, une paille quoi.
Ce qui importe c’est de faire ressortir que l’homme est un salaud, un violeur en puissance, un prédateur sexuel, un être pervers et brutal qui se venge de sa médiocrité en tabassant son épouse et en lorgnant sous les jupes des ados pré-pubères croisées dans le métro.
Alors que la femme est par nature exempte de tout vice et défaut, une biche, une sainte, un parangon de vertu.

Qui a dit manichéisme ?

#162066 
06/09/2019 à 18:49 par Xiao Pignouf

Sibeth est un homme, qu’on se le dise, puisque ce dernier ne daigne pas faire état de cette qualité dans un com, oeuf corse, très anti-féministe. Bref, il se cache sous son pseudo alors que l’honnêteté (intellectuelle) devrait au contraire lui faire préciser ce petit détail.

Au bataillon des fragiles*, Sibeth recule devant tout sauf le ridicule, la preuve ::

des femmes qui se "féminicident" elles-mêmes

* j’insiste sur ce terme de fragile : ces individus, en général des hommes, qui se sentent menacés dans leur conviction de mâle. Il y en a de plusieurs genres, j’en connais au moins deux : les hommes perturbés par le féminisme (ceux-là sont d’une bêtise crasse car combien d’entre nous (hommes) ont pu, cachés derrière nos conjointes, bénéficier des bienfaits de l’avortement, durement gagné par lesdites féministes ?) et les mangeurs de viandes (identité essentiellement mâle) effrayés par une poignée de végans.

#162077 
06/09/2019 à 20:17 par irae

Lorsque en 1993 lors de la suppression des postes frontières (au sens propre) intra communautaires la douane a hérité des contributions indirectes laissées en jachère par les services fiscaux (on n’est jamais assez prudent quand il faut laisser les coudées franches aux fraudeurs de tout poil) elle a mis la filière en valeur soit environ 78 milliards de recettes fiscales, plus que le revenu de l’impôt sur les personnes physiques, pour financer des choses utiles et des parasites (cice par exemple) et tout ça avec les douaniers soit 10% de l’effectif du ministère.
Trop efficaces les douaniers (ières). Attraper un ancien de la sarkozie avec des valises de billets (erreur), enquêter sur les comptes off-shore de célébrités (erreur), emmerder les entreprises importatrices de saloperies dangereuses pour la santé, faute !
Ca c’est juste pour la douane bien sur ces empêcheurs de frauder et d’importer des poisons en rond quant à la Dgfip rassurez vous braves fraudeurs on élague consciencieusement leurs effectifs (-5 000) la fraude fiscale va devenir une vraie partie de plaisir.

#162083 
07/09/2019 à 07:06 par kindpi

selon R. Theophraste ; les suppressions de poste des fonctionnaires ne doivent pas concerner les femmes car cela les jetteraient dans la précarité et la dépendance de leurs conjoints .
si je comprends bien ces 15000 suppressions d’emploi prévisibles doivent être réservées aux seuls employés de sexe masculin ???
comme si eux n’avaient pas d’ enfant à charge ,de famille à nourrir , d’emprunt à rembourser ...
drôle de conception de l’égalité hommes-femmes !
certes le but avéré était de dénoncer ces suppressions d’emploi de la part de l’état , mais la formulation me semble quelque-peu maladroite .
j’étais habitué à plus de clairvoyance de la part de cet auteur talentueux

#162088 
07/09/2019 à 12:51 par AF30

À sibeth, c’est vrai que ce manichéisme est pénible d’autant que la différence morphologique vient accréditer cette thèse. Par ailleurs cette histoire de la femme qui serait l’avenir de l’homme a souvent été contredite par l’histoire. Des reines à des premiers ministres en passant par des gardiennes de camp de concentration, nous pouvons constater que, dans certaines circonstances, certaines ne déméritent pas dans l’art de nuire.
J’ai remarqué qu’ aujourd’hui les filles ont tendances à copier malheureusement ce qu’il y a de pire dans le comportement des garçons : la mentalité, l’agressivité, le langage ( voir par exemple les télé réalité mais aussi dans la vie courante).
Ceci dit on constate qu’ au 1er janvier 2016 , d’après le ministère de la Justice, les femmes représentaient 3,5 % des détenus (2 785 femmes). Par conséquent il est logique d’en déduire que à femme est moins violente que l’homme .....Ou alors qu’elles sont plus soumises ?
Une interrogation qui renvoie à une autre : est-ce l’effet de la nature ou de l’éducation ?

#162098 
07/09/2019 à 17:52 par Sibeth

@Xiao Pignouf
Comment avez-vous deviné docteur ? Un devis pour une thérapie, sachant que je suis encore plus fragile financièrement ?

@AF30
On peut supposer que les femmes sont moins violentes physiquement car elles possèdent en général moins de force physique et c’est sans doute la raison pour laquelle elles préfèrent la violence verbale.
Les mots aussi peuvent tuer, mais chut, aucune féministe n’en parlera et réservera la perversité narcissique à ces affreux mâles dominants.
C’est logique, le créateur ayant donné toutes les qualités aux femmes, il n’en restait plus pour nous.

#162104 
07/09/2019 à 18:32 par legrandsoir

@ Kindpi

selon R. Theophraste ; les suppressions de poste des fonctionnaires ne doivent pas concerner les femmes car cela les jetteraient dans la précarité et la dépendance de leurs conjoints .

Pas "jetteraient" mais jettent. Moins il y a de fonctionnaires, plus il y a les écarts de salaires entre H et F sont nombreux.

si je comprends bien ces 15000 suppressions d’emploi prévisibles doivent être réservées aux seuls employés de sexe masculin ???

Il faut au contraire embaucher des fonctionnaires (écoles, hôpitaux...).

certes le but avéré était de dénoncer ces suppressions d’emploi de la part de l’état , mais la formulation me semble quelque-peu maladroite .

Le but était de montrer comment l’Etat organise l’inégalité H/F.

j’étais habitué à plus de clairvoyance de la part de cet auteur talentueux

Pas assez talentueux pour être clair pour tous les lecteurs (ou lectrices si vous êtes une femme).
Théophraste R.

#162105 
07/09/2019 à 19:00 par Assimbonanga

Sibeth n’a jamais caché être un homme. Il l’a précisé dans des commentaires. Donc, ne pas soi-même être victime de préjugés : Sibeth n’est pas forcément une femme. Un homme peut être Sibeth. Voyez-vous.
Que vient faire le suicide tout à coup ? Et, si c’est un sujet, pourquoi ne donner que le chiffre des suicides masculins ? Quel est le chiffre des suicides féminins, merci ? Ou alors tu sous-entends que des hommes se suicident parce que leurs femmes sont de sombres garces ? Peux-tu préciser ?
Sibeth, personne ne vient ici faire ressortir que l’homme est un salaud ou je ne sais quoi !
Des femmes se font taper à mort par leurs mecs. C’est factuel ! C’est un fléau. C’est tout.
Tu devrais aller commenter sur le Figaro. Dans ce style, tu trouverais des alter-egos.

#162106 
07/09/2019 à 19:02 par Chrls

La femme est la pate à modeler de l’homme . Cataclop,cataclop,blam ! (bruit de porte qui claque)

#162108 
07/09/2019 à 22:19 par François de Marseille

@ Xiao Pignouf : "les mangeurs de viandes (identité essentiellement mâle) effrayés par une poignée de végans"

Petit rappel : Les humains sont omnivores, ils mangent donc de la viande. Dans l’espece humaine le male et la femelle n’ont pas de spécifité digestives, ils mangent donc les 2 de la viande, même si certains, par religions refusent, de manger du porc ou toute forme de viande.
Les humains athées n’ont pas peur des humains religieux, tant que les religieux ne leurs infligent pas par la force les mêmes contraintes qu’ils s’infligent à eux même. Les vegans ne représentent qu’un pourcentage ridiculement faible de l’humanité. A l’instar de beaucoup d’autres religions groupusculaires (genre les témoins de Jéhovah), ils ne sont pas assez faire peur mais ils sont assez pour faire chier.

#162114 
08/09/2019 à 10:39 par Sibeth

@Assimbonanga
« Un homme peut être Sibeth. Voyez-vous. »
Nous sommes bien d’accord. (Comme quoi rien n’est impossible)

« Que vient faire le suicide tout à coup ? »
Allez, je vous aide :
- une femme qui meurt de désespoir, on s’en fout, ce n’est pas le sujet, même si elles sont beaucoup plus nombreuses,
- assassinée ou violée par des personnes "qui ne possèdent pas les même codes sociaux que nous", ben ce sont des dommages collatéraux (ou purement inventés, au choix et je connais le vôtre ainsi que celui de J-M Bourget).
En revanche, une femme battue à mort par son compagnon, voilà une bonne affaire pour les féministes qui vont en profiter pour mettre tous les mâles dans le même sac. (En fait, c’est cela que je leur reproche et seulement cela)

« Et, si c’est un sujet, pourquoi ne donner que le chiffre des suicides masculins ? »
Mais c’est qu’elle est feignasse en plus !
https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/sante-mentale-et...
(J’avais donné le montant total et il y a environ 75 % d’hommes)
Notez que l’on ne parle plus de sexe, mais de genre, grâce à nos amies "genrées", encore une fois. Et que le site du gouvernement ne détaille rien, sans doute parce qu’il est raciste d’indiquer précisément le nombre d’hommes et de femmes. (Nous sommes en plein délire)

« Sibeth, personne ne vient ici faire ressortir que l’homme est un salaud ou je ne sais quoi ! »
Mais les féministes, OUI !

« Des femmes se font taper à mort par leurs mecs. C’est factuel ! C’est un fléau. C’est tout. »
Des hommes aussi, et plus nombreux qu’on ne le pense.
Sans parles des violences psychologiques.

#162126 
08/09/2019 à 15:59 par Xiao Pignouf

@Assim, la plupart du temps, peu importe qui l’on est derrière le pseudo, mais j’ai le sentiment que dans le cas précis où l’on critique le féminisme par exemple, il est plus éclairant de savoir si on a affaire à un homme ou à une femme. De même, lorsque ce sont des Juifs qui critiquent l’état d’Israël, le fait de le savoir importe dans un sens car cela donne plus de poids aux mots. Je ne dis pas que les hommes n’ont pas le droit d’émettre la moindre critique du féminisme, je dis qu’ils doivent le faire à "genre découvert". Que la critique du féminisme soit juste ou non, on ne la perçoit pas de la même manière si elle est faite par un homme ou par une femme. Vous savez que Sibeth est un homme, je le sais, mais pas toutes les personnes qui interviennent ou simplement lisent son com, d’où mon intervention. C’est donc, selon moi, à lui de dire "j’ai une critique du féminisme à faire et je la fais en tant qu’homme." Mine de rien, le choix du pseudo est déterminant. et celui d’opter, lorsqu’on on est un homme, pour un prénom de femme, et vice-versa, ben, y a comme une duperie. Sans conséquence en général, mais pas toujours...

@François, loin de moi l’idée de relancer le débat, je le redis, je n’ai rien contre les mangeurs de viande ni contre les végans. Il s’agissait d’un exemple de virilité fragile où certains ont besoin de surjouer leur virilité par peur du risque d’une soit-disant féminisation de la société. Je trouvais juste que les réactions viandardes à fleur de peau en étaient un exemple. Mais c’est mon point de vue.

#162133 
08/09/2019 à 18:11 par Palamède Singouin

@ AF 30, en complément de votre propos, de Jacques Brel (pas vraiment féministe, certes) :

Mais les femmes toujours
Ne ressemblent qu´aux femmes
Et d´entre elles les connes
Ne ressemblent qu´aux connes
Et je ne suis pas bien sûr
Comme chante un certain
Qu´elles soient l´avenir de l´homme

Votre remarque sur la tendance de plus en plus nette des femmes à vouloir ressembler aux hommes dans ce qu’ils ont de pire me paraît pertinente.

#162135 
09/09/2019 à 07:01 par Roselyne Arthaud

@ François de Marseille
Les végétariens ou végans plus nombreux que vous pensez, car ils sont souvent discrets ,vous font "chier" de quelle manière ? Les laisser vivre leurs convictions est vraiment impossible pour vous ? On vous a souvent interpellé devant votre steak ?
Moi c’est votre intolérance qui me fait"chier"
Et pour revenir au sujet : moins d’alcool et plus de légumes réduiraient peut-être la violence quotidienne

#162148 
09/09/2019 à 10:19 par Sibeth

@Roselyne Arthaud
« moins d’alcool et plus de légumes réduiraient peut-être la violence quotidienne »
Pour compléter vos propos, on sait que les violences conjugales touchent tous les milieux sociaux, mais on suppose que certaines catégories de la population sont davantage concernées que d’autres : habitants des régions où l’on picole plus que de raison, à la mentalité latine ou originaires de pays nord africains...
Seulement voilà, il n’est pas possible de le savoir avec certitude car les statistiques ethniques et relieuses sont interdites.
Pourtant, dans la mesure où celles-ci sont anonymes, je ne comprends vraiment pas ce qu’il y a de choquant.

#162153 
09/09/2019 à 16:39 par Assimbonanga

Peut-on poursuivre une conversation avec une personne qui vous dit "Mais c’est qu’elle est feignasse en plus !". Je crains que ce soit donner du beurre aux cochons surtout s’il s’agit de reprendre point par point un catalogue de préjugés qui seraient plus appréciés sur le site du Figaro.
@Xiao, mon pseudo m’est venu à la va-vite, dans l’envie pressante d’écrire un commentaire. Le premier truc qui m’a traversé la tête à cet instant. Assimbonanga, pourquoi pas ? Chanté, bien entendu. J’accorde mes adjectifs au féminin quand il y a lieu pourtant, souvent, l’on s’est adressé à moi comme si j’étais forcément un mec. Je ne sais pas pourquoi. Parce que c’est plutôt un site d’hommes ? Par la teneur de mes propos ?
Je me suis aperçue plus tard que cela signifie "Nous ne l’avons pas", en zoulou. Cela m’a plongée dans une réflexion sur mon moi essentiel inconscient !

#162159 
09/09/2019 à 18:48 par Assimbonanga

Erratum
"Nous ne l’avons pas vu", en zoulou

#162165 
09/09/2019 à 18:50 par Sibeth

@Assimbonanga
Rien ne vous oblige à engager une conversation avec moi, mais tant que vous exprimerez votre désaccord et qu’on me laissera faire, je vous répondrai.
"Feignasse", c’était de l’humour et vu votre imperméabilité à la chose, à l’avenir j’éviterai.

P.S. : je n’ai aucune affinité avec les lecteurs du Figaro et les sites où il est possible de s’exprimer se comptent sur les doigts d’un manchot.

#162166 
09/09/2019 à 23:05 par François de Marseille

@ Roseline Arthaud : "Moi c’est votre intolérance qui me fait"chier"
Je me relis et je me demande vraiment ou est-ce que vous êtes allé pêcher dans ce que j’ai écris une forme quelconque d’intolérance. C’est même le contraire, je demande un respect réciproque.
Les mots ont quand même un sens, en cas de doute il existe des dictionnaires !

#162167 
10/09/2019 à 05:26 par Xiao Pignouf

habitants des régions où l’on picole plus que de raison, à la mentalité latine ou originaires de pays nord africains...
Seulement voilà, il n’est pas possible de le savoir avec certitude car les statistiques ethniques et relieuses sont interdites.
Pourtant, dans la mesure où celles-ci sont anonymes, je ne comprends vraiment pas ce qu’il y a de choquant.

Zemmour, sors de ce corps !

#162172 
10/09/2019 à 13:27 par Sibeth

@Xiao Pignouf
Les statistiques ne sont qu’un outil pour essayer d’anticiper un problème ou bien de comprendre la cause d’un problème existant.
Ensuite viennent le temps de la concertation et de l’action pour tenter d’y remédier.

J’en déduis que cette question des violences conjugales ne vous intéresse pas. Pas concerné le Xiao, pourquoi diable devrait-il se creuser les méninges, alors qu’il suffit de laisser les féministes faire leur cirque (matez la photo), avec leur mauvaise foi habituelle.
En fait, vous êtes dans la lignée des Sarkozy, Hollande et Macron : vous éructez, vous déplorez et vous brassez de l’air.

#162183 
10/09/2019 à 18:28 par Assimbonanga

"Feignasse", c’était de l’humour .
Ah ? Pardon. C’est une forme de socialité dans ton milieu !

Merci, pauvre nase facho réactionnaire, en ce cas. (C’est de l’humour, bien entendu. )

#162190 
RSS RSS Commentaires
   
1914-1918 La Grande Guerre des Classes
Jacques R. PAUWELS
Dans l’Europe de 1914, le droit de vote universel n’existait pas. Partout, la noblesse et les grands industriels se partageaient le pouvoir. Mais cette élite, restreinte, craignait les masses populaires et le spectre d’une révolution. L’Europe devait sortir « purifiée » de la guerre, et « grandie » par l’extension territoriale. Et si la Première Guerre mondiale était avant tout la suite meurtrière de la lutte entre ceux d’en haut et ceux d’en bas initiée dès 1789 ? C’est la thèse magistrale du nouveau (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Il est grand temps qu’il y ait des mesures coercitives (contre les chômeurs)."

"Il y a des moyens très simples : soit vous faîtes peur soit vous donnez envie d’aller bosser. La technique du bâton et de la carotte."

Extrait sonore du documentaire de Pierre Carles "Danger Travail", interview auprès d’entrepreneurs assistants à l’université d’été du Medef en 2003


CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.