RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

10 

J’ai été invité à un dîner de cons à la FNAC

En m’annonçant inexplicablement dans un mail que mon « jour de gloire est arrivé ! », la FNAC (qui m’appelle par mon prénom, hé ! ho !) me propose ces produits : une TV Samsung, un Smartphone Samsung, une enceinte JBL, un Ordinateur Apple. Et la FNAC décide quasiment pour moi en ces termes respectifs : « J’en profite, je le veux, je me l’offre, je craque ».

Qu’ai-je fait pour être ainsi humilié ?

Quels cookies leur ont fait croire que je suis un profiteur, un compulsif égoïste, faible et capricieux (« Je le veuuuuux, ouin, ouin ! »).

Ah oui, je sais : la FNAC vise une clientèle qui se fait harponner ainsi. Une infime minorité s’irrite ? Deux pelés trois tondus, pertes négligeables, le filet ramasse presque toute la poiscaille.

Ils ont fait des enquêtes sociologiques, à la FNAC :
« A votre avis, quelle chaîne est la meilleure, et le journal, et le magazine télé ?
- Arte, le Diplo, Télérama.
- Très bien ! Et…. ?
- Et, heu, je regarde la Une (ou la 8), je lis l’Obs et Télé 7 jours. »

Donc, la FNAC (et ses semblables) savent qu’on est majoritairement des veaux, des veaux juste assez conscients de l’être pour comprendre qu’il faut mentir.

Théophraste R. Misanthrope, auteur du livre d’horreur (inachevé) : «  Périple au sein de la Fédération Nationale d’Achat des C… ».

URL de cette brève 6534
https://www.legrandsoir.info/j-ai-ete-invite-a-un-diner-de-cons-a-la-fnac.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
29/05/2020 à 03:57 par Anwen

« Deux pelés trois tondus, pertes négligeables, le filet ramasse presque toute la poiscaille. », là, j’ai bien rigolé.
« Donc, la FNAC (et ses semblables) savent qu’on est majoritairement des veaux », effectivement, c’est ainsi depuis longtemps. Charles de Gaulle l’avait d’ailleurs rappelé aux vea.., aux français il y a de cela quelques années.
Le « choc » de la pandémie aura t-il du bon ? Cela dit, et si c’est le cas, derrière, il y aura encore des efforts à fournir et surtout des devoirs à remplir.
C’est à cette condition seulement que le français retrouvera sa dignité, le pays sa forme, et la FNAC (et ses semblables) cessera ses messages débilisants.

#170461 
29/05/2020 à 07:19 par Serge Bellemain

"Périple au sein de la Fédération Nationale d’Achats des C..."...des Compulsifs, c’est ça ! J’ai tout bon ? Chavais pas ksétai un gros mot, surtout dans le marketing, qui est la science incarnée du capitalisme (donc qui doit faire autorité, hein !) !

#170462 
29/05/2020 à 08:24 par Bernard Gensane

Quand on se souvient que la FNAC a été fondée par deux trotskistes...

#170464 
29/05/2020 à 09:23 par babelouest

Justement, @Bernard Gensane, j’ai appris à me méfier beaucoup, surtout des trotskistes.

Assez souvent, des trotskistes devinrent des Neocons.....

#170467 
29/05/2020 à 17:47 par daniel

Les trotskistes, éternels ennemis des staliniens et ceux mêmes qui ont coulé le Ps, une secte je crois !!!
M’étonne pas qu’il est créé la FNAC

#170490 
29/05/2020 à 23:03 par Feufollet

Il ne faut pas réveiller Trotski
Si une entité commerciale s’est intéressé à vous
C’est qu’elle vous confond avec les autres
C’est pas un honneur d’être confondu avec les autres (cons)
Mais ça arrive tellement souvent

#170502 
30/05/2020 à 13:12 par Papa Razzi

« Quand on se souvient que la FNAC a été fondée par deux trotskistes... »

Pipi de chat : les trotskistes ont largement contribué à l’élaboration du néolibéralisme et ce sont des mondialiste maladifs.

#170510 
30/05/2020 à 16:40 par Byblos

Peut-être, un jour pas trop lointain j’espère, un historien -un vrai, un comme il ne s’en fait plus beaucoup- examinera les rapports véritables, mais alors vraiment véritables, entre Trotsky, les trotskystes, Staline et le communisme.
N.B. Le signataire de ces quelques mots n’est pas un stalinien, pas même un communiste.

#170516 
30/05/2020 à 20:02 legrandsoir

Théophraste, qui ne parlait ni de Trotsky, ni des trotskystes, ni de Staline ni du communisme, se demande si quelque lecteur s’apprête à faire sous son édito un commentaires sur la cueillette des olives en basse Provence.

#170520 
30/05/2020 à 23:28 par Nicolas

Tiens, j’ai eu le même. Mais je n’étais pas allé aussi loin. Y’en a qui ont les achats compulsifs, moi c’est l’allergie à la pub : j’ai fermé avant même d’avoir pu terminer la 1ère phrase. Je déteste être sollicité pour un achat autre que ce que j’ai prévu.

Connaissez—vous ces fameux mails d’arnaque où l’on vous promet de toucher des sommes mirobolantes en participant à des transactions douteuses ? Il ne s’agit pas vraiment de toucher beaucoup de monde, mais une minuscule proportion, suffisante pour rentabiliser la campagne. Par le net, ce genre de campagne n’engage pas de grosses sommes et il suffit donc d’une faible proportion de c* pour que ça vaille le coût.

Alors ne désespérez pas trop de l’humanité...

Au passage on notera que la Fnac en est à la préhistoire de la campagne marketing. Sanofi ces derniers temps a su redéfinir magistralement le genre... (peut-être que les c* avaient des actions : +40% en même pas 2 mois, avant de rabaisser un peu)

#170522 
RSS RSS Commentaires
   

"Pour sauver la planète, sortez du capitalisme" de Hervé Kempf
René HAMM
Le titre claque comme un slogan que l’on clamerait volontiers avec allégresse. Quel immense dommage que si peu de Vert(-e)s adhèrent à ce credo radical, préférant, à l’image de Dominique Voynet Daniel Cohn-Bendit ou Alain Lipietz, quelques commodes replâtrages ! Les déprédations gravissimes de l’environnement découlent d’un mode de production uniquement mû par « la maximisation du profit ». La crise économique actuelle, corollaire des turbulences qui ont frappé la bulle des hedge funds et des subprimes, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

[Jusqu’à présent] le savoir a toujours coulé vers le haut, vers les évêques et les rois, jamais vers les serfs et les esclaves.

Julian Assange

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.