Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

La cruelle castration des humoristes français

Pour Henri Bergson « Toujours un peu humiliant pour celui qui en est l’objet, le rire est véritablement une espèce de brimade sociale. […] Le rire doit répondre à certaines exigences de la vie en commun. Il doit avoir une signification sociale […] Sa fonction est d’intimider en humiliant. »

Brimade, intimidation, humiliation… Nos amuseurs les plus en vue y excellent sans avoir les audaces du « fou du roi » de jadis qui se moquait du souverain. Prudence d’autant plus grande qu’ils savent qu’à présent le vrai pouvoir est entre les mains de « mon adversaire la finance » (détenteur des médias) dont les hommes politiques ne sont que les serviteurs, les gestionnaires des sans-dents.

Dès lors, et à condition de ne pas parler du patron, il est permis d’ironiser sur le personnel politique et surtout sur les Français d’en-bas (1).

Les « importants » de l’équipe d’Hanouna (C8) rient aux éclats d’une technicienne exposant sa détresse, ceux de chez Ruquier (France 2) font de même en traitant des modalités de licenciements, Riss de Charlie-Hebdo s’amuse du cadavre d’un petit immigré noyé et en l’imaginant (second dessin, tant le sujet est désopilant) ayant survécu pour devenir violeur d’Allemandes à Cologne, Canteloup consacre (Europe 1) un sketch trash au jeune Théo et au policier violeur à la matraque (« Ils pourront s’épouser »), Charline Vanhoenacker (France 2) offre à Jean-Luc Mélenchon une veste Adidas avec, en fond d’écran, une immense photo d’un Fidel Castro, hagard, le poil rare et hirsute, nonagénaire à l’article de la mort (rires).

La finance a créé les « bouffons du peuple » qui, après l’ablation des lobes de la maturité politique et la greffe de la glande de l’égoïsme, peuvent faire rire (2) de n’importe qui, sauf du roi par qui ils s’enrichissent.

Théophraste R. (Chef du bureau d’investigation : « Recherche du rire chez Buster Keaton »).

(1) Citer quelques humoristes qui échappent à ce constat obligerait à remplir des colonnes avec les noms des autres.
(2) En fait, ils se font rire entre eux. Leur moindre mot déclenchant sur les plateaux des artificiels « Ha ! ha ! ha ! » en cascade, destinés à nous convaincre de l’esprit de ces pitres.

URL de cette brève 5358
https://www.legrandsoir.info/la-cruelle-castration-des-humoristes-francais.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
14/03/2017 à 18:15 par va savoir

je salue votre courage pour regarder des émissions de merde ; je n’y arrive pas.

#133651 
14/03/2017 à 20:39 par Dragon Halluucinai

c’est pas du courage que de regarder la télévision mais du masochisme à mon humble avis ^^ personnellement j’ai mis la mienne sur le trottoir il y a maintenant plus de 5 ans... En plus du bénéfice sur ma santé, j’économise + de 150 euros par an :)

#133656 
RSS RSS Commentaires
   
Déposséder les possédants - La grève générale aux « temps héroïques » du syndicalisme révolutionnaire (1895-1906)
Miguel CHUECA
Textes de Édouard Berth, Henri Girard, Jean Jaurès, Hubert Lagardelle, Paul Louis, Fernand Pelloutier, Émile Pouget, Georges Sorel et Henri Van Kol Réunis & présentés par Miguel Chueca La grève générale exprime, d’une manière infiniment claire, que le temps des révolutions de politiciens est fini. Elle ne sait rien des droits de l’homme, de la justice absolue, des constitutions politiques, des parlements ; elle nie le gouvernement de la bourgeoisie capitaliste. Les partisans de la grève générale (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait possible n’ont jamais avancé d’un seul pas.

Mikhaïl Bakounine

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.