RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le poète et le Covid-19

« Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
J’entends déjà tomber avec des chocs funèbres
Le bois retentissant sur le pavé des cours.

Tout l’hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu’un bloc rouge et glacé.

J’écoute en frémissant chaque bûche qui tombe ;
L’échafaud qu’on bâtit n’a pas d’écho plus sourd.
Mon esprit est pareil à la tour qui succombe
Sous les coups du bélier infatigable et lourd.

Il me semble, bercé par ce choc monotone,
Qu’on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.
Pour qui ? – C’était hier l’été ; voici l’automne !
Ce bruit mystérieux sonne comme un départ…. ».

Charles Baudelaire, Chant d’automne, extrait.

Théophraste R. Auteur du poème immortel (en cours d’écriture) intitulé « Mascarade » et dont le premier vers est : « Qu’ils tombent les masques ceux qui masquent les tombes ».

URL de cette brève 6493
https://www.legrandsoir.info/le-poete-et-le-covid-19.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
27/03/2020 à 07:35 par calame julia

Cela m’a pris les tripes ...
A tous les aînés qui sont partis hier, et, que l’on a pu accompagner.

#168304 
27/03/2020 à 10:06 par chabian

C’est la première fois que Baudelaire me fait vibrer un peu, au delà de la première strophe. merci pour cela ! Bien que ce qui est très convainquant pour une pandémie était un peu pathétique pour une simple mise en hibernation...

#168314 
27/03/2020 à 12:29 par Autrement

"Bâton des exilés, lampe des inventeurs,
Confesseur des pendus et des conspirateurs"...

#168320 
27/03/2020 à 21:47 par Georges SPORRI

@ Chabian / Un conseil = écouter sur YouTube "les litanies de Satan" récitées par Sonya Scarlett, avec des délicieuses erreurs de liaisons et de phonétique.

#168356 
27/03/2020 à 22:54 par Feufollet

Parfois Baudelaire devait être bien noir
Pourtant, il ne connaissait pas les effrois de notre temps
Il ne connaissait pas l’existence de Bill Gates
Et de ce genre de sombres personnages
Reposez en paix M. Baudelaire
Mais nous, nous ne savons plus si nous pourrons
Si nous pourrons encore quitter en paix un monde autant détruit

#168362 
28/03/2020 à 01:24 par Georges SPORRI

@ Feu Follet / Si ! il connaissait... La preuve : " Toi qui pose ta marque, oh complice subtil / Sur le front du Crésus impitoyable et vil ".

#168368 
29/03/2020 à 06:20 par EtoileFilante

Dans les annees 80 et 90, toutes les personnes decedees du Sida : mises en biere immédiates. Cercueils scelles. Corps baches .
Je n avais pas pu "voir" ma sœur, une dernier fois.

#168444 
RSS RSS Commentaires
   

Enjeux politiques de l’histoire coloniale
Catherine COQUERY-VIDROVITCH
Notre patrimoine historique « national » doit-il inclure l’histoire de la colonisation et de l’esclavage colonial ? La réponse positive, de bon sens, ne fait pas l’unanimité : soit parce que parler sans tabou du domaine colonial serait « faire repentance », soit parce que l’ignorance ou la négligence entretenues depuis plusieurs générations font qu’il ne vient même pas à l’esprit de beaucoup de nos concitoyens que notre culture nationale héritée n’est pas seulement hexagonale. La culture française (que (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ce que vous faites peut paraître insignifiant, mais il est très important que vous le fassiez.

Gandhi

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.