RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz

Les charonnards de la rue de Solferino

Au terme d’une négociation hard avec le pouvoir « socialiste », les syndicats ont obtenu un droit qu’ils avaient déjà : celui de manifester.

L’interdiction aurait eu un précédent fameux, celui du 6 février 1962 où un préfet de police, qui s’était compromis sous l’occupation avec les nazis, avait fait preuve de cette fermeté réclamée aujourd’hui par le FN. Il s’appelait Maurice Papon. Au métro Charonne, il fit périr sous les coups de ses nervis 9 pacifistes, dont 8 cégétistes.

Pour éviter une répétition du drame, les manifestants de juin 2016 sont sommés de tourner en rond du côté de la place de la Bastille, les premiers poussant les derniers, tous cernés par des RoboCops exténués (ils ont juste la force de lever et d’abattre la matraque sur tout ce qui bouge en évitant les casseurs).

Il eût été plus simple d’adopter le compromis proposé sur Facebook par un esprit avisé : un rendez-vous à Nation pour une manifestation statique à la Bastille.

Théophraste R.( Qui, « rassurez-vooous, toujours debooout », jamais n’embrassa un flic).

URL de cette brève 5115
https://www.legrandsoir.info/les-charonnards-de-la-rue-de-solferino.html
Print Friendly and PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
22/06/2016 à 18:35 par ozerfil

Après avoir évoqué, rappelez-vous, tour à tour, le terrorisme, les inondations, l’Euro de football et maintenant les casseurs, pour empêcher les manifestations contre cette loi scélérate, ces gens élus par le peuple pour le défendre contre la mondialisation et l’ultra-libéralisme sont passés à l’échelle supérieure de la trahison en osant envisager la possibilité de les interdire !!

Comme dans les plus belles dictatures.

Quand on songe qu’aucune alternative crédible et surtout susceptible d’obtenir une adhésion populaire ne pointe à l’horizon, il y a de quoi être particulièrement inquiet pour l’avenir social de ce pays...

#125210 
22/06/2016 à 23:14 par Geb.

Une "alternative crédible" il y en a une...

Ici, tout le Monde la connait plus ou moins.

L’inconvénient c’est que les principaux intéressés à sa mise en oeuvre non seulement n’y croient pas mais n’ont pas compris que personne sinon eux-même ne pourra la mettre en oeuvre à leur place...

Et surtout la maintenir et la faire progresser.

Parce qu’avant même de la tenter il faudrait aussi que ça soit dans la tête de la majorité des exploités que ça soit mis en place. Et ça dépasse largement une ou deux lois scélérates ou même la casse de quelques éléments républicains d’une Constitution de caractère présidentiel.

#125212 
23/06/2016 à 13:39 par ozerfil

Geb,

J’ai précisément écrit : "aucune alternative crédible et SURTOUT susceptible d’obtenir une adhésion populaire"...

Ce "surtout" est primordial, l’esprit des gens étant malheureusement plus tourné vers des envies sécuritaires et national(ist)es que vers la défense des acquis et des droits des travailleurs et plus de social et d’égalité...

Les sirènes mensongères du FN rodent et font leur effet...

Il est évident dans mon esprit que l’ultralibéralisme autoritaire à la F. Hollande M. Valls et E. Macron n’est en aucun cas incontournable !

#125221 
23/06/2016 à 14:06 par alexis de veynes

il y a des policiers syndiqués aussi et ils sont nombreux. même CGT. alors respectons-les !
depuis plus d’un an, ils sont tout de même sur "le pont" pour notre....sécurité !

#125222 
23/06/2016 à 16:38 par daniel

La monarchie républicaine a fait son temps, trop longtemps avec tous ses excès, passons à la VIe République.

#125225 
23/06/2016 à 19:54 par daniel

Ah oui les policiers "syndiqués" tapent moins fort que les autres...MDR

#125227 
24/06/2016 à 03:57 par Jean Cendent

hollande valls ça suffit !hollande valls ça suffit !.............................Hollande la valse ça suffa.....
https://www.change.org/p/fran%C3%A7ois-hollande-valls-%C3%A7a-suffit

#125233 
RSS RSS Commentaires
   
Éric Dupont-Moretti : "Condamné à plaider"
Bernard GENSANE
Il a un physique de videur de boîte de nuit. Un visage triste. De mains trop fines pour un corps de déménageur. Il est toujours mal rasé. Il sera bientôt chauve. Parce que ce ch’ti d’origine italienne est profondément humain, il est une des figures les plus attachantes du barreau français. Il ne cache pas sa tendance à la déprime. Il rame, il souffre. Comme les comédiens de boulevard en tournée, des villes de France il ne connaît que les hôtels et ses lieux de travail. Il a décidé de devenir avocat le (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je ne sais pas ce qu’est un homme, je ne connais que son prix.

Bertolt Brecht

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.