RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

78 

Les clients patients du trou du cul du monde

Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV le 12 novembre 2020 :
« Je veux que tous ceux qui étudient aient un revenu et s’engagent pour la collectivité. Exemple : je suis pour qu’on paye les études de médecine mais que les médecins formés doivent 10 ans à l’État pour lutter contre les déserts médicaux. »
Et de proposer que les médecins ainsi formés ne remboursent pas, mais soient envoyés dans le Lot, en Corrèze, dans l’Aveyron.

Quelques hauts cris : « 10 ans dans le trou du cul du monde ! ».

Le Quotidien du médecin du médecin du 13 novembre titre : « 

« Vous, vous allez dans le Lot ! » : dix ans dans un désert pour les jeunes médecins, la proposition radicale de Mélenchon ».

Mélenchon n’a pas compris : un médecin français, ça ne peut pas être comme un instit ou un prof ou un gendarme, ou un postier que leur administration nomme là où l’on a besoin d’eux .

Pas davantage, un médecin français n’a vocation à aller porter secours aux malades partout dans le monde comme les médecins cubains.

Un médecin français, pour les braillards que la proposition de Mélenchon fait bondir, ça a vocation de faire de l’oseille, ouvrir une clinique, s’adonner au tennis et au golf et à la navigation entre des îles au sable fin.

Théophraste R. Auteur sous pseudo du pamphlet « Quand ça gratouille et chatouille, c’est de la magouille, on vous dépouille ».

Pour sourire,l’hôpital, par les Inconnus.

URL de cette brève 6641
https://www.legrandsoir.info/les-clients-patients-du-trou-du-cul-du-monde.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
13/11/2020 à 20:44 par ricolamagouille

Il existe une autre solution toute aussi efficace ,faire comme au XIX°, déporter une partie de la population des campagnes en villes... Ou s’inspirer de la révolution culturelle chinoise ou encore peut être en fait la moins onéreuse, la plus efficace et la plus utile, pour la France, la nation , le monde, l’euthanasie des personnes invalides handicapés, déficientes mentales ou ayant dépassé la limité d’age efficace au travail...
Voilà pourquoi en fond, en principe et en raison, je suis anar. Il y a toujours des alternatives quand on concerne tout le monde. Quand on crache un diktat, comme celui là, qui fait se ressembler, pour les citoyens, toutes les idéologies, on laisse le choix entre finir à Treblinka ou au goulag, ce qui réduit au même la volonté politique...
https://www.youtube.com/watch?v=GI99SCYbzso
Eric F. dit Charclot
Clown noir et vert depuis le trou du cul de la France

#175141 
14/11/2020 à 01:32 par JC

De toute façon pour Castex, l’homme obsédé par une seule courbe qui est aussi le chef du gouvernement de la France, la meilleure façon de se passer de médecin, c’est de ne pas tomber malade. Eh ! Malin le type.

#175146 
14/11/2020 à 09:05 par François de Marseille

C’est pas une mauvaise idée en soi, mais la question est encore et toujours qui va prendre les decisions.
Faire des medecins des fonctionnaires, c’est mieux mais c’est pas la panacée.
Etant moi même fonctionnaire, je suis bien placé pour voir les travers indepassable de cette facon de fonctionner.
Toutes les idées ont du bon a prendre, mais les decideurs mis ne place en tirerons systematiquement le pire.
Pourquoi ? Pour maintenir leur petits avantages de decideur inactifs bien payés.
L’administration est ultra hierarchisé, hautement antidémocratique. Du point de vue du respect des individualités, c’est le jungle complete.
Les idées ne peuvent diriger, ca doit être les hommes (et les femmes bien sur) qui doivent prendre ensemble les decisions,e. Donc effectivement, Anarchiste, encore et toujours, je suis, car même si le communisme est un doux reve alors que le fascisme est un cauchemard, la réalité c’est qu’il fat un controle ultra stricte du pouvoir.... ou Cuba

#175151 
14/11/2020 à 09:22 par Ivan

Sauf que... à part les écoles privées, toutes les études en France sont plus ou moins gratuites (sans compter les formations payantes payées par les contribuables).

Du coup, si je comprends bien, tous ceux qui sont allés à la fac doivent 10 ans à l’Etat (ou le nombre d’années qu’ont pris les études), Etat qui peut décider pendant ce temps de service la zone territoriale où ils doivent travailler. Genre : tu as fait un BTS en "Management", tu iras faire caissier à 467 km de chez toi pendant 2 ans. Ou une thèse en biologie et tu iras faire chercheur - pardon, caissier - oups, il n’y a pas de poste pour les chercheurs - pendant 8 ans dans un territoire sinistré, comme on dit.

J’ai bon ? Y’a pas de raison, hein !

Mais une solution est simple pour les médecins : laissons-leur la liberté de refuser d’être remboursé par la Sécu, s’ils s’installent où ils veulent. Pas sûr qu’ils aient beaucoup de patients - mais bon...

#175152 
14/11/2020 à 09:56 par Danael

Les braillards ne sont pas représentatifs de tous les médecins fort heureusement . Certes nos médecins n’ont pas l’opportunité qu’ont les Cubains d’être ces compagnons chéris et reconnus dans le monde entier, il n’empêche que certains médecins français s’impliquent déjà un peu partout dans le monde et que beaucoup sont sincèrement attachés à leur profession de soignants et le font bien.
Dans la zone rurale où j’habite notre médecin traitait ses patients avec un dévouement exemplaire comme s’ils étaient des membres de sa propre famille. On l’a perdu . La proposition de Mélenchon tombe à point car elle répond à un problème sérieux de manque de médecins dans les régions éloignées des centres urbains qui existe dans beaucoup d’autres pays d’ailleurs. Certains d’entre eux essayent d’y remédier en augmentant les salaires des médecins qui s’installent en zone rurale . La proposition de Mélenchon fait plus appel à la solidarité entre les citoyens car l’étudiant en médecine sera payé tout au long de ses études et redevra un service à la communauté en échange. Bien sûr, il faudra mettre en place pas mal d’autres services publics aussi et revitaliser économiquement ces zones superbes par ailleurs. Rien de nouveau cependant les braillards. Dans la fonction publique c’était la règle il n’y a pas si longtemps il me semble : une formation facilitée par l’État et en échange un service rendu à la nation.

#175153 
14/11/2020 à 10:01 par robess73

aucune inquietude a avoir .une fois les mesures en place ,nous trouverons beaucoup de jeunes qui ont une réelle vocation pour soigner les gens et qui sont bloqués actuellement par le numerus closus,le népotisme de la profession,le cout des études ainsi que l année de prépa .et la clause des 10 ans éliminera de fait les golfeurs chers a théo.

#175154 
14/11/2020 à 10:02 par ricolamagouille

@ jc
j’ai tenu 3 minutes... Une heure et 13 minutes pour jouer sur le pathos, ça va ; en plus c’est le matin ... Si seulement il y ’avait le même genre de discours sur les violences faite aux femmes, sur celles faites aux enfants, sur les conséquences de ces violences, sur l’explication de la remise en oeuvre de néonicotinoïdes, sur l’implication de la France dans la déstabilisation des régions riche en uranium...Après ,j’chuis pas non plus pour des marathons à la Castro ou à la Chavez mais ça avait le mérite d’essayer une démagogie instructive ( je ne vis pas dans illusion d’un chavisme ou d’un castrisme sans faute...)... J’y peux rien, je suis iconoclaste...

#175156 
14/11/2020 à 10:23 par Assimbonanga

Les instituteurs étaient des fonctionnaires. Les médecins sont des praticiens libéraux. Ça fait toute la différence... Ce sont des commerçants !
A ce propos, observez comme les petits commerçants pleurent aujourd’hui à chaudes larmes parce qu’ils n’ont pas droit au chômage. Il faut leur rappeler que s’ils n’ont pas le chômage c’est parce qu’ils ne veulent pas s’affilier à son système de cotisations, trop coûteuses. Ils déboursent seulement pour les cotisations de leurs salariés mais ça leur occasionne chaque mois une énorme souffrance.
J’ai entendu aussi le couplet de la brave commerçante qui appelle le téléphone sonne à 19h pour crier sa détresse : nous aucun syndicat ne vient à notre secours ! Hé, cocote ! Le syndicalisme est une oeuvre collective, pas une émanation divine tombée du ciel pour ces salauds d’ouvriers qui branlent rien et qui n’ont pas les soucis des patrons. Le petit commerçant se complaît facilement dans son ignorance de l’Histoire.

#175157 
14/11/2020 à 10:32 par bob

ricolamagouille, excuse moi, mais je n’ai pas saisi si tu était pour ou contre la proposition de Mélenchon.

#175158 
14/11/2020 à 11:55 par Xiao Pignouf

@Yvan

Des managers et des caissières, on en trouve à la pelle. Des médecins en zone rurale, ça commence à devenir aussi rare que le dahut.

#175162 
14/11/2020 à 12:02 par Assimbonanga

Dans les campagnes par l’à travers, les médecins sont bien chouchoutés par les communes, locaux communaux entretenus par la commune, loyers défiant toute concurrence, exonérations diverses. Il s’agirait d’en dresser l’inventaire, hélas, ma mémoire est une véritable passoire.
Le problème qui reste, passés les avantages pécuniaires, c’est les loisirs et les opportunités pour leurs gosses. Toutefois, lorsque les enfants sont petits, la campagne, il n’y a rien de mieux. Faudrait suivre la même trajectoire que Wauquiez, commune rurale pour le primaire, ville moyenne (Le Puy) pour le collège et lycée et hop ! Lyon pour le secondaire. Donc l’obligation de 10 ans, ça colle. Ou seulement 8 ans ? 7 ans ?
Bof, tout ça, c’est un peu "communicationnel". Ce qui compte, c’est de pas lâcher le dossier tant que rien n’a changé, de s’y acharner, comme un Che l’aurait fait avec son opiniâtreté.

#175163 
14/11/2020 à 12:50 par ricolamagouille

@ bob
j’aime pas les nouilles....et encore moins avec du ketchup...mais j’aime bien la forme des spaghettis avec de la sauce tomate ça me fait penser à une opération des intestins... Sans vouloir t’offense,r je suis assez clair, quand j’écris qu’il y a des solutions alternatives c’est que je pense que celle là est un diktat exprimant le potentiel iconoclastique du futur mélanchonisme, parce que c’est comme ça que le communisme est devenu troskisle leninisme stalinisme castrisme chavisme...et vous n’y pouvez rien c’est ce qui se passera parce qu’on fonctionne toujours et encore dans une société univoque issu de la représentation papale romaine et centralisée. Il est toujours très difficile de concevoir une transmission de la collégialité vers les premiers concernés cad les médecins et affiliés, hors contrôles des influences destructrices des lobbys médicaux pharmaceutiques (non mais je rêve c’est une fille et elle a pad shampoing...non mais ...).
A partir de miment où on reconnait la spécificité de chaque compétence en plein on reconnait aussi leurs capacités à agir intelligemment pour le bien de tous à condition et à la seule condition que cela fonctionne en tous sans entrave ni compétition ce qui est exactement le contraire de la société cloisonnée qui s’est structuré autour de la compétitivité intérieure et extérieure, phénomène naturel lié à la territorialisation reproductive et autres comportements archaïques ;.. En gros, il ne suffit pas de supprimer la loi Le Chapelier pour permettre une restructuration intelligente du corporatisme, dans ce qu’il peut avoir de positif, mais de bien comprendre qu’en imposant des dédisons par le haut plutôt que de les laisser remonter, on ne fait jamais que de continuer à faire bégayer l’évolution sociale....Evidemment, l’ordre des médecins est relativement bien tenu en mains par un collectifs de crétins bornés mais instruits.Avant toute autre chose, c’est là qu’il faut karchérisé la racaille et, si possible, en commençant par la psychiatrie, outil ultime de toutes dictatures du corps et de l’esprit et ensuite, par ordre, la pédiatrie, l’obstétrique...Après le désert médical, ça craint mais moins que le désert social. Dans mon coin, par exemple, les FI, on n’ en voient pas beaucoup en action mais, bon, je vis dans le rectum de la nazillon Cela écrit , j’entend déjà les tenants du sacré essuyer leurs pieds sur les néritiques..Si.une religion naissante vit de ses contradicteurs, elle ne peut se permettre de les laisser subsister...!

#175167 
14/11/2020 à 12:51 par Palamède Singouin

@ Ivan

La spécificité des facs de médecine c’est qu’elles dispensent une formation très spécialisée : on va en fac de médecine pour être médecin, mais on ne va pas forcément en fac de Droit pour être avocat ; le plus souvent pour s’ouvrir des possibilités de tenter des concours d’entrée dans l’administration qui en cas de succès déboucheront sur une formation spécialisée (plus ou moins couteuse suivant les administrations...) qui impliquera en contrepartie un engagement de servir l’État au sens "les contribuables qui auront financé votre insertion dans la vie professionnelle". Par contre si vous envisagez de devenir avocat, on ne vous demandera rien et on vous souhaitera bon courage.

#175168 
14/11/2020 à 14:20 par chabian

"vocation de faire de l’oseille, ouvrir une clinique, s’adonner au tennis et au golf et à la navigation entre des îles au sable fin." Ce qu’ont bien compris depuis longtemps les firmes pharmaceutiques, qui leur offrent tout cela avec "une courte présentation de nos produits" (comme ont dit pour le touriste lambda).

#175174 
14/11/2020 à 14:56 par Assimbonanga

Petit détail technique. Aux instituteurs publics, non seulement on leur payait leurs études mais aussi ils étaient rémunérés durant celles-ci, au grade de stagiaire. Si au bout du compte ils changeaient d’avis après le diplôme (CAP, certificat d’aptitude pédagogique), ils pouvaient ! Moyennant remboursement de toutes les largesses sus citées.
Pour l’école normale d’instituteurs ou institutrices, il n’y avait pas d’autre voie, pas d’autre choix, c’était à prendre ou à laisser (sauf les mères de 3 enfants et plus).
Donc, si on transposait aujourd’hui le système aux fac de médecine, aurions-nous le cran de pas créer deux filières parallèles, privées/publiques au choix, sans oser fâcher quiconque ? Tout cela nécessiterait une large adhésion de tout le peuple...C’est pas gagné d’avance.
Ou alors nos médecins risqueraient de faire comme ceux de Cuba à la révolution : prendre la fuite pour la Floride !

#175176 
14/11/2020 à 15:12 par François de Marseille

`@ Ivan : Absolument aucune étude supérieure n’est gratuite en France. Le frais de scolarité les moins élevés, c’est les facs==. C’etait dans les 150 euros/ans quand je m’y suis inscrit, en 1989.

#175179 
14/11/2020 à 16:33 par Auguste Vannier

« Mais une solution est simple pour les médecins : laissons-leur la liberté de refuser d’être remboursé par la Sécu, s’ils s’installent où ils veulent ». @ivan
Je trouve que c’est une excellente idée complémentaire à la proposition de Mélenchon.
J’ajoute que le lieux d’affectation pourrait se faire à partir de la hiérarchisation d’une liste de choix. Pour autant le médecin garderait une fonction "libérale" qui désigne essentiellement une "liberté" dans la manière d’exercer son activité et non pas la seule liberté d’installation. Dans pas mal d’autres activités, la liberté d’installation est soumise à des critères variés et cadrée par des règles spécifiques.

#175185 
14/11/2020 à 16:55 par ricolamagouille

@ francois de marseille
tous services d’enseignement devraient être gratuits, totalement et pris en charge par la communauté...poils aux universités.... et sans contrepartie aucune parce que si tu veux pas de gosses tu mets une capuchon ou tu prends un bonbon ... Ils ne nous doivent rien et nous leurs devons tous ... Content pas content pareil...!

ça c’est les frais aujourd’hui :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2865

#175186 
14/11/2020 à 17:00 par Roubachoff

A 25 euros la consultation, avec tous les frais annexes (locaux, secrétariat et j’en passe) les médecins généralistes n’ont sûrement pas de quoi se payer le golf et tout le reste. Pour le coeur du problème, je ne prétends pas connaître la solution, mais la proposition de Mélenchon, comme souvent, est pitoyable. Avec lui au pouvoir, vous regretterez Micron et Cass’toi Pauv’Tex, les chantres de la liberté individuelle. Le résultat le plus probable de cette ânerie, c’est de moins en moins de gens dans la filière médecine.

#175187 
14/11/2020 à 17:32 par JC

@ricolamagouille : Je ne proposais pas de regarder la vidéo, j’ai calé le lien pile sur le passage que j’évoque sur la seule chose qui intéresse le chef de notre gouvernement en ce moment.

Je n’ai pas d’avis sur la proposition de Mélenchon, ça m’embête de dire à qui que ce soit où ils doivent vivre et où ils ne doivent pas, mais peut-être qu’on a besoin de le faire pour corriger un cercle vicieux, auquel cas il faut être sûr de l’avoir bien compris pour intervenir à l’endroit le plus pertinent et le moins douloureux.

#175188 
14/11/2020 à 19:22 par Danael

Si l’on commence à paniquer et mépriser tout le temps et pour n’importe quoi, on n’envisagera rien de constructif pour l’avenir. Les Cubains se sont construits en croyant en eux et au changement révolutionnaire nécessaire . Des médecins sont partis en Floride après la révolution certes mais d’autres sont restés et ont largement contribué à l’excellent niveau de santé dans ce pays. En France ; nous ne partons pas de rien non plus et il existe pas mal de médecins qui ne sont pas que des commerçants et des commerçants qui ne sont pas que des gros exploiteurs et des super riches. Faut pas charrier et raison garder comme on dit.

#175195 
14/11/2020 à 20:58 par vagabond

Avec des propositions pareilles, les chances de la FI sont à revoir à la baisse.
Mélenchon devrait se renseigner de ce que ça donne dans d’autres pays. Obliger les gens à passer 10 ans dans un endroit qui ne leur convient pas, ce n’est pas l’idée de ce que je me fais de la liberté.

#175197 
15/11/2020 à 08:57 legrandsoir

Vous êtes donc d’accord pour qu’on ne l’impose plus aux instits, profs, postiers, gendarmes, etc.
Je suis du sud-ouest et j’ai passé 20 ans à Paris aux PTT, contre mon gré.
MV

#175213 
14/11/2020 à 23:23 par tchoo

Pour mémoire ce système a déjà exister et j’en ai bien bénéficié
J’ai eu un prof technique qu’il ne l’a été que parce que sa bourse d’étudiant lui avait donner l’obligation d’enseigner pendant dix ans.
Pas très bon prof mais excellent professionnel de sa profession qui nous a énormément apporté d’un point de vue pratique opérationnelle.
Je ne vois qu’un inconvénient à ce système, c’est que les fins de "bonne famille" aisée pourraient dispenser leur rejeton de cet engagement
il n’en reste pas lois que c’est un ascenseur social efficace, permettant aux jeunes de milieu modeste d’accéder à des formations de haut niveaux en étant rémunéré

#175204 
15/11/2020 à 10:56 par Assimbonanga

@roubachof, à la campagne, le médecin n’a pas de secrétaire, souvent. Il fait l’économie. Pas évident de tomber sur un répondeur et de devoir se contenter de doctolib pour la prise de RV... Il peut avoir un créneau horaire pour répondre au tel, à ne pas rater.
A 25€ la consultation, ça fait entre 75 et 100€ de l’heure. Sans parler des "aides" précitées abondées par la commune... Quand tu rentres dans la salle d’attente, t’as déjà payé avec tes impôts.

#175222 
15/11/2020 à 11:03 par Assimbonanga

Généralement, les postes de fonctionnaires sont remis en jeu annuellement et pourvus selon un barème, ce qui pourrait rassurer vagabond. Du coup, il ne s’agit pas d’une assignation de 10 ans au même endroit.
Pour les généralistes, il s’agirait donc de promulguer une liste de postes vacants à pourvoir obligatoirement ? Mis en oeuvre par ? Les maires et préfets ?

#175224 
15/11/2020 à 11:19 par ozerfil

@ Danael,

Pour les avoir côtoyés toute ma vie professionnelle, ne vous faites aucun illusion sur 90% de nos médecins : ils ont choisi ce métier parce qu’il paie bien et que leur excellent niveau scolaire les y autorisait.

Ils n’ont que peu d’intérêt pour leurs patients (ce ne sont que leurs réputation - donc revenus... - et responsabilité légale qui les poussent à être professionnels, et encore, pas tous !) - je modère avec les médecins hospitaliers PUBLICS qui sont MOINS payés et globalement PLUS impliqués...
Pour mesurer leur humanité, il n’y a qu’à voir le profond mépris pour leurs "petites mains" que sont les infirmier(e)s et leur dureté envers eux lorsqu’ils ne font pas leurs supplétifs, équivalents des internes dans les hôpitaux, or ce n’est ni leur formation ni leur fonction !!
Et combien de fois ai-je entendu dire "si vous n’êtes pas contents, vous n’aviez qu’à faire des études de médecine " ; l’imbécile discours de Droite par excellence : comme si tout le monde en avait les moyens et, si c’était le cas, ces hautes études n’auraient alors plus aucune valeur sur le marché du travail !!

Désolé (pour eux et tous ceux qui tiennent ce raisonnement absurde), le salarié du plus bas de l’échelle est un être humain et a le droit de vivre aussi DIGNEMENT que son patron ou un Ministre - je n’ai pas écrit "doit avoir le même salaire ", ce qui serait anormal au vu de l’investissement personnel dans les études, des capacités et des responsabilités professionnelles...
Je suis juste et honnête, je me classe dans ceux qui "méritent" moins !

Il reste 10% de médecins investis et respectueux qui prennent leur difficile métier à cœur et ont conscience qu’on attend beaucoup (sans doute trop... de miracles !) d’eux.

Autre reproche : "ascenseur social ", oui, mais la grande majorité des médecins oublie de quel milieu elle sort dès que l’argent se met à rentrer à flots - j’en ai dans ma famille, d’éducation de Gauche (!), et, malgré tout, "ils PUENT le fric " comme de "bons" patrons...

Tout ça n’est pas de la jalousie - les médecins sont des gens intelligents, travailleurs, qui ont fait de longues et difficiles études, ont de grandes responsabilités et méritent leurs revenus - c’est une froide et objective analyse, sans complaisance, de leur comportement général.

Si mes propos leur déplaisent, ceux qui se sentent visés n’ont qu’à se remettre en question et rejoindre leurs confrères qui font honneur à leur profession...!!

#175226 
15/11/2020 à 12:08 par ricolamagouille

En premier rendre à l’état son investissement par le service, ce système existe : c’est École du Service de Santé des Armées de Lyon ESA ex santé navale, c’est un choix . Par contre, le boursier, que les parents n’ont pas les moyens d’aider, devrait,en plus, continuer à sucer pendant dix piges alors que les fils de bourges entretenus, eux, seraient libres comme l’air de pouvoir s’installer dans les quartiers friqués.Je veux bien qu’on soit à la recherche de solutions mais, à un moment, il faut arrêter de croire que la révolution n’est faite qu’avec de bonnes idées... Mai 68, la convulsion des bobos de l’époque et sa révolution sexuelle, a permis à plein de petits garçons et de petites filles de connaitre les joies de l’orgie. Quoi , bien sur je suis vulgaire, c’est même la que je vis dans le vulgus, vous devriez y redescendre des fois....Deuxièmement pour répondre à MV, quand tu rentres au service de l’état tu rentres au service de la communauté. C’est un peu entrer dans les ordres, tu es en service et tu vas où le service a besoin de toi ; ça veut pas dire que je suis foncièrement d’accord avec la chose mais, comme de mon coté, je suis plutôt parole parole, ça me semble normal.
Le fait sur lequel je veux insister c’est que nous ne sommes pas propriétaire de la vies de nos descendants et c’est pas grave que ce soit le facteur le papa... Nous sommes responsable de leur bien être, par nos apports matériels physiologiques psychologiques et spirituels (attention au sens du mot tout ce qui a trait à l’esprit...!) et de leurs développements dans l’acceptation de leurs choix personnels dans la mesure où ces choix ne mettent pas en danger la communauté En gros une fois qu’on leur a permis d’accéder au respect d’eux , ils acceptent d’échanger le respect avec l’autre... Mais comme c’est trés difficile à faire puisque ça demande beaucoup d’abnégation et ben le grand soir c’est un suppo et au lit... Pour l’instant la seule influence que nous avons sur eux, nous les générations passées, c’est la pollution de environnement et l’art de nous persuader que c’est pour leur bien alors que nous savons que nous nous mentons à nous même , certains avec une volonté frisant l’internement... Tout l’enjeu des vieux qui vont crever c’est de pouvoir contrôler les jeunes pour qu’ils entretiennent leurs agonies...
Les Inuits, quand ils n’arrivaient plus à courir après le traîneau en descendaient et attendaient la mort... Pour le bien de la planète, il vaudrait mieux que tous les plus de 20 ans disparaissent d’un coup, mais, bon, Sa majesté des mouches...

#175228 
15/11/2020 à 13:13 par Chklakla

Friot explique bien que tout en restant une profession libérale, la médecine de ville n’est payée que par les cotisations sociales. Si on ajoute à cet état de fait le coût des études de ces médecins qui, grâce à l’impôt, est bien inférieur à celui des facultés de médecine ailleurs dans le monde dont les frais d’inscription sont exhorbitants, il est normal qu’ils rendent à la collectivité une part de cette socialisation tarifaire et économique.

#175233 
15/11/2020 à 14:48 par CAZA

Bonjour

Mais attention quand même les déserts médicaux ce n’est pas qu’en Aveyron loin s’en faut .
Essayez d’avoir un RV de Dentiste ou d’Ophtalmo ou de Pédiatre dans une grande agglomération .
Dès les années 70 les tarés qui gèrent les affaires du peuple ont décidé que pour limiter les dépenses de santé il fallait bloquer la formation de diplômés CQFD l’accès aux soins

Et en avant pour la création de concours d’accès où l’on vous expliquait que si vous aviez échoué c’est que vous étiez trop con pour être professionnel de santé . C’est ainsi que dès la 2ème année ceux qui n’avaient pas le petit doigt sur la couture avaient disparu des bancs de la fac et qu’il ne restait plus que les"" fils de ¨¨ bien propre sur eux et qui lisaient l’équipe à l’intercours et dont la famille avait eu les moyens de payer les écoles préparatoires.

On a tous le trou du cul que l’on mérite et pour beaucoup ce n’est pas L"Aveyron mais la région parisienne
Dans notre système de santé C’est la loi du marché qui s’applique Comme il n’y a plus assez de praticiens ils gagnent leur vie sans se lever le (trou ) cul .Le comble de l’absurde est atteint car dans un système libéral on a supprimé la concurrence
Pour exemple l’installation des pharmacies a toujours été soumise à une obligation de maillage du territoire

De mémoire JLM avait proposé la distribution des médicaments à l’unité . Bon pour l’emploi en pharmacie ( X par 10 le personnel)
En ce qui concerne la sécurité de délivrance des médocs on risque d’avoir des accidents surnuméraires car les comprimés ont une fâcheuse tendance à se ressembler

#175237 
15/11/2020 à 15:13 par Juan

La santé dans le système capitaliste :illustration.

#175240 
15/11/2020 à 16:00 par Roubachoff

@MV
Sans vouloir vous manquer de respect, avez-vous fait onze ans ou treize ans d’étude pour devenir postier ? Et comme JLM, oubliez-vous les trois ou cinq ans d’internat (selon les spécialités et compris dans les onze ou treize ans) payés au lance-pierre qu’effectue chaque médecin, et qui permettent au système de santé publique de ne pas s’écrouler ?
Sans faire montre du moindre mépris pour les "humbles", pendant vos vingt ans à Paris avez-vous touché la moitié du salaire de vos collègues ou travaillé jusqu’à l’épuisement ? C’est le sort qui attend un jeune médecin dans un désert médical : pas assez de patients ou beaucoup trop.
Enfin, comment pouvez-vous comparer des fonctionnaires avec des médecins libéraux ? (N’allez pas me chercher des noises, je suis un grand défenseur de la fonction publique.) Longtemps, j’ai pensé qu’une médecine totalement d’Etat, à condition de bien l’organiser, pourrait être une solution. Avec la crise sanitaire et les tristes remontées que j’ai du service hospitalier, sans parler de prises de position délirantes (ne citons pas de noms) je crois bien avoir changé d’avis. Bref, sauf une véritable révolution (salaire à vie pour tous aussi élevé que possible et pratiquement dissocié du rôle qu’on joue dans la collectivité) non à la proposition de JLM. 

#175242 
15/11/2020 à 16:58 legrandsoir

La proposition de JLM est de payer les études des médecins qui n’ont pas les moyens et, au lieu de leur demander de rembourser (ils n’ont toujours pas les moyens) de leur proposer des postes dans des départements en pénurie que les Parigots-têtes-de-veau appellent les "trous du cul du monde".
Une autre solution est de laisser arriver au bout de leurs études les fils de bourgeois (ou de médecins, il y a comme une petite hérédité dans le métier) au détriment des fils de prolos. Bien entendu, les nouveaux médecins ainsi formés exerceront dans les villes, dans des cabinets médicaux, dans des cliniques, tandis que les Français ruraux diront : "Heureusement qu’on a des vaches, et donc un vétérinaire pour nous examiner".
Donc : laisser les étudiants riches devenir médecins, les étudiants pauvres échouer ou renoncer à ce genre d’études, laisser des millions de Français sans médecins de proximité, serait préférable à demander une contrepartie à des étudiants dont l’Etat aurait financé les études ?
Sauf erreur, il y a des grandes écoles où l’Etat demande une contrepartie (10 ans au service de l’Etat) et des énarques bien Parisiens-têtes-de-chien qui se retrouvent préfets, sous-préfets en (’tention, j’va dire un gros mot) province.
Pareil pour les hommes politiques. Un exemple parmi des dizaines : le jeune Normand François Hollande a fait souche politiquement en Corrèze (un des "trous du culs du monde").
Pour conclure : je suis né dans l’Aveyron je connais bien le Lot, je vous assure qu’ils ont l’électricité, la Wifi, des cinémas, des médiathèques, des salles de sport, des routes, des écoles, des paysages merveilleux, de l’air pur, peu d’insécurité et (’tention, j’va dire un secret) je connais même un village médiéval baigné par une rivière si peu pollué qu’on s’y baigne, comme avant, dis-donc. Je ne vous dis pas le nom, because tout Pantruche va débarquer et ça va devenir aussi crade que la Seine (égout qui traverse le Centre du Monde).
Maxime Vivas
PS. Vous n’êtes pas obligé de me répondre, je crois qu’on s’est compris et vous aimez l’humour, comme moi.

#175250 
15/11/2020 à 16:04 par Roubachoff

@ozerfil
Votre analyse n’est pas fausse, loin de là, mais je crains que vous exagériez un peu sur les pourcentages. Heureusement, il y a un peu plus de 10% de médecins dignes de respect et d’admiration.

#175243 
15/11/2020 à 16:27 par Xiao Pignouf

@Vagabond & Roubachoff,

Ce que vous affirmez, ce ne sont que conjectures, il y a d’autres arguments en jeu, comme la fin du numerus clausus.

Cela existe pour les profs et les instits, pourquoi pas pour les généralistes ? Rien de choquant là-dedans.

Si vous voyez mieux, n’hésitez pas à le proposer à la FI, ils sont preneurs d’idées.

#175247 
15/11/2020 à 17:16 par vagabond

Je parlais des médecins car il en est question. Je sais que dans certains pays, un tel système a conduit à une grande corruption pour éviter certains coins perdus.
@Xiao, est-ce que vous représentez la FI sur LGS ?

#175251 
15/11/2020 à 18:01 par Auguste Vannier

Je vais me répéter, mais l’enjeu de la prochaine prochaine Présidentielle ce n’est pas d’élire un Monarque, mais d’empêcher ceux qui sont censés nous représenter de continuer de faire avancer l’agenda du Mont Pélerin et de ses serviteurs.
Il s’agit de faire avancer les idées d’un Projet Politique et de plans-programmes travaillés depuis 2012, modifiés collectivement et mis en débat. L’Avenir en Commun à le mérite d’être ouvert à contributions, alors j’invite tous les commentateurs à proposer leurs idées pour améliorer ou changer notre système de santé et tout ce qui doit "bifurquer" avant de se prendre le mur en pleine poire . JL Mélenchon n’est pour moi qu’un porteur de Projet, jusqu’au Pouvoir d’une Véme république qui ne peut être changée qu’en y accédant ou en réussissant une révolution. Dans l’offre "Politique" insignifiante ou roborative que font circuler les media, je n’ai pas trouvé mieux. Son porteur est un être humain avec ses forces et ses faiblesses, je le trouve plutôt pas mal pour faire le job que j’en attend. En sachant que rien ne pourra être fait si nous ne nous occupons pas nous mêmes de nos affaires communes et de notre destin:la démocratie n’existe que si chaque citoyen s’y exerce en l’exerçant (C.Castoriadis).

#175255 
15/11/2020 à 18:26 par ozerfil

@ Roubachoff,

Croyez-moi, par expérience !

Je le reprécise : je ne parle pas des médecins hospitaliers publics...

#175257 
15/11/2020 à 19:09 par François de Marseille

@ ricolamagouille : 100 % d’accord avec toi, le peuple trime suffisament pour générer assez de ressources pour qu’un gouvernement bienveillant (comme à Cuba) ou réellement populaire (comme nul part) puisse offrir profusion de services gratuits (soin médicaux, enseignement, logement, énéergie, nourriture de base...).
Ca, on le sait, mais on se contente d’esperer des micro-avancement pour que ce soit compatible avec les choix politiques qui nous sont proposés.

#175260 
15/11/2020 à 21:15 par ricolamagouille

je suis suivi en psychiatrie depuis 15 ans , vous savez le désert médical où la thérapie est l’abrutissement qui enrichit les actionnaires. Je ne progresse vraiment que depuis que je suis suivi par un infirmier, moins péremptoire et plus à l’écoute. Et je suis pas le seul à apprécier son humanité... Pareil pour les aides soignantes, souvent, elles ont le truc pour te détendre... Du coup la question est de savoir si il ne vaut mieux pas se passer de médecins sur-qualifiés qui, contrairement à leur prétentions, ne font pas moins d’erreurs que le commun quand il s’agit de juger des causes et conséquences des pathologies mentales ; En sondant un peu les actualités, combien de multi-recidivistes de violences à caractères sexuels ont récidivé suite à une libération qui n’avait pas lieu d’être. En fait la question du viol et de son déni sont au cœur de toute la construction sociale. Nous, filles et fils du peuple sommes, pour une certaine forme d’élides, inaptes à toutes formes de responsabilisation du fait même que c’est nos mères qui leurs servent de bonnes, et ,comme dit l’autre, DSK n’a fait que trousser la bonne ; Du coup , notre essence fait qu’il n’y a pas de choix : un peu comme les premiers migrants anglais qui mourraient à la tache ou, plus proche, ceux qui se noient dans la méditerranée t’es pauvre on paye tu sers. Pour moi, ça serait beaucoup plus drôle d’aider une fille ou fils de la cité à se payer un cabinet en plein Neuilly ou en plein Fouquet’s, ça aurait au moins le mérite de le mettre direct en contact avec la misère......Je sais que FI n’a de leçons à recevoir de personne et ça tombe bien, moi non plus. Une fois encore, le paternalisme politique frappe:en s’encensant, sans voir qu’il instaure un nouvel inégalitarisme... J’en reviens a : tout gratuit pour tous sans regard sur la provenance du moment qu’il y a une frai motivation et peu importe l’age et l’origine ... Quid de la promotion internes : il y a quantité d’infirmier/e/s expérimentés qui pourraient passer par un cycle plus court Quid de la réflexion sur les médecines alternatives ; sacrifier un coq blanc une nuit sans lune en tournant sur un pied pour la guérison des maux dentaires par exemple Quid de la prévention et de la mise en place d’une formation à la prévention des risques médicaux Quid de la formation d’assistants médicaux etc. etc.
Cependant, cela ne changera pas une chose, pour être toubib faut un minimum de cervelle et quand t’as un minimum de cervelle t’as pas forcement les mêmes centres d’intérêts et comme être toubib ça rapporte quand même un minima (exemple scandaleux : medecin psychiatre hospitalier intérimaire : 14000 euros/mois) et ça te donne donc accès au changement de classe... On y peut rien, l’intelligence donne aussi accès à la promotion sociale, c’est un fait... Je suis à 495 euros par moi et 256 d’APL , JLM touche combien pour un travail qui ne lui brise pas les reins les mains ou les poumons... Quel est le salaire moyen des cadres de la FI ? Quels sont leurs niveaux sociaux culturels...Je ne vis pas et ne peux pas vivre dans un monde où la confiance existe, je suis "fou". Je connais toutes les procédures d’accessions au pouvoir, pour les avoir suivi. Je ne nie pas qu’il faille prendre des risques et savoir se tromper mais faut assumer... Les positions en matière d’éducation de la plupart des partis politique, la FI comprise, me révulsent tellement elles sont hors sol ,hors vision d’avenir et surtout, le plus grave, sans aucun fondement éthologique (enregistré ou non, nous sommes des animaux qui répondent à des nécessités de développement qui sont systemiquement niés...) Alors, du coup,les idées, je veux bien mais, comme celle là, tu vois et ben j’en veux pas parce qu’elle prolonge l’inégalitaire et la stigmatisation...
https://www.youtube.com/watch?v=1g8xLoH2dpw
https://www.youtube.com/watch?v=PfRudkryo7Q

#175262 
16/11/2020 à 00:21 par Danael

@ozerfil
Mieux vaut donc s’attaquer au système qui génère justement ce type de médecin dont on se passerait bien.
https://avenirencommun.fr/livrets-thematiques/le-livret-sante/

La proposition de Mélenchon devrait être universelle. Pas question de laisser aux jeunes bourgeois le choix de leur lieu d’exercice les dix premières années pendant que les moins fortunés seraient seuls à le faire. On le fait déjà pour un certain nombre de postes de la fonction publique. Il faudrait donc revoir nécessairement le statut de tous les soignants. J’imagine qu’on se rapprocherait de plus en plus, par extension, de la proposition de Bernard Friot sur le salaire et le travail pas encore bien comprise, donc je la remets.
https://youtu.be/ACmcikrwi8Q

#175263 
16/11/2020 à 10:38 par Assimbonanga

Les médecins sont une profession libérale, comme les commerçants et les avocats. Leurs cabinet sont des entreprises. C’est bien cela ? Il s’agirait donc d’y introduire une réglementation d’ordre politique, limiter leur "liberté d’entreprise"... C’est sûr que ça va faire gueuler et hurler au totalitarisme, à la dictature. Pour faire passer la mesure, faudrait vraiment un super gros rapport de force indéniable, un soulèvement populaire, un ras de marée électoral. Donc, hélas, je crains que ça n’arrivera pas ! Et s’il y a un frémissement, une grogne, un soulèvement moyen, on aura peut-être des mesures intermédiaires, de petites touches colorées, des amendements de lois bref une complexité de plus sans changement marquant et avec tous les moyens de les contourner légalement comme ça se pratique dans le domaine de la fiscalité.
Avez-vous remarqué que certes Mélenchon est décrié médiatiquement mais généralement admiré, écouté, apprécié lorsqu’il s’exprime comme député à l’Assemblée nationale et que, généralement, quoi qu’on en dise, on retrouve plus tard ses préconisations, mais amoindries, atténuées quand ce n’est pas déformées. Il diffuse !
Je trouve beaucoup de propositions sérieuses dans les commentaires du billet qui se veut humoristique de Théophraste. Même les objecteurs apportent de l’eau au moulin puisqu’ils obligent à consolider l’idée de départ. C’est dommage qu’on ne le verra plus dès que le prochain l’aura remplacé dans l’encart en haut à droite, titré Parlons Net.
@rico, je doute que Mélenchon aille sautiller dans un concert en chantant mort aux cons. On peut juste espérer de sa part davantage d’empathie envers les déjantés qu’avec la clique Ciotti, Estrosi, Darmanin et le gros dégueulasse de maire LR de Joinville-le-Pont. Es-tu d’accord ? De la même manière que Maduro n’est surement pas la perfection faite homme mais que sous son mandat on laisse se développer les assemblées de quartier ou de paysans, la permaculture, etc...
On ne l’entend jamais sur France Inter : https://www.youtube.com/watch?v=EXJFfAllGOo

#175267 
16/11/2020 à 11:36 par Xiao Pignouf

@Vagabond

@Xiao, est-ce que vous représentez la FI sur LGS ?

Pourquoi ? Je suis le seul à la défendre ?

#175270 
16/11/2020 à 13:54 par ricolamagouille

@ assismonp’titgars
https://www.youtube.com/watch?v=tpc2eaoeq1I
je crois qu’il ne s’agit plus de chercher à obtenir le pouvoir par voix démocratiques mais de construire en parallèle un autre système... une autre nation comme un papillon dans un chrysalide que l’enveloppe ne peut empêcher de sortir pour cause d’usure. Devenir papillon, n’est pas de tous repos... Je ne suis pas d’accord avec grand chose avec la FI que ce soit sur le fond ou la forme surtout quand il s’agit d"éducation des minots , de la masse , et de la crème... L’autoritarisme finit toujours en autocratie et le système éducatif en est plein...très très loin de ce que peuvent être les systèmes alternatifs qui se sont mis en place chez les gens de l’IEF ou dans les établissements d’enseignements autogérés !
Par moment , les positions de Meluche sont aussi flippantes que l’angsoc. Il soutient Macron sur la suppression de l’IEF pour lutter contre l’extrémisme religieux au nom de la socialisation et de la nation...sans pour autant offrir de solutions quand aux déficits récurrents et exponentiels des modes d’enseignements et d’encadrement de l’EN, des problèmes de harcèlement et d’adaptation à l’enfant et pas seulement des enfants entre eux mais celle de l’agression du système consumériste contre l’esprit des enfants en pleine construction. Le centre du problème est là : nous vendons un système clé en main qui est visiblement et irrémédiablement en faillite alors que c’est à nous à nous adapter pas aux enfants. Vouloir adapter l’esprit d’un enfant à la société existante c’est prendre du 36 quand tu fais du 43 et courir un marathon... Exactement le même résultat : souffrances inutiles, lésions, performances réduites , moqueries du public avec la certitude de ne pas finir la course... Ensuite tout s’enchaîne... et nous sommes tous enchaînes par un aveuglément transmis et hérité qui ne profite qu’à une très petite partie de la société... tous ne mouraient pas mais tous étaient frappés...!

Le jour où la terre, la terre s’éteindra
Il y aura longtemps que je ne serai plus là
Je ne verrai pas, la fin des étoiles
La vague sans fond du chaos infernal
M.M.
https://www.youtube.com/watch?v=kmAHp645l4c

speciale dédicasse à moi rien qu’à moi
https://www.youtube.com/watch?v=dH2RsWGDyDY

#175274 
16/11/2020 à 15:05 par Danael

La définition capitaliste de la sécurité sociale est à remettre en question selon Bernard Friot pour ouvrir la voie à une sécurité sociale globale : santé, alimentation, transport, énergie, éducation publique. Une monnaie carte vitale est à organiser en quelque sorte selon lui . En résumé, il propose que le régime générale organise la production de soin autour de 3 éléments essentiels : 1 une solvabilisation en nature ; non pas verser sur un compte en banque le salaire mais en verser une partie sur une carte qui va pouvoir être utilisée pour acheter des biens. c’est une façon d’orienter la consommation vers certaines productions avec une monnaie mais une monnaie de la carte vitale 2) cette monnaie ne peut être utilisée que dans les secteurs conventionnés, s’agissant des soins et centres hospitaliers conventionnels avec des règles obligatoires pour pouvoir être conventionnels. Ainsi l’essentiel de la production de soin échappe au capital parce qu’on ne conventionne pas les groupes capitalistes et puis 3) la subvention de l’investissement.
https://youtu.be/wrcVyiMPkw0

#175276 
16/11/2020 à 15:24 par François de Marseille

@ ricolamagouille : "je suis suivi en psychiatrie depuis 15 ans [...] Je ne progresse vraiment que depuis que je suis suivi par un infirmier [...] Du coup la question est de savoir si il ne vaut mieux pas se passer de médecins sur-qualifiés"

Sur diplomé, pas surqualifié. En particulier en psychiatrie, domaine encore profondement vérolé par les charlatans freudien.

#175277 
16/11/2020 à 21:32 par Abdul

L’autoritarisme finit toujours en autocratie et le système éducatif en est plein...très très loin de ce que peuvent être les systèmes alternatifs qui se sont mis en place chez les gens de l’IEF ou dans les établissements d’enseignements autogérés !
Par moment , les positions de Meluche sont aussi flippantes que l’angsoc. Il soutient Macron sur la suppression de l’IEF pour lutter contre l’extrémisme religieux au nom de la socialisation et de la nation...

Totalement d’accord, tout mon respect, dans mes bras cher ricolamagouille !!!

Hélas vous êtes bien le seul ici (mais pas qu’ici, partout), sauf erreur, à avoir été choqué par ce scandaleux et dégueulasse soutien. J’ai pris cette "chose" personnellement en pleine gueule comme un crachat, une trahison. Surtout que ce fut au détour de sa réaction à l’horreur de Conflans...
Profiter de cette pure abomination pour placer cette considération hors-sujet à ce moment-là me fit l’effet d’un véritable électrochoc. C’estici à 5’40".
JLM a perdu mes 12 années de sympathie et d estime dans ces 45" de bavasserie dégoutante : un type capable d’une telle saloperie/ ignominie ne mérite que mépris. Le mien lui est tout acquis. Je lui ferai peut-être l’aumône de ma voix en 2022 mais ce sera en me pinçant le nez, comme Siné recommandait de le faire pour voter Mitterrand en 81.

#175282 
17/11/2020 à 03:53 par Roubachoff

@Abdul
La tirade sur l’unité, juste après, est encore pire. C’est la lubie de Mélenchon, que ce soit contre le terrorisme ou contre la Covid-19. Et chaque fois, ça cautionne des types qui bousillent joyeusement le pays. Pour ceux à qui ça cause, pensons à l’Union Sacrée, en 1914...

#175287 
17/11/2020 à 12:22 par Xiao Pignouf

Je ne vois vraiment pas ce que l’enseignement à la maison vient foutre ici. Pour beaucoup, ce sont les lubies de parents qui ne veulent pas mélanger leurs gosses à la plèbe. Je préfère que Mélenchon essaie de changer l’éducation nationale plutôt que de donner encore plus de facilité à des bourgeois d’éduquer leurs mômes chez eux. En plus, tout le monde n’est pas en capacité financière ou pédagogique de le faire, loin de là. Encore bien un truc de catho, ça ! Pas étonnant que le RN n’y voit rien à redire... Et Mélenchon s’était surtout exprimé sur les écoles hors contrat, notamment de confession musulmane et l’actualité en a remis une couche. Pas la peine d’en chier une pendule.

#175294 
17/11/2020 à 13:37 par ricolamagouille dit charclot

Je ne sais pas ce qu’il y a de plus terrible, l’inconstance du peuple ou l’opportunisme des politiques... Dans une bande , quand le chef perd après une bagarre il perd sa place et est défié par tous, un par un, jusqu’à ce qui trouve sa nouvelle place... Le seul avantage que ça a, c’est que c’est clair ! ça marche partout : chez les plumeaux à queue verte du Doubs ou chez les macaques violets de Berlin... Nous, humains, avons inventé une super forme de cohabitation qui s’appelle la collégialité ; la démocratie restant , à mon sens, ce qu’elle est : le droit des possédants de décider du sort des ilotes, dont je suis, en usant et abusant de ficelles aussi grosses qu’éculés mais malheureusement fonctionnant encore. Or, plutôt que de permettre aux enfants et adolescents de faire agir cette collégialité, le système impose encore, comme un étron lâché de la tour Effeil, tous partis confondus, des méthodes qui nous ont déjà conduit dans l’impasse où nous sommes. De toute leur adresse perverse, ils s’inventent comme villenpideurs de la tyrannie en nous faisant porter un chapeau bien trop large pour leurs compréhension. Pour eux, le peuple est un outil à manipuler et toute tête émergente est soit avec eux soit tranchée... A aucun moment, il n’est légitime de se comporter comme Cincinatus ( même si c’est un gros con de réac) : servir et disparaître. Le pouvoir est une drogue à accoutumance forte et, pour revenir à la médecine, la désintoxication n’est pas juste physique, elle est surtout de la psyché. Sans rire, qu’est ce qui justifie réellement de continuer avec toujours les mêmes alors que toutes formes des gestions antérieures nous laissent dans un sombre merde qui ne fait que s’obscurcir. Ça sert à quoi d’avoir des milliers voir de centaines de milliers de thèses validées pour en rester encore à l’age de pierre comportemental et décisionnel... ? La science n’est solvable qu’asservie et malheur à ceux qui voudraient aller l’encontre de la commune mesure , le bûcher n’est jamais loin... Il suffit de s’interroger sur la légitimité de certains vaccins pour être tout de suite harassé de remarques méprisantes sans, qu’à aucun moment, la pertinance de ce qui est contraire puisse être envisagée... Nous sommes en guerre , dixit Sainte Emmanuelle. Oui, à la guerre on meurt, comme dans la vie...C’est pas pour ça qu’elle s’arrête. A force de croire à la vie après la mort, tu penses peut être que tu vas emmener tes valises et qu’on va enfermer tes serviteurs dans ta tombe, crétin bourgeois... C’est ici le paradis, pas ailleurs et c’est ton choix d’en faire un enfer … Le tien et celui de tous ces vautours qui tournent autour du trône, oublieux du fond de la bouteille... Aussi la lie n’attend rien ni d’un Melenchon ni d’un Macron, ni d’un salafiste ni d’un franc maçon, la lie ne fait que porter le poids du « nectar. ».. Les têtes tombent et la lie reste... En lui donnant un peu de d’attention , il peut en immerger un peu de l’esprit de vin , encore faut il ne pas vouloir en faire des jeunesses communistes, hitlériennes ou catholiques, mais un groupe critique soudé et s’appartenant... Exactement le contraire de ce qui se fait aujourd’hui... Alors, oui, envoyer en déportation des gosses de pauvres, perclus de dettes, faire leurs dix ans de service dans la brousse est une insulte, pas seulement pour eux, aussi pour nous qui y vivons.. Peut être préférerions nous d’avoir à verser un contribution mensuelle pour conserver, dans nos villages, de ces jeunes médecins ou leurs offrir logements et cabinets mais encore faudrait il que, du haut de leurs emphases mérdiatiques, toutes ces mémères de bienfaisances insoumises se sortent les doigts de leurs rectums mutuels et viennent se la jouer en terre du RN pour offrir de vrais alternatives..Seulement, dans mon village, où Ma ruine a fait 50% au 2° tour, on n’en voit même pas l’ombre et il voudrait que je reste poli... ?

#175298 
17/11/2020 à 15:07 par Danael

Pour ma part je considère que l’école ne peut-être un bien privé. J’ai de sérieux doutes vis à vis de ceux qui défendent ce type d’école sous couvert de droit à la liberté car les enfants ne sont pas la propriété privée des parents et ont droit à une école conçue comme un bien collectif. Ce qui n’est pas le cas en ce moment, c’est entendu, vu que la classe dominante a effacé du programme tout ce qui pourrait remettre en question ses politiques ou entraîner "un pognon de dingue". J’ai la même position pour la santé.

Et pour répondre à ceux qui aiment s’éloigner du sujet proposé : Non, il n’y a jamais eu unité derrière le gouvernement contre le terrorisme étant donné le peu de moyens et d’intelligence que nos gouvernements successifs ont jusqu’ici programmé, sans parler de leurs liens avec les pays qui l’encouragent. Tout cela le PC comme LFI l’ont mille fois dénoncé. Donc dire qu’ils ont fait "unité" avec le gouvernement est de la diffamation, par contre oui ils sont pour lutter unanimement contre le terrorisme mais avec une autre politique.

#175299 
17/11/2020 à 18:48 par Assimbonanga

@rico mon ami, là tu t’exaltes un peu fort : Alors, oui, envoyer en déportation des gosses de pauvres, perclus de dettes, faire leurs dix ans de service dans la brousse est une insulte, pas seulement pour eux, aussi pour nous qui y vivons.. La brousse ? Perclus de dettes, quelles dettes ? La vie en brousse est bon marché et on ne pue pas du bec en brousse ! Tu rigoles en fait ?

Peut être préférerions nous d’avoir à verser un contribution mensuelle pour conserver, dans nos villages, de ces jeunes médecins ou leurs offrir logements et cabinets : c’est déjà le cas. Les mairies dépensent énormément pour garder des médecins. En tout cas par chez moi.

Merci pour assismonp’titgars, ça me rajeunit car je te voyais beaucoup plus jeune que moi (pas gars, garce en réalité).

#175306 
17/11/2020 à 20:52 par charclot--ricolamagouille

@ Danael & Xiao Pignouf
"Donnez nous les jeunes et nous en ferons de bons jésuites".... Faire un peu d’éthologie n’a jamais fait de mal à personne, pas plus que faire un peu d’histoire de la citoyenneté... La base de la citoyenneté, c’est la cité qui est le centre urbain et tout la contrée qui l’entoure ; qui dépend d’elle à la fois pour sa protection et par la coercition qui y est exercée par les tenants des ilotes... La citoyenté, au sens greco-latin ,commence par la mise en esclavage d’une partie de la population par les possédants...Bon, y’a Marx qui arrive après Babeuf et, tout et tout, et là on en est à : ce que les riches ont légalement le droit, les pauvres aussi... C’est résumé mais vous êtes grandes maintenant alors vous pouvez comprendre. La plupart des gens qui étaient à Notre Dame de Landes c’est des comme ça , la plupart de ceux qui sont en action sont comme ça... Quel rapport avec la choucroute, aucun ou presque, c’est juste pour souligner le coté dictature sournoise derrière l’éclairage sympathique du Mélanchonisme qui, si ça continue ,va devenir un mélanome encore plus malin que la Mitterande... La classe populaire, je ne crois pas chier dans sa tasse puisque je bouffe la merde avec elle... Du coup, si je peux éviter à mes gosses de rester enfermés 10 heures dont 8 d’internement complet je le fais et je le fais parce que c’est mon entière liberté de citoyen , sachant bien sur qu’il est de mon devoir au delà de mes droits de ne pas transformer mes gamins en asperges bêlantes mais en libre citoyens conscients indépendants et acteurs de leurs avenirs... Je ne vois pas pourquoi cette problématique qui permet justement de décharger l’EN ne devient pas une pratique bien plus courante... Pour en venir à l’éthologie, et ben à votre avis pourquoi à la suite de Freud et de Marx faut il détruire la famille... ? Franchement, donnez moi une réponse éclairante parce que je n’y vois qu’une volonté des dominants de déstructurer toutes formes de communication des masses au profit de leurs castes protégées... Dans tous les groupes de primates ; les femelles dominent et élèvent ensemble les petits. Évidemment, renter dans une famille régentée par l’arrière grand mère, ça ressemble à l’ancien régime mais, vu que le nouveau nous rend obèse , peut être qu’il faudrait tirer des leçons et pourquoi ne pas aussi jeter un regard vers les sociétés que nous avons détruites au nom de méthodologies absconses issus en ligne directe de la scolastique moyenâgeuse où le maaaaîîîîtreeuuuh est seul digne de savoir... La société n’explose pas faute de richesse, elle explose faute de lien et le lien le moins respecté est celui du rapport mère enfant... C’est vrai ça s’écarte du diktat, base des réactions, mais pas tant que ça puisqu’il s’agit ici d’utiliser des jeunes sans ressources à qui, pour une fois, la société devrait offrir, sans regard, la formation... Quand on besoin d’idoles à ce point, il vaut mieux reprendre les bases de l’adoration et y mettre le feu... Personne n’a plus de légitimité qu’un parent quant il s’agit de protéger ses enfants. Si je l’empêche de se noyer physiquement , je le dois aussi intellectuellement en lui laissant partager des valeurs qui n’ont rien à voir avec la compétition ou le narcissisme qui sont les deux mamelles de l’EN. Faut il alors me poursuivre en procès stalinien ou me faire passer au bain de la dénazification parce que je pense profondément que pour construire le vivre ensemble, ça commence à la maison...? Comme écrit plus haut, la plupart des gens de l’IEF que je connais sont des anars méchants à qui pas un ne pourraient donner de leçons de participation citoyenne parce qu’ils en sont le moteur. Alors je ne vois pas pourquoi tous les Monsieur et Madame De la Branltateub, qui payent des précepteurs en se ramonant à Saint Pantois du Chardoneray, pourraient le faire et que nous, bâtards de nos races, on n’en aurait pas le droit... L’instruction en famille ça veut dire que toi non plus tu n’arrêtes jamais de t’instruire, quelque soit la tristesse que t’amène le savoir....

#175310 
17/11/2020 à 20:53 par Xiao Pignouf

@Rico

Moi, quand on met communiste et hitlérien dans la même phrase, j’arrête de lire.

#175311 
17/11/2020 à 21:30 par charclot--ricolamagouille

@As slim bon tanga
C’est vrai j’ai un peu poussé mais pas tant que ça ... ça fait penser à la révolution culturelle chinoise... Et, en fait, je rigole un peu mais pas des masses... T’as plein de jeunes médecins qui se retrouvent avec plein de sous à payer à la banque et qui en bavent trop pour faire pleinement leurs tafs...
Par chez nous aussi les médecins sont un peu aidés mais comme on est à 20 bornes d’un CHU c pas trop le desert pas comme dans le Lubéron ou le Médoc...
Bon ben toute ma grâce à la garcette...
Ce que j’ai écris ailleurs le pire des déserts, c’est l’hôpital psy...
du coup @ François de Marseille

#175314 
18/11/2020 à 08:13 par Xiao Pignouf

@La magouille

Rico, je te trouve difficile à cerner.

Comment peut-on être anar et rsiste ? Il n’y a pas plus belle soumission au système. Cela doit te faire sérieusement mal au cul de déclarer ta situation une fois par mois... Mais détrompe-toi, je ne pense pas que ça soit incompatible... je pense juste qu’être les deux devrait conduire à un peu plus d’humilité.

Aussi, le fait d’être resté scotché sur les Bérus ne te donne aucune caution supplémentaire comme anarchiste. Ce sont des milieux qu’en tant que musicien j’ai fréquentés, autant que celui des métalleux d’ailleurs que j’ai toujours préféré aux punks et aux hippies toujours prompts à te faire la leçon et faire le contraire le lendemain.

Pas plus que les problèmes psy que tu aimes à rabâcher et qui n’appuient en rien tes propos...

C’est résumé mais vous êtes grandes maintenant alors vous pouvez comprendre.

Donc, tu fais partie de ces porteurs de couilles commass qui afin de rabaisser leurs interlocuteurs commencent par les féminiser. C’est quoi la prochaine étape ? Nous traiter de pédés ? Encore une fois je le répète : être vautré derrière ton écran et narguer tes contradicteurs, c’est confortable mais lâche. Pas très punk tout ça.

l’éclairage sympathique du Mélanchonisme

Désolé, mais j’ai réellement un problème avec les ceuss qui s’évertuent à mal écrire le nom d’un politique français... quel est le message derrière ça ? D’autant que c’est une manie de droitard acnéique, en général.

Du coup, si je peux éviter à mes gosses de rester enfermés 10 heures dont 8 d’internement complet (..) sachant bien sur qu’il est de mon devoir au delà de mes droits de ne pas transformer mes gamins en asperges bêlantes mais en libre citoyens conscients indépendants et acteurs de leurs avenirs

Ici commence le mépris de classe qui me fait beaucoup douter de ton honnêteté.

Crois-tu qu’il soit possible d’envoyer ses gosses à l’école publique et en même temps de leur donner une instruction familiale ? Prends-tu aussi systématiquement les gens à qui tu t’adresses pour des crétins dont tu te sens supérieur ?

S’il y a bien une faillite du système scolaire en France, il y a aussi clairement une faillite de la famille, mais les deux sont intimement liés. Et avec une multitude d’autres choses également. Je préfère réparer l’EN et rendre aux profs et aux élèves des conditions de travail et d’apprentissage nécessaires à la formation de la citoyenneté et de l’esprit critique, que comme toi, prôner le chacun pour sa gueule.

Je suis allé me renseigner sur l’IEF et les témoignages de parents surprotecteurs sont un florilège de paranoîas en tout genre.

Ce qui ne devrait être réservé qu’à des enfants en situation de phobie scolaire est choisi par des familles qui dans leur grande majorité ont des revenus suffisants pour qu’un des deux parents reste à la maison... problème : c’est le plus souvent la femme qui s’y colle... Je le maintiens, ce sont des gens qui se croient progressistes alors qu’ils sont rétrogrades. Même si tes intentions et tes motivations à toi sont valides, ça ne signifie pas qu’elles le soient chez tout le monde. Au bout du compte, le progrès ne peut être que collectif et non individuel.

#175331 
18/11/2020 à 09:15 par charclot--ricolamagouille

@ Xiao Pignouf

Sans l’aide des prussiens, Lénine, dans son wagon plombé ne serait jamais arrivé à Saint Peterburg... Sans le pacte de non agression germano-soviétique et le partage de la Pologne, Hitler n’aurait jamais pu exterminer 20 millions de personnes dans les camps. Sans le goulag, Soljenitsyne n’aurait jamais pu écrire l’archipel du même nom... Et sans les trahisons des soviéts, l’Ukraine serait devenue anarchiste, l’Espagne des républicains serait restée une république... Et là, je ne parle pas des millions de morts de la révolution culturelle chinoise... Quand je met brun et rouge dans la même casserole, je n’y porte que l’ébullition de deux tyrannies... Par contre hitlérisme et catholicisme ou communisme et catholicisme , ça te dérange pas ? Toutes les dictatures se ressemblent pour ceux qui les supportent...Euh, j’avais oublié d’ajouter capitalisme puisque c’est celle qui a gagné et qui ravage notre biotope physique et spirituel...

#175333 
18/11/2020 à 10:46 par Assimbonanga

@ricola (moi aussi jsé faire).
la compétition ou le narcissisme qui sont les deux mamelles de l’EN. Bon, écoute, ça c’est ce que qu’est devenue l’éducnat depuis la poussée sarkozienne. On y a même introduit des cours de capitalisme dès la 6ème, en option certes mais certains gosses ont bien kiffé et gagner un max d’argent est devenu un objectif dans la vie. Et aussi ce concept d’aller à l’école pour le diplôme qui te garantira un bon métier qui te garantira un bon salaire meilleur qu’aux autres fainéants qui n’auront rien branlé, ou branlé mal.
On ne pourrait pas extirper cette idéologie qui s’est incrustée ces dernières années ? C’était pas ça l’educnat, de mon temps (et du temps où Mélenchon fut ministre à l’enseignement professionnel et Marie-Georges Buffet aux sports). Tu penses que la solution c’est d’abandonner le navire, retirer les gosses de l’école légitime où tu peux avoir les subsides publics pour payer les prof et les livres ? Et du coup, quel mépris pour ceux qui n’ont pas d’autre choix !

#175338 
18/11/2020 à 11:12 par Autrement

MAXIME, EN TABLIER DE CUISINE, TU ES IRRÉSISTIBLE !
(C’est ICI sur LGS, avec Hernando Calvo Ospina)
Théophraste trouvera là de quoi guérir les vérolés très précieux, les scrofuleux, les cachectiques, les hydrophobes, les chlorotiques, les ladres, les engorgés et les paralytiques !

#175342 
18/11/2020 à 12:31 par Xiao Pignouf

Sans le pacte de non agression germano-soviétique et le partage de la Pologne, Hitler n’aurait jamais pu exterminer 20 millions de personnes dans les camps

Oula, de mieux en mieux, on voit bien maintenant l’association qui de subliminale passe à très claire... en tout cas, plus c’est gros plus ça croit que ça va passer...

Ce genre de raccourcis simplistes historiques se guérissent facilement avec une dose de wikipédia (le minimum pour les feignasses qui savent pas à quoi ressemble un livre d’histoire). Je t’en donne un extrait, ça peut te mettre l’eau à la bouche :

Entre 1932 et 1938, les diplomates soviétiques s’efforcent, sans succès, de convaincre les autorités britanniques de constituer une alliance antifasciste. Cette politique est en revanche bien accueillie par le ministre français des Affaires étrangères, Louis Barthou, et permet des négociations qui aboutissent en 1935 au traité franco-soviétique d’assistance mutuelle. Toutefois, l’assassinat de Louis Barthou par l’extrême droite yougoslave conduit à son remplacement par le très anti-communiste Pierre Laval. Dans les années 1930, la montée des conflits sociaux en France fait craindre à Moscou un virage à droite des élites, voire leur conversion au fascisme. Avec la victoire du Front populaire, la diplomatie soviétique tente de ranimer l’idée d’une alliance antifasciste qui pourrait également inclure le Royaume-Uni ; pourtant, après son entretien avec Léon Blum, Maxime Litvinov confie à Staline que le président du Conseil français lui a donné « une impression de fatigue et de fatalisme d’outre-tombe ». Quant aux discussions militaires franco-soviétiques, qui avaient constamment été reportées par les autorités françaises, Léon Blum reconnait qu’elles sont « sabotées » par les généraux et par son ministre de la Défense, Édouard Daladier, qui le remplacera peu après en s’alliant avec la droite.

Après avoir voulu en vain joué collectif, il n’y avait plus aucune raison pour qu’ils ne jouent pas perso. Faut pas modeler l’histoire de façon à servir ton propos... la magouille ? Je commence à comprendre.

Instruction en famille qu’i disait...

#175352 
18/11/2020 à 12:44 par Xiao Pignouf

Par contre hitlérisme et catholicisme ou communisme et catholicisme , ça te dérange pas ?

Ben non, nazisme, catholicisme et capitalisme sont compatibles et solubles les uns dans les autres.

Par contre, je vois pas bien le rapport entre catholicisme et communisme... l’un a enfanté de collabos, l’autre de résistants.

#175354 
18/11/2020 à 12:47 par charclot--ricolamagouille

@ méthode Assimbonanga
Pour bien comprendre notre position ( je ne suis pas porte parole mais je ne suis pas seul), il faut davantage pénétrer les arcanes du développent humain. Un enfant n’est pas une système informatique qu’on peut impunément charger d’informations comportementales et intellectuelles sous peine d’en faire un névrosé qui a besoin de palier ses manques par ...la consommation. La construction de l’affect individuel est, pour l’équilibre collectif, primordiale et cette construction passe par un rapport de confiance avec son entourage proche... En fait c’est le B a BA de la psychologie pédiatrique. Séparer comme il est maintenant prévu un enfant de 3 ans de sa mère est une insulte à l’intelligence à moins bien sur que cette séparation soit sous tendue d’une volonté autre . Le fallacieux argument du il faut que Maman travaille dans une nation de prés de 9 millions de chômeurs rejoint celui des féministes pour qui la femme n’est pas là pour élever des marmots : nous sommes à la croisée d’une civilisation qui soit va s’effondrer avec toute l’horreur que cela induit soit faire preuve d’auto-analyse et accepter la science en tant qu’outil de sublimation et non la subir comme outil d’oppression... Or ce que nous dit la science va à l’encontre de toutes formes de séparations des pré-pubères du milieu familial.
En fait je crois que je vais devoir répondre beaucoup plus longuement , parce l’argumentaire qui me/nous fait face ne repose que sur l’habitude de la soumission aux normes éducatives de Ferry (Jules ) et à la perpétuation de la scolastique en oubliant les travaux de Owen, Fourier, Steiner , Montéssori...et leurs applications à la fois dans des écoles hors cadre EN et en cadre et dont les résultats sont impressionnants de réussite quant à la constitution d’une communauté prépubére ou adoléscente
http://www.ecole-steiner-avignon.org/
https://acteursdeleconomie.latribune.fr/debats/conferences/generation-...
https://www.celinealvarez.org/notre-demarche
Evidemment l’amour de la didactique et du maître est tellement "encré" qu’il vaut mieux continuer de sacrifier des générations plutôt que de tout remettre à plat, genre , j’en ai chié , à ton tour... Y aurait il quelque part un manque d’empathie collective ?
https://peertube.gegeweb.eu/videos/watch/755d0a1c-2fe8-4839-b802-912c9fd6fe83

Shalon Haliekum

#175356 
18/11/2020 à 14:28 par Assimbonanga

@ricolamidespetitsdéjeuners.
J’ai l’impression que tu n’as lu mon commentaire 18/11/2020 à 10:46 mais pas grave. La passion t’aiguillonne et un flot tumultueux de paroles s’est emparé de toi. Je le comprends, j’y suis souvent sujette. En fait, je trouve moi-aussi que l’école obligatoire à 3 ans c’est dl’abus. Donc, si tu veux me convertir à ta foi, trouve un autre sujet ! Je suis déjà adhérente.
Sauf si, en fait, tu n’as qu’envie de te livrer à ta prédication, mais à ce moment-là, fais-le à la cantonade, pas spécialement en m’interpellant. "méthode Assimbonanga" ? Je me sens quelque peu harcelée, n’es-tu pas d’accord ? D’ailleurs, tu vois, je pars de moi (je me sens) et je ne dis pas "tu es un... ". (Je connais les usages dans l’alternativité :)

Pour revenir à ta phrase plus haut (Alors, oui, envoyer en déportation des gosses de pauvres, perclus de dettes, faire leurs dix ans de service dans la brousse est une insulte, pas seulement pour eux, aussi pour nous qui y vivons.), il faut que tu remarques que le programme de l’Avenir en commun éradique les dettes étudiantes puisque
- les facs sont gratuites
- les étudiants sont rémunérés.
On parle des facs de médecine et là, difficile de se contenter de l’enseignement à la maison, sauf si c’est une école de sorcellerie. J rigole. :))

#175362 
18/11/2020 à 14:31 par Assimbonanga

@ricolamagouille. N’aurais-tu pas oublié Augustin Freinet dans tes grands modèles de pédagogues ? Les écoles Freinet ne font pas dans le business, contrairement à Steiner ou Montessori (de nos jours).

#175363 
18/11/2020 à 15:23 par Danael

@ricolamagouille dit charclot

Bien oui , ce sont justement des progressistes qui ont fondamentalement innové une pédagogie populaire basée sur le dialogue entre enseignants et enseignés. Curieux de ne pas évoquer aussi Freinet pour la France et Freire pour l’Amérique latine, tous les deux inspirateurs d’une pédagogie concrète , populaire et libératrice. C’est d’ailleurs Freire avec sa pédagogie des opprimés qui a ouvert sa porte aux militants de la théologie de la libération en Amérique latine comme quoi les catholiques ne sont pas tous irrécupérables non plus et peuvent s’associer aux marxistes. Donc, pour continuer, on peut très bien concevoir des secteurs qui expérimentent au sein d’une école publique qui, comme prérequis, devra se libérer des normes libérales et capitalistes qui l’enferment et l’asphyxient. L’idée n’est pas de privatiser ou isoler des richesses pédagogiques mais d’en faire profiter tout le monde par une saine circulation d’expériences pédagogiques heureuses. Les "hors cadres" ne doivent pas rester isoles justement. Ben oui, on vise le bonheur de tous dans un enseignement public et gratuit . Pour cela il faut avoir une vision assez claire de la société que nous voulons.
Ps/ : pouvez-vous vous exprimer sans insultes gratuites ? Cela permettrait plus de "liberté" d’échanges.
@ Autrement
Merci pour le lien. J’adore la formule ! En fait il fait une sorte de puchero végétarien.

#175367 
18/11/2020 à 19:09 par Assimbonanga

Célestin Freinet, j’ai vérifié, j’avais un doute.
... et il y a des classes Freinet au sein de l’éducation nationale.
Et même si certaines classes ne sont pas Freinet, sa pédagogie y a largement infusé. Sors-toi de l’image de commandeur de Jules Ferry. Freinet supprime l’estrade.

#175372 
18/11/2020 à 22:56 par charclot--ricolamagouille

Désolé, des fois je suis un peu Freinet quand je prend trop d’élan mais je préfère ça à son contraire... Pour ce qui est des écoles de sorcellerie, y’a du bon a y prendre comme partout... Bon, les sacrifices de chèvres rousses, tout nu, à la pleine lune, en hivers, ça craint un peu mais ça a son charme. Pour ce qui est des dettes , les descendants, nos /vos enfants n’en ont aucune à avoir... Nous avons choisi de nous coproduire , après ils n’ont pas à porter les responsabilités de nos actes. Ce qui me dérange profondément, c’est l’oubli assez systématique des voix des intéressés... Si plutôt que de façonner leurs avenirs, on leur posait directement la question, les résultats seraient et sont assez différents. L’école telle qu’elle est construite n’a rien à voir avec le vivre ensemble, c’est la première étape qui conduit à la maison de retraite... La vision utilitariste de l’autre n’est pas digne , à mon sens , de son acceptation. Je trouve que la FI porte de bonnes valeurs notamment en matière d’imprescriptibilité du viol, d’un retour à des valeurs plus humaines pour l’agriculture etc etc... Mais, systématiquement , j’achoppe sur cette forme de réfutation , impliquée par l’obligation scolaire, de la capacité des parents d’ouvrir d’autres alternatives. Moi qui suis issu d’une famille violente et perverse, je conçois très bien qu’un partie des enfants qui vivent dans nos frontières ont vraiment besoin d’un très gros soutien voire même d’être extrait de leurs familles pour leurs survies psychologiques futures. Mais, là où le bas blesse c’est quand, en face de vous, vous avez des militants acharnés du vivre ensemble qui vous montrent une alternative permettant de décongestionner l’EN et voire construire une nouvelle forme de transmissions des savoirs, il y a comme une levée de bouclier, presque une paladinique défense de l’EN qui, d’un seul coup, se pare de toutes les vertus
https://ecoleetsociete.se-unsa.org/Journee-nationale-de-lutte-contre-l...
Je veux bien que les militants de la Fi soient plein de bonnes intentions, mais c’est les pavés de l’enfer... De mon/notre coté, la plupart des IEF que je connais, sont à Bac ++ , ont la capacité d’élever (le plus juste des termes) leurs marmailles et de créer du lien... Seulement , comme les décisions sont univoques, il n’y a aucune consultation des intéressés, qu’ils soient enfants ou adultes. Comme exprimé plus haut, la plupart des parents sont des militants hyperactifs de la lutte contre la connerie ; enfin ce que je connais, parce que je/on ne suis pas super pote avec les extrémistes religieux qu’ils soient de Saint Nicolas ou autres. Du coup, là, je crois avoir beaucoup dérivé par rapport au sujet de l’article mais je persiste et signe pas de placement forcé pour rembourser les études... Pourquoi pas un tirage au sort...

PS : J’ai 56 ans, je viens d’être diagnostiqué Asperger. J’ai été battu toute mon enfance parce que je n’étais pas dans le cadre, du coup , aujourd’hui, si je peux éviter à d’autres ce genre de merde , je dois prendre ça comme un devoir et ne plus me taire. En vous présentant donc mes respects et peut être quelques excuses la lucha continua

#175377 
18/11/2020 à 23:19 par charclot--ricolamagouille

@ xao
je sais faut que je fasse une contrition et que j’aille à genoux jusqu’au mausolée de Lénine pour faire mon autocritique. Mais, si je me souviens bien, y a une petite foret en Pologne où dorment, tranquilles, 5000 officiers et sous officiers polonais... Je sais y pas de preuve et Saint Sylvester Staline n’a usé du pouvoir que pour sa vision généreuse du soviet... et je met pas en avant Makhno...
https://www.youtube.com/watch?v=iHOuy__ya9g

Fils de ... par Bérurier Noir
Je suis l’enfant naturel
D’un couple maudit
Je suis l’enfant écorché
D’une trop sale réalité
Stalinisme, fascisme
Peste brune et nazis rouges
Je suis l’enfant vomi
Par une société flétrie

Fils de...
Fils de...
Fils de...
Fils de...

Je suis né par le sang
Et je m’appelle Staline
Je suis né pour un temps
Et je m’appelle Adolf
Peste brune et pari rouge
Peste rouge et chemise brune
Je suis l’enfant naturel
D’un couple corrompu
Nourri par la haine
Stalinisme, fascisme

Je suis l’enfant terrible
D’un monde en guerre
Je suis l’enfant maudit
Né de la peste
Je suis né comme un fou
Je suis né peste rouge
Je suis l’enfant naturel
D’une société cancéreuse
Je suis l’enfant rebelle
Et la loi est dang’reuse

Je suis l’enfant violent
Dans c’putain d’occident
Je suis l’enfant rebelle
Apatride sans emblême

Je suis l’enfant de l’état
Et je me bat contre ça
Je suis l’enfant de l’état
Et je me bat contre ça

Ich werde nie wieder denken
Ich werde nie wieder denken
Ich werde nie wieder denken
Ich werde nie wieder denken
Ich werde nie wieder denken
Ich werde nie wieder denken
Ich werde nie wieder denken
Ich werde nie wieder denken
Ein zwei drei

Punk un jour punk toujours

AMICALmEMENT

#175378 
20/11/2020 à 07:18 par irae

Un médecin français a vocation à faire de rémunérateurs implants capillaires (bonjour le serment d’Hypocrate) pour planquer ses bénéfs en Suisse puis en Asie avant de devenir le ministre sensé lutter contre la fraude fiscale et finir par mentir devant l’assemblée nationale.
Condamné mais autorisé brave homme à purger sa peine en liberté.
Un indice chez vous : amateur de boxe ramenard je revendique ma part d’ombre. Je suis, je suis ?

#175397 
20/11/2020 à 09:19 par cunégonde godot

Danael :
Pour ma part je considère que l’école ne peut-être un bien privé. J’ai de sérieux doutes vis à vis de ceux qui défendent ce type d’école sous couvert de droit à la liberté car les enfants ne sont pas la propriété privée des parents et ont droit à une école conçue comme un bien collectif. Ce qui n’est pas le cas en ce moment, c’est entendu, vu que la classe dominante a effacé du programme tout ce qui pourrait remettre en question ses politiques ou entraîner "un pognon de dingue". J’ai la même position pour la santé.

Mais si l’école, comme la médecine, peut être un bien privé dès lors que l’on renonce à la souveraineté de l’Etat ! C’est même l’esprit et la lettre des traités "européens", tous les "traités européens" qui ne sont que privatisation de toute chose.
Lorsque dans les années 80-90 et suivantes la petite bourgeoisie "degauche" défendait la main sur son petit cœur le "service public" de l’éducation nationale, concentrant ses revendications sur les salaires et les "moyens", tout en désirant l’ "Europe libérale" elle creusait sa propre tombe éducative – et la nôtre par la même occasion.
D’un "service public" national à un "service public" privé, supra-national euromondialiste (libre si libre), il n’y a qu’un pas allègrement franchi par le compromis-de-gauche maastrichien. La médecine et l’enseignement, entre autres, sont déjà délocalisables ; la télé-médecine et le télé-enseignement attendent ceux qui s’esbaudissent des trous-du-culs du monde, forcément un jour entièrement privatisés à leur tour, comme des contrées entières aux si modernes Etats-Unis d’Amérique.

Vive le frexit !...

#175401 
20/11/2020 à 10:00 par cunégonde godot

Assimbonanga :
Freinet supprime l’estrade.

Supprimer l’estrade : descendre du statut de l’instituteur à celui d’animateur et celui de l’ "élève " à celui d’enfant – et son "projêêêt", etc.
Moins fatigant pour l’ "enseignant" et pour l’enfant – qui restera immature...

#175405 
20/11/2020 à 10:48 par Assimbonanga

Parti de la médecine, des facs de médecine, de la formation et de la vocation des médecins, nous voilà rendus à l’école maternelle petite section et à l’instruction en famille. Why not.
On pourra donc dériver encore un peu davantage en se rendant ici :
- Quand une fondation « d’utilité publique » finance des écoles privées hors contrats traditionalistes et intégristes
et ici :
- Pratiques financières douteuses, dirigeants proches des droites extrêmes : enquête sur la Fondation pour l’école

#175410 
20/11/2020 à 13:28 par Buffaud

... et aussi de se faire arroser par les labos !

#175414 
20/11/2020 à 14:45 par Assimbonanga

En fait, me semble-t-il, l’enseignement Freinet, la "méthode naturelle", sont tout ce que veulent anéantir les intégristes de la méthode syllabique... Auxquels Blanquer n’est pas étranger : le « par cœur », la méthode de lecture syllabique, sont les bases de l’école dont il est émoulu : Stanislas .
Et Blanquer soutient avec bienveillance l’association SOS Éducation. : créée en 2001 pour « obtenir une amélioration du système éducatif français », l’association SOS Éducation est proche de la Manif pour tous et a la sympathie de Jean-Michel ­Blanquer : le jour de sa nomination au ministère de l’Éducation nationale, celui-ci a donné une « interview exclusive » à SOS Éducation, où il proposait de « passer par une dépolarisation puis par une repolitisation », et prônait « une offre scolaire autonome ».
@Cunégonde, c’est beaucoup plus fatiguant pour l’enseignant d’être en bas de l’estrade, au milieu des mioches, croyez-moi ! Descendre du piédestal, ne plus être sous statut d’immunité hiérarchique ni de supériorité irréfutable. Et tout le boulot qu’il faut abonder pour l’imprimerie, les fiches pédagogiques, l’individualisation, vous ne réalisez pas vraiment.
Je crois que l’@mi rico devrait plutôt tourner ses élans de persuasion vers Cunégonde !

#175418 
20/11/2020 à 15:13 par Sylvain Costet

cunégonde godot :
« ...descendre du statut de l’instituteur à celui d’animateur et celui de l’ "élève " à celui d’enfant – et son "projêêêt", etc. Moins fatigant pour l’ "enseignant" et pour l’enfant – qui restera immature… »

Dénigrer sur un ton péremptoire ce n’est pas contribuer au débat mais juste afficher son ignorance, pour être gentil. Un sage principe préconise de se taire quand on ne sait pas de quoi on parle. Désolé pour le ton mais il y a des limites à l’acceptation de la bêtise. Personne ne vous oblige à tout commenter, notamment dans les domaines où vous n’avez aucune compétence. Et là c’est clair : vous n’avez visiblement pas la moindre idée de ce qu’est une classe Freinet, de la pédagogie Freinet et des résultats, au sens large, qu’elle obtient.

#175424 
06/12/2020 à 22:21 par charclot

@ xiao
tu fais partie de ces porteurs de couilles commass qui afin de rabaisser leurs interlocuteurs commencent par les féminiser.
Non ma biche je parle aussi comme ça à mes potes , c’est une forme de respect que de féminiser... Parallèlement, voir des vidéos de gentils neurasthéniques végétaliens qui font l’IEF ne te permet pas de juger quant aux 25 000 autres parents qui ont fait ce choix... Que tu l’admettes ou non la destruction de la cellule familiale est une des nécessités première des pouvoirs centralisés. Du coup, manouches, arabes, africains, tous ces gens qui vivent dans des groupes centrés sur la prégnance et le respect de la mère doivent être détruits. Il se trouve que c’est aussi le cas des ultras cathos possédants.... En fait , tu devrais peut être faire un transfert sur l’antropo ou la socio, en essayant de comprendre ce que la lame de fond romaine et catholique a détruit ces 400 dernières années en terme de cultures de civilisations et de différence et en quoi l’enseignement par la scolastique y a contribué... Ensuite, fais l’analyse des modalités d’enseignements actuelles et remets en perspective l’utilisation systématique des outils electo-magnétiques à proximité de cerveaux en formation...et du rôle de l’école dans la transmission de l’absolu dogmatique...Quand tu accepteras que le système qui t’as formaté t"as aussi imprégné d’une approche non poétique de ton monde, tu accepteras peut être qu’on peut être différent
Ensuite oui je suis un gros connard.... J’ai trempé dans tous les milieux de gay à hétéro, de blues à Bartok et j’ai pas encore fini de vivre....
Bref, homme radieux à la lumineuse virilité dont le mat cyclopéen attire les sirènes, j’essaye de revenir sur terre après 40 ans de dépression lourde soignée à coup de défonce, d’alcoolisme, de musique, d’art et de sexualité dévoyée, et je me rend compte que le monde est comme je l’avais laissé en partant, sauf que là je m ’y attend...
PS je répond tard j’avais raté le comment" et comme je crois que je vais revenir autant faire connaissance.

#176098 
07/12/2020 à 09:52 par Xiao Pignouf

@Charclot

Dis donc, tu as la réponse véloce, c’est le cas de ne pas le dire ! Je me demande bien pourquoi il t’a fallu tant de temps pour répondre, mais j’ai ma petite idée. Sache que tes contorsions pseudo-féministes qui ont dû érupter du volcan endormi qui te sert de jugeote ne me convainquent aucunement. Vague excuse pour avoir le dernier mot, ce qui est le sport national sur le GS (rassure-toi je suis en bonne position dans le classement)

#176107 
07/12/2020 à 11:45 par charclot

@ xixi
non j’ai vraiment zappé, tu crois quand même pas que j’aurai laissé couler ... Je ne suis pas féministe je suis "humaniste"... Du coup, j’appelle un con un con et une conne une conne.comme ça, j’ai plein pas d’amis !!!... Le mieux c’est quand même la diplomatie sinon on dort plus !!! Et quant à ma jugeotte qui me sert de volcan, c’est le brasier de mes illusions perdues qui reviennent en vagues remplies des souvenirs en chien....

Bizou zoupoupidou wahou

#176115 
RSS RSS Commentaires
   
Communication aux lecteurs
JULIAN ASSANGE : Le documentaire "Hacking Justice" à Paris

Le 17 novembre à 20h
au cinéma Espace St Michel
7 Pl St Michel, Paris 75005

Les Amis du Monde Diplo & Les Mutins de Pangée organisent une projection du film "Hacking Justice Julian Assange" de Clara Lopez Rubio et Juan Pancorbo suivie d’un débat avec la réalisatrice.

L’horreur impériale. Les États-Unis et l’hégémonie mondiale
Michael PARENTI
Enfin traduit en français. Notes de lecture, par Patrick Gillard. La critique de l’impérialisme made in USA La critique de l’impérialisme américain a le vent en poupe, notamment en Europe. Pour preuve, il suffit d’ouvrir Le Monde diplomatique de novembre 2004. Sans même évoquer les résultats des élections américaines, dont les analyses paraîtront en décembre, le mensuel de référence francophone en matière d’actualité internationale ne consacre pas moins de deux articles à cette question. Signé Claude (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Que vaut un cambriolage de banque face à la création d’une banque ?

Bertolt Brecht

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.