Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

32 

Macron l’éborgneur applaudi par les dessinateurs ?

Quand j’ai appris que Macron a déjeuné avec des dessinateurs de BD à Angoulême sans recevoir une pluie de petits pois ou du yaourt catapulté par des petites cuillères, sans que le manche de sa fourchette ait été enduit de moutarde, que le bouchon de la poivrière ait été aux trois quarts dévissé, sans que quiconque ne mette de l’eau sur son siège, j’ai été déçu.

Quand je l’ai vu présenter, hilare, ce tee-shirt (logo) et récuser les termes de violence policière, j’ai regretté qu’il n’y ait pas eu un dessinateur enfarineur, entartreur, lanceur de godasses ou pour le moins chanteur de « On est là, on est làààààà... ».

Quand je vois ce Festival international de la BD, je constate que les vrais pros de l’esprit, de la fronde, de l’art pictural étaient partout ailleurs et surtout dans la rue avec des pancartes, dessins, slogans, banderoles, tags, où s’exprime le génie français dans sa gouaille populaire et collective.

Quand j’ai appris que Macron a parlé vingt minutes et « a été vivement applaudi par l’assistance, composée principalement d’auteurs et d’éditeurs » j’ai décidé de ne plus acheter de BD avant de savoir quels salopards ont fait ça (1).

Quand j’ai remarqué que la phrase ci-dessus en italique et entre guillemets est un extrait d’un article du Monde, j’ai décidé de vérifier d’abord.

Théophraste R. Je vais relire Rahan et Pif le Chien, valeurs sures.

Note. Les dessinateurs festoyeurs murmurent que Macron n’a pas été à la fête pendant le repas. Racontez, pour voir, et envoyez vos dessins impertinents.

URL de cette brève 6448
https://www.legrandsoir.info/macron-l-eborgneur-applaudi-par-les-dessinateurs.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
01/02/2020 à 00:21 par pauvre 2

Ouf, Théophraste, tu m’as fait peur au début !

#166085 
01/02/2020 à 01:51 par Bruno

Quand j’ai vu cette photo où l’on voit l’Eborgneur-en-Chef de son peuple et le dessinateur Jul très fier d’avoir fait un coup médiatique de pacotille, tout m’est soudain apparu obscène.

Felix-le-chat même éborgné m’apparait bien fade au vu de la souffrance des personnes, de ces corps et de ces cœurs meurtris à vie par l’œuvre criminelle du gouvernement Macron-Philippe-Castaner.

Le comble de l’obscénité étant celui de sourire en compagnie du bourreau.

Le criminel peut ainsi poursuivre son opération de communication où son don d’ubiquité le dispute à sa réputation : " Voyez comme moi, l’Eborgneur-en-chef je suis sympa ! Je souris sur la photo et je garantie la liberté d’expression pendant que j’éborgne le peuple français et que je coupe des mains chaque semaine via ma garde prétorienne. N’oubliez pas de rire avec moi, les gars, tant qu’il est encore temps avant de crever demain rapidement. Profitez-en encore, car ma "réforme-sur-les-retraites" va bientôt vous enlever toute envie de rire. Marrez-vous tant qu’il est encore temps et tant que vous avez encore deux yeux bien cadrés dans le visage et que je ne vous l’ai pas encore fracassé en deux ! "

Jul pose en compagnie de l’Eborgneur comme une journaliste de Libération - Sonia Delessalle Stolper - tend le micro au criminel de masse Tony Blair comme si de rien n’était. Le type qui a exterminé des centaines de milliers d’irakiens et d’irakiennes, qui a exterminé des centaines de milliers d’enfants a tout loisir de répondre ainsi sur le Brexit en pérorant à tue-tête et se refaire une virginité à bon compte.

Jul croit avoir piégé l’Eborgneur-en-chef mais - " en même temps " - rien n’est moins sûr.

#166087 
01/02/2020 à 06:46 par calame julia

NON ! ne me dites pas qu’il est allé à Angoulême ?!
Oui Madame. C’est ça le gamin-président !
Mais quand travaille-t-il ?

#166091 
01/02/2020 à 09:32 par legrandsoir

Théo écrit :

« Quand je vois ce Festival international de la BD, je constate que les vrais pros de l’esprit, de la fronde, de l’art pictural étaient partout ailleurs et surtout dans la rue avec des pancartes, dessins, slogans, banderoles, tags, où s’exprime le génie français dans sa gouaille populaire et collective ».

On en trouve 500 preuves dans le livre « La rue était noire de jaune », subventionné par les lecteurs du GS et créé par un collectif (bénévole) avec les administrateurs du GS.
272 pages. 8,90 €. Éditions du Croquant : www.editions-croquant.org

#166092 
01/02/2020 à 09:36 par Maxime Vivas

Le livre « La rue était noire de jaune »,"subventionné par les lecteurs du GS et créée par un collectif (bénévole) avec les administrateurs du GS", (272 pages, 8,90 €) peut être commandé chez l’éditeur Éditions du Croquant : www.editions-croquant.org
Mais on le trouve aussi en librairie.
MV

#166093 
01/02/2020 à 09:42 par Vigie rouge et insoumise

Ce qui serait bien, c’est que les dessinateurs du festival d’Angoulême, sous la houlette de Jul, publient bénévolement un livre de dessins en soutien aux gilets jaunes. Ah, comme on les aimerait à nouveau !
Si vous en connaissez qui pourraient recevoir et faire circuler ce message....
Pour l’heure, j’ai décidé de passer une année sans BD.

#166094 
01/02/2020 à 11:13 par J.J.

Je l’ai déjà dit hier, je me répète ...
Les jaunes sans gilet de la SNCF vont toucher leurs 30 deniers. Ça, ça me mâche.
Hier Macron était à Angoulême. J’ai repris deux fois du civet(le plat du jour)...

Et j’en profite pour présenter mes excuses à Autrement.
Comme ce mot est un adverbe, en principe invariable, donc neutre [genre hérité de notre ancêtre latin, oublié en français, mais dont on trouve encore des exemples(il pleut, ni masculin, ni féminin ! )] , je ne pouvais pas savoir !
Pourquoi ne pas dire Autremente ? C’est un peu hardi, mais pourquoi pas, manière de ne pas être neutre justement.

#166095 
01/02/2020 à 12:15 legrandsoir

Pourquoi ne pas dire Autremente ?

Aïe, mes oreilles.

#166097 
01/02/2020 à 12:18 par Autrement

Cé pas une BD, c’est une vidéo... hors sujet, ou plutôt non, en plein dans le sujet :
Je ne résiste pas au plaisir de vous faire voir les avocats en résistance en train d’assaillir le Ministère et de conspuer la ministre de l’injustice en chantant "Même si Belloubet ne le veut pas, on est là" ! (trouvé sur "Là-bas si j’y suis").
Ça vaut pas Tintin et la Boule de cristal, ça ?

#166099 
01/02/2020 à 12:21 par Mazig

Franchement , le fait qu’il s’expose avec cette image veut-il dire qu’il dénonce les violences policières ou , vu son son sourire narquois , qu’il est est fier du massacre. Personnellement , j’opterais pour la deuxième hypothèse.

#166100 
01/02/2020 à 12:36 par Autrement

@JJ. .Ah non ! Pas de -e- parasite ! Je suis comme je suis...Et pas besoin d’excuses puisque de toutes façons vous êtes sympa !
Moi aussi la prime aux non-grévistes (de 500 à 1500 euros !), quel sale coup tordu, ça me reste en travers de la gorge.
Il ne se passe pas de jour sans qu’une nouvelle renversante de plus du monde de la macronie ne nous donne des raisons supplémentaires pour le renverser I

#166101 
01/02/2020 à 13:08 par J.J.

LGS :Aïe, mes oreilles.
C’est pas pire que l’écriture soi disant inclusive...

Théophraste R. Je vais relire Rahan et Pif le Chien, valeurs sures.
Et moi je reliras bien Placid et Muzo.

#166102 
01/02/2020 à 14:52 par legrandsoir

Wilfrid Lupano, scénariste de la sublime BD « Les Vieux Fourneaux », a refusé la médaille de Chevalier des Arts et Lettres.
Tardi a refusé la légion d’Honneur.
Les deux pour protester contre la politique de Macron.
MV

#166105 
01/02/2020 à 15:02 par Roger

Un petit échantillon de la "Rue était noire de jaune" :
Je lutte donc je suis
la lutte c’est classe
l’essoufflement s’essouffle
Borgne to be free
Le vin fait chanter, la bière fait pisser, et Macron fait chier
Le gilet jaune plie mais ne rond...point !
Si vous ne vous levez pas pour quelque chose, vous tomberez pour n’importe quoi...

Faites venir ce livre par votre libraire indépendant en campagne contre Amazon et qui vous invite à utiliser le site https://www.placedeslibraires.fr/ , vous êtes informé de la librairie la plus proche disposant du livre recherché ou vous pouvez commander en ligne pour une livraison chez votre libraire habituel.

#166106 
01/02/2020 à 16:01 par Assimbonanga

Je fréquentais alors des hommes
Aussi légers que la cendre de leurs cigares

Macron est désinvolte, inconséquent, insensible, inhumain.
Il ne voit pas l’oeil qui pisse le sang.
Il ne mesure pas le handicap de celui qui a été éborgné,
Les capacités qu’il a perdues et
Qu’il ne peut même plus reprendre son travail la plupart du temps.
Macron rigole
Comme un con.
Pauvre nase,
Fleur de nase.
Macron vit dans le monde sup des cadres et des magouilleurs de haut vol.
Les vies humaines sont des abstractions dans ce milieu.
Il a sa part du gâteau et il se divertit.

Quant aux "artistes", je les écoute à longueur de temps faire leurs promos à la radio. Ça sonne le creux là-dedans ! Ah ! Y a des écoles, y a des formations, mais le résultats c’est des formatés. Ça participe au business, ça fonctionne, ça marche dans la combine. Ça n’a rien de transcendant, ça fait le job. Quand j’écoute leurs interviews, j’ai pas envie d’acheter leur camelote.
Avoir posé avec le boss en rigolant pour cette photo, c’est juste à gerber. D’inconséquence, d’irresponsabilité. C’est pas possible. Il y a des moments où faut plus rigoler ni pactiser. Merde, une certaine rigueur s’impose !
Comme Théophaste, j’attends d’en savoir plus mais, jusque-là, ça me fait penser à ces "intellectuels" que Macron avait invité pour un de ses "grands débats nationaux" et qui s’étaient sentis flattés d’en être. Des médiocres.

#166108 
01/02/2020 à 16:05 par Assimbonanga

Laissez les adverbes invariables SVP ! Pitié.
Tout est déjà tellement cul par dessus tête !
Ou alors on dira un homme bien, une femme bienne !!!!

Par contre, moi, je suis pour féminiser le rabbin : une rabbine et non pas une femme-rabbin.
Puisqu’on dit désormais une écrivaine et une autrice.
Les noms communs se féminisent, contrairement aux adverbes qui sont invariables.

#166109 
01/02/2020 à 17:26 par Assimbonanga

Renseignements pris sur le site de France 3 Nouvelle Aquitaine :

"Un grand nombre d’auteurs avaient refusé d’assister à ce déjeuner car ils étaient en colère et ne souhaitaient pas servir de « caution ». Mais Jul avait choisi d’y participer, tout comme Samantha Bailly, Enki Bilal ou Lewis Trondheim. Pour eux, c’était le moment de poser des questions frontalement avec le gouvernement. Il était indispensable de ne pas rater cette occasion. Pour atteindre l’espace où se déroulait le déjeuner avec Emmanuel Macron, Jul a dû passer un très grand nombre de contrôles. Le fameux tee-shirt lui a même été confisqué. Il a dû faire « des pieds et des mains » pour récupérer ce tee-shirt un quart d’heure plus tard. Un fonctionnaire de police un peu trop zélé lui avait interdit de rentrer avec ce tee-shirt en lui disant que c’était un objet de "sédition" et qu’il était hors de question qu’il rentre dans l’espace du déjeuner avec. Finalement, il a réussi à remettre son tee-shirt réalisé avec un collectif d’artistes et lui même, et poser avec le président. C’était un moment un peu lunaire avec cet objet assez accusatoire. Il a même redemandé plusieurs fois au président s’il pouvait vraiment faire cette photo. Le président lui a répondu « Oui, oui, pas de problème ».

#166111 
01/02/2020 à 21:11 par Tonvoisin

Tee-shirt LBD 2020 : Macron assume, le syndicat de police en « colère »
http://mai68.org/spip2/spip.php?article5088
lire l’article de la Charente Libre

#166116 
02/02/2020 à 01:24 par Ton voisin, le musicien

Quant aux "artistes", je les écoute à longueur de temps faire leurs promos à la radio. Ça sonne le creux là-dedans ! Ah ! Y a des écoles, y a des formations, mais le résultats c’est des formatés. Ça participe au business, ça fonctionne, ça marche dans la combine.
Assimbonanga / "en plein dans le mille" ou exactement / Merci.
ultra-libéralisme, ultra-marchandisation, ultra-médiatisation, ultra-domination du fric, ultra-formatage de la création aux dépends du plus grand nombre de créateurs, créatrices issus du prolétariat et sous-prolétariat (le "peuple") .
le népotisme dans la chanson française...

#166120 
02/02/2020 à 10:10 par Louis St O

syndicat SGP Police-FO
Pour lui, « le selfie » du chef de l’État est « une marque de défiance et de mépris à l’égard de ceux qui lui ont permis d’être encore Président ».

Nous y voilà quand une police dit qu’un individu ne peut être président que si elle le veut, ce n’est pas encore la dictature mais on est déjà dans la dictaDure.

#166124 
02/02/2020 à 10:32 par J.J.

Assimbonanga@
Laissez les adverbes invariables SVP ! Pitié.
Tout est déjà tellement cul par dessus tête !
Ou alors on dira un homme bien, une femme bienne !!!!

Il ne faut pas le prendre au premier degré (bien d’accord avec le cul par dessus tête, et j’ajouterais même et réciproquement).
Je suis, et je l’assume, un terroriste linguistique : quand un mot n’existe pas, je l’invente. Parfois ça surprend...

Hier soir, la remise des prix de la BD a été un peu houleuse.https://www.charentelibre.fr/culture-et-loisirs/festival-bd-d-angouleme/

#166126 
02/02/2020 à 10:52 Viktor Dedaj

quand un mot n’existe pas, je l’invente.

Vous aimez néologiser, comme moi !

#166127 
02/02/2020 à 11:00 par ozerfil

Moi qui pensais naïvement qu’il s’était fait piéger...

Non, encore et toujours de la Com !! Et qui dit "Com" dit NÉCESSAIRES collabos...

Passé le niveau de l’employé de base CONSCIENT, dans ce pays, il n’y a plus que des gens mûrs pour la dictature.
Les bobos sont TOUS atteints et ne voient plus que l’argent miroiter  !!

Mais il n’y a rien de pire que les esclaves qui ont du respect pour leurs bourreaux... et ils ne manquent pas !

#166129 
02/02/2020 à 11:51 par Assimbonanga

Chaque samedi, je me délecte du feuilleton POLDARK, labellisé BBC. Ca se passe au XVIIIè en Cornouailles. Les aristocrates sont les doubles exacts des gens de LRem !!!
J’avais déjà trouvé une ressemblance frappante entre l’horrible Georges Warleggan et l’actuel Jean-Baptiste Djebarri, ressemblance physique avec le comédien, ressemblance morale avec le personnage, mais ce qui m’a frappée hier c’est que j’ai cru entendre Murielle Pénicaud dans la voix d’une riche héritière : "ce n’est pas grave si ces gens meurent de malnutrition, ça compense les naissances"...

#166132 
02/02/2020 à 14:06 par Assimbonanga

Salut @JJ. C’est pas la question car moi aussi j’aime bien inventer des mots, à l’occasion. Tu vois que je propose de banaliser la rabbine car pourquoi les religions seraient-elles au-dessus des lois communes ? Tu me comprends, je pense.

#166136 
02/02/2020 à 14:19 par Chrls

Allons,allons....

Mais le message est très clair :

LE GOUVERNEMENT VOUS A A L’OEIL !

#166137 
02/02/2020 à 15:37 par legrandsoir

Une cinquantaine d’auteurs ont envahi la scène lors de la cérémonie de remise des prix. Leur porte-parole a débité un discours de revendications corporatistes (pourquoi pas ?) en faisant silence sur les autres luttes des autres secteurs professionnels qui se battent souvent pour eux, les autres, les autres générations. A 1mn 39, dans un fragment de phrase précipitée et peu audible on entend le nom de Macron (qui serait favorable à une mesure ! sic ), mais ça passe, pas de remous, pas de sifflet.
On a vu ailleurs jusqu’à 75 % des Français soutenir la lutte des gilets jaunes. Les dessinateurs et scénaristes de la remise des prix à Angoulême font apparemment parti des 25 %.
La vidéo :
https://youtu.be/0CTECHKKGF0
MV.

#166142 
03/02/2020 à 02:04 par Bruno

Ce passage extrait d’un article du journal " Le Monde " est intéressant car il renseigne sur l’incompréhension entre les différents corps de l’État et le peuple français que le premier est sensé servir. La fiction cependant n’opère plus tant le peuple français est désormais en bonne part décillé et a bien compris que la V° république née lors d’un coup d’État en 1958 avait été concoctée contre lui.

Extrait du journal " Le Monde " :

" Trois des principaux syndicats de policiers s’en sont insurgés, jeudi, auprès de l’AFP. « Il y a beaucoup de colère et d’incompréhension. Ça ne passe pas du tout dans les rangs », a réagi Yves Lefebvre, secrétaire général de l’Unité SGP-Police-Fo. Pour lui, « le selfie » du chef de l’État est "une marque de défiance et de mépris à l’égard de ceux qui lui ont permis d’être encore président." Fabien Vanhemelryck, secrétaire général d’Alliance, a fait part également de la colère des policiers : « On attend autre chose d’un président de la République qu’il pose avec un tee-shirt insinuant que les forces de l’ordre éborgnent les gens. » Pour lui, « ce signal » est « ce qu’il y a de pire dans le contexte actuel de chaos, au moment où la police et la gendarmerie sont les derniers remparts de la République »

Outre le déni du secrétaire général du syndicat de police Alliance qui ne s’est pas aperçu que la troupe blesse, mutile et éborgne bel et bien les Françaises et les Français en masse, il est intéressant de noter que l’intervenant en question imagine que " la police et la gendarmerie sont les derniers remparts de la république ".

On se pince quand on lit ces âneries. On se marre aussi quand on sait que le syndicat de police Alliance est un syndicat d’extrême-droite.

Je vous laisse méditer sur l’imaginaire frelaté de M.Vanhemelryck qui se croit l’ultime défenseur de la république tandis qu’il n’est que le soutier de l’oligarchie et l’un des principaux fossoyeur de l’idéal républicain et de la dite "république".

Au moins, nous voilà renseigné sur l’incompréhension à tous les étages. M.Vanhemelryck ne comprend plus rien à celui dont il sert les intérêts financiers en éborgnant le peuple français : alias "Macron-Selfie" .... et il ne comprend plus rien à ce même peuple français qu’il appréhende comme une horde informe tandis qu’il tire effectivement sur le pouvoir souverain qui est en république : le peuple !

#166155 
03/02/2020 à 14:37 par Assimbonanga

@Bruno, malheureusement, je pense que c’est plutôt vrai que " la police et la gendarmerie sont les derniers remparts de la république (de Macron plutôt) " et c’est bien lamentable.
Et en plus, ce sont les plus fanatisés, fachos, qui font le plus de mal et tabassent ou gazent à bout portant comme s’ils désinsectisaient, ou en tirant dans la face.
En ne répondant pas aux demandes d’un peuple qui exprime des revendications, Macron laisse la population s’étriper entre elle, prolo policiers contre prolos tout venant. La rancune des affrontements sur le terrain se transforment en une haine solidifiée. D’autre part, la volonté initiale de ce pouvoir de produire des images défavorables aux Gilets-Jaunes pour les montrer aux JT du soir a conduit à pratiquer des provocations de la part des FDO. Jamais il n’a été question de vouloir l’apaisement. L’encadrement des manifs ne déclenche que l’énervement et l’affrontement. Les manifestants sont assimilés à des délinquants et l’emploi de la BAC en est la preuve.
Macron ne voit les choses que de haut, de très haut. Il est évolue dans l’abstraction. Il est déshumanisé.
Avoir laissé gazer des activistes à bout portant dans les yeux a été la première dérive qu’il aurait fallu stopper net. C’est un signe de déshumanisation. Et Macron s’en fout. Il laisse à la police le soin de réduire la contestation par la peur et la répression.

#166166 
03/02/2020 à 15:07 par babelouest

Quand on n’est plus capable que de passer la main dans le dos des humoristes picturaux, c’est que l’affaire est pliée.
.
On a gardé le RON, on est seulement passés du NÉ au MAC, ce qui n’est vraiment pas un progrès.
(ceci n’est pas un lien suspect)
https://www.paroles.net/patachou/paroles-la-bague-a-jules

#166167 
03/02/2020 à 15:23 par Assimbonanga

Serge Faubert présente justement un reportage sur le rôle joué par la police actuellement.
J’ai remarqué que je peux insérer sans problème un lien France-inter ou France 3, mais pas de lien possible vers LE MEDIATV, ni vers QGTV.
Voici donc juste le titre de la vidéo démontrant que la police est bel et bien le rempart de Macron : #GiletsJaunes #Acte64
ACTE 64 : LE DROIT DE MANIFESTER PIÉTINÉ

#166168 
04/02/2020 à 12:29 par babelouest

@ Assimbonanga
En fait il semble que ce soient les liens directs vers des vidéos qui ne passent pas. J’ai bien dit il semble.

#166187 
RSS RSS Commentaires
   

L’Équipe de choc de la CIA
Hernando CALVO OSPINA
Le 18 Avril 2009, les autorités des États-Unis faisaient détourner un avion d’Air France qui devait survoler leur territoire pour la seule raison que l’auteur de ce livre, Hernando Calvo Ospina, était à son bord ! La publication de ce livre ayant été annoncée par la presse... Mais tout ce qui est écrit ici est vérifiable auprès des meilleures sources, notamment étasuniennes. On aura beau chercher, on ne trouvera jamais une autre équipe ayant de tels antécédents. Il s’agit bel et bien du groupe d’agents (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Il y a beaucoup d’ignorance sur ce qui se passe à Cuba et on ne veut jamais rien leur reconnaître. Si d’autres avaient fait ce que Cuba a fait [pour lutter contre le SIDA], ils seraient admirés par le monde entier."

Peggy McEvoy
représentante de UN-AIDS à Cuba de 1996 à 2001

Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.