Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

12 

On peut cogner, chef ?

Fin de manif, place Saint-Cyprien à Toulouse. La foule, bon enfant, tarde à se disperser par les rares rues non barrées par la police. Soudain, les CRS lancent des grenades lacrymogènes et chargent. Des jeunes répliquent par des jets de projectiles.

Dans les médias on dira : « La fin du parcours a été émaillée par des incidents », ou : « violence en queue de la manifestation ».

Un journaliste témoigne : « Sur une charge, je me suis fait attraper par des CRS, malgré mes cris : « Je suis de la presse, je suis de la presse ! ». Ils m’ont mis des coups de bouclier, m’ont plaqué contre une barrière, je suis tombé au sol, où j’ai reçu un coup de matraque au crâne. J’avais du sang sur mon brassard presse. »

Il finit aux urgences où on lui fait trois points de suture. Les médecins lui conseillent de se vacciner contre le tétanos.

Et pas contre la rage ?

Théophraste R. (Chef du comité d’évaluation de la compétence des médecins des urgences).

URL de cette brève 5030
https://www.legrandsoir.info/on-peut-cogner-chef.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
01/04/2016 à 07:51 par macno

Bonjour, vous êtes assez silencieux sur les graves événement qui se produisent actuellement au Brésil, mais il y a tellement de sujets sensibles en ce moment.... Je vous avais pourtant proposé cet article de Pepe Escobar qui était très exhaustif sur le sujet : La révolution au Brésil commence à révéler ses vraies couleurs : http://lesakerfrancophone.fr/la-revolution-au-bresil-commence-a-revele... Pour plus de précision quant à la couleur de cette "révolution" : La dernière révolution thématique de la CIA, la révolution du canard jaune au Brésil : http://lesakerfrancophone.fr/la-derniere-revolution-thematique-de-lang... Ben voilà, on est fixé sur la couleur, mais aurait-on sérieusement pu en douter un seul instant, c’est le jaune bien sûr ! Quant à l’historique de cette couleur, j’en avais de très vagues souvenirs et Wikipédia les a ravivés : [note : le lien de Wikipédia est refusé en tant que spam, et c’est la deuxième fois que cela arrive, curieux !] Le "pas contre la rage" est absolument excellent, et il m’a bien fait rire...jaune bien sûr !

#123294 
01/04/2016 à 11:20 legrandsoir

Lacune comblée, voici votre article en bonne place.

http://www.legrandsoir.info/la-revolution-au-bresil-commence-a-reveler...

#123301 
01/04/2016 à 08:12 par "Personne"

Un mot désuet pour des méthodes modernes : « cogne ».

Fichtre ! reprit Gavroche, tu vas donc te colleter avec les cognes ? — (Victor Hugo, Les Misérables, partie 4, page 68, 1862)

Or, sous tous les cieux, sans vergogne C’est un usage bien établi Dès qu’il s’agit de rosser les cognes Tout le monde se réconcilie — (Georges Brassens, Hécatombe, 1952)

Je propose l’expression : ’’les cognes de l’ordre’’...

#123295 
01/04/2016 à 09:40 par morvandiaux

sous prétexte qu’un journaliste s’est précipité contre un CRS, le Grand Soir comme dab, retourne l’argument : le Chef des médecins des urgences ferait bien d’avaler une mixture à base d’opiacé, il continuera son rêve....

#123299 
01/04/2016 à 17:21 par JMS

Niveau moyen actuel d’un jeune C.R.S. = Master de Droit... Non ?...

#123304 
01/04/2016 à 18:01 par Fald

Si j’ai bien compris, en vieux ex-Toulousain qui a habité vers les arènes quand elles y étaient encore, Saint-Cypre-Con est devenu Saint-Cypre-Cogne.

Tout fout le camp.

Mais il se le cherche aussi, ce journaliste... Trop près de la manif !

Ses collègues convenables en restent à bonne distance et la commentent avec mépris. C’est mieux payé et moins risqué.

#123305 
01/04/2016 à 18:03 par macno

@ legrandsoir oh ! ce n’est pas mon article, je ne suis qu’un humble intervenant, c’est vous qui faites tout le boulot. Mais cette histoire de couleur, de canard et de """révolution""" « la révolution du canard jaune au Brésil » (l’article de Wayne Madsen), je l’aurais bien vue traitée par Théophraste avec son humour féroce et décalé.

#123306 
01/04/2016 à 21:45 par patrice

Cia au brésil, réseaux gladio en europe, avec toujours la même ritournelle : des gouvernements largués quand ce ne sont pas des traîtres à leur nation !

#123310 
02/04/2016 à 06:26 par babelouest

Un témoignage vous fera rire... ou pas.

Jeudi soir, 19 heures. Je suis venu en centre ville (Nantes) pour prendre le pouls de la manif commencée le matin vers 10h 30. Il reste encore un long défilé survolé par un énervant hélicoptère. Je me dirige vers une station de tram plus lointaine (voies coupées).

Soudain, un groupe d’hommes aux tenues disparates, mais tous casqués (modèles différents) se mettent à courir au pas cadencé, et tous se précipitent dans un car de CRS qui démarre aussitôt. Cela n’aura que quelques secondes. Sans doute de braves étudiants qui rentraient chez eux...

#123313 
03/04/2016 à 09:19 par "Personne"

Contre les agissements de l’État complice, policier, la bataille doit être menée sur plusieurs fronts. Alors Citoyennes, Citoyens, sur le front des Idées, affûtez vos plumes dans le vitriol, soyez intraitables et visez les plaies. Sur le front des Images, armez-vous de tout moyen d’enregistrement : il s’agit de démêler le vrai du faux. Parmi les ’’casseurs’’ combien de cognes ? Avec un État qui manie l’arbitraire comme il légifère, avec des politiques aux abois, il faut s’attendre à tout (souvenons-nous des ’’voltigeurs’’).

Allons, enfants de la Commune, Les Jours Heureux vont arriver ! Contre nous de la tyrannie, L’étendard vengeur est levé ! Voyez-vous de par le Monde Agir ces féroces mercenaires, Semer partout la misère, Exploiter jusqu’à l’immonde !

Aux armes de la com’ Citoyennes, Citoyens, Résistons, combattons, Que leurs vices abreuvent nos sillons !

#123344 
03/04/2016 à 21:28 par ozerfil

Comment disent-ils déjà, nos démocrates...? Ah, oui, voilà : "ce n’est pas la rue qui gouverne"...

"La rue", c’est juste l’expression directe du Peuple... qu’ils sont censés représenter !!

Sinon, "la rue", en Ukraine, elle a carrément le droit de renverser un gouvernement par la force avec leur approbation...

#123354 
05/04/2016 à 09:56 par calame julia

"Il nous envoyait des tomates, et, puis aussi des oeufs"... Et alors ? "Ben alors chef, nous on n’avait que nos matraques"... Et alors ? "Ben alors chef, on s’en est servi chef." Mais les oeufs, comment qu’ils étaient ? "Ben, pas cuits chef !"

#123388 
RSS RSS Commentaires
   
Le Grand Marché Transatlantique : La menace sur les peuples d’Europe
Raoul Marc JENNAR
« Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire. » Ces mots confiés par David Rockefeller au magazine américain Newsweek, le 1 février 1999, fournissent la clé pour comprendre ce qui se passe depuis une trentaine d’années et qu’on appelle « mondialisation néolibérale ». Déléguer au secteur privé la maîtrise des choix ou, pour l’exprimer à la manière pudique de journaux comme Le Monde ou Les Echos, « redéfinir le périmètre de l’Etat », c’est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je crois, juridiquement parlant, qu’il y aurait des motifs sérieux pour inculper chaque président des Etats-Unis depuis la seconde guerre mondiale. Il ont tous été soit de véritables criminels de guerre, soit impliqués dans de graves crimes de guerre.

Noam Chomsky, in "What Uncle Sam Really Wants"


Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.