Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

29 

Pape François, qu’as-tu dit quand la dictature argentine tuait des prêtres ?

La presse l’encense, mais des Argentins l’accusent d’être un adversaire de la théologie de la libération, d’avoir dénoncé des prêtres progressistes sous la dictature. Il a été reconnu et accusé par deux d’entre eux en 2012. Ces deux prêtres avaient été dénoncés, arrêtés et torturés.

Sur son site Internet, le quotidien catholique La Croix a rapporté qu’une juge française voulait entendre le cardinal Bergoglio au sujet de l’assassinat du prêtre français Gabriel Longueville, survenu au début de la dictature. La dictature argentine a fait près de 30 000 disparus, 15 000 fusillés.

Déguisé sous le nom de François 1er, Jorge Mario Bergoglio ne répondra pas aux juges argentins ou français dont les voix seront couvertes par des pintades de sacristie tombant en dévotion devant un homme élu par ceux qui lui ressemblent, des vieillards qui, jamais ne firent trembler des fascistes et qui, souvent, leur firent la court- échelle.

Pour en savoir plus (en plus modéré) : http://www.jean-luc-melenchon.fr/2013/03/13/a-propos-du-nouveau-chef-d...

Théophraste R. (Rendez-nous le pantzer-pape zinon che ne vous blus les bieds à l’éklisse !).

PS. Puisqu’on ne parle jamais de Chavez, sur LGS, je corrige cette lacune : les chefs de l’Eglise catholique vénézuélienne s’étaient précipités pour adouber l’éphémère dictateur lors du coup d’Etat de 2002. L’évêque de Caracas menait la guerre en sa cathédrale contre Chavez. Celui-ci en riait en confiant : «  Ma grand-mère me disait : c’est Dieu qu’il faut écouter, pas l’Eglise ».

Et réécoutons Jean Ferrat :
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=724Hgb3ej7o

URL de cette brève 3302
https://www.legrandsoir.info/pape-francois-qu-as-tu-dit-quand-la-dictature-argentine-tuait-des-pretres.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
14/03/2013 à 10:40 par Michel Rolland

La nomination du réactionnaire Karol Wojtyla aida à la chute du communisme en Europe de l’Est et en Union soviétique. Celle de l’arriéré Jorge Mario Bergoglio aurait-elle été faite dans le but de faire tomber le bolivarisme grandissant en Amérique du Sud ?

Michel Rolland

#92275 
14/03/2013 à 11:05 par Dwaabala

« Ce n’est pas une bonne nouvelle », mais c’est peut-être le reflet inversé de l’évolution de l’église catholique dans les pays latino américains en voie d’émancipation, et la tentative de la hiérarchie de sauver les meubles de l’incendie dans ce qui reste le plus important de son domaine.

#92277 
14/03/2013 à 11:13 par babelouest

Sans vouloir tirer la couverture (en plus je ne suis pas frileux), cela me rappelle la diatribe que j’ai lancée il y a peu ici.

C’était avant "l’élection" d’un homme par des Grands Électeurs qui rappellent furieusement, en pire, ceux du ci-devant "Saint Empire Romain-Germanique" (il me reste quelques majuscules, au cas où...) bien que leurs divisions de Panzers soient plus cachées - tout en étant certainement bien plus efficaces.

#92279 
14/03/2013 à 11:22 par babelouest

Dwaabala et Michel Rolland n’ont certainement pas tort. L’Amérique du Sud inquiète à la fois les terroristes de Washington S.A. et Vatican S.A. * pour son indiscipline malgré les efforts pour tuer la liturgie de la libération (y compris physiquement, ben voyons). Le film "État de Siège" est toujours terriblement d’actualité. C’est bien pourquoi on ne l’a jamais trouvé en DVD officiel.

* S.A. : là , je vais me prendre une volée de points Godwin.... normal. Et pourtant....

#92280 
14/03/2013 à 13:13 par Sierra

L’élection d’un pape a toujours été un acte politique majeur.
Inutile de rappeler le rôle du polonais, véritable coin enfoncé dans les reins de l’Union Soviétique.
Mais très utile de rappeler le rôle du clergé sud-américain au sein de toute les juntes et dictatures lors des années de plomb, par pur anti-communisme. Les très rares exceptions sont quantité négligeable.

(...)

Si l’on remet la chronologie en perspective, il est difficile de croire à une
coïncidence :

- Le 11 février 2013, Panzer 16 surprend ses abonnées en annoncant, tel un vulgaire directeur de la communication, sa démission. Si ce n’est pas une première dans l’Histoire, cela ne s’est plus produit depuis 721 ans (!).
Au demeurant, le clergé cubain et venezuelien qui visitent Hugo Chavez sont au fait de sa santé.

- Le 18 février 2013, Hugo Chavez annonce sur Twitter son retour au Venezuela. Des fuites dans la presse annoncent qu’il rentre en soins palliatifs.
Le 22, le gouvernement parle d’une "tendance défavorable".
Malheureusement, force est de constater que le destin est en route.

- Le 5 mars 2013, Hugo Chavez nous quitte.

- Le 13 mars, après un spring-break conclave-express, c’est un outsider issue d’argentine qui est élue.

Il faudrait être véritablement naïf pour ne pas voir un coup politique dans l’élection de ce 1er pape sud-américain.

La suite...

#92281 
14/03/2013 à 13:39 par Safiya

Dès que j’ai eu su la nouvelle, j’ai pensé exactement ce que pense Michel Rolland, heureusement qu’avant de commenter, j’ai jeté un oeil sur les posts, sans cela, il y aurait eu comme un doublon.

En effet, comment ne pas penser au Pape venu de l’Est, du pays même qui a eu la primeur de Solidarnösc et de Lech Walesa et nous connaissons tous la suite.

Réglée, la chose, telle une partition de chants funèbres hélas ! Le Pape démissionne, Chavez (ma douleur irrépressible) s’en va et voilà qu’un Pape argentin que tous décrivent comme un grand ami des pauvres (tiens, tiens, ils "réexistent" ceux-là  ?) est élu... Pour paraphraser Chavez je dirais "ça sent le soufre".

Le Continent latino-américain serait-il encore plus en danger ? Et Cristina ?

#92282 
14/03/2013 à 15:49 par Dwaabala

@ Safiya
Avec la différence que l’Europe de l’Est montrait des signes séniles d’essoufflement dans la lutte qu’elle menait contre l’impérialisme, alors qu’en Amérique latine les perspectives sont différentes, en particulier parce que le diable de l’athéisme communiste ne peut être convoqué comme adversaire.

#92285 
14/03/2013 à 16:03 par Romane

@Safiya "Le Continent latino-américain serait-il encore plus en danger ? Et Cristina ?"

Un début de réponse à ta question se trouve peut-être dans un câble diplomatique diffusé hier par Wikileaks où il est dit que "certains observateurs considèrent le cardinal Bergoglio comme le leader de l’opposition de l’administration Kirchner"

http://cablegatesearch.wikileaks.org/cable.php?id=07BUENOSAIRES2033#efmBDkBFn (citation à la fin du câble)

Tout cela est inquiétant en effet et la comparaison avec Jean Paul II semble malheureusement très pertinente. Il n’y a plus qu’à attendre la suite des événements.

#92286 
14/03/2013 à 16:33 par Antar

Théophraste, je n’arrive pas à déchiffrer ton accent métèque : ’’ ... che ne vous blus les bieds à l’éklisse’’. Y a pas par hasard un verbe qui manque, comme ’’ mitre ’’ avant les ’’bieds’’ pa exemple ...

#92289 
14/03/2013 à 16:39 par Quidam

Certains attendaient un pape de gauche... avec Francisco ils auront droit à un sinistre pape, les archevèques n’ont pas dû comprendre, vu qu’en latin ça se dit pareil, c’est de la faute à la polysémie ma pauv’ dame !

M’enfin d’après nos amis Yankee de VOA il serait quasi parfait ce saint homme, c’est un ultra-conservateur modéré tendance "centre-droit" (genre Viola, Videla, Pinochet) qui va remettre de l’ordre dans l’Eglise en pourfendant la tendance "gauchiste" neocon genre Ratzinger - autres ultra-conservateurs mais hérétiques à ses yeux, il n’ a qu’un seul truc qui les a fait tiquer chez VOA, c’est qu’il serait porté sur le paupérisme, mais ils ont vite été rassurés en constatant ses critiques "sociales" ne s’exercent uniquement qu’à l’encontre des pouvoirs progressistes...

M’enfin que tout le monde se rassure, même s’il n’a pas été biberonné aux jeunesses hitleriennes, ni servi pour la CIA derrière le dit "rideau de fer" celui-là , c’est un pur, plus anticommuniste tu meurs, d’ailleurs il en voit partout, y compris à Rome parmi les autres ultra-conservateurs, c’est vous dire s’il ne plaisante pas sur le sujet !

Il va peut-être rétablir l’inquisition, la pratique de la question & tout le folklore, qui sait ?

Au bûcher les rouges merde ! Comme au bon vieux temps ! & vive Francis !

#92291 
14/03/2013 à 17:35 par Quidam

PS :

On pourrait rappeler en outre que la Cité du Vatican a été créée en tant qu’État indépendant en 1929 par le traité de Latran, signé par le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Gasparri, au nom du pape Pie XI et par le Premier ministre et chef du gouvernement de Benito Mussolini au nom du roi Victor-Emmanuel III d’Italie.

Qualifier le Vatican d’intitution fasciste n’est dès lors qu’un simple rappel historique & ne peut être sérieusement contesté par personne, sauf à brûler les livres d’histoires bien entendu...

On voit donc qu’il ne faut pas s’étonner du passé quelque peu embarrassant de notre ami Jorge Mario Bergoglio alias Francisco sous la dictature argentine, qu’un dirigeant d’une institution cléricale fasciste soutienne une dictature militaire néofasciste, quoi de plus naturel ?

#92294 
14/03/2013 à 18:43 par Michel Rolland

A Quidam,

En appuie à votre commentaire et à ceux qui, comme Babelouest associent l’Église catholique au fascisme, malgré les déclarations contraires du clergé menteur et hypocrite, voici une information prise sur Wikipédia (qui n’est pas réputé pour son anticonformisme) que je viens de recevoir d’un ami français (http://fr.wikipedia.org/wiki/Dictature_militaire_en_Argentine_%281976-1983%29) :

"L’idéologie national-catholique de la junte en Argentine

Le putsch avait été soutenu par l’Église catholique, tandis que la junte reprenait la rhétorique national-catholique de la « Révolution argentine », entrelaçant les thèmes du rétablissement de l’ordre moral chrétien et de la défense de la « civilisation occidentale chrétienne » avec l’anti-communisme.

Les secteurs les plus extrémistes de l’armée se reconnaissaient dans la revue intégriste et anti-sémite Cabildo ; les forces armées en général ont été influencées par le catholicisme intégriste développé par « des groupes et des individus tels que la Cité catholique, Jean Ousset, Carlos Sacheri, Jordán Bruno Genta, l’abbé Julio Meinvielle ou la Congrégation des coopérateurs paroissiaux du Christ-roi6. »

Ces groupes ont interprété la guerre froide en termes de « choc de civilisation » et leur action en termes de défense de la « chrétienté », considérant par ailleurs toute attitude de réforme ou de contestation comme symptôme du « mal communiste ». Des penseurs de l’Inquisition ont même été utilisés par les théologiens néo-thomistes afin de justifier l’usage de la torture et de l’extermination des « infidèles ».

Jusqu’à présent, l’Eglise s’est refusé à reconnaître son rôle dans la légitimation de la dictature et des crimes commis par celle-ci. A l’issue de la condamnation, en octobre 2007, du prêtre Christian von Wernich, accusé d’avoir activement participé aux interrogatoires au cours desquels la torture était employée, le cardinal Jorge Bergoglio a ainsi déclaré « si un membre quelconque de l’Eglise avait cautionné, par recommandation ou par complicité, la répression violente, il aurait agi sous sa responsabilité, pêchant ainsi gravement contre Dieu, l’humanité et sa conscience ». Le père Ruben Capitanio, lui-même victime de la dictature, a été l’un des rares à avouer la responsabilité de la hiérarchie ecclésiastique.

Selon le journaliste Hernán Brieza, une trentaine d’autres prêtres, certains étant déjà morts, auraient pu être inculpés d’actes de torture."

Comme dirait Safiya qui paraphrasait Hugo Chavez, en parlant du François qui a posé pour la première fois hier « ses assises » sur le Saint-Siège : « ….."ça sent le soufre"….. »

Michel

#92297 
14/03/2013 à 20:53 par mandrin

oui... un pape latino est un levier d’opposition considérable vu le nombre de fidèle en Amérique du sud, couplé a une propagande impérialiste, il y a risque d’un retour sous la botte fasciste.

Le pape est a la tête des pêcheur les plus endurci.

#92299 
14/03/2013 à 21:53 par Safiya

@Romane, je ne lis hélas pas l’anglais... tu n’aurais pas un lien vers une version traduite ? Merci. Bisou.

#92301 
14/03/2013 à 22:11 par pilhaouer 1er

Thank you Satan

Léo Ferré


....
C’est l’histoire d’un pape qui débarque au paradis étonné de ne pas voir la garde céleste suisse l’accueillir avec ses flonflons.
Pas de tapis rouge,rien ! Pas de vierges non plus !
Plus il s’offusque de l’accueil, plus Saint-Pierre se tord de rire qui finit par pisser dans sa chasuble blanche. Quand il reprend son souffle, c’est pour crier à Jésus : "Ouh ouh ouh... Ah ah ah... Ouh !!!! Vous savez Seigneur, la petite entreprise que vous aviez montée en Galilée il y a 2000 ans .....ouarfff .....ah ah Ouh !!! Elle existe encore !!!!!

#92302 
15/03/2013 à 00:12 par Romane

@Safiya
Il n’existe pas de traduction des câbles diplomatiques de Wikileaks. Mais tu peux t’aider de gogole translate (c’est pas top mais çà reste compréhensible)

#92307 
15/03/2013 à 00:55 par Eric

Je suis étonné de ce démarrage de chasse aux sorcières provenant de milieux souvent réputés anticléricaux.
Alors qu’est-ce qu’il a dit du temps de ... je ne sais plus moi-même. Alors, on va lui reprocher d’avoir dit, ou de ne pas avoir dit ... Tiens sur la 2 ou 3, la présentatrice semblait lui reprocher qu’il n’était pas favorable au demandes du lobby LGBT. C’est marrant, Tiens, moi c’est plutot les demandes du lobby LGBT qui me paraissent anormales ainsi que les remarques de la présentatrice .

Alors je propose qu’on établisse des moulins de la repentence. Comme ça , chacun pourra les faire tourner et entendre "je me repends de" , etc ... et vu qu’il y a un lien sur mélénchon, je présume que lui et ses amis ont soutenu un président de leur bord, du même bord que celui que nous avons, et qui était préfet sous Vichy et décoré de la franquiste ...Alors ce moulin de la repentence, on le fait tourner ou pas ..Je me repends d’avoir soutenu ...

Bon, pour François, le nouveau pape, attendons de voir comment il remplit son rôle et on se fera un jugement

#92308 
15/03/2013 à 06:57 par Père Peinard

Oui, Mitterrand, la franquiste, etc.
Mélenchon n’était pas né. Il n’a pas vendu du beurre aux boches.
Jorge Mario Bergoglio était né quand la dictature soutenue par l’Eglise argentine assassinait le peuple, et jusqu’aux prêtres trop fidèles à la parole du Christ. Il les a aidés.
Repens-toi, mon fils, de comparer l’incomparable pour que soit adulé un pape complice des bourreaux.
Attendre de voir pour juger ? C’est tout vu : un réac droitier comme les autres. Comme les médias, l’Eglise est mensonge et tromperie pour que les peuples acceptent les prédateurs.

#92310 
15/03/2013 à 07:04 par pilhaouer

Jacques Prévert

Pater Noster
par Serge Reggiani

#92311 
15/03/2013 à 07:46 par pilhaouer

@ éric

Il ne faut pas tout mélanger. Je n’ai guère de sympathie pour les socialistes et pour Mitterrand mais si s’évader, admirer Pétain puis s’enfuir et entrer en résistance relève sans doute de l’opportunisme et si le maintien de relations avec Bousquet est condamnable c’est autre chose que ce qui est reproché au nouveau pape : avoir carrément permis d’arrêter des prêtres qui risquaient la torture et la mort (et n’avoir jamais condamné les crimes du régime) .
D’ailleurs, je ne vois pas en quoi les fautes ou les crimes des uns pourraient justifier les fautes ou les crimes des autres.

"Je n’en crois pas mes yeux. Je suis si angoissée et furieuse que les bras m’en tombent. Il est arrivé à ses fins. C’est la personne idéale pour cacher la corruption morale, un expert ès cachotteries." Le message est signé de Graciela Yorio, la soeur du prêtre Orlando Yorio, qui a dénoncé Jorge Mario Bergoglio comme le responsable de son enlèvement et des actes de torture qu’il a subis pendant cinq mois en 1976. Orlando est décédé en 2000 en imaginant le cauchemar qui s’est réalisé le 13 mars.

Il n’a jamais eu connaissance de la déclaration de Jorge Mario Bergoglio devant le tribunal oral fédéral n°5, où il a affirmé n’avoir appris que récemment l’existence de jeunes enfants kidnappés, après la fin de la dictature. [Un plan systématique de vols de bébés d’opposants politiques avait été mis en place entre 1976 et 1983. Les mères étaient assassinées et les enfants adoptés sous une fausse identité.] Pourtant, le tribunal oral fédéral n°6 a reçu des documents qui révèlent que dès 1979, Jorge Mario Bergoglio était au courant et qu’il est intervenu dans au moins un cas.

Lors du procès de l’ESMA [le plus grand centre de torture de la dictature], Jorge Bergoglio [alors président de la conférence épiscopale de Buenos Aires] a déclaré par écrit, concernant l’enlèvement d’Orlando Yorio et de Francisco Jalics, que ses archives ne renfermaient aucun document sur les enlèvements et disparitions. Cependant, son successeur a envoyé à la juge une copie d’un texte attestant de la réunion entre le dictateur Jorge Videla et les évêques Raúl Primatesta, Juan Aramburu et Vicente Zazpe, lors de laquelle ils se sont demandé s’il fallait ou non avouer l’assassinat des disparus. Dans son ouvrage Iglesia y dictadura [Eglise et dictature], Emilio Mignone l’a cité comme le parangon des "bergers qui ont livré leurs brebis à l’ennemi sans les défendre ni les sauver".


http://www.courrierinternational.com/article/2013/03/14/jorge-bergogli...

#92312 
15/03/2013 à 08:08 par Dwaabala

Si c’est du pape que dépend l’avenir des luttes émancipatrices, rendez-vous général dans l’au-delà , à la droite du Bon dieu..

#92314 
15/03/2013 à 10:28 par transes en France

"Attendre de voir pour juger ? C’est tout vu : un réac droitier comme les autres. Comme les médias, l’Eglise est mensonge et tromperie pour que les peuples acceptent les prédateurs".

Tout à fait exact. La hiérarchie cléricale a toujours été complice des puissants, et de la pire espèce. Elle était aux côtés d’Hitler et des autres assassins. En Amérique Latine, elle a oeuvré avec les dictateurs contre les populations pauvres, qu’elle maintient sous sa dépendance, en particulier par le biais des femmes, en leur interdisant tout ce qui peut les émanciper.

La religion catholique perd du terrain en Europe, et en particulier en France, et les fidèles se sont radicalisés, poussant les modérés vers la porte de sortie. Les hautes autorités cathos mettent leurs immenses propriétés à la disposition de factions ultraconservatrices pour des stages et autres "séminaires" d’endoctrinement.
D’ailleurs, l’Eglise ne se serait pas constitué un patrimoine phénoménal, elle n’aurait pas acquis et conservé - malgré les lois sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat, malgré un système complètement anti-démocratique - un pouvoir (même occulte) considérable si elle avait été du côté des opprimés.

L’élection de ce cardinal argentin (dont on ne sait pas bien le nom, ici, on l’appelle François - 1er ? - en anglosaxonie, Francis et en Italie Francisco) n’est pas le fait du hasard et certainement pas une ouverture.
C’est, au contraire, une volonté très claire de l’Eglise d’amadouer les ouailles latinos (latinas ?) pour les ramener au bercail et travailler main dans la main avec les autres forces réactionnaires contre la libération des peuples, qui échappent à leur joug.

Quant à "attendre de voir" ce qu’il va faire pour le juger, c’est, disons, d’une naïveté confondante.

Contrairement à un président dans une démocratie, le pape n’est pas élu par la base des fidèles, mais par des cardinaux largement triés sur le volet, approuvés par leurs pairs et choisis par le pape pour perpétuer le dogme et éviter, justement, les "dérapages" vers une Eglise plus tolérante et près du peuple.
Et ceux qui s’avisent de le faire sont systématiquement écartés, de façon plus ou moins brutale.

Il vaut mieux pratiquer l’agression sexuelle , voire la pédophilie, qu’être progressiste dans ces milieux-là : on dure bien plus longtemps et on peut grimper les échelons de la hiérarchie.

Donc, ce sont des cardinaux qui choisissent le pape, et leur choix est éminemment politique, parmi un de leurs semblables, et qui veilleront à ce qu’il ne s’écarte pas du droit chemin. On se souvient peut-être de ce pauvre Jean-Paul 1er, enlevé à l’affection de l’Eglise très prématurément ?

Si Ratzinger est parti, c’est probablement qu’il fallait faire de la place pour s’occuper de cette Amérique Latine à la dérive.
Ratzinger : premier pape à avoir démissionné ; Bergoglio : premier pape issu d’Amérique Latine. Il y a des coïncidences, tout de même !
Attendre quoi que ce soit des hiérarchies religieuses, c’est obligatoirement admettre la mise sous tutelle des peuples par les forces conservatrices.
Seulement, curieusement, on trouve cela évident pour l’islam, mais on passe son tour quand il s’agit des autres religions monothéistes, et, en particulier, la religion catholique qui est très structurée et hiérarchisée depuis des siècles.

#92318 
15/03/2013 à 10:57 par ADSkippy

Le Pape qui ? Le Pape quoi ? Le Papou. L’Eglise c’est comme le Capitalisme : elle a besoin de pauvres pour survivre.

#92320 
15/03/2013 à 11:30 par Quidam

@ Eric

La dictature argentine ne date pas de Mathusalem... 1976-1983 ce n’est pas très loin savez-vous ! Ce n’est pas de "repetance" dont il s’agit, de "regret douloureux de ses péchés" ! (MDR) Ca c’est peut-être valable à l’église ou dans les médias propagandistes putrides éventuellement, dans le monde réel il est question de complicité & de culpabilité pénale, c’est beaucoup plus terre à terre ! D’ailleurs les premiers à - au bas mot - s’interroger sur le passé aussi récent qu’inquiétant de votre amis François sont des catholiques eux-mêmes, pas les abominables anticléricaux que vous fustigez, lisez donc un peu La Croix par exemple... Je ne vois pas bien en outre ce que viennent faire les tordus comportementaux que vous citez dans cette affaire - mis à part que l’on s’en contrefiche de ces olibrius - ils ne sont pas impliqués dans des faits criminels commis pendant la dictature argentine que je sache, vous regardez sûrement trop la TV, faites gaffe vous mélangez tout, il serait peut-être plus prudent d’arrêter, hé, hé !

#92321 
15/03/2013 à 13:24 par olivier

@ Eric

La valeur informative d’un journal de france 2 ou france 3 est à peu près proportionnelle à la valeur nutritive d’un cailloux (ou d’un sandwich de la restauration rapide), ça je veux bien l’admettre.
Cependant ce ne sont pas seulement les mots mais bien les actes de François qui choquent et sauf à penser que toutes traces d’humanité vous a abandonné, si votre frère/soeur/neveu/nièce devait avoir été enlevé/torturé/assassiné ou encore votre fils/fille nouveau né enlevé (et disparu depuis), à cause de François (et pas seulement de son silence complice), peut-être seriez-vous moins enclin à vouloir attendre de voir ses actes pour juger, peut-être comme ces familles argentines, seriez-vous pressé de le voir jugé et condamné pour les actes qu’il a déjà commis.

#92323 
15/03/2013 à 13:51 par Eric

Tournez moulins de la repentence , tournez, et tournez encore
Je ne change rien à mes propos. J’attends pour juger.
quelques remarques à commentateurs :
mélenchon - mitterand préfet de vichy : voir wikipédia et le lien entre Mélenchon et Mitterand
Certes il n’etait pas né, mais Mitterand a accedé au pouvoir en 1981, et en 1981 Mélenchon ....

Journal La Croix : j’ai lu. Mais est-ce à charge ou à décharge. + photo truquée (vive Photoshop) sur internet
( ou confusion de personnes ) Ce qui m’intéresserait c’est qui met des photos truquées sur internet.

anticléricalisme primaire : une habitude de la gôche sectaire (la gauche n’existe plus en france)
Critiques de droite : possible mais je trouve cette réaction très ou trop rapide (on cherche plus à détruire qu’à connaitre)

Mais ne vous en faites pas, moi je les tourne les moulins de la répentence, répendence d’avoir un gouvernement comme le notre, une TV comme la notre, des journalistes et des politiciens comme les notres, oui j’ai honte de ce qu’ils sont.

#92325 
15/03/2013 à 17:01 legrandsoir

anticléricalisme primaire : une habitude de la gôche sectaire

Vous aurez remarqué que LGS a consacré de nombreux articles à Hugo Chavez sans jamais émettre la moindre réserve sur sa foi. Ce n’est pas le positionnement à l’égard de dieu qui importe, mais ce qu’on en fait.

Cette précision n’est pas pour vous contredire, nous sommes sans doute d’accord.

#92334 
15/03/2013 à 16:55 par Safiya

@Romane. Merci amiga. Pas extra en effet mais on en comprend l’essentiel. (Cela rassure quant à la pérennité de deux corps de métier ; les traducteurs et les correcteurs ne risquent pas de se voir remplacer par la machine).

Après la lecture du cable (tel quel traduit par gogole) :

"Certains observateurs considèrent catholique romaine primate Cardinal Bergoglio d’être un leader de l’opposition à l’administration Kirchner (...)"
et :
Le triomphe de Cristina Fernander Kircher aux récentes présidentielles argentines est un exemple pour de nombreux pays dans le monde, tout spécialement de l’Union européenne, qui montre comment résoudre les crises provoquées par des politiques néolibérales sans avoir à recourir à des mesures économiques et sociales agressives envers les peuples" (...) : www.legrandsoir.info/elections-en-argentine-la-victoire-economique-des...
ou encore :
Le Parlement européen a approuvé une résolution qui invite l’union européenne à prendre toutes les mesures nécessaires pour répondre à la décision du gouvernement argentin de nationaliser la compagnie pétrolière YPF, contrôlée par le groupe espagnol Repsol. : www.legrandsoir.info/le-parlement-europeen-engage-des-mesures-

D’autre part un articulet sur http://french.irib.ir (dont je ne peux hélas pas donné le lien en entier du fait de ma difficulté à me reconnecter sur ce site malgré plusieurs tentatives et ce, pendant plus d’une heure), faisait état de la première "sortie" politique du nouveau pape à travers sa lettre pour le Rabbin de la communauté juive romaine dans laquelle il lui réaffirmait ses liens d’amitié à I’entité sioniste. Il y était mentionné aussi ses liens avec la communauté juive argentine, grosso modo si ma mémoire ne me fait pas complètement défaut...
et :
L’attentat meurtrier perpétré en 1994 contre l’AMIA (Association Mutuelle Israélite) à à Buenos Aires avait permis au sionisme de prendre en main fermement la communauté juive organisée en Argentine et porté un coup sévère à des relations avec l’Iran promises sinon à un bel avenir (...) : www.legrandsoir.info/relation-avec-l-039-iran-le-gouvernement-argentin-
ainsi que :
Ne comptez pas trop sur la presse française pour vous parler de la ratification par le parlement argentin d’un accord conclu entre l’Argentine et l’Iran pour traiter un dossier judiciaire qui empoisonne les relations entre les deux pays depuis 1994 (...) : www.legrandsoir.info/le-parlement-argentin-dit-oui-a-la-reconciliation...

Donc après la lecture de ce câble et à l’aune du "palmarès" de la Dame Cristina Kichner, mes doutes se font violents. Y aurait-il cause à effet ?

#92333 
16/03/2013 à 02:29 par Emilio

Faudrait quand meme etre sacrement de mauvaise foi pour critiquer Chavez sur sa foi ne serait-ce qu une fois , Degage Capriles , des mecs du genre .. c est certain et pas qu une fois
Un croyant religieux ou pas , sincere et qui a compris l essence de tous les messages religieux , n est pas different d un athee humaniste parce qu ils se rejoignent forcement dans l action et les objectifs de leurs actions .. L Amour… Chavez en parlait souvent , et il l a vecu et fait vivre a des millions de gens humbles de vies dures , a les rendre moins dures et retrouver un espoir et une dignite … ça resonne dans les coeurs et les fait vibrer … un athee qui n aime pas le peuple a devenir digne , n est pas humaniste non plus

Un autre message du genre du XXI siècle , la tolerance . aimer la diversite parce que c est la vie , en tout .. donc accepter une misión commune, meme si on n est pas d accord sur tout, mais sur l essentiel .. la division … Chavez nous en a mis en garde dans ses derniers mots Unite Unite Unite .. on n est jamais d accord sur tout et heureusement , on serait faf ..

Et pour nous en AL , j ai bien peur que ce pape ne soit un vers dans le fruit social latino … Un tout blanc qui devient noir … ensuite un noir qui devient tout blanc , c est du blanchiment d
argent sale suivi d un blanchiment continental en vue … Les controleurs supremes ont du pas mal se demander comment virer les clowns de zone libre … bien vu , un jesuite c est sans doute leur meilleur arme … je sais pourquoi et va falloir ruser ensemble , ça va pas etre du gateux cette fois
Si je delirais et voudrais faire couler le Vatican et sauter sa banque (et lui Piquer son or surtout ), je ne m y prendrais pas mieux qu un pape latin latino ET jesuite… s il y a discredit flagrant et net , scandales de trop , la coupe deborde et c est un soutien quasi planetaire au catholicisme romano de l eglise de Pedro qui fait plouf … enfin , faut pas trop rever sans doute , pas sur , certains acceptent tout pendant que d autres mettent des voiles partout … mais dans un peuple conscientise , c est deja plus jouable
Et un pape , pas trop gateux, qui se mele de politique ET du cote oppresseur , a moins d avoir reçu un rayon de Dieu , celui de son dimanche , pas celui de son quotidien ) ou une voix de Chavez en interne (et un coup de pied au cul fantomesque …) l empire va reagir , c est sur , parce que le vin de messe rouge deborde de la coupe en Amerique Latine , ces decades .
Perte de controle pour les uns et controle pour les autres … et la vigilance des 2 cotes , qui va tirer le premier ¿ en general , c est le loup qui affole les agneaux …
et les tondus , on les connait , c est nous

Ps .. vous etes chaud a Monter aux fronts , je trouve .. d une façon generale en France )))
Moi ce qui va me manquer c est l humour du Comandante et ses quenelles )))))))))))))))))
En tout cas , bon site interessant LGS , merci a vous et d etre beaucoup plus proche de la verite .. dans les articles ..
je dois dire que la presse française a montre son esprit et son visage mediocre, haineux et sans perspectives que de couler…….. avec les derniers mois du Comandante , faut quand meme avoir l esprit hexagonal au carre pour ne pas voir et ne pas montrer que tous les gouvernants de cette planete , Onu debout , tous les pays d Amerique Latine ont rendu un hommage remarquable a Chavez … faut se prendre pour QUI pour rejeter les dirigeants du monde et les organismes , humanistes ,aussi , malgre tout ==¿¿¿ ???
Certains disent qu il connaisse l Amerique Latine et que Chavez n a rien fait, des mecs qui aiment plutot l Amerique en Latrine , genre Capriles et ses echos tres Liberalienation ( le journal qui a change de NOM , eux je leur donne la palme du retournement de veste ( elle est ou l etoile rouge ) et du vomi a toute les pages … et les commentaires des rats ..
faut boycoter cette merde
et une quenelle parce que ça me demange , Robin des bois a une plume , Hollande 1 aussi , mais pas au meme endroit

#92355 
RSS RSS Commentaires
   
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI
CHE, PLUS QUE JAMAIS (ouvrage collectif)
Jean ORTIZ
Recueil d’interventions d’une vingtaine d’auteurs latino-américains et européens réunis à Pau en avril 2007 pour un colloque portant sur l’éthique dans la pratique et la pensée d’Ernesto Che Guevara, une pensée communiste en évolution, en recherche, qui se transforme en transformant, selon les intervenants. Quatrième de couverture On serait tenté d’écrire : enfin un livre sur le Che, sur la pensée et la pratique d’Ernesto Guevara, loin du Che désincarné, vidé d’idéologie, doux rêveur, marchandisé, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Lorsqu’ils n’arrivèrent pas à s’en prendre à nos arguments, ils s’en sont pris à moi.

Julian Assange


Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.