Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Savoir reconnaître une dictature

Les journaleux se lisent entre eux, pratiquent la « circulation circulaire de l’information » (Bourdieu) et font bien attention à ne pas qualifier de dictatorial un régime théocratique où l’on décapite, lapide, voile les femmes, emprisonne ou tue les opposants.

Le mot juste est donc : ultra-conservateur. La preuve :

Ouest France : Pays ultraconservateur, l’Arabie saoudite était le seul au monde à interdire la conduite aux femmes.
Boursorama : En Arabie Saoudite, un royaume ultraconservateur régi par une version rigoriste de la loi islamique...
Le Parisien : Les femmes du royaume ultra-conservateur sont désormais autorisées à...
Le Progrès  : Mais les autorités ultra-conservatrices promettent toutefois que si l’expérience s’avère…
CNEWS Matin : Cette annonce est un grand pas pour ce pays ultraconservateur où les femmes...
France Info : Du jamais-vu dans ce royaume ultraconservateur.
LC I  : … premiers pas d’une lente évolution dans ce royaume ultraconservateur....
Libération  : ...une ouverture de plus dans ce royaume ultraconservateur musulman...
L’Obs : La publicité sera diffusée dans le royaume ultra-conservateur qui vient tout juste d’autoriser les femmes à conduire...
20 Minutes  : Une femme élue pour la première fois dans le royaume ultra-conservateur...
L’Express : Le royaume ultraconservateur saoudien de la péninsule arabique...
Etc.

Pour nos médias, une dictature se reconnait à ce qu’elle organise 25 élections en 18 ans, que la presse est majoritairement dans l’opposition, que les femmes s’affichent dans la tenue qui leur plaît (photo, sur une plage du Venezuela) et que le président s’appelle Nicolas Maduro et non pas Prince Mohammed ben Salmane (notre ami le).

Théophraste R. (Auteur du roman « La rencontre du sabre et des vertèbres, ou la démocratie princière »).

URL de cette brève 5673
https://www.legrandsoir.info/savoir-reconnaitre-une-dictature.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
13/01/2018 à 03:20 par Antar

Les nazis en Ukraine des ultra-nationalistes, les terroristes en Syrie des rebelles modérés, les rebelles de l’est ukrainien des séparatistes pro-russes, le Hizbollah une organisation terroriste... Le glossaire des médias est unique en son genre....

#143835 
13/01/2018 à 11:08 par latitude zero

Ces journaleux sont tellement drôles et méprisables qu’ils finissent par susciter la pitié.
On remarque aussi que ce « pays » ou « royaume » n’est jamais qualifié de « régime » !
Mot anodin au départ , devenu l’élément de langage obligatoire et péjoratif réservé exclusivement à tous pays s’opposant frontalement à l’impérialisme.
Pour éviter toute erreur, ces journaleux doivent avoir un répertoire des mots à employer ou à ne surtout pas employer sous peine de se faire souffler dans les bronches , placardiser et à terme virer .
Quel dur métier !

#143842 
13/01/2018 à 12:42 par Adel

Du vrai journalisme comme on aimerait en voir plus souvent ...

Merci LGS

#143843 
13/01/2018 à 17:08 par pauvred'eux

Bon article que j’ai envoyé sur Médiapart qui, dans une brève nous fait avaler qu’en Arabie Saoudite des femmes sont autorisées à assister à un match de foot masculin. Révolutionnaire non ? Et naturellement, dans la brève, il est dit que c’est un pays musulman ultraconservateur !!! Mon commentaire :

"Que d’euphémisme ! Pour ne pas dire "dictature" en ce qui concerne l’Arabie Saoudite, on dit : "pays musulman ultraconservateur" il ne faut pas fâcher nos meilleurs acheteurs d’armes en tout genre, et pourtant, c’est bien une dictature. Extraits :"

https://www.legrandsoir.info/savoir-reconnaitre-une-dictature-5673.html

#143854 
13/01/2018 à 17:44 par Byblos

@ Théphraste R.,

Par vos propres citations, vous apportez vous-même la preuve de la diversité des points de vue dans les media mainstream. Vous n’avez donc pas remarqué que certains écrivent ultraconservateur (en un mot) et d’autres ultra-conservateur avec un trait d’union ?

#143857 
RSS RSS Commentaires
   
Claude Lanzmann. Le Lièvre de Patagonie. Paris : Gallimard, 2009.
Bernard GENSANE
Il n’est pas facile de rendre compte d’un livre considérable, écrit par une personnalité culturelle considérable, auteur d’un film, non seulement considérable, mais unique. Remarquablement bien écrit (les 550 pages ont été dictées face à un écran d’ordinateur), cet ouvrage nous livre les mémoires d’un homme de poids, de fortes convictions qui, malgré son grand âge, ne parvient que très rarement à prendre le recul nécessaire à la hiérarchisation de ses actes, à la mise en perspective de sa vie. Lanzmann est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Avant, il y avait la tomate. Puis, ils ont fabriqué la tomate de merde. Et au lieu d’appeler la tomate de merde “tomate de merde”, ils l’ont appelée “tomate”, tandis que la tomate, celle qui avait un goût de tomate et qui était cultivée en tant que telle, est devenue “tomate bio”. À partir de là, c’était foutu. »

Inconnu


Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.