Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Battisti, encore persécuté et toujours diffamé.

La police brésilienne a arrêté Cesare Battisti le 4 octobre près de la frontière bolivienne.

Grâce à France Info, nous savons que l’ex-activiste d’extrême gauche et écrivain italien Cesare Battisti allait commettre un délit d’évasion de devises. En effet, il était en possession d’une quantité significative de devises étrangères, précise Le Figaro, une forte somme d’argent, surenchérit 20 Minutes, tandis que l’AFP donne le la : «  Evasion de devises : Cesare Battisti interpellé au Brésil ».

Si Libération répète qu’il est soupçonné d’« évasion de devises », Le Monde (journal de référence) y va de cet intertitre :

« Des indices de blanchiment d’argent »

La vérité est que Battisti était en possession de 5000 dollars et 2000 euros, selon le quotidien brésilien O Globo (ou de 6 000 dollars et 1 300 euros selon d’autres sources). A vérifier, donc, mais chacun comprend que ces sommes sont un prétexte.

En fait, et les médias le disent aussi, le président Lula a accordé à Cesare Battisti le statut de « réfugié politique ». L’actuel président, Michel Temer, est favorable à son extradition en Italie où il entrera aussitôt en prison pour ne plus jamais en sortir. La fable du « blanchiment d’argent » est crapuleuse. C’est de la grosse et grasse désinformation à signaler au DECODEX du Monde.

Laissons le dernier mot à un communiqué du NPA : « Plus de 40 ans après les faits qui lui sont reprochés par la justice – qu’il a toujours niés – et après 36 ans de cavale, la persécution de Cesare Battisti doit cesser ! ».

Théophraste R. (Chef de l’enquête sur la grâce accordée à tous les criminels fascistes des « années de plomb » en Italie).

PS. Aux dernières nouvelles Battisti va bénéficier d’une mesure provisoire d’habeas corpus et être libéré. En attendant que...

URL de cette brève 5571
https://www.legrandsoir.info/battisti-encore-persecute-et-toujours-diffame.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
07/10/2017 à 15:19 par irae

Comment ? Les merdias racontent n’importe quoi ?
Genre Raquel Garrido n’aurait pas payé ses cotisations depuis 6 ans. Et pas un de ces esprits éclairés pour poser la question qui m’est venue direct à moi qui ne suis qu’une gueuse illétrée : "mais que fait son organisme collecteur ?". Réponse : il dément l’information. Le tout relayé à profusion sur tous les merdias avec plates excuses. Ha non ça c’est dans mes rêves.

#140444 
08/10/2017 à 11:04 par legrandsoir

Il a été libéré.
Pas de blanchiment d’argent, alors ?
Non.
D’ailleurs, Le Monde, en donnant cette bonne nouvelle, a gommé cette accusation qu’il claironnait peu avant en interligne gras.
Decodex ?

#140473 
08/10/2017 à 11:06 par Vinceremos

Cesare Battisti fera ce qu’il voudra, mais, s’il veut mon conseil, il a intérêt à se tirer du Brésil par tous les moyens ou à se réfugier dans une ambassade.

#140474 
08/10/2017 à 13:24 par Palamède Singouin

A l’origine de la traque de Battisti, la France de Chirac.

#140475 
RSS RSS Commentaires
   
RÉSISTANCES AU TRAVAIL
Stephen BOUQUIN
Stephen Bouquin (coordination) Louis-Marie Barnier, José Calderón, Pascal Depoorter, Isabelle Farcy, Djordje Kuzmanovic, Emmanuelle Lada, Thomas Rothé, Mélanie Roussel, Bruno Scacciatelli, Paul Stewart Rares sont les romans, même de science-fiction, fondés sur l’invraisemblance. Il en est de même avec les enquêtes en sciences sociales. Il existe néanmoins des vraisemblances négligées. Les résistances au travail en font partie. Le management contemporain a beau exalter l’individualisme, il exige en (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Une baïonnette est une arme avec un travailleur à chaque extrémité. »

Eugene V. Debs


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.