Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

17 

« Circulez, y a rien à voir » ou Macron dans des bains de foule absente.

En six jours, Emmanuel Macron va parcourir 11 départements du Nord et de l’Est de la France. Le peuple est tenu à l’écart. Loin. Il peut crier, le président des riches n’entend pas. La foule, triée sur le volet pour le serrage de mains (filmé en plan serré et en contreplongée), est maigrichonne, composée d’élus, de militants, de flics en civil et de quelques simplets comme on en croise dans les gares et qui ne sont rien (« Macron m’a serré la main, il m’a demandé si je vais bien… »).

Macron devient agoraphobe. Il en a marre de se faire engueuler quand il rencontre des Français. Pour les reproches d’une force à fissurer la vaisselle de Sèvres, il a ce qu’il faut à la maison, merci. Bribri, ou bien elle rit à se déchirer les zygomatiques, ou bien elle crie. Elle n’a pas de bouton « veille ».

Macron maigrit et, en même temps, il en a gros sur la patate car tout le monde le gonfle.

Il pense donc qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné (par des illettrées, des ivrognes, des fainéants, des chômeurs qui foutent le bordel, infoutus de traverser la rue…).

Il dépose ici et là une gerbe sur une tombe de soldat mort à la guerre, puis il se transforme illico en Homme Invisible en remontant dans sa voiture. Les électeurs déçus et les syndicalistes en colère n’ont même pas eu le temps de voir qu’il en était descendu.

Il nous rappelle ce mot de Churchill sur le Premier ministre qui lui succéda : « Un taxi vide s’arrête devant le 10 Downing Street. Clement Attlee en sort… ».

Théophraste R. (Chargé par legrandsoir.info de suivre les voyages pestilentiels).

URL de cette brève 5976
https://www.legrandsoir.info/circulez-y-a-rien-a-voir-ou-macron-dans-des-bains-de-foule-absente.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
06/11/2018 à 13:00 par mamadou gibson

Faut mettre aussi des choses qui l’intéresse dans la foule, des ouvriers, des retraités aucun intéret, il faut de la belle peau nue et très bronzés, si possible de délinquant en sueur.

#153195 
06/11/2018 à 13:25 par irae

Il faut dire que la façon excessive dont l’actuel prési use de la vieille recette qui consiste à défaut d’obtenir des résultats pour l’amélioration du quotidien de la masse de ceux qui ne sont rien (ayant occupé sa première année à améliorer davantage celui de ceux qui ont déjà tout en faisant les poches de ceux qui n’avaient déjà pas beaucoup) à se réfugier dans le symbolique (qui coûte un bras en déplacements et n’engage à rien) en dit long sur les conséquences de cette élection.
Au plus bas sur la balance (ce que c’est de n’avoir jamais eu qu’un travail de fanfaron phraseux peu fatiguant mais extrêmement lucratif et se trouver enfin confronté au vrai stress au travail), au plus bas dans les sondages (bienvenue dans le monde politique infesté de requins et de gueux-infantiles bouchés à tout effort de pédagogie), celui à qui tout a été donné dès la naissance et non en vertu de capacités surhumaines et à qui ses mandataires ont promis une place dans l’histoire (comme celui qui aura été au final encore plus nul que hollande ?) et une confortable base de repli toucherait-il du doigt la réalité de sa médiocrité et de son impuissance, serait-il gagné par le doute ?
Belle leçon pour ses électeurs, le poker menteur c’est amusant avec les amis mais dans la vie....

#153196 
06/11/2018 à 14:01 par AUBERT

Je ne vous cache pas désormais, que ce "guignol des marchés" me fout la haine et il me faut désormais beaucoup d’énergie et de recul intellectuel pour ne pas passer aux actes, car je sais par expérience historique qu’on ne combat pas du vent avec un sabre....Une seule erreur dans ce papier que j’aime tout le temps... Depuis la décision du guignol de fusionner Département et Métropole, de fait, les départements, création de la Révolution Française, n’existent plus.... Ils sont juste des N° de jetons du capitalisme financiarisé, de l’Europe du "marché libre et non faussé" qui ne reconnait que les "territoires", concept du paléolithique ancien, en d’autres termes, "étendue terrestre déshumanisé et se vendant en bourse selon la loi de l’offre et de la demande". Fabrice

#153197 
06/11/2018 à 14:14 par Morvan56

c’est l’exemple même du "boulot de merde" qu’il faudrait supprimer au grand bonheur d’un Parlement retrouvant son véritable rôle.

#153198 
06/11/2018 à 14:30 par calame julia

J’ai voulu mettre un commentaire et plouf ! tous les circuits internet ont été bloqués !
Vous sauriez qui en est responsable ?
Et pourtant je ne vis pas dans le ch’nord.

#153200 
06/11/2018 à 15:03 par Assimbonanga

Le bandeau bleu m’annonce la fin de la partie pour moi aujourd’hui. Si c’est possible, voici mon dernier envoi. François Ruffin parle des sponsors de la macronie. C’est "bon" du début à la fin malgré son gros défaut d’élocution qui n’est pas fluide (il y met trop de cœur.) Et on notera au passage qu’il fait allusion aux PERQUISITIONS à l’encontre de la FI. https://www.youtube.com/watch?v=DrBy7MyiqJU Durée 5 minutes.

#153201 
06/11/2018 à 15:35 par Bernard Gensane

J’aime bien cette photo en date d’hier, mieux que les villages Potemkin).

#153203 
JPEG - 153.4 ko
06/11/2018 à 16:49 par daniel

@calame julia
Encore un(e) qui n’aime pas le ch’nord, moi j’aime tout le monde... à peu près.

#153208 
06/11/2018 à 18:56 par calame julia

Vé ! vous avez bien compris l’ironie de mon commentaire et, franchement, cela me fait plaisir.

#153210 
06/11/2018 à 19:33 par Assimbonanga

@Bernard Gensane : M E R C I pour la photo ! On dirait un convoi funéraire. Ce règne, c’est la mort ! Et faire le vide, avec des moyens budgétaires surement pharaoniques, comme un souverain et sa suite. On se croirait en plein film de science fiction, avec le côté obscur de la force, le noir des fourgons.
Regardez comment qu’à Hambach les "dissidents", les "divergents", ont su tromper les forces policières : https://reporterre.net/A-Hambach-des-milliers-d-activistes-debordent-l... Extraordinaire ! Mais pour combien de temps ? Les maîtres du monde vont se venger et là, ce sera sinistre...

#153214 
06/11/2018 à 19:33 par Chrls

Mais arrêtez voyons ! Vous ne voyez pas que les déplacements incessants de notre president dans notre belle France c’est pour leurrer les tentatives d’attentat contre sa personne avec un couteau en céramique indétectable par les gardes du corps habitués au sandwiiiiche jambon beurre ? St pujadas l’a dit ce jour aux infox pour contrer la manif du 17 ? J’en sais rien mais demain il pleut.

#153215 
06/11/2018 à 22:07 par irae

Un pognon de dingue qu’il disait. Pas d’argent magique qu’il disait. Pour sa tournée promotionnelle, son coiffeur, son maquilleur il y a toujours une petite cagnotte.
Petite question la vingtaine de grosses cylindrées là à quoi elles roulent, le champion du make our planet great again ? Suis-je sotte le riche ne pollue pas il est mobile et agile seul le gueux pollue c’est même pour ça qu’il faut le taxer.
Seconde question après, la mobilisation d’une centaine de policiers pour un commando anti-terroriste contre la France insoumise combien de forces de sécurité pour protéger le royal cortège au lieu de faire ce pourquoi nous payons des impôts : assurer notre protection ?

#153218 
07/11/2018 à 05:06 par benzekri

« Le despotisme repose sur cinq piliers...
1) En œuvrant pour que le sexe commande le cerveau
2) En comblant le vide du présent avec la nostalgie du passé - et les belles promesses d’un demain qui restent sans lendemain -
3) En entretenant la peur et le défaitisme
4) En vénérant le système sécuritaire
5) En maintenant un mouton sur le trône » Constat d’un poète
Macron, le racketteur des pauvres pour enrichir toujours plus les riches, compte sur la bêtise de démolisseurs volontaires et involontaires qui se focalisent sur « l’Ego » de JL. Mélenchon et le « côté trop intello » de F. Lordon, pour s’installer dans la durée et poursuivre ainsi la démolition des conquis sociaux.
Ses Ministres n’ont qu’un mot à la bouche : « Nous assumons »... Vous assumez mais qui paye ?
Que les agriculteurs arrêtent de produire
Que les travailleurs arrêtent de fabriquer, de produire et de construire
Que les bâtisseurs arrêtent de bâtir
Que les enseignants arrêtent d’instruire
Que le corps médical arrête de soigner et de guérir
Que les conducteurs arrêtent de conduire
Que les postiers arrêtent de courir...
Que les fonctionnaires arrêtent de servir
Que artistes arrêtent de créer et de produire
.........................................................................
Que les « riens et les fainéants » arrêtent de vous servir et on verra combien de temps vous pouvez tenir
On verra si votre « réussite » cotée en bourse, en dehors de faire de vous une « prostituée » selon vos dires, vous sert à quelque chose ou ne vous sert à rien...
On verra à quoi vous servez mesdames et messieurs les précieux ridicules.
La France rebelle ne tardera pas à vous gratifier, Monsieur le paillasson des patrons, du Molière du mépris...
Vous êtes un être MÉPRISABLE
Je ne vous reconnais aucune légitimité pour me représenter...
J’espère une mobilisation générale, un mouvement unitaire déterminé à s’installer dans la durée pour vous délogé au plus vite de l’Elysée ; vous et tous les opportunistes qui rôdent autour de vous... Vous avez déjà causé trop de dégâts !

Hamid Benzekri

#153221 
07/11/2018 à 12:37 par irae

Nouvelle insulte toute fraîche de ce matin de manière certes euphémisée nous sommes des menteurs.

#153230 
07/11/2018 à 13:25 par Mazig

La date du 17 Novembre est une date fatidique , ou tout le monde devra se mobiliser , ne serait-ce que pour démentir Macron qui est convaincu qu’elle ne représente rien et qu’il s’assoit dessus comme il le fit pour les mobilisations contre ses réformes injustes qu’il a imposées au peuple jusqu’à maintenant.

#153232 
07/11/2018 à 16:25 par legrandsoir

Toutes les mesures de sécurité, les fourgons, les CRS, la sélection des personnes autorisées à l’approcher n’ont pu empêcher qu’un citoyen le traite d’escroc aujourd’hui.
Mv

#153239 
07/11/2018 à 20:11 par irae

Traité d’escroc ? Beau mutisme unanime de la presse de propagande gouvernementale, pas entendu parler sur les tv au service de l’oligarchie.

#153244 
RSS RSS Commentaires
   
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI
Ukraine : Histoires d’une guerre
Michel Segal
Préface Dès le premier regard, les premiers comptes-rendus, les premières photos, c’est ce qui frappe : la « guerre » en Ukraine est un gâchis ! Un incroyable et absurde gâchis. Morts inutiles, souffrances, cruauté, haine, vies brisées. Un ravage insensé, des destructions stériles, d’infrastructures, d’habitations, de matériels, de villes, de toute une région. Deuil et ruines, partout. Pour quoi tout cela ? Et d’abord, pourquoi s’intéresser à la guerre en Ukraine lorsque l’on n’est pas même ukrainien ? (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Depuis 1974 en France, à l’époque du serpent monétaire européen, l’État - et c’est pareil dans les autres pays européens - s’est interdit à lui-même d’emprunter auprès de sa banque centrale et il s’est donc lui-même privé de la création monétaire. Donc, l’État (c’est-à -dire nous tous !) s’oblige à emprunter auprès d’acteurs privés, à qui il doit donc payer des intérêts, et cela rend évidemment tout beaucoup plus cher.

On ne l’a dit pas clairement : on a dit qu’il y avait désormais interdiction d’emprunter à la Banque centrale, ce qui n’est pas honnête, pas clair, et ne permet pas aux gens de comprendre. Si l’article 104, disait « Les États ne peuvent plus créer la monnaie, maintenant ils doivent l’emprunter auprès des acteurs privés en leur payant un intérêt ruineux qui rend tous les investissements publics hors de prix mais qui fait aussi le grand bonheur des riches rentiers », il y aurait eu une révolution.

Ce hold-up scandaleux coûte à la France environ 80 milliards par an et nous ruine année après année. Ce sujet devrait être au coeur de tout. Au lieu de cela, personne n’en parle.

Etienne Chouard


Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.