Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le pain trempé dans le café

Où ai-je vu, le ventre serré, cette vidéo où une retraitée avoue que depuis trois jours elle n’a rien d’autre pour dîner que du pain trempé dans du café ? Elle n’osait même pas en parler à ses enfants. La honte était sur elle.

Finalement, avec les Gilets Jaunes et la révélation qu’elle est loin d’être la seule, elle a osé se confier à une caméra. Ses enfants ont su. La honte est sur eux. Mais c’est injuste.

Seule, n’a jamais honte la camarilla de l’Elysée : Macron, Benalla, et cet Ismaël Emelien dont on se félicite, à le voir et à l’entendre, qu’il soit né après l’Inquisition. Ce type là est glaçant. Puant.

Avec eux, sous eux, le gouvernement d’Edouard Philippe au cœur taillé dans la même pierre.

Leur commerce : « Aux affameurs et éborgneurs réunis ».

J’hésite devant la peur de la critique possible de ce que je vais écrire à présent, devant l’accusation de me servir de la misère.

Bah, vivons dangereusement !

Mes amis, si vous m’en croyez, cliquez ici, pour la retraitée affamée, pour tous ceux qui savent ce qu’est une « faim » de mois. Cliquez ici, il pourrait vous en coûter une minute de votre temps et un petit euro, si vous le voulez, mais le monde en sera meilleur et vous dormirez mieux.

Théophraste R. Auteur de l’article (inachevé) intitulé : « Emmanuel Macron, oh tête de con, on vient te chercher, chez toi ! ».

URL de cette brève 6144
https://www.legrandsoir.info/le-pain-trempe-dans-le-cafe.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
09/04/2019 à 07:02 par hf

Et derrière ces crapules, ne l’oublions pas, le MEDEF et tous ceux qu’il représente et qui tirent les ficelles de ces marionnettes. On pourrait relire tous les auteurs libéraux à partir du 18eme siècle pour constater que "l’individualisme possessif", pour parler comme Macpherson, n’est porteur d’aucun projet de société autre que celui de l’indifférence aux souffrances d’autrui et de la violence sociale, les questions "humaines étant confiées alors à l’Église, et encore, si on pense à Polanyi et à son analyse de la remise en cause de la loi sur les pauvres par la bourgeoisie britannique. Les seules limites à la sauvagerie, au darwinisme social qui s’assume désormais ouvertement sur les plateaux télé, sont des limites imposées par les luttes, les organisations ouvrières et syndicales dont l’affaiblissement nous est à tous préjudiciable ;
Ces firmes qui prospèrent chez nous sont celles qui, un peu plus loin, n’hésitent pas à crever des enfants au travail, à s’asseoir sur la moindre norme socaile et environnementale, à exploiter les femmes et liquider les opposants appuyées par des bourgeoisies locales complices. La première des urgences est à mes yeux de reconstruire cette gauche en l’assumant, sans laquelle aucune avancée ne sera possible. C’est la raison pour laquelle je fais campagne pour I. Brossat qui se lance avec courage et intelligence dans ce combat.

#158410 
09/04/2019 à 07:03 par Xiao Pignouf

Théo, c’est Ismaël Emelien.

#158411 
09/04/2019 à 15:10 par Théophraste R.

@Xia..
Emelien. C’est corrigé, merci. Nos lecteurs sont LGS.

#158421 
09/04/2019 à 15:12 par Vigie rouge et insoumise

@ hf
Vous avez bien raison de voter pour le révolutionnaire Brossat qui lèche les pompes de la révolutionnaire Hidalgo.

#158422 
09/04/2019 à 20:02 par hf

Vigie rouge
Tu compteras le nombre de socialistes sur la liste d’Aubry et ceux présents sur celle de Brossat. On parlera des interventions d’Aubry un peu plus tard.
Pour Paris, tu préférerais Goasgen peut -être ?

#158425 
10/04/2019 à 07:39 par calame julia

Les uns contre les autres. Les autres contre les uns. Et chacun très, très près de sa gamelle...
Mais qui peut vivre ainsi ?!

#158434 
10/04/2019 à 11:40 par babelouest

@ Calame
Allez ! Création par les habitants d’un soviet par immeuble (à mon avis dans le 16ième on aura du mal), puis création d’un soviet des soviets par rue, avec l’envoi de délégués pourvus chacun d’un mandat PRÉCIS, explicite et contraignant, puis création de soviets élargis par arrondissement sur les mêmes bases, puis création d’un soviet de la Commune de Paris sur une péniche fluctuat nec mergitur, et tout le reste à lavement pour le reste de l’hexagone....

Soudain fleuriront les propositions, "les cent fleurs" sans un Mao trouble-fête, ni, pire encore, sans un Trotski revissant le couvercle.

"L’anarchie, c’est l’ordre, sans la hiérarchie" (prêté à l’immense Élisée Reclus) . Bakounine s’était prononcé dans des termes presque identiques.

#158440 
RSS RSS Commentaires
   
Le choix de la défaite - Les élites françaises dans les années 1930
Annie LACROIX-RIZ
Comment, pour préserver leur domination sociale, les élites économiques et politiques françaises firent le choix de la défaite. Un grand livre d’histoire se définit premièrement par la découverte et l’exploitation méthodique de documents assez nombreux pour permettre des recoupements, deuxièmement, par un point de vue qui structure l’enquête sur le passé (Annie Lacroix-Riz répond à Marc Bloch qui, avant d’être fusillé en 1944, s’interrogeait sur les intrigues menées entre 1933 et 1939 qui conduisirent à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je n’ai aucune idée à quoi pourrait ressembler une information de masse et de qualité, plus ou moins objective, plus ou moins professionnelle, plus ou moins intelligente. Je n’en ai jamais connue, sinon à de très faibles doses. D’ailleurs, je pense que nous en avons tellement perdu l’habitude que nous réagirions comme un aveugle qui retrouverait soudainement la vue : notre premier réflexe serait probablement de fermer les yeux de douleur, tant cela nous paraîtrait insupportable.

Viktor Dedaj


CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.