Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le pain trempé dans le café

Où ai-je vu, le ventre serré, cette vidéo où une retraitée avoue que depuis trois jours elle n’a rien d’autre pour dîner que du pain trempé dans du café ? Elle n’osait même pas en parler à ses enfants. La honte était sur elle.

Finalement, avec les Gilets Jaunes et la révélation qu’elle est loin d’être la seule, elle a osé se confier à une caméra. Ses enfants ont su. La honte est sur eux. Mais c’est injuste.

Seule, n’a jamais honte la camarilla de l’Elysée : Macron, Benalla, et cet Ismaël Emelien dont on se félicite, à le voir et à l’entendre, qu’il soit né après l’Inquisition. Ce type là est glaçant. Puant.

Avec eux, sous eux, le gouvernement d’Edouard Philippe au cœur taillé dans la même pierre.

Leur commerce : « Aux affameurs et éborgneurs réunis ».

J’hésite devant la peur de la critique possible de ce que je vais écrire à présent, devant l’accusation de me servir de la misère.

Bah, vivons dangereusement !

Mes amis, si vous m’en croyez, cliquez ici, pour la retraitée affamée, pour tous ceux qui savent ce qu’est une « faim » de mois. Cliquez ici, il pourrait vous en coûter une minute de votre temps et un petit euro, si vous le voulez, mais le monde en sera meilleur et vous dormirez mieux.

Théophraste R. Auteur de l’article (inachevé) intitulé : « Emmanuel Macron, oh tête de con, on vient te chercher, chez toi ! ».

URL de cette brève 6144
https://www.legrandsoir.info/le-pain-trempe-dans-le-cafe.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
09/04/2019 à 07:02 par hf

Et derrière ces crapules, ne l’oublions pas, le MEDEF et tous ceux qu’il représente et qui tirent les ficelles de ces marionnettes. On pourrait relire tous les auteurs libéraux à partir du 18eme siècle pour constater que "l’individualisme possessif", pour parler comme Macpherson, n’est porteur d’aucun projet de société autre que celui de l’indifférence aux souffrances d’autrui et de la violence sociale, les questions "humaines étant confiées alors à l’Église, et encore, si on pense à Polanyi et à son analyse de la remise en cause de la loi sur les pauvres par la bourgeoisie britannique. Les seules limites à la sauvagerie, au darwinisme social qui s’assume désormais ouvertement sur les plateaux télé, sont des limites imposées par les luttes, les organisations ouvrières et syndicales dont l’affaiblissement nous est à tous préjudiciable ;
Ces firmes qui prospèrent chez nous sont celles qui, un peu plus loin, n’hésitent pas à crever des enfants au travail, à s’asseoir sur la moindre norme socaile et environnementale, à exploiter les femmes et liquider les opposants appuyées par des bourgeoisies locales complices. La première des urgences est à mes yeux de reconstruire cette gauche en l’assumant, sans laquelle aucune avancée ne sera possible. C’est la raison pour laquelle je fais campagne pour I. Brossat qui se lance avec courage et intelligence dans ce combat.

#158410 
09/04/2019 à 07:03 par Xiao Pignouf

Théo, c’est Ismaël Emelien.

#158411 
09/04/2019 à 15:10 par Théophraste R.

@Xia..
Emelien. C’est corrigé, merci. Nos lecteurs sont LGS.

#158421 
09/04/2019 à 15:12 par Vigie rouge et insoumise

@ hf
Vous avez bien raison de voter pour le révolutionnaire Brossat qui lèche les pompes de la révolutionnaire Hidalgo.

#158422 
09/04/2019 à 20:02 par hf

Vigie rouge
Tu compteras le nombre de socialistes sur la liste d’Aubry et ceux présents sur celle de Brossat. On parlera des interventions d’Aubry un peu plus tard.
Pour Paris, tu préférerais Goasgen peut -être ?

#158425 
10/04/2019 à 07:39 par calame julia

Les uns contre les autres. Les autres contre les uns. Et chacun très, très près de sa gamelle...
Mais qui peut vivre ainsi ?!

#158434 
10/04/2019 à 11:40 par babelouest

@ Calame
Allez ! Création par les habitants d’un soviet par immeuble (à mon avis dans le 16ième on aura du mal), puis création d’un soviet des soviets par rue, avec l’envoi de délégués pourvus chacun d’un mandat PRÉCIS, explicite et contraignant, puis création de soviets élargis par arrondissement sur les mêmes bases, puis création d’un soviet de la Commune de Paris sur une péniche fluctuat nec mergitur, et tout le reste à lavement pour le reste de l’hexagone....

Soudain fleuriront les propositions, "les cent fleurs" sans un Mao trouble-fête, ni, pire encore, sans un Trotski revissant le couvercle.

"L’anarchie, c’est l’ordre, sans la hiérarchie" (prêté à l’immense Élisée Reclus) . Bakounine s’était prononcé dans des termes presque identiques.

#158440 
RSS RSS Commentaires
   
Chasseurs de matières premières.
Michel COLLON
Chaque citoyen européen consomme par an en moyenne 26 kilos d’appareils[1] en tous genres : ordinateurs, téléphones, télévisions, électro-ménager... L’avons-nous décidé ? Le souhaitons-nous ? Quoi qu’il en soit, cet acte apparemment innocent a en réalité un impact énorme. Sur la Nature, on s’en doute, mais aussi sur des êtres humains. Des femmes et des hommes du Sud sont condamnés à mourir de faim, leurs enfants seront privés d’éducation, ils souffriront de la malaria, de la tuberculose et autres maladies (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« A toute époque, les idées de la classe dominante sont les idées dominantes : autrement dit, la classe qui est la puissance matérielle dominante de la société est en même temps la puissance spirituelle dominante. La classe qui dispose des moyens de la production matérielle dispose en même temps, de ce fait, des moyens de la production intellectuelle, si bien qu’en général, elle exerce son pouvoir sur les idées de ceux à qui ces moyens font défaut. Les pensées dominantes ne sont rien d’autre que l’expression en idées des conditions matérielles dominantes, ce sont ces conditions conçues comme idées, donc l’expression des rapports sociaux qui font justement d’une seule classe la classe dominante, donc les idées de sa suprématie. »

Karl Marx


Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.