Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

19 

Macron : « Benalla n’est pas mon amant ».

Qu’est-ce qui lui a pris de sortir cette phrase inopportune et plate ! Il ne devait pas le faire par égard à sa fonction de Président d’un grand pays. Et ce n’est pas sa vie intime qui défraye la chronique.

Et puis, c’est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire... oh ! Dieu ! ... bien des choses en somme…
En variant le ton, par exemple, tenez :

farceur : « Ça vous dirait une partouze (on sera trois si vous venez avec quelqu’un) ».
Provocateur : « Venez me chercher, ça va être une de ces orgies ! ».
Rancunier : « On m’avait déjà fait le coup avec Mathieu Gallet ».
Explicatif : « J’ai tripoté Trump, mais c’était de la diplomatie ».
Déçu : « La présidente croate et moi pendant la coupe du monde, vous avez déjà oublié, vous ? Pas Brigitte (pour 300 000 euros de vaisselle de Sèvres cassée au retour) ».
Pédant : « On voit où Sodome a conduit la Grèce ».
Catho : « J’ai juré fidélité à Brigitte et j’ai étonné le pape en lui apprenant l’autre jour que la promesse tient toujours. Il en est resté de cul ! ».
Annonceur : « Toute rumeur postérieure serait sans fondement. »
Curieux et ambigu : « Vous croyez que Mathieu Gallet et Alexandre Benalla… ? Bof, il faut savoir tourner les pages ».
Déconneur : « Fesse que dois, advienne que pourra ».
Pédagogue : « Ne m’appelle pas Manu-chéri ! Si tu veux faire la révolution sexuelle, commence à avoir le diplôme ».
Politique : « La République En Marche, c’est pas La République En Marche Arrière. »
Observateur : « Dans une gare, vous avez les gens qui ont réussi, ceux qui ne sont rien, ceux qui sont devant et ceux qui restent toujours derrière. ».
Connaisseur : « C’est du crocodile, pas du phoque, le sac de Brigitte ».
Agressif : « Allez tous vous faire enc… ».
Cornélien et facétieux  : « Vous me connaissez mal : la même ardeur me brûle / Et le désir s’accroît quand l’effet se recule ».
Combattif : « Je ne me coucherai pas devant les fainéants, illettrés, alcoolos, fouteurs de bordel qui veulent que 2018 soit mon Annus horribilis ».

Théophraste R. (Auteur du livre pratique (à paraître) : « Faut-il embaucher un vigile dans le privé pour préserver nos jardins secrets ? ».

URL de cette brève 5885
https://www.legrandsoir.info/macron-benalla-n-est-pas-mon-amant.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
26/07/2018 à 13:09 par irae

C’est-à-dire qu’avec un égo comme le sien il pense que la France, que dis-je l’Europe, que que dis-je le monde retient son souffle au récit de ses exploits sexuels.
Sauf qu’on s’en cogne !

#150570 
26/07/2018 à 13:16 par pierreauguste

Pourquoi, et on le voit bien sur cette rare vidéo, sont ils 6 ou 7 manifestants casqués avec en plus un gars qui est pas manifestant mais qui si j’ai bien compris est de droite et qui refuse qu’on tabasse un pauvre président de la république tout seul,courageux,supporter de foot, et qu’on veut noyer dans un verre d’eau avec des lunettes de piscine des CRS ?.....Ouf j’ai bien compris je crois.Et combien de fois mon salaire multiplié y sont payés les hauts fonctionnaires arracheurs de dents qui pullulent deci delà aux commissions d’enquêtes à la télé ? Non que ça.....!!!! Et y font partie de la classe moyenne supérieure pour qui l’argent ne se compte pas.Mais alors y sont pas comme moi !!Est ce que j’ai besoin d’eux et de leur morale qui ne sera jamais la mienne ,et de leurs lois, juste là pour les protéger des manifestants(tout seul)qui se font tabasser parce que tout seul y sont très dangereux...Heureusement qu ’il existe encore ,ma bonne dame des jeunes courageux pour intervenir.Tiens la prochaine fois que je vois un casqué tabasser quelqu’un, je sors ma kalachnikov........

#150571 
26/07/2018 à 14:46 par Autrement

Le petit macaron peut bien baiser avec qui il veut sans en référer au bon peuple, pourvu que ses barbouzes s’abstiennent de cogner.
Il y aura toujours un zélé journaleux pour filer la mobylette...
Il faut cependant noter que la sodomie est juive et non grecque. En Grèce, il s’agit de la pédérastie, qui a rendu bienheureux plus d’un homme illustre, du poète Pindare à Constantin Cavafy.
Le premier est mort tout doucement, dit-on, sur les gradins d’un théâtre, la tête sur les genoux de son aimé. Du second nous pouvons lire le poème suivant, traduit par Marguerite Yourcenar :

La chambre était pauvre et vulgaire, cachée au-dessus de la taverne louche. De la fenêtre, on voyait la ruelle étroite et sale. D’en bas montaient les voix de quelques ouvriers qui jouaient aux cartes et se divertissaient.
Et là, sur l’humble lit plébéien, j’ai possédé le corps de l’amour, j’ai possédé les lèvres empourprées et voluptueuses de l’ivresse. Si empourprées, et d’une telle ivresse, que même en ce moment où j’écris, après tant d’années, dans ma maison solitaire, j’en suis de nouveau grisé.

Mais quel Tartuffe égaré a osé mettre des pastilles blanches sur un vase grec ?

#150576 
26/07/2018 à 15:56 par Charles

Pas mal.

L’explication à Benalla réside en effet sans doute dans la signature de Théophraste.
Sauf que le GSRP a fort bien protégé et caché la famille secrète de Mitterrand pendant des années. Que ne pourrait-il cacher s’agissant de Macron ?

A part des choses illégales...

#150579 
26/07/2018 à 16:06 par Xiao Pignouf

Best-of du One Man Show en mode showcase (mes excuses pour la sur-réprésention d’anglicismes !) :

« Alexandre Benalla n’a jamais détenu le code de la bombe nucléaire... »

Premier foutage de gueule... (avec rires et applaudissements du public)

« Alexandre Benalla n’a jamais occupé un 300m carrés à l’Alma... »

Demi-vérité : à ce tarif-là, quelle différence cela fait si c’est seulement un 200m carrés... ça aurait la même gueule et le même objectif s’il avait dit : « Alex n’a jamais occupé un 30000m carrés à l’Alma... »

« Alexandre Benalla n’a jamais gagné 10 000 euros... »

Sans preuve, c’est un mensonge et une diversion, car pour choquante que cette somme soit à nos yeux, et elle n’est rien à côté de la rétribution de nombre de hauts-fonctionnaires ou de patrons même, ce n’est pas vraiment ça qui est reproché à l’Elysée, mais que cette somme ait continué à lui être versée alors même que Benalla était suspendu... SI elle se montait à 9000 ou 8000 euros, le problème aurait été le même : le traitement de faveur, les privilèges...

« Alexandre Benalla, non plus, n’a jamais été mon amant... »

Deuxième foutage de gueule... avec re-rires et applaudissements béats du public...

« Alexandre Benalla, quoique bagagiste d’un jour, n’a jamais eu ses fonctions dans la durée... »

Dernière touche d’humour...

Ce mec n’a rien d’un chef d’état : il amuse la galerie, sa galerie et se moque des conséquences de ses lacunes. Quoiqu’il affirme le contraire, il n’est en rien différent de ses prédécesseurs, dans son mépris du peuple et de ses représentants. Il en reprend même la répétition, cette figure de style tant appréciée...

Ce n’est pas parce que des mensonges sont énumérés parmi des vérités qu’ils en deviennent eux-mêmes des vérités.

#150580 
26/07/2018 à 17:04 par legrandsoir

@ Autrement

Mais quel Tartuffe égaré a osé mettre des pastilles blanches sur un vase grec ?

Le problème est que, chaque fois que LGS publie une photo où l’on en voit plus sur les corps que dans une rue d’Arabie Saoudite, des viragos montent au créneau et le fond de l’article est détourné par des commentaires, empoignades, d’une telle virulence hors sujet qu’on préférerait discuter de gastronomie avec un végan. C’est dire ! Donc, une pastille grise sur la... le... enfin,vous voyez, c’est une tentative habile et discrète (légèrement farceuse, vous dites ?) de laisser les lecteurs s’exprimer sur l’article, et non sur l’écriture inclusive, le harcèlement de rue et surtout les regards libidineux qui sont une forme de viol (platonique).
En 2014, on a illustré un article (sollicitant des dons de lecteurs pour financer des projets) par une photo extraite du film Goldfinger où l’on voyait une femme allongée, sobrement habillée de poussière d’or. 47 commentaires, dont la plupart portaient sur la photo et peu sur l’article. Si vous voulez rire, c’est là : https://www.legrandsoir.info/comment-le-grand-soir-depense-son-votre-or.html
MERCI DE NE PAS REPONDRE A CE COMMENTAIRE.
Donc, Macron a dit....

#150582 
26/07/2018 à 18:27 par echoes

Au moins est-on certain que la vaisselle dont la décoration sert d’illustration à l’article ne provient pas de la Manufacture de Sèves et qui
plus est réglée par le contribuable.

Grandeurs et décadences républicaines, sous les dorures des palais gouvernementaux ou maisons ovales, le divertissement n’est ni nouveau ni près de s’éteindre tant il alimente la curiosité scabreuse ou les analyses torturées des spécialistes patentés ou en devenir. qui se livrent à leurs divinations favorites, entre supputations et imputations ;

Sur un fond de démocraties formelles qui en préservent avec difficulté les apparences, quel est l’impact réel de ces révélations sur des sujets mineurs (ie droit social, politique étrangère, contrôle de l’information, emploi ...) :
mobilisation citoyenne, manifestions de masse ?

Apparemment aucun, pas le moindre souffle à l’horizon, calme plat & mer d’huile.

Merci pour ce billet d’humeur et d’humour,

à relayer pour nettoyer les esprits de ces miasmes d’actualité qui les encombrent.

#150585 
26/07/2018 à 20:50 par irae

echoes wouh le flamant rose est de retour ? J’aurais aimé (bis) que tu sois ici.
J’ai des photos de bas reliefs égyptiens du Louvre particulièrement bien montés au filet.

#150589 
27/07/2018 à 08:44 par echoes

Irae,

de bonne humeur à ce qui se voit ?
ce n’est pourtant pas la réputation attaché à votre pseudo,
Ne vous limitez pas au seul Louvre (il ne suffirait pas à rassembler ttes les œuvres du genre la plupart pillées sur les sites historiques) ou à la seule antiquité égyptienne,
si seul cet angle de l’article suscite votre intérêt,
je vous souhaite d’approfondir vos recherches avec succès.

#150591 
27/07/2018 à 09:01 par J.J.

Voilà une réponse qui appelle une question :
Macron : « Benalla n’est pas mon amant ».
Qui est-ce, alors ?

#150592 
27/07/2018 à 12:17 par calame julia

Est-ce vrai que E. Macron a eu deux heures de retard pour le rendez-vous
officiel en Espagne parce qu’il veut prouver, mais à l’étranger, qu’il reste le
maître des horloges ?
A moins que son orgueil lui ait signifié de piétiner le protocole d’une royauté...

#150595 
27/07/2018 à 13:08 par irae

Ca y est le monarque parle de lui à la 3è personne dans sa conf. de presse espagnole. A quand le "Nous manu roi...".

#150597 
27/07/2018 à 14:14 par HUGO

La fascisation En Marche :
Le petit banquier Rothschild, homme lige de l’union européenne et de l’axe Washington-Berlin, qui fuyant la représentation nationale nargue le Peuple de France dans l’entre-soi de la « Macronie » sous la protection des institutions antidémocratique de la Vème République doit être démasqué. En effet ce que l’affaire Macron - Benalla met en lumière, c’est l’existence d’une Milice parallèle au plus haut niveau de l’Etat visant d’une part à s’attaquer par la violence au mouvement social en s’immisçant dans la gestion des opération de maintien de l’ordre, et d’autre part à servir les intérêts politiques et la communication du Président de la République.

#150599 
27/07/2018 à 16:17 par calame julia

HUGO,
certaine presse étrangère relate que : tout dépendrait d’un de ses sourires (du président)
et qu’il s’agirait d’un phénomène de cour monarchique (interview de M. Benalla cf le Monde).
La presse étrangère ne peut pour le moment parler de milice parallèle. Indirectement
cela se rejoindrait.
Faudrait pas que le clou de la diversion soit le problème de la Gare-Montparnasse !

#150603 
27/07/2018 à 18:50 par irae

de bonne humeur à ce qui se voit ?
ce n’est pourtant pas la réputation attaché à votre pseudo,
Ne vous limitez pas au seul Louvre (il ne suffirait pas à rassembler ttes les œuvres du genre la plupart pillées sur les sites historiques) ou à la seule antiquité égyptienne,

Rassurez-vous je ne me limite au louvre.
De bonne humeur toujours. Et il en faut pour encaisser les événements.
Mais dites-moi echoes le léger où etiez-vous pendant que nous luttions lors de la présidentielle ?

#150607 
27/07/2018 à 19:08 par irae

Benalla sur tf1

La brosse à reluire journalistique à fond de récurage. Toutefois et en dépit des louanges des journalistes de bouygues je ne souhaite à personne de contrarier un si charmant personnage encore moins dans une ruelle sombre loin de tout témoin.

#150608 
27/07/2018 à 23:06 par echoes

Chère Madame Irae,

stop, l’échange tourne au Bouvard et Pécuchet.
nb : l’article de Théophraste tient de sujet aux divers com, pas nos états d’âme respectifs.
De plus, rien de vous interdit de proposer un article au site LGS.

#150612 
28/07/2018 à 03:33 par Roubachoff

En passant, et juste pour rire jaune, un ajout sur le thème "Macron a dit". Selon lui, la sanction visant Benalla était "proportionnée". Dans ce cas, comment expliquer que ce personnage ait été licencié dès que les faits sont devenus de notoriété publique ? En quoi ça change leur nature ? Si Macron était si sûr de lui, il aurait dû conserver Benalla à ses côtés et même le promouvoir.
Une ultime facétie : malgré toutes les réserves que m’inspirent ces personnages, vous imaginez ce qu’auraient répondu un de Gaulle soupçonné de faire des galipettes avec Malraux, un Mitterrand accusé de lutiner Charasse ou un Chirac sommé de démentir une relation passionnée avec Pasqua ?

#150614 
28/07/2018 à 05:06 par irae

Ce qui est révélateur dans cette affaire d’amant ou pas c’est la nullité en communication du monarque. Toujours en décalage avec la situation, badinant quand l’heure est grave ou le sujet dramatique (kwassa kwassa), agressif et mal aimable face à ses contradicteurs, pyromane et provocateur quand il faudrait calmer le jeu, le demi dieu à l’intelligence hors du commun, parait-il, n’en rate pas une.

C’est en effet à se demander s’il ne serait pas, un peu con. Rien de présidentiel dans son comportement en tous les cas.

#150616 
RSS RSS Commentaires
   
Comment la mondialisation a tué l’écologie
Aurélien BERNIER
Le débat scientifique sur la réalité du changement climatique a ses imposteurs. Mais, en matière d’environnement, les plus grandes impostures se situent dans le champ politique. Lorsque l’écologie émerge dans le débat public au début des années 1970, les grandes puissances économiques comprennent qu’un danger se profile. Alors que la mondialisation du capitalisme se met en place grâce à la stratégie du libre échange, l’écologie politique pourrait remettre en cause le productivisme, l’intensification du (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Je ne sais pas."

Secrétaire d’Etat des Etats-Unis Colin Powell.
Interrogé pour savoir s’il aurait été favorable à une invasion de l’Irak
en sachant de ce dernier ne possédait pas d’armes de destruction massive.


Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.