Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

14 

Maduro responsable du burn out du DECODEX du MONDE

Les médias :
1- Janvier. D’après l’AFP, Maduro sera le seul candidat aux élections présidentielles du Venezuela, l’opposition n’ayant le droit de se présenter qu’après les élections (1).
2- Dans un contexte de famine et de pénurie de PQ, Maduro gagne les élections (boycottée par une partie de l’opposition) avec 67,7 % des suffrages. Son principal adversaire, Henri Falcon, était peu connu (2).
3- La régularité du scrutin est contestable. Le vaincu demande une nouvelle élection (3).
4- La« communauté internationale » ne reconnaît pas la victoire de Maduro (4).
5- Les votes donnaient droit à un repas (5).
6- Maduro est un « apprenti dictateur », voire un « dictateur » (6).
7- Il faut dire « le régime vénézuélien », mais «  le gouvernement colombien ».

Résumé : Condamné par le monde entier, le caudillo Maduro , seul concurrent, a battu ses pâles opposants en distribuant des empanadas et des arepas aux affamés qui n’ont pas voté pour les non-candidats dont le score est faible.

Résultat  : Le DECODEX du Monde est victime d’un burn out face à pareil enfumage qui fait monter une saine et juste haine contre les médias.

Théophraste R. (Auteur du sondage « Qui préférez-vous : Trump ou Bolivar, Bolloré ou Albert Londres, le mensonge ou la vérité ? »).

NOTES.
(1) Le 20 mai, 4 candidats étaient en lice.
(2) Transfuge du chavisme, Falcon a été gouverneur de l´Etat du Lara. Lors des élections présidentielles de 2013, il était le directeur de campagne du candidat d’opposition Henrique Capriles, un légaliste que l’on voit ici avec des putschistes donnant l’assaut de l’ambassade de Cuba pendant le coup d’Etat contre Chavez en 2002.
(3) Le vote a été supervisé par 2000 observateurs des cinq continents et par des organisations comme l’Union Africaine, la Caricom, ou le Conseil d’Experts électoraux d’Amérique Latine.
(4) Les médias confondent une poignée de pays atlantistes avec les 194 pays membres de l’ONU.
(5) Attendons un peu pour que soit démontée cette information dont j’affirme ici qu’elle est un mensonge.
(6) Mais au Maroc, en Arabie Saoudite, au Qatar, les chefs d’Etat sont des rois, des princes, des émirs qui ne sont pas des dictateurs, mais nos amis.

AJOUT DU 22 MAI

Il faut absolument lire l’article (pas très long) ci-contre de Thierry Deronne : https://www.legrandsoir.info/venezuela-nicolas-maduro-est-reelu-presid...

URL de cette brève 5831
https://www.legrandsoir.info/maduro-responsable-d-un-burn-out-du-decodex-du-monde-5831.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
21/05/2018 à 19:12 par Daniel BESSON

Le résultat de ces présidentielles est inespéré ! Désormais avec tous les leviers de commande dans ses mains le Bolivarisme sera le SEUL responsable de la faillite qui s’annonce ... Just wait and see ! Après cela donnera du travail pour les commentateurs " anti-impérialistes " pour 30 années à nous expliquer comment le méchant " Empire " a détruit le rêve fraternel de la nation Bolivarienne .

#148734 
21/05/2018 à 21:29 par V. DEDAJ

Après l’autoélimination de certains candidats de l’opposition, Maduro obtient à peine mieux que Macron. Pour un dictateur, c’est quand même pas terrible.

Entendu sur France Culture - une "spécialiste du Venezuela" et chercheuse au CNRS : "même la société qui a fabriqué les machines à voter ne peut garantir la fiabilité des résultats" Tu parles d’une "spécialiste". Le système de vote au Venezuela est double : machines ET bulletins - pour contrôler justement, la fiabilité des machines.

Et du coup une question s’impose : puisque le fabricant lui-même ne reconnaît pas la fiabilité de ses propres machines, est-on en droit de douter - et les journalistes avec - de leur fiabilité dans... d’autres pays ?

#148735 
21/05/2018 à 21:59 par V. DEDAJ

"Les Etats-Unis ne reconnaissent pas le résultat des élections...".
Pourquoi ? Parce que Trump a été élu avec moins de voix que Clinton ????
"... au Venezuela".
Ah. Ouf.

#148736 
22/05/2018 à 06:16 par babelouest

@ Daniel Besson (oui,Viktor, aujourd’hui je commente pas mal)
J’escompte bien que « L’Empire » s’écroule au plus vite, en commençant par son siège incontestable, la City de Londres (non, elle n’est pas membre de l’ONU bien qu’indépendante). Privés d’assises financières, les neocons s’écrouleront à leur tour. Y compris ceux qui tiennent le haut du pavé en France.

L’Empire écroulé, pourront enfin se développer harmonieusement les pays que l’aiguillon d’une infime partie de la population mondiale a depuis des siècles opprimés, torturés, écrasés, annihilés : presque tous les pays du monde en fait, d’une façon comme une autre.

Le grand danger actuel : cette invasion orchestrée par la fortune de Soros, se basant sur les idées datant d’un siècle de Richard Coudenhove-Kalergi. Le suivant de près, l’invasion (encore une) du Globiche, ce jargon informe et la plupart du temps incompréhensible, issu d’un anglais américain abâtardi et simplifié sur tous les plans sauf ceux concernant les montages financiers et juridiques basés sur le droit anglo-saxon. Tous les pays sont concernés, mais la pression est, remarquons-le, très forte en France où la langue est très forte, très belle et très précise. Bien trop précise pour eux.

A côté, bien que non négligeables, les rodomontades à l’international ne sont là que pour couvrir ces vraies nuisances.

#148743 
22/05/2018 à 08:21 par Fiofiojm

Pour le point 1. Le Monde et les autres médias s’étaient appuyés sur une dépêche de l’AFP qui rapportait la décision de la Cour Suprême qui dans sa décision. "reportait" l’inscription des candidatures après la date du scrutin faisant ainsi logiquement crier à la dictature ce que les médias se sont empressés de faire dans leur JT et Le Monde. Le soir même mais à 20h30 c’est à dire après les JT du soir et une fois Le Monde dans les kiosques, l’AFP corrigeait son communiqué en invoquant une erreur de traduction de la décision de la Cour Suprême : il fallait lire "prolonger" et non pas "reporter" les inscriptions. Ce qui change tout puisque cette procédure conforme aux règles électorales du pays visait à permettre un temps supplémentaire pour inscrire les listes pour les législatives ce qui favorisait l’opposition qui ne parvenait pas à s’entendre pour constituer des listes communes. Autrement dit la preuve d’un processus bel et bien démocratique.
Bien évidement aucun média français n’a corrigé cette erreur ni sur les antennes ni sur le papier à l’exception du "Média TV".

#148744 
22/05/2018 à 09:00 par Julien D.

Ce n’est pas ici le lieu d’accabler Le MEDIA qui est le moins pire des Médias télévisuels. Mais il faut pourtant parler vrai : la journaliste de MEDIA a annoncé avec délectation (et avec un commentaire qui trahissait son positionnement) que les candidats ne pouvaient s’inscrire qu’après l’élection. Une levée de boucliers (y compris des "socios) l’a obligée à rectifier 2 (ou 3 ?) jours après. La manière dont elle l’a fait puait son LCI d’où elle venait. Mais le plus grave est qu’un média nouveau, créé pour se démarquer des médias-menteurs, puisse sauter (sans vérifier) sur une dépêche INCROYABLE de l’AFP. Pour croire cette dépêche, pour la lire en y ajoutant un "Cherchez l’erreur" sarcastique, il faut détester Maduro, il faut le supposer dictateur et mépriser le peuple vénézuélien à qui on aurait fait accepter une mesure qui aurait jeté les Français (peuple supérieur) dans la rue.
Si, pour l’équipe du MEDIA, le Venezuela c’est ça (et Cuba un enfer homophobe), mieux vaut aller sur https://melenchon.fr/ et y visionner ses vidéos qui sont irréprochables sur ces sujets et sur d’autres.

#148746 
22/05/2018 à 09:27 par Paolo

Ce matin sur France Cul...
Le premier argument contre la légitimité du vote Venezuelien : l’abstention de .....(roulement de tambour) 52 %.
Il se fiche vraiment de notre gueule

#148747 
22/05/2018 à 10:08 par Assimbonanga

Oui, le Venezuela est désormais en péril. Parce que les forces adverses s’attaquent à lui de toutes parts. L’opposition a appelé à l’abstention, c’est donc elle qui est la responsable du taux de participation de 46% qui est énorme, somme toute , comparé à celui de l’élection de Trump : 55,3% !
Pour nous qui sommes informés, c’est évident que "l’opposition" pousse à la faute et que tout acte, toute parole, sera retraduite de façon à discréditer l’action des Chavistes. Récemment , un des commentateurs fidèles du GS a indiqué une méthode des nazis. C’était quoi déjà le terme exact ? La narration inversée ?

#148752 
22/05/2018 à 11:51 par Assimbonanga

A la dernière élection présidentielle en 2013, où Maduro s’était mesuré à l’opposition réunie autour d’Henrique Capriles, le taux de participation avait été de 79,69%. (L’Express)
De 79 à 46%, le différentiel de l’abstention représente les voix qui auraient voté pour l’opposition , non ? On en déduit que de toute façon , elle n’aurait pas été élue.
En organisant le boycott, elle organise sa narration inversée pour créer une illégitimité de Maduro. Ces gens sont vraiment des tordus, des pervers, qui ont programmé leur cerveau dans l’unique objectif d’alimenter la "communication", ou propagande, la teneur des journaux. C’est du délire !

#148761 
22/05/2018 à 12:07 par Opposum

Je vous mets un lien vers le site de la Libre Belgique qui publie aujourd’hui (22/05/2018), dans ses colonnes, un article de François-Xavier Gomez et Mariana Zuñiga, intitulé : "Gagner une élection au Venezuela en contrôlant l’accès à la nourriture" - cet article est malheureusement réservé aux abonnés. Ceci devrait donner du grain à moudre aux spécialistes de l’Amérique hispanophone du Grand Soir.

http://www.lalibre.be/actu/international/gagner-une-election-au-venezu...

#148762 
22/05/2018 à 13:28 par Palamède Singouin

Rappel. Elections législatives 2017 en France :

1° tour : 51,3% d’abstentions
2° tour : 57,4% d’abstentions

Conclusion des "experts" : raz de marée LREM aux législatives.

#148764 
22/05/2018 à 19:11 par irae

Bien vu ce rappel Palmipède.

#148778 
22/05/2018 à 22:38 par Salvador

Un bon documentaire au sujet du Venezuela que certains connaissent déjà sans doute. Je ne l’ai découvert qu’il y a quelques jours : https://www.youtube.com/watch?v=XcTTbAoIkS0 (Bruxelles-Caracas, les Vénézuéliens nous répondent)
Réalisé en 2006 tout de même, mais les témoignages d’un côté comme de l’autre demeurent précieux...

#148783 
23/05/2018 à 08:27 par Morvan56
#148794 
RSS RSS Commentaires
   
En conscience je refuse d’obéir. Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école, Alain Refalo
Alain REFALO
Le manifeste des enseignants désobéisseurs : un ouvrage qui dénonce la déconstruction de l’école de la République. « Car d’autres enseignants (…) ont décidé de relever ce défi de la lutte contre la déconstruction de l’école publique. Ils sont entrés en résistance, sans se payer de mots inutiles. Une résistance radicale, mais responsable. Une résistance transparente et assumée. Pour que le dernier mot de l’histoire n’ait pas la couleur de la désespérance. » Des îlots de résistance - 164, rue du Faubourg (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je l’ai invitée lors d’un prochain séjour à venir jouer avec l’orchestre de Paris et l’Ensemble orchestral de Paris.

Bertrand Delanoe
maire socialiste de Paris, Fév. 2005, en parlant de Condoleezza Rice


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.